Vous êtes sur la page 1sur 12

Traduit de Anglais vers Français - www.onlinedoctranslator.

com

Journal actuel des sciences appliquées et de la technologie

27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472


ISSN : 2457-1024
(Nom de famille : British Journal of Applied Science & Technology, ISSN antérieur : 2231-0843,
NLM ID : 101664541)

Etude de la concentration des métaux dans l'huile de graissage avec


Objectifs prédictifs

MC Fernández-Feal1*, ML Fernández-Feal1, LR Sánchez-Fernández1


et JR Pérez-Prado1

1Laboratoire des carburants, Centre de recherche technologique, Université de La Corogne,


CIT_Campus de Esteiro, 15403-Ferrol (La Corogne), Espagne.

Contributions des auteurs

Ce travail a été réalisé en collaboration entre tous les auteurs. L'auteur MLFF a conçu l'étude et
écrit le protocole. L'auteur MCFF a effectué l'analyse statistique et rédigé la première ébauche du
manuscrit. Les auteurs LRSF et JRPP ont géré les analyses de l'étude et les recherches bibliographiques.
Tous les auteurs ont lu et approuvé le manuscrit final.

Informations sur l'article

DOI : 10.9734/CJAST/2018/41472
Éditeur(s) :
(1) Nan Wu, professeur, Département de génie mécanique et de fabrication, Université du Manitoba, Winnipeg,
Canada.
Réviseurs :
(1) Gergely András, Hongrie.
(2) Sandeep Singh, Université Punjabi Patiala, Inde.
(3) Meshack Hawi, Université d'agriculture et de technologie Jomo Kenyatta, Kenya. Historique
complet de l'examen par les pairs :http://www.sciencedomain.org/review-history/25153

Reçu 20e mars 2018


Accepté 1st Juin 2018
Article de recherche original
Publié le 15e juin 2018

ABSTRAIT

Objectifs : Déterminer la concentration des métaux présents dans une huile lubrifiante à base minérale, avant,
pendant et après son utilisation dans le moteur d'un camion, connaître sa variation à des fins prédictives.
Étudier le design: Dans l'étude, un camion a été utilisé dans lequel l'huile lubrifiante à base minérale, de qualité diesel
15W/40 a été testée. Périodiquement, un échantillon de l'huile contenue dans le carter était prélevé et la concentration
des métaux présents dans celui-ci était déterminée pour connaître sa variation.
Durée de l'étude : L'étude a été réalisée pendant la période correspondant à 57000 km de
fonctionnement de l'huile de graissage dans le moteur.
Méthodologie: La détermination de la concentration en métaux d'échantillons d'huiles lubrifiantes neuves et
usagées, extraites du carter après des périodes régulières d'utilisation, a été réalisée par spectrophotométrie
d'absorption atomique.
Résultats et conclusion : L'analyse de l'huile lubrifiante a permis de savoir que ce qui était
_____________________________________________________________________________________________________

* Auteur correspondant : E-mail : coro.ffeal@udc.es ;


Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

se passe à l'intérieur du moteur. Il aide à détecter les problèmes d'usure de ses composants, ainsi qu'à détecter
la contamination et la dégradation subie par l'huile de lubrification elle-même. Ainsi, elle peut être considérée
comme une méthode valable dans la maintenance prédictive du moteur.

Mots-clés : Huile lubrifiante ; teneur en métal; spectrophotométrie d'absorption atomique; analyse prédictive.

