Vous êtes sur la page 1sur 19

Exercices résolus de mathématiques.

ANA 29
EXANA290 – EXANA299

http://www.matheux.c.la

Jacques Collot
Benoit Baudelet – Steve Tumson

Décembre 2010

www.matheux.c.la - ANA 29 - 1 -
EXANA290 – FACS, ULB, Bruxelles, juillet 2010.

Calculer en détaillant les calculs :


e
a)  x 2 ln x dx
1

b) 

3
 x 2
 sin 9 x  dx
3

Solution proposée par Steve Tumson

 dx
u  ln x du 
x x3 x2 x3 x3
a ) F   x ln x dx  
2 PARTIE
 F  ln x   dx  ln x   C
dv  x 2 dx x3 3 3 3 9
v
 3

x3  1
e

 ln x    C   x ln xdx  F (e)  F (1)   2e  1


1
 F ( x)  2 3

3 3 1
9

2 
3
2π 3
x  sin x  dx  
 /3  /3  /3  /3
b)  2 9
x dx  
2
sin x dx  2 
9
x dx    
2
 /3  /3  /3 0 3 3  81
0

En effet, l'intégration d'une fonction impaire sur un intervalle symétrique centré en zéro
donne un résultat nul (un petit dessin suffit à s'en convaincre intuitivement).

De même, pour une fonction paire, on peut doubler l'intégrale sur le demi-intervalle
à partir de zéro.

Janvier 2011

www.matheux.c.la - ANA 29 - 2 -
EXANA291 – FACS, ULB, Bruxelles, juillet 2010.
On veut installer une rampe permettant à des chariots de franchir une marche de hauteur H
 Voir figure ci-dessous 
Pour éviter les secousses, on demande que le profil y  f  x  de cette rampe (qui s'étend de A à B)
ait une tangente horizontale aux points A et B.
Existe-t-il une fonction de type f  x   ax3  bx 2  cx  d satisfaisant à ces contraintes?
Si oui calculer les coefficients a, b, c et d en fonction de H et L.

Solution proposée par Steve Tumson

 f ( L)  0
 f (0)  H

Il suffit de réunir les conditions suivantes pour f ( x)  ax 3  bx 2  cx  d : 
 f '(0)  0
 f '( L)  0
Nous avons donc 4 équations (conditions) et 4 inconnues (a, b, c, d ), si
le système est soluble, il existera bien une telle fonction f répondant aux conditions.

 f ( L)  aL3  bL2  cL  d  0  2H
  a 3
 f (0)  d  H aL  bL  H  0
3 2
 L
  2 
 f (0)  c  0 3aL  2bL  0 b   3H
 f ( L)  3aL2  2bL  c  0
  L2

La fonction répondant aux critères est donc :


2 H 3 3H 2
f ( x)  x  2 x H
L3 L

Janvier 2011

www.matheux.c.la - ANA 29 - 3 -
EXANA292 – FACS, ULB, Bruxelles, septembre 2010.
Soit f la fonction réelle définie par
f  x   e 2 x  e 4 x 
a) Déterminer lim f  x  et lim f  x  en détaillant les calculs.
x  x 

b) Déterminer les asymptotes éventuelles de f .  justifier 


c) Déterminer les zéros éventuels de f .
d) Calculer f '  x  et f ''  x 
e) Déterminer les éventuels extrema de f . pour chacun d'eux, préciser sa nature et justifier.
f) Déterminer les éventuels points d'inflexion de la courbe y  f  x 
g) En utulisant l'approximation ln 2  0.69, tracer le graphe de f dans un repère orthonormé,
en indiquant les coordonnées exactes des points remarquables rencontrés de b) à f)
et les asymptotes éventuelles.
h) En prenant comme unité d'aire l'aire du rectangle défini par 0  x  1 et 0  y  1, calculer
l'aire A  k  de la région comprise entre le graphe de f et l'axe Ox pour x et entre 0 et k ,
puis calculer lim A  k 
k 

