Vous êtes sur la page 1sur 29

Sommaire

édito du président de la cab................................ 5

Identité de la CAB
Le territoire communautaire..........................................................................6
Les compétences communautaires...............................................................7
Les élus communautaires......................................................................8 - 11

édito du directeur général des services...... 13

Les directions
La direction du développement et de l’aménagement..........................14 - 19
La direction de la solidarité urbaine.....................................................20 - 23
La direction des opérations nouvelles.........................................................24
La direction de l’urbanisme.........................................................................25
La direction des déplacements....................................................................26
La direction de la maintenance....................................................................27
La direction de la salubrité et du cadre de vie......................................28 - 31
La direction de l’action culturelle.........................................................32 - 34
La direction des sports........................................................................35 - 37
La direction de la communication...............................................................38
La direction des ressources humaines........................................................39
La direction des finances.....................................................................40 - 41
La direction des affaires juridiques......................................................42 - 43
La direction des affaires générales..............................................................44
La direction des systèmes d’information....................................................45
La direction du secrétariat général..............................................................46
Le service aux communes..........................................................................47

sommaire
Annexes
L’organigramme des services..............................................................50 - 51
éléments financiers 2007.....................................................................52 - 55

 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 


édito du
président de la cab
La Communauté de l’Agglomération Belfortaine s’est maintenant imposée dans le
paysage institutionnel comme un partenaire incontournable des politiques conduites
au service des 97000 habitants de notre agglomération et de son développement.

Les rapports annuels d’activité sont ainsi des moments privilégiés pour revenir sur
les actions d’une année écoulée, souvent riche d’évènements porteurs pour l’avenir.
Ce fut à nouveau le cas de 2007 dont ce rapport d’activité illustre les actions concrè-
tes menées par notre communauté d’agglomération pour assurer son dynamisme et
asseoir son rang de capitale du Nord Franche-Comté.

Ainsi 2007 a vu Techn’Hom sortir de terre et passer du stade de projet à celui de


réalité. Ce chantier sans précédent recouvre aujourd’hui sur cent hectares en cœur
de ville, plus de cent entreprises et une université, soit plus de 7000 emplois et près
de 1000 étudiants, le développement des entreprises étant assuré par la gestion de
près de 20000 m² de bâtiments industriels et tertiaires.

L’avenir économique, c’est aussi la création de la ZAC du Parc d’innovation des


Plutons. Pour cela le conseil communautaire s’est engagé dans l’acquisition du foncier pour un montant supérieur à 1,14 M€.

édito du président de la cab


L’année 2007, c’est également le lancement des travaux de la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône et la mise à 2x3 voies de
l’A36 dans la traversée de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard.

La politique de l’habitat et de la rénovation urbaine aura connu en 2007 un élan nouveau qui s’est traduit par les signatures de
conventions majeures, la convention ANRU et la convention des aides à la pierre, puis par l’adoption en fin d’année de son
nouveau programme local de l’Habitat. Cela positionne clairement la CAB comme le pilote des politiques de l’habitat sur son
territoire.

Notre cadre de vie n’a pas été oublié en 2007 qui a vu nombre de projets aboutir : le vidage de l’Etang des Forges pour son
entretien puis l’aménagement de ses abords, la livraison des stations de dépollution des eaux de Bourogne-Morvillars et Chè-
vremont, la suppression des lagunes d’Evette-Salbert ou encore le renforcement de la sécurisation des ressources en eau
potable.

Les activités sportives et culturelles ont à nouveau offert à la population un service de qualité. L’école de musique de Valdoie
dispose d’un nouvel équipement adapté et moderne. La modernisation, c’est également la réhabilitation du stade nautique de
Bavilliers dont la première tranche, d’un montant de 1,21 M€, s’est achevée.

Les actions ont été nombreuses et toutes ici ne peuvent être rappelées, mais ces quelques projets présentés témoignent du
travail des services auxquels je tiens à rendre hommage et de la volonté des élus de construire, ensemble, une agglomération
dynamique, moderne et tournée vers les hommes et les femmes qui y vivent.

Notre détermination sera sans faille.

Etienne Butzbach

 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 


Le Territoire de la
communauté de l’agglomération belfortaine
Les compétences
exercées par la cab
(arrêtés préfectoraux des 10 décembre 1999, 1er août 2002, 23 septembre 2003, 19 mars 2004)
Auxquelles se rajoute la compétence précédemment exercée par le District : la participation financière au centre de secours
et de lutte contre l’incendie

 Le développement économique

 L’aménagement de l’espace communautaire

 L’équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire

 La politique de la ville dans la communauté

 L’assainissement dont collecte, transport et traitement des eaux pluviales

 L’eau

 La protection et la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie

 La construction, l’aménagement, l’entretien et la gestion d’équipements culturels, sportifs


d’intérêt communautaire

 La création ou l’aménagement et l’entretien de voirie et de parcs de stationnement d’intérêt


communautaire

identité de la cab
 La participation à la ligne LGV Rhin-Rhône

174,68 km²  La réalisation et la gestion des aires d’accueil des gens du voyage

97 269 habitants  La construction et la gestion d’infrastructures de télécommunications ou de communications


électroniques porteuses de réseaux ouverts au public (haut-débit)
30 communes sur les
102 que compte le
département du
Territoire de Belfort

 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 


Les élus
communautaires au 17 avril 2008

Le Président
Etienne Butzbach - Maire de Belfort

Exécutif de la Communauté de l’Agglomération, le Président oriente la politique communau-


taire. Il préside le Bureau et le Conseil communautaire : il met en œuvre les grandes orientations
définies par ces instances ainsi que leurs décisions.

Vingt deux Vice-Présidents (et leurs délégations)

Bruno Kern Marie-Antoinette Vacelet Léouahdi Sélim Guemazi Azeddine Goutas


Adjoint au Maire de Belfort Conseillère municipale de Belfort Conseiller municipal de Belfort Conseiller municipal de Belfort
Finances / Evaluation des politiques communautaires Culture / Enseignement musical Collecte et traitement des déchets ménagers Grands équipements sportifs

Françoise Bouvier Nelly Wiss


Maire d’Offemont
Jean-Claude Meuley Maire de Dorans
Jean-François Roost
Adjoint au Maire de Danjoutin Maire de Bourogne
Hôpital Médian / Centres de recherche / Plan paysage / Relation avec la chambre
Liaisons douces Services aux communes
Pôle de compétitivité d’agriculture

Anny Morel-Grünblatt
Christian Proust Emile Géhant Isabelle Lopez Conseillère municipale de Belfort
Conseiller municipal de Belfort Conseiller municipal de Belfort Conseillère municipale de Belfort
Haut-débit / Technologie de l’information
Développement économique SCOT, aménagement de l’espace Information des conseils municipaux
et de la communication

identité de la cab
Yves Druet Jean-Claude Mathey Michel Oriez Bernard François
Maire de Cravanche Maire de Châtenois-les-Forges Maire d’Eloie Maire de Sermamagny
Habitat et politique de la ville Lutte contre l’incendie Assainissement pluvial / Eaux de surface Relation avec les autres structures intercommunales

Pascal Martin
Maurice Schwartz Conseiller municipal de Belfort
Jacques Meister
Adjoint au Maire de Belfort Conseiller municipal de Belfort
Protection et mise en valeur de l’environnement,
Personnel / Administration générale Voiries hors ZAIC/Circulation
plan climat

Jean-Pierre Thabourin Louis Heilmann Pierre Boucon


Adjoint au Maire de Bavilliers Maire de Roppe Maire de Trévenans
Déplacements, transports en commun Eau potable : ressource, distribution Assainissement

 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 


Les conseillers communautaires

La Communauté d’Agglomération est administrée par un conseil communautaire composé, au 17 avril 2008, de 78 délégués
titulaires et de 30 délégués suppléants élus parmi les membres des conseils municipaux de chaque commune adhérente à
raison de :

 1 délégué jusqu’à 1000 habitants,


 2 délégués de 1001 à 3000 habitants,
 3 délégués de 3001 à 6000 habitants,
 La Ville de Belfort dispose de 27 délégués titulaires correspondant à 40 % des délégués titulaires du Conseil Commu-

nautaire,
 1 délégué suppléant par commune.

ANDELNANS CHARMOIS ESSERT ROPPE


- Conseillers titulaires : Bernard Mauffrey, Robert Fons - Conseiller titulaire : Jean-Claude Hauteroche - Conseillers titulaires : Yves Gaume, Serge Houssard - Conseiller suppléant : Jean-François Rousseau
- Conseiller suppléant : Alain Gouronnec - Conseiller suppléant: Alain Charton - Conseiller suppléant : Dominique Jeannin
SERMAMAGNY
ARGIESANS CHATENOIS-LES-FORGES EVETTE-SALBERT - Conseiller suppléant : Serge Gremillot
- Conseiller titulaire : Roger Lauquin - Conseiller titulaire : André Brunetta - Conseillers titulaires : Alain Simon, Jocelyne Dameron-Moraisin
- Conseiller suppléant : Bernard Serre - Conseiller suppléant : Jean-Claude Labrune - Conseiller suppléant : Francis Nanse SEVENANS
- Conseiller titulaire : Didier Pornet
BAVILLIERS CHEVREMONT MEROUX - Conseiller suppléant : Bernard Tournier
- Conseillers titulaires : Olivier Michau, Valérie Harlet - Conseillers titulaires : Pierre Lab, Alain Le Bail - Conseillère titulaire : Françoise Faure
- Conseiller suppléant : Daniel Pastori - Conseiller suppléant : Didier Fricker - Conseiller suppléant : Matthieu Retaux TREVENANS
- Conseiller titulaire : Jean-Pierre Clavequin
BELFORT CRAVANCHE MEZIRE - Conseiller suppléant : Yves Casoli
- Conseillers titulaires : Samia Jaber, Hubert Belz, Olivier Prévôt, Armel- - Conseiller titulaire : Stéphane Darfin - Conseillers titulaires : Robert Demuth, Bernard Remy
le Leleup, Marie-Laure Schneider, Alain Ogor, Jacqueline Guiot, Robert - Conseiller suppléant : Jean-Pierre Bonvallot - Conseiller suppléant : Raphaël Rodriguez VALDOIE
Belot, Francine Gallien, Latifa Gilliote, Bertrand Chevalier, Marie-Chris- - Conseillers titulaires : Michel Zumkeller, Sabine Ditner, Pascal

identité de la cab
tine Morel, Michèle Alice Faivre, Denis Jeangerard, Sylvie Cablé-Guyot, DANJOUTIN MORVILLARS Poggioli
Pascal Broggi Myriam Roy, Gérard Simon, Jean-Marie Herzog - Conseillers titulaires : Daniel Feurtey, Gérard Georgeot - Conseiller titulaire : Jean Monnier - Conseillère suppléante : Marie-Paule Merlet-Depoulain
- Conseillère suppléante : Céline Raigneau - Conseiller suppléant : Christian Lazare - Conseiller suppléant : Michel Renard

BERMONT DENNEY MOVAL VETRIGNE


- Conseiller titulaire : Pierre Santosillo - Conseiller titulaire : Claude Girard - Conseiller titulaire : Jean-Claude Martin - Conseiller titulaire : Bernard Dravigney
- Conseillère suppléante : Colette Schibler - Conseillère suppléante : Marie-Claire Debuisson-Kauffmann - Conseiller suppléant : Gilbert Haas - Conseiller suppléant : Alain Salomon

BOTANS DORANS OFFEMONT VEZELOIS


- Conseiller titulaire : Jean-Pierre Demarche - Conseiller suppléant : Daniel Schnoebelen - Conseillers titulaires : Jean-Paul Monnot, Dominique Retailleau - Conseiller titulaire : Christophe Berger
- Conseiller suppléant : René Laroche - Conseiller suppléant : Albert Mougenot - Conseiller suppléant : Jean-Pierre Cuenin
ELOIE
BOUROGNE - Conseiller titulaire : Henri Girol PEROUSE
- Conseiller titulaire : Jacques Bonin - Conseiller suppléant : Dominique Gaspari - Conseiller titulaire : Christian Houille
- Conseillère suppléante : Sylvia Cola - Conseiller suppléant : Eric Ansart

10 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 11


édito du
directeur général des services

Comme chaque année, la rédaction de ce bilan me per-


met de mesurer avec fierté la qualité du travail réalisé
par l’ensemble des agents de la CAB.
Cette photographie témoigne qu’à la CAB le Service Pu-

édito du directeur général des services


blic est une notion pleine et entière.
Qu’il s’agisse de grands dossiers structurant l’agglomé-
ration de demain (Techn’hom, étang des forges, site des
Plutons, école de musique, PLH) ou de prestations du
quotidien (station d’épuration à Bourogne-Morvillars, à
Chèvremont, production d’eau, enfouissement de conte-
neurs), la CAB est désormais bien présente dans le pay-
sage institutionnel local comme dans la vie quotidienne
de nos concitoyens.
Les services de la CAB, sous l’autorité des élus, sont
au premier rang avec un professionnalisme que je veux
souligner dans les mises en œuvre de ces dossiers.

