Vous êtes sur la page 1sur 11

AIDE COGNITIVE TRAUMA – ACCUEIL INTRA-HOSPITALIER TRAUMATISME GRAVE

ANTICIPER ATTRIBUER RÔLES BESOINS ET PRÉPARATION


TEAM BRIEFING QUE SAVONS-NOUS ? UTILISER CHECK-LIST ET SCORES
INFORMER PARTENAIRES MATÉRIEL/RESSOURCES

A: Voies aériennes => Libération


T0-5 min IDENTIFIER ET TRAITER B: Ventilation > Oxygénation Transmission structurée : ATMASTER
LES BESOINS IMMÉDIATS C: Pouls radial/Hémorragie Garrot/Compression (Age, Temps, Mécanisme, Atteintes, Signes,
DU PATIENT D: Conscience > éventuellement Position latérale de Traitements, Recommandations)
sécurité
E: Exposition/autres lésions

A= Airway (Voies aériennes). B= Breathing (Ventilation). C= Circulation (Hémodynamique). D= Disability (Conscience/GCS). E= Exposure (Examen corps/Autres signes)

T5-15 min Priorités et objectifs IMPLÉMENTER LE PLAN


Établir un plan/Suggestions INITIER TRAITEMENTS SELON PRIORITÉS
TEAM Attribuer rôles/tâches FAVORISER ACTIVITES
TIME OUT* Utiliser Communication boucle PARALLELES EXAMENS PHYSIQUES ET COMPLÉMENTAIRES (RADIO/FAST/…)
fermée (=accuser réception de ASSURER MAINTIEN PROTECTION RACHIS²
VERIFIER POSITION CEINTURE BASSIN CENTREE GRANDS TROCHANTERS
l’information/consigne)
*temps de pause pour point de situation collectif ²Collier rigide et plan dur jusqu’à élimination définitive de lésion rachis, donc après scanner corps entier

T15-30 min
PRIORISATION
CONDITIONNEMENT CONTRÔLE DÉTRESSES ET HÉMORRAGIE ? BILAN LÉSIONNEL PRÉSUMÉ
Réévaluation répétée

T30-60 min
ÉTABLIR STRATÉGIE CONTRÔLE DÉTRESSES/HÉMORRAGIES RÉÉVALUATION
POINT DE SITUATION selon priorités / détresses Scanner > OBTENIR BILAN LÉSIONNEL A/B/C/D/E

T24-48 h
TEAM DÉBRIEFING IMMÉDIAT RETOUR EXPÉRIENCES STRUCTURÉ A DISTANCE
AIDE COGNITIVE TRAUMA– PRINCIPES DU DAMAGE CONTROL INTRA-HOSPITALIER.
ANTICIPER
CRITÈRES INDIVIDUELS CRITÈRES COLLECTIFS
Instabilité hémodynamique malgré réanimation, Lésions graves multiples et défaillance Afflux massif de victimes

CRITÈRES POUR ENVISAGER UNE STRATÉGIE DAMAGE CONTROL (DC) Décision Multidisciplinaire et Dynamique
T0-5 min • Retentissement physiologique majeur: acidose, hypothermie, coagulopathie …
• PAS < 90 mmHg malgré réanimation; Lactate >5 mmol/l Vérification contrôle hémostatique externe (garrot, plaie du scalp,
• Recours précoce aux produits sanguins
ceinture pelvienne, pansements hémostatiques...)
• Plusieurs sources de saignement et/ou multiples lésions

RÉANIMATION DAMAGE CONTROL


RÉANIMATION HÉMODYNAMIQUE du Damage Control RÉANIMATION HÉMOSTATIQUE du Damage Control
Concept : Hypotension artérielle permissive (hors trauma crânien (TC)) Objectif : TP > 40%, Fibrinogène > 1.5 g/l, Plaquettes > 50 G/L (sf si TC > 100G/L)
T5-15 min • PAS = 80 – 90 mmHg ou PAM = 60-65 mmHg jusqu’à hémostase; PAS>110 mmHg • Acide Tranexamique 1g bolus puis 1g/8h
(PAM ≥80mmHg) si Trauma Crânien • Recours produits sanguins ratio PFC:CGR 1:1-1:2 précocement (ev Plasma lyophilisé)
• Limiter les expansions volémiques aux objectifs de PAM et PAS • Combattre l’hypothermie (réchauffeur/accélérateur, etc)
• Initier l’administration de produits sanguins précocement, activer protocole de • Chlorure de Ca 2g si transfusion massive
transfusion massive • Recours aux tests viscoélastiques et délocalisés si possible
• Anticiper Noradrénaline dès > 1000ml d’expansion volémique