Solution proposée par Steve Tumson

y
1

f ( x)  e2 x  e4 x
MAX
PI

O 1 3 x
0,3466 ln(2)

-1

www.matheux.c.la - ANA 29 - 4 -
a ) Limites infinies :

x  x 
x 

lim f ( x)  lim e 2 x lim 1  lim e 2 x  0 1  0   0
x 

lim f ( x)  lim e
x  x 
2 x
 lim 1  lim e   
x  x 
2 x

b) Asymptotes :
Le domaine de fonction suggère l'absence d'asymptote verticale.
Les calculs précédents indiquent une asymptote horizontale  y  0.

c) Zéro : e 2 x  1  x  0

d ) Calculs des dérivées :

d2 f
 2e 2 x  4e 4 x  2e 2 x  2e 2 x  1  4e 2 x  16e 4 x  4e 2 x 1  4e 2 x 
df
 
dx dx 2

e) Extrema :
df 1 ln 2
 0  e 2 x   x 
dx 2 2
ln 2
2
 2e 2 x  2e 2 x  1 
df
On étudie la variation de f : f'  0 
dx 0
f MAX
f ) Inflexion :
d2 f 1
2
 0  e 2 x   x  ln 2
dx 4

Le tableau de variation final indique la présence d'un point d'inflexion :


ln 2
ln 2
2
f'  0   
f ''    0 
f MAX
   PI 

k
1 1 1 1 1
h) F ( x)   f ( x) dx  e 4 x  e 2 x  C  A(k )   f ( x) dx  F (k )  F (0)  e 4 k  e 2 k 
4 2 0
4 2 4
1 1 1 1
 lim A(k )  lim e 4 k  lim e 2 k   d'unité d'aire
k  4 k  2 k  4 4
0 ¨0

g ) Courbe :

Janvier 2011

www.matheux.c.la - ANA 29 - 5 -
EXANA293 – FACS, ULB, Bruxelles, septembre 2010.
Calculer en détaillant les calculs :

x.sin  x 2  dx 
2
a) 
0
1
b)  x 4 . x5 dx
1

a ) F ( x)   x sin  x 2  dx  sin  x 2  d  x 2    cos  x 2   C


1 1
2  2
2
 
0
x sin  x 2  dx  F   1 1
2  F (0)   cos  2   cos  0   0
2 2

1 1
b) I   x 4 x 5 dx  2  x 4 x 5 dx Puisque l'expression x 4 x 5 est paire
1 0

1
 I  2  x 4 x 5 dx x 5  x 5 car nous intégrons maintenant sur x  0
0
1
1
 x10  1
 I  2  x dx  2   
9

0  10  0 5

Janvier 2011

www.matheux.c.la - ANA 29 - 6 -
EXANA294 – FACS, ULB, Bruxelles, septembre 2010.
Quelle est la hauteur du cylindre de volume maximum inscrit dans une sphère de
rayon R donné? Que vaut le rapport entre le volume de la sphère et celui de ce cylindre?

Solution proposée par Steve Tumson

Il suffit d'exprimer r en fonction de h :


 2 h2  
Vcyl   r h    R   h   R 2 h  h3
2

 4 4
dV 3 2 2R
Vcyl max  cyl (h  hmax )  0   R 2  hmax  0  hmax 
dh 4 3

d 2Vcyl 3
Est-ce bien un maximum ? Oui car 2
( h  hmax )   hmax  0.
dh 2

2 R 3 2 R 3 4 R 3 Vsph Vsph Vsph


Vcyl max      Vcyl    3
3 3 3 3 3 3 3 Vcyl

Janvier 2011

www.matheux.c.la - ANA 29 - 7 -
EXANA295 – FACSA, ULG, Liège, septembre 2010.
On considère la fonction
x
f  x   sin
1 x
En utilisant une calculatrice graphique, on obtient la représentation ci-contre

x
i Etudiez le graphe de la fonction g  x  
1 x
 déterminer le domaine de définition,
 déterminer les asymptotes éventuelles,
 étudiez la croissance/décroissance et déterminer les extrema éventuels,
 esquissez le graphique
ii Déterminez le domaine de définition de f . Justifier.
iii Déterminer l'ensemble des valeurs de f . Justifier.
iv Préciser le comportement de f au voisinage de x  1. Que vaut lim f  x  ?
x 1

v Déterminer les asymptotes éventuelles du graphe de f .