Thierry chipot

12 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 13


La Direction du
DéVELOPPEMENT ET DE L’AMéNAGEMENT • Le Pôle de Compétitivité « Véhicule du Futur » tion venant ainsi compléter la participation de la Région Franche-Comté
au Fonds Régional d’Aide à l’Innovation.
Un des 71 pôles de compétitivité labellisé par le Gouvernement. Son ob-
L’aménagement de l’espace jectif est de mettre en œuvre des solutions au service des véhicules et De plus, la CAB et le Conseil Général du Territoire de Belfort ont décidé
Retenu par le Gouvernement au titre des quinze métropoles d’équilibre, mobilités du futur sur trois thèmes : véhicule propre ; véhicule et réseaux de participer financièrement à un poste d’ingénieur spécialisé recruté au
ce réseau est composé de la CAB, de la Ville de Belfort, des villes et intelligents ; excellence de la filière. sein du CNRT/INEVA sur la thématique “Véhicule propre”. Le coût de

La Direction du DéVELOPPEMENT ET DE L’AMéNAGEMENT


agglomérations de Dijon, Besançon, Montbéliard, Mulhouse, des ag- ce poste est financé à 50 % par les collectivités (36 000 €) à parité cha-
Le budget réalisé glomérations du Creusot-Montceau et du Grand Chalon-sur-Saône, du cune.
Ces trois thèmes sont déclinés en six programmes :
Dépenses District Urbain de Neuchâtel et de l’Eurodistrict Trinational de Bâle, avec  processus de conception ;
le soutien des régions Alsace, Bourgogne et Franche-Comté.  confort et sécurité de l’habitacle ; Enfin, le Conseil Communautaire du 13 décembre 2007 a approuvé son
Métropole Rhin-Rhône 9 373,50 €
Le fondement de ce réseau est de préparer la mise en service du TGV  systèmes et services de mobilité ; soutien financier au développement du projet VECOVIL (développer un
Participation au MIPIM 12 407,70 € Rhin-Rhône qui va profondément modifier le système relationnel entre  véhicule innovant ; véhicule de voirie à faible impact environnemental - véhicule à moteur
les villes et agglomérations qui le composent et permettre l’ouverture de  matériaux et procédés ; hybride (gaz naturel/électricité) et multifonctions avec changement ra-
Pôle Véhicule du Futur 30 000 € nouvelles coopérations. Son objectif est de mettre à profit cet avantage  environnement pile à combustible et moteur. pide d’outils : par exemple saleuse, laveuse, balayeuse). Le soutien de la
OSEO Innovation 200 000 € concurrentiel considérable pour accroître la compétitivité de ses territoi- CAB, à hauteur de 106 000 €, porte sur le volet recherche du projet qui
Participation ingénieur 18 000 € res et construire dans la durée une offre métropolitaine entre Lyon, Paris Ce pôle est soutenu par 12 collectivités franc-comtoises (agglomérations est assuré par le laboratoire SET de l’UTBM (laboratoire du Professeur
et Strasbourg. de Belfort, Montbéliard, Vesoul ; départements du Doubs, de la Haute- MIRAOUI).
Soutien au projet VECOVIL 106 000 € Saône, du Territoire de Belfort et région de Franche-Comté) et alsacien-
L’année 2007 a consisté en l’avancement de la réflexion relative à la nes (agglomérations de Mulhouse et Strasbourg, départements du Haut • La procédure d’adoption du SCOT (schéma de cohérence terri-
Soutiens aux communes
définition d’un programme de travail et à la préparation de deux événe- et Bas-Rhin, région Alsace). toriale) est toujours en cours d’élaboration.
PLU de Sermamagny 1 655 € ments majeurs :
Offemont 95 250 €  la participation du Réseau au Marché International des Profession- Les principales actions menées au cours de l’année 2007 par cette asso- Pour mémoire : le SCOT a pour objectif de mettre en cohérence les po-
nels de l’Immobilier (MIPIM) en mars 2007 à Cannes ; ciation sont les suivantes : litiques sectorielles relevant de l’urbanisme, de l’environnement, de l’ha-
Essert 60 980 €  l’organisation des 1ères assises Rhin-Rhône qui se sont déroulées   cartographie des entreprises de la filière des véhicules et de la bitat, des déplacements, des implantations commerciales et des grands
le 28 septembre 2007 à la Fonderie à Mulhouse et ont attiré plus mobilité ; équipements. S’agissant du Territoire de Belfort, un syndicat mixte a été
Subvention au Syndicat Mixte
de 600 participants.  labellisation de 22 projets, ce qui porte à 60 le nombre de projets constitué en décembre 2001 pour conduire l’élaboration de ce nouveau
du SCOT 7 021,38 € labellisés par le pôle depuis juillet 2005 : ces 60 projets impliquent document d’urbanisme dont le périmètre épouse les limites départemen-
Préalablement à la tenue de ces assises, des ateliers thématiques mé- 117 entreprises et 77 laboratoires de recherche publique ou centres tales.
Subvention à l’AUTB 203 000 € tropolitains, à vocation technique, ont été organisés dans chacune des techniques ;
Mandat SODEB collectivités fondatrices du RM2R :   l’organisation des rencontres MOBILIS qui se sont tenues les 11 et Principal financeur du syndicat mixte du SCOT, la CAB représente 11/23e
. Belfort : culture, patrimoine, tourisme et loisirs (15 mars 12 décembre 2007 au Parc des Expositions de Mulhouse : près de des délégués du syndicat mixte et lui a versé, en 2007, une subvention
(études préalables ZAC) 40 000 € 2007) ; 400 personnes ont participé aux 5 tables-rondes, 10 ateliers et à la de 7 021,38 €.
. Montbéliard :mobilité-accessibilité (17 avril 2007) ; conférence plénière.
. Besançon :la santé (10 avril 2007) ; • La création de la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) du Parc
Les actions 2007 . Dijon : enseignement supérieur, recherche et formation (30 Afin de suivre les travaux du pôle, un groupe de travail a été institué sur le d’Innovation des Plutons
mars 2007) ; Territoire de Belfort à l’initiative de la CAB. Il réunit, selon une périodicité
• Le réseau métropolitain Rhin-Rhône (RM2R) . Chalon :les pôles de compétitivité (23 janvier 2007) ; mensuelle :
. Le Creusot-Montceau : les services aux entreprises (23   Le Vice-Président de la CAB en charge du développement écono-
mai 2007). mique ;
  Le Vice-Président du Conseil Général du Territoire de Belfort en
L’atelier « culture, patrimoine, tourisme et loisirs », organisé par la CAB, charge du développement économique ;
s’est tenu au Centre de Congrès ATRIA de Belfort. Une quarantaine de   Le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Terri-
participants a assisté à cette journée de travail. toire de Belfort ;
 Le Directeur de l’UTBM ;
La CAB a versé à cette association une subvention de 9 373,50 € pour  Le Directeur d’INEVA/CNRT ;
son fonctionnement et de 12 407,70 € pour sa participation au MIPIM.  Le Directeur de l’ADEBT ;
  Les techniciens de la CAB et du Conseil Général en charge de ces
questions.

Au cours de l’exercice 2007, la CAB a attribué une subvention de fonc-


tionnement de 30 000 € au pôle ; un crédit de 200 000 € à OSEO Innova-
MIPIM 2007

14 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 15


Le projet porté par la CAB d’acquérir et de requalifier le site militaire des  participation aux groupes de travail relatifs à l’implantation des

Plutons, sis sur les communes de Meroux et Bourogne, en Parc d’Inno- grands projets d’infrastructures (ZAC de la gare TGV/TER, Présentation du projet architectural le vendredi 23 février 2007. Le ter- d’accueillir au mieux les ouvriers des entreprises chargées des travaux,
vation est entré dans une étape décisive au cours de l’année 2007. TECHN’HOM, site médian) ; rain qui accueillera le site médian et l’ensemble des bâtiments connexes un groupe de travail « accueil LGV Rhin-Rhône » a été instauré dès
 contribution à la publication de l’Atlas de la Métropole Rhin-Rhône. couvre une surface totale de 25 ha. La CAB participe au groupe techni- janvier 2007 à l’initiative de la CAB et du Conseil Général avec l’ensem-
En effet, le Conseil Communautaire du 18 octobre 2007 a accepté le que de suivi de cette opération qui associe le Conseil Général, le CHBM, ble des acteurs locaux de l’emploi (MIFE, ANPE) et du développement
principe de cette création, a décidé d’engager l’ensemble des études • Mise en compatibilité des Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) l’AUTB et l’équipe de maîtrise d’œuvre, selon une périodicité mensuelle. économique (ADEBT, CCI). A cette fin, un site internet cofinancé à pa-
préalables nécessaires dans le cadre d’un mandat confié à la Société Le calendrier prévisionnel est le suivant : rité par la CAB et le Département a été mis en ligne en avril 2007. Il est
d’équipement du Territoire de Belfort (SODEB), a fixé les modalités de la Les réflexions engagées par la CAB sur son avenir trouvent une traduc- . études : de mars 2007 à mars 2008 ; consultable à l’adresse suivante http://tgvbelfort.com/.
concertation (publication au cours de l’hiver 2007-2008 d’un supplément tion réglementaire dans le schéma de secteur de la CAB qui s’intègre lui- . consultation des entreprises : d’avril à septembre 2008 ;

La Direction du DéVELOPPEMENT ET DE L’AMéNAGEMENT


du Communauté Magazine ; réunion publique organisée au cours du même dans le SCOT d’échelle départementale en cours de rédaction. . travaux préparatoires : de septembre 2008 à janvier 2009 ; La ZAC de la gare TGV/TER de Belfort-Montbéliard à Meroux
premier trimestre 2008). Ces projections d’envergure intercommunale ont une répercussion pour . travaux de construction : de janvier 2009 à juillet 2011 ;
les communes qui doivent engager la mise en cohérence de leur PLU . mise en service du bâtiment : décembre 2011. Ces aménagements sont menés sous la maîtrise d’ouvrage du Dépar-
S’agissant de la maîtrise foncière du site, le Conseil Communautaire avec les objectifs communautaires. tement du Territoire de Belfort. La ZAC a été officiellement créée par
du 13 décembre 2007 s’est engagé à acquérir le site des Plutons sur la La LGV (ligne à grande vitesse) Rhin-Rhône arrêté préfectoral le 17 juillet 2007. Le dossier de réalisation est attendu
base de 2 euros H.T. le m² (valeur vénale estimée par le Domaine) soit Consciente de la charge que ces projets représentent pour les commu- pour l’été 2008.
1 768 128 € H.T. pour 884 064 m². S’ajoute à ce prix, l’échange com- nes, la CAB a mis en place des aides financières spécifiques. Après Pour les travaux réalisés dans le Territoire de Belfort, les principales
pensé (réaliser sur le site « Aillerets » à Bourogne un bâtiment de 1 500 les communes de Moval et Meroux en 2004, Bavilliers et Cravanche en caractéristiques du chantier sont les suivantes : S’agissant du bâtiment destiné à accueillir la gare, la SNCF a présenté,
m² destiné à remplacer une structure similaire (logistique) actuellement 2005, Valdoie en 2006, la commune de Sermamagny a été soutenue à  15 ponts et 926 mètres de viaduc (dont 816 pour le franchissement lors d’une conférence de presse à Belfort le 27 septembre 2007, l’es-
située sur le site Plutons) soit un investissement de 1 140 000 € H.T. hauteur de 1 655 € en 2007 pour la révision de son POS. La procédure de la vallée de la Savoureuse et 110 mètres pour celle de la Bour- quisse définitive. Le dépôt du permis de construire est programmé pour
Le transfert définitif de propriété devrait se dérouler au cours du premier engagée par la commune d’Offemont a quant à elle était soutenue dans beuse) ; le début 2008, les travaux pourraient démarrer en juin 2009 pour s’ache-
semestre 2008. le cadre du programme partenarial 2007 défini avec l’AUTB.  25 ouvrages hydrauliques et quatre bassins d’écrêtement ; ver en juin 2011-début 2012.
 1,875 kilomètres de protection phonique et 5 passages à faune ;
La CAO du 21 décembre 2007 a désigné l’équipe de maîtrise d’œuvre • L’achèvement des actions inscrites au volet « aménagement  plus de 5 millions de m3 de mouvement de terre, ce qui est énorme La ligne Belfort-Bienne
  du bureau d’études « VRD-Aménagement » EGIS AMENAGE- de l’espace » du contrat d’agglomération 2000-2006 et incomparable aux chantiers connu jusqu’alors (la desserte du
MENT, mandataire du groupement ; Pays Sous Vosgien porte sur un volume de 260 000 m3 de terras- Pour mémoire, un accord de principe à la réouverture de la ligne a été
 d u bureau d’études « Conception Espaces Publics » l’Atelier du La CAB doit concilier le maintien de la qualité de son cadre de vie et le sement). pris lors du comité de pilotage TGV le 29 septembre 2006 au vu des
Paysage ; développement urbain qui lui est nécessaire. Dans le cadre du contrat conclusions de l’étude de potentialité de trafic voyageurs que la cabinet
 du bureau d’études « géotechnique » ANTEA ; d’agglomération 2002-2006, la CAB a identifié quelques opérations de Le viaduc de la vallée de la Savoureuse, à lui seul, représente 24 000 m3 genevois SITEC a mené pour le compte de la SNCF.
 du bureau d’études « éclairage » l’Atelier Lumière ; renouvellement urbain auxquelles elle contribue financièrement. de béton et pas moins de 13 000 tonnes d’acier (pour les fondations
 le bureau d’études « démarche PALME » Traits d’Histoire. armées, la charpente métallique et le tablier), soit l’équivalent d’une fois Différentes étapes ont été franchies au cours de l’année 2007 :
La mise en œuvre opérationnelle de cette équipe sera effective dès jan- et demi le poids de la tour Eiffel (pour la structure métallique).   l’inscription du projet de réouverture au Contrat de projets Etat-
vier 2008. Région 2007-2013 ;
Les travaux des lots C3 (terrassement de la LGV entre Laire (25) et   l’engagement des études d’avant projet pris en comité de pilotage
• Le partenariat avec l’agence d’urbanisme du Territoire de Bel- Petit-Croix (90)) et C5 (travaux préparatoires pour le viaduc de la Sa- TGV le 7 novembre 2007.
fort (AUTB) voureuse et l’implantation de la gare à Meroux) ont débuté au cours de
Depuis 2000, un programme de travail unique est partagé entre les par- l’été 2007. Ces études se dérouleront en deux phases :
tenaires de l’AUTB (CAB, commune de Belfort, Conseil Général et Etat).  établir, pour novembre 2008, un état initial de la ligne puis, pour
La CAB est le principal financeur de l’AUTB, une subvention de 198 000 La réalisation des ouvrages d’art des RN 1019 et 119 est également chacun des scénarii, approfondir les données socio-économiques
euros lui a été versée au titre de 2007. En complément, une subvention engagée alors que les travaux de celui de la voie ferrée Belfort-Delle et techniques permettant d’opérer les choix nécessaires à l’enga-
exceptionnelle de 5 000 € a également été versée à l’AUTB pour sa débuteront début 2008. gement de la seconde phase ;
contribution à l’édition de l’Atlas de la Métropole Rhin-Rhône.   la seconde phase portera sur le scénario alors retenu et débou-
Afin de permettre aux demandeurs d’emplois belfortains de profiter des chera, en septembre 2009, sur le dossier d’avant projet.
Les actions majeures de l’AUTB sont les suivantes : créations de postes inhérentes à la réalisation de ces grands travaux et
Suivant le calendrier établi dans les études préliminaires, les travaux
 la publication de l’Atlas du Territoire de Belfort. Ce document pré-
 pourraient être réalisés en 2012.
sente un panorama synthétique du département dans les domai- En 2007, Offemont a obtenu les 95 250 € qui lui étaient réservés pour
nes de la géographie, de la démographie, de l’économie, des équi- son projet d’aménagement et de sécurisation du centre de la commune ; La mise à 2x3 voies de l’A 36 dans sa traversée de l’Aire Ur-
pements et des services ainsi que de l’environnement ; Essert les 60 980 € destinés à l’aménagement des espaces publics du baine Belfort-Montbéliard
 la publication de l’Atlas des Zones d’Activités Economiques ; cœur de village.
 l’animation du Syndicat Mixte du SCOT du Territoire de Belfort ; Au cours de l’exercice 2007, les travaux suivants ont été réalisés :
une contribution à l’élaboration du PLH de la CAB arrêté et ap-
  • Le suivi des grands projets  réalisation de 6 nouveaux refuges avec postes d’appel d’urgence ;
prouvé en 2007 ;  réaménagement du diffuseur de Sochaux-Exincourt ;
 l
a réalisation de quatre révisions simplifiées de PLU relatives à Le projet d’implantation à Trévenans du plateau technique du  réaménagement du diffuseur de Belfort sud ;
l’exercice des compétences de la CAB : Offemont, Valdoie, Ser- Centre Hospitalier de Belfort-Montbéliard (CHBM)   création des troisièmes voies dans les deux sens entre les diffu-
mamagny et Bourogne ; seurs de Belfort sud et de Brognard ; entre Belfort sud et Belfort
centre ;

