Vous êtes sur la page 1sur 129

1

LE CODE D’ASSURANCE SE COMPOSE DE CINQ LIVRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

2 Livre II - Les assurances obligatoires

3 Livre III - Les Entreprises d’assurances

4 Livre IV - La présentation des opérations d’assurances ;

5 Livre V - Les dispositions diverses et transitoires.

2
LE TITRE I SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre I : Les assurances en général

 Définitions (article 1) ;
Chapitre I : Dispositions  Champ d’application (article 2) ;
générales  Caractère impératif des textes
Chapitre II : Preuve, forme (article 3) ;
et transmission du contrat  Principaux caractères du contrat
d’assurances ;
Chapitre III : Obligations  Durée du contrat (article 6) ;
de l’assureur et de l’assuré  Notice d’information (article 10) ;
 La proposition d’assurance
Chapitre IV : Prescription. (article 10 alinéa 2).

3
Définitions (article 1)

 L'Autorité :
Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (A.C.A.P.S) instituée par la
loi du 6 Mars 2014 a pour rôle le contrôle et la régulation des Compagnies et des
intermédiaires d’assurances,

 La Commission de discipline :
La commission de discipline instituée par la même loi est chargée de donner au Président de
l’Autorité un avis consultatif sur les sanctions à prendre, les plans de redressements

 La Commission de Régulation :
La commission de régulation instituée par la loi du 6 mats 2014 est chargée de donner au
Président de l’Autorité un avis consultatif sur les projets de textes législatifs, les demandes
d’agréments, les demandes d’approbations des statuts (Mutuelles et Organismes de retraite)
,,,,,,

4
Définitions (article 1)

 Effet du contrat: date à partir de laquelle le risque


 Déchéance: perte du droit à indemnité au titre
est pris en charge par l’assureur.
d’un sinistre suite au non respect par l’assuré
de l’un de ses engagements sans que cela
 Franchise: somme qui, dans le règlement d’un
n’entraîne la nullité du contrat.
sinistre, reste toujours à la charge de l’assuré.
 Durée du contrat: durée des engagements
 Forclusion: perte du droit d’exercer un recours.
réciproques de l’assureur et de l’assuré dans le
cadre du contrat d’assurance.
 Préavis de résiliation: délai contractuel ou légal
qui doit être respecté par la partie qui veut résilier le
 Événement: toute circonstance susceptible de
contrat d’assurance.
provoquer ou ayant provoqué un sinistre.
 Souscripteur: personne morale ou physique qui
Evénement catastrophique :
contracte une assurance pour son propre ou pour le
 Couverture des conséquences d'événements
compte d’autrui et qui de ce fait, s’engage envers
catastrophiques.
l’assureur au paiement de la prime.
 Échéance de prime: date à laquelle est
 Surprime: majoration de la prime d’assurance à la
exigible le paiement d’une prime.
suite d’une aggravation du risque.
 Exclusion: événement ou état d’une personne
 Sinistre: survenance de l’événement prévu par le
non couvert, étant exclu de la garantie.
contrat.

5
Champ d’application (article 2)

 Le livre I ne s’applique pas aux :

Conventions
Assurances Assurances Assurances de
entre assureurs et
maritimes fluviales, crédit
réassureurs

6
Le contrat d’Assurance : Définition

C’est l’opération par laquelle une partie, l’Assuré se fait promettre, moyennant une
rémunération, la prime, pour lui ou pour un tiers, en cas réalisation d’un risque,
une prestation par une autre partie, l’Assureur, prenant en charge un ensemble
de risques, les compense conformément aux lois de la statistique.

Le contrat d’Assurance repose sur plusieurs éléments :

Le Risque La Prime Le Sinistre

7
Le Risque

Le risque est un événement incertain. Imprévisible et insurmontable.


Il ne dépend pas exclusivement de la volonté de l’assuré:

8
La Prime

La prime est le prix de l’assurance que l’assuré doit à l’assureur en


contrepartie du risque pris en charge.

La prime pure est la prime technique du risque qui permet à l’assureur de


régler les sinistres frappant la mutualité des assurés.

La prime pure = Fréquence X Coût moyen

La prime totale = Prime pure + les frais de gestion + commissions

9
Le Sinistre

La prestation de l’assureur consiste à indemniser l’assuré ou à verser une somme


déterminée dans la police. La prestation de l’assureur est principalement pécuniaire.

Dans les assurances Dans les assurances de


de personnes; dommages

La prestation de l’assureur La prestation de l’assureur


c’est le capital garanti. est la somme assurée.

10
LE CADRE JURIDIQUE DU CONTRAT

Le Contrat L’activité d’assurance

Est régi par le Droit des Est régi par le Code


Obligations et Contrats des assurance

Assurances Maritimes
régies par le
Dahir du 31/03/1919.

Assurances terrestres et
de personnes
sont régies par le
Dahir du 03/10/2002
Caractère impératif des textes (article 3)

Contrat
La loi n’est pas entièrement d’ordre public.
Sur 114 articles du Livre I, 93 articles sont impératifs,
21 peuvent être changés par accord des parties.

Article 3 ; «…..les prescriptions du présent livre ne peuvent être modifiées par convention
sauf celles qui donnent aux parties une simple faculté et qui sont contenues dans les
articles: 9,15,16,32,40,43,44,45,47,49,51,52,56,61,63,64,67,77,81,83 et 84 ».

12
Durée du contrat (article 6)

Durée minimale  Une année à compter de la date


du contrat d’effet du contrat

Durée minimale
 Entre 30 et 90 jours
du préavis

La durée doit être fixée dans la police, si elle est supérieure à une année, elle
doit être rédigée en caractères très apparents et rappelée au-dessus de la
signature du souscripteur.

A défaut de cette mention, le souscripteur peut résilier le contrat et lorsque la


durée n’est pas mentionnée en caractères très apparents, le contrat est
réputé être souscrit pour une année

13
Notice d’information (article 10)

Ça, c’est une


nouveauté du
Code.

Doit être présentée à l’assuré

La notice doit décrire

Les garanties Les obligations de


assurées l’assuré

Les exclusions La prime à payer

Elle doit être remise au client même s’il ne souscrit pas de contrat
d’assurance. C’est une note d’information et non une
note de couverture.

14
La Note de Couverture (article 2 arrêté du 26 janvier 2006)

Qu’est ce qu’une note de Couverture ?

C’est le document qui constate l'existence d'une garantie provisoire avant


l'établissement du contrat d'assurance définitif.

Il constitue un moyen de preuve provisoire. Si le contrat définitif n’est pas


conclu, la note de couverture cesse ses effets à la date mentionnée
sur cette dernière.

15
La proposition d’assurance lors de la souscription (article 10)

 C’est un document par lequel le futur souscripteur demande une garantie


d'assurance pour les risques qu'il déclare.

 C’est un imprimé préétabli par l’assureur et remis au client par l'intermédiaire


d'assurance lors de la souscription.

 Elle n’engage ni l’assureur, ni l’assuré, seul le contrat constate leurs


engagements réciproques.

16
2° - La proposition d’assurance en cours d’assurance (article 10 al 2)

« Si l’assureur ne répond pas dans les 10 jours à une


proposition qui lui est faite par Lettre Recommandée de
prolonger, de modifier ou de remettre en vigueur un
contrat suspendu, son silence vaut acceptation »

17
Le contrat d’assurances Takaful (article 10-1 à 10-5)

Définitions

Assurance Takaful : C’est la couverture des risques prévus au contrat d'assurance


Takaful par un compte d'assurance Takaful géré, moyennant une rémunération de
gestion, par une entreprise d'assurance agréée à pratiquer les opérations d'assurances
Takaful.

Compte d'assurance Takaful : Est constitué par les contributions des participants dans
l'opération d'assurance Takaful et par tous les revenus de ce compte.

Avance Takaful : C’est le montant versé par l'entreprise d'assurances Takaful pour combler le
déficit résultant de l'insuffisance de l'actif représentatif des provisions techniques. L'avance Takaful ne
peut donner lieu à aucun intérêt.