T15-30 min
PRIORISATION EN FONCTION DES SOURCES HÉMORRAGIQUES SUSPECTÉES/IDENTIFIÉES Concertation sur Stratégie Contrôle hémorragie type Damage Control (Chirurgie
Imagerie délocalisée (eFAST, Radio) et/ou scanner Corps entier et/ou Radiologie interventionnelle)

T30-60 min PREMIER TEMPS CHIRURGIES DE TYPE DAMAGE CONTROL I ET/OU RADIOLOGIE CHIRURGIES DE TYPE DAMAGE CONTROL II
INTERVENTIONNELLE • ORL : Packing oropharyngé et tamponnement par ballonnet des épistaxis, trachéotomie
• Laparotomie écourtée: durée 1h, objectifs > hémostase, coprostase, laparostomie • Neuro : Crâniectomie de décompression coté mydriase
• Thoracotomie indication large si suspicion de saignement • Revascularisation des axes vasculaires
• Pour l’os privilégier exofixation. +/- Aponévrotomie

Réparation définitive des lésions digestives, ou stomie temporaire


T24-48 h DEUXIÈME TEMPS DE CHIRURGIE :
Ablation des packings, Fermeture des fascias Réévaluation clinico-radio-biologique rapprochée et répétée
Ostéosynthèse des lésions orthopédiques Réanimation des défaillances d’organes
Planification d’autres chirurgie décalées
AIDE COGNITIVE TRAUMA –EXAMEN CLINIQUE ET COMPLEMENTAIRES (24-48H) INTRA-HOSPITALIER.

T0-5 min
EXAMEN CLINIQUE CIBLÉ MONITORAGE BIOLOGIE DÉLOCALISÉE SI CHOC/HÉMORRAGIE:
Identifier et traiter besoins immédiats ETCO2 /Sp02/ECG//PNI/FR/TEMP Hb, GDS, Lactate, Viscoélastique Groupe sanguin + RAI en priorité

PRIORISATION IMAGERIE DÉLOCALISÉE BIOLOGIE


THÉRAPEUTIQUE et DIAGNOSTIQUE 1 FAST=
T5-15 min Focused Assessment with
FAST1 étendue (+/- DTC2) si TC3 NFS, INR/TP, Sonography in Trauma
Fibrinogène, GDS, FAST second look si
Examen clinique TECHNIQUE dégradation
Lactate, Iono, Ca2+
Corps entier Abords veineux X2 Rx4 Thorax (face) Selon besoins hémodynamique pour
Viscoélastique
(y compris plan postérieur) Voies aériennes Rx Bassin et disponibilité adaptation priorisation

2 DTC = Doppler
Transcrânien

Scanner corps entier injecté PRIORISATION: Saignement actif ?


STABILISÉ 3 TC = trauma crânien
T15-30 min DECISION basée sur: Contusion d’organe ou lésion vasculaire
Défaillances et bilan 4 Rx = Radiographie
lésionnel présumé INSTABLE et POINT D’APPEL
Contrôle hémorragie SCANNER corps entier injecté
HEMORRAGIQUE

T30-60 min Radiologie interventionnelle Artériographie si saignement artériel au scanner


BILAN LÉSIONNEL
COMPLET
Chirurgie selon priorisation Réévaluation

BIOLOGIE BIOLOGIE IMAGERIE


T24-48 h En fonction de la gravité Répéter toutes les 2-4h jusqu’ à contrôle Répéter Scanner corps entier injecté surtout si
NFS, INR/TP, Fibrinogène, GDS, Lactate, Iono, bilan hémostase/acidose: GDS/Lactate/NFS/INR-TP/ instabilité hémodynamique persistante
hépatique, Ca2+, CPK, Myoglobine, Troponine Viscoélastique
AIDE COGNITIVE TRAUMA - TRAUMATISMES THORACIQUES GRAVES INTRA-HOSPITALIER.

