Vous êtes sur la page 1sur 11

Déterminer les dépréciations éventuelles en comparant la valeur d’entrée et la valeur

d’inventaire des biens stockés.


Comptabiliser les variations des stocks

Les stocks sont destinés à la vente ou à la consommation à bref délai alors que les
immobilisations servent de façon durable.
L’intérêt de la distinction est que les stocks ne peuvent pas être amortis mais peuvent
faire l’objet d’une dépréciation.
Sont considérés comme des stocks les biens dont l’entreprise est propriétaire, par

Les emballages non immobilisés consignés à des clients sont inclus dans les stocks
d’emballage de l’entreprise
Les emballages à rendre appartenant à des fournisseurs et en dépôt dans l’entre-
prise ne figurent pas dans les stocks.

L’inventaire physique consiste à établir la liste complète des éléments des stocks.
Pour chaque élément on indique la référence et la quantité.
Le soin apporté à l’inventaire des stocks est essentiel pour assurer la fiabilité du
résultat annuel.

Soit le bilan suivant


de stocks.

Le bilan devient.

Cet exemple montre l’importance de l’évaluation de stocks et surtout son incidence


sur le résultat.

Le coût des stocks doit comprendre tous les coûts d’acquisition, de transformation et
autres coûts encourus pour amener le stock à l’endroit et dans l’état où ils se trouvent.
Les pertes et gaspillage sont exclus des coûts.
Les coûts d’emprunt peuvent être inclus dans le coût des stocks lorsqu’il s’agit d’un
-
ration ou de construction avant son acquisition).
Le coût de stockage, administratif et frais de commercialisation sont exclus.

Déterminer les dépréciations éventuelles en comparant la valeur d’entrée et la valeur


d’inventaire des biens stockés.
Comptabiliser les variations des stocks
L’inventaire physique consiste à établir la liste complète des éléments des stocks.
Pour chaque élément on indique la référence et la quantité.
Le soin apporté à l’inventaire des stocks est essentiel pour assurer la fiabilité du
résultat annuel.
Pour les stocks initiaux de marchandises et d’approvisionnement, on débite le compte
603 et on crédite un compte de stocks 31, 32 et 37.
Pour les produits et en cours, on débite 713 et on crédite un compte de stocks 35.
Pour le stock final, c’est l’inverse.
À l’inventaire, on annule le stock initial et on crédite le stock final.
Un déstockage augmente les charges et diminue les produits, le résultat diminue et par
là même l’impôt. Pratique des soldes à l’inventaire afin de déstocker au maximum.

L’état des stocks est le suivant.

Passez les écritures au 31/12/N 1

Écritures

obtenir les produits de l’exercice sont rattachées au résultat de l’exercice.


Coût des biens vendus ou consommés Achats SI – SF

Pour les stocks initiaux de marchandises et d’approvisionnement, on débite le compte


603 et on crédite un compte de stocks 31, 32 et 37.
Pour les produits et en cours, on débite 713 et on crédite un compte de stocks 35.
Pour le stock final, c’est l’inverse.
À l’inventaire, on annule le stock initial (virement des S.I aux comptes variation des
stocks correspondants) et on crédite le stock final (ouverture des comptes S.F).
contrôler, au moins une fois tous les 12 mois l’existence et la valeur des éléments du
patrimoine de l’entreprise.

Inventaire permanent permet de suivre la valeur du stock durant tout l’exercice à


chaque entrée et chaque sortie, le stock est mouvementé en valeur.
Inventaire intermittent c’est la méthode dans laquelle la valeur du stock n’est compta-
bilisée qu’à la clôture de l’exercice.

Il faut distinguer les créances pour lesquelles subsistent des chances de recouvrement
même partiel et celles définitivement irrécouvrables.

Si la valeur actuelle est inférieure à la valeur d’entrée (valeur nominale), il faut


constater une dépréciation égale à la différence entre la valeur d’entrée et la valeur
actuelle. Le montant de la dépréciation est calculé sur le montant HT et doit être égal
à la perte probable.

Pour constater les créances douteuses, le PCG prescrit de transférer le montant total

Le 5/04/N
1. Calculez les dépréciations des années N et N 1
2. Passez les écritures

1- Dépréciations

Dépréciations N 300
846

Chaque année, à la clôture de l’exercice, on réexamine l’état des créances douteuses


et on effectue un ajustement des dépréciations.

Lorsque la perte est certaine, on vire le montant HT de la créance ou le solde au

la dépréciation.

La liquidation judiciaire de Gautier est prononcée par le tribunal le 05/02


Passez l’écriture

La dépréciation devient sans objet, elle sera ajustée à la clôture de l’exercice N 2,


en même temps que les dépréciations sur les autres clients.
Remarque
Si le client fait faillite, on ne passe ni dépréciation, ni client douteux, on utilise
directement le compte 654.

Le coût d’entrée estimé en monnaie étrangère est converti en monnaie nationale au


cours du jour de l’opération.
Les créances et les dettes en monnaies étrangères sont converties en monnaie natio-
nale sur la base du cours de change au jour du contrat.
À l’inventaire, s’il y a une perte latente ou un gain latent il faut l’enregistrer.
Le 01/01, contre passation des différences de conversion
Lorsqu’il y a une baisse du cours des créances ou hausse du cours des dettes, il y a
-
sion pour perte de change.
-
sion passif.
Au moment de règlement, les pertes ou gains étant certains, on utilise les comptes

comptes 656 et 756 pour les autres.

Le 3 décembre vente de marchandises à un client américain pour une valeur de


1.

Le 11/01/N
Passez toutes les écritures

créance client.

Vous aimerez peut-être aussi