Vous êtes sur la page 1sur 114

Cours d’électricité 2T1

Chapitre1 : La tension électrique (6.5h)


Apprends à :

Mesurer une tension électrique


Utiliser un oscilloscope
Représenter une tension par une flèche
Appliquer les lois des tensions électriques à des
circuits simples.

I. LA NOTION DE TENSION ELECTRIQUE


1. Définition
2. Notation
3. Mesures
4. Une grandeur algébrique
5. Masse d’un circuit électrique

II. LES LOIS DES TENSIONS ELECTRIQUES CONTINUES


1. Additivité des tensions
a) Expérience
b) Conclusion
2. Cas de dipôles montés en dérivation
a) Expérience
b) conclusion

III. LES CARACTERISTIQUES D’UNE TENSION VARIABLE


1. Schéma d’un oscilloscope
2. Fonctionnement d’un oscilloscope
3. Visualisation d’une tension variable
4. Caractéristiques d’une tension variable

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 1


Cours d’électricité 2T1

Chapitre1_Leçon1 : La notion de
tension électrique

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : définir une tension électrique I. La notion de tension
Mo2 : préciser la notation et la représentation
d’une tension électrique.
électrique
1. Définition
Mo3 : montrer qu’une tension électrique est
2. Notation
une grandeur algébrique.
3. Une grandeur algébrique
mo4 : identifier la masse d’un circuit électrique.
4. Masse d’un circuit électrique

1. Définition
La tension électrique caractérise une dissymétrie électrique entre deux points d’un circuit
électrique. L’état électrique d’un point A est caractérisé par son potentiel électrique VA. La tension
électrique entre deux points A et B est la différence de potentiel entre ces points.

UAB= VA – VB.

Exemple : Il existe une tension entre les deux bornes d’une pile. Cette tension est liée à la différence
de potentiel électrique entre les deux bornes du circuit.

2. Notation et représentation

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 2


Cours d’électricité 2T1

On convient de schématiser une tension en utilisant une flèche.

La flèche pointée vers A représente la tension UAB.

A B

UAB

3. La tension électrique est une grandeur algébrique


Un voltmètre numérique ou un oscilloscope permet de mesurer la valeur algébrique de la tension
électrique entre les deux bornes d’un appareil électrique.

4. La masse d’un circuit électrique.


Pour comparer L’état électrique de différents points d’un circuit électrique, on choisit un conducteur
de référence appelé masse dont le potentiel est par convention égal à zéro (VM=0)

Toutes les tensions sont alors mesurées par rapport à la masse dont le symbole est :

RESUME
La tension électrique est une grandeur mesurable qui caractérise la différence d’état
électrique entre deux points d’un circuit. Elle s’exprime en volts (V).
La tension entre deux points A et B est notée UAB UAB

B A

Pour comparer L’état électrique de différents points d’un circuit électrique, on choisit un
conducteur de référence appelé masse dont le potentiel est par convention égal à zéro
(VM=0)

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 3


Cours d’électricité 2T1

Chapitre1_ Leçon2 : Les appareils de


mesure de tension

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 4


Cours d’électricité 2T1

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
II. Les appareils de mesure
Mo1 : Montrer le mode opératoire avec un de tension
voltmètre ordinaire.

Mo2 : Montrer l’incertitude sur la mesure.


6. Le voltmètre ordinaire
a. Mode opératoire
Mo3 : Montrer le mode opératoire avec un b. Calcul d’incertitude
multimètre numérique.
7. Le multimètre numérique
Mo4 : Montrer l’incertitude sur la mesure. Mode opératoire

8. L’oscilloscope électronique
Mo5 : Montrer le mode opératoire avec un Mode opératoire
oscilloscope.

I. Le voltmètre ordinaire
1.1.Mode opératoire

Pour effectuer la mesure d’une tension en courant continu entre deux points C et D d’un circuit,
effectuer les opérations suivantes :
-Choisir le mode continu

-Choisir d’abord le calibre le plus élevé.

-Brancher le voltmètre en dérivation aux bornes du dipôle (C,D) en s’assurant que le courant entre
par la borne + du voltmètre.

- Choisir le calibre le mieux adapté. Le calibre le mieux adapté est celui qui provoque la plus grande
déviation de l’aiguille.

-Lire la déviation de l’aiguille sur une des deux graduations et mesurer la tension uCD.

U=k.d avec =

1.2. Incertitude sur la mesure

Incertitude due à l’appareil :

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 5


Cours d’électricité 2T1

Le constructeur indique la classe pour un appareil à aiguille. La mesure étant U=kd avec

= on aura :

Incertitude absolue : ∆U =

!!

Cela nécessite de limiter le nombre de chiffres significatifs du résultat.

∆"
"
Incertitude relative :

Incertitude due à la lecture :

Les différents calibres sont indiqués sur l’appareil : 1V, 3V, 10V, 30V, ….300V

Si la lecture se fait sur le calibre 5 V et que la Lecture d=45 divisions ; alors U= . $ où


D est l’échelle utilisée pour faire la lecture.

⟹ U=4,50 V.

Incertitude: 0,5 division ⟷0,05 V.

On constate que l’incertitude dûe à l’appareil est supérieure à celle dûe à la lecture.

2. Le multimètre numérique
2.1. Mode opératoire

Pour effectuer la mesure d’une tension en courant continu entre deux points C et D d’un circuit,
effectuer les opérations suivantes :
-Choisir le mode continu

-Choisir d’abord le calibre le plus élevé

-Brancher le multimètre en dérivation aux bornes du dipôle (C,D) en s’assurant que le courant entre
par la borne +.

-Choisir le calibre le mieux adapté.

-La lecture se fait directement sur l’écran

2.2. Incertitude sur la mesure

La mesure est directement affichée en volts avec un point décimal : 2,44 V

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 6


Cours d’électricité 2T1

Incertitude de lecture :

Le fabricant indique comme incertitude de lecture 1% sur la lecture, soit ici +-0,0244 V

Incertitude dûe à l’appareil :

Il ya une incertitude de +-1 sur le dernier chiffre affiché soit ici +-0,01 V.

D’où une incertitude absolue : ∆' = 0,01 + 0,0244 ≈ 0,03 0

Alors

U=(2,44+-0,03) V

Cela nécessite de limiter le nombre de chiffres significatifs du résultat.

D’où aussi une Incertitude relative :

∆' 0,03
⟹ = ≈ 1,4%
' 2,44

3. Avec un Oscilloscope
a. L’oscilloscope

b. Mesure d’une tension continue à l’oscilloscope

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 7


Cours d’électricité 2T1

Un oscilloscope permet de visualiser sur un écran les valeurs d’une tension en fonction du temps : la
trace sur l’écran est appelée oscillogramme. La tension U = nombre de divisions*sensibilité verticale

RESUME

-Pour visualiser la tension UAB, un oscilloscope se branche en dérivation entre les points A et B
(comme un voltmètre et un multimètre). Le point A est relié à l’une des entrées Y et le point B à
sa masse.

-la rapidité du balayage s’exprime en ms/div ou en μs/div.

-la valeur absolue de la tension mesurée est égale au produit de la sensibilité verticale par la
déviation verticale.
-si le spot est dévié vers le haut, la tension est positive.
- si le spot est dévié vers le bas, la tension est négative.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 8


Cours d’électricité 2T1

Chapitre1_Leçon3 : les lois des tensions


électriques continues

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 9


Cours d’électricité 2T1

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : montrer expérimentalement la loi III. LES LOIS DES TENSIONS
d’additivité des tensions pour un circuit série.
Mo2 : montrer expérimentalement que dans le
ELECTRIQUES CONTINUES
cas de dipôles montés en dérivation, les
c) Cas des dipôles montés en série
tensions sont les mêmes.
a) Expérience
b) Résultat
c) Conclusion
d) Cas de dipôles montés en
dérivation
c) Expérience
d) Résultat
e) Conclusion

1. Cas des dipôles montés en série


a/ Expérience

Deux lampes L1 et L2 sont montées en série aux bornes d’une pile.

On mesure la tension aux bornes de chacune des lampes

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 10


Cours d’électricité 2T1

b/Résultats

UAB UBC UAC


Expérience1 0,63 V 3,70 V 4,33 V
Expérience2 3,00 V 1,27 V 4,27

C/ Conclusion

UAB + UBC = UAC

La tension qu’un générateur maintient entre ses bornes se répartit aux bornes des différents dipôles
d’un circuit série dans lequel il est inséré.

2. Cas de dipôles montés en dérivation


a/Expérience

Montons en dérivation aux bornes d’un générateur deux lampes et mesurons les tensions U (du
générateur) , U1 et U2 ( aux bornes de chacune des lampes).

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 11


Cours d’électricité 2T1

b/ Résultats

UAB UCD UEF


Expérience1 4,5 V 4,5 V 4,5 V
Expérience2 8,7 V 8,7 V 8,7 V
(On change la
pile)

C/ conclusion

Les tensions aux bornes des dipôles branchés en dérivation sont égales.

3) Le diviseur de tension

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 12


Cours d’électricité 2T1

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 13


Cours d’électricité 2T1

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 14


Cours d’électricité 2T1

4) Le montage potentiométrique

RESUME
Les tensions aux bornes des dipôles branchés en parallèle ou en dérivation sont égales.

