Vous êtes sur la page 1sur 37

1

Module : Méthodologie de travail universitaire

Code : 1S1M5

Semestre : 1

Pr : SABRI Soundoss

Faculté de médecine dentaire de Casablanca

Université Hassan II de Casablanca

2021/2022

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


2

Plan du cours
1. Introduction

2. Transition de la vie de lycéen à la vie d’étudiant en faculté de médecine dentaire

3. Travail en équipe

• Créer des équipes de travail

• Le travail en binômes

• Choisir son binôme

• Objectif commun

4. Performance, apprentissage et santé des étudiants

• Esprit sain dans un corps sain

• La gestion du sommeil

• La qualité su sommeil

• La somnolence

• Eviter l’automédication

• Le rythme du travail

• Les pauses

5. Gérer son temps pour réussir ses objectifs (Time management)

• Pourquoi cette impression de manquer le temps

• Les solutions

• L’audit de la gestion du temps

• Diagnostic de la gestion du temps

• Ergonomiser son environnement de travail

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


• Travailler sous pression
3

• Gestion des priorités

• Gestion des imprévus

6. Fixer les objectifs et construire un projet de travail

• Les caractéristiques des objectifs

• Les obstacles à la réalisation des objectifs

• Simplifier les tâches

• Découpage et ordonnancement des tâches

7. La mémoire : un atout incontournable

• Pour chaque style de mémoire des astuces spécifiques

• Utiliser les abréviations

• Les moyens mnémotechniques

8. Réussir ses examens

• Les formes des examens

• Comptage des points

• Répondre aux QCM

• Rédiger des réponses rédactionnelles

• Le pré-examen

• La veille de l’examen

• Pas de question sans réponse

• Le jour J

• Pendant l’examen

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


4 Introduction
Le but est :

Promouvoir un système d'action capable d’assurer à l’étudiant :

Une méthodologie de travail rationnelle

Une approche organisationnelle efficient

Découvrir ses forces et ses faiblesses,

Prendre confiance en soi et s’améliorer.

Exercice de projection :

Concentration totale.

Projection réelle dans le futur :

• Dans 6ans ;
• Dans 15ans ;
• Dans 30 ans.

Rédiger sur un papier les ressentis

Les résultats de cet exercice vous donnent la réponse si vous avez fait le bon choix de rejoindre
la faculté de médecine dentaire ou pas.

Si c’est oui tant mieux pour vous et félicitations.

Si c’est non,

Il est toujours temps pour mieux faire.

Dans la vie nous avons deux choix POUR ËTRE HEUREUX : faire ce qu’on aime ou aimer ce
qu’on fait.

Vous avez saisi qu’il vous reste le choix d’aimer ce que vous faites et il est toujours temps.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Il est temps de vous trouver des raisons pour réussir votre formation tout en étant heureux de
5
votre choix professionnel et de vie. (J’ai fait médecine car c’est le seul choix qui me restait, je
l’ai fait par défaut je voulais faire médecine générale mais, je ne sais pas pourquoi je suis ici…)
ce sont des exemples de réponses récurrentes.

Je peux répéter pour intérioriser : la faculté de médecine dentaire est prestigieuse, sélective, que
les meilleurs étudiants qui y accèdent, les études sont couronnées par un métier prestigieux, une
profession noble, un médecin dentiste est utile pour la société, exercer la dentisterie pour
rapporter gros…

La motivation est un élément essentiel pour la réussite de sa formation, sa vie professionnelle


et de sa vie en général.

Un rapport de réciprocité unit la motivation à l’apprentissage

Motivé car j’ai appris / j’apprend car je suis motivé

La recherche de votre motivation interne profonde peut être décisive pour garder la motivation
sur du long terme.

Comment faire ?

Sachez que plusieurs méthodes existent déjà, créées par personnes spécialisées dans ce sujet,
notamment les « coachs pour étudiants » auxquels vous pouvez faire appel. (une cellule
d’écoute et de coaching est à votre disposition que vous pouvez consulter tout au long de
l’année).

Sinon, vous pouvez déjà amorcer le travail en vous posant plusieurs questions, notamment « les
5 pourquoi ? »

Exercice des cinq WHY ? :

Pourquoi j’ai choisi la faculté de médecine dentaire ?

Pourquoi je veux devenir médecin dentiste ?

Pourquoi médecin dentiste est prestigieux ?

Pourquoi médecin dentiste et pas une autre spécialité ?

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Pourquoi devenir médecin dentiste est tant prisé ?
6
L’idée de cet exercice est d’arriver à visualiser concrètement un « futur idéal ». Cela permet à
votre cerveau d’avoir une image claire d’un futur souhaité. L'imagerie mentale consiste à créer
ou à recréer une expérience, une situation, un geste dans sa tête. Tous les sens peuvent être
mobilisés. ... La visualisation est une forme spécifique d'imagerie mentale qui consiste à créer
des images visuelles. Cette visualisation donne une raison tangible à votre cerveau pour agir
plus fortement. Ce sont d’ailleurs des méthodes utilisées dans de nombreux domaines de la
préparation mentale, notamment pour les sportifs de haut niveau qui se « mettent en condition »
pour réussir.

OBJECTIF :

REUSSIR LA FORMATION DE MEDECIN DENTISTE EN SIX ANNES.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


7 Transition de la vie de lycéen à la vie d’étudiant en faculté de
médecine dentaire
Exercice de prise de notes :

Rédiger les idées principales dégagées suite à l’écoute de l’audio.

Par groupe de cinq étudiants rédiger un texte contenant les principales idées du texte audio.

Les enjeux de cet exercice :

• Développer des techniques de prise de notes rapides et efficaces.


