Vous êtes sur la page 1sur 17

Les essais de laboratoire de génie civil

Les essais laboratoire de génie civil,essai-laboratoire,Equivalent de sable,Analyse


granulométrique,Proctor,Limites d’Atterberg,Essai PERMEABILITE,Essai C.B.R,Los Angeles,Micro
Deval
Toggle navigationMenu

 09:47:00

 Analyse granulométrique, Essais laboratoires

Analyse granulométrique

Analyse granulométrique 
I. But de l’essai Analyse granulométrique  :
L’analyse granulométrique permet de détecter et miner
la grosseur et les pourcentages pondéraux respectifs
des différentes familles de grains constituant
l’échantillon. Elle s’applique à tous
les granulats  de dimension nominale inférieure ou
égale à 63mm, à l’exclusion des filets.
A notre qu’il faut éviter la confusion entre
la granulométrie  qui s’intéresse à la détermination de la
dimension des grains et la granularité  qui concerne la
distribution dimensionnelle des graines d’un granulat.

II. Principe de l’essai analyse granulométrique:


L’essai consiste à classer les différents grains
constituant l’échantillon en utilisant un série des
tamis, emboîtées les uns sur les autres, dont les
dimensios des ouvertures sont décroissantes du haut
vers le bas. Le matériau étudié est placé en partie
supérieur des tamis et le classement des grains s’obtient
par vibration de la colonne de tamis.

III. définitions  analyse granulométrique  :


Pour les besoins du présent document, les définitions
suivantes s’appliquent :
Prise d’essai : matériau soumis à l’essai.

Analyse granulométrique  par tamisage : 


ensemble des opérations aboutissant à la séparation
selon leur grosseur des éléments constituant échantillon,
en employant des tamis à maille carrée afin d’obtenir
une représentation de la répartition de la masse des
particules à l’état sec en fonction de leur dimension.
Dimension nominale d’ouverture d’un tamis d :
dimension caractéristique le la maille carrée de coté d.

Refus sur un tamis : 


partie du matériau retenu sur un tamis.
Tamisas ou passant : partie du matériau passant à
travers les mailles d’un tamis.

Classe  granulométrique: 
ensemble des éléments dont les dimensions sont
comprises entre deux ouvertures d de tamis définissant
un intervalle.
Pourcentage massique de refus :
 rapport, exprimé en pourcentage, de la masse de
matériau sec retenu par un tamis d’ouverture d, à la
masse totale initiale de matériau sec passant à travers le
tamis de maille.

Pourcentage massique d’un tamisas :

 rapport, exprimé en pourcentage, de la masse sèche du


passant à travers un tamis d’ouverture d, à la masse
totale initiale de matériau sec passant à travers le tamis
de maille.
Le pourcentage massique de tamisas est désigné par :
100 – r .

Courbe granulométrique  :
 représentation du pourcentage massique p des
différents tamisas en fonction de la dimension nominale
d’ouverture des tamis.

Dimension nominale d’ouverture à N pour cent(dn) :


 dimension interpolée sur la
courbe granulométrique  pour laquelle le pourcentage
massique p de tamisas est égal à N pour cent.

Facteur d’uniformité : 
sur le passant au tamis de 63mm, rapport des
dimensions des mailles de tamis pour lesquels il y a
respectivement 60% et 10% de passant :
Cu = d60 / d10
Facteur de courbure :
 sur le passant au tamis de 63mm, rapport des
dimensions des mailles de tamis défini par :
Cc = d30² / d10 . d60
= Cu (d60 / d10)² 

IV. Equipement nécessaire:


Ce sont des tamis (fig.1) qui sont constitués d’un
maillage métallique définissant des trous carrés de
dimensions normalisées. Les passoires, qui comportent
des trous ronds percés dans une tole, ne sont plus
utilisées actuellement. Pour un travail aisé et aux
résultats reproductibles  il est conseillé d’utiliser une
machine à tamiser électrique qui imprime un mouvement
vibratoire à la colonne de tamis.
La dimension nominale des tamis est donnée par
l’ouverture de la maille, c’est-à-dire par la grandeur de
l’ouverture carrée. Ces dimensions sont telles qu’elles
se suivent dans une progression géométrique de raison
√10, depuis le tamis 0.08mm jusqu’au tamis 80mm. Pour
des ouvertures inférieures à
0.08mm, l’analyse  granulométrique  n’est pas adaptée
et l’on procède par sédimentérie.
L’existence antérieure de passoires (trous ronds) a
conduit à une double classification des tamis et des
passoires, tout en conservant pour chaque famille
d’appareil la même progression géométrique des
ouvertures. Afin d’éviter toute ambiguïté  un tamis et une
passoire équivalents ont été désignés par
un même numéro de module. Les dimensions nominales
normalisées des tamis, seul appareils actuellement, sont
les suivantes :