La tension qu’un générateur maintient entre ses bornes se répartit aux bornes des différents
dipôles d’un circuit série dans lequel il est inséré.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 15


Cours d’électricité 2T1

Chapitre1_Leçon4 : les caractéristiques


d’une tension variable

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : Donner le schéma d’un oscilloscope. IV. LES CARACTERISTIQUES D’UNE
Mo2 : Comprendre le fonctionnement d’un
oscilloscope.
TENSION VARIABLE
Mo3 : Visualiser à l’oscilloscope une tension
5. Schéma d’un oscilloscope
variable
6. Fonctionnement d’un oscilloscope
Mo4 : Déterminer correctement les
7. Visualisation d’une tension variable
caractéristiques d’une tension variable
8. Caractéristiques d’une tension variable
(fréquence, période, valeur maximale, valeur
efficace…)

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 16


Cours d’électricité 2T1

1. Le schéma d’un oscilloscope

Dans un oscilloscope, les électrons, émis par la cathode, sont accélérés et focalisés avant
de passer entre les plaques de déflexion horizontale et verticale

L’oscilloscope comprend trois parties essentielles :

-le canon à électrons où sont produits les électrons,

-l’écran fluorescent qui permet de visualiser l’impact du faisceau d’électrons,

-les plaques de déviation horizontales et verticales.

2. Le fonctionnement d’un oscilloscope

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 17


Cours d’électricité 2T1

-En l’absence de tension entre les plaques y et y’ d’une part et x et x’ d’autre part le faisceau
d’électrons issu du canon à électrons n’est pas dévié et arrive en O au milieu de l’écran.

-Lorsque la tension Uyy’>0, le faisceau est dévié vers le haut et le spot se déplace au point M.

- Lorsque la tension Uyy’<0, le faisceau est dévié vers le bas et le spot se déplace au point M’.

-Les plaques x et x’ permettent une déviation horizontale du faisceau.

3. La visualisation d’une tension variable


A l’aide des touches de fonctions, nous pouvons sélectionner différentes formes de tensions
variables ( tension triangulaire, tension rectangulaire ou en créneau…)

4. Les Caractéristiques d’une tension variable

Période : la période T d’une tension périodique est la plus courte durée au bout de laquelle elle se
reproduit identiquement à elle-même.

Fréquence : C’est le nombre de période par seconde.

3
2=
4
f en hertz (Hz)
T en seconde (s).

Amplitude : l’amplitude Um d’une tension sinusoïdale est la plus grande valeur que prend cette
tension.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 18


Cours d’électricité 2T1

Tension crête à crête : la différence entre la valeur maximale de la tension et sa valeur minimale est
appelée tension crête à crête Ucc.

Ucc=2Um

Valeur efficace : la valeur que nous mesurons lorsque nous utilisons le voltmètre en mode alternatif,
est la valeur efficace Ueff de la tension sinusoïdale.

56
5 22 =
√8

Exercices_Elèves
Professeur : Chapitre1 : La tension Etablissement :
Année scolaire : électrique Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
Un voltmètre dont le cadran comporte 150 divisions peut être indifféremment utilisé sur les
calibres 1V ; 3V ; 10V.
a) Comment placer le voltmètre pour mesurer la tension UBC (figure)
A B C

UAB=8,3 V
UAC=10,7 V
b) Quel calibre faut-il choisir ?
c) Sur quelle division l’aiguille s’arrête-t-elle ?

Exercice2
On donne pour le réseau de dipôles de la figure, les tensions suivantes :

A B C D E

F G

UAB=10V ; UBC=8V ; UCD=12V ; UBF=15V ; UFG=5V ; UGE=5V.


a) Calculer les tensions UFC, UDE, UDG, UCE, UGB.
b) Quel est le sens du courant dans le dipôle CF (On précise qu’il n’ya pas de
générateur entre C et F)

Exercice3

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 19


Cours d’électricité 2T1

Soit les points M, N, P, Q d’un réseau électrique. On demande de calculer la tension UMN
dans les 5 cas suivants :
a) UMP=2,5 V ; UPN=-5 V ;
b) UMP=-3,5 V ; UNP=2,5 V ;
c) UMP=3,2 V ; UPQ=-5,2 V ; UQN=-2V ;
d) UMP=-4,3 V ; UNQ=-3V ; UQP=-5V
e) UQP=3V ; UQN=6V ; UPM=-2,5V

Exercice4
On observe sur l’écran d’un oscillographe, la sinusoïde qui représente les variations d’une
tension alternative u.
La sensibilité horizontale de l’oscillographe est 0,1 ms/cm et sa sensibilité verticale 20
V/cm.
Sachant que, sur l’écran, une période de la sinusoïde couvre, sur l’axe horizontal, une
distance de 5cm et que, sur l’axe vertical, la distance crête à crête représente 8 cm,
calculer:
a) La période T et la fréquence f de la tension u
b) Les valeurs maximales Umax et efficace Ueff de cette tension.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 20


Cours d’électricité 2T1

Exercices de renforcement
Professeur : Chapitre1 : La tension Etablissement :
Année scolaire : électrique Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
Refaire le schéma ci-dessous et montrer comment doit-être branché un voltmètre pour mesurer la
tension uBC. Indiquer sur le schéma le sens des courants. Préciser le signe de la tension uCB.

A B C

Exercice2
On mesure une tension à l’aide d’un voltmètre dont le cadran comporte 150 divisions. Cet
appareil possède les calibres 3V, 5V, et 15V. Sur le calibre 5V, l’aiguille s’arrête sur la graduation
80.
1. Quel est le résultat de cette mesure ?
2. Quel est le calibre le mieux adapté à cette mesure ?

Exercice3
Un voltmètre de calibre 5V et de classe 2 comporte un cadran de 100 divisions. On a effectué une
série de mesures portées dans le tableau suivant. Compléter le tableau et calculer, compte tenu
de la classe de l’appareil, l’incertitude et le taux d’incertitude des mesures. Conclure.
div. 15 55 95
U(V)
∆U(V)
∆U/U (%)

Exercice4
On considère le montage ci-dessous. On mesure uBG=10V et uCD=4V. La chute de tension
provoquée par les fils de connexions est quasiment nulle.
A B C D

G F

E
H G F

1. Calculer uCF, uFD et uDE.


2. Indiquer les nœuds et les branches du circuit, le sens du courant dans chaque branche si, seul, le
dipôle (A,H) est générateur.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 21


Cours d’électricité 2T1

3. Représenter par des flèches les tensions uCF, uFD et uDE.

Exercice5
Le schéma ci-après représente l’écran d’un oscillographe lors d’une mesure de tension continue.

1. L’oscillographe est-il réglé sur la position balayage ?


2. Si l’entrée B est branchée au point M d’un circuit et la masse au point N, la tension uMN
est-elle positive ou négative ?
3. -Le bouton de réglage de l’amplitude de la déviation verticale est sur la sensibilité 500 mV
par division (1 division= 1 côté des carreaux). Quelle est la tension uMN mesurée ?
4. On veut mesurer la tension aux bornes d’une batterie d’accumulateurs d’automobile.
L’oscillographe possède les sensibilités 20, 10, 5, 2, et 1 V/division. Quelle sensibilité doit-
on choisir ?

Exercice6
Pour vérifier la loi d’additivité des tensions, on mesure les tensions uAB, uBC, et uAC à l’aide d’un
voltmètre de classe2 comportant une graduation de 150 divisions et utilisé sur le calibre 15 V. On
a trouvé uAC=134 diV ; uAB=78 div ; uBC=54 div. Calculer les tensions correspondantes. Peut-on
considérer, compte tenu des incertitudes, que la loi d’additivité des tensions est vérifiée ?

A B C
D1 D2

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 22


Cours d’électricité 2T1

chapitre2 : Le courant électrique (4h)

Apprends à :

Connaître la nature des porteurs de charge dans un conducteur métallique et dans


un électrolyte
Relier le sens de déplacement des porteurs de charge au sens conventionnel du
courant
Représenter le sens conventionnel du courant électrique sur un schéma
Définir l’intensité du courant
Mesurer une intensité
Appliquer les lois des intensités en courant continu à des montages simples
Réaliser le montage rhéostatique

I. LA NATURE DU COURANT ELECTRIQUE

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 23


Cours d’électricité 2T1

1. Action comparée d’un aimant sur un conducteur métallique et sur un faisceau


d’électrons
2. Sens conventionnel du courant électrique et sens de déplacement des porteurs de
charges
3. Le courant électrique dans un électrolyte

II. INTENSITE DU COURANT ELECTRIQUE


1. Quantité d’électricité
2. Définition
3. Mesure d’intensité

III. PROPRIETES DU COURANT ELECTRIQUE


1. Quelques définitions
2. L’intensité dans une branche
3. La loi des nœuds

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 24


Cours d’électricité 2T1

Chapitre2_Leçon1 : la nature du
courant electrique

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : Préciser la nature du courant électrique I. La nature du courant
dans un conducteur métallique.
Mo2 : Donner le sens de déplacement des électrique
électrons dans un circuit. 1. La nature du courant électrique dans un
Mo3 : Préciser la nature des porteurs de conducteur métallique.
charges dans un électrolyte 2. Le Sens de déplacement des électrons
dans un conducteur métallique.
3. Le courant électrique dans un électrolyte

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 25


Cours d’électricité 2T1

1. La nature du courant électrique dans un conducteur métallique

1.1. Expérience1

Le conducteur AB est mobile autour du point A. L’autre extrémité B plonge dans le mercure.
Lorsque le courant passe dans le circuit, la présence de l’aimant provoque une déviation de la tige
AB

1.2. Expérience2

Les électrons non liés qui se déplacent dans la barre AB sont déviés dans le même sens que ceux
qui traversent le tube de Crookes.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 26


Cours d’électricité 2T1

Sous l’action d’un aimant, le faisceau d’électrons dans le tube de Crookes (expérience1) et le
conducteur métallique (expérience2) sont déviés de la même manière.

