Vous êtes sur la page 1sur 12

Amian et al., J. Appl. Biosci.

2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte


d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

Journal of Applied Biosciences 131: 13335 - 13346


ISSN 1997-5902

Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture


extensive familiale en Côte d’Ivoire : cas des régions
du Centre-Ouest et Sud-ouest
Atsé Franck AMIAN1,2*, Melecony Célestin BLE1, Eboua Narcisse WANDAN2, Adja Ferdinand
VANGA3, Ibrahim IMOROU TOKO4, Pierre Joseph ASSI KAUDHJIS5, Thomas Efolé EWOUKEM6
1Centre de Recherches Océanologiques (C.R.O), Département Aquaculture, BP V 18 Abidjan, Côte d’Ivoire.
2Institut
National Polytechnique-Felix Houphouët Boigny, Département Eaux, Forêts et Environnement, BP 1093
Yamoussoukro, Côte d’Ivoire.
3Université Peleforo Gon Coulibaly, BP 1328 Korhogo, Côte d’Ivoire.
4Unité de Recherche en Aquaculture et Ecotoxicologie Aquatique (URAEAq), Faculté d’Agronomie (FA), Université

de Parakou (UP), BP 123, Parakou, Bénin


5Université Alassane Ouattara, BP V 18 Bouaké 01, Côte d’Ivoire.
6Université de Dschang, Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles, BP 222 Dschang- Cameroun.

*Auteur correspondant : Atsé Franck AMIAN ; Email : amianfranck.edphb@gmail.com

Original submitted in on 6th July 2018. Published online at www.m.elewa.org on 30th November 2018
https://dx.doi.org/10.4314/jab.v131i1.8

RESUME
Objectif : Cette étude vise à analyser la chaine de valeur de la pisciculture extensive dans les régions du
Centre-Ouest et du Sud-ouest de la Cote d’Ivoire, afin de promouvoir le développement des différents maillons
de la chaine et d’améliorer les performances économiques des acteurs.
Méthodologie et résultats : Dans chaque région, quatre villages ont fait l’objet de visite à travers une enquête
auprès de 50 acteurs internes. Les données secondaires (qualitatives et quantitatives) sur le fonctionnement et
l’organisation de la chaine de valeur ont été également collectées auprès des potentielles parties prenantes à
la chaine de valeurs. Quatre maillons et fonctions créatrices de valeur, le long de la Chaine de Valeur (CVA)
poisson frais de pisciculture ont été identifiés (les aménagistes, les fournisseurs d’intrants et équipements, les
pisciculteurs, les mareyeuses et les consommateurs). Les relations entre ces différents maillons sont de nature
informelle. Il ressort de cette étude qu’au niveau de la création de valeur, les commerçantes de poisson de
pisciculture, les provendiers et les aménagistes, se distinguent largement des autres acteurs, avec des valeurs
ajoutées respectives de 37 716 000 FCFA/ an soit 65 028 dollars ; 4 375 000 F CFA / an soit 7 543 dollars et 2
863 995 F CFA/an soit 4 938 dollars. Le pisciculteur, avec une valeur ajoutée de 403 595 F CFA/an soit 696
dollars représentent ainsi le maillon le plus vulnérable en termes de performances économiques de leurs
produits.
Conclusion et application des résultats : Les pisciculteurs génèrent une faible rentabilité économique et
constituent de ce fait le maillon le plus vulnérable de la chaîne. Le renforcement des compétences locales et
des savoir-faire existants, permettrait d’améliorer la productivité des systèmes piscicoles extensifs et les
performances économiques des acteurs.
Mots clés : Pisciculture extensive, Chaine de valeurs, valeur ajoutée, performance économique, Centre-Ouest
et Sud-ouest Côte d’Ivoire.

13335
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

ABSTRACT
Objective: This study aims to analyze the value chain of extensive fish farming in the Central-West and South-
West regions of Côte d'Ivoire, in order to promote the development of the various links in the chain and to
improve economic performances of the actors.
Methodology and results : In each region, four villages were visited through a survey of 50 internal
stakeholders. Secondary data (qualitative and quantitative) on the functioning and organization of the value
chain were also collected from potential stakeholders in the value chain.Four links along the value chain were
identified (Fish pond builders, input and equipment suppliers, fish farmers, fish traders and consumers). The
relationships between these different links are informal. The study showed that, in value creation, fish traders,
food suppliers and fish pond builder differed significantly from other actors, with respective added value of
37,716,000 FCFA / year or $ 65 028; 4,375,000 FCFA/ year or $ 7 543 and 2,863,995 FCFA/ year or $ 4,938.
Fish farmers with a value of 403,595 CFA / year is the most vulnerable link in terms of economic performance
of their products.
Conclusion and application of results: Fish farmers generate low economic profitability and are therefore the
most vulnerable link in the chain. Strengthening local skills and existing know-how would improve the
productivity of extensive fish farming systems and the economic performance of stakeholders.
Key words: Extensive fish farming, Value chain, value added, economic performance, Central West and
South-West Cote d’Ivoire.

