Vous êtes sur la page 1sur 53

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Comité Interministériel Algérien de suivi de l’application de la convention d’Ottawa

GUIDE DES SERVICES D’ASSISTANCE EN ALGERIE

©FAPH

1
SOMMAIRE

INTRODUCTION

PREMIERE PARTIE : Services offerts spécifiquement aux victimes directes de mines antipersonnel

1. LA PENSION DE VICTIME
2. LES SERVICES DE READAPTATION FONCTIONNELLE ET D’APPAREILLAGE
3. LE SERVICE D’ASSURANCE

DEUXIEME PARTIE : Services pour les personnes handicapées (incluant les victimes directe de mines)

SANTE
READAPTATION
COUVERTURE SOCIALE DES PERSONNES HANDICAPÉES
SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE
PROTECTION SOCIALE
TRYNSPORT
LOGEMENT
EDUCATION
FORMATION PROFESSIONNELLE
CULTURE ET SPORT
ORGANISATIONS DE PERSONNES HANDICAPEES
FISCALITE

TROISIEME PARTIE : services accessibles à l’ensemble de la population

I. AGENCE NATIONALE DE GESTION DU MICRO CREDIT (ANGEM)


II. AGENCE NATIONALE DE SOUTIEN A L’EMPLOI DES JEUNES (ANSEJ)
III. AGENCE NATIONALE DE L’EMPLOI (ANEM)
IV. LA CAISSE NATIONALE D’ASSURANCE CHOMAGE (CNAC)
V. FONDS DU MINISTERE DES AFFAIRES RELIGIEUSES ET DES WAKFS :

2
Le document présent a été approuvé par les partenaires institutionnels et associatifs suivants :

Partenaires :
Les représentants du Comité Interministériel, spécifiquement les ministères suivants :
- Ministère de la Défense Nationale.
- Ministère de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme.
- Ministère des Moudjahidine.
- Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
Fédération : Fédération Algérienne des Personnes Handicapées.
Les associations partenaires :
- Association Nationale de Défense des Victimes de Mines, wilaya de Biskra (ANDVM).
- Association « Solidarité des Handicapés et Victimes de Mines », wilaya d'El Tarf (ASHVM).
- Association des Handicapés d'Igli, wilaya de Bechar (AHMI).
- Association Culturelle d'Intégration des Handicapés Moteurs, wilaya de Bechar (ACIHM).
- Association « 14 mars » des Handicapés Moteurs, wilaya de Nâama (AHMN).
- Association « EL HAYATE » des Handicapés Moteurs de Sebdou, wilaya de Tlemcen (AEHM).
- Association « Promotion de l'Handicapé » de Ain-Kechera, wilaya de Skikda (APH).

Comité de relecture : Léo Goupil BARBIER, Chargé des publications et de la gestion des connaissances au sein du
Programme Maghreb - Louis BOURGOIS, Coordinateur Technique au sein du Programme Maghreb – Alexandre
PINON, Chef de mission Algérie, Elke HOTTENTOT, Référente Technique Assistance aux Victimes de mines -
Handicap International

Date de parution : Octobre 2013.

Crédits photo de couverture : © Fédération Algérienne des Personnes Handicapées (FAPH).

Edition : © Handicap International – Programme Maghreb.

Conception : Kaiser Communication.

Cette publication a été réalisée dans le cadre du projet « Action contre les mines » mis en œuvre de janvier 2010 à juillet
2013 par Handicap International et ses partenaires et soutenu par le Programme des Nations Unies pour le
Développement (PNUD).

Les résultats, interprétations et conclusions exprimés dans ce document sont de la seule responsabilité de leurs auteurs,
et ne sauraient être attribués en aucune manière au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ou
aux partenaires institutionnels et associatifs du projet.

Handicap International
Programme Maghreb - Mission Algérie
Lot n° 15 Coopérative El Istiklal, Tahar Bouchet, (Ex Campagne Semar), Bir Khadem, Alger.
Tél / Fax: + 213 (0) 23 59 71 63
Email : accueil@hi-algerie.org

Ce document peut être utilisé ou reproduit sous réserve de mentionner la source, et uniquement pour un usage non
commercial.

INTRODUCTION

Les services existant en Algérie mis à la disposition des victimes directes de mines antipersonnel et Restes Explosifs de
Guerre (REG), ainsi que leurs familles et/ou aux personnes handicapées émanent de plusieurs structures de l’Etat. Ils
sont divers mais souvent méconnus par ceux- là mêmes à qui ils sont destinés. Ce guide tend à les répertorier et à les
mettre à la disposition des personnes concernées, « conformément à l’action 31 du plan d’action de Carthagéne qui
incite les Etats Parties à la Convention d’Ottawa à mieux faire connaitre aux victimes des mines leurs droits et les
services dont elles peuvent disposer ».

3
Ce guide a pour vocation de répondre de façon simple et concise aux préoccupations exprimées par les victimes et
personnes handicapées, recueillies au cours des nombreux et différents échanges établis.

A qui s’adresse ce guide ?

Ce guide se divise en trois parties principales :

x La première partie présente aux victimes directes, de mines antipersonnel et Restes Explosifs de Guerre
(REG), et leurs familles, les principaux services qui leur sont offerts spécifiquement, ainsi que les procédures
et les adresses permettant d’y accéder ;

x La seconde partie présente les services offerts à toutes les personnes handicapées, incluant les victimes directes
de mines/REG ;

x La troisième et la dernière partie présente les différents services d’insertion économique accessibles à tous les
citoyens, handicapés ou non.

Avertissement : il est probable que certains services aient été omis dans cet ouvrage car ils n’ont pu être identifiés à
temps, malgré tous les efforts de nos équipes. Si vous souhaitez néanmoins nous signaler vos activités, nous vous
invitons à nous écrire à l’adresse postale mentionnée en première page.

Toutes les informations publiées relatives aux conditions d’accès et d’utilisation sont susceptibles de changer et
demeurent sous l’entière responsabilité des services. Handicap International décline toute responsabilité si des
changements sont constatés par les usagers depuis que les services ont été répertoriés.

4
PREMIERE PARTIE : Services offerts spécifiquement aux victimes directes de
mines antipersonnel

1. LA PENSION DE VICTIME
Le statut de victime de mine antipersonnel est accordé par l’ordonnance n° 74-3 du 16 janvier 1974 portant attribution
de pensions aux victimes d’engins explosifs posés pendant la guerre de libération nationale ainsi qu’à leurs ayants droit,
modifiée par la loi n° 88-19 du 12 juillet 1988.
La première étape pour toute victime de mine est l’obtention du brevet de pension, qui donne notamment droit à une
prise en charge dans les centres de rééducation fonctionnelle et de repos des moudjahidine.

Remarque : La pension est une allocation financière versée aux victimes des mines selon le taux d’handicap fixé sur
la base d’une expertise médicale. Elle est accordée aux victimes de mines dont l’incapacité est supérieure à 20%.

Montant de la pension :

Taux d’handicap Par mois / DA (dernière revalorisation 2013)


100% 18 000,00
95 % 17 100,00
90 % 16 200,00
85 % 15 300,00
80 % 14 400,00
75 % 13 500,00
70% 12 600,00
65% 11 700,00
60 % 10 800,00
55 % 9 900,00
50 % 9 000,00
45 % 8 100,00
40 % 7 200,00
35 % 6 300,00
30 % 5 400,00
25% 4 500,00
20 % 3 600,00

Procédure d’obtention de la pension de victime de mine :


La victime de mine adresse un dossier à la Direction des Moudjahidine de la wilaya de résidence comprenant les pièces
suivantes :
x Un (01) formulaire administratif « Demande de pension pour victime civile » (à retirer à la direction des
Moudjahidine) ;
x Trois (03) déclarations sur l’honneur de la part des témoins ;
x Un (01) dossier médical comprenant : 1 certificat médical déterminant le taux d’handicap, 1 rapport médical
déterminant les lésions et le taux d’atteinte.
x Un (01) exemplaire du procès-verbal de la gendarmerie nationale précisant que les blessures sont dues à une
mine datant de la guerre de libération, le lieu et les témoins oculaires.
x Un (01) extrait d’acte de naissance de l’intéressé (n° 12).
x Une (01) fiche familiale.
x Une (01) photocopie de la carte nationale d’identité.
x Un (01) certificat de résidence.
x Deux (02) photos d’identité.
x Un (01) chèque CCP (Compte Courant Postal) ou bancaire barré ;
x Un (01) extrait de rôle (Certificat de non activité) ;
x Une (01) attestation de non affiliation à la caisse d’assurance C.A.S.N.O.S.
x Une (01) attestation de non affiliation à la caisse d’assurance C.N.A.S.

5
Procédure pour obtenir le transfert de pension pour veuve de victime de mine après décès de la victime (pension
de réversion) :
x Une (01) demande de pension ;
x Le brevet de pension original de la victime ;
x Un (01) acte de décès ;
x Un (01) extrait d’acte de naissance de la veuve « n°12 » ;
x Une (01) fiche familiale.
x Une (01) attestation de non remariage.
x Un (01) chèque CCP (Compte Courant Postal) ou bancaire barré.
x Deux (02) photos d’identité.
x Une attestation de Fredha (document obligatoire qui désigne les héritiers pour le partage des biens).

Procédure pour obtenir la pension de victime des mines pour le père et la mère (pension d’ascendants) :
x Une (01) demande de pension (formulaire VEE).
x Un (01) certificat de décès de la victime.
x Un (01) extrait d’acte de naissance N°12 des intéressés (père et mère).
x Une (01) fiche familiale de l’état civil de la victime.
x Un (01) exemplaire du procès-verbal de l’accident de la gendarmerie nationale.
x Un (01) certificat de résidence.
x Une (01) déclaration sur l’honneur de non dépôt de dossier dans une autre wilaya.
x Deux (02) photos d’identité.
x Un (01) chèque CCP (Compte Courant Postal) ou bancaire barré.

2. SERVICES DE READAPTATION FONCTIONNELLE ET D’APPAREILLAGE


Les victimes de mines bénéficient des prestations des structures de réadaptation fonctionnelle, d’appareillage et des
centres de repos sous tutelle du ministère des Moudjahidine.

A. Le Centre National de Réadaptation de Douera et ses annexes régionales :

Le centre national pour l’appareillage des invalides victimes de la guerre de libération nationale se situe à Douera.
Il a pour mission de fournir à ces victimes les services suivants :
x Fabrication et réparation de membres artificiels.
x Fabrication et réparation de chaussures médicales.
x Fabrication de corsets et attèles médicales.
x Distribution des fournitures d’aide à la marche.
x Consultations et examens cliniques assurés par des médecins spécialistes.
x Séances de rééducation fonctionnelle assurées par des professionnels spécialistes
x Suivi et contrôle des grandes victimes appareillées dans le cadre d’un programme

Centre national de
Tél Fax Adresse
réadaptation et ses annexes
Route Rahmania BP 44
Centre National de Douéra 021 41 69 65 021 41 62 81
Douera Wilaya : Alger
Hammam Debbagh
Guelma (annexe) 037 22 95 47 037 22 95 46
Wilaya de Guelma
05 rue Hammam Bouhdjar
Hammam Bouhdjar (annexe) 043 71 59 31 043 71 59 31
Wilaya : Ain Temouchent
Naama « alkdima »
Nâama (annexe) 049 79 68 48 049 79 63 07
Wilaya Naama
5, rue Baadid keddour
Oran (annexe) 041 32 39 55 041 32 39 55
Wilaya : Oran

6
Procédure pour bénéficier des services du Centre national de réadaptation de Douéra et de ses annexes :

La victime directe de mine adresse un dossier, à la Direction des Moudjahidine ou au Centre de réadaptation et
d’appareillage de Douéra ou à l’une de ses annexes la plus proche de son lieu de résidence, avec les pièces suivantes :

x Une (01) photocopie du Brevet de pension.


x Un (01) certificat médical détaillant le pourcentage (%) de l’amputation.
x Deux (02) photos d’identité.
x Un (01) certificat de résidence.
x Un (01) extrait d’acte de naissance.
x Une (01) fiche individuelle ou familiale.
x Une (01) photocopie de la carte nationale d’identité.
x Une (01) fiche communale.

¾ le Service mobile du Centre national de Douéra ( ) :


C’est un service de proximité basé au Centre national de Douéra. Il comprend une équipe mobile, composée de
médecins et de techniciens en appareillage, qui se déplace une à deux fois par an pour assurer des services spécifiques
de réadaptation aux victimes (prise de mensurations, conseils, orientations...) des localités non couvertes par les
annexes.

Avant ses déplacements, l’équipe s’occupe de prévenir les directions des Moudjahidine des dates d’arrivée et des lieux
des visites médicales. Chaque direction des Moudjahidine transmet les informations aux associations des zones
intéressées qui transmettent à leur tour aux populations les renseignements nécessaires pour accéder au service.

Procédure pour bénéficier du service mobile :


x Une (01) photocopie du Brevet de pension.
x Un (01) certificat médical détaillant le pourcentage (%) de l’amputation.
x Deux (02) Photos d’identité.
x Un (01) certificat de résidence.
x Un (01) extrait d’acte de naissance.
x Une (01) fiche individuelle ou familiale.
x Une (01) photocopie de la carte nationale d’identité.

B. Les Centres de repos et thalassothérapies (« Hammams ») :


Les centres de repos et de thalassothérapies (hammams) sous la tutelle du Ministère des Moudjahidine sont également
accessibles aux victimes de mines qui bénéficient de nombreux services tels que :
- hôtellerie avec aménagements spécialisés
- soins médicaux au quotidien.
- bains et massages corporels.
- activités physiques et sportives

Remarque : Le coût d’accès aux centres de repos (Hammams) est couvert en partie par la CNAS, qui prend en
charge 80% des frais, le bénéficiaire devant prendre en charge les 20% restant (voir ci-dessous les procédures pour
bénéficier de cette prise en charge).

Il existe 14 centres à l’échelle nationale, dont voici les coordonnées :

Hammam Guergour, Sétif Hammam Zelfana, Ghardaia

7
Wilaya Centres de repos Adresse Tél Fax
Centre de repos Hammam
07- Biskra Cité des Moudjahidine 033 75 89 66 033.75.84.88
Salihine
Centre de repos des commune de Hammamet,
12- Tebessa 037 40 13 98
Moudjahidine Hammamet wilaya de Tebessa
Centre de repos des commune de Kheir Oued
18- Jijel 034 41 91 04 034.41.91.05
Moudjahidine Béni Belaid Adjoul, wilaya de Jijel
Centre de repos des 19300 commune de
19- Sétif Moudjahidine Hammam Hammam Guergour, 036 80 04 42
Guergour wilaya de Sétif
Centre de repos des
commune de.Ouled
20- Saida Moudjahidine, Hammam 048.46.61.52
Khaled, wilaya de Saida
Rabi
Centre de repos Hammam commune de Hammam
24- Guelma 037 22 80 26 037 22 80 25
Debagh Debagh, wilaya de Guelma
Centre de repos des commune de Mezghren,
27- Mostaganem
Moudjahidine wilaya de Mostaganem
commune de Bouhanifia,
29- Mascara Centre de repos Bouhanifia 045 86 85 01
wilaya de Mascara
Centre de repos des commune d.EL Kala,
36- El Tarf 038 66 24 81
Moudjahidine El Kala wilaya d’EL Taref
Centre de repos Hammam commune d’El Amma,
40- Khenchela 032 32 57 53 032 31 94 50
Salihine wilaya de Khenchela
Centre de repos commune de Bouharoune,
42- Tipaza 024 46 12 70 024 46 45 19
Bouharoune, wilaya de Tipaza
Centre de repos Hammam commune de Hammam
44- Ain Defla 027 64 31 41 027 64 34 84
Righa Righa
Ain Ouarka, commune
45- Nâama Centre de repos Ain Ouarka
d.Assela, wilaya de Nâama
Centre de repos des
commune de Zelfana,
47- Ghardaia Moudjahidine Hammam 029 86 30 70 029 86 39 30
wilaya de Ghardaia
Zelfana,

Procédure à suivre afin de bénéficier des services des centres de repos :


Afin de bénéficier du financement par la CNAS (80% du coût total), la victime de mines antipersonnel doit fournir
un dossier comprenant les pièces suivantes :
x N° d’immatriculation d’assuré social (carte d’assurance)
x Un (01) extrait de rôle.
x Un (01) certificat médical.
x Un questionnaire CNAS à remplir par le médecin traitant.
x Une (01) pièce d’identité valable (permis de conduire catégorie F ou carte nationale d’identité)
x Accord du médecin de la CNAS.

3. LE SERVICE D’ASSURANCE

Le Ministère des Moudjahidine prend en charge les frais de la couverture sociale des victimes de mines dans deux cas
spécifiques :

A. Victimes des mines au chômage :


Le ministère des Moudjahidine prend en charge les cotisations pour les victimes de mines au chômage. Ceci leur permet
d’avoir une couverture pour le remboursement des soins médicaux et des médicaments.

8
B. Complément de cotisation de retraite :
Le ministère des Moudjahidine prend en charge les cotisations des années manquantes à la caisse nationale de retraite,
en raison de l’impossibilité de la victime de travailler au regard de son état.

Procédure pour bénéficier de l’assurance :

La victime de mine adresse un dossier à la Direction des Moudjahidine de la Wilaya de résidence comprenant les pièces
suivantes :
x Deux (02) photocopies du Brevet de pension.
x Deux (02) extraits d’acte de naissance N°12 de l’intéressé.
x Deux (02) fiches familiales de l’état civil de la victime.
x Un (01) certificat de résidence.
x Une (02) attestations de non activité.
x Une (01) attestation de non affiliation à la caisse d’assurance (C.N.A.S).
x Une (01) attestation de non affiliation à la caisse d’assurance (C.A.S.N.O.S).
x Une (01) attestation de non perception de pension de retraite (C.N.R).
x Une (01) attestation N° 01 de la caisse d’assurance (C.N.A.S).
x Un (01) extrait de rôle.

9
DEUXIEME PARTIE : Services pour les personnes handicapées (incluant les victimes directes de mines)
™ Cadre juridique : Les services dont peuvent bénéficier les personnes handicapées en Algérie sont principalement encadrés par la loi n° 02-09 du 8 mai 2002 relative à la
protection et à la promotion des personnes handicapées. A cette loi, s’ajoutent de nombreux textes (circulaires, décrets d’application, etc.) qui apportent notamment des
précisions sur certains dispositifs ou services spécifiques.

SAN E
™ Eléments généraux : Les structures et établissements de santé assurent des prestations préventives, curatives, palliatives, de diagnostic et de réadaptation fonctionnelle, avec ou
sans hospitalisation.

™ Cadre juridique : La loi n° 02-09 du 8 mai 2002 relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées, et notamment l’article 3 « Assurer les soins spécialisés, la
rééducation fonctionnelle et la réadaptation » offre un cadre juridique en matière de santé.