L’analogie des faits observés suggère que :


- la tige métallique est parcourue par un courant d’électrons.

2. Le sens de déplacement des électrons.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 27


Cours d’électricité 2T1

La connaissance des bornes du générateur entraîne celle du sens conventionnel du courant


électrique

Les électrons se déplacent dans le sens contraire au sens


conventionnel du courant électrique.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 28


Cours d’électricité 2T1

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 29


Cours d’électricité 2T1

3. Le courant électrique dans un électrolyte

Mise en évidence directe de la migration des ions dans un tue en U


Dans un électrolyte, les porteurs de charges sont des ions.

Le sens conventionnel du courant est le sens de


déplacement des porteurs de charges positives.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 30


Cours d’électricité 2T1

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 31


Cours d’électricité 2T1

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 32


Cours d’électricité 2T1

Chapitre2_Leçon2 : L’intensité du
courant électrique (4h)

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : Définir la quantité d’électricité II. L’INTENSITE DU COURANT
Mo2 : Définir l’intensité du courant électrique
Mo3 : Mesurer correctement l’intensité du
ELECTRIQUE
courant électrique.
1. La notion de quantité d’électricité
2. Définition de l’intensité du courant
3. Mesure d’intensité

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 33


Cours d’électricité 2T1

1. Quantité d’électricité

E est une cuve à électrolyse et L une lampe

Un ensemble de n porteurs de charges transportent une quantité d’électricité Q=n|q| où q est la


charge d’un porteur.

Dans le système international d’unité, Q s’exprime en coulombs.

Q est un multiple entier de la charge élémentaire e=1,6.10-19 C.

2. Définition de l’intensité

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 34


Cours d’électricité 2T1

traverse une section du conducteur par la durée ∆9 de passage :


L’intensité I d’un courant continu est le rapport de la valeur absolue Q de la quantité d’électricité qui

;
:=
∆<

L’ampère est l’unité d’intensité d’un courant (symbole : A)

3. La mesure de l’intensité
L’instrument de mesure d’intensité est l’ampèremètre. Il se branche en série dans le circuit. Le
courant sort par la borne COM (borne négative).

:= ∗$ = =

Ordre de grandeur de quelques intensités :

Appareil Intensité
d’alimentation
Lampe à 0,1 à 5 A
incandescence
Fer à repasser De 3 à 6 A
Radiateur De 5 à 15 A

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 35


Cours d’électricité 2T1

Moteur de 10 A
machine- outil
Locomotive 500 A
Foudre 1000 kA
Démarreur 200 A.
d’automobile

Sous-multiples et multiples usuels de l’ampère :

-le kiloampère (kA) 1kA=103 A,


-le milliampère (mA) 1mA=10-3 A,
-le microampère (μA) 1μA=10-6 A.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 36


Cours d’électricité 2T1

Chapitre2 _Leçon3 : les propriétés du


courant électrique

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : Définir quelques mots clés (nœuds, III. LES PROPRIETES DU COURANT
branche, …)
Mo2 : Déterminer la valeur de l’intensité dans
ELECTRIQUE
une branche.
Mo3 : Appliquer correctement la loi des nœuds 4. Quelques définitions
au calcul d’une intensité dans un circuit 5. L’intensité dans une branche
électrique simple. 6. La loi des nœuds

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 37


Cours d’électricité 2T1

1. Quelques définitions

Un circuit à trois branches

On appelle nœud d’un circuit un point de circuit commun à plus de deux fils de connexion.

Exemple : A et B sont des nœuds. P, N et C n’en sont pas.

Une branche d’un circuit est une association de dipôles en série entre deux nœuds.
Exemple : APNB et ACB sont des branches

2. Intensité dans une branche


Réalisons le circuit électrique suivant, comprenant en série :

- une pile(4.5V) ,

- deux lampes( 2.5V ; 0.1A),

- 3 ampèremètres.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 38


Cours d’électricité 2T1

L’interrupteur K étant fermé, nous lisons les indications des ampèremètres :


A1 : 0.12A
A2 : 0.12A
A3 : 0.12A

Conclusion : L’intensité du courant a la même valeur en tout point d’une même branche d’un circuit
électrique.

3. La loi des nœuds


a) Expérience

Réalisons le montage en dérivation suivant :

b) Résultats

On lit :

A : I=0.23A

A1 : I1=0.11A

A2 : I2=0.12A

I= I1+ I2

I1 est l’intensité du courant arrivant en B.

I1 et I2 sont les intensités des courants partant de B.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 39


Cours d’électricité 2T1

c) Conclusion :

La somme des intensités des courants arrivant à un nœud est égale à la somme des intensités des
courants partant de ce nœud.

RESUME
L’intensité du courant a la même valeur en tout point d’une même branche d’un circuit
électrique.

La somme des intensités des courants arrivant à un nœud est égale à la somme des intensités
des courants partant de ce nœud.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 40


Cours d’électricité 2T1

Exercices_élèves
Professeur : Chapitre2 : Le courant Etablissement :
Année scolaire : électrique Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
1. Donner la définition de l’intensité d’un courant continu.
2. Calculer la charge électrique qui traverse une section de conducteur en 1heure,
quand l’intensité du courant est de 0,1 A?
3. Un fil métallique est traversé par une charge électrique de 6μC en 10 minutes.
Combien d’électrons auront traversé la section de ce fil pendant cette même
durée?
4. Si IC est l’intensité du calibre, n la graduation devant laquelle l’aiguille s’arrête et N
le nombre de graduations de l’échelle, donner alors la formule qui permet de
calculer la valeur de l’intensité mesurée.
5. Enoncer la loi des nœuds.

Exercice2
Vrai ? Faux ? Justifiez votre réponse.
1. Dans un électrolyte, tous les ions se déplacent dans le même sens.
2. Il existe des points d’un circuit électrique dans lesquels les charges électriques
changent de sens.
3. La charge d’un éclair est de 5 C. Cette charge s’écoule dans le sol en 0,1
milliseconde. La valeur de l’intensité du courant de 50 A.
4. La charge électrique qui traverse une section de conducteur en 1heure, quand
l’intensité du courant est de 1 A est Q= 6000 C.
5. Branché en circuit sur le calibre 300 mA, on constate que l’aiguille dévie jusqu’à la
graduation 25 de l’échelle qui en possède 100. Le calibre le mieux adapté est le
calibre 30 mA.

Exercice3
Vrai ? Faux ? Justifiez votre réponse.
1. Le nombre d’électrons qui auront traversé la section d’un conducteur métallique
pendant 1h, quand l’intensité du courant est de 0.1 A est de 360 électrons.
2. Branché en circuit sur le calibre 300 mA, on constate que l’aiguille dévie jusqu’à la
graduation 25 de l’échelle qui en possède 100. L’intensité du courant est de 0,75A
3. La charge électrique qui traverse une section de conducteur en 1heure, quand
l’intensité du courant est de 0.1 A est Q= 3600 C
4. Il passe à travers une section d’un conducteur, une charge de 5 C en 20 secondes ;
la valeur de l’intensité est donc 25 mA.
5. Dans une bifurcation, le courant est moins intense que dans le générateur.

Exercice4
Le cadran d’un ampèremètre comporte 100 divisions.
a) Calculer l’intensité du courant qui le traverse quand il est utilisé sur le calibre 3A,
l’aiguille s’arrêtant sur la division 60.
b) Même question pour le calibre 100 mA, l’aiguille venant sur la division 80.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 41


Cours d’électricité 2T1

c) Sur quelle division s’arrête l’aiguille lorsque l’appareil, utilisé sur le calibre 500 mA,
est traversé par un courant de 350 mA.
d) Même question pour le calibre 10 mA, l’intensité du courant étant 8 mA.

Exercice 5
Un abonné à la CIE a souscrit pour son studio un contrat « Ménage » : l’intensité qui arrive dans
les fils au compteur ne doit pas dépasser 15 A, sinon le disjoncteur coupe le courant. Dans le
studio, les appareils suivants sont tous branchés en dérivation aux bornes du compteur (On
indique entre parenthèses la valeur de l’intensité de fonctionnement ou intensité nominale) : six
lampes(0,3 A) ; un radiateur (9,1 A) ; un four (6,8 A) ; une chaîne Hi-Fi (0,4 A), un poste de
télévision (0,8 A).
1. Tous les appareils peuvent-ils fonctionner en même temps ?
2. Quelles précautions doit prendre l’abonné ?

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 42


Cours d’électricité 2T1

Exercices de renforcement
Professeur : Chapitre2 : Le courant Etablissement :
Année scolaire : électrique Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
Soit le montage ci-dessous. On branche successivement des piles différentes et on effectue les
mesures inscrites dans le tableau. Compléter celui-ci.
I I2
I1

I I1 I2
1,5 A 3,2 A
4,8 A 3,2 A
300 mA 150 mA
0,50 A 230 mA

Exercice2
On donne pour les intensités dans les branches du montage ci-dessous : I1=I3, I2=3I4, I=5 A. Calculer
I1, I2, I3, I4 et déterminer le sens du courant dans chaque dipôle.

