Vous êtes sur la page 1sur 7

Partie 1 

: présentation de la norme

I. L’esprit de la norme
IAS 16 impose de traiter les composants d’un actif immobilisé comme éléments séparés s’ils
ont des durées d’utilité différentes.

II. Objectifs
Distinguer les informations relatives aux investissements d’une entité dans ses
immobilisations corporelles et celles relatives aux variations de ces investissements.

III. Champs d’application


Ne s’applique pas aux :

 Immobilisations corporelles détenues en vue de vente (IFRS 5)


 Actifs biologiques en rapport avec l’activité agricole (IAS 14)
 Actifs de prospections et d’évaluation (IFRS 6)
 Droits miniers & réserves minérales

IV. Définitions
Valeur comptable : montant comptabilisé après déduction des amortissements et des pertes
de valeur.

Coût : montant pour un actif au moment de son acquisition ou construction.

Montant amortissable : coût diminué de la valeur résiduelle.

Valeur de revente (ou résiduelle) : montant estimé qu’une entité obtiendrait actuellement
de la sortie de l’actif, après déduction des coûts de sortie, d’un actif à la fin d’utilité.

Amortissement : répartition du montant amortissable d’un actif sur sa durée d’utilité.

Juste valeur : montant d’échange entre parties bien informées en conditions normales.

Perte de valeur : excédent de la VC sur la valeur recouvrable (VC – VR).

Valeur recouvrable : la plus élevée entre prix de vente et valeur d’utilité.

Valeur d’utilité : valeur actuelle des FT à dégager de l’usage et la sortie d’un actif.

Durée d’utilité : période d’usage ou nombre d’unités à obtenir d’un actif.

Immobilisations corporelles : actifs corporels détenus par une entité, soit pour usage en
production de B & S (machine), soit pour location à des tiers (immeuble locatif), soit à des
fins administratifs (photocopieuse) → on s’attend à un usage pour plus d’une période.

Actif : ressource contrôlée de laquelle on s’attend à des avantages économiques futurs.


V. Informations à fournir
 Conventions d’évaluation utilisée pour déterminer la valeur brute comptable
 Les modes d’amortissements utilisés
 Durées de vie ou taux d’amortissement utilisé
 Valeur comptable brute et cumul des amortissements en début et en fin de période

Partie 2 : prescriptions comptables


Les questions fondamentales dans la comptabilisation des immobilisations corporelles :

 Comptabilisation des actifs à leur entrée


 Détermination des VC lors de périodes ultérieures
 Détermination des dotations aux amortissements et des pertes de valeurs
 Dé-comptabilisation

I. Comptabilisation des coûts initiaux et ultérieurs

A. Comptabilisation des coûts initiaux


Ne sont comptabilisés que s’il est probable de bénéficier des avantages économiques
futurs, et que l’évaluation puisse être fiable.

Comptabilisation dans les


Pièces de rechange et matériel d'entretien
immobilisations corporelles
Achetés pour être utilisés avec plusieurs
immobilisations ou conservés pour une Non-inscrits en stocks
courte durée
Achetés pour être conservés pour plus
Oui
d'une période
Achetés pour être utilisés avec une seule
Oui
immobilisation corporelle

Principe de base : l’évaluation initiale d’une IC pour son inscription au bilan est le coût
engagé pour mettre en service l’actif. Il est déterminé différemment selon : acquisition à
titre onéreux, générée en interne, échangée ou dont le paiement est différé.

1) Le coût d’acquisition

Les frais indirects sont exclus du coût d’entrée de l’immobilisation

L’intégration des coûts dans la VC d’une immobilisation cesse lorsque l’élément se trouve à
l’endroit et l’état nécessaires pour être exploité

Les coûts encourus dans le cadre de l’utilisation ou du redéploiement d’un élément ne sont
pas inclus dans sa VC
Coût d'acquisition
Prix d'achat
(+) droits de douane et autres impôts et taxes Non récup
(-) rabais remise ristourne "sur le prix d'achat"
(-) escompte "sur le prix d'achat diminué des RRR"
(+) autres charges (transport…)
(+) Coûts d'emprunt s'il s'agit d'un actif qualifié
(+) pièces de rechange et de sécurité valides
(=) Coût d'acquisition
PAS DE TVA car c'est une taxe récupérable

Date
Compte de l'IC C d'acqu
Etat TVA récupérable sur immobilisation
Charges non intégrées
Etat TVA récupérable sur charges
Divers comptes à créditer

2) Coût d’entrée d’une immobilisation produite par l’entreprise pour elle même

Comprends :

 Les coûts directs (main d’œuvre, achat de MP)


 Coûts fixes (amortissement, entretien des bâtiments, équipement industriels…)
 Coûts variables (frais d’éclairage, chauffage, frais postaux de livraison…)
 Coût d’emprunt s’il s’agit d’un actif éligible

Remarque :

 Si l’entité produit des actifs similaires en vue de les revendre, le coût est en général le
même. Il suffit d’éliminer les profits pour arriver à ces coûts.
 Les coûts anormaux de gaspillage de MP, de MOD… ne sont pas inclus
 Les frais administratifs et généraux, charges accessoires, R&D, stockage sont exclus
 Il ne faut pas intégrer les pourcentages de sous activité

Date
Immobilisation corporelle
Etat TVA récupérable sur immobilisations
IC produites
Etat TVA facturée
3) Acquisition avec paiement différé

Il faut comptabiliser l’acquisition par la valeur actuelle du paiement futur et non la valeur
nominale de la facture

L’écart entre valeur actualisée et montant du paiement est constaté en frais financiers.