16 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 17


 début de l’élargissement du pont traversant le canal du Rhône au

Rhin à Montbéliard ;
Les actions 2007
 élargissement de deux ponts sur le Territoire de Belfort ;  l’évolution du secteur commercial et de l’artisanat ; Le Parc d’Activités des Hauts de Belfort :
réfection des chaussées autoroutières ; mise en place de protec-
  • Soutien à la promotion et au développement  statuer sur les propositions et les conditions d’implantation sur les
 La CAB a versé en 2007, une avance de trésorerie à la SODEB de
tions phoniques. ZAIC ; 130 000 € afin de permettre la réalisation des derniers aménagements
Participation et suivi des activités des organismes tels l’ADEBT, la SO-  la définition des orientations stratégiques pour les ZAIC ; de la zone.
La mise à 2x2 voies de la RN 19 et sa connexion avec la Trans- DEB et la SEMPAT, outils communs aux collectivités du Territoire de des travaux des instances dans lesquelles la CAB est représen-
  Les contacts établis au cours de l’année 2007 ont permis la signature
jurane Belfort dans lesquels la Communauté de l’Agglomération Belfortaine tée ; d’un compromis de vente en vue de l’implantation d’un restaurant entre
dispose d’une représentation.  auditionner des personnalités qualifiées ou des organismes à ca- les hôtels B&B (qui a ouvert en mai 2007) et PREMIERE CLASSE.

La Direction du DéVELOPPEMENT ET DE L’AMéNAGEMENT


Le 18 décembre 2003, le CIADT a confirmé la RN 19 en tant que grande S’agissant de l’ADEBT, bien que les missions traditionnelles consistent ractère économique (en 2007, les professeurs du laboratoire RE-
liaison d’aménagement du territoire. Le tronçon Lure Ouest / Delle est en la prospection d’entreprises, la mise en œuvre d’actions de sensibi- CITS de l’UTBM ont présenté leurs travaux). La ZAC des Tourelles :
un enjeu stratégique pour notre agglomération, en raison de la desserte lisation et de conseils à la création d’entreprises, l’animation des zones Les parcelles commercialisées (SDIS, ACTE SUR, ADAPEI et ASTIER)
de la future gare TGV. d’activités, l’accueil des porteurs de projets, etc…, elle a aussi continué La signalétique et le jalonnement des ZAIC représentent 48 840 m². En 2007, une aire d’accueil en entrée de zone
à développer en 2007 les actions entreprises dans le cadre du cluster L’ensemble des ZAIC (à l’exception du Techn’hom qui fait l’objet d’un a été réalisée et la préparation des terrains composant la 3e et dernière
Dans le Territoire de Belfort, un chantier important s’est concrétisé en des technologies innovantes de la santé afin de fédérer les entreprises traitement spécifique) a été équipé en 2007, de totems de présignali- tranche s’est poursuivie.
2007 : de l’Aire Urbaine opérant dans le secteur médical. sation implantés en amont de l’entrée, de mâts mentionnant la liste des
 la construction de la plate-forme douanière Boncourt-Delle qui doit entreprises installées pour un coût total de 131 992 €.
permettre la liaison avec l’autoroute suisse A16 (la Transjurane) à Par ailleurs, la CAB soutient différentes opérations de promotion des Participation à l’élaboration de l’atlas des zones d’activités réalisé par
l’horizon 2014. entreprises et de l’économie locale. En 2007, la CAB a attribué une sub- l’AUTB
vention de 5 000 € à la 20e édition du SAITAS qui s’est tenue au Parc
Les deux principaux enjeux à venir de ce projet sont : des expositions d’Andelnans les 26, 27 et 28 septembre 2007.
  d’une part, la mise à niveau de l’échangeur de Sévenans (Autoroute
A 36 - RN 1019 Langres - frontière suisse) ; • La participation et le suivi des actions inscrites au Programme
  d’autre part, la mise à deux fois deux voies de la partie de la RN de Redynamisation de l’Aire Urbaine en direction du monde
1019 qui joint Sévenans au diffuseur des Fougerais. économique :
la société de conversion (SOFIREM-SODIV) dont l’objectif est le dé-
veloppement de l’emploi par le biais d’octroi de prêts participatifs de
développement. Durant l’année 2007, cette société a examiné 17 projets
Le développement économique d’entreprises dont 11 sur le Territoire de Belfort. Au 31 décembre 2007,
330 créations d’emplois ont été comptabilisées par la mission sur les
691 prévus. La CAB est associée au financement de ce dispositif.

• Le suivi des soutiens accordés par Belfort Investissement, or-


Le budget réalisé ganisme qui attribue des aides sous forme de subventions ou
d’avances remboursables aux entreprises du département.

Dépenses • La suivi du Syndicat Mixte de l’Aéroparc de Fontaine.


Subvention à l’ADEBT 382 273 €
• L’accueil et l’accompagnement vers les organismes spécia-
lisés dans le développement économique des porteurs de pro-
jets.

Les faits marquants • La commercialisation des 14 ZAIC (zones d’activités d’intérêt • L’examen des bilans d’activités révisés des 6 ZAIC dont les
communautaire) représentant un potentiel d’environ 300 entre- aménagements ont été concédés par la CAB à la SODEB dans
prises et plus de 7 000 emplois. le cadre de conventions publiques d’aménagement : ZAC des
Réalisation et édition d’une plaquette de promotion et d’infor-
De nombreuses zones sont complètes ou en passe de l’être ce qui rend Prés à Andelnans, ZAC de la Justice et PAHB à Belfort, ZAC des
mation de la Zone Franche Urbaine à Belfort après l’extension
nécessaire la réalisation de nouvelles zones d’activités à l’instar du Parc Tourelles à Morvillars, ZAC du Ballon à Offemont et ZAC du Port
de son périmètre.
d’Innovation des Plutons sur les communes de Bourogne et Meroux. à Essert).
Nouvelle dotation budgétaire de 75 000 € destinée à l’embellis-
Rôle de la commission « Développement économique » La ZAC de la Justice :
sement des ZAIC afin de conforter et développer leur attracti-
Cette commission a notamment pour fonction l’étude et le suivi de la L’ensemble des parcelles de la zone est aujourd’hui commercialisé.
vité qui s’ajoute au budget de 199 000 € consacré en 2007 à la
commercialisation des ZAIC ainsi que le suivi de : En 2007, l’enseigne Comptoir Electrique Français (grossiste en matériel
maintenance de ces zones (hors haut-débit et éclairage).
 l’évolution de la conjoncture économique régionale ; électrique) s’est installée sur une parcelle de 1 200 m². Par ailleurs, un
  l’avancée des grands projets d’aménagement à caractère écono- compromis de vente a été signé pour une parcelle de 3 729 m² avec le
mique ; cabinet comptable.

18 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 19


La Direction de la
SOLIDARITé URBAINE
Service partagé Ville de Belfort - CAB depuis le 1er janvier 2002. En vertu des compétences dont est dotée la CAB, cette les adopter lors du Comité de Pilotage « Politique de la Ville » La direction de l’habitat
direction recouvre notamment l’habitat et la politique de la ville. Elle propose, conçoit, conduit et accompagne les projets réuni le 7 juillet 2007.
urbains menés sur les trois quartiers de l’agglomération classés en ZUS (Résidences et Glacis du Château à Belfort, Arsot à
Offemont) et éligibles, à ce titre, au financement alloué par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (A.N.R.U). • La revue de projet demandée annuellement par l’ANRU vise
à faire le point sur l’état d’avancement physique et financier
des opérations relevant du Programme Local de Rénovation Ur- Ses principales missions
La rénovation urbaine baine. Ce bilan préparé par la CAB, dès la fin de l’année 2007, a
été présenté aux acteurs institutionnels le 29 février 2008.
 L’Elaboration, l’animation et la mise en œuvre du Pro-

Le programme local de Rénovation Urbaine, conventionné avec l’ANRU participe à l’équilibre et à l’aménagement du ter- gramme Local de l’Habitat (PLH), document de plani-
ritoire, en complément des actions communautaires conduites en matière de l’habitat, de développement économique ou fication et outil opérationnel pour la Communauté de
d’équipements structurants. Toutes les opérations menées en 2007 au titre du programme local de l’Agglomération Belfortaine ;
Il concerne un montant total d’investissement de 125 millions d’euros dont 26 % (32 millions d’euros) financés par l’ANRU Rénovation Urbaine (tous maîtres d’ouvrage confondus)  La poursuite des objectifs en matière de mixité sociale,

et 20 % par les collectivités locales. de production et réhabilitation de logements sociaux.
La mission ANRU assure la mise en œuvre du programme local de Rénovation Urbaine en partenariat avec les différents Les Résidences à Belfort (67 millions d’euros) Pour cela, elle gère les aides qui pourraient être allouées
maîtres d’ouvrage (Villes de Belfort et d’Offemont - Conseil Général - Territoire Habitat - Néolia).   la poursuite de la recomposition urbaine et l’aménagement des aux bailleurs sociaux ;

La Direction de la solidarité urbaine


espaces publics du site Baudin  La mise en œuvre du schéma départemental d’accueil

 la démolition de la barre rue de Luxembourg (105 logements)
des gens du voyage ;
 la livraison de 31 logements sociaux
Le budget réalisé Les actions 2007  la réhabilitation de 331 logements  La réalisation d’un observatoire de l’habitat ;
 le désenclavement du quartier, avec l’aménagement du parc urbain  Le suivi des dispositifs d’accompagnement social liés

Dépenses Recettes du Fort Hatry dont la création de la passerelle du front 3/4 aux opérations sur les logements aidés ;
• Devant l’ampleur et la complexité du projet de rénovation ur-  L’animation d’un véritable partenariat avec l’ensemble

 la réhabilitation de la piscine du parc
Investissement 211 084 € 7 590 € baine à conduire dans un délai relativement court (5 ans), la des acteurs du logement : Etat, collectivités, bailleurs
Fonctionnement 12 600 € 10 680 € conduite du programme est assurée par la CAB :
Les Glacis du Château à Belfort (25 millions d’euros) sociaux, promoteurs, propriétaires, locataires…
 un chef de Projet ANRU recruté depuis le 1er janvier 2007 ;
 la démolition de 114 logements intervenus le 21 février 2008,
 u n outil d’application de suivi physique et financier des opérations,
  la valorisation et l’aménagement des espaces extérieurs, avec
« extranet/ARIANE », qui sera opérationnel en 2008 ;
Le fait marquant   une mission “ordonnancement, pilotage et coordination urbaine”
l’aménagement des abords de l’immeuble sis 4/10 rue Parant, pro-
priété de Territoire Habitat , Ses moyens
(O.P.C.U) confiée à un prestataire extérieur depuis janvier 2007.
Signature le 25 janvier de la convention de rénovation urbaine   la rénovation des équipements publics et commerciaux : aména-
« Résidences /Arsot » et son avenant « Glacis du Château», en gement des locaux de l’ancienne école Wallon - modernisation du 1 ingénieur, directeur du service
• Les opérations d’investissement du programme local de Réno-
présence des partenaires institutionnels locaux impliqués, du centre commercial… 1 rédacteur chargé du suivi administratif et financier
vation Urbaine menées en 2007 sous maîtrise d’ouvrage CAB :
Ministre délégué à la Cohésion Sociale et de la Direction Géné-  la mise en œuvre du projet « Mémoire et Quartier » 1 adjoint technique, gestionnaire des aires d’accueil
 Réhabilitation de la piscine du Parc des Résidences
rale de l’ANRU. A cette occasion une plaquette et des panneaux 1 adjoint administratif chargé du secrétariat
spécifiques présentant les projets urbains des trois quartiers L’Arsot à Offemont (33 millions d’euros)
• La commission relogement, pilotée par la CAB, associe les
ont été réalisés.  la démolition de l’immeuble 5 - 11 rue Debrot (21 logements),
communes de Belfort et d’Offemont, Territoire Habitat, Néolia
 la démolition de la co-propriété Debrot (31 logements), intervenus
et le Département du Territoire de Belfort. Consacrée au reloge-
ment des locataires des immeubles voués à la démolition (p.m.
le 20 décembre 2007 Le budget réalisé
 la livraison de 4 logements sociaux,
propriétés de Territoire Habitat : 1 - 23 rue de Luxembourg aux
 la réhabilitation des 14 logements des immeubles 2-4 et 6-8 rue
Résidences ; 12 et 14 rue Parant aux Glacis du Château ; 5 - 11 Depenses Recettes
Miellet.
rue Debrot et 13 - 19 rue Miellet à l’Arsot.
Fonctionnement 50 339,86 € 43 630,00 €
Elle s’est réunie 8 fois en 2007. 343 relogements ont été effectués au
31 décembre 2007. Investissement 560,00 € 49 215,00 €

