Vous êtes sur la page 1sur 40

Matière :

analyse et diagnostic
financier
Pr. EJBARI Abdelbar
Objectifs Généraux

 Savoir extraire les informations à partir des


états de synthèse, leur interprétation et les liens
les régissant,
 Assimiler les paramètres liés à l’activité et à
l’exploitation de l’entreprise,
 Comprendre l’analyse de la situation comptable
et financière de l’entreprise,
 Savoir calculer les ratios fondamentaux de
l’entreprise.
Objectifs Spécifiques

 Conduire une démarche d’analyse financière et


rédiger un rapport sur la situation de l’entreprise ;

 Savoir manipuler et appliquer les outils de gestion


appliquer au diagnostic financier;

 Proposer des améliorations de gestion financière à


l’entreprise ou dans l’élaboration de la stratégie
financière;
Bibliographie

 les auteurs marocains sont vivement recommandés

-Finance d’entreprise ( tome 1), NAJIB Ben ABDELJALIL

- Diagnostic financier et évaluation de l’entreprise ,


NAJIB Ben ABDELJALIL

- Diagnostic financier de l’entreprise, même auterur


Bibliographie

Au niveau de la Bibliothèque de la FPL


- ANALYSE FINANCIER: CONCEPTS ET METHODES.
MARION-A

- DSCG 2 FINANCE - CORRIGES. GREGORIO,


BARNETO

- FINANCE D'ENTREPRISE , VERNIMMEN, QUIR, LE


FUR
Méthodologie de travail

 Synthèse conceptuelle et revue de la littérature ;

 pré-requis nécessaires en comptabilité générale,


comptabilité analytique et management d’entreprise ;

 Prise de notes et assimilation des concepts de base ;

 Feedbak , débat et échange d’idées sont fortement


encouragés.

 A faire des séries de TDs et des travaux individuels;


Démarche et organisation des cours

La matière est à enseigner en deux séances qui seront


organisées comme suit :

La séance du mercredi : Cours et application

la séance de jeudi : TDs+ Etudes de cas + rappel de cours

- matériel requis :

-Calculatrice + Plan Comptable Marocain ( le plan


comptable est interdit durant les périodes d’évaluation)
PLAN DU COURS

Chapitre I: Concepts fondamentaux de la finance d’entreprise


- Représentation de l’activité de l’entreprise;
- Notions de stock économique, de résultat et flux;
- Cycles financiers de l’entreprise
- Conduite du diagnostic financier: démarche et objectifs
-Chapitre II : Analyse fonctionnelle du bilan
- Concept de bilan fonctionnel
- Les éléments du bilan fonctionnel
- Le fonds de roulement
- Les ratios des bilan fonctionnels
- La relation fondamentale FRF, BFR et Trésorerie nette
PLAN DU COURS

Chapitre III : Analyse patrimoniale du bilan


- Les éléments du bilan liquidité
- Le passage du BF au Bilan financier : les retraitements de base
- L’étude de la liquidité et la solvabilité
-Chapitre IV : Tableau de flux de fonds
- Principe du tableau d’emplois et de ressources
- Construction du tableau : méthodologie
- Ratios et interprétation
-Chapitre V : La gestion du besoin en fonds de roulement d’exploitation
- Limite de l’analyse statique du BFR
- La prévisions du BFR d’exploitation
-Chapitre V I: Technique d’évaluation d’entreprise
- Evaluation des actifs et calcul de la valeur de l’entreprise
Matière : Analyse et diagnostic financier

Pr. EJBARI Abdelbar

Concepts fondamentaux de la
finance d’entreprise
1.Représentation de l’activité de l’entreprise

A- les opérations de l’entreprise


L’existence, l’activité et le développement de l’entreprise se traduisent par
des opérations de diverses natures . Il est possible de classer les opérations
de l’entreprise selon divers critères .