I1 I I3 I4

I2

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 43


Cours d’électricité 2T1

Exercice3
On considère le montage ci-dessous.
1. Déterminer les intensités des courants dans les branches BC, GB, DF, CF.
2. Quel est le débit d’électrons fourni par le générateur ?
2A
A B C D

1A 1,5 A
3A

H G F E

Exercice4
Un montage électrique comporte sept dipôles récepteurs. L’intensité I qui traverse la pile est de
500 mA ; les intensités qui traversent les dipôles D2 et D4 sont respectivement égales à 300 mA et
100 mA. B

D2 I 2 D5

A D4 C
D3
D1 D6 D7
E
I

1. Déterminer le sens et l’intensité du courant dans tous les dipôles. On justifiera la réponse
en énonçant les propriétés des courants employés.
2. Placer trois ampèremètres qui permettraient de mesurer les intensités I, I2 et I4.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 44


Cours d’électricité 2T1

Exercice 5
On considère le montage ci-dessous.
2A
A B C D
1A 1,5 A

H G 3A F E

Calculer les intensités des courants dans les différentes branches et indiquer le sens du
courant correspondant.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 45


Cours d’électricité 2T1

Chapitre3 : le conducteur ohmique (4h)

Apprends à :

Reconnaître le conducteur ohmique


Déterminer expérimentalement la caractéristique du
conducteur ohmique
Appliquer la loi d’Ohm
Appliquer les lois d’association des conducteurs ohmiques

I. GENERALITES
1.1. Dipôles
1.2. Dipôles passifs
1.3. Caractéristiques d’un dipôle
1.4. Limite d’utilisation d’un conducteur ohmique.

II. ETUDE EXPERIMENTALE


2.1. Le montage d’étude d’un conducteur ohmique
2.2. Caractéristique intensité-tension
2.3. Résistance et conductance
2.4. Loi d’ohm
2.5. Visualisation de la caractéristique

III. ASSOCIATION DE CONDUCTEURS OHMIQUES


3.1. Association en série
a) Association de deux conducteurs
b) Généralisation

3.2. Association en dérivation


a) Association de deux conducteurs
b) généralisation

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 46


Cours d’électricité 2T1

Chapitre3_Leçon1 : Généralités

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 47


Cours d’électricité 2T1

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : définir un dipôle
Mo2 : définir un dipôle passif
Mo3 : distinguer la caractéristique intensité-
1/ GENERALITES
1.1. Dipôles
tension d’un dipôle et sa caractéristique
1.2. Dipôles passifs
tension- intensité.
1.3. Caractéristiques d’un dipôle
Mo4 : déterminer la limite d’utilisation d’un
1.4. Limite d’utilisation d’un conducteur
conducteur ohmique.
ohmique.

I. GENERALITES
1.1. Notion de dipôle
Un dipôle est un composant électrique ou une association de composants possédant deux bornes.

Exemple : la pile, la lampe, le moteur, le conducteur ohmique

1.2. Dipôles passifs


La lampe, le conducteur ohmique, la diode sont des dipôles passifs : la tension entre leurs bornes est
nulle en circuit ouvert.

1.3. La Caractéristique d’un dipôle


Soit UAB la tension aux bornes d’un dipôle et IAB l’intensité du courant qui le parcourt.

UAB

IAB
dipôle
A B

A chaque valeur de la tension correspond une valeur de l’intensité.

Le graphe de la fonction UAB = f(IAB ) est la caractéristique intensité-tension du dipôle.

Le graphe de la fonction IAB = f(UAB ) est la caractéristique tension- intensité du dipôle.

1.4. la limite d’utilisation d’un dipôle


Exemple :

Un dipôle a une puissance maximale Pm=1W. L’intensité maximale qu’il peut supporter est

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 48


Cours d’électricité 2T1

Imax = 100 mA. Quelle est la tension maximale à laquelle il peut être soumis ?

⟹ Pmax = Umax . Imax

Umax = Pmax / Imax

Umax = 1/ 0.1 =10 V

La caractéristique d’un dipôle est


limitée par deux points pour
lesquels UAB.IAB= Pmax.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 49


Cours d’électricité 2T1

Chapitre 3_Leçon2 : L’étude


expérimentale du conducteur ohmique

Déroulement
Etapes Plan de la leçon

Mo1 : Réaliser le montage potentiométrique


d’étude d’un conducteur ohmique.
II. ETUDE EXPERIMENTALE
1. Le montage d’étude d’un
conducteur ohmique
Mo2: Tracer la caractéristique intensité-tension
2. Caractéristique intensité-tension
d’un conducteur ohmique.
3. Résistance et conductance
4. Loi d’ohm
Mo3 : définir la résistance et la conductance
5. Visualisation de la
d’un conducteur ohmique.
caractéristique
Mo4 : donner la loi d’Ohm.

Mo5 : visualiser la caractéristique à l’aide d’un


oscilloscope électronique.

1. Le montage d’étude d’un conducteur ohmique

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 50


Cours d’électricité 2T1

Montage d'étude d'un conducteur ohmique

Tableau des mesures :

Courant Courant direct


inverse

UAB(V) -1 0 0.5 1.0 1.5 2.0


IAB(mA) -50 0 50 100 150 200

2. Caractéristique intensité-tension
La caractéristique passe par l’origine du repère : le conducteur ohmique est un dipôle passif.

La caractéristique intensité-tension d’un conducteur ohmique est un segment de droite : le


conducteur ohmique est un dipôle linéaire.

Si un point de coordonnées (UAB , IAB ) appartient à la caractéristique, alors le point de coordonnées


(-UAB , -IAB ) lui appartient aussi : le conducteur ohmique est un dipôle symétrique

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 51


Cours d’électricité 2T1

La caractéristique intensité-tension d’un conducteur ohmique est un segment de droite

3. Résistance et conductance

Tableau :

UAB (V) 0 0.5 1.0 1.5

IAB(mA) 0 50 100 150


5>?
:>?

Conclusion :

La tension aux bornes d’un conducteur ohmique est proportionnelle à l’intensité du courant qui le
traverse.

Le coefficient de proportionnalité R est appelé résistance du conducteur ohmique.

@ CD EFCGCD (I)O
L’inverse de la résistance électrique est la conductance : @ = A B
K CD LℎG (Ω)

L’unité de résistance électrique est l’ohm (Ω).

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 52


Cours d’électricité 2T1

L’unité de conductance électrique est le siemen (S).

On emploie aussi les multiples et les sous-multiples :


-le milliOhm 1mΩ=10-3 Ω
-le kilohm 1kΩ=103 Ω
-le mégohm 1MΩ=106 Ω

4. Loi d’ohm
La tension UAB aux bornes d’un conducteur ohmique de résistance R parcouru de A vers B par un
courant électrique d’intensité I est donnée par la relation :
UAB
QRS : 9CDEFLD CD ULV9(0)
UAB = RIAB P K: WéEFE9YDZC CD LℎG (0) O
[: FD9CDEF9é CD YG\èWC (^)
A IAB B

5. Visualisation de la caractéristique

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 53


Cours d’électricité 2T1

Chapitre3 _Leçon3 : Les lois


d’association des conducteurs
ohmiques

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
III. ASSOCIATION DE CONDUCTEURS
Mo1 : Déterminer l’expression de la résistance
équivalente à l’association en série de deux
OHMIQUES
conducteurs ohmiques.
1. Association en série
Mo3 : Déterminer l’expression de la résistance c) Association de deux conducteurs
équivalente à l’association en dérivation de d) Généralisation
deux conducteurs ohmiques.
2. Association en dérivation
c) Association de deux conducteurs
d) généralisation

1. Association en série

a) Association de deux conducteurs ohmiques

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 54


Cours d’électricité 2T1

La résistance équivalente Re de l’association en série de deux conducteurs ohmiques est égale à la


somme des résistances R1 et R2 de ces conducteurs ohmiques : Re= R1+ R2

b) Généralisation

La résistance équivalente Re de l’association en série de n conducteurs ohmiques est égale à la


somme des résistances R1 , R2 , …..Rn de ces conducteurs ohmiques :

Re= R1+ R2 +………+Rn

2. Association en dérivation
a) Association de deux conducteurs ohmiques

La conductance équivalente G de l’association en dérivation de deux conducteurs ohmiques est égale


à la somme des conductances G1 et G2 de ces conducteurs ohmiques : G= G1+ G2

Soit :

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 55


Cours d’électricité 2T1

A_ .A`
= + ou K =
A A_ A` A_ aA`

b) Généralisation

La conductance équivalente Ge de l’association en dérivation de n conducteurs ohmiques est égale à


la somme des conductances G1 , G2 , …..Gn de ces conducteurs ohmiques :

Ge= G1+ G2 +………+Gn

3. Association mixte

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 56


Cours d’électricité 2T1

Exercices _Elèves
Professeur : Chapitre3 : Le conducteur Etablissement :
Année scolaire : ohmique Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
1. Enoncer la loi d’Ohm
2. Quelle relation lie la conductance et la résistance d’un conducteur ohmique ?
3. Schématiser un montage permettant de tracer la caractéristique d’un conducteur
ohmique.
4. On donne la tension aux bornes d’un résistor et l’intensité du courant qui le
traverse.
Calculer dans chaque cas la résistance du conducteur ohmique.
a) U= 5 V I=300 mA
b) U= 15.5 kV I=2,8 A
5. Un résistor de résistance 47 kΩ est parcouru par un courant d’intensité 200 mA.
Quelle est la tension à ses bornes ?