ANTICIPER
CRITÈRES GRAVITÉ : FR > 25/min ; SpO2 < 90% AA ou < 95 % sous 02; PAS < 110mmHg; âge > 65 ans; ATCD respiratoires/cardio-vasculaires; fractures > 2 côtes; trauma balistique

DÉCHOC SI CHOC ENVISAGER DÉCOMPRESSION SI ACR RÉALISER THORACOSTOMIE BILATÉRALE


T0-5 min BESOINS IMMÉDIATS ?
si signes de gravité A/B/C/D/E* Envisager Thoracotomie
ou lésions associées ACR < 10 min ET trauma pénétrant ET absence d'asystolie (ou asystolie liée à tamponnade) ou signes de vie per-réanimation
Bloc

*Airway/Breathing/Circulation
OXYGÉNATION1) EXAMENS 1) THORACOSTOMIE OU DRAINAGE THORACIQUE SI : Disability/Exposure
ANALGÉSIE
T5-15 min Clinique Kétamine
• Pneumothorax complet
ANTIBIOTHÉRAPIE • Retentissement respiratoire ou hémodynamique ou épanchement > 500 ml
Si trauma ouvert
eFAST ± Morphine 1) PaO2/FiO2 > 200mmHg,
2) THORACOTOMIE D’HÉMOSTASE
Amoxicilline + Ac Clavulanique
+/-Radio ± Sédation • Instable et/ou saignement actif dans drain thoracique
SpO2 > 95 %, EtCO2 = 35 à 40mmHg
Biologie O2 Masque haute concentration
(clindamycine + aminoside si Si ventilation • Exploration chirurgicale si pénétrant ou épanchement péricarde Ventilation protectrice
allergie) 3) ENVISAGER THORACOTOMIE DE RESSUSCITATION SI ACR <10 MIN

2) instable et/ou saignement actif


dans drain thoracique
T15-30 min CONTRÔLE HÉMORRAGIE 2) THORACOTOMIE Scanner injecté corps entier - hémothorax > 1500 ml et > 200ml/h
- Hémothorax < 1500 ml mais > 200
ml/h sur 3 h
DÉCISION
Bilan lésionnel complet Scanner injecté corps entier
3) PaO2/FiO2 > 200mmHg,
SpO2 > 95 %, EtCO2 = 35 à 40mmHg
O2 MHC/VNI/OPTIFLOW
T30-60 min - Drainage thoracique si absence de détresse aiguë Ventilation protectrice

- Traitement endovasculaire ± chirurgical ETT=Écho-Coeur transthoracique


BILAN lésionnel complet Avis spécialisé Attitude selon priorisation des lésions isthme aortique, axillaires ou sous-clavières
- Radiologie interventionnelle
TTS = Thoracic Trauma Score,
grave > 8

ANALGÉSIE MULTIMODALE IMAGERIE/BIOLOGIE/ETT SURVEILLANCE AVIS SPECIALISÉ


But EN ≤ 3 au repos et à l’effort H24; si signes cliniques, fractures côtes En milieu spécialisé, estimer • Fixation chirurgicale volet thoracique si
• PCA Morphine ± bloc paravertébral pour EN<3 multiples, épanchement, Pneumothorax TTS, optimiser analgésie, volet costal ou fracas complexe
T24-48 h • Péridurale thoracique éviter hypoxémie • Thoracoscopie pour hémothorax résiduel
• Bloc Serratus OXYGÉNATION3)
AIDE COGNITIVE TRAUMA– CONTRÔLE DES VOIES AÉRIENNES EN INTRA-HOSPITALIER
ANTICIPER ATTRIBUER RÔLES PRÉPARER/ANTICIPER MATÉRIEL ANTICIPER DIFFICULTÉS *MACOCHA SCORE Points
(ETCO2, chariot IOT difficile, Fibroscope, Sédation/Curares, Vasopresseurs …) MACOCHA SCORE*
M: Mallampati III/IV =5
A: Syndrome d’apnée =2
DÉTRESSE RESPIRATOIRE > PRIORITÉ OXYGÉNATION C: Rachis cervical mobilité réduite =1
DÉFAILLANCE NEUROLOGIQUE ? DOULEUR / AGITATION ? O: Ouverture de bouche limitée (<3cm) =1
OBSTRUCTION DES VAS ? C: Coma =1
PNEUMOTHORAX COMPRESSIF Évaluer : GCS – pupilles Réassurance H: Hypoxémie (SpO2 < 80%) =1
T0-5 min Évacuer corps étrangers / débris VAS Auscultation – Échographie – RxP Optimiser hémodynamique Titration morphinique A: Non Anesthésiste =1

