Vous êtes sur la page 1sur 22

Exercices résolus de mathématiques.

ANA 39
EXANA390 – EXANA399

http://www.matheux.c.la

Jacques Collot
Benoit Baudelet – Steve Tumson
Nicole Berckmans – Jan Frans Broeck
Fabienne Zoetard

Octobre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 1 -
EXANA390 – EPL, UCL, LLN, juillet 2014 série 2.
1 Soit f :  a, b   une fonction continue telle que a  f  a  et f  b   b. Démontrer
qu'il existe un nombre réel c   a, b  tel que f  c   c
 2  Calculer la primitive suivante :

 ln  x 2  1 dx
 3 Etudier la limite à l'origine de la fonction
sin 2  x  a   sin 2 a
 
f x 
x2 
pour un paramètre fixe a tel que cos a  0.
 4  La région du premier quadrant délimitée par le graphique de l'équation x  2 y 3  y 4
et l'axe des y, en tournant autour de l'axe des x, engendre un solide de révolution.
Etablir l'intégrale du volume de ce solide (Il n'est pas demandé de calculer cette
intégrale).

Solution proposée par Nicole Berckmans

www.matheux.c.la - ANA 39 - 2 -
1 Soit g : a, b  : x  g  x  f  x  x
g a  f a  a  0
g est continue car f l'est. De plus 
 g b  f b  b  0
En vertu du théorème des valeurs intermédiaires pour une fonction continue, on peut dire
qu'il existe c  a, b tel que g  c   0 c'est-à-dire f  c   c
 f '  x  1  f  x  x
 2  I   ln  x 2  1 dx 
On choisit : 
 g  x   ln  x  1  g '  x   x 2  1
2 2x

x2 x2  1
 I  x.ln  x 2  1  2  2 dx  x.ln  x 2  1  2  2
1
dx  2  2 dx
x 1 x 1 x 1
 x.ln  x 2  1  2 x  2 arctan x  k
 
 3 lim sin x  a2  sin a   0 
2 2

x 0 x  0 
2sin  x  a  cos  x  a  sin  2 x  2a   sin 2a 

Hospital
 lim  lim  L
x 0 2x x 0 2x  0 
 sin  2 x  2a 
lim
 x 0  
 x 0 2x
Si sin 2a  0 alors L n'existe pas car 
lim sin  2 x  2a   
 xx 0 2x
 0
Si sin 2a  0 alors L n'existe pas, vu un raisonnement analogue.
Si sin 2a  2sin a cos a  0 alors sin a  0 car dans l'énoncé on précise que cos a  0
Donc a  k , sin 2  x  k    sin 2 x et sin 2a  0
sin 2 x  0
2 2
 sin x   sin x 
Dès lors : lim  lim     lim  1
x 0 x 2 x 0  x   x 0 x 
 4  Cette question est HORS MATIERE et a finalement été annulée.

Compléments par Jacques Collot

www.matheux.c.la - ANA 39 - 3 -
La question  4  est hors matière. Pour ceux que cela pourrait intéresser, voici une méthode
qui permet de répondre à la question. Cette méthode ne fait PAS partie de la matière à
connaître pour l'examen.

Méthode des tubes


Soit la courbe C  x  2 y 3  y 4 . Cette courbe coupe l'axe des y en y  0 et y  2.
C est représentée à la Fig 3. Considérons la surface sombre d'épaisseur infiniment
petite dy , située à une distance y de l'axe des x et de côtés parallèles à l'axe des x.
Comme dy est infiniment petit, on peut assimiler cette surface à un rectangle de hauteur dy
et de longueur x. Si on fait tourner ce rectangle autour de l'axe des x, il va engendrer un
volume semblable à un tube. Le volume de ce tube peut être approximé par un parallélépipède
rectangle de hauteur x, de longueur 2 y (longueur de la circonférence) et d'épaisseur dy.(Fig 4)
 dV  2y. x.dy
Or x  2 y 3  y 4  dV  2y  2 y 3  y 4  dy
Le volume engendré par la courbe C peut être considéré comme une somme infinie de tubes :
64
 V   2y  2 y 3  y 4  dy 
2