Exercice2
1. Voici quelques affirmations concernant le conducteur ohmique ; répondre par Vrai
ou Faux.
a) Sa caractéristique est une droite.
b) Ce dipôle n’est pas symétrique
c) Sa résistance dépend de la température
d) uAB=Ri lorsque le courant va de B vers A.
2. La tension mesurée aux bornes d’un conducteur ohmique est uAB=2.6 V lorsqu’un
courant d’intensité I=200 mA le traverse. Calculer sa résistance R.
3. La tension mesurée aux bornes d’un conducteur ohmique est uAB=400 mV
lorsqu’un courant d’intensité I=2,4 mA le traverse. Calculer sa conductance G.
4. Un résistor de résistance R=15 Ω ne peut supporter une intensité supérieure à 100
mA. Quelle tension maximale Umax peut-on obtenir aux bornes de ce résistor ?
5. Un homme met ses doigts dans une prise de courant aux bornes de laquelle existe
une tension de 220 V. L’intensité maximale de courant que peut supporter le corps
humain est 10 mA. Quelle devrait être la résistance du corps humain pour qu’il n’y
ait pas d’électrocution ?

Exercice3
Deux conducteurs ohmiques D1 et D2, soumis à la même tension U=8 V, sont traversés
respectivement par des courants d’intensités I1=2 mA et I2=5 mA.
1. Calculer leurs résistances R1 et R2 et leurs conductances G1 et G2.
2. Calculer les résistances des dipôles D’ et D’’ obtenus en les associant en série puis
en dérivation.
3. Aucun des dipôles D1 et D2 ne peut supporter une intensité supérieure à 100 mA. A
quelle tension maximale les dipôles D’ et D’’ peuvent-ils être soumis ?

Exercice4
Un homme met ses doigts dans une prise de courant aux bornes de laquelle existe une tension de
220 V. L’intensité maximale de courant que peut supporter le corps humain est 10 mA.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 57


Cours d’électricité 2T1

1. Quelle devrait être la résistance du corps humain pour qu’il n y ait pas électrocution ?
2. Quelle valeur vous semble-t-elle correspondre à la réalité ? (Si vous avez un ohmmètre,
mesurez la valeur réelle de votre résistance).
3. Peut-on sans dommage, mettre par mégarde les mains sur les bornes d’une batterie
d’automobile dont la tension est 24 V.

Exercice5
Dans le montage suivant, calculer la tension U2 en fonction de U, R1 et R2.

R1
U

R2 U2

5
Si R2=12 Ω, quelle doit être la valeur de R1 pour que 58 = b

Exercice6
Dans le montage suivant, déterminez les courants manquants et la tension UAB.

I
R1 R2 R3

(R1=2 Ω ; R2=4Ω ; R3=5Ω ; I=2 mA)

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 58


Cours d’électricité 2T1

Exercices de renforcement
Professeur : Chapitre3 : Le conducteur Etablissement :
Année scolaire : ohmique Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
On donne la tension aux bornes d’un résistor et l’intensité du courant qui le traverse. Calculez
dans chaque cas la résistance du conducteur ohmique :
U=5 V I=200 mA
U=15,5 kV I=2,8 A
U=125 mV I=0,5 mA
U=220 V I=2,5 mA

Exercice2
Deux résistors D1 et D2 sont soumis à la même tension UAB=8 V. D1 est parcouru par un courant
d’intensité 2 mA et D2 par un courant d’intensité 5 mA.
1. Calculer la résistance de chacun des résistors.
2. Les deux résistors mis en série sont soumis à la tension UAB. Calculer la résistance de
l’ensemble et l’intensité de courant dans chaque résistor.
3. Même question, mais les deux conducteurs sont associés en parallèle.

Exercice3
A partir de la portion de circuit, et des données numériques,

A IAB R1 B

R2

1. Calculer l’intensité du courant dans chacun des résistors. En déduire IAB.


2. Retrouver cette valeur par un calcul direct. (UAB=20 V ; R1=5 Ω ; R2=4Ω)

Exercice4
Un montage potentiométrique comprend un générateur de tension continue UAB=12 V que l’on
garde constante et un potentiomètre dont la résistance totale est R.
A
UAB C
αR UCB
B

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 59


Cours d’électricité 2T1

La résistance de la portion CB est αR, α étant un coefficient variant de 0 et 1. On branche un


haut-parleur assimilable à un conducteur ohmique de résistance R=x Ω, comme l’indique
la figure. Ce haut-parleur ne peut supporter une intensité supérieure à 1 A . Cette valeur
doit être obtenue lorsque le potentiomètre est au 9/10è de sa course (α=0,9).
1. Que vaut alors la tension UCD ?
2. A partir des tensions UAB et UCB, donnez le système vérifié par R et IAB.
3. Déduire la valeur à donner à R.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 60


Cours d’électricité 2T1

Chapitre4 : Les dipôles passifs non


linéaires (6h)
Apprends à :

Reconnaître les dipôles : diode à jonction, diode Zener


Déterminer expérimentalement la caractéristique d’une
diode à jonction, d’une diode Zener et d’une lampe à
incandescence
Associer les dipôles passifs (conducteur ohmique et
diode)

I. LA DIODE A JONCTION
1. Le sens passant d’une diode à jonction
2. Caractéristique tension-intensité
a) Montage
b) Tableau des mesures
c) Graphe I=f(U)
d) Exploitation
3. Modèles de la diode à jonction
4. Application de la diode à jonction
a) Protection des composants
b) Redressement du courant alternatif
II. LA DIODE ZENER
1. Symbole de la diode Zener
2. Caractéristique tension-intensité
a) Montage
b) Tableau des mesures
c) Graphe I=f(U)
d) Exploitation
3. Application de la diode Zener
a) Protection des composants
b) Régulateur de tension

III. LA LAMPE A INCANDESCENCE


1. Montage d’étude
2. caractéristique intensité-tension
3. Exploitation

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 61


Cours d’électricité 2T1

IV. L’ASSOCIATION D’UN CONDUCTEUR OHMIQUE ET D’UNE DIODE

1. Caractéristique de l’association en série.


2. Caractéristique de l’association en dérivation.
3. Exercice d’application

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 62


Cours d’électricité 2T1

Chapitre4_
hapitre4_ Leçon1 : la diode à jonction

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : Montrer que la diode à jonction laisse I. LA DIODE A JONCTION
passer le courant dans un seul sens. 1. Le symbole
Mo2 : Réaliser le montage d’étude de ce
2. Caractéristique tension-intensité
tension
dipôle.
a) Montage
Mo3 : Tracer la caractéristique tension-
tension
intensité de ce dipôle. b) Tableau des mesures
Mo4 : Exploiter la caractéristique tension-
tension c) Graphe I=f(U)
intensité de ce dipôle. d) Exploitation
Mo5 : Donner les modèles de la diode à 3. Modèles de la diode à jonction
jonction. 4. Application de la diode à
Mo6 : Donner les applications de la diode à jonction
jonction. a) Protection des composants
b) Redressement du courant
alternatif

I. LA DIODE A JONCTION
1. Le symbole d’une diode
La diode se présente généralement sous forme d’un petit cylindre. Un anneau marque la borne de
sortie appelée aussi cathode.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 63


Cours d’électricité 2T1

Il existe des diodes au silicium et des diodes au germanium. Ces deux types de diodes ont des
propriétés voisines.

La diode à jonction
nction laisse passer le courant dans un seul sens.

2. La caractéristique tension-intensité
tension

a) Montage d’étude

P + com

V
4.5V C

UAB

Rp
N B

b) Tableau des mesures

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 64


Cours d’électricité 2T1

UAB(V) -2 -1
1 0 0.6 0.66 0.7 0.74 0.8 0.85

IAB (mA) 0 0 0 1.5 7 17 40 110 500

c) Le grahe I=f(U) .

I(A)

U(V)

La caractéristique I=f(U) d'une diode à jonction

3. Les modèles de la diode à jonction


- La diode idéale avec tension de seuil:
seuil

Elle est caractérisée par :

- (UAB < US ⟹ IAB=0 ) c’est-à-dire


c’est : Tant que la tension à ses bornes est inférieure à la tension
de seuil, aucun courant ne la traverse.

- (UAB ⩾ US ⟹ IAB≠0 ) c’est-à-dire


c’est : Dès que la tension à ses bornes est supérieure ou égale à
la tension de seuil , la diode est passante.
pas

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 65


Cours d’électricité 2T1

-- La diode idéale sans tension de seuil :

Elle est caractérisée par :

Une tension de seuil US nulle. Soit :

- (UAB < 0 ⟹ IAB=0 )

- (UAB ⩾ 0 ⟹ IAB≠0 )

Remarque : notion de résistance dynamique

4. Applications de la diode à jonction


a) Redresseur de courant alternatif :

Associés en série dans un circuit alimenté par un générateur de courant alternatif, une diode ne
laisse passer le courant que dans un sens (une seule alternance). En associant plusieurs diodes, on
réalise un pont de diodes qui permet de redresser les deux alternances d’un courant alternatif.

En complétant le circuit avec un condensateur (autre composant

électronique) on peut obtenir un courant pratiquement continu.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 66


Cours d’électricité 2T1

b). Protection de certains circuits :

Certains circuits intégrés (composants électroniques élaborés) ne peuvent être traversés par un
courant que dans un sens, un courant intense inverse les détruirait.