Aspiration sang et sécrétions > DÉCOMPRESSION Motricité membres supérieurs Sédation coopérative (kétamine)
Trauma médullaire cervical ?
Subluxation – Canule de Guedel (thoracostomie / cathlon) Ventilation au masque avant IOT Abréviations :
Ventilation au masque avant IOT
Ouverture collier cervical si hypoxémie sévère si hypoxémie sévère
GCS: Glasgow Coma Scale
VAS : voies aériennes supérieures
RxP : radiographie pulmonaire
SI CONFIRMATION INDICATION IOT (Détresse respiratoire, neurologique, Agitation/Douleur) PRÉOXYGÉNATION1 IOT : intubation oro-trachéale
SMEL : Stabilisation manuelle en ligne
Optimiser Position de la tête! A) Absence de traumatisme cervical VS : ventilation spontanée
B) Si suspicion traumatisme cervical Traumatisme cervical
antérieur et MACOCHA <3 PNO : pneumothorax
antérieur et/ou
SMEL, Ouverture du collier PAS: pression artérielle systolique
Anticiper le retentissement SMEL, Ouverture du collier
T5-15 min Hémodynamique (si choc)
Induction séquence rapide
Induction séquence rapide
Si persistance obstruction PAM: pression artérielle moyenne
• LARYNGOSCOPIE directe (ou VDL) + Compression trachéale ?
1) Réduire doses Induction • VIDEOLARYNGCOSPIE Traumatisme laryngé ? 1 - étanche au masque dans tous les cas
mandrin systématique2
2) Expansion volémique + Mandrin systématique
• si échec vidéolaryngoscopie avec aide inspiratoire + PEP si patient
3) Noradrénaline précoce hypoxémique, envisager oxygénation
Si échec d’IOT : Ventilation au masque requise Maintien de la VS apnéique complémentaire
> Priorité OXYGÉNATION! > BAVU et utiliser dispositif supra-glottique Intubation fibroscopie
Objectifs hémodynamiques 2- Augmente en première intention le
PAS = 80 – 90 mmHg/PAM = 60-65 mmHg ou
succès d’intubation rendue difficile par la
jusqu’à hémostase • Ventilation au masque difficile ? Ventilation au masque difficile? Abord cricothyroïdien /
SMEL. Pas de recommandation éditée de
PAM ≥80mmHg si TC • NON: Algorithme IOT difficile3 OUI: Algorithme oxygénation4 trachéal sous AL3
T15-30 min la vidéolaryngoscopie dans l’induction.

3- Selon l’expérience de l’opérateur et les


CONTRÔLE POST- compétences chirurgicales disponibles
Position de la sonde: ETCO2, Auscultation Ventilation protectrice: Contrôle pCO2, GDS, ETCO2 Sédation +/- Curarisation
INTUBATION
4- RFE Intubation difficile – SFAR 2017
T30-60 min Contrôler retentissement hémodynamique Drainage thoracique si PNO symptomatique Radiographie thoracique

TRAUMATISME MAXILLO-FACIAL TRAUMATISME CERVICAL ANTÉRIEUR


BILAN D’IMAGERIE COMPLET Discuter trachéotomie en cas : Discuter trachéotomie en cas :
T24-48 h Selon indications chirurgicales et médicales • de blocage intermaxillaire (surtout si réveil neuro difficile anticipé) • de traumatisme laryngé
• de risque d’obstruction post opératoire (base de langue, espace pharyngé) • de compression trachéale
AIDE COGNITIVE TRAUMA– TRAUMA ABDOMINAL INTRA-HOSPITALIER.
ANTICIPER
PRINCIPAL CRITÈRE DE GRAVITÉ (pénétrant et/ou blunt)
>>>CHOC !