18
Le contrat d’assurances Takaful (article 10-1 à 10-5)

C’est le Conseil supérieur des Oulémas qui émet des avis conformes sur les opérations
d'assurances Takaful .

L'entreprise agréée doit tenir et gérer de manière séparée les comptes d'assurance Takaful de
ses propres comptes.

Les opérations d'assurances Takaful ne peuvent donner lieu à la perception ni au


versement d'intérêt.

19
1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre I : Les assurances en général

Chapitre I : Dispositions générales

Chapitre II : Preuve, forme et  Contenu du projet (article 12)


transmission du contrat  Forme de transmission (article 14)
 Contrats de vie et de capitalisation
Chapitre III : Obligations de (article 9)
l’assureur et de l’assuré

Chapitre IV : Prescription.

20
PREUVE, FORME ET TRANSMISSION DU CONTRAT

Le contrat d’assurance doit être rédigé par écrit, en caractères


apparents. Toute addition ou modification au contrat primitif doit être
constatée par avenant écrit et signé des parties (art 11)

Les conditions
générales et
Estimation des particulières Date de souscription
dommages et durée de validité

Contrat Les parties


La prime
d’assurances contractantes

Les personnes
Les risques
assurés
Les Obligations
LA PREUVE DU CONTRAT

Article 11 du Code Des Assurances :


« Le contrat d’Assurance est rédigé par écrit, en caractères apparents,
Il peut être passé devant notaire… »

La preuve normale se fait au moyen d’un document précis «La Police».


Ce document est constitué de 2 parties:
Les conditions particulières Les conditions générales
 Adaptent le contrat à la Contiennent toutes les clauses
situation et selon le choix de qui régissent les contrats
chaque assuré ; d’assurances de même nature ;
 .

22
LA POLICE D’ASSURANCE

Article 12 du Code Des Assurances :


« Le contrat d’Assurance doit reproduire les mentions suivantes… »

Dans les conditions particulières Dans les conditions générales


 Nom et domicile des parties ;  Conditions de renouvellement ;
 Objet et nature du risque  Résiliation du contrat ;
(choses, personnes assurées, Obligations de l’Assuré :
décès, accidents) ; déclaration du risque,
 Durée (date d’effet et date déclaration des sinistres ;
d’échéance) ;  Estimation des dommages,
 Montant des garanties Règle proportionnelle ;
assurées ;  Subrogation ;
 Montant de la prime.  Prescription.

23
Le contrat (article 13 et 14)

Le contrat doit :

Indiquer les dispositions relatives à la règle proportionnelle lorsqu’elle est


inapplicable de plein de droit ou écartée par une stipulation expresse.

Mentionner en caractères très apparents les clauses édictant des nullités, des
déchéances, des exclusions ou des cas de non assurance.

24
La tacite reconduction

Elle doit être spécifiée dans le contrat

Elle permet de renouveler automatiquement le contrat si aucune partie ne s’y


oppose.

Utilité

 Pour l’Assuré, elle permet d’éviter de se retrouver sans assurance ;


 Pour l’Assureur, il conserve son portefeuille.;
 Pour le contrat, elle ne doit pas dépasser une année (Art 7 du CDA)

Légalement

Elle doit être mentionnée au contrat en caractère très apparents si elle est
souscrite,.

25
LE TITRE I SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre I : Les assurances en général


 Obligations de l’assureur (article 17,
18 et 19)
 Obligations de l’assuré (article 20)
Chapitre I : Dispositions générales  Probabilité de la prime (article 21)
 Défaut de paiement de la prime
Chapitre II : Preuve, forme et  Mise en demeure (article 21)
transmission du contrat  Aggravation du risque (article 24)
 Disparition des Aggravation
Chapitre III : Obligations de circonstances aggravantes du
l’assureur et de l’assuré risque (article 25)
 Résiliation après sinistre (article 25)
 Autres cas de résiliation (article 26)
Chapitre IV : Prescription.  Fausse déclaration du risque
(articles 30 et 31)

26
Obligations de l’assureur (Article 17, 18 et 19)

 L’assureur prend en charge les pertes et les dommages occasionnés


par des cas fortuits ou causés par la faute de l’assuré sauf exclusion
formelle, limitée et contenue dans la police (art 17).

 L’assureur est garant des pertes et dommages causés par des


personnes dont l’assuré est civilement responsables

 L’assureur doit payer dans les délais convenu l’indemnité déterminée


dans le contrat. Il ne peut être tenu audelà dela somme assurée.

27
Obligations de l’assuré (Article 20)

1
 Payer la prime ;
2  Déclarer lors de la conclusion du contrat toutes les circonstances
connues de lui ;
 Déclarer les informations pour déterminer le montant de la prime,
3 lorsque est variable ;
 Déclarer, en cours d’assurance, les aggravations de risques ;
 Déclarer à l’assureur, au plus tard dans les 5 jours, tout sinistre
4
de nature à entraîner la garantie. La déchéance ne sera pas
5
opposée à l’assuré s’il justifie qu’il a été mis, suite à cas fortuit ou
force majeur, dans l’impossibilité de faire sa déclaration dans les
délais.
Portabilité de la prime (Article 21)

 La prime d’assurance est portable au domicile de l’assureur. Elle est valablement payée
sur quittance signée de l’assureur ou de son Délégué ou de son Agent.

 Le courtier doit disposer d’un mandat pour pouvoir encaisser les primes pour le
compte de l’assureur

29
Défaut de paiement de la prime (articles 21, 22 et 23)

LA MISE EN DEMEURE

Effet du contrat Envoi de la MED Suspension du Résiliation forcée


contrat du contrat
Avis d’échéance
de prime
10 jrs 20 jrs si au Maroc 10 jrs 30 jrs si au Maroc
40 jrs si à l’étranger 50 jrs si à l’étranger

En cas de fractionnement de la prime, la suspension produira ses effets jusqu’à la


fin de la période restante de l’année d’assurance.

 Parallèlement, l’assureur est en droit de poursuivre l’exécution du contrat en justice.

30
Aggravation du risque (article 24)

Si l'Assuré aggrave les risques par son fait il doit en faire la déclaration à
l'assureur par LR.
Si les risques sont aggravés, sans le fait de l'Assuré, il doit faire la déclaration par
LR dans les huit (8) jours où il en a eu connaissance.

Dans l'un et l'autre cas, l'assureur peut soit de résilier le contrat, soit de proposer
un nouveau taux de prime.
Si l'assureur opte pour la résiliation, celle-ci prend effet le 10ème jour de la
notification par LR et doit rembourser à l'Assuré la portion de prime restante.

Si l'Assuré refuse le nouveau taux, l'assureur peut résilier le contrat.

Toutefois, l'assureur ne peut plus se prévaloir de l'aggravation des risques s’il a


maintenu l'assurance, et à continuer à recevoir lès primes ou en payant après un
sinistre une indemnité.

31
Disparition des Aggravation circonstances aggravantes du risque (article 25)

Si, les circonstances aggravantes viennent à disparaître au cours de l'assurance,


l'Assuré a droit, à une diminution du montant de la prime.

Si l'assureur n'y consent pas dans un délai de vingt (20) jours à compter de la
demande de l'Assuré faite par déclaration contre récépissé ou par LR, celui-ci peut
résilier le contrat.

La résiliation prend alors effet à l'expiration du délai précité et l'assureur doit


rembourser à l'Assuré la portion de prime ou cotisation afférente à la période pendant
laquelle le risque n'a pas couru.

32
Fausse déclaration du risque (articles 30 et 31)

Déclarations fausse
Déclarations inexcates
intentionnellement

 Nullité du Contrat
Si avant sinistre
 Soit résiliation et ristourne,
 Primes payées et celles  soit réajustement des primes
échues sont acquises à
Si omission après sinistre, application
l’assureur à titre de de le règle proportionnelle de prime
dommages et intérêts.

33
La déclaration du sinistre

L’assuré doit déclarer le sinistre dans les 5 jours à partir du moment où il a eu


connaissance (Article 20 du code). 24 heures en cas de vol.