• L’ANRU impose la conclusion de documents contractuels conne-


xes : la convention de Gestion Urbaine de Proximité - la Charte
Relogement - le Plan local d’application de la Charte d’insertion
nationale. Sous l’égide de la CAB, une démarche d’élaboration
a été engagée qui a permis de finaliser ces conventions et de

20 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 21


Les actions 2007

• L’élaboration d’un nouveau Programme Local de l’Habitat Conforter, diversifier et territorialiser


(PLH) qui s’appliquera sur la période 2008-2013 ; Orientation 1 2 480 000 €
l’offre de logements délégAtion des Aides À lA pierre en 2007

la direction du développement et de l’aménagement


• La mise en œuvre de la délégation des aides à la pierre qui Action n° 1 Produire des logements à faibles loyers 40 000 €
s’est traduit par l’attribution de :
Aider à la réalisation de logements so- subventions accordées sur le parc public
Action n°  600 000 €
ciaux dans l’agglomération
401 7 € en faveur du parc public permettant la création de 7 loge- OPERATIONS Bailleurs Montant
ments sociaux et la réhabilitation de  autres logements ainsi que la Construire des grands logements dans le
Action n°  180 000 € Acquisitions améliorations
réfection d’ascenseurs, parc public
Permettre l’accession sociale à la pro- 7 logements PLUS 42 rue de Brasse à Belfort TH 90 24 670,00 €
Action n° 4 60 000 €
1 049 49 € en faveur du parc privé permettant la réhabilitation de 16 priété dans les parcours résidentiels 4 logements PLUS 6 rue du Magasin à Belfort TH 90 14 383,00 €
logements, la sortie de vacance de 1 logements et le traitement d’un lo- Améliorer l’accueil des publics spécifi-
gement indigne. Parmi les 16 logements réhabilités, 11 concernaient Action n° 
ques
60 000 € 4 logements PLUS 117 av Jean Jaurès à Belfort TH 90 17 374,00 €
des logements locatifs, dont 0 à loyer maîtrisé. Accompagner les populations en difficul- 6 logements PLUS 32 rue Commandos d’Afrique à Cravanche TH 90 26 815,00 €
Action n° 6 60 000 €
tés sociale et financière Constructions neuves
• La prise en charge de la gestion des aires d’accueil des gens
Poursuivre le programme de rénovation 20 logements PLUS rue Parmentier à Belfort TH 90 43 994,00 €
du voyage, auparavant confiée au CCAS de la Ville de Belfort et
Action n° 7 urbaine (participation de la CAB au pro-  000 000 €
la réorganisation de ce service. gramme ANRU) 4 logements PLAI rue Parmentier à Belfort TH 90 79 411,00 €
• Le lancement des travaux de construction des aires de Ba- Orientation 2 Développer une politique foncière 1 560 000 €
17 logements PLUS rue Buhler à Valdoie Néolia 48 532,00 €
villiers et Valdoie dont l’ouverture est respectivement fixée au Réhabilitations Améliorations
premier et second trimestre 2008. Mettre en place des outils de production
Action n° 8
foncière Réhabilitation ascenseurs programme 2007 PALULOS TH 90 28 800,00 €
Soutenir la qualité du cadre de vie Réhabilitation 24 logements PALULOS 16/22 rue Barret à Bavilliers TH 90 40 860,00 €
Orientation 3 1 290 000 €
des habitants Amélioration 10 logements PALULOS ex Gendarmerie Valdoie TH 90 36 931,00 €
Le fait marquant Promouvoir la qualité urbaine et environ-
Action n° 9
nementale
70 000 € Réhabilitation 29 logements PALULOS rue Mirabeau à BF TH 90 39 983,00 €
l’adoption par le conseil communautaire du 13 décembre 2007 Total réalisations 2007 401 753,00 €
Action n° 10 Valoriser le parc ancien 900 000 €
du programme local de l’Habitat (plH) 2008-2013, organisé Enveloppe allouée 430 000,00 €
autour de trois objectifs généraux :
Action n° 11 Favoriser l’accessibilité des logements 10 000 € Solde disponible et reporté en 2008 28 247,00 €
 consolider l’attractivité de l’agglomération, Accompagner les communes et les subventions accordées sur le parc privé
 soutenir un développement durable de l’agglomération, Orientation 4 -€
acteurs de l’habitat
 favoriser la mixité sociale. Propriétaires bailleurs Propriétaires occupants
Initier une politique intercommunale d’aménagement
Action n° 1
(programme partagé AUTB et services de la CAB) Catégorie Montant Montant Catégorie Montant Montant
la traduction opérationnelle de ces objectifs repose sur un pro- Soutenir une politique équilibrée du peuplement logement subvention subv en % logement subvention subv en %
Action n° 1
(services de la CAB)
gramme d’actions qui est la déclinaison des cinq orientations Loyer libre 142 436,43 € 13,57 Handicap 70% 88 189,00 € 8,40
thématiques retenues par la cAb : Faire vivre le PLH et anticiper les
Orientation 5
évolutions
120 000 € Loyer intermédiaire 5 352,36 € 0,51 T.S.O. 35% 53 107,00 € 5,06
 conforter, diversifier et territorialiser l’offre de loge- Améliorer la connaissance pour anticiper Loyer conventionné 445 970,21 € 42,49 Base 20% 9 861,00 € 0,94
Action n° 14 10 000 €
ments, les évolutions Loyer PST/LIP 297 106,00 € 28,31 Saturnisme 70% 7 470,00 € 0,71
 développer une politique foncière, Suivre et piloter le PLH 008-01 (servi-
 soutenir la qualité du cadre de vie des habitatns, Action n° 1 Total 890 865,00 € 84,89 Total 158 627,00 € 15,11
ces de la CAB)
 accompagner les communes et les acteurs de l’habitat,
 faire vivre le plH et anticiper ses évolutions. 5 450 000 € Total des sommes engagées 1 049 492,00 € 100,00
* Dotation financière 007 : 1 00 000,00 €

 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 


La Direction des
OPERATIONS NOUVELLES La Direction de
l’urbanisme

La Direction des opérations nouvelles et la direction de l’urbanisme


Assure la conduite d’opérations et l’assistance à maîtrise d’ouvrage.

• Assure la gestion du patrimoine bâti. Le budget réalisé


• Etudes préalables à la définition d’un programme de travaux
Le budget réalisé menées notamment pour l’aménagement de la rue de Copen-  Evaluation d’un patrimoine, état, utilisation possible,

hague à Belfort, les restructurations de locaux du conservatoire coût… ;
Dépenses Recettes départemental de musique à Belfort, du Pavillon 89 (ex-mess
 Liaison entre les demandes des utilisateurs et le service
 Dépenses
des officiers), le déplacement d’un bâtiment sur le site Plutons
Investissement 5 206 123 € 1 639 007 € en charge de la maintenance ; Investissement 3 349 €
à Bourogne.
Fonctionnement 7 000 €  Gestion des budgets de charges des copropriétés et sai-

Fonctionnement 37 824 €
sie des factures rattachées à l’équipement concerné ;
 Mise
 à jour du répertoire du patrimoine et information
Les actions 2007 La construction de l’avenue des Sciences des services ;
et de l’Industrie à Belfort
 Gestion des ventes et des achats ;
• Opération achevée : la construction de l’avenue des Sciences  Gestion des conventions et suivi de leur application,

et de l’Industrie à Belfort constituant la 1ère phase de l’ouverture notamment recouvrement des charges en liaison avec Le fait marquant
du site Alstom. les services chargés des encaissements ;
 Création de copropriété et participation aux assemblées

• Opérations dont les travaux se sont réalisés : la rue de la Dé- générales, aux visites de chantier, aux conseils syndi- La création de la ZAC Techn’hom
couverte à Belfort composant la 2e tranche de l’ouverture du site
caux ;
Alstom ; les aires d’accueil des gens du voyage à Bavilliers et à
Valdoie ; l’école de musique à Valdoie construite dans un nou-
 S
uivi des surfaces louées auprès des bailleurs exté-
veau bâtiment commun à l’harmonie municipale ; rieurs, sous bail emphytéotique, sous délégation ou à
construction ; Les actions 2007
• Opérations concédées à la SODEB dans le cadre de conven-  Suivi des données cadastrales, du fichier des impôts, du

tions publiques d’aménagement mais nécessitent un suivi ad- paiement de toutes les taxes afférentes au patrimoine
• Sept renouvellements de baux ; une acquisition d’immeu-
ministratif spécifique : la ZAC des Tourelles à Morvillars et la bâti et non bâti.
ZAC Techn’hom à Belfort-Cravanche. ble.
• Relations avec les occupants : station des eaux, bâtiment
• Assure le suivi du foncier et de la topographie. du site Techn’hom avec Alstom et la bibliothèque, gestion
Nouvelle école des locataires.
de musique à Valdoie  prestations techniques nécessaires aux acquisitions et
 • Essai de mise en place d’un répertoire du bâti.
cessions foncières ; • Avis sur les projets d’écoles de musiques et d’aires d’ac-
constitution d’un tableau de bord des acquisitions – ces-
  cueil ; sur des projets d’actes juridiques ; études des
sions. différentes transactions foncières engagées sur la ZAC
Techn’hom.
• Suivi des dossiers d’urbanisme opérationnel et analyse • Suivi de l’inventaire des terrains dont la CAB est proprié-
taire.
technique.
• Diverses prestations pour d’autres services ou directions
(recherche de domanialité, plans thématiques, avis sur
 élaboration des pièces de marché, suivi et coordination
 études, mise en compatibilité des PLU….).
des études ;
rôle d’expertise et de conseil sur des domaines touchant
 
à l’urbanisme (procédures de modification, révision des
documents d’urbanisme…).

24 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 25


La Direction des
déplAcements La Direction de la
mAintenAnce
Associée aux réflexions portant sur la problématique des transports au sein de l’agglomération, elle participe à ce titre aux
réunions consacrées à l’élaboration du contrat de mobilité pour le Territoire de Belfort, au suivi des projets de grandes in-

la direction des déplacments et la direction de la maintenance


Chargée des travaux de construction, de maintenance et d’entretien des infrastructures et du patrimoine bâti existants. Elle
frastructures : A36, LGV… est axée autour de ces deux pôles auxquels s’ajoutent trois cellules : éclairage publique ; énergie et fluides ; gestion des
plans et données.
Elle a plus particulièrement en charge le suivi de la piste cyclable menée par le Département du Territoire de Belfort au sud
de l’agglomération (Belfort, Sévenans, Bourogne, Morvillars), la CAB étant associée financièrement à la réalisation de cette
liaison. Enfin, elle a en charge l’action destinée à doter les zones d’activités d’intérêt communautaire (ZAIC) d’un jalonne- Le budget réalisé
ment et d’une signalétique spécifique. Dépenses
Investissement
Les actions 2007 Patrimoine bâti 1 646 604 €
Infrastructures 608 06 € Sécurisation de la voie d’intérêt
• Onze ZAIC ont été dotées de totems de pré-signalisation et de Relais d’Informations Service. communautaire rue du Port à Essert.
Fonctionnement
• Jalonnement du Techn’hom, assurant le fléchage du site depuis les deux principales entrées de ville (16 mâts de jalonnement). Patrimoine bâti 11 986 €
Infrastructures 87 7 €

les transports en commun Le SMTCTB a ainsi réalisé 6 millions d’euros de travaux Les actions 2007
d’aménagement de voirie et de couloirs réservés, pour
La CAB est membre statutaire du Syndi- améliorer la vitesse commerciale des bus. • Poursuite de l’opération destinée à doter les ZAIC
cat Mixte des Transports en Commun, douze des infrastructures préalables nécessaires au haut-
conseillers communautaires siègent au Conseil syndical Toutes les communes de la première couronne sont désor- débit. La tranche 2007 a concerné deux zones : la
composé de 30 membres. mais desservies par des lignes à 10 minutes de fréquence, Z.A. à Bavilliers et la ZI Bavilliers – Argiésans.
le reste de l’agglomération étant desservi par sept lignes
• Sécurisation de la voie d’intérêt communautaire rue Restructuration du stade nautique
suburbaines et des transports à la demande. du Parc des Résidences
du Port à Essert.
La fréquentation du réseau est en hausse, OPTYMO comp-
• Entretien courant des chaussées et trottoirs des
te 18 000 abonnés. Une enquête réalisée en fin d’année Z.A.I.C. ; des voiries déclarées d’intérêt commu-
montre que 3 clients sur 4 sont satisfaits des changements nautaire.
intervenus sur le réseau.
• Embellissement des ZAIC (ZAC des Prés, …).
Le réseau OPTYMO en chiffres :
• Restructuration du stade nautique du Parc des Ré-
 sept lignes urbaines parcourant 1 600 000 km/an sidences.
 sept lignes suburbaines parcourant 813 000 km/an
 des transports scolaires représentant 456 000 km/an • Maintenance et entretien des écoles de musique.
 des transports à la demande
• Actions de traitement de la légionelle, du radon,
L’année 2007 a vu la mise en service du nouveau réseau  4.700.000 voyages par an amiante.
de bus OPTYMO, à partir du 20 août, avec une montée en  un budget de fonctionnement de 17,7 millions
puissance progressive des fréquences et la mise en ser- d’euros
vice de 36 nouveaux bus fonctionnant au GPL.