LES ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS SPECIALISES (EHS) : Les Hôpitaux suivants offrent des services de soins spécialisés aux personnes handicapées et
victimes de mines :

Spécialité Hôpitaux Adresses Tél/Fax


Tél : 021 91 21 63
Hôpital de Ben Aknoun 14, Rue des deux Bassins Alger
Fax : 021 91 67 79
Appareil locomoteur
Hôpital de Douera Douera Tél : 021 41 76 75 / 77
Tél : 021 64 61 72 / 73
Brûlés et chirurgie réparatrice EHS des Brulés et Chirurgie Réparatrice Avenue Pasteur, Alger
Fax : 021 64 79 97
Centre Pierre et Marie Curie CHU Mustapha, Place du 1er Mai, Alger Tél : 021 23 66 66

Cancérologie Centre Anti Cancer (CHU FRANTZ FANON) CHU Frantz Fanon, Cité Zabana, Blida Tél : 025 41 29 81 / 83

Centre anticancéreux pédiatrique E. Abdelkader Misserghine, Oran Tél : 041 31 17 11


Tél : 031 83 74 31 / 37
Clinique El-Riadh Constantine
Fax : 031 83 75 21
Cardiologie et chirurgie cardiaque
Clinique Abderrahmani Mohamed Bir-Mourad-Rais, Alger Tél : 021 54 26 79
Tél : 038 52 28 69 / 21 78
Gynécologie obstétrique et pédiatrie Hôpital El-Bouni El-Bouni, Annaba
Fax : 038 52 14 74
Gynécologie obstétrique
Etablissements Hospitaliers Spécialisés de Sidi Mabrouk Sidi Mabrouk, Constantine Tél : 031 62 26 59
et pédiatrie Chirurgie pédiatrique
Maladies infectieuses Hôpital docteur El-Hadi Flici (El Kettar) Bab Djedid, Casbah Alger Tél : 021 96 29 97

10
Spécialité Hôpitaux Adresses Tél/Fax
Médecine de sport et cardio- Hôpital des maladies cardio-vasculaires et médecine du
Clerval, Ben Aknoun, Alger Tél : 021 93 90 68
vasculaire sport Dr. Maouche Mohand Amokrane
Rue Haddad Abderazak, Bab Djedid, Tél : 021 96 38 25
Neurochirurgie Hôpital neurochirurgical Ali Aït-Idir
Casbah Alger Fax : 021 96 04 58
Ophtalmologie Clinique d'Ophtalmologie d'Oran Oran Tél : 041 40 11 47 / 39 15 48
Tél : 046 41 75 16
Hôpital psychiatrique Hamdani Aada Route des pains, Tiaret
Fax : 046 41 74 07
Hôpital psychiatrique Fernane Hanafi Oued Aissi,Tizi-Ouzou Tél : 026 22 51 23
Hôpital psychiatrique Drid Hocine Alger Tél : 021 23 41 59 / 32 35
Tél : 036 94 11 72/ 73 / 96
Hôpital psychiatrique Ain-Abassa, Sétif
Fax : 036 94 13 12
Psychiatrie Hôpital psychiatrique El-Harrouch, Skikda Tél : 038 79 00 75
Hôpital psychiatrique Er-Razi Annaba Tél : 038 84 97 51
Hôpital psychiatrique Oued Athmania, Mila Tél : 031 50 75 86 / 87
Tél : 021 36 13 37
Clinique psychiatrique Mahfoud Boucebci Chéraga, Alger
Fax : 021 37 23 30
Hôpital psychiatrique Sidi Chami Oran Tél : 041 49 47 05
Hôpital psychiatrique Djebl Ouahch Constantine Fax: 031 61 01 31
Pédiatrie Hôpital pour enfants Canastel Canastel, Oran Tél : 041 43 31 29
Hôpital de Rééducation-réadaptation fonctionnelle Tél : 021 32 70 55 / 33
Azur Plage, Staouéli, Alger
d’Azur Plage Fax : 021 32 70 22
Hôpital Kassdi Merbah de Rééducation-réadaptation Tél : 021 55 01 10
Texraine, Bir Khadem. Alger
fonctionnelle de Tixeraine Fax : 021 55 02 19
Hôpital de Rééducation-réadaptation fonctionnelle de Tél : 045 86 77 19
Bouhanifia, Mascara
Rééducation fonctionnelle Bouhanifia Fax : 045 86 72 83
Hôpital de Rééducation-réadaptation fonctionnelle de Tél : 036 95 03 19 / 18
Ras el Ma, Sétif
Ras-El-Ma Fax : 036 95 03 20
Hôpital de Rééducation-réadaptation fonctionnelle de Tél : 038 87 43 54 / 41 94
Seraidi, Annaba
Seraïdi Fax : 038 48 14 53
Hôpital de Bechar Localité: cité Al Badr Bechar Tél : 049 83 28 42
Urgences médico-chirurgicales Hôpital des urgences médico-chirurgicales Salim Z'Mirli Route de Baraki, El Harrach Alger Tél : 021 82 10 50
Uro-néphrologie Clinique DAKSI Constantine Tél : 031 61 27 50

11
READAPTATION

L’OFFICE NATIONAL D’APPAREILLAGE ET D’ACCESSOIRES POUR


PERSONNES HANDICAPEES (ONAAPH) :

™ Eléments généraux : C’est un organisme qui offre des aides techniques aux personnes handicapées. Selon
le type de handicap et le taux d’incapacité mentionné sur la carte d’handicapé, l’achat de ces aides
techniques est subventionné par la Caisse Nationale d’Assurance Sociale (CNAS).
Il dispose de différentes infrastructures et d’une équipe mobile composée de médecins, d’orthoprothésistes
et d’agents administratifs permettant de couvrir entièrement le territoire national.

™ Cadre juridique : D’après la loi n° 02-09 du 8 mai 2002 relative à la protection et à la promotion des
personnes handicapées (art. 3), l’Etat doit « assurer les appareillages, accessoires et aides techniques
nécessaires aux personnes handicapées, ainsi que les appareillages et instruments adaptés à l’handicap et
d’en garantir, au besoin, le remplacement ».

Comment bénéficier des produits de l’ONAAPH :


A. Vente avec prise en charge : Cela signifie que l'organisme de sécurité sociale où vous êtes affilié va vous
payer 80% ou 100%, ou selon son taux, du montant de votre accessoire et/ou appareil. Ceci est précisé dans
un document qui servira de bon de commande pour l'ONAAPH.
— Si vous êtes déjà affilié : Il vous suffira de :
x Consulter en premier lieu, un médecin externe qui vous donnera une prescription selon votre handicap ;
x Consulter ensuite un médecin spécialiste de l’ONAAPH qui vous fournira une prescription selon votre
handicap, assisté par un technicien appareilleur qui définira le choix de votre appareillage ;
x L’ONAAPH vous remettra sur place un devis accompagné d’une demande de prise en charge ;
x Se diriger vers votre organisme (caisse) d’affiliation pour vous établir une prise en charge, muni des
pièces suivantes :
- Une (01) photocopie de la carte d'handicapé ;
- Une (01) photocopie de la carte de sécurité sociale (carte Chifa) ;
- Deux (02) prescriptions médicales (du médecin externe et ONAAPH) ;
- Un (01) devis établi par l'ONAAPH ;
- Une (01) attestation de salaire ;
- Une (01) fiche familiale.
x Se présenter à l’ONAAPH muni de la prise en charge pour la fabrication de l’appareillage ou pour la
réception de votre accessoire.

— Si vous n’êtes pas affilié :


Un dossier médical doit être établi en consultant un médecin spécialiste qui vous fournira un certificat
médical évaluant votre handicap. Vous vous présenterez, muni de votre dossier médical, à la Direction de
l’Action Sociale (DAS) de votre lieu de résidence qui se chargera de vous établir une carte attestant de votre
handicap vous permettant de vous affilier à un organisme de sécurité sociale.
En effet, et afin de bénéficier de l’assurance maladie, il convient tout d’abord d’obtenir un numéro
d’immatriculation grâce à un dossier composé des pièces suivantes :
x Une (01) demande d’affiliation (imprimé à récupérer et à remplir au niveau de votre organisme de
sécurité sociale) ;
x Une (01) photocopie de la carte d’immatriculation pour toute personne déjà assurée à la sécurité
sociale ;
x Un (01) extrait d’acte de naissance délivré par la commune de naissance pour tout assuré non
immatriculé à la sécurité sociale ;
x Une (01) fiche familiale ou individuelle d’état civil en fonction de la situation de l’assuré (marié ou
célibataire) ;
x Une (01) pièce justifiant la qualité d’ayant droit pour toute personne à charge ne figurant pas sur la
fiche d’état civil. (copie légalisée de la décision de Kafala pour les enfants pris en charge dans ce cadre-
là, attestation sur l’honneur délivrée à l’APC pour les autres cas de figure.) ;
x Une (01) photocopie légalisée de la carte d’handicapé ;
x Une (01) attestation de prise en charge par l’Etat : Allocation Forfaitaire de Solidarité « AFS » ;

12
x Un (01) chèque barré pour le virement bancaire ou postal des prestations ;
x Une (01) attestation de chômage des parents (pour les enfants uniquement) ;
x Une (01) attestation de non affiliation à la CNAS ;
x Une (01) attestation de non affiliation à la CASNOS ;
x Une (01) attestation de non activité salariale.

Après l’obtention de la carte d’immatriculation, il vous suffira de :


x Consulter en premier lieu, un médecin externe qui vous donnera une prescription selon votre handicap ;
x Consulter ensuite un médecin spécialiste de l’ONAAPH qui vous fournira une prescription selon votre
handicap, assisté par un technicien appareilleur qui définira le choix de votre appareillage ;
x L’ONAAPH vous remettra sur place un devis accompagné d’une demande de prise en charge ;
x Se diriger vers votre organisme d’affiliation (CNAS ou CASNOS ou CACOBATH) pour vous établir
une prise en charge (100% ou 80% selon le cas), munis des pièces suivantes :
- Une (01) photocopie de la carte d'handicapé;
- Une (01) photocopie de la carte de sécurité sociale (carte Chifa) ;
- Deux (02) prescriptions médicales (du médecin externe et ONAAPH) ;
- Un (01) devis établi par l'ONAAPH ;
- Une (01) attestation de salaire ;
- Une (01) fiche familiale.
x Se présenter à l’ONAAPH muni de la prise en charge pour la fabrication de l’appareillage ou pour la
réception de votre accessoire.

B. Vente sans prise en charge :


- Consulter un médecin externe qui vous orientera.
- Consulter un médecin de l'ONAAPH qui vous fournira une prescription selon votre handicap.
- Établissement d'un devis (au niveau de l'ONAAPH).
- Se présenter à l'ONAAPH, munis du montant du devis, pour la fabrication de l'appareil ou pour la
réception de votre accessoire.

Remarque : Les aides techniques à la marche peuvent être vendues sans prescription médicale

Coordonnées :

Sièges de l’ONAAPH Adresses Tél/Fax


Tél : 021 71 90 71
Direction générale 09, Bd Victor Hugo, Alger
Fax : 021 71 90 62
Cité Ben Boulaïd (ex Eucalyptus) - Tél : 021 26 87 10
Centre
Bourouba, Alger Fax : 021 26 90 07
Tél : 031 92 52 84
Est 37, Rue Benazzouz, Belle vue, Constantine
Fax : 031 93 52 84
Tél : 041 40 11 84
Ouest 06, Rue, Taleb, Mohamed, Miramar, Oran
Fax : 041 40 09 54
Tél : 049 80 07 84
Bechar Bechar
Fax : 049 80 07 84
Tél : 049 76 18 38
Ain Sefra wilaya de Nâama Cité Amel, bloc D, Ain Sefra
Fax : 049 76 18 38

COUVERTURE SOCIALE DES PERSONNES HANDICAPÉES

1. ASSURANCE MALADIE ET CAISSE NATIONALE DE SECURITE SOCIALE :


Eléments généraux : La Direction de l’Action Sociale assure les cotisations pour la couverture sociale des
personnes handicapées auprès de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. Un service d’assurance maladie est
assuré par cette même caisse qui prend en charge :

13
x les remboursements des prestations de soins de toutes natures effectuées dans le secteur privé. Les
soins effectués dans les structures de santé publique sont gratuits ;
x les différents appareillages et aides techniques pour personnes handicapées ;
x la prise en charge des cures thermales prescrites par des médecins ;

Procédures pour bénéficier de l’assurance maladie : il convient tout d’abord d’obtenir un numéro
d’immatriculation, pour cela il y a lieu de fournir un dossier composé des pièces suivantes :
x Une (01) demande d’affiliation (imprimé à récupérer et à remplir au niveau de votre organisme de
sécurité sociale) ;
x Une (01) photocopie de la carte d’immatriculation pour toute personne déjà assurée à la sécurité
sociale ;
x Un (01) extrait d’acte de naissance délivré par la commune de naissance pour tout assuré non
immatriculé à la sécurité sociale ;
x Un (01) fiche familiale ou individuelle d’état civil en fonction de la situation de l’assuré (marié ou
célibataire) ;
x Une (01) pièce justifiant la qualité d’ayant droit pour toute personne à charge ne figurant pas sur la
fiche d’état civil (copie légalisée de la décision de Kafala pour les enfants pris en charge dans ce cadre-
là, attestation sur l’honneur délivrée à l’APC pour les autres cas de figure.) ;
x Une (01) photocopie légalisée de la carte d’handicapé ;
x Une (01) attestation de prise en charge par l’Etat : Allocation Forfaitaire de Solidarité « AFS » ;
x Un (01) chèque barré pour le virement bancaire ou postal des prestations ;
x Une (01) attestation de chômage des parents (pour les enfants uniquement) ;
x Une (01) attestation de non affiliation à la CNAS ;
x Une (01) attestation de non affiliation à la CASNOS ;
x Une (01) attestation de non activité salariale.

2. LA CARTE CHIFA :

Le système de la carte électronique Chifa, s’est progressivement étendu, et permet de


faire le lien (tier payant) par carte à d’autres catégories d’assurés sociaux, c’est-à-dire
les travailleurs salariés et non-salariés, à savoir les personnes handicapées, les
étudiants universitaires et les moudjahidine.
C’est une carte de Sécurité sociale qui permet d’identifier l’assuré ainsi que ses ayants
droit pour qu’ils puissent faire valoir leurs droits aux prestations de Sécurité sociale.
La carte sert en premier lieu à rembourser sans avoir à formuler la demande ni à remplir et présenter une feuille
de soins.

Il suffit seulement de la présenter chez le médecin, le dentiste, les pharmacies, les hôpitaux, auprès des agents de
la CNAS et des différents établissements de soins pour bénéficier de soins et de médicaments sans paiement.
L’assuré – ou l’un de ses ayants droit – doit aussi présenter la carte lors de toute démarche auprès de son centre
de paiement, pour se faire rembourser par exemple.
Par ailleurs, la carte comporte des informations personnelles sur l’assuré (état de santé, suivi médical,
remboursement des médicaments et examens médicaux).

Procédures pour obtenir la carte Chifa :


L‘ assuré social se présente au service CHIFA de l’antenne de wilaya de son affiliation avec un dossier
comportant :
x Une (01) photocopie légalisée d’une pièce d’identité (ou extrait d’acte de naissance).
x Une (01) photocopie de la carte de groupe sanguin.
x Deux (02) photos d’identité selon les paramètres de la carte CHIFA.
x Un (01) certificat de travail et de salaire signé par la DASS (Direction de l’Action Sociale et Solidarité
de wilaya).
x La convocation (optionnelle)
x Il est préférable que les concernés notent leurs numéros de téléphone en cas de nécessité.

Remarque : la carte Chifa : une nouvelle convention a été signée entre la CNAS et L’ONAAPH. En effet,
l’ONAAPH est convenu avec la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) d’intégrer dans la carte
magnétique Chifa la possibilité d’acquisition de prothèses, d’appareil ou de chaises roulantes au même titre que

14
les médicaments, sans passer par les procédures administratives habituelles.
Important : Dans le cas de vol, de perte, de décès, la carte Chifa est suspendue par le service CHIFA, suite à
une demande à l’antenne de wilaya de l’affiliation.

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

Il n’existe pas de services de soutien psychologique spécifique aux personnes handicapées et victimes de
mines, cependant, ces dernières peuvent accéder aux services de soutien psychologique existants dans les
hôpitaux et les Unités de Dépistage Scolaire (UDS) :
x Les Hôpitaux et les Établissements Hospitaliers Spécialisés offrent des services de soutien
psychologique aux personnes ayant subi des traumatismes, notamment les victimes de mines.
x Par ailleurs, il existe ce qu’on appelle des UDS (Unités de Dépistage Scolaire), équipes composées
de médecins généralistes, de dentistes, de psychologues et d’ophtalmologues, qui font des visites dans
les établissements scolaires et dont le rôle est le suivi et l’orientation des enfants vers les services
spécialisés adéquats.

Soutien psychologique auprès des associations : Les psychologues travaillant auprès des associations
suivantes ont été formés spécialement au soutien psychologique des victimes de mines :

Personne à contacter
Les associations coordonnées
(président de l’association)
Mob : 0554 57 83 08
Association EL HAYAT des Handicapés
Mme NEGADI Fatima Tél : 043 34 33 97
Moteurs de Sebdou, wilaya de Tlemcen
Fax : 043 34 33 97
Mob : 0778 02 87 27
Association Culturelle d'Intégration des
M. TOUAMI Rachid Tél : 049 80 17 18
Handicapés Moteurs, wilaya de Bechar
Fax : 049 80 17 18
Mob : 0661 93 99 94
Association Nationale de Défense des
M. DJOUADI Mohamed Tél : 033 74 51 26
Victimes de Mines, wilaya de Biskra
Fax : 033 74 51 26
Mob : 0662 44 10 18
Association Solidarité des Handicapés et
M. RAFAI Youcef Tél : 038 62 68 93
Victimes de Mines, wilaya de El Tarf
Fax : 038 62 67 74
Mob : 0666 22 29 25
Association des Handicapés Moteurs d’Igli,
M. FARADJI Djillali Tél : 049 86 12 00
Bechar
Fax : 049 86 12 00

PROTECTION SOCIALE
1. LA « CARTE D’HANDICAPE »

™ Eléments généraux sur la Carte d’Handicapé : Cette carte est délivrée par la Direction de l'Action
Sociale de la wilaya de résidence et atteste du handicap et du taux d’incapacité de la personne. Elle est
nécessaire pour l’obtention de toutes les prestations décrites dans le présent livret.

™ Cadre juridique : L'article 9 de la loi n° 02-09 du 8 mai 2002 relative à la protection et à la promotion des
personnes handicapées précise que : « Le bénéfice des actions de protection et de promotion des personnes
handicapées accordé en application de la présente loi concerne les personnes handicapées titulaires d’une
carte spécifiant la nature et le degré de handicap, délivrée par les services du ministère concerné, sur
décision de la commission médicale spécialisée de wilaya prévue à l’article 10 ».

15
Procédures pour l’obtention de la Carte d’Handicapé :

Afin d’obtenir une Carte d’Handicapé, une demande manuscrite (Cf. modèle joint en Annexe 1- page 50) doit
être adressée à la Direction de l’Action Sociale et de Solidarité (DASS) accompagnée des pièces suivantes :
x Un (01) certificat de résidence ;
x Un (01) extrait d’acte de naissance ;
x Une (01) fiche individuelle ou familiale en fonction de la situation de l’assuré (marié ou célibataire) ;
x Deux (02) photos d’identité ;
x Un (01) questionnaire médical (remis par la Direction de l’Action Sociale et de la Solidarité de wilaya
ou le Bureau Communal d’Action Sociale) renseigné par un médecin spécialiste ;
x Un (01) formulaire à remplir au niveau de la DASS ou l’APC (mairie), si vous n’êtes pas résident au
chef-lieu de la wilaya ;
x Une (01) attestation de non activité salariale ;
x Une (01) attestation de travail (pour les salariés).

Le dépôt du dossier s’effectue en fonction du lieu de résidence :


- pour les résidents au chef-lieu de la wilaya : au niveau de la DASS ;
- pour les non-résidents au chef-lieu de la wilaya : au niveau de l’APC (mairie) « Bureau Communal
d’Action Sociale ».

Le retrait de la carte, après étude du dossier, s’effectue auprès du Bureau Communal d’Action Sociale à
l’APC.

En cas de refus de la reconnaissance de la qualité de handicapé ou de non délivrance de la carte, la


personne peut déposer un recours (qui est introduit par le demandeur) auprès de la commission nationale de
recours par le biais de la Direction de l’Action Sociale et de la Solidarité de wilaya de résidence.

Remarque : le délai maximal d’examen du dossier de demande de la carte d’handicapé par la commission
médicale spécialisée de wilaya est de trois (03) mois à compter de la date du récépissé de dépôt (cf. art 6 du
décret exécutif N°03-175 du 14 avril 2003.
Le délai moyen d’attente entre l’étude et la remise de la carte varie entre 6 mois à une (1) année.

2. L’ALLOCATION FINANCIERE
™ Eléments généraux sur l’allocation financière : L’allocation pour handicapé est une allocation financière
dont peuvent bénéficier les personnes handicapées majeures (18 ans et plus), selon le taux de handicap
défini par la DASS. Elle est accordée aux personnes handicapées dont l’incapacité est égale ou supérieure à
50%.
Après obtention de la carte de personne handicapée, un deuxième dossier est à constituer par la
personne handicapée pour l’obtention de l’allocation.

Montant de l’allocation financière en fonction du taux d’invalidité


Taux d’invalidité Par mois DA
100% 4000.00 DA
supérieur ou égal à 50% et inférieur à 100% 3000.00 DA

Procédures pour l’obtention de l’allocation : Afin de bénéficier de l’allocation de personne handicapée, le


dossier suivant doit être constitué :
x Une (01) attestation de non affiliation à la CNAS ;
x Une (01) attestation de non affiliation à la CASNOS ;
x Une (01) attestation de non inscription au registre de commerce ;
x Une (01) attestation de non-imposition (service des impôts) ;
x Une (01) attestation de non perception de retraite (si la personne est âgée de plus de 53 ans).

Ces documents ne sont pas fournis par les personnes handicapées, la DASS de wilaya entreprend les
démarches en leur lieu et place auprès des organismes concernés et ce, dans le cadre de l’opération
d’allègement des procédures et dossiers administratifs au profit des citoyens.

16
Le dépôt du dossier s’effectue en fonction du lieu de résidence :
- pour les résidents au chef-lieu de la wilaya : au niveau de la DASS ;
- pour les non-résidents au chef-lieu de la wilaya : au niveau de l’APC (mairie) « Bureau Communal d’Action
Sociale ».

La réception de l’allocation, après étude du dossier, s’effectue auprès de la DASS de la wilaya et non au bureau
de l’APC.
En cas de non réception de l’allocation, la personne peut déposer un recours (demande manuscrite) auprès du
Bureau de l’APC le plus proche de sa résidence.

Remarque : Cette allocation est également utile pour les victimes des mines qui n’ont pas pu avoir la pension de
victime (ex : pas de dossier médical ou pas de procès-verbal de police ou de gendarmerie nationale).
La perception de l’allocation financière des personnes handicapées invalides à 100% s’effectue par virement
sur compte CCP ou par espèces auprès du trésorier communal.

3. LE FILET SOCIAL :
9 L’Allocation Forfaitaire de Solidarité (A.F.S) est destinée aux personnes sans revenu (absence de toute
ressource ou revenu), inaptes au travail et non couvertes par d’autres programmes d’assistance sociale.
9 L’Indemnité pour Activité d’Intérêt Général (I.A.I.G) est allouée aux membres de famille sans revenu,
qui participent effectivement à des activités d’intérêt général.