vi Calculer f '  x 
vii Déterminer tous les extrema locaux en précisant la nature de ceux -ci ainsi que les abscisses
et les ordonnées correspondantes.

Nous reprenons la solution proposée par l’université ( Prof Eric J.M. DELHEZ)
http://www.facsa.ulg.ac.be/cms/index.php?page=questions-des-sessions-precedentes

www.matheux.c.la - ANA 29 - 8 -
x
i Etudions la fonction g  x  
1 x
 La fonction est définie sur \ 1 .
 D'une part, on a
x
lim  
x 1 1  x

Ce qui se traduit par l'existence de l'asymptote verticale x  1


D'autre part, on calcule également
x
lim  1
x  1  x

et la fonction possède donc l'asymptote horizontale y  1 en  . Puisque


x 1
 1 
1 x 1 x
cette asymptote est approchée par valeurs supérieures au voisinage de   et par
valeurs inférieures au voisinage de + .
 Pour identifier d'éventuels extrema, on calcule
1
g ' x   0 x  1
1  x 
2

La fonction est donc strictement croissante sur son domaine de définition et il


n'existe pas d'extremum.
 En utilisant les informations précédentes, on peutr esquisser le graphique de la fonction g

www.matheux.c.la - ANA 29 - 9 -
x
ii La fonction g  x   étant définie sur \ 1 et la fonction sinus étant définie sur , la
1 x
x
fonction f  x   sin est définie sur \ 1 .
1 x
iii Comme le montre le graphique la fonction f prend ses valeurs dans l'intervalle   1,1  .
C'est évidement une conséquence du fait que la fonction sinus prend ses valeurs dans cet
intervalle. Cependant, pour que les valeurs de f couvrent tout l'intervalle   1,1  , il faut
aussi que g  x  , l'argument de la fonction sinus, varie "suffisamment". C'est le cas puisque,
en observant le graphique de g , on constate que cette fonction prend toutes les valeurs réelles
sauf en  1. En particulier, l'ensemble des valeurs de g inclut l'intervalle  0, 2  , soit une
période complète de la fonction sinus.
L'ensemble des valeurs de la fonction f est donc l'intervalle   1,1 .
x x
iv Puisque lim  , on a lim sin  lim sin u
x 11 x x 1 1  x u 
et cette dernière limite n'existe pas, vu la périodicité de la fonction sinus.
Au voisinage de 1, la fonction f oscille donc, comme la fonction sinus, entre les valeurs
1 et  1, ce qui correspond bien au comportement présenté sur le graphe de f .

v Il résulte de ce qui précède que la fonction f ne présente pas d'asymptote verticale en x  1.


Au vu du domaine de f , seule la recherche d'asymptote(s) horizontale(s) ou oblique(s) au
voisinage de l'infini s'impose encore.
x
On a lim sin  lim sin u  sin  1   sin1
x  1  x u 1
Dès lors, le graphe de f possède une asymptote horizontale d'équation y   sin1
x
en   et  . Puisque  1 au voisinage de   et que la fonction sinus est croissante
1 x
voisinage de  1, on a aussi f  x   1 et l'asymptote horizontale est approchée par valeurs
supérieures au voisinage de  . A l'inverse, le graphe de f est situé sous l'asymptote au
voisinage de  
vi Pour tout x  1, il vient
 x  x  x  x 1
f '  x    sin  '  cos   '  cos .
 1 x  1 x  1 x  1  x 1  x 2