Ces délais de déclaration ne peuvent être réduits par convention contraire; ils
peuvent être prolongés par accord des parties.

En cas de déclaration tardive ou d’une absence de déclaration, l’assuré risque


d’être déchus. C’est la déchéance

34
La déchéance

C’est la Perte du droit à l’indemnité au titre d’un sinistre suite au non respect par
l’assuré de l’une de ses obligations, sans que cela entraîne la nullité du contrat.

En assurance automobile elle est inopposable aux tiers, sauf en cas de


suspension pour non paiement de prime.

35
La réquisition (articles 33 et 34)

Réquisition de la propriété Réquisition de l’Usage

La réquisition de la propriété La réquisition de l’usage entraine


entraine résiliation ou suspension suspension de plein droit des
au jour du transfert de la propriété. effets du contrat.

36
Résiliation après sinistre (article 25)

Dans le cas ou l’assureur résilie après sinistre, le contrat doit reconnaître à l’assuré le droit
de résilier les autres contrats souscrits auprès du même assureur. La portion de prime
restante doit être remboursée à l’assuré.

L’assurance auto est obligatoire, pas de résiliation après sinistre

37
Les autres cas de résiliation (article 26)

3 4 4 1
Résiliation à la Résiliation à la Résiliation Cas
demande de l’assuré demande de l’assureur de plein droit particulier
1. Disparition des 1. Non paiement des 1. Retrait de l’agrément 1. Décès de l’assuré (art
circonstances primes (art 21) ; de l’assureur ( art 267) 28),
aggravantes (art 25)
2. Aggravation des 2. Perte totale de la chose
2. Résiliation d’un autre risques (art 24) assurée (art 46)
contrat de l’assuré (art
26) 3. Inexactitude dans les 3. Vente du véhicule
déclarations des assuré ( art 29)
3. Réquisition de la risques (art 31)
propriété du véhicule 4. Liquidation judiciaire
assuré – (Art 33) 4. Liquidation judiciaire de l’assureur (art 27)
de l’assuré (art 27)

38
LE TITRE I SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre I : Les assurances en général

Chapitre I : Dispositions générales

Chapitre II : Preuve, forme et


transmission du contrat
 Prescription (article 36)
Chapitre III : Obligations de
l’assureur et de l’assuré

Chapitre IV : Prescription.

39
PRESCRIPTIONS

Toutes actions  2 ans à compter de l’évènement qui y donne droit ;


dérivant du contrat
 5 ans pour les contrats d’assurance de personnes ;
sont prescrites par :
 10 ans en cas de vie lorsque le bénéficiaire est distinct du souscripteur.

Evénements qui font  En cas de fausses déclarations, jour où l’assureur a eu connaissance ;


courir le délai de  En cas de sinistre, du jour où les intéressés ont eu connaissance
prescription:  En cas de non paiement de primes, à partie du 10iéme jour.

La prescription est  Par la désignation d'experts ;


interrompue  Par l'envoi d'une LR,AR concernant l'action en paiement de la prime ;
 Par LR,AR de l'assuré en ce qui concerne le règlement de l'indemnité.
LE TITRE II SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre II : Les assurances de dommages

Chapitre I : Dispositions générales

Chapitre II : Les assurances contre


l’incendie  Principe indemnitaire (article 39 à 42)
 La règle proportionnelle (articles 43)
Chapitre III : Les assurances contre la
grêle et la mortalité du bétail

Chapitre IV : Les assurances de


Responsabilité.

41
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE DOMMAGES - DISPOSITIONS GENERALES

Le principe indemnitaire

« l’assurance relative aux biens est un contrat d’indemnité. L’indemnité due par
l’assureur à l’assuré ne peut dépasser le montant de la valeur de la chose assurée au
moment du sinistre » Article 39 du code

Conséquences

1 2 3
En cas de sur assurance, si
L’évaluation des dommages. En cas de sous assurance,
frauduleuse, le contrat est
La valeur assurée est l’indemnité est calculée en
nul. Si non l’assurance est
déterminée par la valeur appliquant la règle
valable à hauteur de la
vénale au jour du sinistre. proportionnelle de capitaux
valeur de la chose assurée.

Pas d’enrichissement sans cause

42
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE DOMMAGES - DISPOSITIONS GENERALES

Les assurances multiples

«Quand plusieurs assurances sont contractées sans fraude, soit à la même date, soir
à des dates différentes, chacune d'elles produit ses effets dans les limites des
garanties du contrat sans que l'indemnité totale octroyée au bénéficiaire du contrat ne
dépasse le montant des dommages. Dans ces limites, le bénéficiaire du contrat peut
obtenir l'indemnisation des dommages en s'adressant à l'assureur de son choix»
Article 42 du code

Conséquences

la part de chaque Assureur est déterminée en appliquant au montant de l'indemnité le


rapport existant entre l'indemnité que l’Assureur aurait dû verser s'il avait été seul et le
montant cumulé des indemnités qui auraient été à la charge de chaque Assureur.

Si ces assurances sont contractées avec l'intention de fraude, le contrat est nul
43
L’insuffisance d’assurance

Il y a insuffisance d’assurance s’il résulte des estimations que la valeur de la


chose assurée dépasse au jour du sinistre la somme garantie.

L’assuré est alors considéré comme son propre assureur pour l’excédent. Il
supportera, une part proportionnelle du dommage..

Cette insuffisance ou sous-assurance entraîne l’application de la règle


proportionnelle.

44
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE DOMMAGES - DISPOSITIONS GENERALES

La règle proportionnelle de prime (articles 26)

Montant du dommage x Prime payée


 Indemnité =
Prime due

Cette règle s’applique lorsque l’assureur constate après sinistre, que les éléments
ayant servis à la détermination de la prime sont inexacts par rapport à la réalité/

* On peut y déroger, par expertise préalable, ou par les contrats multirisques

45
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE DOMMAGES - DISPOSITIONS GENERALES

Je dois
La règle proportionnelle de capitaux (articles 26)
supporter
une part du
dommage

Montant du dommage x valeur assurée


 Indemnité =
valeur réelle

Cette règle s’applique lorsque l’assureur constate après sinistre, que la valeur
assurée est inférieure à la valeur réelle du bien assuré (sous-assurance)

La règle proportionnelle s’applique article par article.

46
LE TITRE I SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre II : Les assurances de dommages

Chapitre I : Dispositions générales

Chapitre II : Les assurances contre  Nouveaux délais pour l’assurance


l’incendie
grêle et mortalité du bétail (articles
57 à 60)
Chapitre III : Les assurances contre
la grêle et la mortalité du bétail

Chapitre IV : Les assurances de


Responsabilité

47
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE DOMMAGES – ASSURANCES CONTRE LA GRELE ET LE BETAIL

Nouveautés apportées par le Code d’assurance

Délai d’envoi de la  En assurance grêle : Délai 5 jours


déclaration du sinistre  En assurance mortalité de bétail : Délai 48h

 l’assureur ne peut réclamer la prime correspondante au temps


Paiement des primes
compris entre le jour de la perte et la date de la fin de la garantie
suite à un sinistre Grêle
fixée par le contrat

Non paiement de prime  En cas de suspension pour non paiement de la prime, l’assurance
du contrat mortalité du reprend ses effets au plus tard le 10e jour à midi à compter du jour
bétail où la prime arriérée a été payés à l'assureur

48
LE TITRE I SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre II : Les assurances de dommages

Chapitre I : Dispositions générales

Chapitre II : Les assurances contre


l’incendie
 Les assurances de responsabilité
Chapitre III : Les assurances contre
la grêle et la mortalité du bétail

Chapitre IV : Les assurances de


Responsabilité

49
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE DOMMAGES – ASSURANCES DE RESPONSABILITE

Le paiement de l’indemnité en assurance responsabilité (articles 61 - 64)

1
L’assureur n’est tenu que si, à la
4 suite du dommage prévu au
contrat, une réclamation amiable
Aucune reconnaissance de ou judiciaire est faite par le tiers
responsabilité, aucune lésé à l’assuré ou à l’assureur
transaction intervenue en
dehors de l’assureur, ne lui
sont opposables

3 2
Les dépenses des poursuites L’indemnité doit être versée
judiciaires en responsabilité directement à la victime ou
dirigée contre l’assuré sont à au tiers lésé
la charge de l’assureur
50
LE TITRE I SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre II : Les assurances de dommages

Chapitre I : Dispositions générales

Chapitre II : Les assurances contre


l’incendie
Introduction de l’Assurances des
Chapitre III : Les assurances contre Evénements Catastrophiques
la grêle et la mortalité du bétail

Chapitre IV : Les assurances de


Responsabilité.