1. INTRODUCTION peuvent avoir des effets secondaires nocifs, surtout si la


dose est excessive ou si des réactions surviennent entre
En fonctionnement, un moteur est soumis à l'usure eux [3,4].
normale de ses éléments de construction en raison du
frottement continu de ses pièces mobiles. Tout système Dans les moteurs à combustion interne, le système
mécanique comporte des composants mobiles qui, de lubrification est chargé de lubrifier les pièces en
lorsqu'ils entrent en contact les uns avec les autres, mouvement relatif. Lorsqu'une usure interne se
produisent des frictions. En conséquence, les produit, due au frottement entre elles, les petites
conséquences fondamentales sont la résistance au particules de matière détachées passent à l'huile ;
mouvement, l'augmentation de la température et l'usure les plus gros se déposent au fond du carter ou sont
de ceux-ci. Des huiles lubrifiantes sont utilisées pour piégés dans le filtre, le reste restera en suspension
réduire ces problèmes [1,2]. dans l'huile. La concentration et le type de
particules métalliques en suspension dans l'huile de
Les huiles moteur sont, pour la plupart, des produits graissage détermineront l'origine de l'usure et si
liquides dérivés du pétrole, des mélanges complexes de celle-ci peut être considérée comme normale ou
divers types d'hydrocarbures, avec des additifs pour accélérée, Tableau 1.
améliorer leurs performances. Les huiles dites multigrades
actuellement utilisées, qui ont été utilisées pour les Dans le tableau 2, on peut voir les limites pour la teneur en
moteurs dans les années 50, sont conçues pour métal normalement acceptée dans l'industrie pour les
fonctionner dans des applications où les changements de moteurs diesel, indépendamment de la marque et
température sont importants. Les lubrifiants actuels sont sans tenir compte des kilomètres ou des heures de
une combinaison d'huiles de base d'origine minérale ou opération [5].
synthétique et d'additifs, produits chimiques de
formulation complexe dont la mission est d'améliorer les Ces limites peuvent être considérées comme élevées dans le
performances des huiles. cadre d'un plan d'entretien proactif, dans lequel nous devons
également définir les kilomètres ou les heures d'utilisation,
Les additifs pour huiles lubrifiantes ont été utilisés pour lesquels elles sont établies.
pour la première fois en 1922 et depuis lors, leur
utilisation a augmenté au point que de nos jours, tous L'analyse de l'huile lubrifiante est considérée comme une
les types d'huiles ont des additifs. Les additifs sont méthode de maintenance prédictive dans les moteurs à
ajoutés afin de : combustion interne. C'est une technique qui nous permet
de savoir ce qui se passe à l'intérieur du moteur, aidant à
- Diminuez la vitesse à laquelle certaines détecter rapidement les problèmes d'usure des
réactions indésirables dans l'huile se produisent composants du moteur, ainsi que la contamination et la
pendant votre période d'entretien. dégradation de l'huile de graissage, problèmes qui
- Améliorer la stabilité du film lubrifiant vis-à- peuvent même avoir des conséquences
vis des variations de température de environnementales [6, 7] . Le contrôle de l'huile doit être
fonctionnement. appuyé par une série d'analyses périodiques et continues,
- Protéger les surfaces lubrifiées de qui peuvent établir la tendance à l'usure et la nécessité de
l'agression de certains contaminants tels son remplacement.
que l'eau, les acides, etc.
L'analyse de l'huile lubrifiante [8] est réalisée avec deux
- Améliorer les propriétés physico-chimiques de
objectifs différents :
l'huile ou en fournir de nouvelles.

1. Vérifiez les formulations.


Les principaux types d'additifs utilisés sont les améliorateurs 2. Évaluer, la concentration de métaux après
d'indice de viscosité, les abaisseurs de point d'écoulement, les utilisation :
inhibiteurs de corrosion, les anti-émulsifiants, les anti-mousse,
les anti-usure et les pressions extrêmes. Le pourcentage en - Provenant d'additifs, tels que le baryum, le zinc,
volume d'additifs dans une huile lubrifiante est variable, et les le calcium et le magnésium, pour vérifier leur
additifs utilisés dans sa formulation stabilité et leur bon fonctionnement.

2
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

Tableau 1. Origine possible des métaux dans l'huile de graissage

Élément symbole Origine Source la plus courante


Aluminium Al Porter du métal, Plongeurs, roulements, contaminants, graisse
Contaminant lubrifiante.
Baryum Ba Additif Additif détergent
Calcium Californie Additif, Additif détergent, Graisse lubrifiante, Eau.
Contaminant
Le cuivre Cu Usure du métal, Additif Roulements, Radiateurs, Bronze. Cylindres, bagues,
Chrome Cr Porter du métal vilebrequins, engrenages. Paliers, Bagues, Systèmes
Étain Sn Porter du métal de poussée, Matériel de soudage

Fer Fe Porter du métal Cylindres, vilebrequins, engrenages, rouille, eau.


Magnésium mg Additif, Roulement, additifs, eau de mer.
Contaminant
Nickel Ni Porter du métal Arbres à cames, engrenages, bagues, alliages de turbines.
Mener Pb Porter du métal Roulements, Babbitt
Sodium N/A Additif, Additifs, Liquides de refroidissement, Eau de mer, Graisse
Contaminant, lubrifiante.
Zinc Zn Usure du métal, Additif Additif EP, roulements, revêtements
http://noria.mx/lublearn/analisis-de-elementos/

- Cela permet d'établir le degré d'usure des continue d'intéresser des approches multiples et
moteurs comme le fer, l'aluminium, le variées [13-16].
chrome, le cuivre, le plomb ou l'étain.
- Cela peut apparaître comme la conséquence 2. MATÉRIELS ET MÉTHODES
d'une sorte de contamination externe comme le
sodium. 2.1 Équipement
L'analyse de l'huile lubrifiante en tant qu'outil pour la
maintenance prédictive des moteurs diesel est - Perkin Elmer - Absorption atomique
toujours importante pour les chercheurs [9]. Spectrophotomètre.
L'évaluation des méthodes de mesure des différents L'absorption atomique par flamme est une
paramètres de l'huile lubrifiante est intéressante du technique très courante pour détecter les métaux
point de vue du diagnostic, avec des techniques présents dans les échantillons. La
largement acceptées ou avec des techniques encore en spectrophotométrie d'absorption atomique de
développement [10]. flamme (EAAF) permet la détection et la
détermination des métaux dans n'importe quel
Tableau 2. Limites normalement acceptées dans l'industrie échantillon tant qu'il peut être solubilisé.
pour moteurs diesel
La détermination directe des métaux par AAS
M = élément Normal Anormal Critique est basée sur le rayonnement d'atomes libres
ppm avec un minimum d'interférence. La
Aluminium Al <20 20 - 30 > 30 détermination est réalisée à l'état atomisé du
Chrome Cr <10 10 - 25 > 25 métal après nébulisation des échantillons
Le cuivre Cu <30 30 - 75 > 75 liquides. Le métal est déterminé à la ligne
Nickel Ni <10 10 - 20 > 20 analytique choisie, à l'aide d'une lampe à
Fer Fe <100 100 - 200 > 200 cathode creuse (HCL) en N2O / flamme
Sodium N/A<50 50 - 200 > 200 réductrice d'acétylène (rouge riche).
Mener Pb <30 30 - 75 > 75
Étain Sn <20 20 - 30 > 30 Pour calibrer un AAS pour l'analyse des
Silicium Si <20 20 - 50 > 50 métaux, des solutions étalons contenant des
http://widman.biz/boletines/46.html concentrations connues du métal d'intérêt
sont aspirées dans le brûleur. Pour chaque
Ces dernières années, il a été noté que la étalon, la diminution résultante de l'intensité
détermination de la teneur en métal de l'huile par du faisceau lumineux émis par la lampe à
spectrophotométrie d'absorption atomique [11,12] cathode creuse est alors réglée sur une