 Classification selon la fréquence : certaines opérations sont répétitives


( achats et ventes), d’autres sont ponctuelles ( augmentation de capital )

 Classification selon la contrepartie : les opérations sont regroupées selon


qu’elles sont réalisées avec des tiers ou avec d’autres services de
l’entreprise ( opérations internes)
Classification selon la fonction : les opérations sont
classées selon la fonction à laquelle elles concourent. On
classe ainsi les opérations des entreprises en trois
catégories :

- Les opérations d’exploitaion : achats de matières


premières, ventes de produits. Elles concourent à la
formation d’un revenu d’exploitation. Leur périodicité est
de quelques semaines au plus.
- Les opérations d’investissement : acquisition et cession
d’immobilisation; leur périodicité est longue ( plusieurs
années).

- Les opérations de financement : augmentation de capital,


nouveaux emprunt , remboursement d’un emprunt . Leur
périodicité est analogue à celle des investissements.
Classification selon le caractère économique ou financier:
on distingue ainsi les opérations qui concernent l’aspect
industriel et commercial de la vie de l’entreprise
(acquisition de matériel), de celles qui se rapportent à
l’aspect purement financier ( emprunt, prêt).
1.Représentation de l’activité de l’entreprise

A- les Flux
Sont considérés comme des flux l’ensemble des mouvements
ayant un impact immédiat ou différé sur les liquidités de
l’entreprise.
 Concept : le flux exprime en unités monétaires des valeurs
en mouvement homogène (flux réel ou flux financier).
L’approche en termes de flux permet de décrire la dynamique
de l’évolution de l’entreprise.
 Flux de fonds : réels ou financiers affectant les capitaux
engagés en emplois ou en ressources, par variations des
stocks de valeur des éléments de la situation (bilan).
 Flux de trésorerie : flux financiers d’encaissement (recettes)
ou de décaissement (dépense), à incidence immédiate sur le
stock de monnaie (liquidités de la trésorerie).

 Flux de résultat : les charges (emplois définitifs) et les


produits (ressources internes) décrivent la formation des
résultats
– Flux de fonds : flux potentiels d’encaissement (produits
encaissables) ou de décaissement (charges décaissables)
– Flux de trésorerie : flux de dépenses (charges décaissées)
ou de recettes (produits encaissés)
– Flux calculés : flux comptables sans incidences sur la
trésorerie (dotations, reprises, transferts, …).
1.Représentation de l’activité de l’entreprise

A- les Cycles
La modélisation de l’entreprise ( par les comptables, les
économistes et les financiers) s’appuie sur la notion de cycle.

Le plan comptable tend à distinguer les flux selon le cycle


auquel ils appartiennent. Cela facilite l’interprétation des cycles
par l’analyse financière. On distingue :
1. Le cycle d’exploitation :
Celui-ci regroupe les opérations dont l’objet est de produire et de
vendre des biens et des services. Il engendre un surplus monétaire
(différence entre les encaissements et les décaissements relatifs aux
opérations d’exploitation). On distingue plusieurs phases dans le
déroulement du cycle : approvisionnement, production et
commercialisation.

C’est un cycle court puisqu’il ne concerne que les opérations


courantes ou de roulement.
2. Le cycle d’investissement
Il comprend plusieurs étapes. La première étapes est l’acquisition du bien
d’équipement. Elle ne donne pas forcément lieu à des flux de trésorerie
instantanés, notamment si l’entreprise obtient des délais de règlement
puis, l’entreprise récupère la dépense tout au long de la durée de vie du
bien grâce aux recettes générées par l’exploitation de l’équipement . La
dernière étape est celle du désinvestissement quand l’entreprise se sépare
de son équipement.

Le cycle d’investissement est un cycle long dont la durée dépendra


de l’activité de l’entreprise, du rythme d’évolution technique…
3. Le cycle de financement
Il correspond aux opérations de financement du cycle
d’investissement. Ces opérations visent à fixer la structure de
financement de l’entreprise, au moyen de fonds propres, de fonds
d’emprunt ou encore de cession d’actifs.

