Vous êtes sur la page 1sur 8

WOBULATEUR

Le sujet proposé consiste en l'étude d'un wobulateur, qui délivre un signal sinusoïdal d'amplitude
constante, et de fréquence variable dans le temps.

Le schéma synoptique est donné ci-dessous :


Les blocs en pointillés ne seront pas étudiés.

u1 Comparateur u2 intégrateur u1 convertisseur u3


à deux seuils tension-fréquence

u3
u3
Comparateur

Amplificateur de u5
puissance
Générateur
d’impulsion

u6

monostable

u9

us filtre

montage inconnu u10

Les parties AI - AII et B sont indépendantes.


Les amplificateurs opérationnels sont alimentés entre + Vcc et - Vcc ; Vcc = 10 V.
On les considérera idéaux, avec une tension de saturation Usat = 10 V.
Les diodes seront supposées idéales (tension de seuil nulle) ainsi que les transistors :
VBE = 0 V , VCEsat = 0 V.

A) OBTENTION D'UN SIGNAL WOBULE (8 points environ)


I - Etude de l'astable (figure 1)
1) Etude de l'étage 1 (interrupteur K ouvert)
a) Quel est le régime de fonctionnement de l'amplificateur opérationnel ? Justifier.
Donner les valeurs possibles pour u2 , selon la valeur de la tension appliquée à l'entrée.
b) Exprimer ε en fonction de u1 , u2 , R1 , R2 .
c) Exprimer les valeurs UH et UB (UH > UB ) de u1 provoquant la commutation de u2 .
On donne : R1 = 1 kΩ R2 = 100 kΩ . Calculer UH et UB .
d) Tracer la caractéristique de transfert du premier étage, en justifiant le sens de parcours
lorsque u1 varie entre - 0,2 V et + 0,2 V, sur la feuille réponse n° 1 page 10/11 à rendre.
2) Etude de l'étage 2 (interrupteur K ouvert)
L'A.O.P. fonctionne en régime linéaire.
a) Exprimer ic en fonction de u2 et R.
b) Exprimer l'équation différentielle liant ic et uc .
c) Quelle relation lie uc et u1.?
En déduire l'équation différentielle liant u1 et u2 .
d) En déduire la loi de variation de u1 en fonction du temps t, de u2 , R, C et Uo valeur de u1
à l'instant initial.
3) Etude du système bouclé (interrupteur K fermé)
a) A l'instant t = 0, u1 = UH = 0,1 V, u2 passe de - Usat à + Usat et conserve cette valeur.
R = 2,5 kΩ, C = 100 µF.
Donner pendant cette phase de fonctionnement, l'expression de u1 en fonction du temps.
A quel instant t1 , u1 aura-t-il atteint la valeur UB ?
b) A l'instant t1 , u2 passe de + Usat à - Usat .
Donner la nouvelle loi de variation de u1 en fonction du temps t.
A quel instant t2 , u1 reprend-il la valeur UH ?
c) Représenter sur la feuille réponse n° 1, les graphes du u1(t) et u2(t) en concordance
des temps.
La tension u1(t) est injectée dans un convertisseur tension-fréquence non étudié. Il délivre
un signal sinusoïdal u3(t) de fréquence proportionnelle à la tension d'entrée. L'intervalle de
variation de la fréquence du signal de sortie u3 (t) est liée à l'amplitude de u1(t).
Pour être utilisé ce signal doit être amplifié (Cf A II). Par ailleurs la chaîne de traitement
représentée à droite du synoptique, fournit sur sa sortie une tension u10 proportionnelle
à la fréquence du signal u3 (t) (Cf B).

II - Amplificateur de puissance (figure 2)


Les alimentations fournissent une tension E = 10 V.
La résistance de charge est notée Rs .
A l'entrée du montage, on applique la tension u3(t) = U3max sin ωt, telle qu'à la sortie, la tension
us soit à la limite de l'écrétage. Les transistors fonctionnent en régime linéaire.
Le gain statique de chaque transistor est β = 100, ce qui permet, en régime linéaire, de négliger
ie devant is.

a) u3 est positive. Quel est le transistor passant ? Exprimer us en fonction de E et vCE .


Reprendre la question pour u3 < 0.
Quelle est la valeur maximale Usmax de la tension de sortie ?
b) Quelle est la valeur maximale U3max de la tension d'entrée, qui permet d'obtenir une tension
de sortie à la limite de l'écrétage ? (on rappelle que VBE = 0).
c) En déduire l'amplification en tension Av = us/u3 .