INTRODUCTION
Le progrès scientifique et technologique a contribué FAO (2016), la consommation du poisson par
à améliorer significativement le niveau de vie de la habitant devrait augmenter sur tous les continents du
population mondiale dans son ensemble. Celle-ci fait de sa contribution nutritive très précieuse dans
compte actuellement 7 milliards d’habitants, dont un divers régimes alimentaires dans le monde. En Côte
sur quatre est jeune (PNUD, 2016). Mais à mesure d’Ivoire, Le poisson constitue en effet la première
que cette population augmente, les problèmes de la source de protéine animale, avec une consommation
sécurité alimentaire prennent également de annuelle estimée à 300 000 tonnes, pour une
l’ampleur particulièrement en Afrique subsaharienne production d’environ 43 500 tonnes/an, pêches et
et en Asie du sud (FAO, FIDA, PAM, 2015). Ainsi, aquaculture comprises (FAO, 2008). Toutefois, l’offre
selon les prévisions de la F.A.O. (1996), la de la pêche reste très aléatoire du fait de l’étroitesse
disponibilité énergétique alimentaire mondiale qui du plateau continental (environ 600 km) peu
était estimée à 2440 calories/habitant/jour en 1971 favorable au développement de la pêche maritime
passerait à 2900 calories/habitant/jours en 2010. (Delaunay, 1995). La diminution progressive d’année
Une fraction importante de ce besoin est couverte en année des captures liées à la surexploitation des
par le poisson qui fournit une part non négligeable stocks au niveau mondial ne sont pas de nature à
de la ration protéique alimentaire. Cet aliment inverser la tendance. Dans cette perspective,
représente 17% des apports de protéines animales à l’aquaculture reste l’alternative la plus intéressante
l'échelle mondiale, et plus de 50 % dans les pays pour satisfaire la demande croissante. Les efforts
pauvres (FAO, 2016). Dans les pays en initiés pour le développement de l’aquaculture ont
développement, la consommation annuelle du entrainé une amélioration significative de la
poisson par habitant a progressé régulièrement production mondiale et l’aquaculture fournit
passant de 5,2 kg en 1961 à 18,8 kg en 2013 (FAO, actuellement la quasi-totalité de l’offre de poisson
2016). En Afrique sub-saharienne le poisson destiné à la consommation humaine (FAO, 2016). A
représente en moyenne 22% des apports l’horizon 2030, 62% des produits halieutiques
alimentaires en protéines d’origine animale et en consommés dans le monde seront issus de
Côte d’Ivoire cet apport est estimé à 37 % l’aquaculture (World Bank, 2013). En plus de cette
(WorldFish Center, 2005). Selon les prévisions de la réponse à l’insécurité alimentaire, l’aquaculture
13336
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

constitue une source de revenu et un moyen familiaux présentent de fortes potentialités et


d’existence pour de nombreuses personnes dans le constituent une source de protéines accessibles aux
monde. Selon la FAO (2016), les emplois dans le populations les plus pauvres en milieu rural. De
secteur aquacole sont passés de 17% à 33% entre surcroit, ces systèmes ont montré une grande
1990 et 2014 générant près de 160,2 milliard de adaptation face aux changements socio-
dollar américain. Parmi les grands pays producteurs, économiques et environnementaux de ces dernières
figurent la Chine, l’Inde, le Viet Nam et l’Egypte. décennies caractérisés par une crise socio-militaro-
En Côte d’Ivoire, le secteur des pêches et de politique (Blé et Coulibaly, 2010). En effet, malgré
l’aquaculture représente 3,1 % du PIB agricole et les contraintes liées à leur développement, les agro-
0,74 % du PIB total (FIRCA, 2013). L’aquaculture pisciculteurs dont les exploitations ne cessent de
ivoirienne dispose d’importantes potentialités de croître (2200 étangs paysans recensés en 2012,
développement dont 150.000 ha de lagunes, selon Oswald et al. (2015)) continuent d’apporter des
350.000 ha de lacs et de nombreux bas-fonds innovations au sein de leurs systèmes agraires.
propices à l’implantation d’exploitations aquacoles à Malheureusement, du fait de leur nature, les
hauts rendements (FAO, 2008). Plusieurs systèmes systèmes piscicoles extensifs sont peu décrits dans
d’exploitation aquacoles allant du moins extensif au leur dimension socio-économique et donc reste
plus intensif sont actuellement adaptés aux insuffisamment prise en compte par les programmes
contextes socio-économiques des populations sur nationaux de développement de l’aquaculture. Cette
l’ensemble du territoire. Malgré ce potentiel, étude vise à décrire la chaine de valeur de la
l’aquaculture n'a pas encore atteint une dimension pisciculture extensive familiale dans les régions du
économique viable. La production nationale actuelle Centre-Ouest et du Sud-ouest de la Côte d’Ivoire,
estimée à près de 3.500 tonne/an est à mettre deux zones à forte dynamique de développement
essentiellement à l’actif des exploitations paysannes piscicole.
surtout en milieu rurale. Ces systèmes piscicoles