• Réaliser l’importance du travail par groupe.
• Saisir l’utilité du partage (regroupement) des notes par plusieurs étudiants.
• Se préparer à la vie estudiantine.
• Réussir sa formation dans l’épanouissement total.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Corrigé de l’exercice
8
Votre attention s’il vous plait, la mise en route du voyage démarre dans quelques instants du
monde lycéen vers l’université Hassan II de Casablanca station faculté de médecine dentaire.

Chaque passager en ce moment est confronté à une série de défis où il se pose des questions
diverses quant à son avenir et le nouveau monde d’accueil.

Nous portons à la connaissance de nos aimables passagers que Notre voyage est ponctué de
moments charnières, d’où l’importance de connaître les enjeux des transitions d’un ordre
d’enseignement à un autre et d’une étape du parcours à une autre.

Nous tenons à vous rassurer que Le passage du lycée vers l’université ainsi que le changement
du statut élève au statut étudiant ou plutôt notre navigation Est un passage décisif qui représente
une nouvelle naissance où l’on renonce à un état ancien pour accéder à un monde neuf.

Les anticipations lycéennes de la transition sont marquées par une prédominance des questions
d’autonomie et d’indépendance, éléments aussi caractéristiques de l’entrée dans l’âge adulte.
Une ambiguïté ressort quant à ces thématiques qui sont à la fois craintes et espérées.

Il est attendu des passagers une forte adaptation à 4 grands changements : celui du nouvel
environnement, celui de LA RELATION PEDAGOGIQUE, DES SUPPORTS ET DES
CONTENUS pédagogiques et finalement des METHODES universitaires.

Des intempéries liées à la gestion des études, du budget, de la vie sociale loin de sa famille, sont
également prévisibles.

Des phases de turbulences peuvent vous faire peur ; Le potentiel bouleversement induit par
l’entrée à l’université ne se limite pas à la sphère académique, mais touche aussi les sphères
sociale et culturelle.

Atteindre un état psychologique serein et équilibré, où l’étudiant arrive à se développer dans


toutes ses possibilités est également l’un de nos objectifs de ce voyage.

Renforcer ses qualités personnelles, révéler et déployer ses potentiels, mieux connaitre soi-
même, valoriser ses talents, améliorer la qualité de vie personnelle, mènent vers la réalisation
de ses aspirations et de ses rêves.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


La réussite de sa formation ne repose pas seulement sur l’aspect académique.
9
La réussite à l’université passe par l’assiduité, la conscience des exigences et prérequis de la
formation et également par la motivation. L’épanouissement personnel est fondamental.

Dans le cas d’un néo-étudiant, l’objectif est de surcroit que ce dernier soit dans un état mental
favorable, libéré de tous les tracas et angoisses qui l’empêchent d’avancer et de développer ses
compétences.

Dans cette optique nous vous encourageons à vous diriger vers le travail associatif ou vers
l’intégration de clubs, à participer aux activités para-universitaires et ou encore aux séminaires
et activités de développement personnel que la faculté considère en tant que module et non
comme simple activité supplémentaire.

Au final, l’épanouissement personnel correspond autant à l’objectif fixé qu’au chemin parcouru
pour y accéder.

C’est un chemin avec Soi et pour Soi, mais bien souvent c’est l’occasion de rencontres et
d’échanges qui viennent compléter et enrichir ce processus.

On ne peut que vous souhaiter un chemin parsemé de défis stimulants, de rencontres inspirantes
et de succès gratifiants.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


10 Le travail en équipe
Le travail en équipe est un travail effectué par un groupe dans un climat d'entraide et de
coopération spontanée. C'est un mode psychosociologique de travail. Le travail seul est
recommandé aux personnes qui ont des problèmes de concentration, c'est-à-dire qui ont
tendance à discuter et se distraire facilement.

• Créer des équipes de travail

Créer une équipe de travail permet de répartir les tâches en fonction des compétences des
collaborateurs.

Le travail en équipe permet également de favoriser le développement des compétences dans


l'équipe, de limiter les risques en cas d'absence et de développer l'intelligence collective.

Le travail en équipe est intéressant pour s'expliquer les cours et les compléter, ainsi qu'échanger
des informations, se préparer aux QCM, s'interroger mutuellement, ... et se soutenir.

Former et travailler en équipe est une source de motivation pour la réussite.

Changer de groupes de travail à chaque fois que le rythme du travail ou les objectifs ne me
correspondent pas est recommandé.

Répartir les tâches pour être complémentaires à l’intérieur du groupe.

Respecter les compétences et les motivations de chacun dans la répartition des tâches.

Les prises de notes ne sont jamais identiques. Échanger les prises de notes est enrichissant ( je
ne peux pas aspirer à plus de 30% du cours par la prise des notes).

Développer des réseaux à la verticale avec des camarades des promotions antérieures et à
l’horizontale avec des camarades de la même promotion est toujours utile.

Travailler sur les anciens cours de ses camarades des anciennes promotions peut s’avérer utile
pour la préparation. Les cours doivent être les plus récents possible car ils sont modifiés selon
les années, et les professeurs ne sont pas toujours les mêmes.

N’hésiter jamais à demander de l’aide. Un jour sera à votre tour de rendre ce service.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


• Le travail en binômes
11

Fortement conseillé (anatomie par exemple) car il est difficile, voire impossible, de prendre à
la fois le cours et les schémas. Avoir un binôme permet aussi, si tout se passe bien, d'avoir un
bon soutien moral. (Si vous préférez travailler seul, les polycopiés vous seront indispensables
et un dictaphone est recommandé).

