Vous êtes sur la page 1sur 1

Colonie de la Haute-Volta (1919-1932)

Un décret du 1er mars 1919 crée la colonie de la Haute-Volta, par partition de la colonie du
Haut-Sénégal et Niger. Son territoire recouvre les cercles de Gaoua, Bobo-Dioulasso,
Dédougou, Ouagadougou, Dori, Say et Fada N'Gourma. Son chef-lieu est Ouagadougou. Elle
est administrée par un gouverneur, portant le titre de lieutenant-gouverneur, assisté d'un
secrétaire général et d'un conseil d'administration.

En 1927, le cercle de Say est rattaché à la colonie du Niger.

Un décret du 5 septembre 19321 supprime la colonie de la Haute-Volta et répartit son


territoire entre les colonies du Niger, du Soudan français et de la Côte-d'Ivoire.

Les cercles de Tenkodogo, Kaya, Ouagadougou, Koudougou, Gaoua, Batié et Bobo-


Dioulasso ainsi qu'une partie du cercle de Dédougou — boucle de la Volta Noire — sont
incorporés à la colonie de la Côte-d'Ivoire (2 011 916 habitants sur 153 650 km2. Les cercles
de Fada N'Gourma et Dori — moins le canton d’Aribinda — sont incorporés à la colonie du
Niger (278 512 habitants sur 67 850 km2). Les cercles d'Ouahigouya — plus le canton
d’Aribinda — et de Dédougou — subdivision de Tougan et rive gauche de la Volta Noire —
sont incorporés à la colonie du Soudan français (708 501 habitants sur 50 700 km2).

Un décret du 13 juillet 19372 crée la région de la Haute-Côte-d'Ivoire.