MATERIEL ET METHODES
Localisation de la zone d’étude : Cette étude a été quatre villages ont fait l’objet d’enquête. Il s’agit des
conduite d’Août à Décembre 2014 dans les régions villages de Daloa, Luenoufla, Sinfra, Béki-préa, situés
Centre-ouest et Sud-ouest de la Côte d’Ivoire, deux dans la région du Centre-Ouest et des villages de Méagui
régions à forte dynamique de développement de la et Guéyo, Tagbayo, Kossoyo dans la région du Sud-
pisciculture extensive. (Figure 1). Dans chaque région, ouest.

13337
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

Figure 1 : Carte de la Côte d’Ivoire situant les régions Centre-ouest et Sud-ouest et les villages d’étude.

Collecte des données : Les données secondaires Ensuite les acteurs internes à la chaine à savoir les
(qualitatives et quantitatives) sur le fonctionnement et aménagistes, les fabricants de filets, les provendiers
l’organisation de la chaine de valeur ont été collectées (vendeurs d’aliments), les pisciculteurs, les
auprès des potentielles parties prenantes à la chaine de commerçantes et les consommateurs ont été rencontrés
valeurs que sont les structures d’encadrement du milieu (Tableau 1). La sélection des acteurs a été effectuée
agricole rural, (Agence Nationale d’Appui au selon la méthode de boule de neige (UN, 2004) sur la
Développement Rural (ANADER), l’association des base des informations recueillies dans les villages et
pisciculteurs de Méagui, Association des pisciculteurs de auprès des organisations locales de pisciculteurs, des
Luenoufla, Association des pisciculteurs de Côte d’Ivoire, services d’encadrement, des ONG, et des autorités
Association des pisciculteurs et professionnel associés de administratives.
Daloa, les chefferies ou représentants traditionnelles).

Tableau 1 : Catégories d’acteurs internes enquêtés dans la région du Centre-ouest et Sud-ouest.


Acteurs internes Centre-ouest Sud-ouest TOTAL
Les aménagistes 2 1 3
Les fabricants de filets 2 0 2
Les Producteurs (pisciculteurs et pêcheurs non pisciculteurs) 6 14 20
Les vendeurs d’aliments (provendiers) 3 2 5
Les commerçantes de poissons (poisson pisciculture et d’eau douce) 11 8 19
Les Consommateurs (restaurants, hôtels, ménages) 1 0 1
TOTAL 25 25 50

Méthodologie d’analyse de la chaine de valeur : effectuée sur la base des données recueillis lors des
L’analyse de la chaine de valeur s’est effectuée en six enquêtes et entretiens. La sélection de la chaine après
étapes: la sélection de la chaine, la cartographie des identification des critères et leur validation par les acteurs
acteurs, le calcul des valeurs ajoutées, l’identification des a été réalisée suivant l’approche value links (GTZ, 2007 ;
contraintes et opportunités, l’étude de la gouvernance du IITA, 2010) au cours des entretiens et des séances de
secteur, l’amélioration et le renforcement des capacités focus group. Les critères de sélection de la chaine de
(IITA 2010). La réalisation de ces différentes étapes a été valeur retenus dans le cadre cette étude sont : l’existence

13338
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

de marché potentiel, la possibilité d’accroissement et de consommation) et liens d’affaires en les caractérisant.


diversification des revenus ruraux, la vulnérabilité des Ensuite, la nature des liens entre les acteurs (liens
acteurs (acteurs dominés, manque d’accès à verticaux ou liens horizontaux), types de relations
l’information), la contribution à l’équité, le nombre d’affaires (contractuelle, lien à vue, etc.) a été mise en
d’acteurs impliqués dans la chaîne de valeur, l’intérêt du exergue.
bailleur de fonds et des autorités locales. La cartographie - L’analyse économique de la chaine de valeur
de la chaine (maillons, acteurs, liens, services) a été repose sur le calcul des indicateurs financiers tels que la
réalisée de manière externe à travers la construction des marge commerciale (MC), la production de l’exercice (PE)
cartes thématiques qui ont permis de construire des et la valeur ajoutée (VA), auxquels on peut ajouter
cartes thématiques relatives aux fonctions, aux acteurs et l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) et du Résultat
aux flux et de catégoriser les acteurs de la CVA par d’Exploitation (RE) (Hubert, 2010). Pour des raisons
niveau (micro, méso, et si possible macro), maillon fiscales, juridiques et de commodité analytique, l’analyse
(fourniture intrants, production, commercialisation, a été faite sur une année.