Analyse granulométrique 

VI. Description de l’essai Analyse granulométrique  :


Le matériau séché, de masse M, est versé sur une série
de tamis choisis de telle manière que la progression des
ouvertures soit croissante du bas de la colonne vers
haut. En partie inférieur, on dispose un tamis de 0.08mm
sur montant un fond étanche afin de récupérer les
éléments fins qui passant à travers cette tamis.
On considère que le tamisage est terminé lorsque les
refus ne varient pas de plus de 1% entre deux
séquences de variations de la tamiseuse.
Le refus du tamis ayant la plus grande maille est pesé.
Soit R1 la masse de ce refus.
Le refus du tamis immédiatement inférieur est pesé. Soit
R2 la masse du refus deuxième refus.
La somme R1+R2 représente le refus cumulé sur le
deuxième tamis.
Cette opération est poursuivie pour tous les tamis pris
dans l’ordre des ouvertures décroissantes. Ceci permet
de connaitre la masse des refus cumulés Rn aux
différents niveaux de la colonne de tamis. Le tamisa
présent sur le fond de la colonne de tamis est également
pesé. Soit P sa masse.
La somme de rafus cumules mesurés sur les différents
tamis et du tamisa sur le fond (fillets) doit coïncider avec
le poids de l’échantillon introduit en tète de colonne. La
perte éventuelle de matériaux pendant l’opération de
tamisage ne doit pas excéder plus de 2ù du poids total
de l’échantillon de départ

Analyse granulométrique 

V. Résultat de l’essai Analyse granulométrique    :


Après l’ échantillonnage la masse de l’échantillon est M
= 1kg
Le résultat de l’analyse  granulométrique  est
représenté sur le tableau suivant : 

Analyse granulométrique 

On a :
S = Rn + P = 991.5 + 7,5 = 999g
La perte = ((M – S ) / M).100 = ((1000 – 999) / 1000).100
= 0.1% < 2%
Alors le résultat de tamisage est acceptable.

VI.  L’analyse  de résultat de l'Analyse granulométrique  :

Traçage de la courbe granulométrique.


Analyse granulométrique 

Le tamisas sur le tamis 80μ = 0.85% < 50% il s’agite


d’un sol grenu.
Le tamisa sur le tamis 2mm = 80%
Le pourcentage des éléments compris entre 80μ et de
2mm est de 
80 – 0.85 = 79.15% > 50% il s’agite d’un sol sable
De la courbe on a : D10 = 0.18 D30 = 0.35 D60 = 0.8
On à :
Le tamisa sur le tamis 80μ = 0.85% < 2% seul symbole
Cu = d60 / d10 = 4.44 → Cu < 6
Cc = d30² / d10 . d60 
= Cu (d60 / d10)² = 0.85 
→ Cc <1 et Cc >3
Alors on trouve que le sol est : sable mal gradué

VII.  Courbe granulométrique  :

  Importance de la composition granulométrique :

Les propriétés physiques et mécaniques du béton


dépendent de beaucoup de facteurs. Généralement on
souhaite obtenir un béton résistant, étanche et durable.
Pour atteindre ce but, il faut :
* Que le béton à l’état frais soit facile à mettre en œuvre
et à compacter (pour réduire la porosité).
* Un maximum de granulats  par unité de volume de
béton (pour réduire la quantité de pâte liante nécessaire
pour remplir les vides, tout les vides devant être remplis
de pâte liante).
* Un minimum de surface spécifique (pour réduire la
quantité d’eau de gâchage et obtenir un rapport C/E plus
élevé).
* Il faut choisir Dmax aussi grand que le permet la
dimension minimum de la pièce a bétonner et
l’encombrement des granulats.
* La proportion de chaque dimension des grains doit étre
choisie de façon à remplir les vides laissés par les grains
des dimensions supérieures.
* Il faut réduire la teneur en éléments fins au minimum
requis pour obtenir une bonne maniabilité et une une
bonne compacité.
Les courbes granulométriques apporteront quelques
éléments de réponses à ces conditions.
La condition essentielle pour obtenir le moins de vides
possibles (meilleure compacité) dans un mélange de
sable et gravillon est de : 35ù de sable de 0/5 et 65% de
gravillons 5/20.