0 15

25 octobre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 4 -
EXANA391 – EPL, UCL, LLN, juillet 2014 série 2.
On considère la fonction f définie par
2e 2 x
f  x  2x x
e 1
1 Etudier les variations de f et tracer sa courbe représentative C f . On précisera
le domaine de définition de f , les éventuelles asymptotes, les domaines de
croissance et de décroissance et les extréma éventuels (on n'étudiera pas la
concavité ni les points d'inflexion). 
 2  En déduire que l'équation f  x   0 admet un racine unique    3 / 2, 2  .
 3 Démontrer que le point I  0,1 est un centre de symétrie pour la courbe C f .
 4  Calculer l'aire A du domaine délimité par C f , la droite d'équation y   x  2,
l'axe y et la droite d'équation x  1.

Solution proposée par Nicole Berckmans


1 Dom f  . f est continue sur son domaine, il n'y a donc pas d'asymptote verticale.
 
lim f  x         2     
x   
2x
2e e2 x 2
car lim 2 x  lim 2 x . 2
x  e  1 x e 1  1
e2 x
En +, on a une asymptote oblique d'équation y  2  x car

    2e 2 x
lim f x  2  x  lim 2 x 20
x  x  e 1
En -, on a une asymptote oblique d'équation y   x car

    2e 2 x
lim f x   x  lim 2 x 0
x  x  e 1
0
  e 2 x  1
2

2 f '  x   0 et s'annule pour x  0  f '  0 


 e2 x  12
f 1
Tangente horizontale en  0,1
 3  2e
3
3 e3  3
f   3    0 car e3  23  8  3

 2  e 1 2 2 e 13

2
f 2  4  0.
e 1
3 
En vertu du théorème des valeurs intermédiaires pour une fonction continue sur  , 2 
2 
3 
on peut affirmer qu'il existe α   , 2  tel que f     0. Cette racine est unique car
2 
sur cet intervalle f est strictement décroissante  f '  0.
www.matheux.c.la - ANA 39 - 5 -
 3 I  0,1 est centre de symétrie pour la courbe.
Démonstration 1: La fonction g  x   f  x   1 est un fonction impaire  g   x    g  x  
 2 e 2 x 2
 
 g  x  e 2 x  1  x  1  1  e 2 x  x  1
En effet : 
  g  x    f  x   1  2e  x  1
2x

 e2 x  1
On montre assez facilement que g   x    g  x  .
Démonstration 2 : Soient : M  x, f  x   et M '   x, f   x  
Si I est centre de symétrie alors : M  M '  2 I
  2e 2 x 
 M  x, 2 x  x
  e 1 
  M  M '   0, 2   2 I
 M '   x , 2e 
2 x
 x
  e 2 x  1 
2e 2 x 2 e 2 x e 2 x  e 2 x  1  e 2 x  e 2 x  1
car 2 x  x  2 x x2
e 1 e 1  e 2 x  1 .  e2 x  1
1  e 2 x  1  e 2 x
2 2
1  e 2 x  e 2 x  1

www.matheux.c.la - ANA 39 - 6 -
 2x
 1
2x

 4  A     x  2    22 xe  x  dx    2  22 xe  dx  2 x  ln  e2 x  1 0
1 1

0  e 1  0 e 1
 2e 2 
 2  ln  e2  1  0  ln 2  ln e2  ln  e2  1  ln 2  ln  2 
 e 1

25 octobre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 7 -
EXANA392 – EPL, UCL, LLN, juillet 2014 série 2.
Les ingénieurs de Louvain-la-Neuve ont mis au point une nouvelle centrale à la kryptonite.
Ils ont établi un modèle décrivant la puissance W (en GWatts) que peut fournir la centrale
en fonction de la température T (en °C) et de la pression P (en bars) utilisées :
e  aT
W
P
1
où a = est un paramètre constant.
200
Pour fonctionner correctement, la centrale doit cependant satisfaire à des contraintes de
température et pression minimales :
 La température doit être supérieure à 0°C : T  0
 La pression doit atteindre une valeur minimale dépendant de la température
 1
 P  4 204  T pour 0  T  200