3
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

Quantité de matériel Creux à un seul élément


dans la cathode lampes cathodiques
moins de 5g As, Au, B, Ba, Be, Ca, Dy, Er, Eu,
Ga, Gd, Ge, Hf, Ho, In, Ir, K, La,
Li, Mg, Na, Nd, Pd, Pr, Pt, Re, Rh,
Ru, Sc, Se, Sm, Sn, Ta, Tb, Tm,
Yb, Y
5 à 10 grammes Ag, Al, Bi, Cd, Co, Cr, Mn, Mo,
Ni, Sb, Si, Sr, Te, V, W, Zn, Zr
10 - 15g Cu, Fe, Hg, Nb, P, Pb, Ti, Tl

Fig. 1. Quantité de matériau dans la cathode, HCL


https://www.slideshare.net/rosamaria14/espectroscopia-de-absorcion-atomica-parte-1-julio-20-de-2016

affichage numérique pour refléter la - Fioles jaugées, 25 mL et pipette


concentration connue. Une fois automatique et embouts jetables.
l'instrument calibré, le fluide inconnu est
aspiré et la concentration en métal peut Matériau utilisé dans la étalonnages :
être obtenue à partir de l'affichage préparation des bas concentration
numérique. étalons par dilution avec de l'huile blanche de
chaque étalon liposoluble de 1000 ppm.
- Lampes à cathode creuse monoélément, HCL
Perkin Elmer. 2.2.2 Dissolvant

Le type de tube selon le métal est en cours - Méthylisobutylcétone (MIBK).


d'analyse. La méthylisobutylcétone (MIBK) est utilisée pour la
dissolution des échantillons afin d'obtenir une flamme
Creuse-cathode lampes, contenant une tamisée en diminuant le débit de combustible ou en
cathode de l'élément analyte et une anode, sont fournissant un oxydant auxiliaire.
remplies d'un gaz noble. Il y a une décharge
luminescente entre la cathode et l'anode, dans 2.2.3 Gaz pour la production de flammes
laquelle se forment des ions gazeux positifs, qui
pulvérisent les atomes des éléments de la cathode - Acétylène, carburant.
à des températures relativement basses. - Oxyde d'azote, N2Oh, oxydant.

2.2 Matériel et réactifs 2.3 Méthode

2.2.1 Pour la préparation des normes de travail Pour la détermination, la spectrophotométrie


d'absorption atomique est utilisée [17]; qui est une
- Huile blanche exempte de métaux de viscosité
excellente méthode pour la détermination des métaux
adéquate, Conostan.
à l'état de traces, conforme à la loi de Beer et basée sur
Huile de base, sans métal, d'une viscosité
l'absorption du rayonnement électromagnétique.
d'environ 4 cSt à 100°C, qui offre une bonne
solvabilité pour les étalons.
L'instrumentation de base de l'AA est présentée sur
- Etalons liposolubles de chaque
la figure 2, et est constituée d'une source de
des métaux à déterminer dans l'essai. rayonnement monochromatique (spécifique à
chaque élément à analyser), un atomiseur permet
Les étalons métallo-organiques Conostan sont des
de produire les atomes excités de la substance à
étalons d'étalonnage de métaux à base d'huile
analyser ; un monochromateur pour sélectionner la
pour une utilisation en concentration AA, 1000 ppm
longueur d'onde de chaque élément à analyser ; un
et 5000 ppm.
détecteur qui est sensible au rayonnement qui est
- Fioles jaugées, 25 mL et pipette émis et un signal et un processeur de lecture de
automatique et embouts jetables. sortie.
Matériau utilisé dans la étalonnages :
préparation des bas concentration La détermination de la teneur en métal du
les étalons sont utilisés par dilution avec de l'huile des échantillons d'huile de graissage, neufs et usagés, ont été
blanche de chaque étalon liposoluble de 1000 ppm. effectués sur la base de la méthode des principes de la norme
ASTM D4628 [18], à travers les étapes suivantes :

4
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

Fig. 2. Spectroscopie d'absorption atomique


http://testingposts72014.blogspot.com.es/2014/08/atomic-spectroscopy.html

2.3.1 Préparation et dissolution duniveau de dispersant et contient anti-usure


échantillons additifs.