• Choisir son binôme

Bien choisir ses camarades de travail est déterminent. Une relation de camaraderie ne s’identifie
pas à une relation d’amitié. Le lien de la camaraderie doit être le travail puis la réussite.

Choisir ses camarades en fonction de l’objectif à atteindre

• Objectif commun

On ne peut stipuler construire une équipe sans partager un objectif commun.

Obtenir son diplôme de médecin dentiste au terme de 6 années d’études

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


12 Performance, apprentissage et santé des étudiants
Un esprit sain dans un corps sain

Rien ne sert de mener cette course si votre esprit est encombré et votre corps encrassé !!

Vous ne serez pas capable d'assimilez le nombre colossal de détails de vos cours si votre esprit
est accaparé par des tracas de la vie quotidienne

De même, un manque de sommeil, une carence en vitamines, un excès de stimulants (caféine,


nicotine ...) pourront être une entrave à une bonne mémorisation.

Alimentation équilibrée et quantité de sommeil suffisante exigées

Prenez soin de vous !

Le rôle d'un professionnel de santé est de se préoccuper de la santé de ses patients. Il n'est donc
pas envisageable que celui-ci ne se soucie pas de la sienne

La gestion du sommeil

Dormir n'est pas un luxe, mais une nécessité.

En effet, c'est en dormant que les fonctions essentielles du corps se restaurent, mais aussi que
les informations captées dans la journée sont mémorisées et traitées.

Il est donc indispensable de ne pas sacrifier son sommeil.

Combien d’heures de sommeil sont nécessaires ?

Vous seul pourrez fournir cette réponse.

La quantité de sommeil nécessaire varie d'un individu à l'autre.

Sachez écouter votre corps, vos besoins.

La qualité du sommeil

Adopter un rythme régulier : vous coucher et vous lever toujours à la même heure.

Evitez la prise de stimulants dans la soirée comme la nicotine et les boissons contenant de la
caféine, de la théine ...

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Créer les conditions les plus favorables à votre confort : atmosphère calme, température
13
ambiante pas trop élevée (15-18°C), pièce aérée (aérez la pièce avant d'aller vous coucher,
surtout si vous y avez travaillé toute la journée !), obscurité de la pièce, literie confortable ...
Allez vous coucher dès que le sommeil se manifeste, - sachez que les heures inférieures à minuit
sont les plus réparatrices . .....

Détendez-vous avant de vous coucher :

Oublier les préoccupations quotidiennes, installez-vous de manière à favoriser les conditions


d'une véritable détente. La lecture est un moyen de détente très efficace (pas des QCM de
biochimie !)

Eviter les écrans de télévisions, ordinateurs ou téléphones -

Dîner léger afin de ne pas avoir une digestion difficile,

Se coucher dès que le sommeil se manifeste

La somnolence

Ne vous mettez surtout pas la pression si vous ne parvenez pas à trouver le sommeil, cela ne
ferait qu'empirer la situation !

Si vous sentez que le stress est trop présent pour vous permettre de tomber dans les bras de
Morphée, vous pouvez alors essayer des exercices de sophrologie basés sur des exercices de
respiration, de relâchement musculaire et de visualisation.

N'oubliez pas :

Sommeil respecté = productivité assurée

Eviter l’automédication

Si vous avez des problèmes de sommeil, ou de somnolence, vous gênant dans votre travail,
vous pouvez consulter un médecin qui vous indiquera la conduite à adopter, ou, le cas échéant,
les apports nécessaires.

Il n'est pas conseillé de prendre des médicaments sous n'importe quel prétexte.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Le rythme de travail
14
En temps normal, en plus des 4 heures de cours, un bon étudiant de première année effectue 6
à 10 heures de travail personnel

En période de révision, le temps de travail s'élargit à une durée de 10-15 heures

Mais sachez qu'il faut avant tout privilégier la qualité à la quantité.

Les pauses

Le travail sans pause est possible un moment, après on sature !

Il est donc essentiel de faire des pauses régulières, sinon le travail devient franchement
inefficace !

Généralement, le temps de travail efficace constaté (concentration et mémorisation maximales)


se fait par périodes de 1 h30.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


15 Gérer son temps pour réussir ses objectifs (Time management)
Exercice chronomètre :

Prendre 30 secondes pour rédiger toutes les notions relatives au temps

Conclusion :

Le temps est notion clé présente tout au long de la vie.

• Le temps est :

Un facteur de production disponible en quantité limitée (24 heures dans une journée) ;

Un facteur de production non stockable, c’est-à-dire qu’on ne saurait le suspendre pour une
utilisation ultérieure. A la différence du capital financier, il ne peut être épargné en vue d’une
consommation différée.

« L’essentiel dans votre vie est finalement votre temps ». (Alain Lakein)

Pourquoi nous avons l’impression de manquer de temps ?

Grâce aux technologies de production et de communication :

• Le temps hors travail a considérablement augmenté. En un siècle, il est passé de 12%


de la vie éveillée d’un homme à 40%.
• Le temps de travail a chuté, passant de 200 000 heures dans une vie en 1900 à 67 000
heures aujourd’hui.
• L’espérance de vie s’est considérablement accrue.
• Le temps libre a été multiplié par 5, représentant 15 années de la vie d’un individu contre
3 années en 1900.
• Le temps de sommeil moyen est passé quant à lui de 9 heures par nuit en 1900 à 7h30
heures actuellement.

L’une des explications se trouve dans la surabondance de choix.

Quelle solution ?