Analyse granulométrique 

Les courbes granulométriques des
différents granulats  peuvent être déterminées par
l’essai de l’analyse granulométrique (nf p 18-560).
L’essai consiste à classer les différents grains
constituant l’échantillon en utilisant une série de
tamis, emboîtés les uns sur les autres, dont les
dimensions des ouvertures sont décroissantes du haut
vers le bas. Le matériau étudié est placé en
partie supérieure des tamis et classement des grains
s’obtient par vibration de la colonne de tamis.
On considère que le tamisage est terminé lorsque le
refus ne varie pas de plus de 1% entre
deux séquences de vibration de la tamiseuse. On trace
la courbe granulométrique  sur
un graphique comportant en ordonnée le pourcentage
des tamisas sous les tamis dont les mailles D sont
indiquées en abscisse selon une graduation
logarithmique.
Le poids des tamisa successifs permet de déterminer les
pourcentages du tamisa à chacun des tamis utilisés,

Analyse granulométrique 
La courbe correspondant à ce sable normal, est
présentée sur la figure, sur lequel ont été également
portées les courbes des sables très fins et grossiers
ainsi que celles de graviers. La forme des
courbes granulométriques  apporte les
renseignements suivants :
Les limites d et D du granulat  en question ;
La plus ou moins grande proportion d’éléments fins, par
exemple la courbe située au-dessus de celle du sable
normal correspond à un sable à majorité de grains fins
et c’est l’inverse pour celle située en dessous. En effet,
ces trois sables 0/5 mm mais les proportions de grains
fins (<0,5 mm par exemple) sont pour chacun d’eux :
25%, 45% et 60% ;
La continuité ou la discontinuité de la granularité  ; par
exemple, les courbes de sable sont continues mais la
courbe du gravier 5/31,5 présente une discontinuité, en
effet le palier s’étendant de 10 à 20mm signifie que
le granulat  en question ne pas de grains compris entre
10 et 20 mm.

VIII. classification des  granulats par  Analyse


granulométrique  :
On trie les granulats  par dimension au moyen de tamis
(mailles carrées) et de passoires (trous circulaires) et on
désigne une classe de granulats  par un ou deux
chiffres. Si un seul chiffre est donné, c’est celui
du diamètre maximum D exprimé en mm ; si l’on donne
deux chiffres, le premier signe le diamètre minimum d,
des grains et le deuxième le diamètre maximum D.
Un granulat est caractérisé du point de
vue granulaire  par sa classe d/D. lorsque d
est inférieur à 2mm, le granulat est désigné 0/D. il
existe cinq classes granulaires principales
caractérisées par les dimensions extrêmes d et D
des granulats  rencontrées (norme NFP18-101) :
Les fines 0/D avec D ≤ 0.08mm,
Les sables 0/D avec D ≤ 6.3mm,
Les gravillons d/D avec d ≥ 2mm et D ≤ 31.5mm,
Les cailloux d/D avec d ≥ 20mm et D ≤ 80mm,
Les graves d/D avec d ≥ 6.3mm et D ≤ 80mm,
Il peut étre utile dans certains cas d’écrire la
classification suivante :

Analyse granulométrique 
Source: http://adf.ly/1PAMRk 
Related Posts:

 L’ANALYSE GRANULOMÉTRIQUEL’ANALYSE GRANULOMÉTRIQUE   1- But de


l’essai Analyse granulométrique :  Cet essai "analyse granulométrique" nous permet d’identifier des sols, les
classer et même également les nommer   2- Domaine d’application :  Classifica… Read More

 LES GRANULATSLes granulats  est un ensemble de grains minéraux de dimensions


comprises entre 0 et 80 mm destinés notamment à la confection des mortiers, des bétons, de couche de
fondation, de base et de roulement des chaussées et des voi… Read More

 Essais laboratoires : Analyses granulométriquesEssais laboratoires : Analyses


granulométriques :        Les résultas de l’analyse granulométrique sont donnés sous la forme d’une courbe dite
courbe granulométrique et construite emportant sur un graphique cette analyse se… Read More

 Analyse granulométriqueAnalyse granulométrique  I. But de l’essai Analyse


granulométrique : L’analyse granulométrique permet de détecter et miner la grosseur et les pourcentages
pondéraux respectifs des différentes familles de grains constituan… Read More
← Article plus récentArticle plus ancien →Accueil