Objectif : neutraliser l’effet du coût crédit dans l’évaluation d’un actif

Date
Matériel et outillage Mt actu
Charges financières Ecart
Fournisseurs Mt facture

4) Echange d’immobilisations corporelles

Comptabilisation à la juste valeur avec comptabilisation d’un résultat de cession.

Si la juste valeur ne peut être déterminée de manière fiable, la comptabilisation se fait à la


VNC, aucun résultat n’étant dégagé.

Cas de VNC : 2 écritures (acquisition et cession)

Date
Matériel et outillage   Mt d'op  
  PC des IC   Ecart
  Banque   Soulte
Acquisition / Cession      

VNA des IC cédées   VNA  
Amrt du matériel & outillage   Mt d'amrt  
  Matériel et outillage   Mt d'op
Sortie      

5) Analyse du coût par composants

Faite lorsque ces composants ont des valeurs individuellement significatives, des durées
d’utilisation significativement différentes et régulièrement remplacés ou renouvelés.

Un élément dont la durée de vie est > à l’IC dont il fait partie, et qui doit être remplacé avant
mise hors service de l’ensemble: composant distinct.

→ Il est amorti sur sa durée de vie spécifique, mis hors services à la fin de sa durée de vie et
dé-comptabilisé. Le nouveau équipement qui le remplace est enregistré composant distinct.
Révision périodique ou inspection importante : le coût afférent est comptabilisé
distinctement en tant qu’élément du coût d’entrée du bien, et amorti sur la durée entre
deux inspections.

L’actif principal est amorti sur le montant diminué du coût des inspections.

Frais de démantèlement et d’enlèvement et les pièces de rechange et matériel d’entretien


doivent être considérés comme éléments composants distincts.

Etapes :

Calcul des sous totaux : terrains, constructions, frais de mise en service

Ventilation des sous totaux par élément : attention aux rubriques où il est mentionné qu’une
comptabilisation doit être distincte. Dans ce cas, soustraire ledit montant de ladite rubrique
et ajout au tableau de ventilation.

 Comptabilisation de l’acquisition (terrains bâtis, TVA ; fournisseurs)


 Comptabilisation de la mise à niveau (constructions, tva ; emprunt, fournisseurs)
 Comptabilisation ventilée (ventilation ; terrains bâtis, constructions)
 Comptabilisation de sortie de pièces en N+n (amortissement ventilé ; construction
ventilée)
 Comptabilisation du renouvellement (construction ventilée, tva ; fournisseurs)

B. Comptabilisation des coûts ultérieurs


 Des parties de certaines IC peuvent exiger des remplacements réguliers.
 Des IC peuvent être acquises pour cela.
 Il faut comptabiliser le coût d’un remplacement partiel.

II. Evaluation ultérieure des immobilisations

A. Modèle du coût et modèle de la valeur réévaluée


Possibilité de choisir entre deux méthodes :

 Evaluation en coût historique (méthode de référence)


 Evaluation au montant réévalué

Modèle coût : comptabilisation à la VNC = coût d’entrée – DEA – pertes de valeur

Modèle de la réévaluation : comptabilisation à la juste valeur réévaluée

→ La réévaluation doit être effectuée à une régularité suffisante = f (stabilité du marché)

Lorsqu’une IC est réévaluée, toute la catégorie de ladite IC doit être réévaluée.


B. La comptabilisation de la première réévaluation
Selon deux procédures

 Ajustement simultané de la valeur brute de l’IC et des amortissements cumulés


 Ajustement de la valeur nette après élimination des amortissements

En tout état de cause, l’écart de réévaluation sera imputé dans les CP

1) Ajustement simultané

La révision de la VB et le cumul des DEA est faite selon un coefficient de réévaluation

Coefficient de réévaluation = Juste valeur / Valeur nette comptable

Date
Matériel et outillage   Ecart  
  Amortissement   Ecart
  Ecart de réévaluation   X
Réévaluation du bâtiment      

2) Imputation des AMRT et ajustement de la valeur nette

2 écritures : éliminer la valeur amortie ; constater l’écart de réévaluation

Date
Amortissement   Mt d'amrt  
  Matériel et outillage   Mt d'amrt
Elimination de la valeur amortie    

Matériel et outillage   X  
  Ecart de réévaluation   X
Réévaluation du bâtiment    

C. La comptabilisation de réévaluations successives


VOIR APPLICATION 10 SUR EXCEL

D. L’amortissement selon l’IAS 16


Montant amortissable = coût d’acquisition – valeur résiduelle

a) Amortissement linéaire

Taux d’amortissement = (1/n) * 100

b) Amortissement par unités de production


Taux d’amortissement annuel = quantité produites dans l’année / total des quantités

c) Amortissement dégressif

Taux d’amortissement = nombre d’années restantes / somme des numéros d’ordre

d) Amortissement par composants

Il suffit de décomposer l’actif en un nombre non restreint de composants avec durées de vie
spécifiques.

III. Dé-comptabilisation de l’immobilisation


 A la sortie ou si on n’attend plus d’avantages économiques futurs du bien
 Profit ou perte résultat de la dé-comptabilisation de l’IC = différence entre sortie et
VC de l’IC
 Profit ou perte doivent être inclus dans le résultat
 Moins-value : charge constatée ; plus-value : produit constaté

Dé-comptabilisation de l’immobilisation

Partie 3 : tableau comparatif entre la norme IAS 16 et les normes comptables marocaines

Vous aimerez peut-être aussi