Vous êtes sur la page 1sur 22

Qu’est-ce qu’un actif ?

PCG 82 IFRS
PCG
ive
os pect
Pr

Approche juridique Approche économique
  
 L’actif est une notion L’actif est un moyen de
patrimoniale production



La propriété est le
critère primordial La propriété n’est plus
essentielle

Valorisation prudente 
(optique de protéger Valorisation
l’entreprise et les tiers)
économique/financière
(moyens engagés dans optique
de calcul de performance)
Actifs : définition
• Un actif est un élément identifiable du

patrimoine ayant une valeur économique

positive pour l’entité, c’est-à-dire un
 élément générant une ressource que
l’entité contrôle du fait d’événements
passés et dont elle attend des avantages
économiques futurs.
PCG - Art 211-1
Avantages économiques futurs

• Définition



– L’avantage économique futur représentatif
 d’un actif est le potentiel qu’a cet actif de
contribuer, directement ou indirectement, à
des flux nets de trésorerie au bénéfice de
l’entité
Comptabilisation d’un actif
 Définition des actifs respectée


Les avantages économiques futurs
non
 bénéficieront-il à l’entité ?

oui

Le coût du bien est-il fiable ? non

oui

L’élément est-il significatif ? non

oui

Actif Charge
Immobilisation / Charge

• Si un bien ne respecte pas l’une des

conditions, il est comptabilisé en charges



– Les dépenses qui ne répondent pas aux
conditions cumulées de définition et de
comptabilisation des actifs et qui ne sont pas
attribuables au coût d’acquisition ou de
production doivent être comptabilisées en
charges
CLASSIFICATION COMPTABLE

IMMOBILISATIONS
EN COURS
IMMOBILISATIONS

INCORPORELLES CORPORELLES FINANCIERES

Comptes 20 Comptes 21 Comptes 26 / 27


Coût d’entrée d’un actif
• A leur date d'entrée dans le patrimoine de
 l'entité, la valeur des actifs est déterminée

dans les conditions suivantes :
– les actifs acquis à titre onéreux sont

comptabilisés à leur coût d'acquisition ;
– les actifs produits par l'entité sont
comptabilisés à leur coût de production ;
– les actifs acquis à titre gratuit sont
comptabilisés à leur valeur vénale ;
– les actifs acquis par voie d’échange sont
comptabilisés à leur valeur vénale.
Coût d’acquisition : nouvelle
définition
Première
application
2005

• Le coût d’acquisition d’une immobilisation

corporelle et incorporelle est constitué de :



– Son prix d’achat
• Droits de douane et taxes non récupérables
• Après déduction des RRR et escomptes
– De tous les coûts directement attribuables
engagés pour
• Mettre l’actif en place
• En état de fonctionner selon l’utilisation
prévue par la direction.
 Coût d’acquisition : frais
Option
accessoires


• En outre, dans les comptes individuels


 seulement, peuvent sur option, être

rattachés au coût d’acquisition de
l’immobilisation les coûts suivants :
– Droits de mutation
– Honoraires
– Commissions
– Frais d’actes
• S’ils sont liés à l’acquisition
Petites immobilisations
• Les éléments d’actif non significatifs
 peuvent ne pas être inscrits au bilan ;
dans ce cas, ils sont comptabilisés en

charges de l’exercice


• Rappel
– Fiscalement, par mesure de simplification,
les entreprises peuvent comprendre parmi
leurs charges les matériels et mobiliers
dont la valeur unitaire est inférieure à 500
€ HT
EXEMPLES
ACQUISITION D’UN ACTIF INCORPOREL
Éléments incorporels d’un fonds de commerce d’une valeur
de 600 000 € payables moitié au comptant, moitié à crédit.
Les frais notariés payés au comptant s’élèvent à 80 000 €,
dont 25 000 € de droits d’enregistrement et 55 000
d’honoraires.
207 Fonds commercial 680 000
44562 TVA déd. Sur immos 10 780
COMPTE SPECIFIQUE
(55 000 X 19,6%)AUX FOURNISSEURS
D’IMMOBILISATIONS
512 Banque 390 780
404 Fournisseurs d’immos 300 000
EXEMPLES
ACQUISITION D’UN ACTIF CORPOREL
Acquisition d’un ensemble informatique pour la mise en réseau de
l’entreprise : 17500 €, frais de livraison et d’installation : 1800 €, TVA
19,6% : 3781,80 €, Net à payer par LCR à 30 jours : 23082,80 €
COÛT D’ACQUISITION
2183 Matériel de bureau et info. 19 300
(17500 + 1800)
44562 TVA déd. Sur immos 3 781,80
405 Frs d’immos, Effets à payer 23 082,80

COMPTE SPECIFIQUE AUX


FOURNISSEURS D’IMMOS
EXEMPLES
ACQUISITION D’UN VEHICULE DE TOURISME
Achat d’une PEUGEOT 207 : 16000 €, TVA 19,6% : 3136 €,
certificat d’immatriculation (carte grise) : 150 €. Paiement
immédiat par chèque bancaire.