T0-5 min Trauma pénétrant ou fermé? 1 - REBOA:


Si choc non-contrôlé: Resuscitative
Niveau d’ instabilité hémodynamique Endovascular
Considérer clampage aortique/REBOA1
Si instable et pénétrant envisager bloc direct Balloon
Occlusion

2 – Focused
T5-15 min Examen clinique corps entier (y compris plan postérieur) Assessment with
Sonography in Trauma
DIAGNOSTIC Imagerie : eFAST2 (hémopéritoine?), si instabilité envisager Radio thorax et bassin (zones frontières)
PRIORISATION 3 – NAD =
CHOC : Hypotension permissive (PAS : 80-90 mmHg si pas de TC); envisager de retarder Induction/Intubation Noradrénaline

ISR = Induction
séquence rapide
T15-30 min Bloc ou Embolisation : selon lésion et gravité
Hémodynamique stable ou stabilisée : Bilan lésionnel complet
Traitement Non Opératoire : si pas signe de gravité
DÉCISION (scanner corps entiers injecté)
(pas de saignement actif ni de lésion digestive)
Multidisciplinaire instable (PAS <90mmHg sous NAD3) et/ou FAST positive
Laparotomie d’hémostase

T30-60 min Damage control ou traitement définitif d’emblée selon : état de choc, triade létale, lésions associées
SI BLOC Si Laparotomie écourtée (<1h) : hémostase (packing, splénectomie) et coprostase, laparostomie puis transfert réa
ISR quand chirurgiens prêts à inciser! Hypotension permissive jusqu’à hémostase!

BLOC Reprise entre H24-H48 si Damage Control initial +/- scanner : dépacking, « second look », traitement définitif et fermeture pariétale
T24-48 h Prévenir : récidive hémorragique, péritonite, hernie diaphragmatique, lésions urorologiques, compartiment abdominal (mesurer pression intravésicale)
RÉA
Surveillance systématique : clinique, biologique; envisager scanner , seuil faible pour répéter scanner
AIDE COGNITIVE TRAUMA - TRAUMA GRAVE DU BASSIN INTRA-HOSPITALIER.
CRITERES GRAVITÉ : Privilégier orientation vers Centre Trauma N1/N2 Embolisation 1- Laisser en place jusqu’à
ANTICIPER • Bassin instable/Fracture ouverte; Etat de Choc Hémorragique contrôle hémorragie, mais
• Association autres lésions graves
H24* <12h
Ev. relâcher pendant
l’acquisition des images si
hémodynamique stable

Incontrôlée Evaluation Hémodynamique Ceinture pelvienne en place ?


2- REBOA:
T0-5 min vérifier
Centré sur grand trochanter Resuscitative
Laisser en place si instabilité1 Endovascular
Balloon
Occlusion
Instable Stable/Stabilisé ?
3 – Critères anatomiques:
Open book fracture
Rupture anneau pelvien

T5-15 min Pas de cible hémorragique 4- extended Focused


incontrôlée Systématique : identifiée Scanner corps entier injecté Assessment Sonography
REBOA2 RX BASSIN 3 + eFAST 4 + opacification for Trauma
avec mesure de l’espace
ev temps tardif + rétrograde5 Symphysaire
Cible hémorragique identifiée
5 en présence de signes
évocateurs : impossibilité
T15-30 min d’uriner, hématurie
CHOIX METHODE
HEMOSTASE INSTRUMENTRALE SAIGNEMENT ACTIF? 6- embolisation bilatérale
des troncs des artères
iliaques internes si
instabilité hémodynamique,
nombreuses cibles en
Packing Pelvien Embolisation <60 min OUI scanner ou échec de
T30-60 min et/ou • Sélective l’embolisation sélective
pré-péritoneal
• Non sélective6
*La décision de transport
dépend de la configuration
Si échec Si échec
FIXATION Bassin: Fix Externe/Clamp Ganz de la structure d’accueil.