Categories

 Analyse granulométrique
 cb
 COEFFICIENT DE PERMEABILITE
 Détermination de la densité humide
 Equivalent de sable
 Essai à la plaque
 Essai au bleu de méthylène
 Essai C.B.R (California Bearing Ratio)
 Essai d’auscultation sonique
 Essai de calcul des densités
 Essai de carbonatation
 Essai de Cisaillement rectiligne
 Essai de compressibilité à l'Oedomètre
 Essai de fatigue sur béton
 ESSAI DE FRAGMENTATION DYNAMIQUE
 Essai de laboratoire Maturométrie
 Essai de prise du ciment
 Essai de Proctor
 Essai Down Hole
 Essai Durabilité
 Essai Extensométrien
 Essai La sismique réfraction
 essai laboratoire Limites d’Atterberg
 Essai Los Angeles
 Essai Los Angeles :
 Essai Micro Deval
 Essai Variations dimensionnelles
 Essais d’écaillage
 Essais de compression
 Essais de dureté
 Essais de fendage
 Essais de flexion
 Essais de gel interne
 Essais de L-barre
 Essais de pénétration dynamique:
 Essais de Pénétration statique
 Essais de poinçonnement
 Essais laboratoires
 Essais sur béton durci
 l’appareil de Darcy
 La boite de CASAGRANDE
 la conservation de l énergie
 LES ESSAIS DE PERMÉABILITÉ
 M'essai Developpement Ettringite Formation
 Masse volumique et teneur en eau
 MESURE DU COEFFICIENT D’APLATISSEMENT
 mortier de béton
 Poids spécifique
 principe bernouli
 Reconnaissances géotechniques
 Shéma Essai Proctor
 Sondages préssiométriques :

Libellés essais de laboratoire


Analyse granulométrique cb COEFFICIENT DE PERMEABILITE Détermination de la densité humide Equivalent de
sable Essai à la plaque Essai au bleu de méthylène Essai C.B.R (California Bearing Ratio) Essai d’auscultation
sonique Essai de calcul des densités Essai de carbonatation Essai de Cisaillement rectiligne Essai de compressibilité à
l'Oedomètre Essai de fatigue sur béton ESSAI DE FRAGMENTATION DYNAMIQUE Essai de laboratoire Maturométrie Essai
de prise du ciment Essai de Proctor Essai Down Hole Essai Durabilité Essai Extensométrien Essai La sismique
réfraction essai laboratoire Limites d’Atterberg Essai Los Angeles Essai Los Angeles : Essai Micro Deval Essai
Variations dimensionnelles Essais d’écaillage Essais de compression Essais de dureté Essais de fendage Essais de
flexion Essais de gel interne Essais de L-barre Essais de pénétration dynamique: Essais de Pénétration statique Essais de

poinçonnement  Essais laboratoires  Essais sur béton durci l’appareil de Darcy La boite de


CASAGRANDE la conservation de l énergie LES ESSAIS DE PERMÉABILITÉ M'essai Developpement Ettringite
Formation Masse volumique et teneur en eau MESURE DU COEFFICIENT D’APLATISSEMENT mortier de béton Poids
spécifique principe bernouli Reconnaissances géotechniques Shéma Essai Proctor Sondages préssiométriques :

Popular Posts

Analyse granulométrique

Analyse granulométrique  I. But de l’essai Analyse granulométrique : L’ analyse granulométrique


permet de détecter et miner la grosse...

Essai de Proctor

Essai de Proctor INTRODUCTION sur l'essai Proctor Les remblais posent à l’ingénieur routier un
certain nombre de problèmes, d’...

 ESSAI A LA PLAQUE

ESSAI A LA PLAQUE 1-      But de l’essai L’essai consiste à mesurer à l’aide d’un appareillage défini.
Le déplacement vertical du poi...

 LES LIMITES D'ATTERBERG

ESSAI LES LIMITES D'ATTERBERG 1-      But de l’essai Identification et classification des sols 2-     
Domaine d’application...

 EQUIVALENT DE SABLE

EQUIVALENT DE SABLE 1-      But de l’essai Cet essai qui s’effectue sur la fraction de sol ou de
granulat passant, au tamis à mailles c...

 ESSAI CBR

But de l’essai  CBR Détermination de la portance du sol donné, il s’agit en fait de comparer la
portance du sol que l’on est entrain de te...

LA TENEUR EN EAU

LA TENEUR EN EAU But de l’essai  Détermination de la quantité d’eau contenue dans un sol.  
Domaine d’application de la teneur en eau...

POIDS SPECIFIQUE

POIDS SPECIFIQUE   1- But de l’essai : La détermination du poids spécifique des grains solides
consiste à mesurer le volume propre de...

Essais de compression de béton

ESSAIS SUR BETON DURCI : Essais de compression de béton Le principe de l’essai est de
soumettre une éprouvette cylindrique, cubique ...

 ESSAI LOS ANGELES

ESSAI Labo LOS ANGELES 1-      But de l’essai L’essai Los Angeles permet de déterminer la
résistance à la fragmentation par chocs de...

Copyright © 2020 Les essais de laboratoire de génie civil | Powered by Blogger


Design by ThemePix.com | Blogger Theme by Lasantha - Premium Blogger Templates

Vous aimerez peut-être aussi