L’allocation Forfaitaire de Solidarité L’indemnité pour Activité d’Intérêt Général


Définition et cadre juridique : Elle est instituée par le Définition et cadre juridique : Elle est versée en cas
décret n° 94-336 du 24 octobre 1996. Elle est attribuée de participation réelle à des activités diverses
aux personnes de plus de 60 ans sans ressources, aux (réhabilitation des lieux publics, activités sur des
personnes handicapées qui n'ont pas un handicap à chantiers de santé – culturelles, – sociales - sportives
100%, aux personnes atteintes de maladies chroniques - associatives - auto-emploi etc.) généralement
invalidantes et aux femmes veuves ou divorcées ayant à exercées par le chef de famille ou un autre membre
charge des enfants en bas âge sans revenu. Son montant de la famille sans ressource. Son montant s’élève à
s’élève à 3000 DA/mois. 3000 DA/mois.
Les conditions d’éligibilité : Les conditions d’éligibilité :
x Etre reconnu comme ayant un taux de x Avoir un taux de handicap Inférieur à 100%
handicap d’un minimum de 50% et moins de d’handicap.
100% ; x Etre âgé de 18 ans et plus.
x Etre âgé de 18 ans et plus ;
x Ou être âgé de moins de 18 ans avec parents sans
revenus ni ressources d’aucune nature.
Dossier administratif : à déposer au niveau de l’APC Dossier administratif : à déposer au niveau de
(mairie) « bureau communal de l’Action Sociale » : l’APC (mairie) au « bureau communal de l’Action
x Deux (02) photos d’identité ; Sociale »
x Un (01) extrait d’acte de naissance N°12 ; x Deux (02) photos d’identité ;
x Une (01) fiche familiale ou individuelle ; x Un (01) extrait d’acte de naissance N°12 ;
x Une (01) photocopie de la carte nationale x Une (01) fiche familiale ou individuelle ;
d’identité ; x Une (01) photocopie de la carte nationale
x Un (01) certificat de résidence ; d’identité ;
x Une (01) déclaration sur l’honneur de non revenu ; x Un (01) certificat de résidence ;
x Une (01) photocopie de la carte d’handicapé ; x Une (01) déclaration sur l’honneur de non
x Une (01) attestation de non perception de retraite revenu ;
(si la personne est âgée de plus de 53 ans). x Une (01) photocopie de la carte d’handicapé ;
x Une (01) attestation de non inscription au registre x Une (01) attestation de non affiliation de
de commerce ; l’intéressé à la CNAS et à la CASNOS.
x Une (01) attestation de non affiliation de l’intéressé
à la CNAS et à la CASNOS.
x Une (01) demande (imprimé à retirer auprès des
services de la Daïra).

Remarque : Les personnes handicapées dont le taux de handicap est inférieur à 100% bénéficient du filet
social au même titre que les personnes démunies (Art 5 du décret n°94-336 du 24 octobre 1994).

17
Ce décret prévoit également qu’une famille démunie ayant des enfants handicapés peut bénéficier du filet social
pour chacun de ses enfants.
Les bénéficiaires de l’AFS et de l’IAIG sont des assurés sociaux. Les cotisations sont versées à la CNAS par
l’Agence de Développement Social (ADS) sur le budget de l’Etat au taux de 6% du Salaire National Minimum
Garanti (SNMG) en vigueur.

Coordonnées :
Ÿ Ministère de la Solidarité Nationale et de la Famille et de la Condition de la Femme
x Adresse : Route Nationale N°1 les vergers BP N°31 Bir Khadem - Alger.
x Tél : +213 021 44 99 46 / +213 021 44 99 47
x Fax : +213 021 44 96 14
x Site web : http://www.msnfcf.gov.dz
x Email : Cellulemassn@massn.gov.dz

Ÿ Les Directions de l’Action Sociale (DAS) : Liste des directions de l’Action Sociale des wilayates :

N° Wilaya Téléphone Fax


01- Adrar 049 96 64 18 049 96 97 77
02- Chlef 027 77 06 52 027 77 06 52
03- Laghouat 029 93 18 14 / 93 23 16 029 93 20 30 / 93 23 16
04- Oum El Bouaghi 032 42 13 59 032 42 59 07
05- Batna 033 80 35 27/ 25 033 80 35 25
06- Bejaia 034 20 74 13 034 20 78 01
07- Biskra 033 74 87 40 033 74 87 40
08- Bechar 049 81 14 70 049 81 14 70
09- Blida 025 41 34 57 025 41 60 04
10- Bouira 026 93 07 31 026 93 69 32
11- Tamanrasset 029 34 26 33 029 34 33 00
12- Tebessa 037 48 42 40 037 48 42 40
13- Tlemcen 043 27 36 96 043 27 36 96
14- Tiaret 046 42 60 67 046 42 60 67
15- Tizi Ouzou 026 22 11 46 026 21 91 49
16- Alger 021 66 64 24 / 021 44 99 47 021 66 64 24
17- Djelfa 027 90 10 04 027 87 50 61 / 65
18- Jijel 034 47 42 14 034 47 42 14
19- Sétif 036 92 45 45 036 92 45 45
20- Saida 048 51 10 57 048 51 10 57
21- Skikda 038 76 38 01 038 76 38 01
22- Sidi Bel Abbes 048 56 27 10 048 54 04 14 / 56 27 10
23- Annaba 038 86 70 24 / 038 86 76 30 038 86 76 30
24- Guelma 037 26 12 87 037 26 20 13
25- Constantine 031 92 25 25 031 92 41 80
26- Médéa 025 59 59 65 025 58 40 80
27- Mostaganem 045 21 09 82 045 21 09 82
28- Msila 035 55 31 10/ 55 58 58 035 55 31 10/ 55 58 58
29- Mascara 045 80 1857/ 80 18 61 045 81 61 46/ 80 18 61
30- Ouargla 029 76 30 48 029 76 34 95
31- Oran 041 42 81 23 041 42 81 23
32- El Bayadh 049 71 66 52 049 71 66 52
33- Illizi 029 42 17 75/ 42 29 76 029 42 17 75 / 42 29 76
34- Bordj Bou Arreridj 035 68 58 33 035 68 58 33

18
35- Boumerdes 024 81 19 39 024 81 58 29
36- El tarf 038 60 11 66 038 60 07 99
37- Tindouf 049 92 32 20 049 92 32 20
38- Tissemsilt 046 47 83 30 046 47 83 80
39- El Oued 032 24 82 84/ 85 032 24 82 84/ 85
40- Khenchela 032 32 37 82 /32 51 26 032 32 37 82/ 32 51 26
41- Souk-Ahras 037 32 62 05/91 96 44 037 32 6 05/91 96 44
42- Tipaza 024 47 04 65/47 85 58/47 01 18 024 47 04 65
43- Mila 031 57 98 78 72 031 57 98 78/72
44- Ain Defla 027 60 32 38 027 60 35 57
45- Naama 049 79 62 39 049 79 75 49
46- Ain Temouchent 043 60 42 71 043 60 12 35
47- Ghardaia 029 88 19 43 / 81 24 99 029 88 40 95
48- Relizane 046 92 52 90 / 92 32 46 046 92 32 46

TRYNSPORT

™ Eléments généraux : Les personnes présentant un handicap auditif, mental, moteur, visuel et les personnes
infirmes et incurables atteintes d’une maladie chronique invalidante, bénéficient de la gratuité des transports
urbains et/ou d’une réduction sur les transports publics ferroviaires, routiers et aériens à l’intérieur du pays.

1. LE TRANSPORT TERRESTRE :
™ Cadre juridique pour le transport terrestre : Selon le décret exécutif n°06-144 du 26 avril 2006 ;
x Art 2 : « Bénéficient de la gratuité du transport sur les réseaux routiers et ferroviaires publics les
personnes présentant un handicap auditif, mental, moteur, visuel et les personnes infirmes et incurables
atteintes d’une maladie chronique invalidante dont le taux d’invalidité est égal ou supérieur à 80% » ;
x Art 4 : « Bénéficient d’une réduction de 50% sur les tarifs de voyageurs ordinaires sur les réseaux
routiers et ferroviaires publics, les personnes présentant un handicap auditif, mental, moteur, visuel et
les personnes infirmes et incurables atteintes d’une maladie chronique invalidante dont le taux
d’invalidité est supérieur à 50% et inférieur à 80% ».

Procédure pour l’obtention d’une carte de transport routier et ferroviaire, urbain et interurbain, pour
une personne handicapée :

Y La carte de transport routier urbain et suburbain (annuelle) : Dossier à fournir et à déposer au niveau
des différents points de vente :
x Une (01) photocopie de la carte nationale d’identité ;
x Une (01) photo d’identité ;
x Une (01) photocopie de la carte d’handicapé.

W La carte de transport ferroviaire urbain et interurbain : pour une personne handicapée l’accès au
transport ferroviaire se fait sur simple présentation de la carte d’handicapé (aucun dossier à fournir).

2. TRANSPORT AERIEN DOMESTIQUE (NATIONAL) :


™ Cadre juridique pour le transport aérien domestique (Art 06) : « Bénéficient d’une réduction de 50%
sur les tarifs de voyageurs ordinaires, sur les transports aériens publics intérieurs, les personnes présentant
un handicap auditif, mental, moteur, visuel et les personnes infirmes et incurables atteintes d’une maladie
chronique invalidante dont le taux d’invalidité est égal à 100%. Bénéficie également des mêmes mesures, la
personne qui accompagne la personne handicapée à 100% ».

Procédure pour l’obtention de la réduction des tarifs de transport aérien :

19
Afin de bénéficier de la réduction des tarifs des transports (aérien domestique), il faut s’adresser à la Direction de
l’Action Sociale de Solidarité de wilaya muni de la carte d’handicapé et de la carte nationale d’identité pour
l’obtention d’un bon de titre de transport aérien avec réduction de 50% sur le tarif.

Remarque : La réduction est octroyée seulement par la compagnie nationale Air Algérie. La carte
d’handicapé doit être présentée au transporteur à l’occasion de tout contrôle.

3. LE PERMIS DE CONDUIRE :
Le permis de conduire pour personnes handicapées est désigné par la dénomination « Permis (F) ». Il
existe deux auto-écoles associatives spécialisées sur tout le territoire national.

Coordonnées :
Alger : Fédération Algérienne des Personnes Handicapées (F.A.P.H) :
x Adresse : Cité des Asphodèles, Ben Aknoun, Alger.
x Tél : 021 91 36 70 / 021 69 03 41.

Constantine : Union des Handicapés de la wilaya de Constantine :


x Adresse : 32, rue Rahman ACHOUR, Constantine.
x Tél : 031 92 70 99.
x Mob (Mr Boukeddar) : 06 62 72 73 07.

4. ACQUISITION DE VEHICULE ADAPTE POUR PERSONNES HANDICAPEES :


™ Eléments généraux : la législation algérienne prévoit l’exonération des droits et taxes de douanes lors de
l’achat ou l’importation d’un véhicule neuf spécialement aménagé importé ou acquis auprès d’un
concessionnaire. Cette exonération est plafonnée à hauteur de 15% du prix d’importation du véhicule. Le
calcul du pourcentage s’établit en fonction de la puissance et du prix du véhicule.

Procédure d’obtention d’un véhicule spécialement aménagé en exonération des droits et taxes de
douanes : Les pièces essentielles du dossier sont :
- Un (01) certificat médical revêtu du visa des services de la Direction de la Santé et de la Population de la
wilaya ;
- Une (01) attestation administrative délivrée par la Direction de l’Action Sociale et de la Solidarité de wilaya
et attestant que la personne est reconnue handicapée en précisant la nature du handicap et le numéro et la
date de délivrance de la carte d’handicapé ;
Avec la mention : cette attestation est délivrée en application des dispositions de l’article 67 de la loi de
finances de 1989 et relatives à l’exonération des droits et taxes sur l’acquisition de véhicules spécialement
aménagés.
- Une (01) photocopie du permis de conduire catégorie « F »

Remarque : En principe, de nombreux concessionnaires proposent des véhicules aménagés. Mais en réalité, il
n’en existe que très peu qui importent ce type de véhicule. Peugeot Algérie vient d’introduire une gamme de
véhicules aménagés pour les personnes handicapées.
Les personnes handicapées qui procèdent à l’aménagement de leurs véhicules localement n’ouvrent pas droit à
l’exonération des droits et taxes.
Il est possible d’acquérir un véhicule et de l'aménager chez un spécialiste (Cf. point 6 Aménagement de
véhicules).

5. EXONERATION DE LA TAXE SUR L’IMPORTATION DE VEHICULES :


™ Eléments généraux : Les personnes handicapées peuvent être exonérées de la taxe sur l’importation des
véhicules sur présentation d’une attestation administrative de la Direction de la Santé Publique les autorisant
à s’adresser à un concessionnaire qui propose des véhicules adaptés.

Procédure pour l’obtention de l’attestation administrative d’exonération des taxes : Déposer auprès de la
Direction de Santé Publique (DSP) le dossier suivant :

20
x Une (01) demande d’importation de véhicule ;
x Un (01) certificat médical d'un orthopédiste ;
x Un (01) extrait d’acte de naissance ;
x Un (01) permis de conduire catégorie F ;
x Un (01) formulaire rempli ;
x Un (01) certificat de résidence.

Remarque : l’attestation d’exonération des taxes est délivrée par les services orthopédiques désignés par la
DSP

6. AMENAGEMENT DE VEHICULES :
Il existe une société spécialisée dans l'aménagement de véhicules pour personnes handicapées : (conduite
automobile, mise en accessibilité, transport spécialisé, etc.). Elle procède également aux modifications
nécessaires selon les besoins de la personne.
Coordonnées : Société AKWA
x Adresse : 54, route neuve, Bouzareah, Alger
x Tél : 021 90 39 65
x Mobile : 0661 83 71 71.

LOGEMENT

™ Eléments généraux : Le Logement Public Locatif, plus connu sous l’appellation de logement social, est
un type de logement (appartement) qui est réalisé par l’Office de Promotion et de Gestion Immobilière
(OPGI) sur fonds publics. Il est destiné aux catégories sociales défavorisées dépourvues de logement ou
vivant dans des conditions précaires ou insalubres.
Ce logement est géré par un régime juridique spécifique au logement social permettant la transmission aux
héritiers du droit au bail. La durée du bail est indéterminée.
L’attribution du logement public locatif dépend du nombre de points obtenus par le postulant par application
du barème de cotation. Il est attribué 30 points supplémentaires aux personnes handicapées.

™ Cadre Juridique : Décret exécutif n° 08/142 du 11 mai 2008 fixant les règles d’attribution du logement
public locatif.

1. ACQUISITION DU LOGEMENT

Ne peut bénéficier d’un logement public locatif (logement social) toute personne :

x Possédant en toute propriété un bien immobilier à usage d´habitation (appartement, villa, studio,
duplex…) ;
x Propriétaire d´un lot de terrain à bâtir ;
x Ayant bénéficié d´un logement public locatif, d’un logement social participatif, d´un logement rural ou
d´un logement acquis dans le cadre de la location-vente ;
x Ayant bénéficié d´une aide de l´Etat dans le cadre de l´achat ou de la construction d´un logement ou de
l´aménagement d´un logement rural.
Ces conditions concernent également le conjoint du postulant (époux ou épouse).

+ Peut bénéficier d’un logement public locatif (logement social) toute personne :
x Résidant depuis au moins cinq (5) années dans la commune de sa résidence habituelle ;
x Dont le revenu mensuel du ménage n´excède pas vingt-quatre mille (24.000) dinars ;
x Ayant atteint vingt et un ans (21) au moins à la date de dépôt de sa demande.

Procédure pour l’obtention du logement :

21
La demande de logement public locatif est formulée sur un imprimé type et doit être accompagnée d´un dossier
constitué des pièces justificatives suivantes :

x Un (01) extrait d´acte de naissance (n°12) ;


x Une (01) photocopie de l’acte de mariage ;
x Une (01) fiche familiale pour les postulants mariés ;
x Une (01) fiche individuelle pour les célibataires ;
x Une (01) photocopie légalisée de la carte nationale d’identité ;
x Un (01) certificat de résidence ou un certificat d’hébergement ;
x Une (01) fiche de paie du demandeur et celle du conjoint ;
x Un (01) relevé des émoluments ou toute attestation de revenus ou de non revenus ;
x Un (01) certificat négatif du postulant et de son conjoint délivré par la conservation foncière ;
x Deux (02) photos d’identité ;
x Une (01) demande manuscrite (mentionnant le numéro de téléphone du demandeur) ;
x Une (01) déclaration sur l´honneur par laquelle le postulant déclare avoir pris connaissance des
conditions d´attribution des logements susvisées, être en conformité avec celles-ci et n´avoir pas postulé
à l´attribution d´un logement public locatif dans une autre daïra (Cf. Annexe 2 modèle de déclaration
sur l’honneur).

Remarque : La demande de logement est déposée auprès de la commission de daïra du lieu de résidence contre
la remise d´un récépissé portant le numéro et la date d´enregistrement. Elle est enregistrée suivant l´ordre
chronologique de sa réception sur un registre spécial, coté et paraphé par le président du tribunal
territorialement compétent.

2. LE TRAITEMENT DES DEMANDES DE LOGEMENT :


x Les demandes sont traitées par la commission de daïra d´attribution de logements selon les critères
suivants :

22
2.1. Critères du barème de cotation : L´attribution du logement public locatif se fait en fonction du nombre de points obtenus par le postulant, par application du barème de
cotation prenant en compte les critères ci-dessous :
- le niveau des revenus du postulant et celui de son conjoint ;
- les conditions d’habitat ;
- la situation familiale et personnelle ;
- l’ancienneté de la demande.

Niveaux des Revenus Conditions d’habitat Situation familiale et personnelle Ancienneté de la demande
Le niveau des revenus mensuels x installé dans un local non destiné à l´habitation (cave, 1/ Situation familiale : x de cinq (5) ans à huit (8) ans
du postulant et ceux de son garage, centre de transit …) Ö 50 points. x marié(e), veuf, veuve, divorcé (e) Ö 10 Ö 30 points
conjoint : x résidant dans une habitation menacée de ruine et points. x supérieure à huit (8) ans et
x Inférieur ou égal à 12000 classée par les services techniques habilités comme un pour chaque personne reconnue inférieure ou égale à dix (10)
dinars Ö 30 points bien constituant un danger pour la sécurité publique : légalement à sa charge et vivant sous le ans Ö 35 points
x Supérieur à 12000 dinars et - bien collectif Ö 50 points. même toit (4 personnes au maximum) Ö 2 x supérieure à dix (10) ans et
inférieur ou égal à 18000 - bien individuel Ö 30 points. points. inférieure ou égale à quinze
dinars Ö 25 points x hébergé chez des parents ou chez des tiers ou habitant x célibataire avec personnes à charge Ö 8 (15) ans Ö 40 points
dans un logement en location chez un particulier Ö 25 points. x plus de quinze (15) ans Ö
x Supérieur à 18000 dinars et points pour chaque personne reconnue 50 points
inférieur ou égal à 24000 légalement à sa charge et vivant sous le
x postulant occupant un logement de fonction Ö 15
dinars Ö 15 points même toit (4 personnes au maximum) Ö 2
points
points.
x célibataire sans personnes à charge Ö 8
points.
2/ Situation personnelle :
x moudjahid et ayants droit Ö 30
points ;
x personne handicapée Ö 30 points.
Au terme des opérations de notation, la commission de daïra se réunit en présence de tous ses membres pour délibérer sur le classement des postulants selon un ordre décroissant et
en fonction du nombre de points obtenus. Le classement est établi par ordre de priorité.
La commission de daïra fixe la liste provisoire des attributaires retenus comportant les indications relatives à leur identité et notamment :
x leur nom et prénoms ainsi que leur filiation (nom du père et de la mère).
x leur date et lieu de naissance.
x l´adresse de leur lieu de résidence.
x le classement par ordre de priorité de chacun des bénéficiaires.

La liste est affichée dans les quarante-huit (48) heures qui suivent les délibérations au siège de l´assemblée populaire communale concernée et dans d´autres lieux accessibles au
public pendant une période de huit (8) jours.

23
2.2. L´affectation des logements :
L´affectation des logements selon le nombre de pièces tient compte de la situation familiale ainsi que du nombre de
personnes à charge. Les logements du rez-de-chaussée sont réservés aux personnes handicapées.

2.3. Modalité de recours :


Après affichage des listes provisoires, tout postulant qui s’estime lésé peut déposer un recours écrit et étayé par des
informations et documents nécessaires auprès de la commission de recours, domiciliée à la wilaya. Le délai de recours
est fixé à (08) jours à compter de la date d’affichage des listes provisoires.

Coordonnées :
Ÿ Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme.
x Adresse : 135, Rue DIDOUCHE Mourad, Alger.
x Tél : 021 74 07 22
x Site web : http://www.mhu.gov.dz
x Email : mhabitat@mail.mhu.gov.dz

EDUCATION

™ Cadre juridique : Conformément au décret n°80-59 du 8 mars 1980, les enfants handicapés bénéficient d’une
éducation au sein des institutions spécialisées gérées par les services du ministère de l’Emploi et de la Solidarité
Nationale, Etablissements Jeunes Sourds (EJS), Etablissement Jeunes Aveugles (EJA), Centre Médico-
pédagogique pour Enfants Handicapés Mentaux (CMPEHM), Centre Médico-pédagogique pour Enfants
Handicapés Moteur (CMPEIM).