6 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 7


La Direction de la
salubrité et du cadre de vie Essert : rue de Gaulle (suppression DN 60 - reprise 10 branche- Maîtrise d’ouvrage CAB
ments). Denney : rue des Fleurs (145 m DN200)
Evette-Salbert : rue de l’Eglise (220 m DN150 - 7 branchements) ; Dorans : chemin des écoles (106 m DN315)
Le bureau d’études Eau et Environnement rue des Thuyas (150 m DN100 - 3 branchements). Botans : rue de la Bouloye (85 m DN315)
Méziré : impasse du Bois (90 m DN60 - 6 branchements). Offemont : rue du Clair Bois (94 m DN315) ; rue du Ballon (120 m
 é tudie, planifie et suit l’exécution des travaux d’extension et de renouvellement des réseaux eau et assainissement ; des Roppe : rue de Gaulle (228 m DN150 -13 branchements et suppres- DN300)
travaux inscrits aux schémas directeurs eau et assainissement, des projets environnementaux pour l’amélioration du sion DN60).
cadre de vie ; des projets pour améliorer les ouvrages de collecte et de tri des déchets ménagers et recyclables ; des Toutes communes : renouvellements de branchements, suppres- Travaux réalisés par la CAB
travaux d’entretien - espaces verts, génie civil- des ouvrages eau et assainissement ; sion des branchements plomb. Châtenois les Forges : rues Bel Air et de la Goutte (étude de
 assure la maîtrise d’œuvre pour la construction des réseaux d’eau potable dans les opérations d’urbanisme des com- faisabilité d’un bassin de rétention des eaux pluviales en cours d’éla-
boration).

La Direction de la salubrité et du cadre de vie


munes ;
 instruit les Plans Locaux d’Urbanisme ; • Opérations réalisées sur le budget Assainissement Vétrigne : rue de la Versenne (renouvellement d’un collecteur des
eaux pluviales)
 suit les programmes d’investissement contractualisés avec la Communauté de l’agglomération du Pays de Montbéliard
Etudes diverses Trévenans : salle polyvalente et parking (assistance technique à la
(CAPM) sur les ouvrages d’infrastructure d’eau potable ; Evette-Salbert : La Forêt (raccordement sur Essert). commune pour la construction de tranchées destinée à une gestion al-
 procède aux recherches de financement auprès de l’Agence de l’Eau ; ternative des eaux pluviales)
 suit le programme d’investissement relatif à la construction de réseaux eaux pluviales dans les communes-membres ; Travaux spécifiques Offemont-Vétrigne : rue des Maquisards (construction de trois
 met à jour les bases de données informatiques des ouvrages eau et assainissement et veille à leur transmission à la Toutes communes : mise à jour des plans des réseaux ; travaux bassins ciel ouvert végétalisés de régulation des eaux pluviales)
cellule SIG (système d’information géographique) de la Direction des Systèmes d’Information. imprévus ; contrôle des réseaux neufs.
 levés topographiques et petit matériel divers. Meroux : en sortie du village - RD23 emprise LGV (détournement col-
lecteur 485 m DN315 et 200). • Opérations réalisées sur le budget Déchets

Travaux d’interconnexion Aménagements paysagers des Ecopoints :


Les faits marquants Les actions 2007 Evette-Salbert : Lagune Vosges (renvoi des effluents vers Valdoie- Belfort (Atria, Bethouard, Parking Est, Foltz, Saget, Vienne, Base nau-
Monceau, 1 bassin d’orage, 1 poste de refoulement, 981m DN150). tique) ; Danjoutin ; Eloie ; Evette-Salbert ; Offemont ; Sermamagny ;
Eau potable : construction d’une conduite d’interconnexion • Opérations réalisées sur le budget Eau Morvillars : enquête et diagnostic des branchements. Valdoie ; Vézelois.
entre Meroux et Vézelois permettant une alimentation dans les Belfort : rue Goerig (203 m DN500 - 20 branchements) ; rue St Antoine Etude pour la réhabilitation de la déchetterie à Châtenois les Forges.
deux sens – 2.500 ml de conduite fonte en DN 200 (coût opéra- Etudes diverses (60 m DN200 - 1 branchement) ; rue des Capucins (190 m DN600 - 27
tion : 287.000 € HT). Mise à jour plans des réseaux AEP ; prestations de modélisation hy- branchements) ; rue de Huningue (130 m DN400 - 25 branchements).
drauliques sur Trévenans et sur Chèvremont. Bavilliers : rue des Ecoles (51 m DN250 - 1 branchement).
Assainissement : suppression de la lagune Vosges à Evette- Bourogne : rue de la Tuilerie (207 m DN200 - 6 branchements) ; im-
Salbert, construction d’un bassin d’orage, d’un poste de refou- Travaux spécifiques passe du Lamponot (87 m DN200 - 8 branchements).
lement et 980 ml de canalisation DN 150 fonte avec passage Meroux : interconnexion sécurité avec Vézelois ; travaux divers d’en- Dorans : chemin des écoles (106 m DN200 - 6 branchements).
sous la Savoureuse et la voie ferrée Paris-Bâle (coût opéra- tretien des ouvrages, de clôtures de divers ouvrages. Essert : rue Jean Lo (gainage collecteur).
tion : 917.000 € TTC). Trévenans : détournement du feeder de Mathay pour ligne LGV Evette-Salbert : rue de l’Eglise (250 m DN200 - 12 branchements)
120 m ; piquage alimentation site médian depuis le giratoire Conforama Sermamagny : rue Bardot (383 m DN200 - 20 branchements) ; rue
140 m.
Le budget réalisé Herbelin (204 m DN200 - 16 branchements).
Trévenans : impasse des Jardinets (80 m DN200 - 6 branche-
Travaux neufs ments).
Dépenses Recettes Belfort : rue St Antoine (198 m DN100 - 8 branchements) ; rue Lind- Valdoie : rue du Monceau (221 m DN250 - 7 branchements).
Budget Principal berg (144 m DN100 - 8 branchements) ; rue de Marseille (suppression Toutes communes : étanchement des réseaux ; mise à niveaux de
100 m DN100 - reprise 1 branchement) ; rue Scheurer-Kestner (180 m tampons ; casses imprévues.
Investissement 373.968 € 59.935 €
DN100 - 11 branchements) ; rue Noblat (113 m DN 100 - 6 branche-
Fonctionnement 94.305 € 985 € ments) ; rue Hardouin Mansard (175 m DN100 - 7 branchements). • Opérations réalisées sur le budget Principal
Bourogne : Lamponot (90 m DN100) ; rue Delle - entrée ZI (30 m
Budget Eau potable DN100- 2 branchements). Constructions de réseaux cofinancés par la CAB (51 %) et la
Investissement 1.094.919 € 27.030 € Chèvremont : rue de Fontenelle (184 m DN150 et DN100 - 7 bran- commune (49 %) selon règlement eaux pluviales en vigueur
Fonctionnement 74.922 € 3.491 € chements) ; rue de Vézelois (86 m DN150 et 100 - 2 branchements).
Denney : avenue d’Alsace (255 DN200 - 8 branchements) ; avenue Maîtrise d’ouvrage communale
Budget Assainissement d’Alsace - détournement canalisation (340 m DN100 - 12 branche- Bavilliers : rue de la Tuilerie (220 m DN300)
ments). Danjoutin : avenue de la Libération (165 m DN200)
Investissement 2.974.372 € 1.143.344 €
Dorans : chemin des écoles (72 m DN100 - 6 branchements). Meroux : rue du Réservoir (50 m DN200)
Fonctionnement 47.604 € 4.661 €
Belfort : rue de Marseille (180 m DN 315

28 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 29


Le service Déchets Ménagers
Collecte des ordures ménagères (le traitement est transféré au SERTRID). Le service Environnement
Collecte des encombrants au porte à porte sur rendez-vous.
Gestion de la déchetterie à Châtenois les Forges. Gestion des espaces naturels Etudes
Collecte sélective des emballages recyclables en points d’apport volontaire (Espaces Tri). Aménagements périurbains  plan Paysage
Collecte des déchets verts en bennes accessibles 24h/24h et gérées par le SERTRID. Suivi d’études  suivi du Plan Régional pour la Qualité de l’Air
Collecte des cartons des commerçants. Actions pédagogiques  étude d’impact zone des Plutons
Collecte des papiers des administrations.  
étude pollution ancien site de l’usine d’incinération des
ordures ménagères
Au 31 décembre 2007, le service des Déchets Ménagers est composé de 66 agents. Le service est structuré par type de   études, en collaboration avec la Direction du Développe-
collecte, mais les agents sont polyvalents et sont donc amenés à travailler sur les différentes collectes. Le service dispose
Le budget réalisé ment et de l’Aménagement : bruit A36 ; terrain Balzer ;

La Direction de la salubrité et du cadre de vie


implantation de nouveaux jardins ouvriers Pérouse ;
de 25 véhicules : ZAC TGV / Palme.
 treize camions-bennes (dont 1 spécial encombrants et 2 relais) Dépenses Recettes
 quatre camions-grue ampliroll 26T Animations, sensibilisation à l’environnement
Fonctionnement 19 643 €
 un camion-grue plateau 15T  rédaction d’INF’EAU
 un fourgon Investissement 282 252 € 53 964 €
 organisation de visites pédagogiques : STEP, station de
 cinq véhicules légers traitement eau potable, zone de captage : 11
 un véhicule plateau pour l’entretien des espaces tri  cap environnement
Les actions 2007
Relations avec les associations
Les faits marquants   suivi des subventions : ARPAM, Jeune Chambre Econo-
Gestion des espaces naturels mique, AAPPMA « La Douce Savoureuse »
 suivi du marché d’entretien des espaces naturels et verts
Adoption du nouveau règlement de collecte prévoyant notam-
 suivi du plan de gestion de la forêt de la zone de captage
ment la mise en place de points de regroupement enterrés des
 suivi d’activités des gardes-nature pour la surveillance de
ordures ménagères sur les nouveaux lotissements et immeubles
la zone de captage
(en fonction du nombre de logements).
 zone de captage : aspect réglementaire
Augmentation du tonnage de déchets verts collectés (+19%).
 participation au CODEN
Augmentation du coût de fonctionnement (+6,9% dont 4,3% de
participation au budget CAB)
Aménagement périurbain : restauration de l’étang des forges
 suivi de l’étude loi sur l’eau / DUP
Le budget réalisé  communication sur le projet : convention INRAP, mesures
turbidité, subventions et suivi financier, suivi des terrains
des propriétaires, suivi agronomique, restauration de la
Dépenses Recettes roselière
Fonctionnement 8 633 830,27 € 8 742 748,82 €
Investissement 1 283 170,66 € 933 454,10 €

Les actions 2007

• Poursuite de l’étude sur la réorganisation des circuit de


collecte.
• Aménagements d’espaces tri.
• Participation à la manifestation CAP ENVIRONNEMENT
de la DSCV
• Répartition des tonnages collectés

30 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 31


La Direction de la
l’action culturelle
Le fait marquant

Elle constitue un service partagé au sein de l’organisation administrative commune à la Ville de Belfort et à la Communauté L’année 2007 aura vu la construction d’une nouvelle école de d’année de la classe de danse.
musique à Valdoie pour un montant total de 1 437 939,24 € qui • Parallèlement, le Conservatoire a proposé : trois master-classes, assu-
de l’Agglomération Belfortaine.
sera opérationnelle dès la rentrée 2008/2009. rées par des professionnels invités, dans les domaines de la musique
électroacoustique, de l’improvisation et de l’ornementation ; six stages
Dans ce cadre des compétences communautaires, elle est impliquée dans la gestion des établissements d’enseignements
d’un week-end de danse baroque ; un bal Renaissance dans le cadre
de la musique, déclarés d’intérêt communautaire. Par ailleurs, depuis 2001, la CAB soutient financièrement l’activité du des festivités du 700e.
Théâtre Granit - Scène Nationale de Belfort, en particulier l’activité de création et de production de cet équipement culturel • Enfin, plusieurs orchestres et ensembles de l’école (orchestres Synfo-
(114 420 €). Les actions 2007
nietta et Giocoso) ont participé à différentes manifestations.

• Huit écoles (1 584 élèves) constituent le réseau commu- mise en cohérence de leurs activités, rendue notamment Chacune des écoles communautaires remplit une mission première d’en- Les écoles de musique à Bavilliers, Danjoutin et Bourogne
nautaire de l’enseignement spécialisé de la musique : nécessaire par la présence d’enseignants intervenant dans seignement de la musique. Parallèlement, en fonction de l’importance
  le conservatoire à rayonnement départemental à Belfort plusieurs établissements. de ses effectifs et de son secteur d’implantation, chaque établissement Placées sous une direction unique, ces trois écoles accueillent un total
joue un rôle d’animation culturelle, grâce à au développement d’activités de 236 élèves répartis de la manière suivante pour l’année 2007/2008 :
(ex- ENM) ;
 l’école de musique à Bavilliers ; • L’amélioration et l’adaptation des infrastructures dévolues de diffusion musicale (organisation d’auditions, de concerts, …).  164 à Bavilliers (115h45 hebdomadaires d’enseignement) ;

La Direction de l’action culturelle


 l’école de musique de l’harmonie de Belfort ; aux établissements constitue une des priorités de la CAB,  36 à Bourogne (31h45 hebdomadaires d’enseignement) ;
 l’école de musique à Bourogne ; des efforts ont déjà été réalisés ou se poursuivent pour amé-
Le conservatoire de musique et de danse à Belfort  36 à Danjoutin (43h30 hebdomadaires d’enseignement).
 l’école de musique à Danjoutin ; liorer les conditions de l’enseignement de la musique. Seul établissement du schéma communautaire à proposer un cursus L’école de musique à Bavilliers est le deuxième établissement du
 l’école de musique à Chèvremont ; complet, de l’initiation à la professionnalisation, sanctionné par la déli- schéma communautaire en termes d’effectifs scolarisés. Douze disci-
 l’école de musique à Valdoie ; C’est ainsi qu’ont été poursuivies en 2007 d’une part, la vrance du Diplôme d’Etudes Musicales (DEM). Reconnu à ce titre par le plines instrumentales y sont proposées. Par ailleurs, elle comprend plu-
 l’école de musique à Châtenois les Forges. construction d’un bâtiment neuf pour l’école de musique de Ministère de la Culture. sieurs ensembles de pratiques collectives, notamment dans le domaine
Valdoie, d’autre part, l’étude préalable à la restructuration des musique traditionnelles.
• La composition des équipes enseignantes, par école, est des locaux du conservatoire à Belfort.
la suivante : L’école de musique à Bourogne propose une gamme plus réduite de
 63 pour le conservatoire à Belfort ; sept disciplines instrumentales, en cohérence parfaite avec sa vocation
 19 à Bavilliers ; première d’établissement de proximité (44% des élèves accueillis sont
Le budget réalisé domiciliés à Bourogne).
 16 à Chèvremont ;
 13 à Valdoie ;
Dépenses Recettes
 12 pour l’Harmonie de Belfort ;
 10 à Danjoutin ; Les écoles de musique
 10 à Bourogne ; Fonctionnement 110 472 € 857 917 €
 7 à Châtenois-les-Forges. Investissement 61 271 €