Chapitre V : Les assurances des


Evénements catastrophiques.

51
CONTRAT D’ASSURANCE – LES ASSURANCES DE DOMMAGES
ASSURANCES DES CONSÉQUENCES D'ÉVÉNEMENTS CATASTROPHIQUES-Art 64-1 à 8

Contrats devant  Contrats d’assurances Dommages aux biens


comportés cette  Contrats d’assurances RC automobile;
garantie  Contrats d’assurances responsabilité corporelle

 Les dommages occasionnés aux biens assurés ;


Les préjudices  Les préjudices corporels subis par le conducteur et personne transportée et par
assurés leurs ayants droit ;
• Les préjudices corporels subis par les personnes se trouvant dans les locaux
assurés et ceux subis par leurs ayants droit du fait de leur décès.

 L’Assuré doit déclarer le sinistre dans les 20 jours ;


Les plafonds  Le plafond d’indemnisation par événement ne peut être inférieur à 2 milliard
d’indemnisation Dhs si catastrophe naturelle et 300 millions Dhs si action de l’homme,
 Le plafond d’indemnisation par année ne peut être inférieur à 4 milliard Dhs
si catastrophe naturelle et 600 millions Dhs si action de l’homme..
CONTRAT D’ASSURANCE – LES ASSURANCES DE DOMMAGES
ASSURANCES DES CONSÉQUENCES D'ÉVÉNEMENTS CATASTROPHIQUES-Art 64-1 à 8

Modalités  L’indemnisation en cas de décès est déterminée sur la base de la loi du


d’indemnisation 2 octobre 1984 relative à l’indemnisation des dommages corporels (auto)

Pluralité de
• Chaque contrat produit ses effets sans que l'indemnité totale dépasse
contrats couvrant
le montant d'indemnisation.
le même risque.
LE TITRE I SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre III: Les assurances de personnes

Chapitre I : Dispositions générales

Chapitre II : Les assurances sur la


vie et capitalisation
 Principe de subrogation (articles 66)
Chapitre III : Le contrat d’assurance
groupe

54
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – DISPOSITIONS GENERALES

Principe de subrogation (articles 66)

Principe :

En assurance de personnes, l’assureur ne peut être subrogé dans les droits du


contractant ou du bénéficiaire contre les tiers à raison du sinistre.

Exception :

Dans les assurances maladies et les accidents de personnes, l’alinéa 2, permet à


l’assureur, d’être subrogé dans les droits du contractant contre le tiers
responsable pour les prestations indemnitaires (Frais médicaux et Frais
d’hospitalisation)
LE TITRE I SE COMPOSE DE QUATRE CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre III: Les assurances de personnes

Chapitre I : Dispositions générales  Diversité des assurances sur la vie


 Principe forfaitaire (articles 66)
 Participation aux bénéfices & les
Chapitre II : Les assurances sur la contrats à capital variable
vie et capitalisation
 Participation aux bénéfices
 Les contrats en unités de compte
Chapitre III : Le contrat d’assurance (article98)
groupe  Les assurances populaires (article
101)

56
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

Les assurances de personnes

Les assurances de dommages corporels Les assurances sur la vie

Elles concernent la santé (maladie) et les Assurance décès


accidents corporels subis par l’assuré. (domaine de la prévoyance)

Elles remboursent les dépenses médicales et Assurance en cas de vie


couvrent le capital décès et IPP de l'assuré. (domaine de l'épargne)

Il existe des contrats dits "mixtes" où les deux risques "décès" et "vie" de l'assuré se trouvent
couverts, l'assureur interviendra dans l'un ou l'autre des cas

57
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

Principe forfaitaire (articles 66)

L'assurance est basée sur une somme contractuelle prédéterminée, sans relation avec
un éventuel préjudice pécuniaire réellement subi, qui pourra être indemnisé en plus par
l'auteur responsable, lequel ne subira aucun recours de l'assureur

58
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

Participation aux bénéfices & les contrats à capital variable

Les contrats à capital


La participation au bénéfice
variable

Permettent de prémunir les


Donne lieu soit à une remise
assurés contre les
d’argent, soit à une réduction de
conséquences de l’érosion
la prime, soit sert à accroître le
monétaire en indexant le capital
capital assuré
sur des valeurs du marché

59
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

Champ
 Assurance pour toute personne, ayant donné son
d’application consentement par écrit avec indication de la somme
(articles 67- 69) assurée, sauf ;
• les enfants de moins de 12 ans ;
• les interdits.

 L’assuré à la possibilité de dénoncer, 15 jours après avoir


Dénonciation souscrit un contrat vie, lorsqu’il a été sollicité soit à son
(article 97) domicile, à son lieu de travail ou dans un lieu privé ou
public.

60
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

 L’assureur doit communiquer annuellement au souscripteur


par LR les informations permettant d’apprécier leurs
L’information engagements réciproques.
(article 71)
 L’assureur doit joindre au contrat vie et capitalisation un
règlement général approuvé par l’Autorité indiquant les
conditions relatives au rachat et aux avances.

 Avec le code d’assurance, lorsqu’une prime ou fraction n’est


pas payée dans les 10 jours de son échéance :
Défaut de
 L’assureur envoie une LR d’information à l’assuré;
paiement  20 jours après l’envoi de la LR, L’assureur procède :
(article 86) - soit à la résiliation du contrat
- soit à la réduction du capital.

61
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

 Le contrat d’assurance cesse d’avoir effet quand le


Meurtre de l’assuré bénéficiaire a occasionné volontairement la mort de l’assuré.
(article 92)
 Le montant de la réserve doit être versé aux héritiers ou
ayants droit du contractant, si les primes ont été payées
pendant trois ans au moins. Par contre elle ne leur sera pas
versée s’ils sont complices du meurtre.

62
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

 « l’assurance en cas de décès, est de nul effet si l’assuré se


Suicide de l’assuré donne volontairement et consciemment la mort au cours des
deux premières années du contrat ».

 Cette disposition de l’art 62 de la loi 1934, n’a pas été reprise


par le Code des assurances. Le suicide est exclu par les
assureurs qu’il soit volontaire ou involontaire, conscient ou
inconscient.

63
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

Participation aux bénéfices

 L’assureur a l’obligation de faire participer l’assuré, dans le cadre des contrats sur la vie,
aux bénéfices techniques et financiers qu’il réalise au titre de ces contrats. le taux de
participation aux bénéfices ne peut être inférieur à 70%

Le mode d’attribution de cette contribution est soit :


 Versement immédiat;
 Affectation à la provision mathématique;
 Affectation à la provision pour participation aux bénéfices

64
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

Les contrats en unités de compte (article98)

Contrat d’assurance placé en bourse

 Le capital ou la rente garantie est exprimé en unités de compte dites valeurs de références.

 Les unités de comptes sont constituées de valeurs mobilières ou de titres figurant sur une liste
fixée par voie réglementaire et prenant en considération la sécurité et la rentabilité de ces valeurs
ou titres et spécifiés dans le contrat

• L’assureur doit avoir le contrôle direct ou indirect de l’établissement de gestion du Fonds


commun de placement ou détenir un pouvoir de décision en matière de placement de la SICAV.

65
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – ASSURANCES VIE ET CAPITALISATION

Les assurances populaires (article 101)

 L’assurance populaire est une assurance sur la vie adaptée aux besoins des classes
modestes et qui vivent exclusivement du produit de leur travail et ne peuvent
épargner que des sommes peu importantes.