RESULTATS
Cartographie de la chaine de valeur et relations interviennent à deux grands niveaux, que sont les
existantes entre les acteurs : La Figure 2 présente les niveaux micro et méso. Ceux du niveau micro
maillons identifiés au sein de la CVA poisson frais de accomplissement les fonctions génériques identifiées ci-
pisciculture et d’eau douce, et les relations existant entre dessous et ceux du niveau méso à savoir les ONG, les
les acteurs. Il s’agit du maillon : aménagistes, institutions d’encadrement, de vulgarisation et de
fournisseurs d’intrants et équipements ; producteurs ; recherche, les accompagnent dans leurs différentes
distributeurs et consommateurs. Les acteurs identifiés, fonctions.

MAILLONS Aménagistes,
DE LA Fournisseurs d’intrants Producteurs Distributeurs Consommateurs
CHAINE Et équipements

Aménager Elever, Transporter, Acheter,


Fournir des alevins, entretenir et conserver et préparer et
FONCTIONS des aliments et récolter le vendre le consommer
équipements poisson poisson

Aménagistes et MARCHE
tacherons Pisciculteurs FINAL
(système
Fournisseurs extensif ou Ménages
familial) Mareyeuses Restaurants
d’alevins
grossistes Maquis
ACTEURS
Fournisseurs
d’aliments Mareyeuses
Pêcheurs grossistes -
Fournisseurs d’eaux détaillantes
d’équipements douces
de pêche et
piscicoles

Structures d’encadrement et de vulgarisation,


SUPPORTEURS
Conseil agricole, ONG, Centres de Recherches
Figure 2 : Cartographie de la chaine de valeur indiquant les relations entre les acteurs.