Une diode est alors branchée pour bloquer un éventuel courant inverse et protéger le circuit intégré.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 67


Cours d’électricité 2T1

Chapitre4
hapitre4 _ Leçon2 : la diode Zener

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
II. LA DIODE ZENER
Mo1 : Montrer que la diode à jonction laisse
passer le courant dans un seul sens. 1. Symbole de la diode Zener
Mo2 : Réaliser le montage d’étude de ce dipôle.
2. Caractéristique tension-intensité
tension
Mo3 : Tracer la caractéristique tension-
tension
intensité de ce dipôle. e) Montage
Mo4 : Exploiter la caractéristique tension-
tension f) Tableau des mesures
intensité de ce dipôle . g) Graphe I=f(U)
Mo5 : Donner les modèles de la diode à
h) Exploitation
jonction.
Mo6 : Donner les applications de la diode à 3. Application de la diode Zener
jonction. c) Protection des
composants
d) Régulateur de tension

1. Symbole de la diode Zener:


Zener
Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 68
Cours d’électricité 2T1

2. Caractéristiques intensité-tension
intensité d’une diode Zener :
a) Montage d’étude

P + - A
A

V
U

b) Tableau des mesures

U(V)
I(A)

c) Graphe I=f(U)

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 69


Cours d’électricité 2T1

d) Exploitation

La diode Zener est un composant non linéaire, dissymétrique à seuil de tension.

Ce sont des diodes qui deviennent conductrices lorsque la tension à leurs bornes atteint la valeur –UZ
(UZ >0). UZ est appelée tension Zener de la diode. Dans le sens passant, elle se comporte comme une
diode au silicium avec une tension de seuil US =0.6 V

e) Visualisation à l’oscilloscope

3. Applications
a. Régulateur de tension :

Lorsque la diode Zener est traversée par un courant inverse la tension à ses bornes UAK reste
pratiquement constante égale a URZ.

Si le générateur G provoque des fluctuations de l’intensité IR du courant inverse, Cette tension UAK
constante pourra être utilisée pour faire fonctionner un dispositif qui nécessite une tension

stable.

b. Protection :

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 70


Cours d’électricité 2T1

Si aux bornes d’un dispositif électronique la tension ne doit pas dépasser une certaine tension
maximale UM, il suffit de choisir une diode Zener de tension URZ = UM que l’on placera en parallèle aux
bornes du dispositif.

Remarque : Diodes électroluminescentes (DEL) :

Ce sont des diodes semblables a des diodes a jonctions mais le matériau qui les constitue émet de la
lumière lorsqu’elles sont traversées par un courant dans le sens direct.
Applications :
Ce type diode est utilise dans de nombreux appareils : les calculatrices et les montres digitales par
exemple

-Les photodiodes :

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 71


Cours d’électricité 2T1

Chapitre4_ Leçon3 : la lampe à


incandescence.

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
III. LA LAMPE A INCANDESCENCE
Mo1 : Réaliser le montage d’étude de la lampe
à incandescence. 1. Montage d’étude
Mo2 : Tracer la caractéristique intensité-
2. caractéristique intensité-tension
tension de la lampe à incandescence.
3. Exploitation
Mo3 : Exploiter la caractéristique intensité-
tension de la lampe à incandescence.

1. Montage d’étude

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 72


Cours d’électricité 2T1

Tableau des mesures :

U(V) 0 0.1 0.2 0.5 0.8 1.5 2 2.5 3 4 5

I(A) 0 36 51 81 100 132 155 175 200 222 250

2. caractéristique intensité-tension

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 73


Cours d’électricité 2T1

3. Exploitation
- la caractéristique passe par l’origine des axes et est symétrique par rapport à cette origine. Mais
elle n’est pas linéaire. La lampe à incandescence est donc un dipôle passif symétrique non linéaire.

-La résistance de la lampe à incandescence augmente lorsque le filament s’échauffe.

La résistance de la lampe, pour un état de fonctionnement donné, est appelée résistance dynamique
de la lampe.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 74


Cours d’électricité 2T1

Chapitre4_Leçon4 : L’association d’une


diode et d’un conducteur ohmique.

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : Tracer la caractéristique de l’association IV. ASSOCIATION D’UN CONDUCTEUR
en série d’une diode et d’un conducteur
ohmique.
OHMIQUE ET D’UNE DIODE

Mo2 : Tracer la caractéristique de l’association 4. Caractéristique de l’association en


en dérivation d’une diode et d’un conducteur série.
ohmique.
5. Caractéristique de l’association en
dérivation.

6. Exercice d’application
Mo2 : Résoudre des exercices.

1. Caractéristique de l’association en série.


Pour une intensité IAB donnée, la tension UAB aux bornes de l’association est la somme des tensions
aux bornes de chacun des dipôles.

A A

IAB UAC IAB


UAB = UAC + UCB
C UAB

UCB

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 75


Cours d’électricité 2T1

Connaissant la caractéristique des dipôles associés, on peut déterminer, point par point, la
caractéristique de l’association.

2. La caractéristique de l’association en dérivation

Pour une tension UAB donnée, l’intensité IAB, qui traverse l’association est la somme des intensités
qui traversent chacun des dipôles.

A I A


I = I1 + I2
I1 I2

UAB UAB

Connaissant la caractéristique des dipôles associés, on peut déterminer, point par point, la
caractéristique de l’association.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 76


Cours d’électricité 2T1

Exercices_Elèves
Professeur : Chapitre4 : Les dipôles Etablissement :
Année scolaire : passifs non linéaires. Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
Vrai ? Faux ? Justifiez votre réponse.
1. Pour un dipôle passif non linéaire, la tension est proportionnelle à l’intensité du
courant.
2. un dipôle passif symétrique peut se brancher dans n’importe quel sens .
3. On peut prévoir le comportement d’un dipôle passif non linéaire sans
caractéristique.
4. Une diode est un interrupteur électronique.
5. En inverse, une diode Zéner a une tension constante à ses bornes, quelque soit
l’intensité du courant.
6. Une diode, dans le sens passant, a une résistance nulle.
7. La résistance d’une ampoule n’est pas constante.
8. Plusieurs dipôles passifs associés sont équivalents à un seul dipôle passif.
9. La caractéristique de ce dipôle équivalent ne peut être obtenue que par
construction graphique à partir des caractéristiques de chaque dipôle.

Exercice2
Dans le montage de la figure suivante, la diode D est idéale. R1, R2, R3 représentent des
conducteurs ohmiques.
R1
I1

I2 R2
A B

I3

R3

a) Indiquer les sens des courants I1, I2, I3.


b) On donne : I2=60 mA. Calculer I1 et I3.

Exercice3
Un conducteur ohmique et une diode Zéner sont montés en série comme l’indique la figure
suivante. On applique, entre les points A et B, une tension variable uAB= u(t) qui croît

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 77


Cours d’électricité 2T1

linéairement de 0 à 10V entre les instants t=0 et t=1s.


I
A M

u(t) u’(t) -6V 0

UMN
B N

YfEZFEECE: 1 ZG \L'W 0,25 EO


a) Exprimer la fonction u(t) et en faire une représentation graphique.
eZℎCVVC B
LWhLDDéCE: 1 ZG \L'W 4 0

b) Exprimer la tension uMN=u’(t) et en faire une représentation graphique (même axes qu’à
la question a). La caractéristique de la diode est donnée à la figure 2.

Exercice4
L’équation de la caractéristique I=f(U) d’une varistance est

Q = 10 0 O Q = 20 0 O
I=a. Un (a et n sont des constantes).
On donne les coordonnées de deux de ces points : B ,B i
[ = 3 G^ [i = 24 G^
Calculer en unités S.I. , les valeurs de a et n.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 78


Cours d’électricité 2T1

Exercices de renforcement
Professeur : Chapitre4 : Les dipôles Etablissement :
Année scolaire : passifs non linéaires. Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
Pour les trois valeurs de courant (200 mA ; 400 mA ; 600 mA), calculer la conductance
apparente et la résistance apparente du dipôle dont la caractéristique est la suivante :

u(V)

I(mA) 0 0 200 400 600


U(V) 0 0.6 0.75 5 15

Remplacer la portion de courbe comprise entre 400 et 600 mA par une droite passant par les
points M et N. Cette droite coupe l’axe des courants en P. Déterminer l’équation u(i) de la droite
MNP et calculer l’abscisse du point P.

Exercice2
La caractéristique simplifiée i(u) d’une diode comporte deux parties rectilignes :
-tant que u⩽0,8
0,8 V, le courant i est nul.
-quand
quand u>0,8 V, le courant est donné par la relation, (u en Volts , i en Ampères) :
i = 62,5 u – 50.
1. Déterminer la résistance et la conductance dynamique de cette diode.
2. Déterminer la résistance apparente de cette diode quand i=20 A.
3. tracer l’hyperbole de dissipation
dissipatio maximale Pm=80 W et déterminer les valeurs limites
correspondantes de la tension et du courant.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 79


Cours d’électricité 2T1

Chapitre5 : Le point de fonctionnement


d’un circuit simple(5h)

Apprends à :

Déterminer expérimentalement la
caractéristique d’une pile
Associer un dipôle actif et un dipôle passif
Déterminer le point de fonctionnement
d’un circuit

I. LA CARACTERISTIQUE D’UNE PILE

1. Montage d’étude
2. Tableau des mesures
3. Graphe U=f(I)
4. Exploitation du graphe
5. Schéma équivalent d’une pile
6. Limite d’utilisation

II. ASSOCIATION DE DIPOLES ACTIFS ET PASSIFS


1. Détermination du point de fonctionnement par la méthode graphique
2. Détermination du point de fonctionnement par la méthode algébrique