Coordonnées des Ecoles spécialisées pour Enfants Handicapés Visuels (EEHV) :

Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées


Tél : 049 96 23 13
Adrar EEHV (Adrar) Adrar
Fax : 049 96 32 15
Tél : 027 77 95 92
Chlef EEHV (Chlef) Hay El Nasr zone 9, Chlef
Fax : 027 77 17 53
Tél : 029 93 35 45
Laghouat EEHV (Laghouat) Makam 5 juillet, Laghouat
Fax : 029 93 45 80
Cité Herkate El Malki BP N° Tél : 032 42 15 94
Oum El Bouaghi EEHV (Oum El Bouaghi)
110, Oum El Bouaghi Fax : 032 42 15 85
Batna EEHV (Batna) Cité Kechida, Batna Tél : 033 92 10 78
Tél : 033 74 00 07
Biskra EEHV (Biskra) Avenue Hakim Saadane, Biskra
Fax : 033 74 22 03
Route N°6 Bechar El Djadid, Tél : 049 87 03 35
Bechar EEHV (Bechar)
Bechar Fax : 049 87 03 35
Cité de la solidarité Mahfoud
Tizi ouzou EEHV (Boukhalfa) Tél : 020 69 35 72
Boucebci 15002, Tizi Ouzou
Route de la wilaya n°111 El Tél : 021 33 16 31
Alger EEHV (El Achour)
Achour Draria, Alger Fax : 021 33 14 76
Tél : 027 87 40 20
Djelfa EEHV (Djelfa) Cité Ben Djermain, Djelfa
Fax : 027 87 40 20
Sétif EEHV (Sétif) Cité Boukhrissa, Sétif Tél : 036 84 16 59
Tél : 048 50 29 37
Saida EEHV (Ain H’adjar) Ain H’adjar, Saida
Fax : 048 50 29 36
Cité 232 logts Sidi Djilali, Sidi
Sidi Bel Abbes EEHV (Sfisef) Tél : 048 65 79 66
Bel Abbas
Annaba EEHV (Annaba) Annaba
21 rue Ben Malik Abderrahmane, Tél : 031 92 20 62
Constantine EEHV (Constantine)
Constantine Fax : 031 92 20 62
M’sila EEHV (M’sila) M’sila
Mascara EEHV (Mascara) Bd 327 Agence Emir Abdelkader, Tél : 045 93 01 50

24
Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées
Mascara
Tél : 041 44 38 45
Oran EEHV (Ain Turk) Hai Akid Abbes Ain Turk, Oran
Fax : 041 44 39 18
Cité El Djabes 1 Novembre 54 Tél : 035 60 20 00
Bordj Bou Arreridj EEHV (B.B.A)
Bordj Bou Arreridj Fax : 035 68 06 53
110 Logts Cité Bastous Bordj Tél : 024 90 80 21
Boumerdes EEHV (Bordj Menail)
Menail, Boumerdes Fax : 024 90 80 91
El Tarf EEHV (El Tarf) Cité 80 logts, El Tarf Tél : 038 60 28 55
Cité El Amir Abdelkader Tél : 032 20 51 70
EL Oued EEHV (Robbah)
Robbah, El Oued Fax : 032 20 61 34
EEHV (Chelghoum El Ouskourt Abdelkarim Tél : 031 52 85 53
Mila
Aid) Chelghoum El Aid, Mila Fax : 031 53 74 94
Rue Salhi Tyeb BP N°299, Tél : 049 77 62 23
Nâama EEHV (Mecheria)
Nâama Fax : 049 78 60 54

Coordonnées des Ecoles pour Enfants Handicapés Auditifs (EEHA) :

Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées


Tél : 049 96 74 35
Adrar EEHA (Adrar) Rue de la Palestine, Adrar
Fax : 049 96 01 26
EEHA (Chlef) Hay El Nasr zone 11, Chlef Tél : 027 79 05 01
Chlef
EEHA (Chettia) Nouvelle ville de Chettia, Chlef Tél : 040 67 18 47
Tél : 029 93 10 51
Laghouat Annexe de l’EJS (Aflou) Cité 5 juillet Laghouat
Fax : 029 93 10 51
Cité Dechra Sud, Oum El
Oum El Bouaghi EEHA (Oum el Bouaghi) Tél : 032 42 59 01
Bouaghi
Tél : 033 80 76 69
Rue Abdsamad Abdel Madjid la
Batna EEHA (Batna) Tél : 033 80 76 73
Verdure, Batna
Fax : 033 80 76 69
Tél : 034 21 07 85
Bejaia EEHA (EJS) Cité Ramia, Bejaia
Fax : 034 21 47 83
Tél : 033 74 16 85
EEHA (Biskra) Hai Bouassid, Biskra Tél : 033 74 30 11
Biskra
Fax : 033 74 16 85
EEHA (Oued Djellal) Ouled Djellal Biskra Tél : 033 76 04 78
Tél : 025 43 82 18
Blida EEHA (Blida) Cité Ben Achour Blida
Fax : 025 43 82 18
Tél : 026 93 05 47
Bouira EEHA (Bouira) Cité 1100 Logts Bouia
Fax : 026 93 05 47
Tél : 029 34 65 70
Tamanrasset EEHA (Tamanrasset) Cité Tafssit Tamanrasset
Fax : 029 34 35 06
Tél : 037 40 81 13
Tébessa EEHA (Bekaria) Bekaria Tébessa
Fax : 037 40 83 90
Tél : 043 27 52 01
Riad El Kebir Mansourah
Tlemcen EEHA (Tlemcen) Tél : 043 26 97 76
Tlemcen
Fax : 043 38 30 56
Route de Mellakou Sougueur, Tél : 046 43 88 52
Tiaret EEHA (Sougueur)
Tiaret Fax : 046 43 98 13
EEHA (Rouïba) Rouïba, Alger
Tél : 021 64 10 38
EEHA (Telemly) 14 Bd Krim Belkacem, Alger Tél : 021 64 15 51
Alger Fax : 021 64 10 38
Tél : 021 53 31 57
EEHA (Baraki) Ancien Stade Baraki, Alger Tél : 020 81 01 37
Fax : 021 53 31 57
Tél : 034 50 40 95
Jijel EEHA (Jijel) 40 hectares, Jijel
Fax : 034 50 40 96
Sétif EEHA (Sétif) 30 rue Kerkour Cité Tledjene, Tél : 036 83 15 42

25
Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées
Sétif Fax : 036 83 26 13
Tél : 048 47 34 06
Saida EEHA (Saida) Rue 5 juillet, Saida
Fax : 048 47 44 77
Tél : 038 71 63 12
Skikda EEHA (Collo) Rue de la Palestine Collo, Skikda
Fax : 038 71 84 93
Tél : 048 56 88 10
Sidi Bel Abbas EEHA (S.B.A) Hay EL Houaria, Sidi Bel Abbas
Fax :048 56 68 00
Cité 900 logement EL Bouni, Tél : 038 52 51 36
Annaba EEHA (El Bouni)
Annaba Fax : 038 52 51 36
Guelma EEHA(Guelma) BD des frères Rahabi, Guelma Tél : 030 70 24 05
Cité Bitat Ammar 200 logts Tél : 031 61 41 53
Constantine EEHA (Constantine)
Mansoura, Constantine Fax : 031 61 42 00
Tél : 025 51 53 34
Médéa EEHA (Beni Slimane) Beni Slimane, Médéa
Fax : 025 51 51 49
07 rue, Sakhi Khaled Hadjadj, Tél : 045 24 64 16
Mostaganem EEHA (Hadjadj)
Mostaganem Fax : 045 24 64 14
Tél : 035 55 36 88
M’sila EEHA (M’sila) Cité 346 logts route BBA, M’sila
Fax : 035 55 62 76
Ouargla EEHA (Ouargla) Ouargla
11 Avenue Bouguerri Khelifa Tél : O41 53 16 31
Oran EEHA (Oran)
Gambeta, Oran Fax : 041 53 15 60
El Bayadh EEHA (El Bayadh) La zhun, El Bayadh Tél : 049 71 69 33
Houari Boumediene, Bordj Bou
Bordj Bou Arreridj EEHA (BBA) Tél : 035 68 59 67
Arreridj
Cité des martyrs Ben M’hidi, EL
EL Tarf EEHA (Ben M’hidi) Tél : 032 69 20 19
Tarf
Tissemssilt EEHA (Tissemssilt) Hai Bencherki Tissemssilt Tél : 046 47 08 94
Tél : 032 32 26 59
Khenchela EEHA (Khenchela) Cité Es-Saada Khenchela
Fax : 032 32 90 41
Tél : 037 53 13 33
Souk-Ahras EEHA (Taoura) Taoura, Souk-Ahras
Fax : 037 53 16 70
Tél : 024 49 35 29
Château des peaux route de Merad
Tipaza EEHA (Hadjout) Fax : 024 49 38 28
Hadjout
Tél : 024 49 38 27
Tél : 031 59 98 00
Mila EEHA (Ferdjioua) Ahmed Khalafa, Ferdjioua, Mila
Fax : 031 59 98 18
Tél : 027 59 06 92
Ain Defla EEHA (Ain Defla) Hai Nadjem, Ain Defla
Fax : 027 59 06 92
Route de Terga Hai Moulay Tél : 043 60 54 08
Ain Temouchent EEHA (Ain Temouchent)
Mustapha, Ain Temouchent Fax : 043 60 54 08
Tél : 029 82 32 87
Ghardaia EEHA (Metlili) Chaibet Ahmed Metlili, Ghardaïa
Fax : 029 82 32 49
Bd du 11 Décembre El Intissar,
Relizane EEHA (Relizane) Tél : 046 92 83 23
Relizane

Coordonnées des Centres Médico-Pédagogiques pour Enfants Inadaptés Mentaux (CMPEIM) :

Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées


Tél : 049 96 76 32
Adrar CMPEIM (Adrar) Cité Aissat Idir adrar
Fax : 049 96 38 15
Tél : 027 73 30 60
CMPEIM (Chlef) Zone D3 BP 4 Chettia, Chlef
Fax : 027 73 30 66
Route de Mostaganem Ténes, Tél : 027 76 66 04
Chlef CMPEIM (Ténes)
Chlef Fax : 027 76 66 04
Tél : 027 79 09 13
CMPEIM (Oued Fodda) Hay El Nasr Radar zone 9, Chlef
Fax : 027 79 09 13

26
Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées
Tél : 029 93 20 30
Rue Amir khaled Laghouat
Fax : 029 92 04 13
Laghouat CMPEIM (Laghouat) annexe, rue Chaidi kada Aflou,
Annexe Aflou
Laghouat
Tél : 029 96 27 47
CMPEIM (Oum El BP n° 342 (Oum El Bouaghi) Tél : 032 42 52 85
Bouaghi) Oum El Bouaghi Fax : 032 42 11 71
Cité El Azzabi Ain Beida, Oum Tél : 032 49 12 02
CMPEIM (Ain Beida)
Oum El Bouaghi El Bouaghi Fax : 032 48 76 05
Soualhia Ain M’lila, Oum El
CMPEIM (Ain M’lila) Tél : 030 34 48 94
Bouaghi
CMPEIM (Ain Kercha) Ain Kercha, Oum El Bouaghi Tél : 032 44 96 19
Cité 164 logement cité El Nasser,
CMPEIM (Merouana) Tél : 033 86 30 46
Batna
N°3 rue Sonalgaz cité Chaabani Tél : 033 89 99 19
CMPEIM (Arris)
Barika, Batna Fax : 033 89 28 98
Batna CMPEIM (Batna1) Batna
Tél : 033 82 43 01
CMPEIM (Batna2) Cité 300 logement Benflis, Batna
Fax : 033 82 43 41
Rue Bernaoui Abdelkader Barika,
CMPEIM (Barika) Tél : 033 89 99 19
Batna
Tél : 034 35 71 06
CMPEIM (Akbou) Route de Chellata Akbou Bejaia
Fax : 034 35 71 41
Tél : 034 26 20 36
Bejaia CMPEIM (Tamezrit) Cité Idderaken Tamezrit Bejaia
Fax : 034 26 20 38
Laazib Oumaamer Ihadaden Tél : 034 20 74 90
CMPEIM (Bejaia)
Bejaia Fax : 034 20 40 43
Tél : 033 75 39 19
CMPEIM (Biskra1) El Alia Nord Biskra
Fax : 033 75 39 94
Tél : 033 76 29 41
Biskra CMPEIM (Oued Djellal) Ouled Djellal Biskra
Fax : 033 76 29 20
Tél : 033 75 53 03
CMPEIM (Biskra2) Cité Saada Biskra
Fax : 033 75 53 02
Route national n°6 BD Colonel Tél : 049 81 03 00
CMPEIM (Bechar1)
Chabou, Bechar Fax : 049 81 03 00
Bechar
Tél : 049 81 93 39
CMPEIM (Bechar2) Cité Gharassa, Bechar
Fax : 049 81 93 39
Tél : 025 39 44 19
CMPEIM (Bouinan) Cité du stade Bouinan, Blida Fax : 025 39 44 72
Blida Fax : 025 39 44 19 /72
Rue Kouider Rabah Mouzaia, Tél : 025 37 73 29
CMPEIM (Mouzaia)
Blida Fax : 025 37 73 29
Bouira CMPEIM (Bouira) Lot 338, Bouira Tél : 020 72 77 85
Tamanrasset CMPEIM (Tamanrasset) Cité El Wiam, Tamanrasset Tél : 029 34 48 77
Tél : 037 49 57 29
Tébessa CMPEIM (Tébessa) Cité Fatma Zohra, Tebessa
Fax : 037 49 66 68
Rue Larabi Ben M’hidi Remchi, Tél / Fax : 043 24 99
CMPEIM (El Remchi)
Tlemcen 80
Rue de barrage de Souani Bab El Tél : 040 90 45 82
CMPEIM (Souani)
Assa, Tlemcen Fax : 043 30 85 97
Cité Ouled Ben Saber Maghnia,
Tlemcen CMPEIM (Maghnia) Tél : 040 92 12 46
Tlemcen
11 Décembre Sidi Djillali,
CMPEIM (Sidi Djillali)
Tlemcen
Tél : 040 90 74 94
CMPEIM (Tlemcen) Birouana Sud Tlemcen
Fax : 043 27 64 74
CMPEIM (Tiaret) Centre Tiaret Tél/Fax : 040 77 71 72
Tiaret Tél : 046 46 37 28
CMPEIM (Mahdia) BD Emir AEK Mahdia, Tiaret
Fax : 046 46 36 81
Tizi Ouzou CMPEIM (Tizi Ouzou) BP N°74 Boukhalfa Tizi Ouzou Tél : 026 43 10 11

27
Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées
Tél : 021 27 63 59
13 Rue Amar Ghrissi El Madania,
CMPEIM (EL Madania) Tél : 021 27 70 69
Alger
Fax : 021 27 63 59
Lot charbonnier N°4 domaine Tél : 021 44 90 99
CMPEIM (Birkhadem)
Tahar Bouchet, Alger Fax : 021 44 90 99
CMPEIM (El 04 Rue Sidi Okba El Harrach, Tél : 021 52 21 22
Harrach) Alger Fax : 021 52 21 22
04 Rue chemin Abdelkader Tél : 021 69 20 56
CMPEIM (Hydra)
Gadouche Hydra, Alger Fax : 021 60 51 94
Alger
32 Rue Hassiba Ben Bouali Tél : 021 81 22 64
CMPEIM (Rouiba)
Rouiba, Alger Fax : 021 81 22 84
CMPEIM (Douera) Rue Ben Taher Douera, Alger Tél : 021 41 74 78
15 Rue colonel Amirouche Oued- Tél : 021 58 61 54
CMPEIM (Bachdjerah)
Ouchayeh Bachdjerah, Alger Fax : 021 58 63 17
152 avenue Ziar Abdel Kader
CMPEIM (Bologhine) Tél : 021 95 13 02
Bologhine, Alger
Villa N°8 Zerzouria Ain Taya, Tél : 021 86 55 55
CMPEIM (Ain Taya)
Alger Fax : 021 86 73 86
Tél : 027 87 75 45
CMPEIM (Djelfa) Cite 5 Juillet, Djelfa Tél : 027 87 71 65
Djelfa
Fax : 027 87 75 45
CMPEIM (Ain Ouassera Ain Ouassera, Djelfa Tél : 027 82 56 44
Tél : 034 44 97 67
CMPEIM (Taher) BP N°196 Taher, Jijel
Jijel Fax : 034 44 97 67
CMPEIM (Jijel) 19 Rue des frères Kecha, Jijel Tél : 034 50 21 21
CMPEIM (Hamman
Hamman Sokhna, Sétif Tél : 036 95 85 01
Sokhna)
Sétif Tél : 036 83 95 72
CMPEIM (EL Eulma) Cité des 300 logements, Sétif
Fax : 036 83 95 73
CMPEIM (Sétif) Rue du 1 novembre, Sétif Tél : 036 87 49 47
Tél : 048 51 04 70
CMPEIM (El Hassasna) Hassasna, Saida
Fax : 048 51 04 70
Saida
Tél : 048 47 15 52
CMPEIM (Saida) Cité Soummam BP N°120, Saida
Fax : 048 47 15 52
Rue du 1 novembre 1954 Azzaba, Tél : 030 91 45 00
CMPEIM (Azzaba)
Skikda Fax : 038 77 83 75
Skikda
Tél : 030 92 59 12
CMPEIM (Filfila) El Alia Filfila, Skikda
Fax : 030 92 59 12
Cité 232 Logts Sidi Djillali, Sidi
Sidi Bel Abbas CMPEIM (Sidi Bel Abbas) Tél : 048 57 65 80
Bel Abbas
Rue Attia Ahmed cité FLN, Tél : 038 84 12 58
CMPEIM (Annaba1)
Annaba Fax : 038 84 12 41
Annaba Tél : 038 84 26 23
CMPEIM (Annaba2) Cité 8 mai 45, Annaba
Fax : 038 84 26 23
CMPEIM (El Bouni) Nouvelle cité Boukhadra, Annaba Tél : 030 82 04 99
Tél : 037 26 16 47
Guelma CMPEIM (Guelma) Cité Gueroui Hocine, Guelma
Fax : 037 26 51 76
CMPEIM (Didouche Cite 104 logts Didouche Mourad,
Tél : 031 90 52 62
Mourad) Constantine
Ali Mendjli nouvelle ville El Tél : 031 95 79 86
CMPEIM (El Khroub)
Khroub, Constantine Fax : 031 95 79 86
Constantine
Cité Daksi Lamara Laroubi, Tél : 031 61 28 16
CMPEIM (Constantine 1)
Constantine Fax : 031 63 77 55
Cité Daksi Lamara Laroubi, Tél : 031 61 32 27
CMPEIM (Constantine2)
Constantine Fax : 031 61 34 56
CMPEIM (Médéa) Rue 15 Décembre, Médéa Tél : 025 58 10 81
Médéa
Tél : 025 60 31 13
CMPEIM (Tamezguida) Tamezguida, Médéa
Fax : 025 60 31 13

28
Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées
Rue Ahmed Boukchiche Sidi Ali Tél : 045 24 17 85
Mostaganem CMPEIM (Sidi Ali)
Hadjadj, Mostaganem Fax : 045 24 17 85
Cité administratif 126 logts,
CMPEIM (M’sila) Tél : 035 55 68 86
M’sila
M’sila
CMPEIM (Bou Sâada) Cité Baten Bou Saada, M’sila Tél : 035 53 51 13
Boulevard Larbi Ben M’hidi Sig, Tél : 045 84 01 46
CMPEIM (Sig)
Mascara Fax : 045 84 01 46
Rue Bent Thabet AEK route Tél : 045 81 24 43
CMPEIM (Mascara)
Batour, Mascara Fax : 045 82 08 65
Mascara
10 Rue Pasteur, Mohammadia, Tél : 045 89 98 11
CMPEIM (Mohammadia)
Mascara Fax : 045 87 75 60
24 Rue Ben Aicha Ahmed,
CMPEIM (Ghriss) Tél : 045 81 84 50
Ghriss, Mascara
CMPEIM (Ain Beida) Ouargla
Tél : 029 71 58 70
Ouargla CMPEIM (Ouargla2) BP N° 562 Ouargla
Fax : 029 71 19 76
Cité Emir Abdlkader Touggourt, Tél : 029 68 21 81
CMPEIM (Touggourt)
Ouargla Fax : 029 68 16 44
N°4 Vieux village Misserghine, Tél : 041 49 07 70
CMPEIM (Misserghine)
Oran Fax : 041 49 07 70
Oran
Hai El Makarate Ahmed Tél : 041 53 84 02
CMPEIM (Oran)
Medaghri, Oran Fax : 041 53 84 01
Tél : 049 71 32 04
CMPEIM (El Bayadh) Route Petite Mecheria, El Bayadh
Fax : 049 71 37 94
El Bayadh
CMPEIM (El Abiodh Sidi El Abiodh Sidi Cheikh, El Tél : 049 73 75 21
Cheikh) Bayadh Fax : 049 73 76 18
Tél : 029 47 69 49 /
Illizi CMPEIM (Djanet) Djanet, Illizi
50
Toumeelah BP 434 Ras El Oued, Tél : 035 64 79 47
Bordj Bou Arreridj CMPEIM (BBA)
Bordj Bou Arreridj Fax : 035 64 85 73
Boumerdes CMPEIM (Tidjelabine) Tidjelabine, Boumerdes Tél : 020 79 11 20
Tél : 030 89 36 61
EL Tarf CMPEIM (Ain El Assel) Route Rekada, EL Tarf
Fax : 030 89 30 35
Hai Sliman Amirat Kassabi,
Tindouf CMPEIM (Tindouf) Tél : 049 92 13 52
Tindouf
Tél : 046 49 68 85
Tissemsilt CMPEIM (Tissemsilt) Hai Bencherki, Tissemsilt
Fax : 046 49 68 84
Route Merrara Daira de Djemaâ Tél : 032 25 98 56
CMPEIM (Djemaa)
BP 46, El Oued Fax : 032 25 98 57
El Oued Boulevard 1er Novembre 54 BP
CMPEIM (El Oued) Tél : 032 21 70 61
212, El Oued
CMPEIM (El Meghaier)
Cité Belle Vue BP 649, Tél : 032 32 20 46
Khenchela CMPEIM (Khenchela)
Khenchela Fax : 032 32 39 79
Tél : 037 53 13 33
CMPEIM (Souk-Ahras) Souk-Ahras
Fax : 037 53 16 70
Souk-Ahras
Commune de Sedrata, Souk- Tél : 037 37 74 97
CMPEIM (Sedrata)
Ahras Fax : 037 37 65 29
Tél : 024 46 74 00
CMPEIM (Bou Ismail) Route de Cherchell, Tipaza
Fax : 024 46 74 00
Tipaza
Domaine Yagoubi Amar Tél : 024 40 71 29 /37
CMPEIM (Douaouda)
Douaouda marine, Tipaza Fax : 024 40 71 29
Cité du 20 août 1955, Ferdjioua
CMPEIM (Ferdjioua) Tél : 031 59 84 27
Mila 43301, Mila
CMPEIM (Mila) Cité des 500 logements, Mila Tél : 031 57 87 76