13339
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

Les acteurs du maillon aménagistes, fournisseurs conditionnés pour le transport dans des récipients
d’intrants et équipements s’occupent respectivement de contenant un peu d’eau couverts de vans ou de toile
la réalisation des infrastructures, la fourniture d’alevins, (sacs), ce qui permet de conserver les poisson à l’état
des aliments et des équipements de pêche. Les frais vers les différents marchés locaux et urbains. Plus
provendiers (fournisseurs d’aliment) sont généralement de 80% du poisson acheté aussi bien avec les
les propriétaires de moulins dont l’activité consiste à pisciculteurs que les pêcheurs sont écoulés le même jour,
blanchir le riz et d’autres céréales. Le taux de le reste est conservé frais à l’aide de glace au sein de
blanchissage du riz avoisine 60% et le son, un résidu vieux réfrigérateurs ou congélateurs non fonctionnels. Au-
d’usinage, constitue le principal intrant utilisé par les delà de trois jours, si ces poissons ne sont toujours pas
pisciculteurs comme aliment pour leur poisson. Les vendus, elles les transforment en poissons fumés. Les
quantités vendues sont très importantes eu égard à son grossistes détaillantes de poissons disposent d’un capital
coût relativement faible 40 F CFA/kg. Les fabricants de relativement faible et empruntent plus de la moitié du
filets sont peu nombreux (2 pour les deux régions) et volume de poissons mis à leur disposition pour la vente.
appartiennent à des associations de pisciculteurs. Leur Elles sont plus représentées dans les zones d’étude et
activité reste périodique. Ils fournissent aux pisciculteurs assurent la commercialisation des poissons à l’état frais.
et pêcheurs des filets de différentes mailles (mailles de Elles assurent la fourniture de poissons à des clients
vides 6, 14 et 25 mm). Le maillon production est assuré particuliers, généralement des fonctionnaires et
par les pisciculteurs, qui sont à la fois des fournisseurs personnes de petits métiers. Le mode de conservation du
d’alevins et producteurs de poissons. Ils produisent au poisson est le même que celui des grossistes. Le prix de
sein d’étangs de reproduction les alevins qu’ils font pré- vente du tilapia varie de 1500 à 2000 FCFA/kg. Le poids
grossir dans des étangs dits de pré-grossissement avant du poisson produit est un élément important dans
de les vendre soit en tout venant au prix de 10 F CFA soit l’arbitrage des prix du marché et dans la stratégie de
en alevin mâle sexé au prix de 25 F CFA. Les production des pisciculteurs. Les échanges avec les
pisciculteurs pratiquent la pisciculture extensive ou producteurs ont permis de déterminer les marchés
familiale dans des étangs-barrages (0,3 ha ᐸ) associés à efficients et concurrentiels. Les chaines de valeurs
un ou deux étangs de service pour la production concurrentes sont celle du poisson frais issu des
d’alevins, ou dans des étangs en dérivation. Ils piscicultures et celle du poisson d’eaux douces. Au
s’occupent du processus allant de l’élevage des alevins niveau du maillon des consommateurs, ceux des zones
sexés jusqu’à la vente du poisson frais marchand (poids urbaines et péri-urbaines ont une préférence pour les
final 200 à 300 g). La durée de production varie entre 8 et poissons de grande taille et/ou de moyenne taille (250
12 mois avec très souvent un seul cycle par an. Les grammes). Ces poissons servent généralement à faire du
espèces produites sont essentiellement le tilapia poisson braisé ou du « kédjénou » (soupe de poisson
Oreochromis niloticus, l’Hétérotis niloticus et les silures locale). Cette réalité contraste avec celle des villages où
Heterobranchus ispoterus, Heterobranchus longifilis. Le les ménages ont une préférence pour les poissons de
prix de vente du poisson est de 1000 F CFA/kg. Le petite taille (125 à 175 g) plus facile à partager pour les
maillon commercialisation prend en compte les familles nombreuses.
distributeurs de poissons qui sont divisés en deux Performances économiques des acteurs de la chaîne
groupes d’acteurs : les mareyeuses grossistes et les de valeur : Le Tableau II présente les performances
mareyeuses grossistes-détaillantes qui achètent le économiques et financières des acteurs des différents
poisson frais chez les pisciculteurs et les pêcheurs d’eau maillons. Il ressort qu’au niveau de la création de valeur,
douce pour le revendre sur les marchés locaux et les commerçantes de poisson de pisciculture, les
urbains. Ce sont uniquement les femmes, dont la plupart fournisseurs d’aliments et les aménagistes, se distinguent
sont des épouses, parentes ou amis-proches des largement des autres acteurs, avec des valeurs ajoutées
pisciculteurs, qui assurent la commercialisation du respectives de 37 716 000 FCFA/ an soit 65 028 dollars ;
poisson dans les zones d’étude et c’est l’activité 4 375 000 F CFA / an soit 7 543 dollars et 2 863 995 F
principale de la majorité. Il n’y a pas d’intermédiaires CFA/an soit 4 938 dollars contre 403 595 F CFA/an soit
entre les pisciculteurs, pêcheurs d’eaux douces et les 696 dollars et 216 000 F CFA/an soit 374 dollars,
mareyeuses. Les mareyeuses grossistes disposent d’un respectivement pour les pisciculteurs et les fournisseurs
capital assez important qui leur permet d’acheter la quasi- d’équipements. En termes de valeur ajoutée le maillon
totalité de la production du pisciculteur, aussi bien dans le production, en l’occurrence les pisciculteurs, est le plus
Centre-ouest que dans le Sud-ouest. Les produits sont faible (403 595 FCFA/ an.) de la chaine de valeur.

13340
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

Contraintes et opportunités : Le Tableau3 présente les constituent les contraintes majeures identifiées. Les
contraintes et opportunités majeures des maillons de la principales opportunités proviennent de l’existence du
chaine de valeur ajouté. L’inexistence de contrat de marché d’écoulement du poisson frais du fait de la forte
service, l’insuffisance des connaissances techniques, le demande intérieure, de la mise en place d’organisation
faible niveau d’organisation des acteurs et le manque professionnelle agricole, d’un cadre institutionnel pour le
d’appui financier sont les contraintes rencontrées dans renforcement des capacités des acteurs grâce, aux
les différents maillons de la chaine de valeur. L’absence projets de développement en aquaculture et les
de crédit bancaire et le manque d’investissement structures d’encadrement et de recherche.

13341
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et
Sud-ouest

Tableau 2 : Performances économiques et financières des acteurs des maillons de la chaîne de Valeur
Maillons
Libellés Aménagistes, Fournisseurs d’intrants et équipements Producteurs Distributeurs
Aménagistes et tacherons Fournisseurs équipements Fournisseurs d’aliments Pisciculteurs Mareyeuses
Qté PU Montant Qté PU Montant Qté PU Montant Qté PU Montant Qté PU Montant
CA 3 1050000 3150000 16 80000 1280000 2500 2000 5000000 719,22 1000 719225 45120 2125 95880000
CI 3 95335 286005 4 265900 1063600 2500 250 625000 3 105210 315630 45120 1290 58204800
VA 2863995 216000 4375000 403595 37675200
CMO 3 525000 1575000 16 2500 40000 0 1 21750 21750 0
EBE 1288995 176400 4375000 381845 376752000
DA 0 0 0 1 17020 17020 1 17500 17500
RE 1288995 176400 4375000 364825 37657700
CA : Chiffre d’affaire ; CI : Consommations intermédiaires ; VA : Valeur ajoutée ; CMO : Coût de la main d’œuvre ; EBE : Excédent Brut d’Exploitation ; DA :
Dotation aux amortissements ; RE : Résultat d’Exploitation ; Qté : quantité ; PU : Prix unitaire