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 80


Cours d’électricité 2T1

Chapitre1_Leçon1 : la caractéristique
d’une pile

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
Mo1 : Réaliser le montage d’étude de la II. LA CARACTERISTIQUE
caractéristique d’une pile.
Mo2 : Relever les mesures dans un tableau.
D’UNE PILE
Mo3 : Tracer le graphe U=f(I) dans un repère
O.N. 1. Montage d’étude
Mo4 : Montrer, à partir du graphe, la limite 2. Tableau des mesures
d’utilisation d’une pile. 3. Graphe U=f(I)
Mo5 : Donner le schéma équivalent d’une pile. 4. Exploitation du graphe
Mo6 : Montrer que la pile a une limite 5. Schéma équivalent d’une pile
d’utilisation 6. Limite d’utilisation

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 81


Cours d’électricité 2T1

1. Le montage d’étude de la caractéristique d’une pile

Montage d'étude de la caractéristique d'une pile

2. Tableau des mesures


I(mA) 0 50 100 150 200

U(V) 4.52 4.45 4.39 4.32 4.26

3. Graphe U=f(I)

Une pile est un générateur

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 82


Cours d’électricité 2T1

4. Exploitation du graphe U=f(I)


On peut écrire U= a.I + b

b est la tension à vide entre les bornes de la pile encore appelée force électromotrice (f.é.m.). On la
note E. Lorsque I=0, UPN=b

∆klm
La constante a est le coefficient directeur de la caractéristique intensité-tension. Y = =
∆n
−1.3 0. ^p = −W

r est un nombre réel positif et a la dimension d’une résistance. r est alors appelé résistance interne
de la pile. La tension aux bornes d’une pile s’écrit donc :

La tension aux bornes d’une pile s’écrit donc :


5qr = s − :

UPN : tension aux bornes de la pile (V)

E : f.é.m. (V)

R : résistance interne de la pile (Ω)

I : intensité du courant débité (A)

5. Schéma équivalent d’une pile


E UPN = UPQ + UQN

N Q I P UPN = UPQ - UNQ


r
Or UPQ = E et UNQ = r I

UNQ UPQ d’où UPN =E - rI


UPN

Une pile de f.é.m. E et de résistance interne r est équivalente à un générateur


idéal de tension continue de f.é.m. E en série avec un conducteur ohmique de
résistance r.

UPN =E – rI

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 83


Cours d’électricité 2T1

6. Une limite d’utilisation


t
0=E-rI ⟹ [ = ; C’est le courant de court-circuit Icc

s
:uu =

Icc correspond à l’intersection du prolongement de la caractéristique avec l’axe des intensités.

Au delà d'une certaine intensité, la caractéristique d'une pile n'est plus linéaire; le courant
de court-circuit expérimental est inférieur au courant de court-circuit théorique.
s
Dans la pratique :uu < , car la pile s’échauffe de sorte que la caractéristique n’est plus une droite.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 84


Cours d’électricité 2T1

Chapitre 5_Leçon2 : Le point de


fonctionnement

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
II. Association de dipôles actifs et
Mo1 : Déterminer le point de fonctionnement
passifs
par la méthode graphique.
3. Détermination du point de
fonctionnement par la méthode
Mo2 : Déterminer le point de fonctionnement graphique
par la méthode algébrique
4. Détermination du point de
fonctionnement par la méthode
algébrique

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 85


Cours d’électricité 2T1

1. Détermination du point de fonctionnement par la méthode graphique

1.1-Etude de l’association Résistance-diode

Caractéristiques du conducteur ohmique ( en bleu) et de la pile en rouge

Le point de fonctionnement M est situé à l'intersection des deux


caractéristiques
Lorsque nous branchons un conducteur ohmique aux bornes d’une pile, les deux dipôles sont
parcourus par le même courant I et ont, à leurs bornes, la même tension U.

Le point M, intersection des caractéristiques, est le point de fonctionnement de l’association de la


pile et du conducteur ohmique.

1.2-Etude de l’association Pile-diode

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 86


Cours d’électricité 2T1

1.3- Point de fonctionnement de l’association


l’a Pile-lampe

2. Détermination du point de fonctionnement par la méthode algébrique

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 87


Cours d’électricité 2T1

Appliquons la loi d’Ohm à chacun des dipôles :


-pile : UPN=E-rI
- conducteur ohmique : UAB=RI

En appliquant la loi des mailles au circuit, on a UPN -UAB =0


t
Soit E-rI = RI d’où l’on tire : [ =
Aa

LOI DE POUILLET :

L’intensité du courant dans un circuit série ne comportant


que des générateurs et des conducteurs ohmiques est égale
au quotient de la somme des forces électromotrices des
générateurs par la somme de toutes les résistances
présentes dans le circuit.

ws
:=
wx

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 88


Cours d’électricité 2T1

Exercices_Elèves
Professeur : Chapitre5 : Le point de Etablissement :
Année scolaire : fonctionnement d’un Classe :
Date : circuit-La loi de Pouillet Spécialité:

Exercice1
1. Qu’appelle-t-on générateur linéaire ?
2. En quelle unité se mesure la force électromotrice (f.é.m) d’une pile et sa résistance
interne ?
3. Schématiser un montage permettant de tracer la caractéristique d’une pile.
4. La tension aux bornes d’une pile reste-t-elle constante lorsqu’elle débite du courant ?

Exercice2
Pour déterminer la f.é.m. et la résistance interne d’une pile, on mesure les valeurs de la tension
UPN à ses bornes lorsque l’intensité qu’elle débite est I. On obtient les deux résultats suivants :
UPN = 7,5 V quand I = 1 A
UPN = 6,0 V quand I = 2 A.
En déduire les valeurs de E et r ; écrire la loi d’Ohm pour cette pile.

Exercice3
La caractéristique d’une pile a pour équation : uPN=1,5-0,8.I (I en A ; uPN en V)
Quelles sont sa f.é.m E, sa résistance interne r, l’intensité de court-circuit ? Tracer la
caractéristique de cette pile.

Exercice4
1. Qu’appelle-t-on point de fonctionnement d’un circuit ?
2. Enoncer la loi de Pouillet.
3. Démontrer la loi de Pouillet pour un circuit simple.

Exercice5
Vrai ? Faux ? Justifiez votre réponse.
1. Un générateur est un dipôle passif.
2. Un générateur permet de créer un courant dans un circuit fermé.
3. Aux bornes d’une pile, la tension est toujours égale à sa force électromotrice.
4. Le sens de branchement d’une pile n’a aucune importance.
5. L’intensité du courant dans un circuit dépend de la résistance du générateur.
6. L’association de plusieurs générateurs est toujours équivalente à un générateur.
7. Le générateur placé dans un circuit est toujours traversé par le courant.
8. Le point de fonctionnement d’un circuit ne dépend que du générateur.
9. Le point de fonctionnement d’un circuit formé uniquement de dipôles actifs linéaires et
passifs linéaires peut se déterminer par le calcul.
10. Le point de fonctionnement d’un circuit est à l’intersection des caractéristiques du
générateur équivalent et du dipôle passif équivalent.

Exercice6
Un circuit comprend en série un générateur de f.é.m E=2V, de résistance interne 0,1Ω,
et un conducteur ohmique de résistance 3,9Ω. Déterminer graphiquement, puis par le
calcul, l’intensité du courant ainsi que la tension aux bornes du générateur.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 89


Cours d’électricité 2T1

Exercices de renforcement
Professeur : Chapitre5 : Le point de Etablissement :
Année scolaire : fonctionnement d’un Classe :
Date : circuit-La loi de Pouillet Spécialité:

Exercice1
Un circuit comprend en série un générateur de f.é.m. E=2 V, de résistance interne r=0,1 Ω, et un
conducteur ohmique de résistance R=3,9 Ω. Déterminer graphiquement, puis par le calcul,
l’intensité du courant, ainsi que la tension aux bornes du générateur.

Exercice2
Afin de tracer la caractéristique d’une lampe de poche (A, B), dipôle symétrique, on
relève les mesures ci-après :

U(V) 0 0.05 0.1 0.2 0.5 0.6 1.5 2 2.5 4


I(mA) 0 24 36 61 81 100 132 155 175 227

1. Tracer la caractéristique de cette lampe. On portera u en ordonnée et I en


abscisses.
2. cette lampe est branchée aux bornes d’un générateur dont la caractéristique est
linéaire ; sa f.é.m. est E=4 V, sa résistance interne 20 Ω. Déterminer
graphiquement l’état de fonctionnement de la lampe, c’est-à-dire la tension à ses
bornes et l’intensité du courant qui la traverse.

Exercice3
La caractéristique d’une pile (P,N) peut être tracée à l’aide des couples de mesures
suivants :

uPN (V) 6 5 4 3 2
I(A) 0 0.1 0.2 0.3 0.4

Cette pile est branchée aux bornes d’un conducteur ohmique de résistance R=20 Ω et de
puissance maximale 5 W.
1. Tracer la caractéristique intensité-tension de la pile.
2. Tracer sur le même graphique la caractéristique du conducteur ohmique.
3. En déduire le point de fonctionnement. Ces deux dipôles sont-ils bien adaptés ?

