Vous êtes sur la page 1sur 3

INTELLIGENCE ECONOMIQUE ET VEILLE STRATEGIQUE

Application 1 :
Fusion Systems est une PME innovante qui a inventé un dispositif de lampes à Ultra-violet. Au
milieu des années soixante-dix, elle décide d'entrer sur le marché japonais en vendant son dispositif
novateur par l'intermédiaire de distributeurs locaux. Quelques temps après, Mitsubishi Electric
achète un exemplaire de ce système et ne tarde pas à déposer une demande de brevet puis bientôt
300 autres concernant les technologies de lampes à micro-ondes à forte intensité. Près de dix ans
ont passé depuis son entrée sur le marché japonais quand, s'apprêtant à ouvrir une filiale dans ce
pays, Fusion s’interroge sur ces nombreux dépôts de brevets. Que s'est-il passé ? L'étude des
brevets japonais montre que la tactique de Mitsubishi a consisté à déposer des dizaines de brevets
autour de la technique de base du dispositif de lampe à Ultra-violet de Fusion. Ce « déluge de
brevets » a pour objectif d'accéder à la technologie d'une autre entreprise par des échanges de
brevets. L'objectif est de fermer un marché afin d'obtenir une technologie-clé (ici la lampe à micro-
onde) en jouant sur les rapports de force et l'encerclement.
Contrat de licence pour accéder à un marché
Objet : La protection des brevets è Nécessité pour les Entreprises industrielles et de technologie
Acteurs : Mistubishi, Fusion Systems
Enjeux : Sécurité
Recommandations :
• Éviter d’accéder au marché asiatique pour le domaine de la technologie ;
• Ajouter des clauses relatives à l’exploitation des brevets ;
• Déposer des brevets à l’international ;
• Recruter des ingénieurs pour le R&D afin de rester compétitifs et à l’avance.
Application 2 :
« La sécurité totale n'existant pas » disaient Marcon et Moinet (deux chercheurs français en IEVS).
Aucune organisation ni aucune personne n'est à l'abri des actions déstabilisant son développement,
pas même une entreprise comme Michelin, portant dotée d'une forte culture du secret et d’un
système de sécurité très poussé. Michelin s’est récemment tait dérober un pneu de compétition lors
d'une compétition automobile. Or. Ce produit dernier cri issu d'un important effort de R&D n'avait
pas fait l'objet d'un dépôt de brevet.

Objet : Protection des brevets


Acteurs : Michelin , concurrent X
Enjeux : Vol d’une innovation non brevetée
Recommandations :
• Obligation de breveter chaque nouveau produit développé pour éviter le vol ;
• Mettre à niveau un système de veille stratégique efficace ;
• Mise en place d’un processus de confidentialité dans l’intégralité de la structure .
Application 3 :
Le premier constructeur automobile européen a annoncé le dimanche 25 aout 1996 avoir recruté
un superflic pour résoudre une spectaculaire affaire d'espionnage industriel dont il a été victime.
Un appareil photo, partiellement enterré sur une butte d'un terrain d’essais situé près du siège de
Wolfsburg a été découvert par le service de sécurité. Doté d’un capteur infrarouge, il se déclenchait
au passage des véhicules et les images clandestines étaient transmises par radio vers un lieu encore
indéterminé.
Enseignement :
L’intelligence économique est une activité légale. Pourtant, la pratique traduit autrement par le
biais de l’espionnage industriel, une pratique illégale mais quand même déployée par les
entreprises industrielles.
Objet : Espionnage industriel
Acteurs : Wolswagen
Enjeux : Sécurité et transmission des informations
Recommandations :
• Revoir les mesures de précautions
• Instaurer un système de contrôle interne permettant de détecter les anomalies relatives aux
mesures de sécurité, de détection et de protection.

Vous aimerez peut-être aussi