13342
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et
Sud-ouest

Tableau 3 : Contraintes et opportunités identifiées chez les acteurs de la chaine de valeur dans les régions du Centre-ouest et du Sud-ouest de la Côte d’Ivoire
Maillons Acteurs Contraintes Opportunités
Aménagistes et tacherons  Manque de crédit spécifique ;  Facilitation de l’accès aux
 Accidents de travail et maladies; crédits ;
Aménagement,
Fournisseurs d’équipements  Inexistence de contrat de service  Organisation des acteurs ;
approvisionnement en
Fournisseurs d’alevins écrit en vue de sécuriser les droits des  Création d’épargne ;
intrants et équipements
contractants ;  Existence de marché
Fournisseurs d’aliments
 Manque de fond de roulement ; d’écoulement ;
 Manque de crédit spécifique ;  Disponibilité de poisson pour la
 Coût élevé des provendes ; consommation ;
 Manque d’alevins de qualité ;  Existence de marché
 Insuffisance de connaissances d’écoulement avec une demande
techniques intérieure forte ;
Production Pisciculteurs
 Insuffisance de moyen de  Existence de projet pour le
production (fond de roulement) ; renforcement des capacités par la
 Faible relation entre les acteurs formation et le suivi ;
 Faiblesse et irrégularité de la  Organisation des acteurs ;
production piscicole ;  Création d’épargne ;
 Disponibilité de poisson pour la
 Manque de crédit spécifique ;
consommation ;
 Inexistence d’appui / intervention ;
Mareyeuses grossistes  Existence de marché
 Matériels / équipements peu
d’écoulement avec une demande
moderne ;
intérieure forte ;
Commercialisation  Inexistence de logistique de
 Existence de logistique de
stockage à long terme ;
stockage à long terme ;
Mareyeuses grossistes-  Forte concurrence du poisson frais
 Formation sur les différents types
détaillantes avec les produits importés ;
de stockage et de conservation du poisson
 Faible niveau d’organisation ;
frais ;
 Disponibilité de poisson frais pour
Consommation Consommateurs  Coût volatile du poisson
la consommation ;