P  1 pour T  200
 2
L'objectif de ce problème est de déterminer les valeurs de température et pression fournissant
la plus grande puissance, dans les limites fixées par les contraintes de fonctionnement de
la centrale.
1 Démontrez que, pour une température fixée T  0, la puissance W est une
fonction strictement décroissante de la pression. En déduire la valeur de pression
à choisir, en fonction de la température, pour maximiser la puissance.
 2  Réécrire le modèle décrivant la puissance W en fonction seulement de la
température T , sous l'hypothèse du choix de pression obtenu au point 1 .
Aide : Séparer la fonction en 2 parties selon que 0  T  200 ou T  200. 
 3 Déterminez les valeurs de T et P qui maximisent la puissance W sous les
contraintes de fonctionnement.

Solution proposée par Nicole Berckmans


 aT
1 Si W  e dW e  aT
alors  0
P dP P2
Donc il faut chosir P minimum pour que W soit maximum.
1
Si 0  T  200 alors P  204  T
4
1
Si 200  T alors P 
2
1
Rem : si T  200 alors P 
2

www.matheux.c.la - ANA 39 - 8 -
 aT
 2  Si 0  T  200 alors P  1 204  T  W  4e
4 204  T
 aT
  2e  aT

dW

4e
  
1
  2a  204  T   1
dT 204  T  
a 204 T
2 204  T   204  T  2
3

T

2e  aT  2aT  2a.204  1  2e 200
T  104
 3 3
.
 204  T  2  204  T  2
100
T 0 104 200
dW
 0 
dT
W
dW
Si 200  T  W T   2e  aT et  2ae  aT . W est une fonction décroissante.
dT

T 0 104 200
 3
W T  Min Max
2 0.4 2
W  0  0.28, W 104   0.24, W  200   0.74
51 e e
Donc W est maximum pour T  200 et P  1 / 2 bars
25 octobre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 9 -
EXANA393 – EPL, UCL, LLN, septembre 2014.
1 Soit 2 fonctions f et g à valeurs dans l'intervalle 0,1 , telles que lim f  x  g  x   1.
x 

Démontrer que lim f  x   lim g  x   1


x  x 

 2  Calculer les deux intégrales suivantes :


1 x3
a   dx
1 x 4  1

 b   x 1 dx
2

1 e  1

 3 Soit f une fonction continue sur dont le tableau de variation est donné par le tableau
suivant :
x  1 2 
 3
f
0 1
Déterminer le nombre de solutions des équations suivantes :
f  x   0, f  x   1, f  x   2.
Justifier. 

Solution proposée par Louis François

www.matheux.c.la - ANA 39 - 10 -
1 Le produit de 2 réels positifs, inférieurs à 1 est plus petit que chacun de ses facteurs.
Donc pour tout x : f  x  . g  x   f  x   1 et f  x  . g  x   g  x   1.
Or lim f  x  . g  x   1 et lim 1  1.
x  x 

 lim f  x   1
 x
Donc en vertu du théorème du sandwich : 
 xlim g  x  1

3 3
 2   a   4x dx  0 car 4x est impaire sur  1,1
1

1 x  1 x 1
x3
dx  ln  x 4  1  k
1
Rem :  4
x 1 4
 x  ln t
 dt
2 1  dx 
 b  x dx. Soit e  t  
x
t
1 e  1
 x  2  t  e2
 1
 x  1  t  e
L'intégrale devient :
e2  1 1 
 
e2 dt e2
e1 t  t  1 e1  t t  1 
    dx  ln t  ln  t  1 e 1

1   e 1 
 2  ln  e 2  1   1  ln   1  2  ln  2 
e   e 1

25 octobre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 11 -
EXANA394 – EPL, UCL, LLN, septembre 2014.
On considère la fonction f définie par
1
f  x 
x 2  ln 2 x
1 Etudier les variation de f et tracer sa courbe représentative C f . On précisera le
domaine de définition de f , les éventuelles asymptotes, les domaines de corissance
et de décroissance et les extrema éventuels (on n'étudiera pas la concavité ni les
points d'inflexion). 
 2  Calculer l'aire A    du domaine plan limité par la courbe C f , l'axe des abscisses