La méthylisobutylcétone (MIBK) est utilisée pour la Le véhicule utilisé dans l'étude appartient à une
dissolution des échantillons car sa viscosité est faible flotte de véhicules industriels qui au début de
et il est relativement facile d'obtenir une flamme l'étude étaient en service depuis plusieurs années
tamisée en diminuant le débit de combustible ou en en respectant les vidanges d'huile préétablies pour
l'apportant comme oxydant auxiliaire. son programme d'entretien.

2.3.2 Ajustement du ratio de carburant et Tableau 3. Limites de détection (μg/L) EAAF [19]
flux d'oxydant
Élément Limites de détection (μg/L)
Le débit d'oxydant est régulé pour obtenir une Fe 6
nébulisation optimale, puis le débit de carburant est Cu 2
modifié jusqu'à ce qu'un signal optimal soit obtenu. Cr 4
Sn 15
2.3.3 Sélection de la approprié Mn 2
longueur d'onde, raie analytique, pour chaque Ni 3
élément Al 30
Ag 3
L'absorption atomique (AA) se produit lorsqu'un atome à Pb 5
l'état fondamental absorbe de l'énergie sous forme de N/A 0,2
lumière d'une longueur d'onde spécifique et est élevé à un mg 0,2
état excité. Ba 20
Californie 1
2.3.4 Étalonnage Zn 1

La détermination de chaque élément nécessite sa Tout au long de l'étude, trois changements d'huile au
propre courbe d'étalonnage, coefficient de régression total ont été effectués, à 0, 17 000 et 37 000 km de
≥ 0,99 ; les motifs utilisés pour sa réalisation ont la fonctionnement du moteur au cours de la période
même matrice que l'échantillon. Les limites de d'étude (tableau 4). Le carter avait une capacité de 22
détection des éléments déterminés dans l'étude sont L. Les échantillons de contrôle étaient périodiquement
présentées dans le tableau 3. retirés du carter et toujours avant de procéder à la
vidange d'huile programmée.
2.3.5 Analyse des échantillons
3. RÉSULTATS ET DISCUSSION
Le gasoil grade 15W/40 utilisé dans l'étude est une huile
minérale multigrade, adaptée à tous types de moteurs Le fût métallique de 208 L contenant l'huile neuve,
diesel y compris suralimentés. Il est également optimal une fois ouvert, reste en bon état. Tout au long de
pour les véhicules travaillant dans des conditions sévères l'étude, grâce à des contrôles périodiques, l'huile
tant pour le service que pour l'environnement. Il est subit un niveau d'oxydation qui affecte son aspect
formulé pour obtenir un détergent élevé- mais pas sa composition.

5
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

Tableau 4. Volume d'huile ajouté au carter

Goûter Série 1 Série 2 Série 3 Série 4 Série 5 Série 6 Série 7


km parcourus 0 5 000 17 000 27 000 37 000 47 000 57 000
Huile ajoutée, L 22 0 22 0 22 0 22
* vidange d'huile et filtre

Tableau 5. Teneur en métal des échantillons d'huile de graissage

Nº M = élément 0 Période 1 Période 2 Période 3


Série 1 Série 2 Série 3 Série 4 Série 5 Série 6 Série 7
1 Aluminium [M] 0,0 4.3 4.7 11,0 13.0 25.2 26,6
2 Chrome ppm 8.0 7.5 8.0 14,0 15,0 28,0 33,0
3 Le cuivre 6.0 1.3 2.1 18,0 20,0 11,0 12,0
4 Nickel 4.6 3.0 4.0 4.6 4.7 4.4 4.8
5 Fer 11,0 24,0 47,0 59,0 69,0 192,0 207,6
6 Sodium 5.6 22,0 22,0 28,0 28,6 72,0 104,0
sept Manganèse 1.5 1.3 1,8 2.6 2.6 28,4 28,8
8 Mener 25,0 19,8 23,6 29,8 33,0 74,0 84,0
9 Magnésium 47,5 24,4 27.8 42,5 42,5 40,0 4.0
dix Étain 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0
11 Baryum 0,0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0
12 Calcium 1 500,0 1 040,0 1 010,0 1 340,0 1 310,0 1 300,0 1 280,0
13 Zinc 2 400,01 559,01 559,02 380,02 370,02 340,02 340,0