2184 Matériel de transport 19 136


6354 Droits enreg. et de timbres 150
512 Banque 19 286

INSCRIPTION À L’ACTIF POUR LE MONTANT TTC,


LA TVA N’EST PAS DÉDUCTIBLE.
EXEMPLES
ACQUISITION D’UN MATERIEL DE FAIBLE VALEUR

Achat d’une perceuse électrique : 250 € HT, TVA 19,6% : 49 €

6063 Fournitures entretien

et petit équipement 250


44566 TVA déductible s/ABS 49
401 Fournisseurs 299

L’ADMINISTRATION FISCALE ADMET QUE SOIENT PORTÉS EN


CHARGES, LES PETITS MATÉRIELS ET OUTILLAGE DONT LE
COÛT D’ACQUISITION N’EXCÈDE PAS 500 € HT
AVANCES OU ACOMPTES SUR COMMANDE
D’IMMOBILISATIONS

Versement d’un acompte de 1 000 € lors de la commande d’un


matériel industriel, puis facturation du matériel : 10 000 € HT, TVA
19,6% : 1 960 €, TTC : 11 960 sous déduction de l’acompte

Versement de l’acompte :
238 Av. et acomptes versés 1 000
sur commande d’immos
512 Banque 1 000
Facturation du matériel :
2154 Matériel industriel 10 000
44562 TVA déd. s/immos 1 960
238 Av.et acomptes versés 1 000
404 Frs d’immobilisations 10 960
PRODUCTION D’IMMOBILISATIONS PAR
L’ENTREPRISE

Production immobilisée = Auto fabrication = Livraison à soi-même

EVALUATION au coût de production pour l’entrée du bien dans


l’actif immobilisé :
- Charges directes (matières et fournitures consommées,
main d’œuvre etc…)
- Charges indirectes (frais généraux de production)

INSCRIPTION d’un PRODUIT en contrepartie de toutes les


charges engagées :
72 – Production immobilisée

OPERATION SOUMISE A TVA


PRODUCTION D’IMMOBILISATIONS PAR
L’ENTREPRISE

EXEMPLE :

Construction d’un atelier :


2131 Bâtiment 227 000
44562 TVA déd. s/immos 44 492
72 Production immobilisée 227 000
44571 TVA collectée 44 492
CESSIONS D’IMMOBILISATIONS

LE PCG CLASSE LES CESSIONS D’IMMOBILISATIONS DANS LES


OPERATIONS A CARACTERE EXCEPTIONNEL
EXEMPLE
- Cession d’un terrain acquis à l’origine pour 70 000 € au prix de
180 000 €.

775 Produits des cessions d’éléments d’actif 180 000


462 Créances sur cessions d’immobilisations 180 000

675 Valeur comptable des actifs cédés 70 000


211 Terrains 70 000
LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS

LES SUBVENTIONS
 Subventions d’exploitation : compte de produits
74 – Subventions d’exploitation

Incidence directe sur le résultat de l’exercice

 Subventions d’investissement : compte de capitaux


13 – Subventions d’investissement

Réintégration aux résultats sur plusieurs exercices
LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS
LES EMPRUNTS
Définition du PCG :
« Expression comptable de la dette résultant de l’octroi de prêts
remboursables à terme. »

L’emprunt est inscrit pour sa valeur d’origine au passif du bilan :


164 – Emprunts et dettes auprès des Ets de crédit
Ce compte est ensuite débité à chaque remboursement de l’emprunt
Les intérêts payés lors du remboursement des annuités sont inscrites
au compte de charges financières :
661- charges d’intérêts
LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS

LE CREDIT-BAIL
Opération de location-financement par laquelle une société de
crédit-bail (ou crédit-bailleur) propriétaire d’un bien, loue ce bien
à un locataire (le crédit-preneur).
En fin de contrat : OPTION D’ACHAT que peut exercer le crédit-
preneur.

Le bien ne figure pas dans l’actif car l’entreprise n’en est pas
propriétaire => PAS DE COMPTABILISATION lors de la
signature du contrat.
Le bien entre dans l’actif à la fin du contrat si l’option d’achat
est levée.
Les loyers versés sont comptabilisés au compte :
612. Redevances de crédit-bail
EXEMPLE D’OPERATION DE CREDIT-BAIL
Acquisition le 01/09/N d’une machine pour 60 000 € en crédit-bail.
Dépôt de garantie de 3 000 € versé par chèque. Redevances
trimestrielles de 4 500 € pendant 3 ans.

01/09/N
275 Dépôts et cautionnements versés 3 000
512 Banque 3 000
01/09/N
612 Redevances de crédit-bail 4 500
44566 Etat-TVA déductible sur ABS 882
512 Banque 5 382

Vous aimerez peut-être aussi