et les droites d'équation x  e et x  , avec e    e 2

 3 En déduire lim A   
e e
 e e

Solution proposée par Louis François


ln x  x  0
1 Dom f :   e 2
xe 2

2  ln x  0   2  ln x  2
2

f est continue sur  e  2 , e 2 


 
1
lim 2 f       AV  x  e  2
x e 0
1
lim2 f       AV  x  e 2
x e 0
1  1  1 
f ' x   . 2  ln 2 x  x.
2 
.  2 ln x.  
 x 2  ln 2 x   2 2  ln x 
2 x 

ln 2 x  ln x  2
 ...  3
x 2  2  ln 2 x  2
ln x  1  x  e
ln 2 x  ln x  2  0 a pour racines  2
ln x  2  x  e
Le signe de f ' est le signe de ln 2 x  ln x  2  0 sur le domaine mais e 2 est
hors domaine car  2   2.
x e 2
e e 2

 1
f'  0  avec min :  e, 
 e
f  min 

www.matheux.c.la - ANA 39 - 12 -
 dx
 x  dt
1
ln 
2 A    x dx On pose : ln x  t  
2  ln 2 x x  e  t 1

e

 x    t  ln 
1
dt ln 
ln  dt ln   t  ln  
 A      2
 arcsin   arcsin 
1
2t 2 1
 t 
2
 2 1 2 4
1  
 2
 3 lim A     arcsin1        
x e 2 4 2 4 4

25 octobre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 13 -
EXANA395 – EPL, UCL, LLN, septembre 2014.
Roger va rejoindre sa petite amie Mirka qui habite dans la vallée voisine. Le trajet jusqu'au
point de rendez-vous est constitué de 10 km de montée régulière à 10% suivis de 10 km de
descente régulière à 10%. Roger démarre à 11h40 et voudrait arriver précisément à midi,
l'heure de rendez-vous. La consommation de sa voiture peut être calculée par la formule
suivante :
3
 p 
l / 100 km 
C  v 1   ,
 100 
pour une vitesse v  km/h  supposée constante sur une pente p (exprimée en pourcents)
supposée constante. Roger roule à vitess constante v1 sur le premier tronçon du trajet, et
une vitesse v2 sur le second. L'objectif de cette question est de déterminer le choix
optimal de ces vitesses pour minimiser la consommation tout en arrivant exactement à
l'heure.
1 Exprimez la consommation totale en fonction des vitesses v1 et v2 .
 2  Exprimez le lien entre v1 et v2 nécessaire pour assurer l'heure d'arrivée exacte.
 3 Substituez v2 en fonction de v1 dans l'expression de la consommation pour
obtenir uen expression dépendant de v1 seulement.
 4  Déterminez les valeurs optimales de v1 et v2 minimisant la consommation. 

Solution proposée par Louis François

www.matheux.c.la - ANA 39 - 14 -
1 C  v1 , v2   v1 1.13  v2  0.9 3
10 10 1
 2  e  v.t; t1  t2  20'  Unités : km, heure    
v1 v2 3

 3 10  1  10  v1  30  v2  30v1  C  v1   v1 1.13  30v1  0.9 3


v2 3 v1 3v1 v1  30 v1  30
v1  0
 4   30v1  v1  30
v2  v  30  0
 1

 5 dC  1 1.13  1 v1  30  1
30 v  30   30v1
 0.9 3
 v1  30 
2
dv1 2 v1 2 30v1

1  v1  30  900   3  1   v1  30  .304  0.9 3 


 1.1  0.9   1.1 
3 3

2 v1  30v1  v1  30  2
 2 v1  30  v1  30 
4


1  30  
3

 1.1    0.9   
3

2 v1   v1  30  
dC 11 30 30 121 3 60
0     v1  30
dv1 9 v1  30 v1  30 81 2 3
30  50
 v1 50 km/h  v2  7.5 km/h
20
v1 30 50
dC / dv1   0 
C min

25 octobre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 15 -
EXANA396 – POLYTECH, Umons, Mons, juillet 2014.
Rechercher l'ensemble des fonctions f  x  , définies et dérivables sur  0;   , vérifiant
les deux conditions suivantes :
1. pour tout réel x strictement positif,
x. f '  x   f  x   x 2e 2 x ,
2. pour tout nombre réel strictement positif, 
f  x
g  x  ,
x
si g  x  est une fonction définie sur le même intervalle.

