Vous êtes sur la page 1sur 24

RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed

Ex. n°1 : (Contrôle 2011 Maths)

1
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

2
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Ex. n°2 : (Principale 2020 Maths)

3
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed

4
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

5
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Ex. n°3: (Principale 2020 Sciences)

6
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed

7
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

8
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Ex. n°4: (Concours réorientation 2018 Tunis)

9
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

10
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Ex. n°5: (Contrôle 2014 Maths)

11
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

12
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed

Ex. n°6 : (Contrôle 2015 Maths)

13
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

14
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Ex. n°7 : (Principale 2014 Sciences)

15
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

16
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Ex. n°8 : (Principale 2018 Sciences)

17
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed

18
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

19
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Ex. n°9 : (Principale 2018 Maths)

20
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed

21
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé

22
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Ex. n°10 : (Concours réorientation 2017 Tunis)
Un oscillateur électrique est constitué des dipôles suivants associés
en série :
- un résistor (R) de résistance R = 20  ;
- une bobine (B) d’inductance L et de résistance négligeable ;
- un condensateur (C) de capacité C ;
- et un générateur basses fréquences (G) délivrant une tension
sinusoïdale de fréquence N réglable et de valeur efficace U
maintenue constante : U(t) = Um sin(2Nt).
On réalise les 3 expériences suivantes :
* Expérience 1 :
On fixe la fréquence N à la valeur N1 et on se propose de visualiser
sur l’écran d’un oscilloscope la tension ub(t) aux bornes de la Figure3
bobine sur la voie 1 et la tension uc(t) aux bornes du condensateur
sur la voie 2 avec les mêmes sensibilités.
On obtient les oscillogrammes ci-contre.
1/ Etablir les connexions nécessaires avec l’oscilloscope permettant
cette visualisation.
2/ Déterminer la nature du circuit : inductif, capacitif ou résistif.
3/ sachant que la tension u(t) aux bornes du GBF présente un décalage de 1/8 de période avec l’intensité du
courant i(t), déterminer la phase initiale de i(t).
4/ Montrer qu’on a : 22N12LC = 1.
* Expérience 2 :
Dans le montage précédent, on permute deux dipôles sans toucher Figure4
aux fils de connexions à l’oscilloscope et on visualise
simultanément les tensions aux bornes du condensateur et aux
bornes du GBF.
Pour une valeur N2 de N, on obtient les oscillogrammes ci-contre
avec les réglages suivants :
- Balayage horizontal : 2 ms/div ;
- Sensibilité verticale pour les deux voies : 4V/div.
1/ Préciser les deux dipôles permutés.
2/ Déterminer graphiquement :
a) la fréquence N2 du GBF.
b) les tensions maximales Um et Ucm aux bornes du GBF et du condensateur respectivement.
c) le déphasage entre u(t) et uc(t) et déduire la nature du circuit.
3/ a) Faire la construction de Fresnel, en tensions maximales, relativement à l’état du circuit.
b) Déterminer les valeurs de l’intensité maximale Im du courant, de L et de C.
c) Déterminer la fréquence N1 du GBF au cours de la première expérience.
* Expérience 3 :
On fait varier la pulsation la pulsation  du GBF et on suit
expérimentalement la variation de l’intensité efficace I du courant
électrique.
On obtient les courbes I, II et III avec les valeurs les grandeurs
caractéristiques du circuit suivantes :
- Expérience 3a : R=100 , L=0,8H, C=5F ;
- Expérience 3b : R=33 , L=0,2H, C=5F ;
- Expérience 3c : R=33 , L=0,8H, C=5F.
1/ Exprimer, en fonction des grandeurs caractéristiques du circuit,
la valeur de  et de I à la résonance d’intensité.
2/ Associer chaque expérience à la courbe correspondante.

23
RLC forcé Bac 2018 Choisis par Boudriga Imed
Corrigé
Expérience 1 :
1/ Voir schéma. La voie Y1 doit être inversée.
2/ D’après l’oscillogramme de la figure 3, on a :
Ubm = ULm > UCm , donc le circuit est inductif.
3/ On a : u(t) = Um sin(2Nt) , donc  u = 0 rad.
2π T π
D’autre part, on a : |u - i| = .|t| = . = rad ;
T 8 4
or le circuit est inductif , donc u - i > 0 et par suite
π π π
u – i = rad et i = u – = – rad.
4 4 4
Im
4/ D’après l’oscillogramme de la figure 3, on a : ULm = 2UCm. D’où : L2N1Im = 2. ; soit : 22N12LC = 1.
C.2πN1
Expérience 2 :
1/ On permute la bobine et le générateur.
Dans ce cas aucune voie n’est à inverser et la masse de l’oscilloscope n’est pas nécessairement flottante
puisqu’aucun dipôle n’est court-circuité.
2/ a) D’après les oscillogrammes de la figure 4, on a : T2 = 8 div x 2ms/div = 16ms ; N2 = 1/T2 = 62,5 Hz.
b) Um = 3 div x 4V/div = 12 V et UCm = 3,4 div x 4V/div = 13,6 V.
2π T π
c) * D’après les oscillogrammes de la figure 4, on a : |u – uC| = .|t| = . = rad.
T 8 4
π
Or le sommet de u(t) est atteint avant celui de uC(t), donc u – uC > 0 et par suite u - uC = rad.
4
π π π π
* On a : i(t) = dq/dt = CduC/dt ; d’où : u - i = u - uC - = - = - rad < 0. Le circuit est capacitif.
2 4 2 4
3/ a) D’après la loi des mailles, on a : uL + uC + uR - u = 0 ; d’où : uL + uC + uR = u avec :
π π
Um = 12 V , UCm= 13,6 V , u - i = - rad et u - uC = rad.
4 4 i = +/4 rad
On prend comme échelle : 2 V → 1 cm.
b) D’après la construction de Fresnel, on a :
URm = RIm = 4,2cm x 2V/cm = 8,4 V;
d’où : Im = URm/R = 8,4/20 = 0,42 A.
et ULm = L2N2Im = 2,6cm x 2V/cm = 5,2 V ; +
d’où : L = ULm/2N2Im= 5,2/(2xx62,5x0,42) = 0,0315H.
D’autre part, on a : UCm = Im/2N2C ;
d’où : C = Im/2N2UCm = 0,42/(2x62,5x13,6) = 78,7.10-6 F.
c) On a : 22N12LC = 1 ; d’où :
Um u = 0
1 1 i
N1 = = = 449Hz.
2π 2 LC 2π 2 x0,0315x78,7.10-6 ULm
Expérience 3 :
1
1/ A la résonance d’intensité :  = o =
LC UCm
et I = Io = U/Zo = U/R (le circuit est résistif). URm
2/ Lorsqu’on fait varier R, o ne change pas et lorsqu’on
fait varier L, o change.
D’autre part, lorsque L diminue, o augmente et lorsqu’on
augmente R, Io diminue ; donc : la courbe II correspond à
la 2ème expérience, III à la 1ère et I à la 3ème. uC = -/4 rad

24

Vous aimerez peut-être aussi