Les concentrations des métaux déterminées dans la L'étude de la variation de la teneur en métaux a été
nouvelle huile lubrifiante extraite du fût (série 1), (tableau réalisée à des fins prédictives, à partir de la teneur en
5) servent de niveau de référence dans cette étude métaux de la nouvelle huile, série 1.
particulière. Parmi les métaux vérifiés (deuxième colonne
du tableau 5), le baryum, l'aluminium ou l'étain n'ont pas La détermination de la teneur en métal des
été trouvés dans la nouvelle huile. échantillons d'huile prélevés périodiquement
dans le carter pendant la durée de l'essai, a
Dans l'analyse des données relatives à la concentration permis l'étude comparative en trois périodes.
en métaux dans les échantillons testés, il a été pris en Celle-ci était limitée par les vidanges successives
compte que l'étude commence par la substitution et programmées à 0, 17000 et 37000 km.
d'une huile lubrifiante minérale de qualité inférieure
Entre les deux premières vidanges, on a constaté une
qui a été utilisée dans le moteur comme huile diesel de
consommation d'huile de graissage peu élevée pour le
qualité 15W/40. Dans le circuit de lubrification la
type d'huile et l'état du véhicule. Les données sont
nouvelle huile était mélangée à des traces de
cohérentes avec le fait que dans les moteurs diesel
l'ancienne huile et l'analyse des résultats était affectée
modernes, les conditions de fonctionnement du piston
par ce problème.
sont plus difficiles que par le passé, augmentant les
températures moyennes du piston, qui est refroidi par
La méthode choisie pour la détermination est une
l'huile de carter, ce qui entraîne une augmentation de sa
technique analytique étudiée de manière
consommation.
exhaustive et utilisée avec succès, sur des matrices
variées, pour la détermination d'éléments à l'état
de traces. Surtout dans le cas de la détermination - le calcium et zinc teneur (tableaux 5, 6 et
des métaux dans l'huile de graissage, plusieurs Fig. 6), en métaux des additifs entrant dans la
études ont confirmé leur efficacité [20,21] même en composition de l'huile, diminue sensiblement
comparaison avec d'autres techniques [22,23]. en période 1, séries 2 et 3, le calcium diminue
de 30 % et le zinc de 35 %. Cette diminution
La teneur en métal dans les échantillons d'huile est est liée au fait que c'est la première fois que
indiquée dans le tableau 5 et les figures. 3, 4, 5, 6 : l'huile est utilisée dans le véhicule qui utilisait
L'huile neuve (série 1) et l'huile de graissage usagée auparavant une huile de caractéristiques
(série 2 à série 7) sont extraites du carter différentes et de moindre qualité.
respectivement aux 5000, 17000, 27000, 37000, 47000
Au début de l'étude il y a encore des portions
et 57000 km de fonctionnement de le moteur.
de l'ancienne huile dans la lubrification

6
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

circuit comme le montrent les différences - Les pertes dues à la volatilité de l'additif
observées lors de la comparaison des utilisé, du fait de l'absorption par les
résultats obtenus pour les séries 1-2-3 par suies.
rapport aux séries 1-4-5 et 1-6-7. On - L'adhérence aux pièces métalliques.
observe que la variation de concentration
de calcium et de zinc suit le même schéma Zinc fonctionne pour fournir une lubrification limite
en fonction du [M]/temps de service. lorsque la lubrification hydrodynamique ne suffit
pas pour résoudre les problèmes causés par la
Calcium et magnésium proviennent des pression et le frottement.
additifs détergents/dispersants utilisés pour
lutter contre les suies, qui neutralisent les - L'augmentation de sodium indique l'existence
acides formés lors de la combustion et d'une contamination possible, généralement
maintiennent les polluants et les boues en par l'eau directement ou par l'air humide
suspension jusqu'à ce qu'ils atteignent le filtre, entrant dans le moteur. L'eau peut avoir
les empêchant d'adhérer aux surfaces pénétré en raison d'un problème mécanique ou
métalliques. Les additifs détergents/dispersants d'un accident.
sont consommés lors de l'exécution des
fonctions pour lesquelles ils ont été conçus. Au cours de la deuxième période d'étude, les
données ont révélé une augmentation
La vitesse à laquelle se produit la dégradation significative, bien que non préoccupante, de la
dépend de la qualité du carburant utilisé, de la concentration de sodium, indicative d'une
manière dont se déroule le processus de contamination par l'eau et attribuée à l'air
combustion et de la température atteinte dans humide entrant dans le moteur. En troisième
le moteur. La formation de composés acides période, l'augmentation est plus importante et
suite à une mauvaise combustion et à basse semble liée à l'entrée accidentelle d'eau dans le
température implique une dégradation rapide moteur après lavage à haute pression.
de ce type d'additifs. Il est donc essentiel de
connaître la concentration initiale de chaque Sodium est un élément qui dépend, dans
additif pour déterminer sa dégradation. une large mesure, de la localité où nous
travaillons. Dans un pays sans mer, une
valeur supérieure à 10 ppm est un indicateur
À 17 000 km, avant le changement prévu à 20 de contamination du radiateur et plus de 15
000 km, l'huile, les filtres à huile et à air ont ppm un problème d'eau dans le moteur. Une
été changés pour corriger les problèmes de valeur supérieure à 40 ppm de sodium peut
combustion détectés. Dans les périodes 2 et être normale près de la mer ou dans les pays
3 de l'étude, le calcium et le magnésium où l'on fait fondre la neige avec du sel.
maintiennent la concentration à des niveaux
adéquats. . - La présence d'eau provoque la rouille, ce qui
est en accord avec l'élévation de la teneur en
Zinc provient du ZDDP (zinc dialkyl fer.
dithiophosphate) utilisé dans la formulation - Fer est le principal métal d'usure. Certaines études
d'additifs extrême pression. Le ZDDP est un sel postulent que la teneur en fer de l'huile usagée ne
organométallique [24], composé de zinc, de doit pas être supérieure à 250 ppm. On le trouve
soufre et de phosphore qui forme une couche dans les huiles usagées comme produit de l'usure
de sulfate de fer à la surface des pièces, où le normale, résultant du frottement entre les parois
soufre peut agir pour attirer le zinc, laissant des cylindres et des bagues ou par l'usure d'autres
trois couches molles pour éviter le contact acier- pièces métalliques comme les bielles, l'arbre à
acier [25 , 26]. Pendant la durée de vie de l'huile, cames, le vilebrequin, les soupapes, les
la concentration limite en ZDDP est celle qui est roulements, la pompe l'huile, les engrenages, le
insuffisante pour obtenir son adhérence sur les turbo etc.
surfaces qu'elle doit protéger. Une bonne huile
pour moteur diesel (API CI-4) contient
- En ce qui concerne les autres métaux
déterminés dans le test, des niveaux
généralement plus de 1 550 ppm de zinc et 1
accrus de plomb, aluminium, chrome et
450 ppm de phosphore [5].
cuivre sont détectés à la suite de l'usure
des pièces métalliques du moteur qui ont
La variation de concentration en Zn observée
ces éléments dans leur composition.
dans l'huile usagée est due à :