29
Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées
Ben Allel Cité Sidi M’djahed,
CMPEIM (Ben Allel) Tél : 027 60 11 34
Ain Defla
Ain Defla
Tél : 027 58 72 30
CMPEIM (Ain Defla) Hai Mazouni Latatfa, Ain Defla
Fax : 027 58 72 80
Rue frères Mohamed Cité Castor,
CMPEIM (Ain Sefra) Tél : 049 56 15 73
Naâma
Naâma
Route Nationale N°6 Mecheria, Tél : 049 78 02 93
CMPEIM (Mecheria)
Maâma Fax : 049 78 02 21
CMPEIM (Ain N°38 Hai Moulay Abdelkader, Tél : 043 60 68 65
Ain Temouchent
Temouchent) Ain Temouchent Fax : 043 60 44 00
CMPEIM (Daya Ben BP 47 Commune de Daya Ben Tél : 029 87 19 49
Dahoua) Dahoua, Ghardaïa Fax : 029 87 17 57
Ghardaia
Rue des Moudjahidine, BP 214, Tél : 029 81 43 53
CMPEIM (El Menea)
Ghardaïa Fax : 029 81 24 99
Sidi M’hamed Benali 48200 Tél : 046 94 79 90
CMPEIM (Mazouna)
Mazouna, Relizane Fax : 046 94 73 85
Rue J’nane Mohamed Agdoun
Relizane CMPEIM (Oued Rhiou) Tél : 046 97 72 23
Oued Rhiou, Relizane
CMPEIM (Oued Djemaa) Oued Djemaa, Relizane Fax : 046 90 81 27

Coordonnées des Centres Médico-Pédagogiques pour Handicapés Moteurs (CMPHM) :

Wilaya Nom de l’institution Adresse Coordonnées


Chlef CMPHM (Chettia) BP N°4 Zone D3 Chettia, Chlef Tél : 027 73 30 66
Cité de l’espérance Ain Baydha, Tél : 032 49 32 07
Oum El Bouaghi CMPHM (Ain Baydha)
Oum El Bouaghi Fax : 032 49 15 04
Djelfa CMPHM (Djelfa) Cité 5 juillet, Djelfa Tél : 027 90 99 58
Jijel CMPHM (Jijel) 19 Rue des frères khecha, Jijel Tél : 034 50 21 21
Tissemsilt CMPHM (Tissemsilt) Ain El Bordj, Tissemsilt Tél : 046 47 03 12
Relizane CMPHM (Relizane) Cité solidarité, Relizane Tél : 046 92 92 15

Remarque :
Les enfants en situation de handicap bénéficient également d’une scolarité « éducation inclusive ». Intégration
partielle ou intégration totale en milieu ordinaire de l’éducation nationale (Cf. décret exécutif n°12-05 de
janvier 2012 & arrêté interministériel du 10 décembre 1988 portant ouverture de classes spéciales pour enfants
déficients sensoriels, malentendants et aveugles relevant du secteur de l’Education Nationale).

FORMATION PROFESSIONNELLE

™ Eléments généraux : La promulgation de la loi n°02-09 du 08 mai 2002 relative à la protection et à la promotion
des personnes handicapées a prévu plusieurs dispositions relatives à la formation professionnelle des personnes
concernées. Dans ce cadre, le Ministère de la Formation et de l’Enseignement Professionnel (MFEP) a mis en place
des programmes particuliers pour les populations à besoins spécifiques.

1. LES TYPES DE HANDICAP MEDICALEMENT RECONNUS PAR LE MFEP :


x Le handicap moteur et physique (malformation, séquelles d’accidents, myopathie, infirmité motrice d’origine
cérébrale, poliomyélite et hémiplégie).
x Le handicap sensoriel (déficience auditive et visuelle)
x Les maladies chroniques (asthme, hémophilie, diabète, épilepsie et cardiopathie)
x Les insuffisances rénales et rhumatisme articulaire.

2. ORIENTATION DES PERSONNES HANDICAPEES :

30
Les candidats handicapés sont orientés vers les spécialités et les modes de formation compatibles avec leur handicap.
Les personnes handicapées n’ayant pas le niveau scolaire requis pour l’accès à une formation professionnelle,
bénéficient d’une préformation (mise à niveau), avant de rejoindre la formation professionnelle adaptée à leur niveau.

Spécialités Enseignées : Les spécialités enseignées actuellement sont :


La Sculpture sur Bois – Peinture - Décoration – Coiffure Dames – Coiffure Hommes – Peinture sur Tissu – Poterie
Céramique – Informatique – Standard – Informatique Adapté au Braille – Horticulture – Habit Traditionnel -
Maroquinerie – Réparation Instrument de Musique – Cuisine de Collectivités – Cordonnerie.
La nomenclature nationale des spécialités reste ouverte pour tout candidat handicapé désirant suivre une formation non
prévue par la nomenclature.

3. LES CENTRES SPECIALISES POUR PERSONNES HANDICAPEES :


Le MFEP dispose de quatre centres régionaux spécialisés. Ils sont implantés dans les wilayas d’Alger, Boumerdès,
Relizane et Laghouat.

Etablissements Adresse Téléphone


021 28 78 28
CFPA BELKACEM Said 04 Chemins, Kouba, Alger
021 28 09 14
CFPA TADJOUINET Mohammed Route Nationale, Corso, Boumerdes 024 84 03 84
Commune de Oued Djemaa Daïra de 046 90 99 41
CFPA Ouled Djemaa
H’Modna, Relizane 046 90 90 23
CFPA Ahmed MAHBOUBI BP 1171 Laghouat 029 92 08 28
CFPA Skikda Non encore opérationnel

Coordonnées :
Ministère de la Formation et de l'Enseignement Professionnel
Adresse : Rue des frères AISSOU, Ben Aknoun, Alger.
Tél : 021 91 15 03 / 021 91 16 42
Fax : 021 91 22 66
Email : contacts@mfep.gov.dz
Site Internet : http://www.mfep.gov.dz/

CULTURE ET SPORT

Les Directions de la Jeunesse et des Sports (DJS) proposent de nombreuses activités sociales, culturelles et sportives
pour les personnes en situation de handicap (Cf. à l’article 3 de la loi pour la protection et la promotion des personnes
handicapées).
Les activités sportives sont programmées pendant toute l’année dans les centres de jeunesses, les complexes sportifs et
les salles omnisport.

Il existe également des clubs sportifs spécialisés en handisport parmi lesquels on retrouve notamment le judo, le basket
sur fauteuil, l’athlétisme et la natation.

Coordonnées :

Ministère de la Jeunesse et des Sports


Adresse : 3 Rue Mohamed Belouizded, Alger, Algérie
Tél : 021 68 33 50
Fax : 021 65 77 78
Email : contact@mjs.dz
Site Internet : http://www.mjs.dz/

FEDERATION ALGERIENNE DE HANDISPORT

Coordonnées :

31
Fédération Algérienne de Handisport.
Adresse : 4, Rue Youcefi Miliani Château neuf El Biar – Alger, Algérie
Tél : 021 92 82 48
Fax : 021 92 18 59
Tél / Fax : 021 92 39 74
Email : algeriaparalympics@hotmail.fr
Site Internet : http://www.handisportalg.0rg.fr/

FISCALITE

s Impôts sur le Revenu Global (IRG)


Ordonnance n° 10-01 du 16 Ramadhan 1431 correspondant au 26 août 2010 portant loi de finances complémentaire
pour 2010, prévoit des abattements fiscaux sur les revenus en faveur des travailleurs handicapés moteurs, mentaux, non-
voyants ou sourds-muets.

Taux d’abattement : L’abattement supplémentaire sur le montant de l’impôt sur le revenu global, dans la limite de
1.000 DA par mois, est égal à :

x 80% pour un revenu supérieur ou égal à 20.000 DA et inférieur à 25.000 DA ;


x 60% pour un revenu supérieur ou égal à 25.000 DA et inférieur à 30.000 DA ;
x 30% pour un revenu supérieur ou égal à 30.000 DA et inférieur à 35.000 DA ;
x 10% pour un revenu supérieur ou égal à 35.000 DA et inférieur à 40.000 DA.

ORGANISATIONS DE PERSONNES HANDICAPEES

1. FEDERATION ALGERIENNE DES PERSONNES HANDICAPEES (FAPH)

Coordonnées :
Fédération Algérienne des Personnes Handicapées
Présidente : Mme Atika El MAMRI,

Adresse : Cité les Asphodèles BT B N°2, Ben Aknoun Alger, Algérie.


Tél : 021.91.36.70
Fax : 021.91.31.08
Email : presidente@faph.org / atika.elmamri@gmail.com
Site Internet : http://www.faph.org/

2. ASSOCIATION DE VICTIMES DE MINES ET DE PERSONNES HANDICAPEES :

Le tableau ci-dessous présente des associations qui fournissent aux victimes de mines et aux personnes en situation de
handicap les informations, l’accompagnement et le soutien dont elles ont besoin :

Les associations Personne à contacter coordonnées


(président de l’association)
Association EL HAYAT des Handicapés Mob : 05 54 57 83 08
Moteurs de Sebdou, wilaya de Tlemcen Mme Negadi fatima Fixe : 043 34 33 97
Fax : 043 34 33 97
Association Culturelle d'Intégration des Mob : 07 78 02 87 27
Handicapés Moteurs, wilaya de Bechar MR Touami rachid Fixe : 049 80 17 18
Fax : 049 80 17 18
Association Nationale de Défense des Mob : 06 61 93 99 94
Victimes de Mines, wilaya de Biskra MR Djouadi mohamed Fixe : 033 74 51 26
Fax : 033 74 51 26

32
Association Solidarité des Handicapés et Mob : 06 62 44 10 18
Victimes de Mines, wilaya de El Tarf MR Rafai youcef Fixe : 038 62 68 93
Fax : 038 62 67 74
Association Promotion de l’Handicapé Mob : 06 62 57 27 91
d’Ain-Kechera, wilaya de Skikda MR Laissoub abdelaziz Fixe : 038 73 31 10
Fax : 038 73 35 29
Association 14 Mars des Handicapés Mob : 07 90 79 23 98
Moteurs, wilaya de Naama MR Gherissi nair Fax : 049 78 67 19

Association des Handicapés Moteurs d’Igli, Mob : 06 66 22 29 25


Bechar MR Faradji djillali Fixe : 049 86 12 00
Fax : 049 86 12 00

TROISIEME PARTIE : services accessibles à l’ensemble de la population

Cette partie sera consacrée à la présentation des principaux mécanismes d’aide à l’insertion professionnelle, au montage
de projet, et à la recherche d’emploi. Ces services ne sont pas destinés spécifiquement aux personnes en situation de
handicap ou aux victimes de mines, mais ces derniers peuvent en bénéficier au même titre que l’ensemble des citoyens.
Il est important aussi de préciser que l’accompagnement est personnalisé (selon l’ANGEM) et qu’une attention
particulière est donnée aux personnes handicapées, même si ce n’est pas inscrit dans les textes de loi.

Services d’insertion économique : Il n’existe pas de services d’insertion économique spécifiques pour les personnes
handicapées. Cependant, ces dernières peuvent accéder aux divers mécanismes d’inclusion économique existant en
Algérie. Diverses agences existent et prodiguent des accompagnements individualisés.

I. Agence Nationale de Gestion du Micro Crédit (ANGEM) :

1. PRESENTATION :
L’Agence Nationale de Gestion du Micro Crédit « ANGEM » est un organisme public de lutte contre le chômage et la
pauvreté dans les zones urbaines et rurales. Elle dispose d’un bureau de coordination dans chaque Wilaya, appuyé par
des cellules d’accompagnement au niveau des Daïras. Elle vise à favoriser l’auto-emploi, le travail à domicile, les
activités artisanales, la stabilisation des populations rurales dans leurs zones d’origine par l’émergence d’activités
économiques, culturelles, de production de biens et services, génératrices de revenus.

Elle a pour principales missions de :


x Gérer le dispositif du micro crédit conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.
x Soutenir, conseiller et accompagner les bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs activités.
x Octroyer des prêts non rémunérés.
x Notifier aux bénéficiaires, dont les projets sont éligibles au dispositif, les aides qui leur sont accordées.
x Assurer le suivi des activités réalisées par les bénéficiaires en veillant au respect des clauses des cahiers des charges
qui les lient à l’agence et en les assistant, en cas de besoin, auprès des institutions et organismes concernés par la
mise en œuvre de leurs projets.

A ce titre, l’agence est chargée notamment de :


x Conseiller et d’assister les bénéficiaires du dispositif du microcrédit dans le processus du montage financier et de
mobilisation des crédits.
x Entretenir des relations continues avec les banques et établissements financiers dans le cadre du montage financier
des projets, de la mise en œuvre du schéma de financement et du suivi de la réalisation et de l’exploitation des
projets et de participer au recouvrement des créances non remboursées dans les délais;
x Passer des conventions avec tout organisme, institution ou organisation ayant pour objet de faire réaliser, pour le
compte de l’agence, des actions d’information, de sensibilisation et d’accompagnement des bénéficiaires du micro
crédit dans la mise en œuvre de leurs activités.

33
2. LES CONDITIONS D’ELIGIBILITE :
x Etre âgé de dix-huit (18) ans et plus ;
x Etre sans revenu ou disposer de petits revenus instables et irréguliers (revenus inférieur au SNMG) ;
x Avoir une résidence fixe ;
x Disposer d’une qualification matérialisée par un diplôme, ou un titre équivalent reconnu ou bien, posséder
un savoir-faire prouvé en relation avec l’activité projetée ;
x Ne pas avoir bénéficié d'une autre aide à la création d’activités ;
x Mobiliser un apport personnel de 1% du coût global de l’activité, au titre de l’acquisition de petits matériels
et matières premières de démarrage de l’activité ;
x Cotiser au FGMMC dans le cas où le promoteur sollicite un crédit bancaire;
x S’engager à rembourser le montant du prêt et des intérêts à la banque selon un échéancier arrêté ;
x S’engager à rembourser à l’ANGEM, le montant du Prêt Non Rémunéré (PNR) selon un échéancier arrêté.

3. PARCOURS DU DEMANDEUR DE MICROCREDIT :


1. Présentation devant la cellule d’accompagnent de la daïra, pour un 1er entretien avec l’accompagnateur ;
2. Préparation des pièces constituant le dossier de crédit ;
3. Contribution à l’étude technico-économique du projet, réalisée conjointement avec l’accompagnateur ;
4. Transmission du dossier vers la coordination de wilaya ;
5. Présentation du dossier devant la commission d’éligibilité de wilaya ;
6. Etablissement de l’attestation d’éligibilité ;
7. Présentation du dossier à la banque pour étude et financement de la partie bancaire ;
8. Après notification du préaccord bancaire, il sera procédé au virement du Prêt Non Rémunéré ;
9. Virement du crédit bancaire ;
10. Acquisition des équipements et/ou de la matière première ;
11. Début de l’activité.

4. LES TYPES D’ACTIVITES FINANCEES PAR LE DISPOSITIF :


Industrie :
x Alimentaire : fabrication de pâtes alimentaires, couscous, pain, pâtisserie, gâteaux traditionnels, chocolaterie,
confiserie, fabrication de glaces, torréfaction et mouture de café, conditionnement d’anchois, torréfaction et
conditionnement de cacahouètes.
x Habillement : prêt à porter et confection, fabrication de vêtement sur mesure, bonneterie, tricot, fabrication de
linge (literie, cuisine, ameublement).
x Travail du cuir : fabrication de chaussure, de vêtement
x Travail du bois : fabrication de meubles et d’articles en bois, vannerie.
x Travail des métaux : fabrication de serrures, ferrure.
Agriculture :
x Élevage : engraissement de bovins, d’ovins, de caprins, production de viande et de lait, aviculture, cuniculture,
apiculture.
x Travail de la terre : Production de semences, fruits et légumes (séchage et conditionnement), pépinière de
fleurs et plantes d’ornement.
Artisanat :
x Textile : tissage et tapisserie traditionnels, fabrication de vêtements traditionnels, broderie traditionnelle,
peinture sur soie, sur velours et sur verre, fabrication d’article de décoration, poterie, vitrerie, sculpture sur
bois.
Services :
x Prestations de service : service informatique, coiffure et soins de beauté, restauration rapide, réparation
mécanique auto et matériels divers.
x Santé : cabinet de médecin, dentiste.
Bâtiment et travaux publics :
x BTPH : travaux de maçonnerie, petits travaux dans le bâtiment (électricité, peinture, plomberie, menuiserie),
fabrication de parpaing
Activités commerciales

34
5. LES FORMES DE FINANCEMENT DU MICRO CREDIT :
L’ANGEM gère dans le cadre du micro crédit deux formes de financement allant du petit prêt de survie (PNR 1 financé par l’ANGEM avec un plafond de 100 000 DA) jusqu’au prêt
plus important (ne dépassant pas 1 000 000 DA) faisant appel à un montage financier avec une banque. Chaque formule de financement, de par ses spécificités, permet de financer
certaines activités et intéresse par là même une population particulière.

Tableau récapitulatif des deux dispositifs de financement :

FINANCEMENT ANGEM FINANCEMENT TRIANGULAIRE

(ACHAT DE MATIERES PREMIERES) (ACHAT DE MATIERES PREMIERES) ANGEM – BANQUE – PROMOTEUR

Jusqu'à 40.000,00 DA De 40.000,00 DA à 100.000,00 DA Jusqu’à 1.000.000 DA


Destiné à financer l'achat de matières premières pour les Destiné à financer l'achat de matières premières pour les Il vise l'intégration économique et sociale des citoyens
activités génératrices de revenus. activités génératrices de revenus. ciblés à travers la création d'activités de production de
biens et services ainsi que les activités commerciales.

) Condition d'accès aux crédits : ) Condition d'accès aux crédits : ) Condition d'accès aux crédits :

x Etre âgé de 18 ans et plus et capable d'exercer une x Etre âgé de 18 ans et plus et capable d'exercer une x Etre âgé de 18 ans et plus et capable d'exercer une
activité. activité. activité.
x Être sans revenus ou disposant de petits revenus x Être sans revenus ou disposant de petits revenus x Être sans revenus ou disposant de petits revenus
instables et irréguliers. instables et irréguliers. instables et irréguliers.
x Avoir une résidence fixe. x Avoir une résidence fixe. x Avoir une résidence fixe.
x Posséder un savoir-faire en relation avec l'activité x Posséder un savoir-faire en relation avec l'activité x Posséder un savoir-faire en relation avec l'activité
projetée. projetée. projetée.
x Ne pas avoir bénéficié d'une autre aide à la création
d'activités.
x Mobiliser, l'apport personnel de 1% du coût global de
l'activité, au titre de l'acquisition des équipements et
matériels.
x Verser les cotisations au Fonds de Garantie Mutuelle
des Microcrédits (0.5% du crédit bancaire). (cf. point
9)

1
PNR : Prêt Non Rémunéré.

35
FINANCEMENT ANGEM FINANCEMENT TRIANGULAIRE
) Dossier administratif à fournir par le promoteur : ) Dossier administratif à fournir par le promoteur : ) Dossier administratif à fournir par le promoteur :

x Une (01) photo d'identité récente x Une (01) photo d'identité récente x Une (01) photo d'identité récente
x Un (01) extrait de naissance. x Un (01) extrait de naissance. x Deux (02) extraits de naissance.
x Un (01) fiche de résidence ou une (01) attestation x Un (01) fiche de résidence ou une (01) attestation x Deux (02) fiches de résidence.
d'hébergement. d'hébergement. x Deux (02) copies légalisées de la carte d'identité
x Copie légalisée de la carte d'identité nationale ou x Copie légalisée de la carte d'identité nationale ou nationale ou permis de conduire.
permis de conduire. permis de conduire. x Deux (02) exemplaires du diplôme ou certificat de
x Un (01) exemplaire de factures pro forma des travail ou attestations de stages ou attestations de
) Document à établir au niveau de la cellule matières premières ou un (01) devis quantitatif et validation du savoir-faire.
d'accompagnement : estimatif des matières premières.
)Dossier financier à fournir par le promoteur :
x Un (01) devis quantitatif et estimatif des matières ) Document à établir au niveau de la cellule
premières établi conjointement par l'accompagnateur d'accompagnement : x Un (01) exemplaire de factures pro forma des
x et le promoteur. équipements/matériels et les matières premières à
x Un (01) Document de demande avec déclaration et x Un (01) Document de demande avec déclaration et acquérir en TTC.
engagement pour bénéficier du microcrédit, établi engagement pour bénéficier du microcrédit, établi x Un (01) exemplaire de factures pro forma des
conjointement par l'accompagnateur et le promoteur. conjointement par l'accompagnateur et le promoteur. marchandises pour les activités commerciales.
x Un (01) exemplaire de facture pro forma d'assurance
des équipements / matériels à acquérir en TTC.
x Un (01) devis estimatif et quantitatif d'aménagement
des locaux/terrain établis par une entreprise BTP et ou
artisan, qualifiés pour le type de travaux.

