Vous êtes sur la page 1sur 4

UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID TLEMCEN

FACULTE DE MEDECINE
DEPARTEMENT DE PHARMACIE
MODULE : BOTANIQUE PHARMACEUTIQUE 2018/2019

Zygomycètes

I- Caractères généraux :
Les Zygomycètes sont des champignons inférieurs, siphonomycètes, microscopiques.

Essentiellement saprophytes, ils se présentent sous forme de moisissures. Quelques-


uns parasitent les animaux ou sont pathogènes pour l’homme.

Appelé Zygomycètes suite à leur mode de reproduction sexuée, qui se fait par
cystogamie (fusion de 2 gamétocyste l’un mal l’autre femelle avec formation de
zygospores (du grec ancien Zugos= couple-union).

 Appareil végétatif :
- Thalle siphonné relativement compliqué, dans lequel on
distingue une portion de fixation (rhizoïdes) et une partie
aérienne, portants des organes reproducteurs à spores
endogènes.

 Appareil reproducteur :

*Reproduction asexuée : Une multiplication asexuée par des


endospores : sporocystospores disséminées par le vent.

*Reproduction sexuée : Se fait par cystogamie avec


Appareil végétatif et reproducteur des
formation de Zygospores à à 2n. zygomycètes

Dr NEGADI Sihem Page 1


UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID TLEMCEN
FACULTE DE MEDECINE
DEPARTEMENT DE PHARMACIE
MODULE : BOTANIQUE PHARMACEUTIQUE 2018/2019

II- Classification :
On distingue 3 ordres principaux :

- Mucorales.
- Endogonales.
- Entomophtorales.

 Mucorales :
- La famille la plus importante est celle des Mucoracées
(contient 300 espèces).
- Groupe de moisissures généralement saprophytiques,
exceptionnellement parasites.
- Les sporocystes sont pédicellés et libèrent des
sporocystospores.

- Agents de pourritures et d’altération des produits alimentaires et des denrées de


conservation.
- Agents de mycoses humaines, exceptionnelles mais graves.
- Il existe 4 principaux genres: Mucor, Rhizopus, Absidia et Rhizomucor.

*Exemple d’étude :Rhizopus nigricans:


- C’est un genre de moisissure commun qui se retrouve sous forme de filaments dans
les sols, sur les fruits et les végétaux en décomposition et sur les pains moisis.
- L’appareil végétatif présente:
*Une partie qui s’enfonce dans le milieu nutritif : rhizoïdes
(pseudo racines).
*Une autre qui se développe dans l’air permettant sa
ramification : stolons.

Dr NEGADI Sihem Page 2


UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID TLEMCEN
FACULTE DE MEDECINE
DEPARTEMENT DE PHARMACIE
MODULE : BOTANIQUE PHARMACEUTIQUE 2018/2019

Cycle monogénétique haplophasique


*Intérêt des mucorales :

- Synthèse d’antibiotiques : Mucor ramannianus produit la ramycine, une substance


antibiotique découverte en 1958.
- L’action de Rhizopus orizae sur le riz pour donne l’alcool,« choum choum chinois ».
- Affinage de certains fromages (Cantal).
- Bioconversion : Plusieurs mucorales, exemple: Mucor parasiticus, sont capables de
produire une hydroxylation sélective des molécules stéroïdes.

*Pathogénicité des mucorales :

- Phytopathologie : bio-détérioration : Un grand nombre de Mucorales sont capables de


détériorer les denrées alimentaires, provoquant des altérations organoleptiques et chimiques:
moisissures.

Dr NEGADI Sihem Page 3


UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID TLEMCEN
FACULTE DE MEDECINE
DEPARTEMENT DE PHARMACIE
MODULE : BOTANIQUE PHARMACEUTIQUE 2018/2019

- Mucormycoses : Infections opportunistes, cosmopolites, rares et souvent fatales dues à des


champignons filamenteux de l’environnement. La contamination s’effectue par: voie
respiratoire, voie buccale ou par voie transcutanée ou muqueuse. 4 principaux genres sont
responsables : Rhizopus oryzae, Mucor circinelloides, Absidia corymbifera, et Rhizomucor
pusillus.

 Endogonales :

Ils sont abondants dans les sols et vivent en symbiose avec de


nombreuses plantes supérieures, jouant un rôle important dans l’équilibre
biologique de certains biotopes. Ils sont caractérisés par le fait que
plusieurs zygospores sont enveloppées de filaments mycéliens agrégés
formant un organe souterrain ressemblant à une petite truffe.

 Entomophtorales :

Ils vivent parfois en saprophytes mais le plus souvent en parasites sur des insectes, des
champignons inferieurs et des prothalles de fougères. Le mycélium, d’abord non cloisonné,
puis plus ou moins rapidement il apparaît des cloisons qui le divisent en segment uni ou
plurinucléés.

Parfois, ils sont utilisés dans la lutte biologique contre des insectes ou les acariens
nuisibles : entomoparasitisme : Mort de l’insecte par envahissement fongique.

L’entomophtoromycose est une mycose qui cause chez l’homme des maladies sous
cutanées, ou muqueuses signalées en: Inde, Malaisie, Afrique noire, Amérique…

Dr NEGADI Sihem Page 4

Vous aimerez peut-être aussi