Il s’agit donc de ressources stables ou acycliques qui s’inscrivent


dans un cycle long. De ce fait, sont exclus du cycle financier les
opérations de financement du cycle d’exploitation, les crédits
d’escompte et de trésorerie, et les financements bancaires courants.
3. Le cycle de financement
Il correspond aux opérations de financement du cycle
d’investissement. Ces opérations visent à fixer la structure de
financement de l’entreprise, au moyen de fonds propres, de fonds
d’emprunt ou encore de cession d’actifs.

Il s’agit donc de ressources stables ou acycliques qui s’inscrivent


dans un cycle long. De ce fait, sont exclus du cycle financier les
opérations de financement du cycle d’exploitation, les crédits
d’escompte et de trésorerie, et les financements bancaires courants.
2. Notion de stock économique , de résultat

A- Notion de stock économique : le bilan

Le stock économique: est un solde établi à un


instant donnée. Il est la différence entre des flux
d’entrée et des flux de sorties

Les approches par les stocks sont qualifiées de


« statiques » car elles sont centrées sur les stocks
d’emplois et de ressources consignés dans le bilan.
Structure du bilan

Emplois Ressources

Actif immobilisé Financement permanent


Actif circulant ( H.T) Passif circulant ( H.T)
Trésorerie – actif Trésorerie – passif
 Les deux conceptions du bilan
Il est possible d’interpréter le bilan selon deux approches

 Selon l’approche fonctionnelle :

on considère le bilan comme un ensemble de stocks


d’emplois et de stocks de ressources. L’activité de
l’entreprise est analysé en cycles. Les actifs sont évalués à
la valeur des flux d’opérations qui les ont formés c’est-à-
dire à leur valeur d’origine. L’approche fonctionnelle est
surtout destinée à une analyse interne.
 Les deux conceptions du bilan
Il est possible d’interpréter le bilan selon deux approches

 Selon l’approche patrimoniale:

Le bilan donne une image statique des biens dont l’entreprise est
propriétaire ( actif du bilan) et de la manière dont ils sont financés
( passif du bilan). Les actifs sont, en principe, évalués à leur valeur
actuelle. Cette approche est surtout utilisée par des analystes
externe, notamment pour évaluer une entreprise.
L’analyse peut donc , selon l’approche par les stocks,
baser son diagnostic sur les données bilantielles. Son
analyse sera dans ce cas statique. S’il choisit au contraire
de privilégier l’approche par les flux, il centrera son
diagnostic sur les flux de résultats et de trésorerie. Son
approche sera dans ce cas beaucoup plus économique et
managérial.

Notons que ces deux approches ne sont pas exclusives


l’une de l’autre, mais qu’elles se complètent et se
concilient dans la pratique.
Les objectifs et la démarche de l’analyse et
du diagnostic financiers

L’objet de l’analyse et du diagnostic financiers est


de faire le point sur la situation financière de
l’entreprise en mettant en évidence ses forces et
ses faiblesses.
1. Les contraintes de l’analyse financière

1. La maximisation de la richesse des actionnaires

Pour l’actionnaire, l’équilibre financier est atteint si


l’espérances de gains sont supérieurs aux risques
encourus.

L’objectif financier de l’entreprise consiste à mettre


en œuvre une politique propre à maximiser la
richesse des propriétaires de l’entreprise ( valeur
cotée en bourse, performance sur le marché )
1. Les contraintes de l’analyse financière

2. Les préoccupations essentielles de solvabilité


Le diagnostic a été développé par les banquiers, dans le but d’apprécier
la solvabilité de leur clientèle, c’est-à-dire leur capacité à assurer sur
leurs flux de liquidités le service de la dettes.

La solvabilité est une notion essentielle, car l’insolvabilité, même


transitoire correspond à l’état de cessation de paiement, qui peut se
traduire par une perte d’autonomie de l’entreprise ou encore par sa
disparition pure et simple.