www.matheux.c.la - ANA 29 - 10 -
x
vii Les zéros de f ' sont ceux de la fonction cos , soit les solutions x de l'équation
1 x
x 
  k , k
1 x 2
Cette équation possède uen infinité de solutions

xk 
1  2k   , k
2  1  2k  
La fonction cosinus changeant de signe chaque fois qu'elle s'annule, ces solutions correspondent
toutes à des extrema locaux de f , avec une alternance minimum/maximum, comme le confirme
le calcul de f en ces points :
 
f  xk   sin   k    cos k    1
k

2 
Plus précisément, la fonction f possède une infinité de maxima locaux aux abscisses xk pour
lesquelles k est pair, soit, en posant k  2l , en

x2l 
1  4l   , l  où f  x2l   1
2  1  4l  
De même, la fonction f possède une infinité de minima locaux aux abscisses xk pour lesquelles
k est impair, soit, en posant k  2l  1, en

x2l 
 3  4l   , l  où f  x2l 1   1
2   3  4l  

26 décembre 2010

www.matheux.c.la - ANA 29 - 11 -
EXANA296 – FACSA, ULG, Liège, septembre 2010.
Soit
1
I n   x n e  x dx où n
0

i Calculer I 0
ii Calculer I1
iii Etablissez une relation de récurrence du type I n  nI n 1   (valable pour tout n entier  1)
où  désigne une contante à déterminer.
iv Sans calculer explicitement les intégrales, montrez, en effectuant un changement de variable,
que l'intégrale
 ln x 
n

x21
dx

est égale à I n pour une valeur de  à déterminer.


1
v Montrer que I n 
1 n

Nous reprenons la solution proposée par l’université ( Prof Eric J.M. DELHEZ)
http://www.facsa.ulg.ac.be/cms/index.php?page=questions-des-sessions-precedentes

1 1
I 0   e  x dx   e  x   1 
1
i Pour n  0, il vient :
0 0 e
1
ii Pour n  1, on a I1   xe  x dx
0

qui peut être évaluée en utilisant la formule d'intégration par parties


f  x  g '  x    f  x  g  x   a   f '  x  g  x  dx
b b

b

a a

En posant
 f  x   x  f '  x   1
 soit 
 g '  x   e  g  x   e
x x

Il vient
1 1 1  1 2
I1    xe  x    e  x dx    I 0    1    1 
1

0 0 e e  e e

www.matheux.c.la - ANA 29 - 12 -
iii La relation de récurrence recherchée peut être obtenue en intégrant par partie l'expression
1
I n   x n e  x dx
0

En posant
 f  x   x  f '  x   nx
n n 1

 soit 
 g '  x   e  g  x   e
x x

il vient, pour tout n  1,


1
I n    x n e  x    nx x 1e x dx
1

0 0

1 1
 e 1  n  x n 1e  x dx  nI n 1 
0 e
1
qui est la forme annoncée avec  
e
 ln x 
n

iv Dans l'expression 
x2
dx
1

Introduisons le changement de variable : ln x  t soit x  et


dx
En tenant compte de  t ou dx  et dt
x
 ln x 
n
 tn t ln 
ln 
on a 1 x 2 0 e 2 t
dx  
e dt  0
t n e t dt

Si   e, il vien donc, en remplaçant la variable d'intégration t par x


 ln x 
n
 1
 1 x 2
dx   x n e  x dx  I n
0

26 décembre 2010

www.matheux.c.la - ANA 29 - 13 -
EXANA297 – ERM, 2005, série 1
Etudier la fonction (de la variable réelle x )
x3
f  x 
1 x
(Domaine, zéros, croissance et décroissance, extremums, points d'inflexion, asymptotes
représentation graphique.)