Organiser son temps libre et ses loisirs, se recentrer sur les choses essentielles, être moins dans
la surconsommation, ne pas s’éparpiller, rétablir la frontière entre vie professionnelle et vie

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


personnelle, privilégier le temps de qualité en famille, lâcher sa boîte mail, prendre le temps de
16
faire les choses sans penser, sans jalonner tout de suite vers la suivante, prendre du recul par
rapport à certaines contrariétés, etc.

Bref, pas de solution miracle, mais des pistes à creuser, des priorités à redessiner, des choix à
faire…

« Maîtriser son temps, c’est maîtriser sa vie ». (Alain Lakein)

Pourquoi gérer son temps ?

Une bonne gestion du temps permet d’être organisé, efficace, et performant.

Le temps doit d’abord être consacré à des tâches prioritaires entrant de façon certaine dans le
champ des objectifs fixés. Il est donc important de connaître l’emploi de son temps afin de
savoir :

• Ce que l’on fait,


• Ce que l’on a à faire,
• Et comment on le fait.

L’audit de la gestion du temps :

Permet de dégager des points forts et des points faibles réalisé grâce aux trois outils efficaces :

• Flash-back immédiat : donne un retour sur la gestion de l’important et de l’accessoire


• Zoom sur les voleurs de temps (chronophages) : donne un retour sur ce qu’il faut décider
de combattre
• Check-up approfondi : donne un retour sur
o Le temps consacré à chaque activité (souvent sous-estimé),
o La capacité à regrouper les tâches de même nature ou la tendance à se laisser
disperser,
o Le temps passé à préparer son action et à investir du temps sur l’avenir

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Exercice : diagnostic de la gestion du temps
17

Pendant la période observée ai-je ?

• Consacré suffisamment de temps à l’important ?


• Respecté mes objectifs ?
• Tenu les délais impartis ; respecté les échéances ?
• Consacré du temps à préparer mon travail ?
• Évité de me disperser ?
• Canalisé mes voleurs de temps favoris ?
• Pris le temps de dresser le bilan de ma journée ?
• Différé quelque chose d’important ?
• Oublié quelque chose d’urgent et d’utile ?
• Passé trop de temps à certaines activités ?
• Jeté un regard critique sur ma gestion du temps ?
• « Réinventé le fil à couper le beurre » pour certaines tâches ?
• Consacré du temps à des choses parfaitement inutiles ?
• Mis de côté des activités chronophages que je n'aime pas mais pourtant nécessaires ?

Interprétation des résultats :

Calculer le total des réponses dans chaque colonne Les « oui » sont signe d’un défaut dans la
gestion du temps, les « non » indiquent les points forts.

Chaque point faible identifié au cours du questionnement devient alors un axe d’amélioration
potentiel à transformer en objectif réaliste, puis en acte.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Ergonomiser son environnement
18

L'ergonomie vient du grec "ergos", qui signifie le travail, et de "nomos" qui signifie loi ou
coutume. Cette discipline consiste à adapter et améliorer les conditions de travail. Elle vise à
obtenir un équilibre entre l'efficacité, la satisfaction et le bien-être des personnes. Cette pratique
sous-entend également des méthodes d'organisation dont le but est de nous faire gagner du
temps.

Il est important de se sentir bien dans les activités que nous pratiquons, mais aussi dans le lieu
où nous nous trouvons. Si nous travaillons dans un environnement complètement désordonné,
nous risquons de rencontrer des obstacles lors de l'accomplissement de nos tâches. Cela
engendre une perte de temps et augmente significativement les risques d'erreurs.
L'encombrement favorise aussi l'apparition du stress.

Un espace de travail désorganisé nous distrait et de ce fait nous rend moins productif.

L'utilisation de cette science au quotidien va nous permettre d'optimiser la gestion de notre


temps. Ainsi, en adoptant quelques habitudes précieuses, on parvient à rester concentré sur ce
qui est important et sur les aspects plus difficiles de notre travail.

L'ergonomie peut s'appliquer aussi bien au travail, où nous passons la majorité de notre temps,
qu'à la maison. Le but est de créer un environnement dans lequel on se sent mieux. Organiser
son bureau et son espace de travail vous libère l'esprit de choses encombrantes et inutiles.

Vous vous rendez compte, par exemple, que certaines choses sont à exclure définitivement de
votre lieu de travail car cela facilite le découragement. A contrario, seulement 10 minutes par
jour peuvent améliorer considérablement votre espace de travail.

Organiser ses espaces de vie fait baisser le niveau de stress et l'anxiété qui nous habitent.

Alors n'hésitez pas à profiter des bénéfices de l'ergonomie au travail, tout comme chez vous.

Vous devenez plus serein, plus productif et faites preuve d'une plus grande créativité.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Apprendre à travailler sous pression
19

On doit tous faire face au stress de temps à autre, et on y arrive plus ou moins bien.

Certains peuvent même tomber « malade de stress » en développant des pathologies diffuses :
dépression, troubles gastriques, insomnie…

Médecins s’engagent volontairement dans des professions ultra stressantes sans pour autant
craquer. Pour eux urgences, imprévus et risques sont le quotidien.
Qu’ont-ils à nous apprendre sur la manière dont nous pouvons gérer le stress ?

Astuces efficaces

1-Est-ce que c’est vraiment du stress ?

Travailler sous pression ne signifie pas forcément être stressé.


La pression est une contrainte parmi d’autres. C’est quand on ne supporte plus cette pression,
et quand on a l’impression de ne pas pouvoir y faire face qu’on parle de stress.

2-Est-ce que ça va durer ?

Chez les professionnels où la pression atteint des sommets, tous s’accordent à dire que celle-ci
ne serait pas viable sur la durée.
Plus on est obligé de travailler longtemps, à un rythme soutenu, plus le sentiment de pression
va devenir un facteur important. Essayez donc d’identifier les pressions durables et celles qui
sont temporelles.