sept
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

Dans le cas de aluminium, bien que la plupart soient La concentration de chrome dans l'huile usagée est
une conséquence de l'usure, une petite partie peut presque exclusivement due à l'usure des segments de
provenir de l'air contaminé qui est introduit dans le piston chromés. La plupart des moteurs diesel lourds
moteur. utilisent des anneaux chromés et la quantité trouvée

60,0

50,0

40,0

30,0

20,0

10,0

0.0
Al Cr Cu Ni Fe N/A Mn Pb mg
- 10,0

Fig. 3. Variation de la teneur en métal, 1 al 11, séries 1-2-3.

90,0
80,0
70,0
60,0
50,0
40,0
30,0
20,0
10,0
0.0
- 10,0 Al Cr Cu Ni Fe N/A Mn Pb mg

Fig. 4. Variation de la teneur en métal, 1 al 11, séries 1-4-5

250,0

200,0

150,0
[M] ppm

100,0

50,0

0.0
Al Cr Cu Ni Fe N/A Mn Pb mg
- 50,0

Fig. 5. Variation de la teneur en métal, 1 al 11, série 1-6-7

8
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

3000.0

2500,0

2000.0
[M] ppm

1500,0

1000.0

500,0

0.0
Série 1Série 2 Série3 Série 1Série 4Série 5 Série 1Série 6Série 7

Fig. 6. Variation de la teneur en Ca y Zn [ppm], périodes 1-2-3

Tableau 6. Teneur en [Ca] et [Zn] dans les échantillons d'huile de graissage

[M] ppm Série 1 Série 2 Série 3 Série 4 Série 5 Série 6 Série 7


Californie 1 500,0 1 040,0 1 010,0 1 340,0 1 310,0 1 360,0 1 280,0
Zn 2 400,0 1 559,0 1 559,0 2 380,0 2 370,0 2 340,0 2 340,0

dans l'échantillon d'huile indique une usure des très utile pour localiser les premiers signes d'usure et
bagues. Une concentration en chrome de 10 à 25 ppm de pollution.
est déjà révélatrice d'une usure importante.
L'analyse aide le propriétaire du véhicule à
Le cuivre est un métal couramment utilisé dans le moteur identifier les problèmes très graves et indique où le
et normalement utilisé dans les roulements, les bagues, problème peut être localisé, lorsque les données
les refroidisseurs d'huile, les rondelles de butée, les guides montrent des valeurs supérieures à ce qui est établi
de soupape et les bagues de bielle. L'usure ou la corrosion comme "normal".
de ces éléments se traduit par la présence de
concentrations supérieures à 75 ppm dans l'huile utilisée. Dans une analyse complète de l'huile, la
Les niveaux détectés ne sont pas révélateurs d'une usure détermination de la teneur en métal lors de son
importante. utilisation fournit une information extrêmement
précieuse des additifs qui font partie de sa
Lors de l'analyse des données (tableaux 7, 8, 9) il est important
formulation, de l'usure des composants métalliques
de voir non seulement la valeur absolue de chaque élément,
du moteur et des contaminations possibles, comme
mais aussi la ligne de tendance, le changement des
un conséquence de problèmes mécaniques ou
concentrations d'éléments pour des échantillons consécutifs.
accidentels.
Ce type d'analyse du taux de variation peut

Tableau 7. Analyse des données, période 1

0 Période 1 Normal Anormal Critique Période 1


M = élément
Série 1 Série 2 Série 3 Limite Série 2 Série 3
Aluminium 0.0 4.3 4.7 <20 20 - 30 > 30 Normal Normal
Chrome 8.0 7.5 8.0 <10 10 - 25 > 25 Normal Normal
Le cuivre 6.0 1.3 2.1 <30 30 - 75 > 75 Normal Normal
[M]
Nickel 4.6 3.0 4.0 <10 10 - 20 > 20 Normal Normal
ppm
Fer 11,0 24,0 47,0 <100 100 - 200 > 200 Normal Normal
Sodium 5.6 22,0 22,0 <50 50 - 200 > 200 Normal Normal
Mener 25,0 19,8 23,6 <30 30 - 75 > 75 Normal Normal