T24-48 h Réévaluation clinique, biologique répétée Chercher complications neurologiques/urologiques


Répéter Imagerie si suspicion saignement Fracture ouverte: Antibiotiques/discuter colostomie
AIDE COGNITIVE TRAUMA – TRAUMATISMES DES EXTRÉMITÉS.
ANTICIPER
CRITÈRES GRAVITÉ : Délabrement, crush, absence de pouls, fractures ouvertes, amputation, luxation

1 – notion de saignement
extériorisé d’origine
T0-5 min IDENTIFIER ET TRAITER LES BESOINS IMMÉDIATS DU PATIENT : CONTRÔLE HÉMORRAGIE LÉSION VASCULAIRE/NERVEUSE/ artérielle, proximité du
A / B / C / D / E A=Airway (Voies aériennes), B=Breathing (Ventilation), (COMPRESSION/GARROT) RÉTABLISSEMENT PERFUSION ? traumatisme avec un axe
vasculaire principal,
C=Circulation (Hémodynamique), D= Disability, (Conscience/GCS), E=Exposure présence hématome non
(Exposition/Autres) RÉDUCTION/ALIGNEMENT EN URGENCE? expansif, déficit
neurologique, Indice de
pression systolique (IPS)
cheville-bras inferieur a 0,9

T5-15 min PANSEMENT ANALGÉSIE ANTIBIOTHÉRAPIE 2 - rhabdomyolyse, lésions


RÉDUCTION/ALIGNEMENT - Fracture ouverte stade II/ III Cauchoix, quel que soit le matériel multiples, HTIC,
Kétamine prévention douleur, inflammation, embolie mis en place. hypothermie <32°C, trauma
EXAMEN ± Morphine graisseuse, syndrome des loges, ischémie) - Large plaie des parties molles contuse et souillée avec ou sans atteinte des thoracique TTS >12, lésions
aortiques, intervention
CLINIQUE ± Sédation Concerter lâchage du garrot si patient structures nobles majeure (craniotomie,
COMPLET procédurale stable/hémorragie contrôlée Péni A + Inhibiteur Beta-Lactamase, si allergie, clindamycine+ gentamicine thoracotomie, laparotomie
hémostase…),…
T15-30 min
3 – Noradrénaline <4mg/h,
Discuter lâchage du garrot sous contrôle, scanner injecté corps Lactate < 4mmol/l, pas de
Bilan lésionnel complet Avis spécialisé/Concertation coagulopathie, P/F >200,
entier, inclure axes vasculaires extrémités si doute clinique1
TTS < 10, pas de chirurgie
majeure, ….

OS DIFFEREE, ev. stabilisation temporaire, notamment si # diaphyse OS = Ostéosynthèse


Risque élevé: choc, coagulopathie, hypoxie, TC grave, acidose2
T30-60 min
TTS= Thoracic Trauma
CONCERTATION Score
Multidisciplinaire Risque faible: pas de défaillances OS DEFINITIVE

Risque intermédiaire: choc, coagulopathie, défaillances REANIMATION APPROPRIEE –REAXAGE, stabilisation temporaire ou
maîtrisées3 définitive, chirurgie séquentielle, réévaluation répétées dans les 24h

ANALGÉSIE MULTIMODALE IMAGERIE/BIOLOGIE SURVEILLANCE


Selon besoins Surveiller éventuelles complications:
T24-48 h Rhabdomyolyse avec IR aigue, Syndrome des loges (Aponévrotomie), Embolie graisseuse, inflammation
ANTIBIOTHÉRAPIE SELON RFE
AIDE COGNITIVE TRAUMA – TRAUMA CRÂNIEN GRAVE INTRA-HOSPITALIER.
ANTICIPER RECUEILLIR Age et comorbidités DÉCIDER Accueil en centre neurochirurgical
Lésions traumatiques associées Prévenir le centre de référence (si prise en charge de proximité)
Etat hémodynamique et respiratoire Prévenir le plateau technique radiologique (scanner/IRM) et neurochirurgical
Présence de signes de localisation