13343
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

DISCUSSION
La pisciculture familiale dans le Centre-ouest et le Sud- dégage un enrichissement brut (Résultat d’Exploitation)
ouest de la Côte d’Ivoire malgré les potentialités positif pour tous les acteurs. Toutefois, la classification
existantes et un dynamisme de développement soutenu par ordre de création de valeur ajoutée ou la contribution
par un nombre croissant d’installations et brute à l’économie nationale des maillons de la chaîne de
d’aménagements piscicoles, fait face à de nombreuses valeur indique que les commerçantes de poisson et les
contraintes qui affectent la productivité et les provendiers, se distinguent largement des autres acteurs,
performances économiques du secteur. Dans ces deux avec des valeurs ajoutées nettement plus significatives.
régions, les différents maillons animant la chaine de Les pisciculteurs génèrent une faible valeur ajoutée et
valeur autour de la pisciculture familiale sont constitue de ce fait le maillon le plus vulnérable de la
principalement les aménagistes, les fournisseurs chaine en terme de performances économiques de leur
d’intrants et équipements, les pisciculteurs, les produits. En raison de leur faible pouvoir d’achat, les
mareyeuses (grossistes et grossistes-détaillantes) et les pisciculteurs ont des difficultés à acquérir les intrants. De
consommateurs. Les acteurs identifiés, interviennent à plus, la plupart des intrants dont ils disposent ont une
deux grands niveaux, que sont les niveaux micro et faible valeur nutritive (Morrissens et al., 1996). Par
méso. Les acteurs du niveau micro (acteurs internes) ailleurs, les opportunités de diversification de la
accomplissement les fonctions génériques de la chaine et production d’espèces à haut rendement sont quasi
ceux du niveau méso (acteurs externes) les inexistantes. De ce fait, le niveau de production piscicole
accompagnent et les soutiennent dans leurs différentes reste faible (0,5 à 1 tonne/ha/an) et ne génère pas
fonctions. Cette typologie de la chaine de valeur étudiée d’économie réelle. Cette situation est semblable à celle
se rapproche de celle rencontrée dans la plupart des constatée dans la plupart des chaines de valeurs de
chaines des valeurs de piscicultures et de pêches à pisciculture à petite échelle où il est montré que les autres
petites et moyennes échelles (Bankole, 2010 ; FAO, acteurs et les marchés de détail recevaient plus
2014). L’analyse de la chaine de valeur montre que les d’avantages distributifs de la chaîne de valeur en raison
relations existant entre les différents acteurs internes sont de leur plus fort pouvoir de négociation (FAO, 2014). La
de nature informelle. En conséquence, ces acteurs faible compétitivité économique des pisciculteurs dans le
évoluent dans un environnement instable, se traduisant fonctionnement de la chaine valeur serait aussi liée à
par des difficultés à chaque maillon de la chaine. Ainsi, au l’inexistence de liens de service formalisés avec les
niveau des pisciculteurs, les pratiques foncières autres acteurs de la chaine mettant en relief les difficultés
dépendent encore largement des conventions énoncées dans cette étude. Ces aspects contribuent
coutumières avec souvent des interactions conflictuelles davantage à la vulnérabilité des différents acteurs
liées aux modes d’acquisition et des mécanismes de internes de la chaine et particulièrement le maillon des
gestion des espaces piscicoles. Cette situation est le pisciculteurs. Or, il est montré que les chaînes de valeur
corollaire à l’insuffisance de formation, de connaissances agricoles fonctionnent de manière plus efficace lorsque
techniques et de moyens de productions. Ces relations les exploitants agricoles ont établi des partenariats avec
informelles transparaissent dans les rapports avec les les fournisseurs d’intrants et de services et avec les
maillons de la commercialisation, des fournisseurs entités qui commercialisent et transforment leur
d’intrants et d’équipement par l’inexistence de contrat de production (Westlake, 2014). De cette perspective, le
service entre ces différents acteurs internes. Au niveau renforcement des liens et relations entre les maillons de
de la commercialisation et la transformation, la faible la chaine de manière inclusive permettraient d’atténuer
capacité opérationnelle dans les techniques de les contraintes, d’améliorer les services et d’accroître la
transformation du poisson frais engendre très souvent compétitivité économique des producteurs. Aussi, le
une volatilité des prix au niveau des consommateurs en développement des opportunités identifiées et
période de pénurie de poisson sur le marché. Ces l’amélioration de la gouvernance tout le long de la chaine
facteurs sont accentués au niveau méso, par une faible permettraient d’augmenter la performance de la chaine
prise en compte des systèmes piscicoles extensifs de valeur de la pisciculture familiale dans le Centre-ouest
familiaux dans les programmes nationaux de et le Sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Dans ces régions, la
développement de l’aquaculture. Il en résulte un déficit pisciculture extensive est une activité de diversification
d’accompagnement des structures d’encadrement et de des économies de plantations familiales et contribue à la
microfinances. La détermination de la valeur ajoutée au chaine de valeur locale (Oswald et al., 2015). La
niveau de chaque maillon montre que le poisson frais promotion des systèmes locaux d’innovation piscicoles

13344
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

dans une approche d’intensification écologique acteur (CORAF/WECARD, 2014). Les chaînes de valeur
constituerait un gage de développement durable de ces n’existent pas séparément; elles sont intégrées dans un
économies. Au niveau des liens avec les autres entités, environnement social, économique, culturel et politique
l’appui des acteurs de la recherche et du développement hautement complexe, qui détermine la nature et le succès
aux producteurs, et les acteurs, pourraient être réalisé des opérations commerciales au sein de la chaîne de
plus efficacement dans un cadre global à travers valeur (Herr et Muzira, 2009). De ce point de vue, les
l’approche Recherche Agricole Intégrée pour le politiques de développement devraient intégrer la
Développement (IAR4D). En effet, cette approche basée pisciculture familiale dans l’élaboration des programmes
sur la mise en place de plateforme d’innovation développement de l’aquaculture en prenant en compte
réunissant l’ensemble des intervenants (producteurs, les spécificités des systèmes de production,
chercheurs, conseillers agricoles, transformateurs, l’environnement socio-économiques des acteurs, le
fournisseurs d’intrants, commerçants) de la chaine de renforcement des compétences locales et des savoir-faire
valeur permet d’optimiser les performances de chaque existants.

REMERCIEMENTS
Cette étude a été réalisée dans le cadre de la mise en d’innovations : Systèmes Piscicoles Extensifs ». Les
œuvre du projet SyPiEx « Intensification écologique des auteurs remercient le CORAF/WECARD, l’Union
systèmes piscicoles extensifs familiaux en Afrique de Européenne et le CANADA, ainsi que l’équipe SyPiEx
l’Ouest et Centre à partir d’une analyse des processus pour leur appui financier et technique.