Chaque école est placée sous l’autorité administrative et


pédagogique d’un directeur, exerçant par ailleurs le plus Les dépenses de fonctionnement (hors dépenses de personnel) com-
souvent une activité d’enseignement. Trois écoles disposent prennent les crédits nécessaires au fonctionnement quotidien des éco-
d’une direction commune. Le conservatoire de Belfort dis- les (achat de petit matériel, de partitions, organisation des concerts et
des animations, …).
pose d’une équipe plus étoffée.
Les recettes de fonctionnement comprennent notamment les droits • 932 élèves accueillis (dont 144 élèves danseurs).
d’inscription versés par les usagers et les subventions spécifiques ver- • 673 h d’enseignement assurées hebdomadairement (dont 142h assu-
Une cellule de coordination des écoles de musique assure sées par l’Etat et le Conseil Général au titre de l’enseignement musical. rées, pour le compte de la Ville de Belfort, au titre de l’enseignement
une fonction d’appui au fonctionnement des écoles et de Les dépenses d’investissement comprennent essentiellement les achats musical scolaire).
effectués dans le cadre du renouvellement et du développement du parc • 14 auditions inter-départements ; 5 concerts de l’Ensemble Instru-
instrumental des écoles. mental de Belfort ; 10 « mardis musique » ; 12 concerts dans le cadre Le projet pédagogique de l’école à Danjoutin demeure lié à ses liens
de la Saison « Musique Passion » dans différentes communes de la originels avec l’harmonie municipale (prépondérance des disciplines
CAB (Belfort, Offemont, Châtenois-les-Forges, …) ; un spectacle de fin liées à la musique d’harmonie). L’établissement développe cependant
de nombreux projets et actions pédagogiques communes avec l’école
32 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 33
La Direction des
sports
à Bavilliers, notamment dans le domaine des musiques traditionnelles. remplissant une mission de service de proximité. La plupart des élèves
L’auditorium dont dispose l’école a permis de renouveler en 2007, l’or- leur apprentissage de la musique et peuvent s’initier à la pratique des
ganisation de plusieurs manifestations (auditions, concerts). instruments suivants : flûte traversière, saxophone, clarinette, percus- Le budget réalisé Les faits marquants
sions, trombone et trompette.
L’école de musique à Chèvremont Dépenses Recettes
La première tranche de travaux de réhabilitation du stade nau-
Piscines tique a été réalisée pour un montant de 1 210 900 € TTC. La
Cette école accueille un total de 129 élèves et dispense 86 heures d’en-
Fonctionnement 165 800 € 289 260 € mise en place d’un pentagliss, structure aqua-ludique a été
seignement par semaine. Une douzaine de disciplines instrumentales
dont piscines des Résidences 112 800 € 176 500 € fortement appréciée par les usagers.
sont proposées par l’établissement, parmi lesquelles la batterie, la gui-
Le Club Belfortain de Sauvetage a fêté ses quarante années
tare et les percussions. Autour de ces instruments, l’école développe un dont piscine Pannoux 53 000 € 112 760 € d’existence le samedi 20 octobre 2007 en présence de Hugues
projet pédagogique orienté vers les musiques actuelles.
Dubosc, nageur médaillé aux derniers jeux olympiques.
Investissement maintenance 86 500 €
Les élèves et les orchestres de l’école participent annuellement à plu- dont piscines des Résidences 16 400 € La patinoire, ayant subi des phénomènes récurrents de décon-
sieurs manifestations à Chèvremont, dans d’autres communes proches
dont piscine Pannoux 70 100 € gélation de la glace de décembre 2006 à mars 2007, d’impor-
(Delle, Vézelois …). Par ailleurs, en 2007, un gala de fin d’année de
tants travaux (112 000 €) ont été réalisés du 6 mars au 2 avril
l’école a été organisé au mois de juin à la Maison du Peuple de Belfort.
Investissement matériel 81 000 € 2007 pour y remédier. Ainsi la patinoire a pu accueillir durant
dont piscines des Résidences 67 500 € un même week-end courant avril  : la tournée des équipes de
L’école de musique de l’Harmonie de Belfort
France de patinage, les championnats de France-élite de pati-
dont piscine Pannoux 13 500 € nage de vitesse, la finale du championnat de France de division
Elle regroupe 68 élèves qui pratiquent les instruments liés à la musique
2 de hockey sur glace opposant Belfort à Brest.
d’harmonie (45h15 hebdomadaires d’enseignement). Les pratiques col-
lectives se développent au sein de l’établissement. Elles comprennent : Patinoire
une chorale, un atelier jazz, une « harmonie-école ». Par ailleurs, 31 Fonctionnement 115 902 € 199 000 €
élèves de l’école sont musiciens de manière ponctuelle ou permanente
au sein de l’Orchestre d’Harmonie de la Ville de Belfort (OHVB). Investissement maintenance 70 000 €
Investissement matériel 33 000 €

La Direction des sports


L’école de musique à Valdoie

L’école regroupe 150 élèves et assure 96 heures d’enseignement par


semaine. Le projet et le fonctionnement de l’école sont étroitement liés à
celui de l’Harmonie Municipale de Valdoie. Ceci explique la prédominan-
ce des instruments d’harmonie parmi le choix de cours offert aux élèves.
Toutefois, les élèves de l’école ont la possibilité d’aborder un répertoire
et des esthétiques variés. Le nombre des différents ensembles de pra-
tiques collectives illustre cette diversité : orchestre junior, ensemble de
cuivres, ensemble de clarinettes, ensemble de flûtes traversières, trio de
saxophones, atelier vocal, orchestre d’harmonie.

L’école de musique à Valdoie se caractérise également par une politique


d’animation et de diffusion musicale dynamique : organisation de plu-
sieurs auditions d’élèves tout au long de l’année, interventions dans les
établissements scolaires, concerts dans les maisons de retraite, …

Ecole de musique à Châtenois les Forges

L’école comprend 24 élèves (19h15 de cours par semaine), dont 80%


résident à Châtenois-les-Forges. Il s’agit donc d’une petite structure

34 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 35


Les actions 2007 des picines
(piscine couverte Pannoux, piscine couverte et stade nautique du Parc des Résidences) Les actions 2007 de la patinoire

• Accueil du grand public pour la pratique de la natation et des Le stade nautique du Parc des Résidences Cet équipement sportif dispose d’une piste de glace de 58m sur 28 m, Sa fréquentation en 2007
loisirs aquatiques. d’une capacité de 2 250 personnes, 1 250 paires de patins de location, 1
• Apprentissage de la natation en milieu scolaire. Mis en service en juin 1977, d’une capacité de 2 000 personnes, il dis- 100 places assises en gradins, une installation frigorifique représentant Total
• Enseignement de la natation dès 4 ans. pose de plusieurs infrastructures découvertes : la puissance absorbée de 270 kW, 5 500 W de sonorisation, 50 000 W
• Animations aquatiques avec les bébés nageurs, l’aquagym ou de jeux de lumières, 800 lux d’éclairage. Entrées publiques 41 908
la natation prénatale.  un bassin de 50 m sur 21 m ; Scolaires 21 450
• Entraînements et compétitions des clubs de natation (ASMB  
une pataugeoire de 230 m² soit 1 280 m² de plan d’eau pour un • Accueil du public pour la pratique du patinage de loisir. Clubs 25 741
natation), de plongée subaquatique (ASMB plongée et Bull volume de 1 960 m3 ; 21 animations ont été organisées lors de la saison 2007. Des stages
Plongée), de sauvetage (CBS ), de triathlon (Tri-Lion), de loi- d’apprentissage ont également été proposés lors des vacances d’hiver, Spectateurs 10 435
 
un pentagliss composé d’un toboggan aquatique de 80 m et d’un
sir aquatique (Gym Plus) ou des handisports (Handicap Espoir, multipistes de 4 fois 27 mètres. de printemps et d’automne. Total 99 534
les Joyeux Batraciens, Groupes d’enseignement ou d’accueil
spécialisé ). La piscine Pannoux • Accueil et apprentissage du patinage aux scolaires.
• 26 agents au service du public : 9 maîtres nageurs sauveteurs, L’accueil des classes de la maternelle au CE1 des écoles publiques ont
5 techniciens, 6 agents d’entretien, 2 agents administratifs, Mise en service le 28 janvier 1967, d’une capacité de 300 personnes, concerné 23 communes de la CAB soit 110 classes et 2 330 enfants (17
un responsable et un chef de bassin par équipement. elle dispose : 423 entrées).
Les enfants scolarisés en collèges, écoles privées, ou écoles publiques
Leur fréquentation en 2007  
un grand bassin de 25 m sur 15 m ; un petit bassin de 15 m sur
de communes extérieures au territoire communautaire ont représenté 4
027 entrées.
12 m ;
Stade  deux tremplins de 1 m et 3 m ;
Total Parc Pannoux • Organisation de manifestations sportives et de spectacles.
Nautique  
de gradins pouvant accueillir 228 personnes dont 100 places as- 30 matchs de hockey sur glace (6 de division 2, 5 de division 3, 19 de
Entrées publiques 175 871 74 703 101 168 sises ; hockey mineur) et un tournoi moustique.
Scolaires 67 331 23 506 43 825  82h30 d’ouverture hebdomadaire ; 6 compétitions (coupe du petit lion de patinage artistique ; champion-

La Direction des sports


 41h15 pour les séances publiques ; nats de France élite et championnats de ligue de patinage de vitesse ;
Clubs 35 425 9 380 26 045
 26h45 pour les créneaux d’enseignement scolaire ; challenge interclubs de danse sur glace ; trophée du lion de danse sur
Total 278 627 46 340 107 589 171 038  14h30 pour les créneaux clubs. glace).
 
31 cours collectifs y sont dispensés : 10 à destination des 4 / 6 Le gala de l’équipe de France de Patinage.
ans ; 12 à destination des initiés ; 9 cours de perfectionnement. Deux représentations du spectacle sur glace Mary Poppins avec le théâ-
 
12 manifestations sportives de natation et de water polo y ont été tre d’Igor Bobrin.
La piscine couverte du Parc des Résidences Deux soirées de gala de l’ASMB Patinage ayant pour thème le 700e.
accueillies.
Mise en service en 1975, elle dispose d’un plan d’eau de 25 m sur 10 m, • Mise à disposition gratuite aux clubs de sports de glace pour
d’un volume de 375 m3, d’une capacité de 250 personnes, elle offre : leurs entraînements et compétitions (danse sur glace, pati-
nage artistique, hockey sur glace et patinage de vitesse).
 
76 heures d’ouverture hebdomadaire : de 8 à 22 heures 30 du
lundi au vendredi, le samedi de 9 à 17 heures, le dimanche de • 17 agents placés sous la responsabilité d’un directeur.
9 à 12 heures ; • 117 heures d’utilisation hebdomadaire.
 18 heures pour les séances publiques ; • 38 semaines d’ouverture au public, soit 9 mois de fonctionne-
 25 heures pour les créneaux d’enseignement scolaire; ment (saison de glace).
 9 heures pour les animations spécifiques ; • 3 800 heures d’utilisation (1 000 par le public, 800 par les
 24 heures pour les associations ; scolaires, 2 000 par les clubs).
 
6 cours collectifs à destination des 4 / 6 ans ; 6 à destination • 328 séances publiques organisées pendant l’année (dont 140
des initiés ; 10 cours de perfectionnement. nocturnes et 67 les dimanches et jours fériés).

36 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 37


La Direction de la La Direction des
communicAtion ressources HumAines
Rattachée au Cabinet du Président, la Direction de la Communication a pour mission de diffuser auprès de la population mais
aussi des élus les informations émanant du conseil communautaire et des services.
Les actions 2007