On a donc à partir de la deuxième condition :


x. g  x   f  x   g  x   x. g '  x   f  x 
On remplace dans la première condition :
x  g  x   x. g '  x    x. g  x   x 2e 2 x
 x 2 . g '  x   x 2e 2 x
 g '  x   e2 x
1 2x
 g  x 
e C avec C 
2
1
 f  x   C. x  xe 2 x x   0;  
2
On vérifie facilement que :
 1   1 
x.  C. x  xe 2 x  '  C. x  xe 2 x   x 2e 2 x
 2   2 

12 novembre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 16 -
EXANA397- EPL, UCL, LLN, juillet 2014 série 1.
x
 1 
log a  
Soient f1  x ln  ax  et f 2   ax  avec a  
\ 1
0
log a e
1. Représenter graphiquement ces deux fonctions.

2. Que doit valoir le paramètre a afin que la surface déterminée par le contour
résultant de l'intersection des courbes f1  x  et f 2  x  soit égale à 1?

Solution proposée par Fabienne Zoetard

www.matheux.c.la - ANA 39 - 17 -
Transformons d'abord f 2
ln  ax 
x
 1 
log a    
f2  x    ax    x log a ax   x. ln a   x ln  ax    f  x 
1
log a e log a e ln e
ln a
f1 et f 2 sont donc symétriques par rapport à l'axe des x. Elles se coupent sur l'axe des x.
 x  0 A rejeter car hors domaine.

Calculons les racines de f1 : x ln  ax   0   1
ln  ax   0  ax  1  x  a
1/ a
La surface S cherchée sera donc égale à S  2  x ln  ax  .dx
0

Calculons d'abord I   x ln  ax  dx.


1
u  ln  ax   u ' 
x x2   1 x2 x2   x2
x2
 I 
2
ln ax   x 2
. dx 
2
ln ax   C
4
v'  x  v
2
Pour calculer S , notons d'abord que ln  ax  n'est pas défini en x  0.
  x2 
1/ a
 x2  
1/ a
 1  b2  1 
Calculons donc S  2  lim  ln ax       2  2 ln1  lim  ln  ab    2 
 
 b  0  2  b  4 0   2a
b0  2

 4a 
 0 
 1 
 b2   ln  ab   Hospital  ab .a 
 
La limite vaut lim  ln ab   lim    lim    lim  b2   0
b0  2  b  0 2 b  0 4 b0
 
  
 3  

 b  2
 b 
1 1 2
Par conséquent : S  2
. Nous devons avoir S  1  2  1  a 
2a 2a 2

13 novembre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 18 -
EXANA398 – FACSA, ULG, Liège, juillet 2014.
La fonction th, appelée tangente hyperbolique, est définie par
e x  e x
th  x  
e x  e x
Déterminer le domaine de définition de la fonction th, ses éventuelles asymptotes ainsi
que les éventuels extrema et points d'inflexion de son graphe. Sur base des résultats 
obtenus, esquisser le graphe de th  x  .

Nous reprenons la solution proposée par l’université : Prof. Eric J.M. DELHEZ et Prof.
Vincent DENOEL. http://www.facsa.ulg.ac.be/upload/docs/attachment/pdf/2014-
08/admissionanalyse_ju14.pdf

www.matheux.c.la - ANA 39 - 19 -

20 novembre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 20 -
EXANA399 – FACSA, ULG, Liège, juillet 2014.
On considère les intégrales
1 xn
In   dx, n
0 1  x2

 a  Calculer I 0 , I1 , I 2 et I 3.
 b  Montrer que 
I n  f  n   I n 2 , n2
où f  n  est une fonction de n à déterminer.

Nous reprenons la solution proposée par l’université : Prof. Eric J.M. DELHEZ et Prof.
Vincent DENOEL. http://www.facsa.ulg.ac.be/upload/docs/attachment/pdf/2014-
08/admissionanalyse_ju14.pdf

www.matheux.c.la - ANA 39 - 21 -

20 novembre 2014

www.matheux.c.la - ANA 39 - 22 -

Vous aimerez peut-être aussi