Vous êtes sur la page 1sur 8

TP MACHINES THERMIQUES

TP 1 : ETUDE DE LA STABILITE DE LA FLAMME

PLAN

I. BUT ET PRINCIPE

II. MATERIELS

III. MANIPULATION

IV. CONCLUSION

Rédigé par : Bela Ndongo D – Youssoufa Mahmoudou – Mapaing Flore


TP MACHINES THERMIQUES

I. BUT ET PRINCIPE
I.1. BUT
La combustion est une réaction chimique d’oxydation exothermique, ce
TP a donc pour but l’étude de la stabilité de la flamme lors de la combustion
du méthane.

I.2. PRINCIPE
Soit à effectuer l’opération suivante :
Combustible + Comburant Produits de Combustion +Chaleur

Gaz Air CO2, H2O, N2 …


Le principe consiste donc à :
 Fixer le débit d’air à 28g/s et du gaz à 3g/s
 Faire varier le débit d’air de 2g/s et de manière décroissante relever tour à tour la
taille de la flamme tout en notant sa couleur
 Calculer la concentration en butane (C 4H10) dans le mélange et calculer sa
richesse
 Calculer les différentes courbes sur le même graphe
 Calculer la chaleur apportée dans le combustible
 Conclure

BRULEUR TUYAUTERIE UNITE DE BOUTEILL


CONTROLE E A GAZ

SYSTEME
ELECTRIQUE
D’ALLUMAGE
Figure 2 : SCHEMA DE PRINCIPE

Rédigé par : Bela Ndongo D – Youssoufa Mahmoudou – Mapaing Flore


TP MACHINES THERMIQUES

Unité de contrôle de la flamme

Bouteille à gaz

Brûleur

Tuyauterie de circulation du gaz

Figure 2 : PHOTO DE L’INSTALLATION

Rédigé par : Bela Ndongo D – Youssoufa Mahmoudou – Mapaing Flore


II. MATERIELS
Pour réaliser ce TP nous avons eu besoin :
 D’une bouteille de gaz (C4H10) de 39Kg
 D’une unité de contrôle de la stabilité de la flamme
 D’une règle graduée en métal
 D’un brûleur

III. MANIPULATION
1. Taille et de la couleur de la flamme
Nous avons commencé par fixer le les débits de gaz à 3g/s et d’air à 28g/s, la
mesure de la taille et la prise en compte de la couleur, nous a permis de réaliser
le tableau qui suit :
Débit d’air (g/s) Taille de la flamme (cm) Couleur de la flamme

28 20 Bleu
26 23 Bleu
24 26 Bleu
22 28 Bleu
20 30 Bleu et jaune en haut
18 31 Bleu en bas et jaune
16 34 Bleu et jaune
14 32 Bleu et jaune
12 32 Bleu et jaune
10 34 Bleu et jaune
08 35 Bleu et jaune
06 40 Jaune
04 42 Jaune
02 43 Jaune
00 10 aune

Tableau1 : Taille et couleur de la flamme


NB  : Du débit d’air égale à 16g/l en décroissant l’aspect de la flamme est instable et
turbulent.
TP MACHINES THERMIQUES

2. Calcul de la concentration de gaz


Sachant que la combustion est dite stoéchiométrique, neutre ou théorique si
l’air comburant est en quantité suffisante et strictement nécessaire à la combustion
complète de l’unité de combustible. Les fumées ne contiennent pas d’oxygène. Le
butane étant un hydrocarbure nous pouvons écrire l’équation :
C4H10 + 13/2 O2 4CO2 + 5H2O

La concentration est alors donnée par :

[C4H10]=QmGAZ / (QmGAZ + QmAIR) (1)

Le tableau qui suit nous donne la concentration en fonction du débit d’air :

Débit d’air (g/s) C=f (Qm air)