1) Dom f  , 1[   0, 
2) Zéro : x  0
3) AV  x  1
AO à droite  y  x
AO à gauche  y   x
3
x x3
4) f '  x   2
x  x  1 x  1
TS :
3
  1 0 
2
x3
      0  
1 x
3
x   0      
2
x  x  1     0  0  
f '  x   0    0  
Max :
AV 
f  x  3 27 
 ,  x  1
 2 2 
3 x3
5) f ''  x  
4 x 2  x  1 1  x
2

La dérivée seconde est toujours positive sur le domaine de f . Elle est donc de concavité
positive. Il n'y a pas de point d'inflexion.

www.matheux.c.la - ANA 29 - 14 -
6 octobre 2010

www.matheux.c.la - ANA 29 - 15 -
EXANA298 – ERM, 2005, série 1.
Calculer :

1
a)  2
dx
5sin x  4cos x  5
0

x ln 1  x   x 2
b) L  lim
x0 e x  e  x  2 x
Remarque : on admet que ln 3  1.1 et que ln 5  1.6


dx
(a) I   2
0 5sin x  4 cos x  5
 x  0  t  0
t  tan x  
  
2  x   t 1
  2
 2t
sin x 
On pose : x  2 arctan t   1  t2

cos x  1  t 2
2

 1 t
 2
 dx  dt
 1  t2
1 1 2 1 2dt 1 dt
I  dt   2 
0
5
2t
4
1 t 2
5
1 t 2 0 t  10t  9 0  t  9  t  1
1 t 2
1 t 2

On décompose en fractions rationnelles :


 1
 t  1  B 
1 A B 
 1  A  t  1  B  t  9   
4
 
 t  9  t  1 t  9 t  1  t  9  A   1
 4
1 1 1 1  1 1 1 9
 dx     ln  t  9   ln  t  1  0    ln10  ln 9  ln 2  
1
I   ln
4 0 t  9 t 1  4 4 4 5

www.matheux.c.la - ANA 29 - 16 -
x
x ln 1  x   x
2 ln 1  x    2x
(b) L  lim 
Hospital
 lim 1 x
x
x 0 e  e  2x
x x 0 e x  e x  2
1 x
ln 1  x   1 4x
 lim
1
lim
1  x  ln 1  x   x  2 x 
2
Hospital
 lim 1 x
x 0 1  x x 0 e x  e x  2 x 0 e x  e x
1

1
ln 1  x   4 x Hospital 4
 lim   lim x 1  x  
3
x
x 0 e e
x x  0 e e x
2

22 avril 2011

www.matheux.c.la - ANA 29 - 17 -
EXANA299 – ERM, 2006, Série 3.
Etudier la fonction (de la variable réelle x )
ln x
f:  : x  f  x 
ln  2 x 
(Domaine, zéros, croissance et décroissancen extremums, points d'inflexion, asymptotes,
lim f  x  , lim f '  x  , représentation graphique). Remarque : e  2.7.
x 0  x 0

1 
1) Dom f  \ 
2 
2) Zéro : Pas de zéro
1
3) AV  x 
2
AH  y  1
1
ln x x
lim 
Hospital
 lim 1
x 0 ln 2 x x 0 1
lim .2
x 0 2 x

ln 2
4) f '  x   .
x.ln 2  2 x 
La dérivée première est toujours positive. Donc f est toujours croissante sur le domaine.
Et comme lim f '  x   , la tangente à f est verticale en x  0
x 0

ln 2 ln 2 x  2
5) f ''  x    2 . 3
x ln  2 x 
TS :
0 1 / 2e 2 1/ 2 
  ln 2 x  2    0  2  
ln 2  2 x      0  
f ''  x   0    
I
f  x   1 2  ln 2    
 ; 
2 2 
 1 2  ln 2 
Il a un point d'inflexion. I :  ; 
2 2 

www.matheux.c.la - ANA 29 - 18 -
Aout 09

www.matheux.c.la - ANA 29 - 19 -

Vous aimerez peut-être aussi