T0-5 min
IDENTIFIER ET TRAITER LES BESOINS IMMÉDIATS DU PATIENT : A / B / C / D / E
A= Airway (Voies aériennes). B= Breathing (Ventilation). C= Circulation (Hémodynamique). D= Disability (Conscience/GCS). E= Exposure (Exposition/Autres)

Mise en condition Examen clinique LIMITER AGRESSIONS SECONDAIRES: PAS>110 mmHg, glycémie 8-10mmol/l, température 35-37°C, SpO2 94-98%, etCO2 30-
35mmHg, hémoglobine 7-9g/dl, natriémie 140-145 mmol/l
Collier cervical Lésions associées - GCS
Hémodynamique Ventilation Thérapeutiques Doppler Transcrânien
T5-15 min Plan rigide Examen des pupilles
Neurologique Osmotherapie SI
Axe tête-cou-tronc Objectif Intubation si GCS < 9
• Anisocorie / mydriase
PAS > 110 mmHg ou agitation
• Bradycardie-hypertension
SÉDATION ADAPTÉE Moteur - Sensitif
• IP > 1,4 et/ou Vd < 20 cm/s
selon objectifs Périnéal Expansion volémique Normoxie
Noradrénaline IVSE ETCO2: 30-35 mmHg NaCl 20% : 4 ampoules de 2g, total de 8g en 20 minutes iv
Réversion des anticoagulants si indiqué Pression art. invasive Mannitol 20%: 0,5g/kg250 ml en 20 minutes iv

T15-30 min Facteur de risque de lésion des Priorité à l’hémostase Évaluation de l’hémodynamique cérébrale
*fracture du rachis cervical ; examen neurologique avec
Scanner Corps Troncs supra-aortiques*
déficit neurologique focal non expliqué par l'imagerie
entier injecté Doppler Transcrânien cérébrale ; syndrome de Claude Bernard Horner ;
Scanner corps entier injecté MAINTIEN SÉDATION ADAPTÉE Débit cérébral sanguin  si IP>1,4 fractures faciales Lefort II ou III ; fractures de la base du
+ tronc supra-aortiques selon objectifs crâne ; lésions des tissus mous au niveau du cou
systématiques et/ou Vd< 20cm/s

T30-60 min GESTION DU RISQUE HÉMORRAGIQUE


ÉVALUATION DES INDICATIONS NEUROCHIRURGICALES URGENTES ÉVALUATION DES INDICATIONS DE NEUROMONITORING
Hb > 7-9g/dl
• Hématome extra-dural symptomatique
Envisager Pression intracrânienne si TP > 50%
• Hématome sous-dural de plus de 5 mm avec déviation ligne médiane
Scanner anormal et/ou critères d’HTIC Plaquettes > 100 000 G/L
• Hydrocéphalie aigue et/ou trouble de la résorption du LCR
T24-48 h • Traumatisme pénétrant avec embarrure
Impossibilité d’évaluation neurologique
PtiO2 patient à risque d’hypoxie cérébrale Pas d’indication pour prévention anti comitiale systématique
• Embarrure fermée avec compression cérébrale
AIDE COGNITIVE TRAUMA - TRAUMA VERTÉBRO-MÉDULLAIRE INTRA-HOSPITALIER.
ANTICIPER AGE ÉTATS HÉMODYNAMIQUE/RESPIRATOIRE LÉSIONS ASSOCIÉES
CRITÈRES DE GRAVITÉ:
COMORBIDITÉS NATURE ET NIVEAU DÉFICIT NEUROLOGIQUE

T0-5 min IDENTIFIER ET TRAITER LES BESOINS IMMÉDIATS DU PATIENT : A / B / C / D / E


A= Airway (Voies aériennes). B= Breathing (Ventilation). C= Circulation (Hémodynamique). D= Disability (Conscience/GCS). E= Exposure (Exposition/Autres)