direction de la communication et direction des ressources Humaines


 Gère les carrières des 458 agents permanents.
 Assure le paiement de leurs salaires, leurs formations.
Les faits marquants  Est chargée du suivi et de l’animation de la politique de
• Recrutements : 24 agents permanents, 114 saisonniers, 58
prévention des risques professionnels des agents :
remplacements mensuels centre de gestion.
une campagne de communication spécifique a été lancée en  Patinoire : . prévenir les risques et maintenir la sécurité au tra- • Préparation de quatre commissions études et gestion, 38 pro-
2007 afin d’accompagner les travaux de restauration de l’étang Plaquette de rentrée 007/008 vail ; motions de grade et 136 promotions à l’échelon supérieur,
des forges : journal « le canard de l’étang », site internet, pan- Mise en page du journal de la patinoire « Pat’infos » . suivre la santé des agents de la collectivité ; 246 reclassements dans un cadre d’emploi, 6 intégrations
neaux d’information, réunion publique…  Déchets :
Opération de sensibilisation au tri des déchets sur le camping et le fes-
. gérer les dotations d’équipements de protection indi- dans les nouveaux cadres d’emploi.
en janvier, signature de la convention Anru : édition d’une pla- tival des Eurockéennes
viduelle ; • Saisie de 578 arrêts de travail, 560 formulaires de congés an-
quette et de panneaux spécifiques  Environnement . gérer les dossiers d’accidents du travail. nuels, 550 bons de modification d’heures et interventions sur
 Organise les réunions des instances paritaires (CTP, le badgeage.
Cap environnement 007 : plaquettes, affiches, programmes, kakémo-
CHS, commission études et gestion, commission for- • Neuf dossiers de départ en retraite et trois dossiers de départ
nos, publicités bâche…
en retraite dans le cadre des carrières longues.
Les actions 2007 mation).
• Préparation de deux cérémonies en l’honneur des médaillés
et des retraités et d’une cérémonie d’accueil des nouveaux
• Publications : Le service Fêtes et Cérémonies embauchés.
 Communauté Magazine (journal diffusé à tous les habitants - 400 • Edition de 6072 bulletins de paie et de 577 mandats de paie.
ex) : Trois numéros • Etablissement des tableaux de bord mensuels de gestion, des
 Cablés (journal du personnel - 600 ex) :  numéros Le budget réalisé coûts des services et du bilan social.
 Cartes de vœux et agendas 008
Ses missions • Suivi des subventions au Comité des Oeuvres Sociales, à la
 Site internet Mutame et à l’Amicale des retraités.
Tenue et mise à jour du protocole institutionnel. Dépenses
 Rapport d’activités 006 • 218 agents ont participé à une formation professionnelle conti-
Organisation des cérémonies, réceptions et inaugurations de la CAB Fonctionnement nue, 13 agents ont suivi une préparation à un concours.
• Développement économique Budget principal CAB 9 800 000 € • 496 actions de formation réalisées représentant 932 jours de
Plaquette « En avant la Communauté de l’Agglomération Belfortaine » Ses activités stage.
Budget Eau  00 000 €
• 145 demandes de stages ont été enregistrées permettant l’ac-
Budget Déchets  00 000 € cueil de 64 stagiaires.
• Politique de la Ville  Les cérémonies et réceptions parmi lesquelles on peut citer
Plaquette « Convention ANRU » + fiches de suivi des opérations les cérémonies en l’honneur des Médaillés, des Retraités Budget Assainissement  00 000 € • Deux commissions formation ont été organisées les 14 juin et
+ exposition / Pochettes + fiches « Zone Franche Urbaine » ou des nouveaux embauchés, la remise des diplômes du 23 octobre 2007.
Conservatoire de Musique et de Danse. • Trois Comités d’Hygiène et de Sécurité (CHS) se sont tenus les
• Ecoles de musique :  Les repas tels la soirée des Vœux du Président, le repas des 12 janvier, 11 mai et 16 novembre 2007.
 Conservatoire de Musique et de Danse de Belfort : personnels retraités. • Elaboration de formation à la sécurité : ripeurs, signalisation
Les faits marquants de chantier, plan de prévention, formation continue ACMO et
Plaquettes et affiches pour les semaines de musique électroacoustique,  Les inaugurations avec notamment celle de Cap Environne-
musique ancienne et musique instrumentale. Plaquettes Musique Pas- ment, du Pentagliss de la piscine du parc et celle du bassin CHS, sauveteurs secouristes du travail, AFPS…
sion saison 007/008 de rétention des eaux pluviales d’Offemont-Vétrigne • nouvelles dispositions réglementaires : • 15 titres d’habilitation ou d’autorisation délivrés (conduite
Affiches : concert « Le roi David », spectacle de danse « Les rues - reclassement des agents de catégorie c dans les nouveaux d’engin, électrique…).
bleues », cérémonie de remise des prix, audition de Noël… grades et cadres d’emplois ; • Gestion des dossiers d’accident de service et de maladies pro-
 Ecoles de Valdoie et harmonie de Belfort:
en avril, pose de la 1ère pierre de l’école de - reprise des services antérieurs pour 18 agents embauchés de- fessionnelles. Coût annuel de l’assurance : 135 276 €.
Affiches : concert de cuivres musique de Valdoie puis le 1er novembre 2005. • Gestion des dossiers de longues maladies et de maladie de
 Ecole de Chèvremont : longue durée.
Plaquettes et affiches : concert de gala • six nouveaux agents formés en tant que sauveteurs secou- • 87 084 € consacrés aux équipements de protection individuel-
ristes du travail (en plus des 29 qui suivent régulièrement les le et aux tenues de travail.
recyclages). • 22 942 € affectés à la médecine professionnelle et préventive
• Sports :
et 3 800 € aux actions du psychologue du travail.
 Piscine :
• 14 expertises médicales organisées.
Plaquette de rentrée 007/008,
• 18 dossiers présentés en comité médical.
Plaquettes et affiches pour la saison d’été
• 27 dossiers présentés en commission de réforme.
Affiches horaires vacances (chaque période)

8 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 9


La Direction des
finAnces
La mission du service consiste à assurer la gestion financière des 4 budgets de la collectivité : budget principal, déchets  Suivi des subventions accordées par la CAB à 64 organismes et
ménagers, eau et assainissement. Le service des Finances se compose de 3 pôles gérant chacun un aspect de la gestion faisant l’objet de 11 versements, établissement des annexes BP
financière : et CA regroupant les comptes des organismes subventionnés ou
bénéficiant d’une garantie d’emprunt.
 Suivi financier et administratif des marchés publics : 0 appels
 le pôle “préparation budgétaire” ayant comme mission principale la préparation et l’architecture des quatre budgets.
d’offre ouverts, 1 MAPA.
 Le pôle “exécution budgétaire” ayant en charge le mandatement des factures et titres de la collectivité, ainsi que le suivi  Suivi global des régies (arrêtés de création, de modification, procé-
des marchés, de la trésorerie et de la dette dures exceptionnelles en cas de vol, etc…) : 14 régies de recettes
 Le pôle “contrôle de gestion” qui a en charge le contrôle interne, le contrôle externe et la gestion du logiciel financier. permanentes,  régies d’avances permanentes.
 Suivi de sept loyers versés et de six loyers encaissés.
Pour mener à bien l’ensemble de ces tâches, le service des finances se compose de seize agents répartis ainsi :  Saisie de 1 47 fiches-immobilisations.
 Gestion de la dette : 48,8 millions d’euros d’encours ; sept emprunts
 3 agents au niveau de la préparation contractés en 007.
 8 agents au niveau de l’exécution budgétaire  Gestion de la trésorerie : 10 tirages sur la ligne dotée de 10 millions
 3 agents au niveau du contrôle de gestion d’euros et 4 remboursements effectués au cours de l’année.
 Six garanties d’emprunt accordées en 007.
 le Directeur et la secrétaire du service.
Le pôle « contrôle de gestion »
Différents outils informatiques sont à disposition. Outre le logiciel financier “Sedit Marianne”, et son corollaire pour les
immobilisations “Opale”, le service des finances travaille sur un requêteur “Business Objects”, un logiciel de prospective  Réalisation mensuelle de tableau de bord budgétaire : suivi des
“Regard”, un logiciel de traitement et d’analyse des fichiers fiscaux “A2F” et pour le suivi de la dette “Loan” et “Finance dépenses et recettes, de la dette, de la trésorerie, des retours de
Active”. trésorerie.
 Calcul des délais de paiement et estimations des intérêts mora-
toires.

la direction des finances


 Statistiques sur l’activité financière et réalisation d‘études diverses
Le budget réalisé Les actions 2007 sur des crédits spécifiques.
 Administration du système d’information et de gestion financière :
six journées de formation en 007, aide fournie aux services ges-
le service des finances gère principalement : Le pôle « préparation budgétaire » tionnaires, paramétrage du logiciel.
 Missions d’appui : participation à la préparation budgétaire, répon-
 les crédits d’emprunt  Elaboration des budgets : un budget primitif, deux décisions modifi- ses aux enquêtes et questionnaires d’ordre financier.
 les impôts et dotations perçues. catives, un budget supplémentaire, un compte administratif.
 Suivi de l’architecture budgétaire : 18 virement de crédits internes,
 les écritures d’ordre (amortissements, cessions)
 les impôts fonciers versés, les baux et loyers
1 76 lignes budgétaires à gérer. quelques données statistiques
 Dans le domaine de la fiscalité : observatoire des bases de TPU, de l’activité financière de la
 la participation des budgets annexes au budget principal suivi des entreprises dominantes, simulations et analyses diver-
ses. collectivité :
 Perception des subventions attribuées à la CAB : élaboration de
neuf états financiers nécessaires aux appels de fonds, gestion de
Le fait marquant 84 fiches-opérations.  les taux de consommation s’élèvent à 93,89 % pour
 Ecritures comptables d’ordre des opérations de cessions, suivi des les dépenses de fonctionnement
Approfondissement de notre observatoire fiscal : taxe pro- amortissements…
fessionnelle, évolution de nos bases (par établissements do-  la CAB a payé ses fournisseurs, en moyenne en
minants, par commune et ZAic), calcul du plafonnement à la Le pôle « comptabilité et exécution budgétaire » 27 jours, le délai global de paiement étant de 45
valeur ajoutée… jours. Toutefois, 475 dépassements de délais ont
 8 01 mandats et  09 titres de recettes émis,  réductions de été relevés soit 6 % des mandats effectués.
titres et 1 réductions de mandats effectués.
 Aide aux services et aux fournisseurs pour résoudre des problèmes
de paiements.

40 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 41


La Direction des
affaires juridiques

 assiste l’ensemble des services dans la réalisation et le suivi des marchés publics en organisant, sécurisant l’ensemble
 communautaire ; l’acquisition du foncier nécessaire à la réa-
des procédures sur le plan juridique et administratif. lisation de la seconde tranche de l’ouverture du site Alstom
 procède aux acquisitions et cessions de biens, élabore les conventions de locations ou de mise à disposition, que la
 (nouvelle voirie d’intérêt communautaire entre l’avenue des
CAB soit locataire ou bailleur. sciences et de l’industrie et la rue de la 1ère armée) ; l’acquisi-
tion du Dépôt Atelier de Munition Spéciales (DAMS), usuelle-
 gère les contrats d’assurance, instruit les dossiers de sinistre et des affaires contentieuses, intervient ponctuellement

ment appelé « site des Plutons », sis au droit des communes
en matière de précontentieux et pour des recherches juridiques diverses. de Bourogne et Meroux, pour y créer une Zone d’Aménage-
 est chargée des abonnements à la presse locale, spécialisée et veille à la diffusion de l’information et la documentation
 ment Concerté.
auprès des services. • Six contrats d’assurance permanents représentant 11 assuran-
 maîtrise l’ensemble des démarches relatives aux achats de mobiliers, photocopieurs, matériels et fournitures de bu-
 ces différentes, 32 déclarations de sinistre étant rappelé que
reau. les déclarations relatives à la flotte automobile sont assurées
 s’acquitte des cotisations dues aux organismes auxquels la CAB adhère. par le SMGPAP (Syndicat Mixte de Gestion de Parcs Automo-
biles Publics).

La Direction des affaires juridiques


• Six mises en cause et réclamations adressées directement à
Le budget réalisé Les actions 2007 des tiers responsables de dégâts causés au domaine public de
la CAB, onze plaintes déposées à la suite de vols et de dégra-
dations volontaires de biens de ce domaine.
Dépenses • La cellule marchés a participé à 21 commissions d’appels • Sept affaires contentieuses audiencées.
d’offres et a assuré la gestion de 14 appels d’offres ouverts • Mise en ligne quotidienne d’une revue de presse et diffusion
Les affaires foncières 344 843 € (28 lots), 2 marchés négociés (2 lots), 46 marchés à pro- d’une vingtaine d’exemplaires sur format papier ; 350 dossiers
dont Pavillon 89 300 000 € cédure adaptée (61 lots) pour un volume financier total de de presse suivis et actualisés par le CID ; 67 abonnements de
8 293 700 € TTC. périodiques ou d’ouvrages avec mises à jour ; 34 ouvrages
Les assurances 253 281 € • Acquisition d’un logiciel de gestion des marchés publics : acquis ; 43 circuits de lecture ciblés selon leur contenu ; 138
MARCO. Cet outil est un assistant à la rédaction des pièces recherches documentaires effectuées ; accueil en salle de lec-
Le Centre Information Documentaire 22 000 € administratives des marchés (acte d’engagement, cahier des ture de l’ordre de 5 personnes par jour.
dont acquisitions d’ouvrage 1 400 € clauses administratives particulières, règlement de consulta- • Dans un souci de maîtrise des coûts, un groupement de com-
dont abonnements 20 500 € tion) et à la gestion des différentes procédures de marché, du mandes a été créé entre la Ville de Belfort et la CAB pour
marché à procédure adaptée simple jusqu’au montage com- l’achat de fournitures de bureau afin de permettre à terme, de
Les achats et cotisations 67 079 € plexe (marché fractionné, accord cadre,…), quelque soit le réaliser des économies mais aussi d’améliorer l’équipement
type de marché traité (travaux, fournitures, études,…). Ins- des services.
tallé en octobre 2007 et après formation des utilisateurs, ce
logiciel est opérationnel à compter du prochain exercice.
• Suite à la dissolution du Syndicat intercommunal de la zone
Le fait marquant d’activités de la Justice, la propriété de diverses parcelles de
terrains situées à Perouse a été transférée à la CAB.
• Afin de poursuivre le regroupement de ses services, la CAB
Installée en avril 2004, la cellule marchés a d’abord assuré la s’est porté acquéreur de l’immeuble dénommé « Pavillon 89 »
gestion des seuls marchés d’études et de travaux émanant des situé rue Bartholdi (ancien mess des officiers) pour un mon-
services techniques. Cette mission s’est élargie à compter du tant total de 1 200 000 € payé en quatre annuités.
1er janvier 2007 à l’ensemble des services communautaires d’où • Les autres affaires foncières en cours de réalisation concer-
son rattachement à la Direction des Affaires Juridiques. nent : l’acquisition d’un terrain à Botans où se trouve implanté
un ouvrage de traitement (séparateur à hydrocarbures) ; l’ac-
quisition d’un terrain à Valdoie nécessaire à la réalisation
d’une aire d’accueil des gens du voyage déclarée d’intérêt

42 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 43


La Direction des La Direction des
AffAires générAles sYstemes d’informAtion

la direction du des affaires générales et la direction des sYstÈmes d’information