) Document à établir au niveau de la cellule


d'accompagnement :

x Un (01) Document de demande avec déclaration et


engagement pour bénéficier du microcrédit, établi
conjointement par l'accompagnateur et le promoteur.

36
Tableau récapitulatif des deux dispositifs de financement

TAILLE DU APPORT CREDIT TAUX


PROFIL DU PROMOTEUR PNR
PROJET PERSO. BANCAIRE D’INTERET

Ne dépasse pas Tout profil


(Acquisition de matières 0% - 100% -
100.000 DA premières)

Tout profil
Ne dépasse pas (Acquisition de matières
1% - 100% -
250.000 DA premières)
Au niveau des wilayas du Sud

5% du taux
Tout profil 1% 70 % 29 %
commercial
Zones spécifiques
Ne dépasse pas (sud et hauts plateaux)
1 000.000 DA
Tout profil 1% 70% 29 % 20 % du taux
commercial
Autres zones

6. DOSSIER BANCAIRE A FOURNIR : deux dossiers doivent être constitués :

— Dossier pour l’obtention du crédit bancaire :


x Une demande manuscrite de financement dûment signée devra reprendre le montant du crédit et l’objet
auquel est destiné le financement ;
x Un extrait d'acte de naissance n ° 12;
x Un certificat de résidence ;
x Une photocopie légalisée du Diplôme, Qualification professionnelle ou savoir-faire;
x Une photocopie légalisée de la Carte Nationale d'Identité ou du Permis de Conduire;
x Une attestation d’éligibilité et de financement délivrée par l'agence ANGEM ;
x Une photocopie du Bail de location d’une durée de deux (02) années renouvelables, du titre de propriété
du local ou une décision d’affectation devant abriter l’activité (exigé seulement pour les activités autres
que celles liées au secteur du transport);
x Un exemplaire de l'étude technico-économique, préparée conjointement par le promoteur et l'ANGEM et
complétée par la (les) facture(s) pro-forma des équipements et matériels et/ou un devis estimatif des
travaux d'aménagement à réaliser;
x Une photocopie du registre de commerce et/ou tout autre document d’immatriculation (carte de fellah,
carte d'artisan .......);
x Une photocopie de la carte fiscale ou du certificat d’existence ;
x Un devis d'assurance des équipements et matériels à acquérir pour une durée d'une (01) année;
x Le Procès-verbal de visite du lieu devant abriter l'activité établi par l'accompagnateur de l'ANGEM et co-
signé par le promoteur, à l'exception des activités non sédentaires;

— Dossier pour la libération du crédit : le dossier précédent devra être complété par :
x Le versement en compte de l’apport personnel.
x Le virement du (PNR) ANGEM au compte.
x Le contrat d’adhésion au Fonds de Garantie pour toute la durée du crédit bancaire accordé.
x Une décision portant aides et avantages accordés par le dispositif Micro Crédit.
x L’ordre d’enlèvement de chèque livré par l’ANGEM.

7. LES AVANTAGES ET AIDES ACCORDES :


x Formation, soutien, conseil, assistance technique et accompagnement des promoteurs sont assurés par
l’ANGEM dans le cadre de la mise en œuvre de leurs activités ;

37
x Le crédit bancaire est accordé avec un taux d’intérêt réduit à la charge du bénéficiaire (5 à 20% du taux
débiteur appliqué par les banques et les établissements financiers). La différence avec le taux d’intérêt
commercial est prise en charge par le trésor public ;
x Un prêt non rémunéré (PNR), équivalent à 29 % du coût global de l’activité au titre de la création d’activité
pour l’acquisition de petits matériels et de matières premières de démarrage de l’activité, qui ne saurait
dépasser 1 000 000 DA ;
x Pour l’achat de matières premières, le PNR est fixé à 100% du coût global du projet qui ne saurait dépasser les
100 000 DA ;

8. LES AVANTAGES FISCAUX :


x Une exonération totale de l’impôt sur le revenu global ou de l’impôt sur les bénéfices des sociétés pendant une
période de trois (3) années;
x Une exonération de la taxe foncière sur les constructions servant aux activités exercées, pour une durée de
trois (3) ans;
x Sont exemptés du droit de mutation, les acquisitions immobilières effectuées par les promoteurs, en vue de la
création d’activités industrielles ;
x Les actes portant constitution de sociétés créées par les promoteurs sont exonérés de tous droits
d’enregistrement ;
x Peuvent bénéficier de la franchise de la taxe sur la valeur ajoutée, les acquisitions de biens d’équipement et
services entrant directement dans la réalisation de l’investissement de création;
x Un abattement d’impôt sur le revenu global ou l’impôt sur les bénéfices des sociétés, ainsi que sur la taxe sur
l’activité professionnelle, dus à l’issue de la période des exonérations, pendant les trois premières années
d’imposition, comme suit ;
- 1ère année d’imposition : un abattement de 70 % ;
- 2ème année d’imposition : un abattement de 50 % ;
- 3ème année d’imposition : un abattement de 25 %.
x Les droits de douanes relatifs aux équipements importés entrant directement dans la réalisation de
l’investissement, sont déterminés par l’application d’un taux de 5 %.

9. LA GARANTIE DES CREDITS BANCAIRES :


La garantie des crédits bancaires est assurée par le Fonds de Garantie Mutuelle de Micro Crédits (F.G.M.M.C),
domicilié auprès de l'Agence Nationale de Gestion du Micro Crédit, en vertu du décret exécutif 04-16 du 22-01-2004
portant création et fixant le statut du Fonds de Garantie Mutuelle des Micro Crédits (FGMMC).
Le FGMMC garantit d’une part, les microcrédits accordés par les banques et établissements financiers adhérents au
fonds, aux bénéficiaires ayant obtenu la notification des aides de l'Agence Nationale de Gestion du Microcrédit et
d’autre part couvre, à la diligence des banques et établissements financiers concernés, les créances restant dues en
principal et les intérêts à la date de déclaration du sinistre et à hauteur de quatre-vingt-cinq pour cent (85 %).
Coordonnées FGMMC :
x Adresse : Route nationale n°1 BIRKHADEM – ALGER.
x Tél : 021.54.40.81 / 44.59.15
x Fax : 021.56.42.67

Banques partenaires :
x Crédit Populaire d'Algérie "C.P.A" : http://www.cpa-bank.dz
x Banque de Développement Local "B.D.L" : http://www.bdl.dz/angem.html
x Banque Extérieure d'Algérie "B.E.A" : http://www.bea.dz/
x Banque Nationale d'Algérie "B.N.A" : http://www.bna.dz/
x Banque de l'Agriculture et du Développement Rural "B.A.D.R" : http://www.badr-bank.dz/

Coordonnées ANGEM :
x Adresse : Route Nationale N°1 les vergers BP N°31 Bir Khadem 16005 Algérie
x Tél : +213 (0) 21 54 40 81 / 21 56 42 66
x Fax : +213 (0) 21 56 42 68
x Email : contact@angem.dz
x Site Web : www.angem.dz

38
II. Agence Nationale de Soutien à l’Emploi des Jeunes (ANSEJ) :

1. PRESENTATION :
L'ANSEJ est une institution à caractère public disposant d’un réseau de plusieurs antennes locales (Wilaya et Daïras)
dans tout le pays. Elle met en œuvre un dispositif d'accompagnement économique des jeunes chômeurs pour la création
et l'extension de micros entreprises de production de biens et services et accorde des aides financières et avantages
fiscaux durant toutes les étapes de l'accompagnement.

2. LES TYPES D’INVESTISSEMENTS COUVERTS PAR L’ANSEJ :


Le dispositif de création des micros entreprises ANSEJ, concerne deux types d’investissement : l’investissement de
création et l’investissement d’extension.

Investissement de création Investissement d’extension

L’investissement de création porte sur la création de L’investissement d’extension porte sur les micro-
nouvelles micro-entreprises dans toutes les activités, à entreprises créées dans le cadre du dispositif ANSEJ et qui
l’exception de l’activité commerciale, par un ou plusieurs ont une propension à étendre leurs capacités de production
jeunes promoteurs éligibles au dispositif ANSEJ. dans la même activité ou dans une activité connexe.

3. LES CONDITIONS D’ELIGIBILITE :

Investissement de création Investissement d’extension

Les conditions d’éligibilité : Les conditions d’éligibilité :


les conditions auxquelles doivent satisfaire les individus les conditions auxquelles doivent satisfaire les individus
afin de bénéficier du dispositif ANSEJ lié à pour bénéficier des avantages accordés par l’ANSEJ dans
l’investissement de création : le cadre de l’investissement d’extension :

x Être chômeur. x Remboursement du crédit bancaire à hauteur de 70%


x Être âgé entre 19 et 35 ans ; pour le gérant l’âge peut en cas de financement triangulaire
aller jusqu'à 40ans avec engagement de créer (03) x Remboursement intégral du crédit bancaire en cas de
emplois permanents (y compris les associés). changement de banque ou de type de financement
x Avoir une qualification professionnelle en relation triangulaire vers le mixte.
avec l’activité envisagée. x Remboursement à hauteur de 70% du PNR (prêt non
x Mobiliser un apport personnel pour le financement rémunéré) en cas de financement mixte.
du projet. x Remboursement régulier des échéances du PNR.
x Déclaration d’existence faisant ressortir les trois
années d’exploitation (en zone normale et six années
(en zones spécifiques)
x Avoir des bilans fiscaux retraçant l’évolution positive
de la micro entreprise.

4. LES FORMES DE FINANCEMENT DU PROJET : Il existe deux types de financement : le financement


triangulaire et le financement mixte.
Le coût de l’investissement (votre projet) ne peut dépasser 10 millions de DA pour les deux formules de financement,
prévues dans le cadre du dispositif ANSEJ :

Investissement de création Investissement d’extension


Le financement triangulaire Le financement triangulaire
C’est une formule dont l’apport financier du ou des jeunes C’est une formule dont l’apport financier du ou des jeunes
promoteurs est complété par un prêt sans intérêt accordé promoteurs est complété par un prêt sans intérêt accordé
par l’ANSEJ et par un crédit bancaire. Ce type de par l’ANSEJ et par un crédit bancaire. Ce type de
financement est structuré sur deux niveaux : financement est structuré sur deux niveaux :

39
Niveau 1 : Le montant d’investissement jusqu'à 5.000.000 Niveau 1 : Le montant d’investissement jusqu'à 5.000.000
DA DA
Apport Crédit sans intérêt Crédit bancaire Apport Crédit sans intérêt Crédit
personnel ANSEJ personnel ANSEJ bancaire
1% 29% 70% 1% 29% 70%

Niveau 2 : Le montant d’investissement de 5.000.001 DA Niveau 2 : Le montant d’investissement de 5.000.001 DA


à 10.000.000 DA à 10.000.000 DA
Apport Crédit sans intérêt Crédit bancaire Apport Crédit sans intérêt Crédit
personnel ANSEJ personnel ANSEJ bancaire
2% 28% 70% 2% 28% 70%

Le financement mixte Le financement mixte


Dans ce type de financement, l’apport financier du ou Dans ce type de financement, l’apport financier du ou
des jeunes promoteurs est complété par un prêt sans des jeunes promoteurs est complété par un prêt sans
intérêts par l’ANSEJ. intérêts par l’ANSEJ.
La structure de ce type de financement est répartie en La structure de ce type de financement est répartie en
deux niveaux : deux niveaux :

Niveau 1 : Montant de l’investissement jusqu'à 5.000.000 Niveau 1 : Montant de l’investissement jusqu'à 5.000.000
DA DA
Apport personnel Prêt sans intérêt Apport personnel Prêt sans intérêt
« ANSEJ » « ANSEJ »
71% 29% 71% 29%

Niveau 2 : Montant de l’investissement entre 5.000.001 Niveau 2 : Montant de l’investissement entre 5.000.001
DA et 10.000.000 DA DA et 10.000.000 DA
Apport personnel Prêt sans intérêt Apport personnel Prêt sans intérêt
« ANSEJ » « ANSEJ »
72% 28% 72% 28%

5. LES AIDES FINANCIERES : Deux types d’aides financières sont accordés à la micro entreprise, sur deux
(02) phases :

Investissement de création
Durant la phase de réalisation :

En plus de ce prêt, l’ANSEJ accorde aux jeunes promoteurs trois autres prêts non rémunérés :
x Un prêt non rémunéré de 500.000 DA destiné aux diplômés de la formation professionnelle, pour l’acquisition de
véhicules ateliers en vue de l’exercice des activités de plomberie, électricité bâtiment, chauffage, climatisation,
vitrerie, peinture bâtiment, mécanique automobile.
x Un prêt non rémunéré 500.000 DA pour la prise en charge du loyer des locaux destinés à la création d’activités
sédentaires.
x Un prêt non rémunéré pouvant aller jusqu’à 1.000.000 DA, au profit des diplômés de l’enseignement supérieur,
pour la prise en charge du loyer des locaux destinés à la création de cabinets groupés en vue de l’exercice
d’activités relevant des domaines médical, auxiliaires de justice, expertise comptable, commissariat aux comptes,
comptables agréés, bureau d’études et de suivi des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique.
Remarques : Ces trois prêts non rémunérés ne sont pas cumulatifs et sont accordés exclusivement pour les
promoteurs sollicitant un financement triangulaire faisant intervenir la banque, l’ANSEJ et le promoteur, et
uniquement pour la phase de création d’activité.
x une prise en charge d’une partie des intérêts bancaires (bonification des taux d’intérêts bancaires) par l'ANSEJ. La
bonification des taux d’intérêts du crédit bancaire « dans le cadre du financement triangulaire » ; le niveau de la
bonification varie selon la nature et la localisation de l’activité.
Les wilayas Wilayas des hauts plateaux Autres wilayas
Et du sud
Les secteurs
Secteurs prioritaires * 95% 80%
Autres secteurs 80% 60%
* Secteurs prioritaires : agriculture, pêche, bâtiment et travaux publics, hydraulique et industrie de transformation.
Durant la phase d’exploitation : Aucune aide n’est octroyée lors de cette phase.

40
Investissement d’extension
Durant la phase de réalisation :
x une prise en charge d’une partie des intérêts bancaires (bonification des taux d’intérêts bancaires) par l'ANSEJ. La
bonification des taux d’intérêts du crédit bancaire « dans le cadre du financement triangulaire » ; le niveau de la
bonification varie selon la nature et la localisation de l’activité.
Les wilayas Wilayas des hauts plateaux Autres wilayas
Et du sud
Les secteurs
Secteurs prioritaires * 95% 80%
Autres secteurs 80% 60%
* Secteurs prioritaires : agriculture, pêche, bâtiment et travaux publics, hydraulique et industrie de transformation.
Durant la phase d’exploitation : Aucune aide n’est octroyée lors de cette phase.

6. LES AVANTAGES FISCAUX : pour l’investissement de création ou l’investissement d’extension les


avantages fiscaux sont les suivants :

Ÿ Durant la phase de réalisation :


x Franchise de la TVA pour l’acquisition de biens d’équipements et de services entrant directement dans la
réalisation de l’investissement, achat des équipements et services en hors taxe (exonération de la TVA)
x Application du taux réduit de 5% en matière de droit de douane pour les biens d’équipement importés entrant
directement dans la réalisation de l’investissement.
x Exonération du droit de mutation à titre onéreux sur les acquisitions immobilières effectuées dans le cadre de
la création de l’activité.
x Exonération des droits d’enregistrement sur les actes constitutifs des micro-entreprises.

Ÿ Durant la phase d’exploitation : Il s’agit de l’exonération totale de :


x L’Impôt sur le Revenu Global (IRG) ou l'impôt sur les Bénéfices des Sociétés (IBS)
x La Taxe sur l’Activité Professionnelle (TAP)
Lorsque la micro-entreprise crée au moins trois emplois à durée indéterminée, la période d'exonération est
prolongée de deux ans.
x Exonération de la caution de bonne exécution lorsque la micro-entreprise intervient dans la restauration des
biens culturels.
x Exonération de la taxe foncière sur les constructions et additions de construction servant à l’activité exercée.

Remarques : Ces avantages fiscaux sont accordés à la micro-entreprise pour une période de trois (3) ans à partir
du démarrage de l’activité ou de six (6) ans pour les projets implantés dans des zones spécifiques.

La période d’exonération est prorogée de deux (2) années lorsque le jeune promoteur s’engage à recruter au moins
3 employés pour une durée indéterminée

7. LE FONDS DE CAUTION MUTUELLE DE GARANTIE RISQUES / CREDITS JEUNES


PROMOTEURS :

Rôle du fonds de garantie :

Le fonds de caution mutuelle de garantie risques / crédits jeunes promoteurs a été créé afin de garantir les crédits
accordés par les banques et les établissements financiers aux micro-entreprises initiées dans le cadre du dispositif
ANSEJ.

La garantie du fonds complète celles déjà fournies par le jeune adhérant, aux établissements de crédit. À savoir :
x Le nantissement (caution ou gage) des équipements est au profit de la banque en premier plan ou de
l’établissement financier et au profit de l’ANSEJ au 2ème plan.
x L’assurance multirisque est établie au profit de la banque.
x Le gage du matériel roulant.

Les adhérents au Fonds de garantie sont d’une part, les banques et les établissements financiers et d’autre part, les
micro-entreprises ayant opté pour la formule de financement triangulaire dans le cadre du dispositif ANSEJ, aussi bien
pour les investissements de création que ceux de l’extension.

41
Modalités d’adhésion et de cotisation :

L’adhésion de la micro-entreprise au fonds se fait après notification de l’accord bancaire et avant la délivrance de la
décision d’octroi des avantages par les services de l’ANSEJ (l’adhésion est préalable au financement de son projet).
Le montant de la cotisation est calculé sur la base du montant du crédit bancaire et de sa durée.
Le taux de la cotisation pour chaque échéance est de 0.35% du principal restant à rembourser du montant du crédit
bancaire accordé.
Le paiement de la cotisation au profit du fonds est effectué en une seule fois et intégralement au moment de l’adhésion
de la micro-entreprise.

8. LE DOSSIER A FOURNIR POUR LA CREATION D’UNE MICRO-ENTREPRISE :


Dossier administratif :

x Un (01) extrait d’acte de naissance N°13 portant le numéro d’acte de naissance.


x Une (01) photocopie légalisée de la carte d’identité nationale.
x Une (01) photocopie légalisée de la pièce justificative de la qualification professionnelle (diplôme, certificat de
travail ou autres …).
x Une (01) photocopie légalisée de l’agrément, permis d’autorisation d’exercer lorsqu’il s’agit d’une activité
réglementée, exemple : avocat, médecin…
x Un (01) certificat de résidence.
x Une (01) photo d’identité.
x Une (01) attestation de libération vis-à-vis du service national lorsque l’âge du promoteur est compris entre 19
et 20 ans.
x Un (01) extrait de casier judiciaire.
x Un (01) certificat de nationalité.
x Une (01) déclaration sur l’honneur de créer 03 emplois permanents lorsque l’âge du gérant est compris entre
35-40 ans.
x Carte bleu de l’ANEM (en cours de validité)

Dossier financier :

x Une (01) facture pro forma des équipements (en hors taxes).
x Une (01) facture pro forma d’assurances multirisques ou tous risques des équipements en TTC.
x Un (01) devis original d’aménagement des locaux s’il y a lieu (en hors taxes)

Remarques importantes :
Le certificat de travail : doit comporter le N° employeur, l’identification fiscale, le code fiscal de l’employeur et le
registre de commerce de l’employeur.
Les factures pro forma des équipements (ainsi que le devis d’aménagement) : doivent comporter les informations
suivantes : le N° du registre de commerce du fournisseur, l’identification et le code fiscal du fournisseur, N° et date de
la facture pro-forma ou (devis d’aménagement), le cachet et signature du fournisseur (les factures pro forma délivrées
par les commerces multiples : import-export, grossistes, quincailleries ou droguerie ne sont pas acceptées)
Les attestations de non affiliation CNAS ou CASNOS seront retirées par les services de l’ANSEJ auprès de chaque
administration concernée.

Banques partenaires :
x Crédit Populaire d'Algérie "C.P.A" : http://www.cpa-bank.dz
x Banque de Développement Local "B.D.L" : http://www.bdl.dz/angem.html
x Banque Extérieure d'Algérie "B.E.A" : http://www.bea.dz/
x Banque Nationale d'Algérie "B.N.A" : http://www.bna.dz/

Coordonnées ANSEJ :
x Adresse : 8, Rue Arezki Ben Bouzid, Les Annassers – Alger, Algérie
x Tel : +213 (0) 21 67 82 08 / 18 / 36 / 37 / 38 / 39
x Fax : +213 (0) 21 67 75 74 / 21 67 75 87
x Email : dg.ansej@gmail.com
x Site Web : http://www.ansej.org.dz

42
III)- Agence Nationale de l’Emploi (ANEM) :

1. PRESENTATION :

L’ANEM est la première agence publique pour l’emploi en Algérie. Son rôle consiste à mettre en relation les
employeurs et les demandeurs d’emploi, et notamment, orienter tous les demandeurs d’emploi vers les différents
dispositifs existants, que ce soit en termes de recherche d’emploi (aide à l’insertion professionnelle) ou de création
d’activité ou d’entreprise (ANGEM, ANSEJ, etc.)