MISE EN CONDITION HÉMODYNAMIQUE VENTILATION AUTRES THERAPEUTIQUES


Plan rigide, Collier cervical, Axe tête-cou-tronc Objectif
PAS > 110 mmHg Déficit membres supérieurs Intubation pour IRA Prévention des agressions
Ou PAM > 70 mmHg Mise en jeu des muscles secondaires
T5-15 min accessoires
EXAMEN CLINIQUE Analgésie
Stabilisation manuelle en ligne
Lésions associées – GCS, Palpation du rachis Multimodale
(SMEL)
• Expansion volémique limitée (bolus
Ouverture antérieure collier
de 250 ml ) Risque d’insuffisance Diagnostic et traitement des
• Noradrénaline si expansion > 750ml respiratoire aiguë (IRA) lésions associées
EXAMEN NEURO • Pression artérielle invasive
Moteur – Sensitif Périnéal/Evolutivité Vidéolaryngoscopie

TRAUMATISME CRANIO-CERVICAL ISOLÉ ANOMALIE DE L’EXAMEN NEUROLOGIQUE


T15-60 min SUSPICION DE TRAUMATISME VERTÉBRAL (non expliquée par scanner) OU
Pas de douleur cervicale postérieure
POLYTRAUMATISME - HAUTE CINÉTIQUE INDICATION OPÉRATOIRE
ET pas de déficit neuro ET pas d’intoxication ET
(sans retarder le geste opératoire)
GCS ≥ 14 ET pas de douleur extrarachidienne
sinon Scanner du rachis + Troncs supraaortiques (sans mettre le patient en danger)
distractive
ABSENCE D’IMAGERIE SEULEMENT SI
+/- dans le cadre du scan corps entier ENVISAGER IRM EN URGENCE

CHIRURGIE ANESTHÉSIE GESTION DU RISQUE HÉMORRAGIQUE


T24-48 h Intubation en cas de lésion traumatique cervicale / SMEL + ouverture antérieure collier
Priorisation des traitements vitaux
Ré-évaluation neurologique
Ouverture Bouche > 2,5 cm Ouverture Bouche < 2,5 cm Récupération sanguine per opératoire
Score ASIA pré-opératoire
ET ET/OU Acide tranexamique
Si indication opératoire confirmée
Ventilation masque possible Ventilation masque difficile Surveillance biologique (Hémostase…)
=>Chirurgie avant h24 selon les lésions associées
Vidéolaryngoscopie Ou fibroscopie en VS Fibroscopie en VS Biologie délocalisée (ROTEM, GDS)
AIDES COGNITIVES TRAUMA PRÉ- ET INTRA-HOSPITALIER
COOPÉRATION SOCIÉTÉ FRANÇAISE ANESTHÉSIE-RÉANIMATION ET SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE MÉDECINE D’URGENCE
Version 10/2021

Contributeurs (ordre alphabétique):


FX Ageron (SFMU), A Avondo (SFMU), X Bobbia (SFMU), P Bouzat (SFAR), E Cesareo (SFMU), C Chollet-Xemard (SFMU),
F Cook (SFAR), S Curac (SFMU), JS David (SFAR), T Desmettre (SFMU), C Duracher-Gout (SFAR), C El Khoury (SFMU),
T Geeraerts (SFAR), C Gil-Jardine (SFMU), S Hamada (SFAR), M Heidet (SFMU), A Lamblin (SFAR), O Langeron (SFAR),
S Lasocki (SFAR), F Lapostolle (SFMU), M Leone (SFAR), P Michelet (SFAR), S Mirek (SFAR), L Muller (SFAR),
P Pasquier (SFAR), J Pottecher (SFAR), C Pradeau (SFMU), B Prunet (SFAR), M Raux (SFAR), A Renard (SFMU),
A Roquilly (SFAR), D Sapir (SFMU), JP Tourtier (SFMU), S Travers (SFMU)

Relecture Membres Comité ACUTE SFAR


B Bijok, G Bouhours, T Clavier, R Jouffroy, P Lanot, P Pasquier, S Perbet, C Roger

Relecture Membres Comité Référentiel SFAR:


M Garnier, A Blet, H de Courson, A de Jong, D Frasca, H Charbonneau, P Cuvillon, M-0 Fisher, C Huraux, M Jabaudon,
D Michelet, E Weiss

Coordination:
T Gauss (SFAR), K Tazarourte (SFMU), P Bouzat (SFAR), E Cesareo (SFMU), J Pottecher (SFAR), M Leone (SFAR), H Quintard
(SFAR), O Joannes-Boyau (SFAR)

Vous aimerez peut-être aussi