3-L’adrénaline comme une alliée

La perception de stress reste subjective.


Certains voient les imprévus et les urgences comme des « boosters ».
Physiquement, et depuis la nuit des temps, le stress permet à l’organisme de libérer des
hormones permettant de réagir plus vite (en combattant le mammouth ou en fuyant vers la
grotte)

4-Il faut anticiper

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Ceux qui ont l’habitude du risque, ne se laissent pas prendre au dépourvu, ils sont préparés.
20
Les temps calmes leur permettent de se préparer et d’anticiper au maximum.

5-Vous n’êtes pas seul

La complicité, l’esprit d’équipe sont de précieux antidotes au stress.


Bien se connaitre dans l’équipe permet d’identifier rapidement, qui va bien, qui est fatigué…et
donc d’envoyer la bonne personne en mission.

6-L’après est important aussi

Après le moment de stress il faut aussi prévoir du temps pour évacuer.


Un débriefing est incontournable. Quand ça va mieux on repère ce qui a bien fonctionné, ce qui
a été plus difficile : cela permet de gagner en efficacité pour la prochaine fois.

7-Se connaitre.

Le meilleur atout reste la connaissance de soi. Déterminer où sont nos limites, commet les
affronter, pouvoir dire à son équipe ce qu’on est capable de faire ou pas, peut vous éviter bien
des ennuis.

8-Décompresser

Plus le travail est stressant, plus il est nécessaire de faire de vraies « coupures ».
Pratiquer un sport, lire ou avoir un hobby sans rapport avec le travail sont autant de soupape de

pression.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


La gestion des priorités
21
On entend, très souvent, parler du terme « échéance » qui représente la date d’exécution des
obligations. Donc, quand on veut parler d’une activité échue, on veut désigner qu’elle est
urgente. Mais le terme d’« urgence », dans la technique de gestion du temps, est lié au terme
« importance ».

Toutefois, on mesure l’urgence, en se demandant si le fait de ne pas accomplir telle tâche


immédiatement met en péril l’atteinte des objectifs.

Les activités peuvent, facilement, être classées selon leur degré d’urgence.

• Ce qui est urgent

Une urgence est un évènement, une tâche ou encore un dossier nécessitant une réaction rapide,
voire immédiate. Elle doit être traitée généralement dans les délais les plus brefs. Si elle ne l’est
pas, elle peut entraîner des conséquences nuisibles pour vous, votre projet ou encore pour votre
organisation.

Une urgence non traitée peut rapidement entraîner des conséquences irréversibles ou même
irrémédiables. D’où l’importance d’agir aussi vite que possible.

Cependant, ce qu’on entend par une urgence ne l’est pas forcément toujours. Quelquefois, ce
qui urge dans l’urgence n’est que le fruit de votre perception du moment.

Ce qu’on nomme urgence, bien qu’elle commande une réaction rapide, n’est peut-être pas très
importante en regard du projet global. Voilà pourquoi vous devriez toujours vous interroger
avant d’y acquiescer sur un coup de tête.

• Ce qui est important

On oppose généralement à ce qui est urgent ce qui est important. La raison est simple. Un
évènement, une tâche ou un dossier sont considérés comme importants lorsqu’ils se rattachent
à vos fonctions et à vos responsabilités.

Autrement dit, ce qui est important se détermine par l’impact que cette tâche peut avoir sur vos
objectifs, mais aussi par la valeur ajoutée qu’elle confère à vos projets.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


En ce sens, une urgence demeure quelque chose de relatif et possible, alors que l’importance
22
s’impose comme une nécessité.

• La matrice des priorités

La matrice des priorités conçue par l’ancien Président des États-Unis Dwight David
Eisenhower vous aidera à circonscrire précisément chacune de vos tâches et d’en déterminer le
degré d’importance et d’urgence. Son fonctionnement est fort simple.

À l’aide des quatre cadrans de la matrice présentée ci-dessous, listez l’ensemble des tâches à
réaliser aujourd’hui, cette semaine, ce mois-ci ou le mois prochain, etc. Une fois répertoriez,
évaluez-en l’urgence et l’importance.

Matrice d’Eisenhower

A. « À faire immédiatement » est une tâche à la fois urgente et à la fois importante. Dans
votre échelle de priorités, les tâches associées au cadran A devraient être les premières à être
réalisées. Pour ces tâches, le facteur temps compte pour beaucoup et leur réalisation contribue
absolument à l’atteinte de vos objectifs

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


B. « À faire bientôt » est une tâche qui contribue aussi à l’atteinte de vos objectifs, mais qui
23
ne nécessite pas une attention immédiate. Cette tâche est importante sans être urgente. Elle ne
doit pas surpasser les tâches du cadran A.

C. « Est-ce vraiment à faire ? » est une tâche urgente, mais qui n’a pas ou très peu
d’importance sur la finalité de l’objectif. Autrement dit, cette tâche nécessite d’être réalisé dans
des délais relativement brefs, mais ne contribue pas à l’atteinte l’objectif. Ce faisant, si vous
choisissez de la réaliser quand même, assurez-vous de ne pas lui accorder trop de temps.
N’hésitez pas non plus à la déléguer à l’un de vos collaborateurs si vous en avez la chance.

D. « Ne pas faire » est une tâche ni urgente ni importante à l’égard de l’objectif. Cette tâche
doit donc être mise de côté pour le moment, ou encore, être transférée à un collaborateur
disponible qui pourra la prendre en charge.