Une entreprise peut en effet être rentable mais se trouve


ponctuellement dans une situation d’insolvabilité par suite d’une crise
de liquidités.
1. Les contraintes de l’analyse financière

3. La contrainte de la rentabilité
L’exigence d’un niveau minimum de rentabilité est une
condition essentielle pour la survie et le développement
de l’entreprise.

L’entreprise cherchera un flux suffisant de résultat pour


assurer le maintien du capital ( amortissement) et le
remboursement de ses emprunts et dettes
1. L’usage du diagnostic fiancier

Les objectifs varient en fonction des différentes


utilisateurs ( actionnaires, chefs d’entreprise, bailleurs
de fonds, gestionnaire de portefeuilles, clients,
fournisseurs….). Il est courant de distinguer l’analyse
interne de celle de l’analyse externe faite par des
analystes extérieurs à l’entreprise.
1. L’usage du diagnostic financier

Les objectifs varient en fonction des différentes


utilisateurs ( actionnaires, chefs d’entreprise, bailleurs
de fonds, gestionnaire de portefeuilles, clients,
fournisseurs….). Il est courant de distinguer l’analyse
interne de celle de l’analyse externe faite par des
analystes extérieurs à l’entreprise.
Usage interne

-Disponibilité d’une information;

- maitrise des problèmes de l’entreprise et de son


environnement;
Le diagnostic contribue d’une manière efficace au processus
de mise en œuvre , d’évaluation et de contrôle des décisions de
gestion dans des domaines tels que :

-La prévision financière, plan d’investissement….

-L’analyse et le suivi de la gestion en terme d’équilibre


financier, de liquidité, de rentabilité, risques et performance
Usage externe

- appréciation de la liquidité de l’entrepise pour les


bailleurs de fonds et les banques;

- placement financier en bourse;

- fusion et acquisition;

-Négociation et expertise d’évaluation .

-//////

-/////
Les points clés de l’analyse et du diagnostic
financiers

Le diagnostic permet de comprendre l’évolution passé de


l’entreprise et d juger de son potentiel de développement
future. Ainsi, l’analyse et le diagnostic financiers seront
centrés, soit sur l’étude de l’équilibre financier et de la
solvabilité sur la base de son bilan ( analyse statique ) et de
son tableau de financement ( analyse dynamique), soit sur
l’analyse des performances, eu égard aux flux d’activités ou
au moyens mis en œuvre par l’entreprise.
les étapes du diagnostic financier

1er étape : définition des objectifs de l’analyse interne ou


externe

Etude des moyens de l’entreprise

-Structure financière;

-Trésorerie

 étude du fonctionnement de l’entreprise

-Activité

-Rentabilité
les étapes du diagnostic financier

2 éme étape:

préparation des différentes sources d’information

-Source d’information comptables;

-Sources d’informations extra-comptables

 retraitement et préparation de l’information financière

-Retraitement des états financiers

-Élaboration d’indicateurs….
les étapes du diagnostic financier

3 éme étape: sélection des outils d’analyse financière les


mieux adaptés aux objectifs fixés:

-Équilibre financier

-Solvabilité

-Capacité de remboursement

-Rentabilité

-Croissance

-Autonomie financière

-Risque économique et financier voir aussi flexibilité financière


les étapes du diagnostic financier

4 éme étape: diagnostic financier( atouts et handicaps)

 atouts ou forces
-Flexibilité financière

- rentabilité élevée

-Bonne liquidité

-Forte croissance….. Etc

 handicaps ou faiblesses
-Baisse des résultats

-Insuffisance de ressources stables

-Crédit clients excessif

-Dégradation de la trésorerie….. etc


les étapes du diagnostic financier

5 éme étape: pronostic et recommandation

- Perspectives d’évolution

- Recommandation

Vous aimerez peut-être aussi