B) OBTENTION D'UN SIGNAL PROPORTIONNEL A LA FREQUENCE DU SIGNAL


WOBULE (10 points environ)
Dans toute cette partie on supposera constante la fréquence de u3(t).
I - Comparateur (figure 3)
a) La tension u3(t) est appliquée sur l'entrée non inverseuse du comparateur.
Expliquer le fonctionnement du comparateur et représenter u4(t) en concordance des temps
avec u3(t) sur la feuille réponse n° 2 page 11 à rendre.
b) Quel est l'effet de la diode D5 sur le signal u4(t) ?
Représenter u5(t) sur la feuille réponse n° 2 page 11.
II - Générateur d'impulsion figure 4 page 8/11
La tension u5(t) est appliquée sur le générateur d'impulsion.
a) Quelle relation lie u5(t), u6(t) et uc6(t) ?
b) u5(t) passe de 0 à 10 V ; le condensateur est initialement déchargé.
Quel est l'état de la diode D6 ?
On donne R6C6 = 0,2 µs. Que peut-on dire de la durée de charge du condensateur C6 par
rapport à la période de u5(t), si sa fréquence est inférieure à 100 kHz.
c) u5(t) passe de 10 V à 0 V. Quel est l'état de la diode D6 ?
Que peut-on dire de la durée de décharge de C6 ?
d) Représenter u6(t) sur la feuille réponse n° 2 page 11/11 à rendre.
III - Monostable figure 6 page 9/11
Le monostable est constitué de deux portes logiques NON-OU CMOS dont la table de vérité, est
représentée figure 5 page 8/11.
Ces portes basculent à VDD/2 ; VDD = 10 V.
a) A l'état de repos, on a u6 = 0 V.
Déterminer les valeurs des tensions u8 , u9 , u7 et uc7 .
b) A l'instant t = 0, une impulsion positive d'amplitude 10 V est délivrée au monostable.
Quelles sont les valeurs prises instantanément (à l’instant 0+), par u7 , uc7 , u8 et u9 ?
c) A partir de l'instant t = 0+, le condensateur se charge et u8(t) évolue selon la loi :
u8(t) = VDD(1 - e-t/τ )
Que représente τ ?
Expliquer ce qui se passe pour l'instant θ correspondant à u8 = VDD/2.
Déterminer l'expression de la durée θ du créneau fourni par le monostable.
Calculer la valeur C7 pour θ = 9,0 µs et R7 = 1,0 kΩ.
On admettra que la décharge de C7 est rendue instantanée par un dispositif non représenté
sur le schéma.
d) Représenter pour θ = 9,0 µs les tensions u7 , u8 , u9 sur la feuille réponse n° 2, à rendre.
IV - Filtre figure 7 page 9/11
1) On admettra que la fonction de transfert du filtre peut se mettre sous la forme :
1 1
T = avec f o =
f
(1 + j ) 2 2 π RC
fo
a) Donner l'expression de T module de T.
Puis calculer les limites de T pour f → 0 et f → ∞.
Déduire l'allure du graphe de T, en fonction de la fréquence et la nature du filtre.
b) Déterminer la fréquence de coupure fc à - 3 dB du filtre, en fonction de R et C.
On donne R = 10 kΩ C = 10 µF
Calculer fc .
2) La tension u9(t) peut être considérée comme la somme de sa valeur moyenne U 9 et de
tensions sinusoïdales de fréquences f, 2f, 3f, ... avec f très supérieure à fc .
a) Exprimer u10 en fonction de U 9 (valeur moyenne de u9)
b) Exprimer U 9 en fonction de θ, de VDD et de la fréquence f de u3(t).
c) Dans quel intervalle la tension u10 variera-t-elle si f est comprise entre 10 Hz et 100 kHz ?

C) SYNTHESE (2 points environ)


a) Qu'indique la tension u10 ?
b) La tension u disponible à la sortie du montage «inconnu» du synoptique est proportionnelle
à la réponse en fréquence de ce montage.
Quels sont les signaux à envoyer sur une table traçante pour obtenir la courbe u(f) de réponse
en fréquence ?

uc

R2 ic C

R1
ε R

u1 u2 u1

Etage 1 Etage 2

Figure 1 ( Astable )
T1 E
VCE1

Rs
ie is

u3(t) us E
T2 VCE2

Figure 2 ( Amplificateur de puissance )

D5

u3 u4 R u’5 u5

Figure 3 ( Comparateur )

UC6

C6

u5 R6 D6 u6

Figure 4 ( Générateur d’impulsion )


E1 E2 S
E1
≥1 S
E2 0 0 1

0 1 0

Figure 5 1 0 0

1 1 0

VDD

uC7 R7

≥1 ≥1
C7

u6 u7 u8 u9

Figure 6 ( Monostable )

C
i1

i i2

R R C

u9 u10

Figure 7 ( Filtre )
Feuille réponse n°1 à rendre

u2 (V)

10

-0,2 +0,2 u1 (V)

-10

u1(V)

0,1

5 10 t (ms)

-0,1

u2(V)

10

5 10 t (ms)

-10
Feuille réponse n°2 à rendre
u3(t)
10 -

t (µs)

-10 -

U4(t)
10 -

t (µs)
10

-10 -

u5(t)
10V

t(µs)
U6(t)
10V

t(µs)
U8
VDD

t(µs)
U9
VDD

t(µs)
U7
VDD

t(µs)

Vous aimerez peut-être aussi