0,90322581
28
0,89655172
26
0,88888889
24
22 0,88

20 0,86956522
18 0,85714286
16 0,84210526
14 0,82352941
12
0,8
10
0,76923077
08
0,72727273
06
0,66666667
04
02 0,57142857

00 0,4

Tableau2 : Concentration du gaz en fonction du débit d’air

Rédigé par : Bela Ndongo D – Youssoufa Mahmoudou – Mapaing Flore


TP MACHINES THERMIQUES

3. Calcul de la richesse du mélange

R  (Qmgaz / Qmair)réelle /(Qmgaz / Qmair) stoéchiométrique (2)

Or, Masse volumique du gaz = 0.57 gaz butane

Stéochiometrique 1m3 gaz 3.84m3 air


Pci gaz =16 103KJ/m3
En considérant ces valeur et en remplaçant dans (2), on obtient finalement:

R= [ рAIR / ( рGAZ * 3.84)] * QmGAZ / QmAIR = 0.59 * QmGAZ / QmAIR

Et nous obtenons ce tableau donnant la richesse en fonction du débit d’air :

Débit d’air (g/s) R=f (Qm air)

0,41142857
28
0,44307692
26
0,48
24
22 0,52363636

20 0,576
18 0,64
16 0,72
14 0,82285714
12
0,96
10
1,152
08
1,44
06
04 1,92

02 2,88
00 5,76

Tableau3 : Richesse du mélange en fonction du débit d’air

Rédigé par : Bela Ndongo D – Youssoufa Mahmoudou – Mapaing Flore


TP MACHINES THERMIQUES

4. Tracé des courbes


Le tracé des deux courbes sur Excel nous permet d’avoir les allures suivantes :

Graphe de la R et C

richesse concentration

7
6
5
R et C

4
3
2
1
0
2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 26 28
Débit (g/l)

Figure 2 : Courbe de Ret C en fonction du débit d’air dans la combustion.

Interprétation des courbes


La courbe de (C), nous permet de dire que la concentration de gaz lors de la
combustion, croit très lentement et se stabilise pratiquement en tendant vers 1 ;
lorsque que le débit d’air augmente. Ceci peut se justifier par le fait que le débit de
gaz est fixe tout au long de la combustion.
La courbe de (R) amène à dire que la richesse du mélange décroît avec le
débit d’air. Ceci se justifie par le fait que R est de la forme : R=K / QmAIR, .
K : constante (avec K=0.59 * QmGAZ) or QmAIR augmente et K est fixe.

Rédigé par : Bela Ndongo D – Youssoufa Mahmoudou – Mapaing Flore


TP MACHINES THERMIQUES

5. Calcul de la chaleur apportée


La chaleur apportée est donnée par la formule :

Q=PCI*QmGAZ/ рGAZ

AN : Q= 16103*3/0.57= 84752,63 J

Q= 84752,63 J

6. Conclusion
Après avoir fixé le débit d’air à 28g/s et du gaz à 3g/s et fait varier le débit d’air
de 2g/s et de manière décroissante. Nous avons relevé tour à tour la taille de la
flamme tout en notant sa couleur et son aspect qui devenait instable au faible débit
d’air. Puis le calcul de la concentration en butane (C4H10) dans le mélange et de sa
richesse en fonction du débit, nous a permit d’interpréter les différentes courbes sur
le même graphe et de calculer la chaleur apportée dans le combustible. De la courbe
de (C) dont nous avons tracées plus haut, nous voyons que la concentration de gaz
lors de la combustion, croit très lentement en tendant vers 1 ; lorsque que le débit
d’air augmente et la courbe de (R) nous a amené à conclure que la richesse du
mélange décroît avec le débit d’air.
La combustion étant une réaction chimique d’oxydation exothermique, ce TP
nous a donc permis de faire une étude de la stabilité de flamme lors de la
combustion du méthane.

Rédigé par : Bela Ndongo D – Youssoufa Mahmoudou – Mapaing Flore

Vous aimerez peut-être aussi