Matrice gain effort

La priorisation des tâches est un élément essentiel. Utilisez une méthode simple : positionner
les tâches sur une matrice à deux axes : gain et effort. Il est alors recommandé de faire en priorité
les tâches en vert et en dernier les tâches en rouge :

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


La gestion des imprévus :
24
L’imprévu, par définition, c’est un événement qui se produit auquel on ne s’attendait pas, et qui
implique une réaction (ou une non-réaction, mais qui en est une quand même) de notre part.

Beaucoup de gens paniquent quand il s’agit d’effectuer une tâche qui ne rentre pas dans
habituellement dans leur quotidien. Dès qu’ils sont confrontés à quelque chose qui les fait sortir
de leur zone de confort, le stress monte et inhibe leur capacité à réfléchir et à agir. On réagit
tous différemment face à l’imprévu.

Il apparaît donc sage de planifier sa vie en laissant des espaces libres qui permettent de satisfaire
les imprévus.

L'imprévu est une situation qui arrive sans que je m'y attende, mais qui n'est pas nécessairement
urgente.
L'urgence est une situation qui doit impérativement être réglée sans délai.

L'urgence n'est pas nécessairement imprévue mais est souvent consécutive à certains imprévus.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


25 Fixer les objectifs
Ceux qui n’ont pas d’objectif travaillent pour ceux qui en ont.

• Spécifique : décrit précisément la situation à atteindre et les résultats à atteindre.


L'objectif est précis et sans équivoque.
• Mesurable : par des indicateurs nécessaires et suffisants. En répondant à des questions
simples, on peut savoir si l'objectif est atteint ou non.
• Atteignables : implique un effort, un engagement.
• Réaliste : prend en compte les moyens, les compétences disponibles et le contexte.
• Temporel : défini dans le Temps avec une durée, une date butoir, des étapes...etc.

Exercice :

Fixer des objectifs (smart) pour la fin du semestre

Les obstacles qui vous empêchent de bien formuler votre objectif :

• Non réalisme
• L’objectif visé ne dépend pas de vous
• Manque de motivation par rapport à l’objectif visé
• Manque d’autonomie de décision
• Manque d’expérience par rapport à l’objectif visé
• Objectif visé en contradiction avec votre vision et votre mission

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Simplifier les tâches à réaliser pour attendre les objectifs
26
Il existe de nombreuses raisons de procrastiner, de remettre à plus tard les projets que nous
avons à faire.

Si vous vous sentez découragé face au poids du travail à accomplir, il existe une astuce toute
simple qui peut vous aider à passer à l’action.

Les tâches qui paraissent trop lourdes sont comme les routes dépourvues de signalisation. Si
vous ne connaissez pas le coin, vous éviter de les emprunter.

Le moyen de placer des panneaux sur ces routes, c’est de découper les gros projets en petits
morceaux digestes.

Découpez en part aussi petite que nécessaire, jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment concrète à
vos yeux, suffisamment digeste.

Il est difficile de s’attaquer à quelque chose d’abstrait. Il est beaucoup plus facile d’entreprendre
quelque chose que l’on peut transformer en action physique concrète.

Lorsque vous aurez réussi à démarrer, à vaincre l’inertie de départ, profitez de cet élan pour
continuer un peu plus loin. Vous ne serez pas déçu.

• Le diagramme de PERT

Il schématise la connexion entre les tâches.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Découpage et ordonnancement des tâches
27
Pour accomplir une tâche impossible, on la débite en petits bouts de tâches simplement très
difficiles, qu’on divise ensuite en tâches horriblement pénibles, qu’on segmente à leur tour en
travaux délicats et ainsi de suite.

Utiliser les rétroplannings pour les projets

Le rétroplanning est une méthode souvent utilisée pour les projets / objectifs qui ont des
deadlines non négociables.

Parce que le mode projet a fait ses preuves, la maîtrise du rétroplanning est devenue
indispensable.

Son principe : partir de la date à laquelle le projet doit être rendu pour fixer dans le temps les
différentes étapes de sa réalisation.

Le principe même de cet outil de pilotage consiste à fixer en contrainte suprême la date à
laquelle le "travail" - appelé projet - doit être réalisé.

Avant toute chose, le projet et l'objectif poursuivi doivent être bien définis.

On peut alors se lancer dans l'établissement de la liste d'actions à accomplir pour atteindre ce
but.

Si cette étape paraît évidente, elle est pourtant particulièrement sensible car elle détermine la
bonne suite de la planification : une tâche oubliée et c'est l'ensemble du planning qui sera faussé.

Exercice :

Réaliser un rétroplanning pour le S1

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Exercice : Test de la capacité de gérer son temps
28
1. Je gère efficacement mon temps et mes priorités.

2. Mon espace de travail est organisé.

3. Je prends le temps de planifier.

4. Je me considère proactif et efficace.

5. J’ai peu de voleurs de temps. (Chronophages)

6. Plus de 60% de mon temps est consacré aux activités profitables.

7. Je distingue bien les vraies des fausses urgences.

8. J’ai un bon équilibre travail-vie.

9. Je tire profit des talents pour gagner en efficacité.

10. Je sais dire non et je me donne le droit de négocier un délai.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


29 Mémoriser pour réussir
La mémoire n'est pas la même d'un individu à l'autre. Elle peut être visuelle et/ou auditive ou
encore motrice.

Pour chaque style de mémoire des astuces spécifiques

Pour une mémoire visuelle : vous pourrez privilégier la prise de notes, l'utilisation de couleurs/
crayons fluo, l'élaboration de schémas ou tableaux et vous pourrez refaire les dessins
d'anatomie.

Pour une mémoire auditive : réciter à voix haute sera efficace et surtout assister au cours sans
se laisser distraire.