Exercice4
On a réalisé le circuit schématisé ci-dessous, où les générateurs sont des générateurs
linéaires.
1. Calculer l’intensité I du courant qui circule dans le circuit.
2. Calculer la tension aux bornes de chaque dipôle. (4,5 V ; 1,2 Ω) (1,5 V ; 0,4 Ω)

9Ω 13 Ω

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 90


Cours d’électricité 2T1

Chapitre6 : Le transistor-La chaîne


électronique
Apprends à :

Déterminer les domaines de fonctionnement d’un


transistor
Utiliser le transistor en amplificateur de courant
Identifier les différentes parties d’une chaîne
électronique

I. Le transistor
1. Description et symbole
2. Caractéristique de transfert Ic=f(Ib).
a) Montage
b) Mesures
c) Exploitation
d) Conclusion
3. application

II. La chaine électronique


1. Les capteurs
2. Le dispositif de traitement du signal
3. Les sorties

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 91


Cours d’électricité 2T1

Chapitre6_Leçon1 : Le transistor

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 92


Cours d’électricité 2T1

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
I. Le transistor
Mo1 : Décrire le transistor
Mo2 : Tracer la Caractéristique de transfert
1. Description et symbole
Ic=f(Ib)
Mo3 : Exploiter la Caractéristique de transfert
2. Caractéristique de transfert Ic=f(Ib).
Ic=f(Ib)
a) Montage
Mo4 : Conclure
b) Mesures
Mo5 : Donner quelques applications.
c) Exploitation
d) Conclusion

3. application

1. Description et symbole
Le transistor à jonction est un composant à trois bornes appelées base (B), émetteur (E) et collecteur
(C).

Il existe deux types de transistors à jonction qui diffèrent par leur structure : les transistors NPN et les
transistors PNP. Ces deux types de transistors ont des propriétés identiques ; seuls changent le signe
des tensions et le sens des courants qui caractérisent leur fonctionnement.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 93


Cours d’électricité 2T1

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 94


Cours d’électricité 2T1

2. Caractéristique de transfert Ic=f(Ib).

a) Montage d’étude

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 95


Cours d’électricité 2T1

b) Mesures

IB(mA) 0 0 0 0,1 0,2 0.3 0.4 0.5 0.9 1.5


Ic(mA) 0 0 0 20 40 60 80 97 100 100

UBE(V) 0 0.3 0.6 0.64 0.68 0.71 0.74 0.78 0.8 0.82

a) Exploitation de la caractéristique

Fonctionnement linéaire :

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 96


Cours d’électricité 2T1

Régime 1 :

0<IB<0,9 mA
L’intensité Ic dans le collecteur est proportionnelle à celle du courant dans la base IB.
Ic = β. IB avec β>>1

Le transistor fonctionne en amplificateur de courant. La loi des nœuds donne IE = Ic + IB

C’est-à-dire IE = β. IB + IB =(β+1) IB et comme β>>1, on obtient : IE ≃β. IB

Soit IE = Ic

Régime 2 :

IB>0,9 mA

L’intensité Ic dans le collecteur est constante. On dit que le transistor est saturé. La tension UCE
devient pratiquement nulle. Le transistor se comporte comme un fil conducteur.

b) Conclusion

En fonction des valeurs de IB, le transistor peut fonctionner :

-en commutateur ; il bascule de l’état bloqué (rien) à l’état saturé(tout),

-en amplificateur : l’intensité IB est amplifiée :


Ic = β. IB soit IE = Ic

Dans les deux cas, le comportement du dipôle CE est commandé par le courant de base IB.

3. Applications
-L’amplificateur de son :

On peut utiliser le transistor pour amplifier le son capté par un microphone.

Fonctionnement :

Le microphone peut être assimilé à une résistance qui varie sous l’effet des vibrations de l’air
provoquées par le son.

Lorsqu’on parle devant le microphone, sa résistance varie, ce qui entraîne une faible variation IB du
courant de base.

A cette variation correspond une variation plus grande du courant collecteur Ic = β. IB .

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 97


Cours d’électricité 2T1

Le courant collecteur IC est transformée en son par le haut-parleur.

-Le variateur de lumière ou gradateur-lumière

-L’indicateur de niveau d’eau

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 98


Cours d’électricité 2T1

-L’émetteur radio

-Le détecteur d’eau

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 99


Cours d’électricité 2T1

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 100


Cours d’électricité 2T1

Exercices_élève
Professeur : Exercices _élève n°6 Etablissement :
Année scolaire : Classe :
Date : Spécialité:
Exercice1
1/ Quel type de transistor est représenté sur cette figure ?

2/ Représenter sur le schéma ci-dessus, le courant de base IB, le courant de collecteur IC, le courant
d’émetteur IE, la tension base-émetteur UBE et la tension collecteur-émetteur UCE.

Exercice2
On a réalisé le montage ci-après, qui comporte un transistor NPN. On dispose d’une autre pile et
de fils de jonction.

Rp C
A B

1. Compléter le montage dans le but de débloquer le transistor.


2. Nommer et indiquer le sens des différents courants.
Quel est le rôle du conducteur ohmique RP ?

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 101


Cours d’électricité 2T1

Exercice3
Le montage inachevé ci-après comporte un transistor NPN.

C
A B
Rp

1. Indiquer comment on branche le générateur alimentant le circuit principal.


2. Indiquer comment on peut débloquer le transistor :
a) Avec une pile et des fils de jonction ;
b) Avec seulement un fil de jonction.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 102


Cours d’électricité 2T1

Professeur : Evaluation formative Etablissement :


Année Scolaire : Classe :
Date : Spécialité :
Evaluation :

On considère le transistor suivant :

1. Si UBE < 0,6 0, le transistor est bloqué.


Les affirmations suivantes sont-elles vraies ou fausses ?

2. Lorsque le transistor est bloqué, IB=0.


3. Lorsque le transistor est bloqué, IB est négligeable devant IC.

5. Quand le transistor fonctionne en amplificateur, IC =β IB avec β >> 1.


4. Quand le transistor est débloqué, IC est très supérieur à IB .

6. Lorsque le transistor est saturé, IC devient nul.


7. Lorsque le transistor est saturé, UCE devient pratiquement nulle.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 103


Cours d’électricité 2T1

Chapitre6_Leçon2 : La chaine
électronique

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
II. La chaine électronique
Mo1 : citer les différents types de capteurs. 4. Les capteurs
Mo2 : Connaitre le rôle du dispositif de
5. Le dispositif de traitement du signal
traitement du signal
6. Les sorties
Mo3 : connaitre le rôle des sorties.

1. Les capteurs
Il existe une grande variété de capteurs. Leur choix dépend de la grandeur physique à traiter.
Ainsi, nous avons :
-des capteurs de températures (CTN, CTP, thermocouple, …)
-des capteurs de lumière(photorésistance LDR, cellule photoélectrique, photodiode…)
-des capteurs d’humidité
-des capteurs de pression
-des capteurs de fumée etc …

2. Le dispositif de traitement du signal


Le dispositif électronique fait subir au signal diverses transformations : amplification, mise en forme,
filtrage….

Pour fonctionner le dispositif a besoin d’énergie, c’est le rôle de l’alimentation.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 104


Cours d’électricité 2T1

Dans notre exemple, le dispositif se limite à un transistor. Mais en général, il est bien plus complexe
lorsque le signal doit subir divers traitements avant d’être envoyé à la sortie.

3. Les sorties
La sortie sert d’interface de communication entre l’appareil et l’homme. Elle peut être une sonnerie,
un voyant lumineux, un écran de contrôle, un afficheur numérique, un haut-parleur, etc.

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 105


Cours d’électricité 2T1

Chapitre7 : L’Amplificateur
Opérationnel

Apprends à :

Déterminer les domaines de fonctionnement d’un


transistor
Utiliser le transistor en amplificateur de courant
Identifier les différentes parties d’une chaîne
électronique

I. Le transistor
1. Description et symbole
2. Caractéristique de transfert Ic=f(Ib).
a) Montage
b) Mesures
c) Exploitation
d) Conclusion
3. application

II. La chaine électronique


1. Les capteurs
2. Le dispositif de traitement du signal
3. Les sorties

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 106


Cours d’électricité 2T1

Vers la première E

Chapitre7_Leçon1 : L’Amplificateur
Opérationnel

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 107


Cours d’électricité 2T1

Déroulement
Etapes Plan de la leçon
I. L’amplificateur
Mo1 : Décrire l’amplificateur opérationnel
Mo2 : Tracer la Caractéristique de transfert opérationnel
Ic=f(Ib)
Mo3 : Exploiter la Caractéristique de transfert 1. Description et symbole
Ic=f(Ib)
Mo4 : Conclure 2. Caractéristique de transfert Ic=f(Ib).
Mo5 : Donner quelques applications. a) Montage
b) Mesures
c) Exploitation
d) Conclusion

3. application

1. Description et symbole
Le transistor à jonction est un composant à trois bornes appelées base (B), émetteur (E) et collecteur
(C). Il existe deux types de notation :

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 108


Cours d’électricité 2T1

2. Caractéristique de transfert Ic=f(Ib).

a) Montage d’étude

b) Mesures

a) Exploitation de la caractéristique

Fonctionnement linéaire

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 109


Cours d’électricité 2T1

3. Quelques montages
a) Le suiveur de tension

b) Le sommateur de rension

c) L’amplificateur de tension

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 110


Cours d’électricité 2T1

4) Applications

a/ Amplificateur de son

b/ Casque stéréo

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 111


Cours d’électricité 2T1

C) poste de radio

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 112


Cours d’électricité 2T1

Exercices_élève
Professeur : Exercices _élève n°6 Etablissement :
Année scolaire : Classe :
Date : Spécialité:

Professeur : Evaluation formative Etablissement :


Année Scolaire : Classe :
Date : Spécialité :
Evaluation :

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 113


Cours d’électricité 2T1

Coulibaly Sina [Lycée Technique d’Abidjan] Page 114

Vous aimerez peut-être aussi