Sur la base d’une infrastructure principalement fibres optiques et voulue « hautement disponible », la DSI a pour missions,
Service commun à la Ville de Belfort et à la CAB ; il es animé par un cadre A et composé de trois cellules :
en plus de la mise en œuvre d’applications métiers pour l’ensemble des services, de contribuer fortement à une intégration
 l’accueil – standard (2 agents) : les hôtesses se partagent les tâches d’accueil du public et de l’accueil téléphonique.
ambitieuse des TIC : workflow, portail Intranet à gestion de contenus, décisionnel, dématérialisation, …
 le courrier (6 agents).
Service commun à la CAB et à la Ville de Belfort, la DSI administre un réseau local de plus de 800 postes de travail répartis
 les assemblées (4 agents).
sur une soixantaine de sites.
Il organise les séances des bureaux et conseils communautaires (calendriers - convocations – dossiers des réunions et
21 agents composent la DSI structurée en 4 pôles : Infrastructures / Systèmes –Etudes/Projets - Système d’Information
comptes rendus).
Géographique -Téléphonie.
Il prend en charge les projets des rapports inscrits sous le système d’Automatisation des Procédures Administratives (APA).
Il en effectue la collecte, le contrôle, les modifications éventuelles puis les met à la signature des élus.
Il élabore les délibérations découlant des décisions prises par le Bureau et le Conseil communautaire et les met en ligne via
intranet. Le fait marquant Les actions 2007
Il effectue le suivi après réunions de ces deux instances : diffusion des délibérations, transmission pour signature des actes
afférents aux délibérations (règlements, dossiers de subventions, conventions, contrats, protocoles d’accord, documents edi : echanges de données informatisées. Infrastructures
budgétaires, contrats de prêts, dossiers d’urbanisme, etc…).  Interconnexion du service des Eaux - via des Morts (fibres optiques)
Il suit la mise à jour de l’organisation du conseil communautaire (désignations/délégations/représentations). la collectivité s’est engagée, dès 2006 de manière opération- et des quatre stations d’épuration à Belfort, Bavilliers, Bourogne et
Il a en charge le respect de la transmission des actes à la préfecture dans le cadre du contrôle de légalité, de leur publication nelle, dans la dématérialisation progressive de ses procédu- Chèvremont (ADSL).
et de l’affichage. res.  Eligibilité Wifi des salles des assemblées et de réunions.
la première opération concrète d’envergure a été la mise en
œuvre du Workflow (automatisation et traçabilité d’une procé- Systèmes d’Information
dure) de gestion des délibérations.  Eau : nouvelle prestation précédemment externalisée réalisée en
Le budget réalisé du nouveau au service le parapheur électronique a été l’illustration du cheminement interne.
dématérialisé des rapports soumis à l’examen des différentes  Marchés publics : assistance à la rédaction, à la publication, aux
reprographie
assemblées délibératives. suivis techniques et financiers des consultations.
Dépenses Recettes
dans le même esprit, en 2007, les premiers échanges se sont  Automatisation des procédures de dépôt des rapports aux assem-
Fonctionnement 1 87 € 941,71 € Les tâches afférentes à la reprographie dématérialisés avec les services de l’etat (trésorerie, préfectu- blées : nouvelles versions et publication sur le site Internet.
étaient jusque là réparties entre différents re). : bulletins de paies, factures de prestations, pièces consti-  Gestion du courrier : développement d’une accessibilité web (Her-
agents de différents services (direction des affaires gé- tutives des marchés publics, … mès) à la base de production opérationnelle Mercure.
nérales, service des marchés publics, direction de la en 2008, ce sera probablement la transmission des délibéra-  Dématérialisation des rôles de facturation de l’eau.
Les actions 2007 communication). tions et des arrêtés sur une plate forme spécifique de déma-  Portail Intranet à gestion de contenus avec accessibilité SSO (Sin-
térialisation, en totale conformité avec le protocole national gle Sign On).
Depuis le 1er décembre 2007, le service reprographie d’échanges Actes (Aide au contrôle et à la transmission elec-  SIG : développements de modules satellites : plans de villes sur
• 146 délibérations prises par le Bureau en cours de six séan-
composé de M Guy Jeanblanc, chargé de l’ensemble tronique sécurisée). l’ensemble de la CAB.
ces.
• 134 délibérations prises par le Conseil communautaire au des travaux de reproduction, a été renforcé par le recru-
Téléphonie
cours de six séances. tement de M Jean-Marc Martinez, chargé de la gestion
 Mise en œuvre du nouveau marché.
• Six recueils des actes administratifs publiés des copieurs et du papier et des travaux de reprogra- Le budget réalisé
• 967 arrêtés signés par le Président phie afin d’accroître les horaires d’ouverture du local Etudes
• 112 000 plis ouverts destinés à la Ville de Belfort ou à la CAB ; reprographie et d’assurer une permanence pendant les  Extranet de gestion de projets (ARIANE).
9 368 courriers enregistrés ; 291 709 plis affranchis ; 16 ton-
congés. A partir du 1er avril 2008, la gestion du service  Plateforme de dématérialisation avec les services de l’Etat (tréso-
nes de courrier expédiées. Dépenses Recettes
est totalement reprise par la direction des affaires gé- rerie, préfecture).
nérales. Fonctionnement 87 81 € 1 16 €  Dossier de consultation pour la réalisation d’une orthophotographie
intégrant les modèles numériques de terrain et d’élévation, desti-
Investissement 94 98 €
Le service, installé au sous-sol de l’Hôtel de la commu- née à remplacer celle réalisée en 00.
 Communications unifiées.
nauté d’agglomération est ainsi ouvert de 8h30 à 18h
 Aboutissement de la démarche engagée par le Syndicat Mixte de
tous les jours, du lundi au vendredi.
l’Aire Urbaine (SMAU) pour une DSP haut débit.
 Projet SMAU de télévision locale.

44 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 4


La Direction du
secrétariat général Le service
aux communes

La Direction du secrétariat général et le service aux communes


Les faits marquants La création du service aux communes, depuis le printemps 2006, est issue de la volonté de mettre à disposition, en particu-
lier pour les petites communes, un service spécifique d‘aide notamment dans l’assistance à la maîtrise d’ouvrage. Ce projet
s’est appuyé sur une enquête réalisée auprès de toutes les communes. Elle a permis de mettre en évidence cette demande
La signature en février 2007 du Contrat de projets 2007-2013  Au titre du programme européen 2000-2006, ont pu être subven- et de déterminer les types de missions à proposer.
auquel la CAB participe à hauteur de 3 668 000 € : tionnées sur des reliquats de crédits FEDER (fonds européen de
développement régional), les aires d’accueil des gens du voyage à
 L’assistance à la maîtrise d’ouvrage a été fixée pour les projets dont le montant est compris entre 15 000 € et 500 000 € :

- 2 368 000 € fléchés pour l’essentiel sur les grands projets de Valdoie et à Bavilliers, pour un montant total de 407 162 €.
ce contrat relatifs au développement économique et à l’ensei- aide à la concrétisation d’un programme et à la définition des besoins afin d’orienter la commune-maître d’ouvrage
gnement supérieur ;  Au cours de cet exercice, trois opérations à caractère économi-
 sur les meilleures procédures de consultation. L’aide peut démarrer dès la définition des besoins, l’élaboration d’un
- 1 300 000 € pour constituer à parité avec l’Etat un fonds sur que (ouverture du site Alstom, pré-équipements des ZAIC en in- programme et à l’assistance à la faisabilité. Le service reste disponible également pour participer à des commissions
le volet territorial de ce contrat, consacré aux projets d’inté- frastructures haut-débit, études préalables à la création de la ZAC d’appel d’offres et lors de réunion d’examen et validation des projets.
rêt local et réparti entre les trente communes-membres de la Techn’hom) ont été achevées physiquement et financièrement.
CAB. Les appels de fonds formulés auprès des financeurs se sont éle-  Le conseil technique aux communes : bien que ne faisant pas de suivi de chantier, ce service propose des conseils

vés à 1 725 000 € dont 75 % ont été effectivement encaissés dans techniques aux élus et services municipaux en charge de ces projets. Les conseils techniques peuvent se faire sur tous
l’année. types de projets tant en infrastructures qu’en bâtiments. Dans le cas d’analyses expertes, le service peut diriger égale-
ment vers des bureaux spécialisés.
 Dans le cadre du nouveau programme européen 2007-2013, dé-
nommé « programme opérationnel Compétitivité régionale et Em-
ploi », un appel à projets a été lancé auprès des trois aggloméra-  Un relais entre les communes et la CAB en s’attachant à guider les demandes et en veillant à son instruction dans les

tions franc-comtoises. Le programme des actions projetées sur le meilleurs délais. Ce relais peut se faire sur toutes les problématiques liées à la vie des communes, de l’évolution éco-
territoire de l’agglomération pour mobiliser 6 millions de FEDER a nomique à l’élaboration des PLU.
été arrêté par le Conseil communautaire lors de sa séance du 13
décembre 2007. Le service est composé d’un ingénieur et d’une secrétaire.

 L es premières attributions de subventions sur le fonds Etat-CAB du


volet territorial doté de 2,6 millions d’euros sont intervenues. L’en-
trée de ville sud à Belfort, les aménagements d’espaces publics à
Châtenois les Forges, à Eloie, à Bermont, la réhabilitation d’une Les actions 2007
friche industrielle à Valdoie ont été retenus pour un montant total
de 349 500 € dont 189 500 € à la charge de la CAB. Toutes les communes ont été contactées durant l’année 2007. L’activité
relative à l’aide sur les marchés publics a été moins importante qu’en
Les actions 2007 2006. En effet, cette dernière année du mandat a été consacrée par les
communes à la réalisation de leurs travaux.
En ce qui concerne les recherches de subventions destinées à financer
 29 communes visitées.
les opérations d’investissement menées par la CAB, l’exercice 2007 est
 15 projets aidés au titre de l’assistance à maîtrise d’ouvrage.
une année charnière (achèvement du programme européen « Objectif
 30 conseils techniques formulés.
2 », mise en place du nouveau contrat de plan Etat-Région le « Contrat
 21 mises en relations effectués.
de projets »).

46 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 47


Annexes
Annexes

L’organigramme des services..............................................................50 - 51

éléments financiers 2007.....................................................................52 - 55

annexes
48 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 49


 



 



  





 

 
 

  



  
 
 
   



annexes - L’organigramme des services


 
  
 
 

  
 
   

 
     
     
          
     
      
 
   

   

       
       
      
 

   


     
   
 

   
  
     
     
  

     


   
     
  
  
      
    
     

   


   
    
  
   
  
    


     


 
      
 
    
    
   
  

 
   
 
  

  




 
 

   

50 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 51


éléments financiers
2007
91 millions d’euros de dépenses réelles en 2007 tous budgets confondus dont 59 millions relatifs

annexes - éléments financiers du compte administratif 2007


au budget principal (65 %). Depenses d’investissement du budget principal
L’année 2007 confirme la montée en puissance de la section d’investissement. Les dépenses (hors dette) augmentent de
2,58 millions d’euros soit une hausse de 31 % par rapport à l’exercice précédent.

Budget consolidé 2007 Budget Principal – Resultats 2007 PROJETS PLURIANNUELS 9 405 000 €
(selon les résultats des comptes administratifs) Développement économique 4 721 000 €
dont participation LGV 1 462 000 €
Dépenses de fonctionnement Produits de fonctionnement 50 032 640 € dont Voirie Alstom 1 227 000 €
Budget principal 45 892 790,51 Charges de fonctionnement 45 892 790 € dont Avances ZAIC 1 131 000 €
Déchets 8 209 795,01 dont Haut débit ZAIC 463 000 €

Service des eaux 6 709 964,01 Epargne brut 4 139 850 € dont création ZAC Plutons 51 000 €

Assainissement 6 071 694,69 Solidarité et mixité sociale 965 000 €


dont ANRU 116 000 €
66 884 244,22 Remboursement capital dette 1 193 641 €
dont aires d’accueil 754 000 €
dont participations aux opérations de Territoire Habitat 95 000 €
Epargne nette 2 946 209 €
Recettes de fonctionnement Aménagement de l’espace et services à la population 1 394 000 €
Budget principal 50 032 640,12 dont eaux pluviales 453 000 €
Déchets 8 742 748,82 dont étang des Forges 281 000 €
Depenses d’investissement 10 759 241 €
Service des eaux 8 587 894,07 dont projets communaux à Offemont, Essert, Evette-Salbert, Trévenans, Belfort 486 000 €
Assainissement 8 856 566,55 dont participation piste cyclable Danjoutin/Sévenans 173 000 €
Recettes propres 3 804 753 € Grands équipements 2 325 000 €
76 219 849,56
Emprunt nouveau realise 3 200 000 € dont école de musique à Valdoie 853 000 €
Epargne nette 2 946 209 € dont études E.N.M. à Belfort 47 000 €
Dépenses d’investissement dont piscine du parc 1 227 000 €
Budget principal 13 152 881,37 Resultat de l’exercice - 808 279 € dont patinoire 87 000 €
Déchets 1 283 170,66 Resultat anterieur 1 621 619 €
MAINTENANCE 576 000 €
Service des eaux 3 630 090,61
dont matériel incendie 80 000 €
Assainissement 6 150 017,82 Resultat final 813 340 € dont voirie ZAIC 102 000 €
24 216 160,46 dont écoles de musique 92 000 €
dont équipements sportifs 250 000 €

Recettes d’investissement MOYENS DES SERVICES 778 000 €


Budget principal 9 612 664,01 dont informatique, téléphonie 395 000 €
Déchets 933 454 ,10 dont photocopieurs 7 000 €
Service des eaux 1 952 409,23 dont véhicules 57 000 €

Assainissement 5 945 739,02 DETTE 2 393 881 €


18 444 266,36
TOTAL INVESTISSEMENT 13 152 881 €

52 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 53


Les recettes d’investissement

Structure du financement 2007 des dépenses d’équipement


Les dépenses de fonctionnement du budget principal
Autofinancement
(3 754 K€) Ressources propres d’investissement

annexes - éléments financiers du compte administratif 2007


34,89 % (3 804 K€)
35,37 %

Charges exceptionnelles
Frais financiers (28 K€)
(722 K€) 0,06 %
1,57 % Dépenses de gestion
(19 770 K€)
43,08 %

Emprunts (hors refinants)


(3 200 K€)
29,74 %

Les recettes de fonctionnement du budget principal


Reversement de fiscalité
(25 372 K€)
Produits de la fiscalité directe TP 26 075 409 €
55,29 %
Dotations et subventions 21 100 231 €
dont DGF 16 465 733 €
dont Ville de Belfort 2 691 000 €
dont fonds de péréquation TP 461 740 €
dont compensation TP 395 590 €

Produits des services 799 000 €


dont écoles de musique 305 000 €
dont piscines 304 000 €
dont patinoire 190 000 €

Autres produits 238 000 €

Participation des budgets annexes 1 820 000 €

50 032 640 €

54 Activités 2007 >>> des services de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine 55


Communauté de l’Agglomération Belfortaine - Mai 2008

Centres d'intérêt liés