Pour une mémoire motrice : il vous faudra prendre des notes lors de vos révisions. En effet,
cette mémoire est liée à l'écriture. Ecrire, réécrire, faire et refaire les schémas, tableaux et
dessins. Attention, réécrire les informations clés ou difficiles à intégrer.

Elle dépend de l'intérêt porté aux informations reçues. Ainsi, les matières favorites seront
retenues plus facilement et plus rapidement

Il faudra donc consacrer plus de temps aux matières les moins aimées. Ceci ne rend pas le travail
plus agréable, je vous l'accorde, mais il le rendra plus efficace.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


30

Utilisez des abréviations

Pensez à numéroter vos pages ainsi qu'à noter la date du cours

Si vous êtes perdus dans la prise de note, laissez un espace afin de pouvoir compléter (avec le
dictaphone, votre binôme etc.)

Aérer vos notes afin qu'elles soient plus lisibles, plus digestes et afin de pouvoir ajouter des
informations lors de la relecture ou de vos révisions

Si vous le pouvez, notez les explications orales des tableaux, schémas, formules cela en
facilitera nettement la compréhension et l'assimilation. Ceci est davantage possible lors du
travail en binôme.

Notez un maximum d'informations, surtout si vous ne connaissez que peu la matière (difficile
pour vous de sélectionner les informations pertinentes et essentielles si vous êtes novice !)

Adaptez la prise de note à chacun des cours : selon le rythme du professeur, la difficulté de la
matière, la présence de schémas/tableaux, etc.

Les moyens mnémotechniques

Du nom de Mnémé, la muse de la mémoire, la mnémotechnique est l’ensemble des astuces


permettant d’augmenter ses capacités de mémorisation.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Certaines astuces se transmettent de génération en génération, comme le fameux “mais ou et
31
donc or ni car“, mais les moyens mnémotechniques les plus efficaces restent ceux que vous
vous inventez, que vous vous créez.

Pour cela, encore faut-il être connaître toutes les formes qui s’offrent à vous, les mnémoniques!

Vous devrez faire appel aux mémos à chaque fois que vous n'arrivez pas à mémoriser une partie
de votre cours ou si vous craignez de confondre des éléments.

En effet, ils permettent de gérer la surinformation, c'est à dire de garder en mémoire une
multitude de connaissances, et ceci de façon durable.

Le temps précieux ainsi gagné vous permettra d'approfondir votre savoir et de prendre une
longueur d'avance.

Vous retiendrez mieux les mémos exposant des situations farfelues. C'est pourquoi il faut
absolument être imaginatif et ne pas s'enfermer toujours dans le même style de moyens.

• Des images
• Des acronymes et acrostiches
• Des rimes
• Des codes
• Des phrases
• Des associations
• Des parcours mémoriels, etc.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


32 Réussir ses examens
Les formes d’examens

QCM = Question à Choix Multiples = QCM sans patron de réponse : une ou plusieurs réponses
justes.

QCS = Question à Choix Simple = QCM avec patron de réponse : une seule réponse possible.

QR = Question Rédactionnelle.

QROC = Question à Réponse Ouverte et Courte.

Pour répondre aux QCM

En général, vous aurez 1 à 2 minutes par QCM (variable selon les matières)

Pour éviter le stress causé par ce délai, il est conseillé de vous entraîner avec les annales en
vous chronométrant !

Et dites-vous bien que tout le monde se trouve dans le même cas que vous !

Le comptage des points

Pour les QCM sans patron de réponse :

• lorsque vous avez 1 faute, vous avez 0,5/1,


• lorsque vous avez 2 fautes, vous avez 0,2/1,
• avec 3 fautes ou plus, vous avez 0/1

Pour les QCM avec patron de réponse :

• 1/1 si la réponse cochée est bonne,


• 0/1 dans le cas contraire

Pour les QR et QROC, il n'est pas possible de calculer ses points.

Pour répondre aux QCM

Prenez le temps de bien lire l'énoncé avant de vous précipiter sur les propositions

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Prenez également le temps de lire les propositions. Sinon vous risquez de lire ce que vous
33
souhaitez lire et non pas ce qui est écrit !

Repérez les mots clés de l'énoncé ainsi que les négations afin de ne pas vous faire piéger.

Surveillez l'heure régulièrement. Quand on est concentré, le temps défile à une vitesse
incroyable.

Si vous ne connaissez pas la réponse à un QCM, choisissez la réponse qui vous semble la plus
pertinente et ... croisez les doigts ! Comme on dit. .. qui ne tente rien n'a rien !

Rédiger une réponse rédactionnelle

Soyez clair, allez à l'essentiel et placez le maximum de mots-clés.

Le baratin est à éviter. De toute façon, vous n'aurez certainement pas la place d'en mettre !

Faites des phrases courtes et pensez à utiliser des mots de liaison.

Dans l'introduction et la conclusion, mettez des éléments nouveaux. Ne faites surtout pas de
répétitions ou de reformulations d’informations.

Vous pouvez utiliser un brouillon pour y poser vos idées, mots-clés et grands axes (cela évitera
que vous en oubliiez la moitié dans la précipitation), mais faites attention à ne pas y perdre tout
votre temps !

Mettez-vous à la place des correcteurs qui ont une tonne de copie à corriger. Sachez qu'ils
peuvent vous retirer des points si la présentation, l'écriture et l'orthographe ne sont pas soignées
! Si vous avez terminé avant la fin de l'épreuve, relisez-vous ! Le temps imparti est prévu pour
un étudiant connaissant parfaitement son cours. Alors profitez-en pour revoir tout le cours dans
votre tête et vérifier que vous n'avez rien oublié et aussi... que vous n'avez pas fait de fautes !