L’ANEM dispose d’agences au niveau :

Régional : Direction Régionale de l'Emploi (DREM)


Celle-ci constitue le relais entre le siège et les structures qui lui sont inférieures (Agences Wilayas, Agences Locales).

Wilaya : Agence de Wilaya de l'Emploi (AWEM)


Véritable cheville ouvrière de l'ANEM, cette agence est placée en première ligne face aux usagers et à leurs besoins.
Elle est chargée de :
x Trouver de l'emploi à tout individu qui en exprime la demande (relève de la section demandeur d'emploi)
x Prospecter et conseiller les entreprises afin de développer au niveau local des relations avec les entreprises, ce
travail est assuré par la section employeurs.
x Assurer une fonction d'appui et de suivi administratif : traitement des offres; convocation et suivi des
demandeurs.
x Contribuer à la mise en œuvre de la politique de promotion d'emploi conduite par les pouvoirs publics.

Local : Agence Locale (ALEM), celle-ci est présente dans la majorité des daïras et fait office d’annexe pour les wilayas
qui sont caractérisées par une grande concentration de la population et des activités.

2. DISPOSITIF D’AIDE A L’INSERTION PROFESSIONNELLE « DAIP » :


Il vise à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes primo-demandeurs d’emploi et encourager toutes formes
d’actions et de mesures tendant à promouvoir l’emploi des jeunes. Le dispositif est géré, contrôlé et suivi par l’ANEM
en relation avec les directions de l’Emploi et parfois de l’Action Sociale (DE et DAS) des wilayas.

3. LES CATEGORIES CIBLEES :


1ère catégorie (CID) 2ème catégorie (CIP) 3ème catégorie (CFI)
Les jeunes diplômés de Les jeunes sortant de l’enseignement Les jeunes sans formation ni
l’enseignement supérieur et les secondaire de l’Education Nationale, des qualification.
techniciens supérieurs issus des centres de formation professionnelle
établissements nationaux de (CFPA), ou ayant suivi un stage
formation professionnelle. d’apprentissage.

4. LES CONDITIONS D’ELIGIBILITE DES DEMANDEURS :


x Être primo demandeur.
x De nationalité algérienne.
x Agé de 18 à 35 ans.
x Justifier la situation vis- à-vis du service national.
x Titres et diplômes, justifications du niveau d’instruction, de qualification et d’acquis professionnels.
x Inscrit comme demandeur d’emploi auprès de l’ALEM du lieu de résidence.
x Agé de 16 ans, à condition d’accepter de suivre une formation dans les filières déficitaires sur le marché de
l’emploi.

5. INSCRIPTIONS A L’ANEM :

La première étape avant de rechercher un emploi, est l’inscription à l’ANEM. Le demandeur d’emploi aura à se
présenter à l’agence ANEM la plus proche de son lieu de résidence muni du dossier suivant :
- 01 Photocopie de la carte d'identité nationale.
- Diplôme et références professionnelles.

43
- Curriculum Vitae (CV).
- 02 Photos d’identités.
- 01 Certificat de résidence.

Il se verra délivrer par l’ANEM :


- Une carte de demandeur d’emploi (carte bleue) : Celle-ci pourra mentionner si le candidat est disposé à
entrer dans un dispositif spécial, comme le contrat pré-emploi (Contrat d’Insertion des Diplômés, CID).
- Un bulletin de présentation : que le demandeur d’emploi devra avoir en sa possession pour se présenter à un
entretien d’embauche ou la signature d’un contrat.

6. CONTRAT D’INSERTION : Pour chaque catégorie un contrat est établi :


x Contrat d’insertion des diplômés « CID » : Les bénéficiaires des CID perçoivent une rémunération mensuelle
fixée pour :
- Les diplômés de l'enseignement supérieur à 15.000 DA net
- Les Techniciens supérieurs à 10.000 DA net.
x Contrat d’insertion professionnelle « CIP » : Les bénéficiaires des CIP perçoivent une rémunération mensuelle
de 8.000 DA net.
x Contrat Formation - Insertion « CFI » : Les bénéficiaires des CFI perçoivent une rémunération mensuelle fixée
pour :
- Les jeunes insérés dans des chantiers divers à 12.000 DA net.
- Les jeunes insérés auprès des entreprises à 6.000 DA net.
- Les jeunes placées auprès des maitres artisans à 4.000 DA net

Durée du contrat d’insertion :


x Trois années renouvelables dans les institutions et administrations publiques et établissements parapublics.
x Une (01) année renouvelable dans le secteur économique pour les CID et CIP.
x Six (06) mois renouvelable une seule fois, à la demande de l’employeur pour les chantiers d’utilité publique.
x Une (01) année non renouvelable dans les entreprises de production et pour les formations auprès des maîtres
artisans.

Obligations :

JEUNES INSERES EMPLOYEUR


x Toute rupture du contrat d’insertion sans motif x Toute rupture du contrat d’insertion sans motif
dûment justifié par les jeunes insérés entraîne la dûment justifié par l’employeur entraîne la perte
perte de leur éligibilité au dispositif. de son éligibilité au dispositif.
x Les jeunes s’engagent à achever la période x Dans le cas où l’employeur désire rompre le
d’insertion fixée dans le contrat. contrat d’insertion, il doit aviser par écrit les
x Ne peuvent faire l’objet d’une rupture de contrat services compétents de l’Agence Nationale de
sans motif dûment justifié. l’Emploi, sept (07) jours au moins avant la rupture
x Dans le cas où la rupture du contrat est due à des du contrat.
motifs dûment justifiés, les jeunes peuvent prétendre x L’employeur doit préciser par écrit les motifs de
au bénéfice d’un nouveau contrat d’insertion résiliation du contrat d’insertion;
x Les jeunes insérés dans le cadre du dispositif sont x La rupture du contrat d’insertion entraine la
tenus de respecter le règlement intérieur de suspension du versement de la rémunération ou de
l’organisme employeur. la bourse.

7. COUVERTURE SOCIALE :
Les jeunes insérés dans le cadre des « CID, CIP, CFI » bénéficient des prestations d’assurances sociales en matière de
maladie, de maternité, d’accidents du travail et maladies professionnelles.

8. MESURES INCITATIVES AU RECRUTEMENT DES JEUNES INSERES :


Ÿ Mesures incitatives fiscales et parafiscales : Les employeurs et les maitres– artisans, qui recrutent les jeunes dans
le cadre du DAIP, bénéficient des mêmes mesures incitatives de recrutement d’ordre fiscal et parafiscal prévues
par :
x La loi n°06-21, du 11 décembre 2006.
x Ordonnance n°09-01 du 22 juillet 2009 portant loi de finances complémentaire pour 2009. (art106)

44
x Décret exécutif n° 07-386 du 05 décembre 2007 fixant le niveau et les modalités d’octroi des avantages prévus
par la loi n° 06-21 du 11 décembre 2006 relative aux mesures d’encouragement et d’appui à la promotion
d’emploi.
x Décret exécutif n° 10-71 du 31 janvier 2010 fixant les modalités d’application des abattements de la part
patronale de la cotisation de sécurité sociale au titre de la promotion de l’emploi.

Ÿ Contrat de Travail Aidé (CTA) : Dans le cadre d’un contrat de travail aidé « CTA » les recrutements des jeunes
insérés auprès des entreprises publiques et privées, donnent lieu à une contribution de l’Etat de :
x 12.000 DA net par mois pour les universitaires pour un contrat de (03) années renouvelables.
x 10.000 DA net par mois pour les techniciens supérieurs pour un contrat de (03) années renouvelables.
x 8.000 DA net par mois pour les contrats de travail aidé conclus dans le cadre du contrat d'insertion
professionnelle pour un contrat de (03) années renouvelables.

Coordonnées ANEM :
x Adresse : 05, rue Capitaine Nourdine Mennani, Alger
x Tél : (213) 21 23 73 21 / 21 23 79 86
x Fax : (213) 21 23 74 03
x Email : anem@anem.dz / anem.speemploi@facebook.com
x Site Web : http://www.anem.dz/

IV. La Caisse Nationale d’Assurance Chômage (CNAC) :

1. PRESENTATION :

La CNAC est une institution publique de sécurité sociale, qui comprend plusieurs agences régionales et agences de
wilaya implantées sur l’ensemble du territoire national dont le rôle est d’aider les chômeurs dans la recherche active
d’un emploi grâce au centre de recherche d’emploi, au centre d’aide au travail indépendant et au programme de
formation-reconversion ciblé :

Ÿ Le Centre de Recherche d'Emploi (CRE) : le CRE est un programme de groupe assisté où entre 12 et 15
participants se rencontrent quotidiennement pendant 3 semaines sous la direction d'un animateur compétent qui
fournit le soutien, l'information et le matériel nécessaire au groupe, afin de rendre le chercheur d'emploi autonome
dans sa démarche de réinsertion professionnelle au marché du travail.
Il est accessible à tout prestataire de la CNAC ayant perdu son emploi de façon involontaire et pour raisons
économiques (compression d'effectif et/ou liquidation d'entreprise) ; aux personnes qui ne possèdent pas les
compétences nécessaires pour se mettre en valeur auprès des employeurs et aux personnes désirant retrouver un
emploi salarié.

Ÿ Le Centre d'Aide au Travail Indépendant (CATI) : est un espace réservé aux porteurs de projets désireux de
bénéficier d'un accompagnement dans leur démarche de création d'entreprises.
Cet accompagnement sera dispensé au candidat créateur par une équipe de conseillers chargée d’informer le
candidat-créateur sur les différentes étapes de la création d'entreprise ; d’orienter le candidat-créateur pour
permettre une prise de décisions éclairée sur des options fondamentales relatives à son projet ; de former le
candidat-créateur pour acquérir des connaissances fondamentales relatives à son projet ; de suivre le candidat-
créateur pour éviter les déviations qui pourraient interrompre son processus de création.

Ÿ le programme de formation-reconversion : la formation reconversion est une mesure active pour le retour à
l'emploi. C’est une manière d’améliorer les qualifications professionnelles afin de permettre aux allocataires de se
réinsérer rapidement au sein du marché du travail. La formation est adaptée au profil de l’allocataire et a pour
objectif d’encourager la recherche d’emploi et la reconversion.

La CNAC gère deux dispositifs en direction des chômeurs :

le dispositif d’octroi de l’allocation chômage le dispositif de la création d’activité


Afin d’atténuer ou « amortir » les effets sociaux C’est un dispositif de soutien à la création et à l'extension
consécutifs aux licenciements massifs de travailleurs d’activités, destiné aux chômeurs allocataires de la CNAC

45
salariés du secteur économique, la CNAC attribue à ces âgés de 30 à 50 ans, désirant créer une entreprise seuls ou
chômeurs une allocation chômage pour les indemniser. en groupe, possédant une qualification professionnelle ou
un savoir-faire en liaison avec le projet.

A. Le dispositif concernant l’allocation chômage :

L’indemnité d’assurance chômage est établie en fonction d’un salaire de référence qui est calculé selon la formule
suivante :
Š Le salaire mensuel des 12 derniers mois de travail + le salaire national minimum garanti divisé par 2.
La durée de prise en charge est calculée selon l’ancienneté : 2 mois d’indemnité par année chez le dernier employeur.
Elle ne peut être inférieure à 12 mois, ni supérieure à 36 mois. Les travailleurs qui ont travaillé 6 mois ou moins ont
droit à 1 mois d’indemnité, ceux ayant travaillé plus de 6 mois ont droit à 2 mois d’indemnité.
La durée de prise en charge par l’assurance chômage est répartie en 4 périodes égales avec une indemnité qui est
dégressive : 100%, 80%, 60% et 50%.
Pour bénéficier de l’indemnité de l’assurance chômage, l’ex-salarié admis à l’assurance chômage doit se faire délivrer
par l’ANEM une attestation de sans emploi, à déposer auprès des services de la CNAC. Cette dernière doit être déposée
auprès des services de la CNAC entre le 15 et le 25 de chaque mois.

Les conditions à satisfaire afin de bénéficier de l'indemnité d'assurance chômage :


x être résident en Algérie
x avoir travaillé en contrat de travail à durée indéterminée lors du dernier emploi.
x avoir été enregistré à la sécurité sociale durant une période cumulée d’au moins trois années.
x être adhérent et à jour des cotisations au régime d’assurance chômage depuis au moins six (06) mois avant la
cessation de travail.
x figurer sur la liste nominative des salariés ayant fait l’objet d’un licenciement pour raison économique. Cette
liste doit être obligatoirement visée par l’inspection du travail territorialement compétente.
x ne pas avoir refusé un emploi ou une formation reconversion en vue d’un emploi.
x ne pas bénéficier d’un revenu procuré par une activité professionnelle quelconque.
x être inscrit comme demandeur d’emploi auprès des services compétents de l’ANEM depuis au moins deux
mois.

Le bénéficiaire de l’indemnité de l’assurance chômage a droit :

Pendant la période de prise en charge Après la période de prise en charge


x Aux prestations en nature de l’assurance maladie et A l’expiration de la période de prise en charge et pendant
de l’assurance maternité une durée d’une année, concerne le bénéficiaire de
x Aux allocations familiales l’indemnité de l’assurance chômage qui n’a pu se
x A la validation auprès du régime de retraite de la réinsérer dans la vie active
période de prise en charge par le régime d’assurance x Des prestations en nature de l’assurance maladie
chômage comme période d’activité. (les prestations de l’assurance maternité sont
x Le cas échéant, à l’allocation décès en faveur des exclues).
ayants droit. x Des allocations familiales.

B. Le dispositif de création d’activité: le montant maximum des investissements prévus par ce dispositif est de dix
millions de dinars
— Conditions d’accès : toute personne intéressée par ce dispositif doit répondre aux conditions suivantes
x Etre âgé de trente (30) à cinquante (50) ans ;
x Être de nationalité algérienne ;
x Ne pas occuper un emploi rémunéré ou exercer une activité pour son propre compte au moment de
l’introduction de la demande d’aide ;
x Être inscrit auprès des services de l’Agence Nationale de l’Emploi (ANEM) comme demandeur d’emploi ou
être allocataire CNAC ;
x Jouir d'une qualification professionnelle et/ou posséder un savoir-faire en rapport avec l'activité projetée ;
x Pouvoir mobiliser des capacités financières suffisantes pour participer au financement de son projet ;
x Ne pas avoir bénéficié de mesure d'aide au titre de la création d’activités.

) Dossier administratif à fournir par le promoteur : Le dossier d’accès au dispositif de création


d’activité comprend deux volets avec les pièces suivantes :

46
Un volet administratif :
- Un (01) extrait d’acte de naissance d'origine n° 12.
- Une (01) photocopie légalisée de la pièce d'identité.
- Une (01) photo d’identité.
- Un (01) certificat de résidence.
- Une (01) attestation d'inscription à l’ANEM. (Pour les allocataires de la CNAC, en cours de droit, une
attestation de perception d’indemnités d’assurance chômage leur sera délivrée par l’agence de wilaya
intéressée).
- Une déclaration sur l’honneur attestant que le chômeur (modèle CNAC) :
x N’exerce aucune activité salariée. (Un agent de la CNAC vérifiera l’authenticité de son non-
affiliation à une caisse de sécurité sociale).
x N’exerce pas une activité pour son propre compte au moment de l’introduction de la demande
d’aide,
x Ne bénéficie pas déjà d’une mesure d’aide au titre de la création d’activité.
x S’engage à participer au financement de son projet (apport personnel).

- Diplôme ou tout autre document justifiant du niveau de qualification professionnelle en rapport avec
l’activité projetée délivrée par tout organisme public ou privé (certificat de travail ou attestation de
travail, attestation de formation, etc.…)
- La fiche d’identification (modèle CNAC).

Les chômeurs promoteurs déclarant avoir un savoir-faire ou une qualification professionnelle, ne possédant pas de
justificatifs, sont orientés par les structures d’accompagnement vers les organismes formateurs conventionnés avec
la CNAC pour la validation de leurs acquis professionnels et /ou de leur savoir-faire, opération organisée et
financée par la CNAC.

Volet évaluation financière du coût de l’investissement :

- Le ou les factures pro-format des équipements (en hors taxes).


- Le ou les devis d'assurance multirisques et/ou tous risques des équipements en TTC.
- Un (01) devis d'aménagement et d'agencement des locaux (en hors taxes), s'il y a lieu.

— Les conditions d’éligibilité :


Les candidats Le projet
- Les candidats éligibles au dispositif peuvent - Seules les activités de production de biens et services sont
initier seuls ou en équipe leur projet. financées.
- Le montage du projet entrepris en équipe ne - L’unique mode de financement est de type triangulaire.
fera l’objet que d’un seul prêt. - Il recouvre en grande partie l’acquisition des équipements
- La contribution financière du ou des neufs.
promoteurs peut être en numéraire ou en - Le choix de l’activité projetée s’appuie sur la valorisation
nature. de l’expérience du ou des porteurs de projet et sur les
- Cette entreprise collective regroupera un opportunités d’investissement qui sont offertes par le
gérant et des associés. marché local
- Les associés doivent répondre aux mêmes - L’examen et la validation du projet finalisé par le C.S.V.F
conditions d’admissibilité que le gérant (voir (comité de sélection de validation et de financement)
conditions d’accès). donnera lieu à l’établissement de l’attestation d’éligibilité.

— Mode de financement : Les investissements à réaliser dans ce cadre reposent exclusivement sur un mode de
financement de type triangulaire, qui met en relation le promoteur, la banque et la CNAC.

Le financement triangulaire : L'unique mode de financement est de type triangulaire. Il recouvre en grande partie
l'acquisition du matériel et équipement et matériel neuf.

- Le seuil maximum des investissements est fixé à dix (10) millions de dinars.
- Le seuil minimum des fonds propres dépend du montant de l'investissement de création ou d'extension projeté.
Il est fixé selon les niveaux suivants :

¾ quand le montant de l’investissement est inférieur ou égal à 5 millions de dinars.

Apport personnel Prêt non rémunéré (sans intérêts) Prêt bancaire

47
(% du montant global de l’investissement) consenti par la CNAC
1% 29 % 70%

¾ quand le montant de l’investissement est supérieur à cinq (05) millions de dinars et inférieur ou égal
à dix (10) millions de dinars.

Apport personnel Prêt non rémunéré (sans intérêts)


Prêt bancaire
(% du montant global de l’investissement) consenti par la CNAC

2% 28 % 70%

— La bonification des taux d’intérêts sur les crédits d’investissements consentis par les banques publiques
(BADR, BEA, BNA, BDL et le CPA) : Cette bonification est fixée à :
x 80% du taux débiteur appliqué par les banques et établissements financiers, au titre des investissements
réalisés dans les secteurs de l'agriculture et de la pêche, du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique
ainsi que l’industrie de transformation.
x 60% du taux débiteur appliqué par les banques et établissements financiers, au titre des investissements
réalisés dans tous les autres secteurs d'activités.

Lorsque les investissements du ou des chômeurs promoteurs sont situés dans les wilayas des hauts plateaux et du
sud, les bonifications prévues ci-dessus sont portées respectivement à 95% et à 80% du taux débiteur appliqué par
les banques et établissements financiers. Le ou les bénéficiaires du crédit ne supportent que le différentiel non
bonifié du taux d'intérêt.

Remarque : nous pouvons définir la bonification du taux d’intérêt comme étant une opération par laquelle l’Etat
/collectivité locale (dans le cas présent : l’ANSEJ, la CNAC…) prend en charge une partie du taux d’intérêt du prêt
accordé par les banques aux jeunes promoteurs.

Extension des périodes de différé du remboursement des crédits bancaires et des intérêts.
La durée de remboursement du crédit bancaire ne saurait être inférieure à huit (08) années dont trois (03) années de
différé à compter de la mobilisation des crédits.

— Les aides financières et avantages fiscaux :


Ÿ Au titre de la réalisation :
x Application du taux réduit de 5% des droits de douanes sur les équipements importés et entrant
directement dans la réalisation de l'investissement.
x Exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (T.V.A) des équipements et services entrant directement dans
la réalisation de l'investissement et destinés aux activités soumises à cette taxe.
x Exonération des droits de mutation de propriété pour toutes les acquisitions foncières réalisées dans le
cadre de l'investissement considéré.
x Dispense de tout droit de timbre pour les actes, pièces et écrits concernant les emprunts bénéficiant de la
garantie de l’Etat ou de bonification d’intérêts.

Ÿ Au titre de l’exploitation (pour les 3 premières années) :


x Exonération de l’impôt sur le revenu global (I.R.G).
x Exonération de l’impôt sur les bénéfices des sociétés (I.B.S).
x Exonération de la taxe sur l’activité professionnelle (T.A.P).
x Exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties.