Conditions

 Le capital est payable si le décès survient après un délai spécifié au contrat ;


 Le paiement des primes est obligatoire la 1ére année.
 Le montant maximal qu’un assureur peut garantir sur une tête est fixé à :
 1 fois la tranche de revenu exonérée de l’IGR, pour les rentes annuelles ;
 10 fois la tranche de revenu exonérée de l’IGR, pour les capitaux,

66
LE TITRE III SE COMPOSE DE TROIS CHAPITRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

Titre III: Les assurances de personnes

Chapitre I : Dispositions générales


 Définition (articles 103)
Chapitre II : Les assurances sur la  Contrat d’assurance groupe
vie et capitalisation  Exclusion d’un Adhérent (article
105)
Chapitre III : Le contrat d’assurance  Les obligations du souscripteur
groupe (articles 106)

67
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – CONTRAT ASSURANCE GROUPE

 Assurance sur la vie conclue sous forme collective c’est-à-dire


sur une multitude de têtes par un seul contrat, d’où son nom
Définition d’assurance de groupe ;
(articles 103)
 Elle couvre le risque de décès, de survie, maladie et accidents

 Les adhérents doivent avoir un lien de même nature avec le


souscripteur ».

68
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – CONTRAT ASSURANCE GROUPE

Exclusion d’un adhérent (articles 105)

Le souscripteur ne peut exclure un adhérent que:


Si le lien qui les unit est rompu ;
Si l’assureur prouve la fraude de l’adhérent ;
Si l’adhérent cesse de payer les primes

69
CONTRAT D’ASSURANCE
LES ASSURANCES DE PERSONNES – CONTRAT ASSURANCE GROUPE

Obligations du souscripteurs (articles 106)

 Remettre à l’adhérent une notice, établie par l’assureur, qui définit les garanties
et les formalités à accomplir en cas de sinistre ;

 Informer, par écrit, les adhérents des modifications qu’il est prévu d’apporter à
leurs droits et obligations. L’adhérent peut résilier son adhésion si le lien qui l’unit
au souscripteur ne rend obligatoire l’adhésion au contrat.

70
LE CODE D’ASSURANCE SE COMPOSE DE CINQ LIVRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

2 Livre II - Les assurances obligatoires

3 Livre III - Les Entreprises d’assurances

4 Livre IV - La présentation des opérations d’assurances ;

5 Livre V - Les dispositions diverses et transitoires.

71
LE LIVRE II EST COMPOSE DE TROIS TITRES

2 Livre II - Les assurances obligatoires

Titre I : L’assurance Chasse

Titre II : L’assurance Automobile

Titre III : Le Fond de garantie

72
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
L’ASSURANCE CHASSE

Garanties (articles 116 à 119 )

L’assurance chasse est obligatoire pour tout détenteur d’un permis de chasse.

Elle garantie, pendant la durée de validité du permis, la responsabilité civile du


chasseur pour les accidents causés par lui involontairement à des tiers.

73
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
L’ASSURANCE CHASSE

limitations (articles 116 à 119 )

 La garantie d’assurance ne peut être inférieur à 50 millions de DHS par évènement ;

 La déchéance est inopposable aux victimes, sauf en cas de non paiement de prime ;

 Sont exclus les dommages causés aux préposés et salariés pendant leur service ;

 L’Assureur est obligé de garantir les chasseurs assujettis à l’obligation d’assurance ;

 Le permis de chasse cesse d’être valable et il est retiré provisoirement, si le contrat


d’assurance est résilié ou suspendu pour quelque cause que ce soit :

 Obligation pour le chasseur de présenter les documents satisfaisant à l’obligation


d’assurance.

74
LE LIVRE II EST COMPOSE DE TROIS TITRES

2 Livre II - Les assurances obligatoires

Titre I : L’assurance Chasse

Titre II : L’assurance Automobile (Voir révision)

Titre III : Le Fond de garantie

75
LE TITRE II SE COMPOSE DE CINQ CHAPITRES

2 Livre II - Les assurances obligatoires

Titre II: L’assurance Automobile

Chapitre I : Les personnes


assujetties

Chapitre II : L’étendue de  Personnes assujetties (article 120)


l’obligation  Assurance Frontière (Cas des
personnes résidentes à l’étranger et
Chapitre III : L’exclusion et la circulant au Maroc ) (article 121)
déchéance

Chapitre IV : Le contrôle de
l’obligation ;

Chapitre V: Les sanctions.

76
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
L’ASSURANCE AUTOMOBILE

Personnes assujetties à l’obligation d’assurance (article 120)

Toute personne physique ou morale dont la responsabilité civile peut


être engagée en raison des dommages corporels ou matériels causés à de tiers par un
véhicule terrestre à moteur non liées à une voie ferrée ou par ses remorques ou semi-remorques,
doit être couverte par une assurance contractée auprès d’une
entreprise d’assurances.

77
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
L’ASSURANCE AUTOMOBILE

Cas des personnes résidentes à l’étranger en circulation au Maroc (article 121)

On distingue deux cas

Personnes munies d’une carte verte, ou


Le contrat d’assurance de
d’une carte orange (*) ou carte prévue par
leur pays couvrent le
une convention bilatérale ratifiée par le
séjour au Maroc
Maroc

Obligation de souscrire
l’Assurance Frontière pour
Autres personnes
2 jours, 5 jours, 10 jours,
1 mois, 3 mois ou 6 mois

1. La carte verte est délivrée par le Bureau Central Marocain ;


2. La carte orange par le Bureau Unifié Marocain.
78
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
LE BCMA - FONCTION

Le BCMA est une association ;

 Elle est constituée par la totalité des compagnies d’assurances marocaine


agrée pour pratiquer la branche automobile ;

 Elle applique dans son fonctionnement les dispositions de la convention


dite « convention de Londres »

 Le Maroc adhérera au système en 1969 et instituera le 20 février 1969 le


Bureau Central de Sociétés d’Assurances contre les Accidents
d’Automobiles » sous le sigle de BCMA
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
LE BCMA - RESSOURCES

Ses ressources sont constituées des :

 Des cotisations de ses membres ;

 De la vente des cartes vertes ;

 Des Frais de gestions prévus par la convention de Londres


LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
LE BCMA - RÔLE

BCMA : Bureau Emetteur de cartes vertes

 Il a pour mission d’éviter aux automobilistes circulant hors des


frontières nationales de souscrire une couverture en assurance à
chaque frontière des pays parcourus ou visités ;
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
LE BCMA - RÔLE

BCMA : Bureau gestionnaire de sinistres

Il garantit l’indemnisation des victimes d’accidents de circulation


survenus au Maroc par des véhicules étrangers.
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
LE BUREAU UNIFIE MAROCAIN - LE BUM

Le Bureau Unifié Marocain (BUM) :

Rôle, fonctions et ressources similaires à ceux du BCMA,

Le BUM est chargé de gérer pour le compte des entreprises d’assurances


marocaines les sinistres survenus entre ressortissants marocains et résidants
des pays de la ligue Arabe.

Le Maroc a adhéré à la convention entre les pays membres de la


ligue des Etats arabes, signée à Tunis le 26 avril 1975

Les ressortissants marocains doivent être en possession d’une carte orange


pour pouvoir être assurer dans ces pays.

40
LE LIVRE II EST COMPOSE DE TROIS TITRES

2 Livre II - Les assurances obligatoires

Titre I : L’assurance Chasse

Titre II : L’assurance Automobile

Titre III : Le Fonds de garantie

84
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
LE FONDS DE GARANTIE (Articles 133 à 157)

Organisation

 Le fonds de garantie est un organisme crée par le dahir du 22 février 1955.

 Il regroupe l’ensemble des sociétés d’assurances.

 Il est administré par un conseil d’administration comprenant :


- Un Représentant de l’Administration ;
- Le Directeur Général de la Caisse de Dépôt et Gestion ou son représentant ;
- Sept (7) représentants des Entreprises d’assurances et de réassurance.