Le pré-examen

Travaillez au maximum de vos capacités pendant la période de révision, mais n'arrivez surtout
pas épuisé aux examens !

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


De plus, la semaine d'examens vous paraîtra longue. Pourtant il vous faudra être au meilleur de
34
votre forme pour assurer jusqu'à la dernière minute d'exam ! li y a bien trop d'étudiants qui
regrettent d'avoir coché la mauvaise case alors qu'ils connaissaient très bien la bonne réponse !
Tout ça à cause d'un manque de sommeil !

La veille des examens

Chacun sa méthode ! ce qui est sûr, c'est qu'il serait bien trop long et donc impossible de tout
revoir, et cela ne serait pas efficace ! De plus cela pourrait entraîner des confusions et du stress
supplémentaire.

Revoir ce que vous maîtrisez le mieux vous donnera confiance en vous et vous permettra d'être
plus serein pour les examens.

Vous pouvez aussi travailler sur ce que vous savez moins bien. Travailler vos lacunes vous
rassurera !

Pas de question sans réponse

À vous d'adopter la stratégie qui vous convient le mieux !

Essayez de vous détendre (ce qui est plus facile à dire qu'à faire, il faut l'avouer !) .

Pensez à préparer votre convocation, votre carte d'étudiant et tout votre petit nécessaire à la
réussite : trousse (contenant votre crayon préféré en 2 exemplaires (noir pour remplir les grilles
de QCM, gomme, crayon de bois, surligneur, effaceur ...) , calculatrice (avec piles de rechange),
montre, bouteille d'eau, en-cas pour recharger vos batteries entre les épreuves…

Ne mangez pas un repas trop copieux qui pourrait être cause de difficulté de digestion et donc
d’endormissement.

Ne vous couchez pas trop tard !

N'oubliez pas que les heures avant minuit sont les plus importantes pour la récupération !

Le jour J

Le matin de l'examen

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Vous avez très mal dormi et avez l'impression que vous ne parviendrez jamais ni à répondre
35
aux questions ni même à tenir éveillé toute la journée ! C'est normal. C’est le STRESS !

Pensez à l'après examen, à la détente et au repos dont vous pourrez profiter après. Mais pensez
aussi à tous les efforts que vous avez fournis jusque-là.

On n'oublie pas également de prendre un petit déjeuner copieux et équilibré (Même si on a la


boule au ventre !) Il faut manger de quoi tenir toute la matinée. La quantité d'énergie nécessaire
à combattre les QCM est assez conséquente !

Pendant l’examen

Servez-vous du papier brouillon pour y noter des éléments du cours et y effectuer des schémas.

Si vous paniquez sur une question, passez à la suivante et revenez dessus à la fin.

Ainsi vous ne vous stresserez pas et vous ne perdrez pas confiance.

S'il vous reste du temps, relisez-vous !

Mais méfiez-vous des corrections de dernière minute responsables d'une perte de points
importante.

Anti-stress

• Respire profondément avant de commencer ;


• Survole l’ensemble de l’examen ;
• Écris les premiers éléments de réponses qui te viennent à l’esprit ;
• Réponds aux questions les plus faciles afin d’augmenter ta confiance ;
• Alloue plus de temps aux questions les plus payantes ;
• Porte une grande attention aux mots clés ;
• Révise avant de remettre ta copie ;
• Vérifie la qualité de ton français ;
• Dis-toi des choses rassurantes « Je suis prêt, je suis capable ! » ;
• Réponds à toutes les questions ; il faut essayer.

Entre les épreuves

Pendant les pauses, évitez de parler du sujet de l’épreuve passée.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Les différents avis des autres peuvent être source d'un stress supplémentaire. Et les pauses sont
36
faites pour vous détendre.

Profitez donc pour vous ressourcer : prenez un grand bol d'air frais pour vous oxygéner le
cerveau, mangez un peu pour recharger vos batteries et attaquez la suite.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca


Références bibliographiques
37
Camille marie, objectif médecine, réussir son PACES, 2014, éditions médicilline, 324 pages

Charles Martin-Krumm, Marie-Josée Shaar, Cyril Tarquinio, Psychologie positive en


environnement professionnel, De Boeck Superieur, 8 nov. 2013 - 480 pages

Devos Valérie, Taskin Laurent, « Gestion par les compétences et nouvelles formes
d'organisation du temps et de l'espace », Revue française de gestion, 2005/3 (no 156), p. 93-
104.

Heitz Michèle, Douard Jean-pierre, « Stress au travail, la gestion du temps incriminée. « La


gestion du temps dans l’entreprise contemporaine : un apport réflexif sur le contexte actuel, les
façons de l’appréhender et de le réguler » », dans : éd., La souffrance au travail : quelle
responsabilité de l’entreprise ? Paris, Armand Colin, « Recherches », 2012, p. 201-230.

Margot Wibaut. Favoriser la mémorisation dans les apprentissages. Education. 2019.


ffdumas02404614f

Marra Donata, « Performance, apprentissage et santé des étudiants », Les Tribunes de la santé,
2012/2 (n° 35), p. 51-56.

Paivandi Saeed, « Chapitre 5. L’apprendre à l’université : l’effet du contexte pédagogique »,


dans : Apprendre à l’université. Sous la direction de Paivandi Saeed. Louvain-la-Neuve, De
Boeck Supérieur, « Pédagogies en développement », 2015, p. 121-145.

Pr SABRI Soundoss. MTU. Faculté de médecine dentaire. Université Hassan II de Casablanca

Vous aimerez peut-être aussi