9
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

Tableau 8. Analyse des données, période 2

0 Période 2 Normal Anormal Critique Période 2


M = élément
Série 1 Série 4 Série 5 Limite Série 4 Série 5
Aluminium 0.0 11,0 13.0 <20 20 - 30 > 30 Normal Normal
l". Chrome 8.0 14,0 15,0 <10 10 - 25 > 25 Anormal Anormal
Le cuivre 6.0 18,0 20,0 <30 30 - 75 > 75 Normal Normal
[M]
Nickel 4.6 4.6 4.7 <10 10 - 20 > 20 Normal Normal
ppm
Fer 11,0 59,0 69,0 <100 100 - 200 > 200 Normal Normal
Sodium 5.6 28,0 28,6 <50 50 - 200 > 200 normales normales
Mener 25,0 29,8 33,0 <30 30 - 75 > 75 Normal Anormal

Tableau 9. Analyse des données, période 3

0 Période 3 Normal Anormal Critique Période 3


M = élément
Série 1 Série 6 Série 7 Limite Série 6 Série 7
Aluminium 0.0 25.2 26,6 <20 20 - 30 > 30 Anormal Anormal
Chrome 8.0 28,0 33,0 <10 10 - 25 > 25 Critique Critique
Le cuivre 6.0 11,0 12,0 <30 30 - 75 > 75 Normal Normal
[M]
Nickel 5.6 4.4 4.8 <10 10 - 20 > 20 Normal Normal
ppm
Fer 11,0 192,0 207,6 <100 100 - 200 > 200 anormal Critique
Sodium 5.6 72,0 104,0 <50 50 - 200 > 200 anormal Anormal
Mener 25,0 74,0 84,0 <30 30 - 75 > 75 Critique Critique

4. CONCLUSION - Limites communément acceptées : Limites basées sur ce


que l'on voit souvent.
La maintenance est un processus complexe et continu - Limites proactives : Ce sont des limites fixées par des
qui implique tout le personnel qui touche ou utilise un benchmarks ou des comparaisons avec les meilleurs
véhicule et comprend différentes actions, parmi résultats, à la recherche du meilleur pour notre
lesquelles il est important de maintenir le système de entreprise, voiture, camion, etc.
lubrification dans un état optimal.
Les températures élevées, les taux de cisaillement
La vérification de l'état de l'huile de graissage est une élevés, les environnements corrosifs, les
partie importante de l'entretien du moteur. Une analyse contaminations externes et internes sont les
détaillée de l'huile lubrifiante est fondamentale, car elle principales causes d'altérations des propriétés physico-
permet de connaître en profondeur : chimiques de l'huile, qui provoquent sa dégradation et
par conséquent le dysfonctionnement du moteur.
- Son état, pour allonger les délais entre les
vidanges. La détermination de la teneur en métal de l'huile
- L'état du moteur, devenant un élément lubrifiante est une étape importante pour connaître
important de sa maintenance prédictive ; son état. En cas d'acte de dégradation, c'est une des
parvenant ainsi à prolonger sa durée de causes possibles avant qu'il y ait une panne
vie. catastrophique dans le moteur.

Il est irresponsable d'allonger les intervalles Bien qu'il existe actuellement des méthodes
entre les vidanges d'huile sans mettre en place analytiques largement acceptées pour déterminer la
une procédure proactive permettant de teneur en substances huileuses telles que le plasma
déterminer le moment approprié pour spectroscopie (ICP-OES), la spectrophotométrie
l'effectuer. La maintenance proactive nécessite d'absorption atomique peut être utilisée dans le même
de comprendre les différences entre : but avec des résultats acceptables.

- Limites condamnatoires :Les limites À des fins proactives, il convient d'effectuer une
publiés par les fabricants qui indiquent une analyse de l'huile dans laquelle, en plus de la teneur
situation critique nécessitant une vidange en métal, d'autres caractéristiques de l'huile sont
d'huile avec les révisions recommandées dans déterminées, telles que la viscosité, l'indice d'acide
leurs catalogues. (TAN) ou l'indice de base total (TBN) à