85
L’ASSURANCE AUTOMOBILE
LE FONDS DE GARANTIE

Rôle du fonds de garantie

Assurer la réparation totale ou partielle des dommages corporels causés par un


véhicule terrestre à moteur, dans le cas où les personnes responsables de ces
accidents sont inconnues ou non assurées et incapables d’en dédommager les
victimes en raison de leur insolvabilité.

86
L’ASSURANCE AUTOMOBILE
LE FONDS DE GARANTIE

Les ressources du fond de garantie

7 1
Recouvrement Contribution
effectués sur les obligatoire de
débiteurs toutes les
d’indemnités. Entreprises
d’assurances
6 2
Dons, legs et Contribution des
produits divers assurés automobile
Fonds de
garantie
Produit des Prélèvement supporté
placements et des par les propriétaires
avances du de véhicules en
Trésor Produit des saisies
sur les biens et infraction 3
5
recours
subrogatoires
4

87
LE TITRE II SE COMPOSE DE CINQ CHAPITRES

2 Livre II - Les assurances obligatoires

Titre IV : Les assurances « Construction »

Chapitre I : L’Assurances Tous


risques Chantiers

Chapitre II : L’Assurance  L’obligation d’assurance


Responsabilité Civile Décennale  La garantie Dommages à l’ouvrage ;
 La garantie Responsabilité Civile
Chapitre III : Dispositions Chantier;
communes

88
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
ASSURANCES CONSTRUCTION

1° - L’Assurances Tous Risque Chantier (article 157-1)

L’obligation d’assurance
Sanctions si non
respect obligation
article 157-9
Obligation du Maître de l’ouvrage

Le maître de l'ouvrage doit être couvert,


pendant la durée du chantier, par une Garantie Amande = 6Dhs X
assurance garantissant les dommages Dommage à Nb de m2 pour le
affectant l'ouvrage. l’ouvrage MO

Obligation de l’Architécte, de l’ingénieur et


toute personne participant à l’ouvrage
Doivent être couverts par une assurance
garantissant, pendant la durée du chantier, Garantie Amande = 5000 à
leur responsabilité civile en raison des Responsabilité 100.000 Dhs pour
dommages causés aux tiers ou à l'ouvrage Civile Chantier chaque intervenant

89
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
ASSURANCES CONSTRUCTION

La garantie Dommages à l’ouvrage

La Garantie  s'applique à la réparation des dommages à l'ouvrage ainsi


(Article 157-2 ) qu'aux matériaux de construction et aux matériels
destinés à être incorporés dans l'ouvrage.

 Les tremblements de terre, les ouragans, les éruptions volcaniques,


les crues ou les inondations:
• La guerre étrangère, la guerre civile, les émeutes et mouvements
populaires ou les actes de terrorisme ou de sabotage ;
• Les risques atomiques ou nucléaires ;
Les exclusions • La corrosion, l'oxydation ou l'usure ;
(Article 157-2 ) • Les tempête, dégâts des eaux survenus en rapport avec la tempête
• Les réparations provisoires pour lesquelles l'assureur n'a pas donné
son accord préalable ;
• Les manquants constatés à l'occasion d'un inventaire des matériaux
et matériels de construction autres que ceux résultant du vol par
effraction.

90
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
ASSURANCES CONSTRUCTION

La garantie Responsabilité Civile Chantier

La Garantie  s'applique, pour la " garantie responsabilité civile chantier ", à la


(Article 157-4 ) réparation des dommages causés à toute personne sauf
exclusions ci-dessous :

1° Les dommages consécutifs aux caractéristiques du sol ;


2° Les dommages résultant des vibrations, de la suppression ou de
l'affaiblissement des points d'appui des ouvrages mitoyens à
l'ouvrage assuré comportant cinq (5) étages ou plus et ayant un
niveau de sous-sol inférieur aux niveaux des sous-sol des ouvrages
mitoyens ;
Les exclusions 3° Les dommages causés par un véhicule soumis à l'obligation
(Article 157-4 ) d'assurance autres que ceux :
 résultant du fonctionnement de bennes basculantes, grues et
autres appareils dont est muni le véhicule, lorsqu'il est
immobilisé pour effectuer des travaux de chantier ;
 causés par tout véhicule spécialement construit ou adapté
pour réaliser des travaux de chantier à l'occasion de son
utilisation pour effectuer de tels travaux.

91
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
ASSURANCES CONSTRUCTION

La garantie Responsabilité Civile Chantier

• Le maître de l'ouvrage ;.
Les personnes • L'ingénieur, l'architecte;
exclus (Ar 157-5 ) • Tte personne intervenant sur le chantier ;
• Les représentants légaux des personnes morales ci-dessus ;
• Pendant leur service, les salariés ou préposés desdites personnes.

Durée de la Tout contrat d'assurance tous risques chantier doit être souscrit pour
garantie (Art 157-8 une durée correspondant à la durée du chantier.

92
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
ASSURANCES CONSTRUCTION

2° - L’Assurances Responsabilité Civile Décennale (article 157-10 à 157- 17)

L’obligation d’assurance

A qui s’applique l’obligation ?


Sanctions si non
respect obligation
art icle 159-18
• Toute personne physique ou morale dont la
responsabilité civile décennale peut être engagée.

Amende = 10.000 à
100.000 Dhs
A quoi ne s’applique pas la garantie ?

• A la guerre étrangère, civile, émeutes et mouvements populaires ou


actes de terrorisme ou de sabotage;

• Aux dommages et pertes résultant de l'inobservation des réserves


d'ordre technique émises par le bureau de contrôle et dûment notifiées
au maître de l'ouvrage, lorsque lesdites réserves n'ont pas été levées.
93
LES ASSURANCES OBLIGATOIRES
ASSURANCES CONSTRUCTION

L’Assurances Responsabilité Civile Décennale (article 157-10 à 157- 17)

Durée de la Le contrat RCD est réputé comporter une clause assurant le


garantie (Art 157- maintien de la garantie pour la même durée de la
13 et 14) responsabilité civile( art 769 DOC);

Toute demande de permis d'habiter ou de certificat de


Attestation conformité doit être accompagné d'une attestation
d’assurance (Art d'assurance datant de moins de trois (3) mois faisant
157- 15) présumer que l’obligation d'assurance a été satisfaite.

94
LE CODE D’ASSURANCE SE COMPOSE DE CINQ LIVRES

1 Livre I - Le contrat d’assurance

2 Livre II - Les assurances obligatoires

3 Livre III - Les Entreprises d’assurances

4 Livre IV - La présentation des opérations d’assurances

5 Livre V - Les dispositions diverses et transitoires.

95
LE LIVRE IV EST COMPOSE DE QUATRE TITRES

4 Livre IV - La présentation des opérations d’assurance

Titre I : Définitions, conditions d’exercice et de gestion

Titre II : Les cessions de portefeuille

Titre III : Les règles de contrôle ;

Titre IV : La cession d’activité et le retrait d’agrément

Titre V : Les sanctions

96
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
DEFINITIONS, CONDITIONS D’EXERCICE ET DE GESTION

Canaux de distribution (articles 289 – 290)

Distribution des opérations d’assurance

Présentation Entreprises Agences Barid


Démarcheurs Intermédiaires El Maghrib et
direct d’assistance
des Banques

Accord préalable de Uniquement des Ne sont pas des Agrément Depuis le décret
l’Autorité est opérations intermédiaires, Ils administratif du 5 novembre
obligatoire d’assistance conseillent à la obligatoire pour 2005
souscription sur
le lieu de travail et
sur les lieux
publics.

97
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
DEFINITIONS, CONDITIONS D’EXERCICE ET DE GESTION

L’Agent Agents et Courtiers d’assurances


d’assurances

 L‘Agent général est le mandataire de la société d'assurances, il a la charge de placer des


opérations d'assurance et éventuellement de les gérer.

 Il s'agit d'une profession libérale, rémunérée par un commissionnement.