— Procédure pour bénéficier du service de crédit CNAC :


Demande de crédit bancaire :
Dès l'obtention de l'attestation d'éligibilité et de financement, après constitution du dossier de crédit par le
chômeur promoteur, le conseiller animateur ou un représentant de la CNAC procède à l'introduction du dossier auprès
de la banque conventionnée avec la CNAC. Ce dossier comporte les pièces suivantes :
x une demande manuscrite du promoteur,

48
x un dossier d'étude technico-économique et d'opportunité élaboré par le conseiller animateur, accompagné des
factures pro forma et/ou devis estimatifs des travaux à réaliser, ainsi qu'une évaluation par voie d'expertise des
travaux réalisés dans le cas des apports en nature devant composer l'apport du promoteur;
x un bilan d'ouverture, des bilans prévisionnels et des comptes d'exploitation prévisionnels établis sur cinq (05) ans.
x une attestation d'éligibilité et de financement au dispositif délivrée par la CNAC.
x photocopie du bail de location d'une durée de deux (02) années renouvelables ou du titre de propriété du local ou
une décision d'affectation devant abriter l'activité;
x photocopie du registre de commerce ou tout autre document d'immatriculation;
x photocopie du statut juridique de l'entreprise lorsqu'il s'agit d'une personne morale;
x le certificat d'existence ou une copie de la carte fiscale;
x photocopie des autorisations provisoires ou définitives en cas d'activités réglementées ou classées;
x un procès-verbal de visite du local devant abriter l'activité établi par les services habilités de la CNAC (le cas des
activités sédentaires);
x un certificat de résidence ou le cas échéant; l'autorisation d'emplacement au niveau d'un site aménagé à cet effet
pour l'activité exercée (le cas des activités non sédentaires);
x une attestation d'adhésion du promoteur au Fonds de Caution Mutuelle et de Garantie.

Après dépôt du dossier complet, il est remis un récépissé ou un accusé de réception par l'agence bancaire. Dans le cas
où la banque accorde un crédit pour la réalisation du projet, une notification d'accord est remise au promoteur ainsi qu'à
la CNAC. Pour les besoins du suivi, le promoteur remet à son conseiller une copie de ce document.
La banque reste engagée pour une durée d'une (01) année à financer le projet et ne peut en aucun cas remettre en cause
son financement sauf non levée des réserves dûment notifiées au promoteur.

Démarches administratives pour la réalisation d'un projet :


Au vu de ce dossier, le promoteur détenteur d’un accord bancaire est tenu :
x d’adhérer au fonds de garantie en versant sa quote-part couvrant toute la durée du prêt bancaire- en flat-. Ce
versement s’effectue auprès du délégué local du fonds de garantie positionné au niveau de l’agence de wilaya
CNAC. Après versement, il est remis au promoteur une copie du contrat d’adhésion ;
x de verser son apport personnel dans le compte ouvert à cet effet (un avis de versement est remis au promoteur) ;
x d’établir le registre de commerce ou le titre nécessaire (le conseiller animateur est tenu de préciser au promoteur la
nature du document selon le type de projet) ;
x d’établir le statut de l’entreprise, si nécessaire (le conseiller animateur est tenu de le préciser au promoteur- le choix
définitif du type de statut incombe au promoteur) ;
x de s’inscrire auprès des services des impôts ;
x d’adhérer à la CASNOS.
Libération du Prêt non-rémunéré : Pour bénéficier du PNR, le promoteur remet à l'agence de wilaya CNAC les
documents suivants :
x la photocopie du reçu de versement de l'apport personnel ;
x la photocopie légalisée du registre de commerce ou titre équivalent dans le cas des activités non soumises au
registre de commerce ;
x la photocopie légalisée du statut juridique de l'entreprise, le cas échéant ;
x la photocopie de la position fiscale ;
x la photocopie de l'attestation d'affiliation à la CASNOS ;
x la photocopie du contrat d'adhésion au fonds de garantie ;
x la photocopie du contrat de location ou titre de propriété du local devant abriter l'activité.
A dépôt de ces documents, le promoteur signe la convention PNR et le cahier des charges, la CNAC vire le PNR dans
le compte commercial ouvert à cet effet. La Décision d'Octroi des Avantages en phase de Réalisation (DOAR) est
délivrée par la CNAC (sur demande du promoteur), une fois que le dossier remis à la banque pour la libération du
crédit bancaire est jugé recevable. Une copie de cette décision (DOAR) est remise :
- aux services des impôts pour la franchise TVA aux services des douanes.
- en cas d'importation des équipements pour bénéficier de 5% de réduction des droits douaniers.
Libération du Crédit bancaire :
Pour bénéficier du crédit bancaire, le promoteur remet à l’agence bancaire les documents suivants :
x la photocopie du versement de l’apport personnel dans le compte commercial ouvert à cet effet ;
x la photocopie du versement du prêt non rémunéré CNAC ;
x la photocopie légalisée du registre de commerce ou du titre équivalent dans le cas des activités non soumises au
registre de commerce ;
x la photocopie légalisée du statut juridique de l’entreprise, le cas échéant ;

49
x la photocopie de la position fiscale ;
x la photocopie de l’attestation d’affiliation à la CASNOS ;
x la photocopie du contrat d’adhésion au fonds de garantie ;
x décision d’octroi des avantages fiscaux et financiers au titre de la réalisation, annexée à la liste programme des
équipements ; délivrée par la CNAC
x le contrat de location ou titre de propriété du local devant abriter l’activité
x la photocopie de l’acte notarié du nantissement des équipements au profit de la banque ;
x l’assurance tous risques à 100% pour l’ensemble des garanties sur les biens de l’entreprise à créer avec subrogation
au profit de la banque au 1er rang et de la CNAC au 2eme rang (après acquisition des équipements neufs)
x la photocopie du gage du matériel roulant (après acquisition des équipements neufs).
Ce qu'il faut retenir :
- Le paiement des fournisseurs se fait par chèque établi par l’agence bancaire et sur la base des factures
définitives ; les frais d’émission de chèques sont à la charge du promoteur ;
- la CNAC délivre un ordre d’enlèvement au promoteur pour la libération du crédit ;
- Seule l’acquisition des équipements neufs est autorisée.

L’entrée en exploitation :
Lorsque tous les moyens et équipements prévus sont mis en place, le promoteur lance son activité. Le promoteur
informe la CNAC du démarrage de son activité. Il bénéficie en cette phase d'avantages fiscaux. La délivrance de
l'attestation d’octroi des avantages fiscaux (DOAE) se fait sur demande du promoteur et sur la base du constat de
démarrage établi par la CNAC.
La remise de la DOAE par la CNAC est soumise à la production de copies des pièces suivantes :
- l'acte notarié de nantissement et/ou gage conformes aux factures définitives d'achat,
- la police d'assurance annuelle, multirisques pour les équipements,
- l'autorisation définitive d'exploitation pour les activités règlementées,
- la carte fiscale,
- le registre de commerce/carte professionnelle (artisan, fellah, etc.)

Coordonnées CNAC :
x Adresse : 97, bd Colonel Bouguera, El-Biar-ALGER
x Tél : 021 92 98 25 / 29
x Fax : 021 92 98 36
x Email : cnac@wissal.dz
x Site Web : http://www.cnac.dz/

V. FONDS DU MINISTERE DES AFFAIRES RELIGIEUSES ET DES WAKFS :

En plus des formules d’assistance sociale existantes destinées aux catégories défavorisés et /ou démunies dont les
personnes handicapées, s’ajoute le financement de projets par le fonds de la Zakat.

Cette activité du fonds de la Zakat connaîtra un essor à partir de l’année 2013 avec la mise en place de son cadre
juridique et la promulgation des textes définissant les règles de son fonctionnement.

Au regard des fondements religieux et humanitaires qui caractérisent l’institution de la Zakat, les personnes handicapées
seront, sans nul doute, parmi les bénéficiaires prioritaires de ce type de prêts sans intérêts et à vocation sociale.

50
Annexe 1 : Modèle de demande de carte d’invalidité

Nom, Prénom
Adresse :
Tél :
… (Ville), le … (Date)

A Monsieur le Directeur
de l’Action Sociale (wilaya)

Objet : Demande de carte d'invalidité

Monsieur le directeur,

J'ai l'honneur de solliciter de votre haute bienveillance, l'examen de mon dossier pour l’obtention de la carte
d'invalidité. En effet, je suis (Nom, prénom), né(e) le (Date), handicapé suite à (la cause), depuis le (la date), afin de
pouvoir accéder à mes droits et aux aides de l'Etat.

Vous trouverez ci-joints à ma demande, un certificat médical, et une photocopie de la carte nationale d'identité.

Dans l’attente d’une réponse favorable, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes salutations les plus
distinguées.

Nom, Prénom (du demandeur)


Signature

51
Annexe 2 : Modèle type de la déclaration sur l’honneur

‫ﺍﻟﺠﻤﻬﻮﺭﻳﺔ ﺍﻟﺠﺰﺍﺋﺮﻳﺔ ﺍﻟﺪﻳﻤﻘﺮﺍﻁﻴﺔ ﺍﻟﺸﻌﺒﻴﺔ‬


REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

‫ﺗﺼﺮﻳﺢ ﺷﺮﻓﻲ‬
DECLARATION SUR L’HONNEUR

Wilaya : ......................... ......... ……………………………….. : ‫ﻭﻻﻳﺔ‬

Daïra : ..................................... ……………………………..…. : ‫ﺩﺍﺋﺮﺓ‬


Je soussigné (e) (nom et prénom) déclare sur mon honneur que
je ne possède pas en toute propriété un bien à usage ‫ﺃﻧﺎ ﺍﻟﻤﻤﻀﻲ ﺃﺳﻔﻠﻪ ) ﺍﻻﺳﻢ ﻭ ﺍﻟﻠﻘﺐ( ﺃﺻﺮﺡ ﺑﺸﺮﻓﻲ ﺃﻧﻨﻲ ﻻ ﺃﻣﻠﻚ ﻣﻠﻜﻴﺔ‬
d’habitation ni un lot de terrain à bâtir et que je n’ai jamais ‫ﺗﺎﻣﺔ ﺃﻱ ﻋﻘﺎﺭ ﻣﺨﺼﺺ ﻟﻠﺴﻜﻦ ﻭ ﺃﻯ ﻗﻄﻌﺔ ﺃﺭﺽ ﺻﺎﻟﺤﺔ ﻟﻠﺒﻨﺎء ﻭ ﺃﻧﻨﻲ ﻟﻢ‬
bénéficié d’un logement public locatif, ni d’un logement acquis ‫ﺍﺳﺘﻔﺪ ﺃﺑﺪﺍ ﻣﻦ ﺳﻜﻦ ﻋﻤﻮﻣﻲ ﺇﻳﺠﺎﺭﻱ ﺃﻭ ﺳﻜﻦ ﺍﺟﺘﻤﺎﻋﻲ ﺗﺴﺎﻫﻤﻲ ﺃﻭ ﺳﻜﻦ‬
dans le cadre de la location-vente ou d’une aide de l’Etat dans le ‫ﺭﻳﻔﻲ ﺃﻭ ﺳﻜﻦ ﻓﻲ ﺇﻁﺎﺭ ﺍﻟﺒﻴﻊ ﺑﺎﻹﻳﺠﺎﺭ ﺃﻭ ﺇﻋﺎﻧﺔ ﻣﻦ ﺍﻟﺪﻭﻟﺔ ﻓﻲ ﺇﻁﺎﺭ ﺷﺮﺍء‬
cadre de l’achat ou de la construction d’un logement ou de .‫ﺃﻭ ﺑﻨﺎء ﺳﻜﻦ ﺃﻭ ﺗﻬﻴﺌﺔ ﺳﻜﻦ ﺭﻳﻔﻲ‬
l’aménagement d’un logement rural.
‫ﻛﻤﺎ ﺃﺻﺮﺡ ﺃﻧﻨﻲ ﻟﻢ ﺃﻭﺩﻉ ﺃﻱ ﻣﻠﻒ ﻟﻄﻠﺐ ﺳﻜﻦ ﻋﻤﻮﻣﻲ ﺇﻳﺠﺎﺭﻱ ﻟﺪﻯ ﺩﺍﺋﺮﺓ‬
Je déclare également que je n.ai déposé aucun dossier .‫ﺃﺧﺮﻯ‬
D’attribution d’un logement public locatif dans une autre daïra. (‫ﻛﻤﺎ ﺗﺨﺺ ﺍﻟﻤﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﺍﻟﻤﺬﻛﻮﺭﺓ ﺃﻋﻼﻩ ﺯﻭﺟﻲ )ﻭﺃﺯﻭﺍﺟﻲ‬
Les informations citées ci-dessus concernent également mon
(mes) conjoint (s).
‫ ﺃﺻﺮﺡ ﻋﻦ ﺻﺪﻕ ﻭ ﺻﺤﺔ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﻤﻌﻠﻮﻣﺎﺕ ﻭ ﺃﺷﻬﺪ ﺃﻧﻨﻲ‬،‫ﻋﻼﻭﺓ ﻋﻠﻰ ﺫﻟﻚ‬
‫ ﻣﻦ ﻗﺎﻧﻮﻥ‬229 ‫ ﻭ‬228 ‫ﻭ‬221 ‫ ﻭ‬220 ‫ﺃﻁﻠﻌﺖ ﻋﻠﻰ ﺃﺣﻜﺎﻡ ﺍﻟﻤﻮﺍﺩ‬
En outre, je déclare sincères et véritables les présentes .‫ ﺍﻟﻤﺬﻛﻮﺭﺓ ﺃﺩﻧﺎﻩ‬،‫ﺍﻟﻌﻘﻮﺑﺎﺕ‬
déclarations et certifie avoir pris connaissance des dispositions
des articles 220, 221, 228 et 229 du code pénal rappelées ci- ‫ ﻛﻞ ﺷﺨﺺ ﺍﺭﺗﻜﺐ ﺗﺰﻭﻳﺮﺍ ﺑﺈﺣﺪﻯ ﺍﻟﻄﺮﻕ ﺍﻟﻤﻨﺼﻮﺹ ﻋﻠﻴﻬﺎ‬:220 ‫ﺍﻟﻤﺎﺩﺓ‬
dessous :
‫ ﻳﻌﺎﻗﺐ ﺑﺎﻟﺤﺒﺲ ﻣﻦ‬،‫ ﻓﻲ ﻣﺤﺮﺭﺍﺕ ﻋﺮﻓﻴﺔ ﺃﻭ ﺷﺮﻉ ﻓﻲ ﺫﻟﻚ‬216 ‫ﻓﻲ ﺍﻟﻤﺎﺩﺓ‬
Art. 220. Toute personne qui, de l’une des manières prévues à .‫ ﺩﻳﻨﺎﺭ‬2000 ‫ ﺇﻟﻰ‬500 ‫ﺳﻨﺔ ﺇﻟﻰ ﺧﻤﺲ ﺳﻨﻮﺍﺕ ﻭ ﺑﻐﺮﺍﻣﺔ ﻣﻦ‬
l’article 216, commet ou tente de commettre un faux en écritures ‫ﻭ ﻳﺠﻮﺯ ﻋﻼﻭﺓ ﻋﻠﻰ ﺫﻟﻚ ﺃﻥ ﻳﺤﻜﻢ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺠﺎﻧﻲ ﺑﺎﻟﺤﺮﻣﺎﻥ ﻣﻦ ﺣﻖ ﺃﻭ ﺃﻛﺜﺮ‬
privées, est punie d’un emprisonnement d’un an à cinq ans et ‫ ﻭ ﺑﺎﻟﻤﻨﻊ ﻣﻦ ﺍﻹﻗﺎﻣﺔ ﻣﻦ ﺳﻨﺔ ﺇﻟﻰ‬14 ‫ﻣﻦ ﺍﻟﺤﻘﻮﻕ ﺍﻟﻮﺍﺭﺩﺓ ﻓﻲ ﺍﻟﻤﺎﺩﺓ‬
d’une amende de 500 à 2.000 DA. .‫ﺧﻤﺲ ﺳﻨﻮﺍﺕ ﻋﻠﻰ ﺍﻷﻛﺜﺮ‬
Le coupable peut, en outre, être frappé de l’interdiction de L’un
ou plusieurs des droits mentionnés à l’article 14 et d’une
‫ ﻓﻲ ﺍﻟﺤﺎﻻﺕ ﺍﻟﻤﺸﺎﺭ ﺇﻟﻴﻬﺎ ﻓﻲ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻘﺴﻢ ﻳﻌﺎﻗﺐ ﻛﻞ ﻣﻦ‬: 221 ‫ﺍﻟﻤﺎﺩﺓ‬
interdiction de séjour d’un an à cinq ans au plus.
Art. 221. Dans les cas visés à la présente section, celui qui fait ‫ﺍﺳﺘﻌﻤﻞ ﺍﻟﻤﺤﺮﺭ ﺍﻟﺬﻱ ﻳﻌﻠﻢ ﺃﻧﻪ ﻣﺰﻭﺭ ﺃﻭ ﺷﺮﻉ ﻟﻲ ﺫﻟﻚ ﺑﺎﻟﻌﻘﻮﺑﺎﺕ ﺍﻟﻤﻘﺮﺭﺓ‬
usage ou tente de faire usage de la pièce qu’il savait fausse est . 220‫ ﻭ‬219 ‫ﻟﺘﺰﻭﻳﺮ ﻭﻓﻘﺎ ﻟﻠﺘﻘﺴﻴﻢ ﺍﻟﻤﻨﺼﻮﺹ ﻋﻠﻴﻪ ﻓﻲ ﺍﻟﻤﺎﺩﺗﻴﻦ‬
puni des peines réprimant le faux, suivant les distinctions
prévues aux articles 219 et 220. ‫ ﻓﻲ ﺍﻟﺤﺎﻻﺕ ﺑﺎﻟﺤﺒﺲ ﻣﻦ ﺳﺘﺔ ﺃﺷﻬﺮ ﺇﻟﻰ ﺳﻨﺘﻴﻦ ﻭ ﺑﻐﺮﺍﻣﺔ‬: 228 ‫ﺍﻟﻤﺎﺩﺓ‬
Art. 228. Est puni d’un emprisonnement de 6 mois à 2 ans et ‫ ﻭ ﻣﺎ ﻟﻢ ﻳﻜﻮﻥ ﺍﻟﻔﻌﻞ‬،‫ ﺩﻳﻨﺎﺭ ﺃﻭ ﺑﺈﺣﺪﻯ ﻫﺎﺗﻴﻦ ﺍﻟﻌﻘﻮﺑﺘﻴﻦ‬6000 ‫ ﻭ‬600 ‫ﻣﻦ‬
d’une amende de six cents (600) à six mille dinars (6.000 DA) ou :‫ ﻛﻞ ﻣﻦ‬،‫ﺟﺮﻳﻤﺔ ﺃﺷﺪ‬
de l’une de ces deux peines seulement, à moins que le fait ne .‫ ﺣﺮﺭ ﻋﻤﺪﺍ ﺇﻗﺮﺍﺭﺍ ﺃﻭ ﺷﻬﺎﺩﺓ ﺗﺜﺒﺖ ﻭﻗﺎﺋﻊ ﻏﻴﺮ ﺻﺤﻴﺤﺔ ﻣﺎﺩﻳﺎ‬-1
constitue une infraction plus grave, quiconque : .‫ﺯﻭﺭ ﺃﻭﺣﻮﺭ ﺑﺄﻳﺔ ﻁﺮﻳﻘﺔ ﻛﺎﻧﺖ ﺇﻗﺮﺍﺭﺍ ﺃﻭ ﺷﻬﺎﺩﺓ ﺻﺤﻴﺤﺔ ﺃﺻﻼ‬-2
1- établit sciemment une attestation ou un certificat relatant des
.‫ﺍﺳﺘﻌﻤﻞ ﻋﻤﺪﺍ ﺇﻗﺮﺍﺭﺍ ﺃﻭ ﺷﻬﺎﺩﺓ ﻏﻴﺮ ﺻﺤﻴﺤﺔ ﺃﻭ ﻣﺰﻭﺭﺓ‬-3
faits matériellement inexacts ;
2- falsifie ou modifie d’une façon quelconque une attestation ou
un certificat originairement sincère ; ‫ ﺇﺫﺍ ﺍﺭﺗﻜﺒﺖ ﺟﺮﺍﺋﻢ ﺍﻟﺘﺰﻭﻳﺮ ﺍﻟﻤﻌﺎﻗﺐ ﻋﻠﻴﻬﺎ ﻓﻲ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻘﺴﻢ‬229 : ‫ﺍﻟﻤﺎﺩﺓ‬
3- fait sciemment usage d’une attestation ou d’un certificat ‫ ﻓﺈﻧﻪ ﻳﻌﺎﻗﺐ ﻋﻠﻴﻬﺎ ﻭﻓﻘﺎ ﻟﻄﺒﻴﻌﺘﻬﺎ ﺇﻣﺎ‬،‫ﺇﺿﺮﺍﺭﺍ ﺑﺎﻟﺨﺰﻳﻨﺔ ﺍﻟﻌﻤﻮﻣﻴﺔ ﺃﻭ ﺑﺎﻟﻐﻴﺮ‬
inexact ou falsifié. ‫ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻫﺎ ﺗﺰﻭﻳﺮﺍ ﻓﻲ ﻣﺤﺮﺭﺍﺕ ﻋﻤﻮﻣﻴﺔ ﺃﻭ ﺭﺳﻤﻴﺔ ﺃﻭ ﺑﺎﻋﺘﺒﺎﺭﻫﺎ ﺗﺰﻭﻳﺮﺍ‬
Art. 229. Les faux réprimés à la présente section, lorsqu’ils sont .‫ﻓﻲ ﻣﺤﺮﺭﺍﺕ ﻋﺮﻓﻴﺔ ﺃﻭ ﺗﺠﺎﺭﻳﺔ ﺃﻭ ﻣﺼﺮﻓﻴﺔ‬
commis au préjudice du trésor public ou d’un tiers, sont punis
suivant leur nature, soit comme faux en écriture publique ou
authentique, soit comme faux en écritures privées, de commerce
ou de banque.
Fait à ……………... le ...... Signature légalisée .......................‫ﻓﻲ‬...........................‫ﺣﺮﺭ ﺏ‬

‫ﺗﻮﻗﻴﻊ ﻣﺼﺎﺩﻕ ﻋﻠﻴﻪ‬


52
53

Vous aimerez peut-être aussi