dix
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

obtenir une information plus complète de ce qui se 11. Jiménez Macías M. Analyse des métaux en
passe dans le moteur. aceites lubrifiantes automotrices usados,
por espectroscopia de absorción atómica.
INTÉRÊTS CONCURRENTS Instituto Politécnico Nacional-Mexico.
Thèse de doctorat ; 2011.
Les auteurs ont déclaré qu'il n'existe pas d'intérêts 12. Sanz Segundo, C. Determinación de metales
concurrents. en aceites lubrifiantes marinos por
espectroscopia de absorción atómica y
LES RÉFÉRENCES voltametría, utilizando el horno de
microondas en el tratamiento de las
1. Bhushan B. Principes et applications de la muestras. Universidad de Cádiz-España,
tribologie. États-Unis : Wiley. 1999;1020. Tesis Doctorat; 1997.
ISBN : 0-471-59407-5 13. Hönig V. Détermination de l'intervalle de vidange
2. Manuel de données Richard-Booser E. d'huile pour les moteurs diesel en fonction de la
Tribology, une excellente ressource sur la quantité de Métaux non-ferreux.
friction, la lubrification et l'usure. Presse Technologie de fabrication. 2017;17(6) :
CRC. 1997;1120. 857-863.
ISBN : 978-0-8493-3904-2 14. Hönig V, Miholová D, Orsák M. Mesure des
3. Bovington CH. Usure par friction et rôle des métaux d'usure dans les huiles moteur par la
additifs. Fr: Chimie et Technologie des méthode de spektrométrie d'absorption
Lubrifications. 3e édition. Royaume-Uni : atomique. Technologie de fabrication. 2014 ;
Springer. 2009;561. 14(3):317-322.
ISBN : 978-1-4020-8661-8 15. Silveira ELC, De Caland LB, De Moura CVB,
4. Papay SA. Additifs anti-usure et extrême Moura EM. Détermination des
pression dans les lubrifiants. Dans Actes contaminants dans les huiles lubrifiantes
du 10e Colloque international. 1996 ; usagées et dans les eaux usées
2:1093-1099. contaminées par ces lubrifiants. Quimica
5. Widman International SRL. Disponible: Nova 2006;29(6) : 1193-1197.
http://www.widman.biz(Accès: 09
16. Pignalosa G, Knochen M. Détermination des métaux
avril 2018)
d'usure dans les huiles lubrifiantes à l'aide d'un
6. Betton CI. Les lubrifiants et leur impact
AAS d'injection de flux. Spectroscopie atomique.
environnemental. Fr: Chimie et
2001 ; 22:250-257.
Technologie des Lubrifications.3ªedición.
17. Udoh AP. Détermination du calcium, du magnésium et
Royaume-Uni : Springer. 2009;561.
du zinc dans les huiles lubrifiantes non utilisées par
ISBN : 978-1-4020-8661-8.
spectroscopie d'absorption atomique ». Talanta.
7. Ziȩba-Palus J. Examen des huiles moteur usagées
1995 ; 42 : 1827-1831.
par flamme AAS à des fins criminelles : Une
étude diagnostique. Internationale de la 18. ASTM D4628-16 : Méthode d'essai standard pour
science médico-légale. 1998;91 :171-179. l'analyse du baryum, du calcium, du magnésium
8. Le juge Burrows. Détermination des métaux d'usure et du zinc dans les huiles lubrifiantes non
dans les huiles lubrifiantes usagées par utilisées par absorption atomique
spectrométrie d'absorption atomique. Chimie Spectrophotométrie. ETATS-UNIS.
analytique. 1965;37:579-582. 19. Nixon DE, Fassel VA, Kniseley RN.
9. Saldivia, F. Aplicación de mantenimiento Inductivement accouplé plasma-optique
predictivo. Caso estudio: analisis de aceite émission analytique spectroscopie :
usado en un motor de combustion interna. Vaporisation du filament de tantale
Onzième conférence LACCEI d'Amérique d'échantillons de microlitres. Chimie analytique.
latine et des Caraïbes pour l'ingénierie et 1974 ; 46:210-213.
la technologie (LACCII'2013). "Innovation 20. Aucélio RQ, de Souza RM, de Campos RC, et al.
en ingénierie, technologie et éducation La détermination des métaux traces dans les
pour la compétitivité et la prospérité" 14 - huiles lubrifiantes par spectrométrie
16 août 2013 Cancun, Mexique. atomique. Spectrochimica Acta-
10. Tormos B. Diagnostico de motores diesel Partie B Spectroscopie atomique.
mediante el análisis del aceite usado. 2007;62:952-961.
Rédaction éditoriale ; Barcelone. 2013;360. 21. De La Guardia M, Salvador A. Détermination de
ISBN : 978-84-291-4702-5. l'absorption atomique de la flamme des métaux

11
Fernández-Feal et al.; CJAST, 27(6) : 1-12, 2018 ; Article n°CJAST.41472

dans les huiles lubrifiantes : un regard critique. 24. Barnes AM, Bartle KD, Thibon VRA. Une revue
Spectroscopie atomique. 1984; 5:150-155. des dialkyldithiophosphates de zinc
22. Vähäoja P, Välimäki I, Heino K et al. Détermination (ZDDPS): Caractérisation et rôle dans
des métaux d'usure dans les huiles de l'huile lubrifiante. Tribologie
lubrification : une étude comparative de l'ICP- Internationale. 2001;34:389-395.
OES et du FAAS. Sciences analytiques. 25. Martin JM. Mécanismes anti-usure du dithiophosphate
2005;21:1365-1369. de zinc : Une approche de dureté chimique. Lettres
23. Vähäoja P, Välimäki I, Roppola K et al. Analyse de tribologie. 1999;6:1-8.
des métaux d'usure des huiles. Revues 26. Spikes H. L'histoire et les mécanismes du
critiques en chimie analytique. ZDDP. Lettres de tribologie.
2008;38 :67-83. 2004;17:469-489.
_________________________________________________________________________________
© 2018 Fernández-Feal et al.; Ceci est un article en libre accès distribué sous les termes de la Creative Commons Attribution License (http://
creativecommons.org/licenses/by/4.0), qui permet une utilisation, une distribution et une reproduction sans restriction sur tout support, à condition
que l'œuvre originale soit correctement citée.

Historique des évaluations par les pairs :

L'historique de l'examen par les pairs de cet article est accessible ici :
http://www.sciencedomain.org/review-history/25153

12

Vous aimerez peut-être aussi