Le Courtier
d’assurances

 Le Courtier d'assurance a le statut de professionnel, exerçant sous forme de commerçant


indépendant ou de société commerciale :

 Souvent qualifié "d'assureur conseil", le courtier est propriétaire d'un portefeuille de clients
qu'il peut céder à un successeur.

98
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
DEFINITIONS, CONDITIONS D’EXERCICE ET DE GESTION

Contraintes à respecter (articles 292 – 296)

 L’agent d’assurance ne doit pas accepter la représentation d'autres entreprises


pratiquant les mêmes catégories d'opérations d'assurances Cette interdiction s'étend
au démarchage de clientèle en faveur desdites entreprises ;

 L’Agent peut représenter au plus 2 entreprises d’assurances à condition d’avoir l’accord


de celle avec laquelle il a signé le 1er traité de nomination ;

 Lorsque l’Agent est une Personne morale, il doit être constitué sous la forme d’une S.A ou
d’une SARL ;

 L’Agent ne peut exercer concurremment sa profession avec celle :


 De représentant d’une autre agence ou d’une société de courtage ;
 De dirigeant d’une entreprise d’assurance.

99
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
DEFINITIONS, CONDITIONS D’EXERCICE ET DE GESTION

Contraintes à respecter (articles 298 – 303)

 La société de courtage n’est autorisé à régler les sinistres pour le compte d’une entreprise
d’assurances que sur mandat spécial (communiqué au ministère des finances)

 L’intermédiaire ne peut exercer que dans un seul local qui ne peut abriter d’autres
activités non liées à sa profession

 Sont réputées liées à la profession d’intermédiaire:


 correspondant des sociétés de financement;
 représentant d’une entreprise étrangère pour la gestion et le règlement des sinistres

 Les intermédiaires sont obligés de contracter une assurances RC professionnelle avec


un minimum de 500.000 DH pour l’Agent et 1.000.000 DH pour le Courtier

100
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
DEFINITIONS, CONDITIONS D’EXERCICE ET DE GESTION

Obtention de l’agrément (articles 292– 305)

Conditions pour une personne physique Conditions pour une personne morale

 Être de nationalité marocaine ;  Être régie par le droit marocain et


 Avoir une licence ou un diplôme avoir le siège social au Maroc ;
équivalent ;
 Avoir 50% au moins du capital détenu
 Avoir accompli un stage de formation
ou justifier d’une expérience continue par des personnes physiques
de 2 ans dans le domaine de marocaines ou des personnes
l’assurance morales de droit marocain (*)

 Avoir réussi à l’examen professionnel. (sous réserve des accords de libre échange, passés
par le Maroc avec d’autres pays et publiés au BO)

Les entreprises d’assurances sont tenues d’assurer des stages de


formation aux intermédiaires d’assurances (Article 305 du code);
101
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
DEFINITIONS, CONDITIONS D’EXERCICE ET DE GESTION

Obtention de l’agrément

 Les opérations d’assurances pouvant être pratiquées par Barid El Maghrib et les
Banques. sont : Assurances vie ; Assistance ; Crédit. Pour les organismes de crédit
et les association de micro-crédit, elle est limitée aux assurances de personnes et
aux assurances contre l'incendie et le vol, contractées par leurs clients.

 La demande d’agrément doit être faite directement par le courtier candidat, et par
l’entreprise d’assurance pour son agent candidat.

 L’agrément est accordé à une adresse et sous une enseigne ou une dénomination
sociale. Tout changement doit être porté à la connaissance du Ministre des Finances

 L’agrément est donné par groupe d’opérations d’assurances:


 Groupe 1: IARD, Maritime -Transport et Vie - Capitalisation ;
 Groupe 2: Réassurance ;
 Groupe 3: Crédit - Caution. Ces 2 derniers sont facultatifs

102
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
DEFINITIONS, CONDITIONS D’EXERCICE ET DE GESTION

Règles de gestion et obligations

 Pour les personnes morales, Informer l’administration lors d’un


 Changement de majorité;
 Cession de plus de 10% des actions ;
 Prise de contrôle direct ou indirect au-delà de 30%
 Tenir un registre de la production et un registre des sinistres,
règlements et recours ;

Intermédiaires /  Adresser au Ministre des Finances avant le 30 avril de chaque année:


 Un état de leur production conforme au modèle réglementaire
Barid AL Maghrib /  Un état des règlements conforme au modèle réglementaire.
Banques  Pour Barid El Maghreb et les Banques, doivent communiquer la liste
des bureaux qui présentent l’assurance
 Déclarer à l’assureur les primes des contrats renouvelables non
encaissées dans les 10 jours de leur échéance ;
 Verser à l’assureur les primes dans:
 Les 10 jours pour Barid El Maghreb et les Banques
 les 15 jours de leur encaissement. pour les autres intermédiaires

L’Entreprise d’assurance est tenu d’assurer des stages de formation aux intermédiaires d’assurances

103
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
CESSIONS DE PORTEFEUILLE (Article 312)

 Le portefeuille d’une société de courtage ne peut être cédé qu’à un intermédiaire agrée et après
accord de l’Autorité ;
 Les demandes de cessions restées sans réponse dans un délai de 30 jours emportent accord de
l’Autorité ;
 La cession de l’agence ne peut intervenir qu’après accord de l’entreprise mandante ;
 La cession entraîne le retrait de l’agrément pour l’intermédiaire cédant ;
 Les ayants droits d’un Agent défaillant ou décédé sont admis à continuer la gestion du
portefeuille de l’agence (sous la responsabilité et le contrôle de l’entreprise mandante ;
 Ils disposent d’un délai de 365 jours renouvelable une seule fois sur autorisation de
l’administration, pour se conformer aux conditions d’agrément ( agrément temporaire).

104
LE LIVRE IV EST COMPOSE DE QUATRE TITRES

4 Livre IV - La présentation des opérations d’assurance

Titre I : Définitions, conditions d’exercice et de gestion

Titre II : Les cessions de portefeuille

Titre III : Les règles de contrôle ;

Titre IV : La cession d’activité et le retrait d’agrément

Titre V : Les sanctions

105
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
REGLES DE CONTROLE

Règles de contrôle (articles 313– 319)

Contrôle par l’administration Contrôle par les entreprises

 Tous documents destinés à être  Contrôle des Agents et des Courtiers


distribués au public ou publiés par sur les opérations réalisées pour le
l’intermédiaire doivent porter la compte des entreprises ;
mention « intermédiaire d’assurances
régi par la loi n°17/99 portant code  Obligation de verser les primes dans
des assurances » ainsi que le n° de les délais fixés par voie réglementaire
l’agrément »

 Les intermédiaires sont soumis au


contrôle de fonctionnaires
assermentés délégués à cet effet par
l’administration

106
LE LIVRE IV EST COMPOSE DE QUATRE TITRES

4 Livre IV - La présentation des opérations d’assurance

Titre I : Définitions, conditions d’exercice et de gestion

Titre II : Les cessions de portefeuille

Titre III : Les règles de contrôle ;

Titre IV : Le retrait de l’agrément

107
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
LE RETRAIT DE L’AGREMENT

Conditions

 Lorsque l’Agent ne rempli plus les conditions d’octroi de l’agrément ;

 Lorsque le traité de nomination a été dénoncé par l’entreprise ;

 Lorsque l’Agent renonce à l‘agrément ;

 Lorsque l’Agent n’a pas commencé son activité ou a cessé pendant une année de
présenter les opérations d’assurances.