RÉFÉRENCES
Bankole A. B., 2010. Analyse économique des chaînes 2015 de réduction de la faim: des progrès
de valeurs de la filière crevette au Bénin (Cas inégaux. Rome, FAO. 61p.
du lac Ahémé). Mémoire d’ingénieur, Faculté FAO, 2016. La situation mondiale des pêches et de
d’Agronomie de Parakou, 133p. l’aquaculture 2016. Contribuer à la sécurité
Blé M.C., Coulibaly D., 2010. La Pisciculture dans le alimentaire et à la nutrition de tous. Rome. 224
Centre-Ouest et le Sud-ouest de la Côte pages.
d’Ivoire : Situation actuelle et enjeux de FIRCA, 2013. La Filière du Progrès - Acte 11 - Pêche et
l’encadrement par l’ONG APDRA-CI. EC FP7 Aquaculture. Bulletin d’information du Fonds
Project, SARNISSA, 26 p. Interprofessionnels pour la Recherche et le
CORAF/WECARD, 2014. Mise en place et Animation des Conseil Agricoles, n°11, 42p
plateformes d’innovation suivant l’approche GTZ, 2007. Manuel de Value Links – La Méthodologie de
IAR4D. 56p. la Promotion de la Chaîne de Valeur, 255p.
Delaunay, 1995. Les pêches ghanéennes (Fente et Ewe) Herr, M. & Muzira T., 2009. Le développement de la
sur le littoral ivoirien. Histoire de la pêche chaîne de valeur chaînes de valeur au service
piroguière maritime en Côte d’Ivoire au XXème du travail décent: Guide à l’usage des praticiens
siècle. Thèse de Doctorat, Université de Paris I. du développement, des gouvernements et des
Panthéon-Sorbone. Tome I, 215 p. entreprises privées/ Matthias Herr et Taprea
FAO, 1996. La situation mondiale des pêches et de Muzira; Genève: Bureau international du Travail,
l’aquaculture, Rome. 125 p. 2009. 239p.
FAO, 2008. Profil de la pêche par pays, la république de IITA, 2010. Module de formation sur l’analyse de la
Côte d’Ivoire. FAO, Rome, Italie, 43p. chaine de valeur. Outils d’analyse et approches
FAO, 2014. Value chain dynamics and the small-scale pour guider le développement durable des
sector: policy recommendations for small-scale chaînes de valeur agroalimentaire en Afrique.
fisheries and aquaculture trade. FAO Fisheries 49 p.
and Aquaculture Technical, Bjorndal, T., Child, Hubert D., 2010. Analyse financière, 4ième édition, Dunod,
A. & Lem, A. eds. 2014. Paper No. 581. Rome, Paris.
FAO. 112 pp. Morissens P., Oswald M., Sanchez F., Hem S., 1996.
FAO, FIDA, PAM, 2015. L’état de l’insécurité alimentaire Approche des nouveaux modèles d’exploitation
dans le monde 2015. Objectifs internationaux piscicole adaptés au contexte rural ivoirien.
R.S.V. Pullin, J. Lazard, M. Legendre, J.B.

13345
Amian et al., J. Appl. Biosci. 2018 Analyse de la chaine de valeur de la pisciculture extensive familiale en Côte
d’Ivoire : cas des régions du Centre-Ouest et Sud-ouest

Amon Kothias et D. Pauly (eds.). In : Le


troisième symposium International sur le tilapia
en aquaculture. ICLARM conf. Proc. 41: 130-
141.
Oswald M., Mikolasek O., Meké P., Blé M.C., Ewoukem
E.T., Vanga F.A., Imorou Toko I. & Eyango
T.M., 2015. Lessons learnt from a review of
extensive fish farming inside family plantations
economies through West Africa and their
contribution to the local value chain. 5th
International Symposium for Farming System
Design. 7-10 September 2015, Montpellier,
France. 525-526.
PNUD, 2016. Rapport sur le development humain 2016,
31p.
Westlake J. M., 2014. Vers des chaînes de valeur
agricoles inclusives, écologiques et durables
dans les Pays ACP. CTA et FAO, 111 p.
UN, 2004. Études d’évaluation thématique: approche
qualitative de la collecte de données.
Programme mondial d’évaluation de l’abus de
drogues (GAP) - Module 6 du référentiel, Office
des Nations Unies Contre la Drogue et le Crime,
Vienne, 78p.
World Bank, 2013. Fish to 2030. Prospects for Fisheries
and Aquaculture. World Bank report number
83177-GLB, Washington, DC: World Bank, 80p.
WorldFish Center, 2005. Le poisson et la sécurité
alimentaire en Afrique. WorldFish Center,
Penang (Malaisie), 11p.

13346

Vous aimerez peut-être aussi