L’agrément ne peut être retiré qu’après mise en demeure par l’Autorité

108
LE LIVRE IV EST COMPOSE DE QUATRE TITRES

4 Livre IV - La présentation des opérations d’assurance


Titre I : Définitions, conditions d’exercice et de gestion

Titre II : Les cessions de portefeuille

Titre III : Les règles de contrôle ;

Titre V : les sanctions administratives et penales

109
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
SANCTIONS

1 2

Sanctions administratives Sanctions pénales


(Article 323 à 326) (Article 327 à 330)

 Amande de 500 DH/jrs de retard à compter  3 mois à 2 ans d’emprisonnement et ou


du 30ième jours de la réception de la mise amende de 2500 à 10.000 DH en cas :
en demeure, si les documents et pièces  De souscription de contrats d’une entreprise
nécessaires au contrôle de l’Autorité ne non agréée ;
sont pas présentés dans les délais,  D’exercice de la profession d’intermédiaire
sans agrément.
 Amande de 2000 à 20.000 DH en cas :
 Même peine pour les Cies d’assurances.
 De refus de communiquer les informations
lors du contrôle sur place ;
 D’obstruction au contrôle ;  Un an à 5 ans d’emprisonnement et une
 D’absence des personnes habilitées à amende de 10 fois la prime perçue avec
communiquer les informations ; un minimum de 5000 DH pour tout
 De non respect des délais de versement des intermédiaire qui de mauvaise foi couvre
primes aux Compagnies ;
un risque sans avoir établi et transmis la
 De situation d’incompatibilité (cas de
cumul). proposition d’assurance à l’entreprise
agréée.

110
LES OPERATIONS D’ASSURANCE
CAS BARID AL MAGHREB ET DES BANQUES

 Barid Al Maghreb, les Banques, les organismes de crédit et les associations de


micro-crédit, ne peuvent présenter au public des opérations d’assurances qu’après
obtention d’un agrément de l’Autorité ;

 Pour obtenir l’agrément, Barid Al Maghreb et les Banques, doivent justifiés à


l’Autorité de l’existence de structures destinées à présenter les opérations
d’assurances

 La présentation des opérations d’assurances par Barid Al Maghreb et les Banques


est limitée aux assurances de personnes, à l’assistance et à l’assurance crédit,

111
LE LIVRE V EST COMPOSE D’UN TITRE UNIQUE

5 Livre V - Les dispositions diverses et transitoires

Titre Unique : Dispositions diverses

112
LE TRAITE DE NOMINATION

Selon la loi 17/99 portant Code des Assurances

113
LE TRAITE DE NOMINATION

Présentation

 L’article 333 de la loi n°17/99 portant code des assurances a abrogé, entre autres, les
dispositions de 1977 relatives à la présentation des opérations d’assurances.

 Ces dispositions ont été modifiées, complétées et remplacées par celles du livre IV du
code des assurances.

 Parmi les dispositions qui ont été annulées figurent celles relatives au statut général de
l’agent d’assurances et au traité de nomination type.

 Les dispositions qui traitent des relations Entreprises – Agents d’assurances sont
contenues dans un certain nombre d’articles notamment les articles : 21, 24, 292, 293,
294, 300, 301, 310, 317, 322 du code des assurances.

114
LE TRAITE DE NOMINATION : Rappel

Art
310
Art 21 En cas de liquidation de
Art
l’Entreprise, le traité de
317
Mise en demeure pour nomination prend fin de
non paiement de prime. plein droit et sans L’agent ne peut s’opposer
Art 24 indemnité au contrôle de
l’Entreprise mandante.
Résiliation après sinistre.
Art
Art 322 En cas de dénonciation
292 Tous ces articles sont repris du traité, l’Agent doit
Représentation exclusive dans le nouveau traité de remettre tous les
nomination type qui modifie imprimés et documents
et complète par avenant le reçus
traité de nomination initial.
Art Art
293 301
Précise l’étendue et la
L’agent ne peut exercer
nature des opération à
que dans un seul local
représenter

Art Art
294 300
L’agent ne peut s’opposer
L’agent doit être un
à un transfert du
administrateur dirigeant
portefeuille.
115
LES REGLES DE CONTRÔLE
LES LIVRES ET REGISTRES
LA PROCEDURE DE RECOUVREMENT
Les intermédiaires d’assurances sont soumis au contrôle de l’État dans
les conditions prévues par le livre IV titre III articles 315 à 318 de la loi
n° 17/99 portant code des assurances
Article 315
Les intermédiaires doivent produire à l’administration les documents qui
permettent de rendre compte de leurs activités dans les délais et conformément
aux modèles prévus
par voie réglementaire.

Article 316
Les intermédiaires sont soumis au contrôle de fonctionnaires assermentés
délégués à cet effet par l’administration. Les intermédiaires doivent à tout
moment mettre à leur disposition le personnel pour leur fournir les
renseignements qu’ils jugent nécessaires pour l’exercice du contrôle.
Article 317
Les intermédiaires ne peuvent s’opposer au contrôle que pourraient exercer
les Entreprises d’assurances dont ils sont mandataires.

Article 318
Les intermédiaires d’assurances doivent verser les primes d’assurances
encaissées pour le compte des entreprises d’assurances dans les délais fixés
par voie réglementaire.

CODE DE L'ASSURANCE
120
Au terme de l’article 5 de l’Arrêté du ministre des finances et de la privatisation
n° 2241- 04 du 27 décembre 2004 relatif à la présentation des opérations
d’assurances, les intermédiaires sont astreints à tenir, les livres comptables et
registres ci-après :

121
Les intermédiaires doivent tenir à jour, sans blanc, ni rature ou surcharge les
livres comptables et registres suivants :
 Le registre des émissions des actes de production
 Le registre des encaissements de primes
 Le registre des cartes d’identité professionnelle
 Le registre des sinistres
 Le registre des règlements et recours
 Le livre de caisse

Ces registres doivent être ventilés par catégorie d’opération et contenir les
informations figurant sur les tableaux ci-joint en annexes.
Les Agents doivent, adresser à la Compagnie :
 un relevé quotidien des souscriptions réalisées et des encaissements
effectués pour le compte de la Compagnie au titre de l'assurance automobile

 un relevé mensuel des souscriptions effectuées pour le compte de la


Compagnie pour l'ensemble des opérations y compris l'assurance
automobile ;

 un relevé trimestriel des souscriptions effectuées pour le compte de la


Compagnie pour l'ensemble des opérations y compris l'assurance
automobile.

Les Agents doivent, adresser à l’ACAPS avant le 31 mars

 Un état annuel de la production ;


 Un état des règlements.
 Tableau I : Registre des émissions de pièces de production
 Tableau II : Registre des encaissements des primes
 Tableau III : Registre des sinistres
 Tableau IV : Registre des règlements et recours
 Tableau V : Etat mensuel des encaissements des primes
 Tableau VI : Etat annuel de la production à adresser avant le 31 mars
 Tableau VII : Relevé quotidien de la production automobile
 Tableau VIII : Relevé mensuel des souscriptions
 Tableau IX : Livre de caisse
 Tableau X : Relevé Trimestriel
CODE DE L'ASSURANCE
125
 Loi n°09-08 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du
traitement des données à caractère personnel du 18 Février 2009
( BO n° 5714 du 05/03/2009)

 Décret n°2-09-165 pris pour l’application de la loi n°09-08 du 21 Mai


2009 ( BO n° 5744 du 18/06/2009)

 Décision du 1er Ministre n°3-33-11approuvant le règlement intérieur de la


CNDP du 28 mars 2011 ( BO n° 5932 du07/04/2011)

126
Que faut-il entendre par données à caractère personnel ?

Données à caractère personnel

toute information, de quelque nature qu’elle soit et indépendamment de son support ( y


compris le son et l’image) qui permettent d’identifier directement ou indirectement une
personne physique ( immatriculation de la voiture, email, photo,…)

Traitement de données à caractère


personnel

Toute opération ou ensemble d’opération effectuées ou non à l’aide de procédés automatisés


et appliquées à des données à caractère personnel ( collecte, enregistrement, organisation,
conservation, adaptation ou modification, l’extraction, la consultation, l’utilisation, la
communication par transmission, diffusion ou tout autre forme de mise à disposition, le
rapprochement ou l’interconnexion, le verrouillage, l’effacement ou la destruction)

127
Droits des personnes concernées

Droit à
Droit d’accès
l’information

Droit de
Droit d’opposition
rectification

Protection contre
les messages
publicitaires
abusifs

128
CODE DE L'ASSURANCE
129

Vous aimerez peut-être aussi