Vous êtes sur la page 1sur 12

13:22

CONSEQUENCES D ’UNE MODIFICATION DU


DEBIT SOLIDE SUR LE PROFIL EN LONG
Dragages- Barrages - Seuils
Par :
SADOK Aziz
Professeur à l ’E. H.T.P, chercheur associé au LPEE

Pr. A. SADOK 1
13:22

PLAN
„ INFLUENCES DES DRAGAGES SUR LES FONDS
„ DRAGAGE TEMPORAIRE
„ DRAGAGE PERMANENTS
„ CARACTERISTIQUES DU LIT EN AVAL DES
DRAGAGES PERMANENTS
„ OUVRAGES DE SOUTIEN DU PROFIL EN LONG
( Seuils en Enrochements )

Pr. A. SADOK 2
13:22

MODIFICATION DU DEBIT SOLIDE

„ DRAGAGES : Tout prélèvement de sable ou gravier


diminue le débit solide de la rivière en aval du
prélèvement.
„ SEUIL CONSTRUIT EN SURELEVATION PAR
RAPPORT AU FONDS MOYEN:Bloque
MOYEN: totalement le
transport solide jusqu ’au moment ou le comblement de la
retenue qu ’il constitue permet à nouveau le transit solide
„ BARRAGE :S ’il n ’est pas équipé de vannes de fond
assurant le transit solide, bloque quasi totalement les
apports solides pendant sa durée de vie.

Pr. A. SADOK 3
13:22

REGLE GENERALE
SEUILS ET BARRAGES
„ Exhaussent les fonds et les lignes d ’eau à leur amont
„ Abaissent les fonds et les lignes d ’eau en aval
DRAGAGES
„ Abaissent les fonds et les lignes d ’eau :
– A leur amont du fait de l ’érosion régressive
– A leur aval pour deux raisons:
) Piégeage du transit dans les fosses de dragage
) Diminution du débit solide du fait des prélèvements

Pr. A. SADOK 4
13:22

DRAGAGES

„ PEUT ETRE BENEFIQUE EN CONTRIBUANT A LA


DIMINUTION DE LA FREQUENCE DE
DEBORDEMENT DES CRUES

„ GENERAALEMNT NEGATIF DU FAIT DES


DECHAUSSEMENTS DE DIGUES, DE PILES DE
PONT, D ’EROSION DE PLAGES,? …ETC

Pr. A. SADOK 5
13:22
Effets des dragages
temporaires sur les fonds

‹ DEUX CONSEQUENCES:

‹LA COTE DE LA LIGNE D ’EAU S ’ABAISSE


‹ LES VITESSES AUGMENTENT
‹ UNE EROSION REGRESSIVE SE DEVELOPPE
VERS L ’AMONT

‹L ’APPORT SOLIDE VENANT D ’AMONT SE


BLOQUE DANS LA ZONE DRAGUEE
‹ LE COURS D4EAU EN AVAL DE CETTE ZONE SE
NOURRIT SUR LES FONDS QUI S ’ABAISSENT

Pr. A. SADOK 6
13:22

DUREE D ’INFLUENCE DU DRAGAGE

‹Si Ω représente le volume de matériaux


prélevés et Qs le débit solide moyen annuel du
cours d ’eau, alors :

‹ T=3 Ω/Qs
‹ La situation la plus critique ( Abaissement max
en amont et en aval ):
‹ Tc = T/3
N.B: Des indications précises nécessitent le
recours à une modélisation mathématique
raffinée ou un modèle réduit

Pr. A. SADOK 7
13:22
DRAGAGES PERMANENTS

‹ Initialement le processus est le même que celui


correspondant au dragage temporaire:
‹Erosion régressive vers l amont
‹Abaissement des fonds en aval
Le processus ne s ’arrêtera pas et les fonds
tenderont vers une situation asymptotique de
pente J1 qu ’on se propose de calculer.
Considéront J0 et Qs :la pente longitudinale et le
débit solide du cours d ’eau avant le dragage, et
l ’on prélève continuellement un débit solide
QP en m3/an

Pr. A. SADOK 8
13:22

PENTE J1
CHARRIAGE
z
MEYER PETER ET MULLER

10 / 7
⎛ Q ⎡ Q ⎤ ⎞
⎜ (1 − P ) 2 / 3 ⎢( − τC ⎥ + τC ⎟
7 / 10
)3 / 5 J 0
J1 = ⎜
Qs ⎣ K⊗B ⎦ ⎟
⎜ Q ⎟
⎜ ( )3 / 5 ⎟
⎝ K⊗B ⎠

A LA LIMITE SI : Q P = Q S ET SI EN PLUS : K = 32 ET τ C = 0.08 D50

Q − 0.86
J1 ≅ 0.53 D50 1.43 ⊗ ( )
B
Pr. A. SADOK 9
13:22

PENTE J1
SUSPENSION ET CHARRIAGE
z
ENGELUND HANSEN

0 . 606
⎛ Q ⎞
J 1 = J 0 ⊗ ⎜⎜ 1 − P
⎟⎟
⎝ Q S ⎠

Pr. A. SADOK 10
13:22

ABAISSEMENT DES FONDS EN AVAL


( Berges fixées )
z
Δ z = (J 0 − J1) ⊗ Δ x

Δx : représente la distance séparant le point de


dragage au premier point dur rencontré

Lorsque ( Qp/Qs) augmente : J1 Diminue et Δ z augmente

Si on force Δ x en créant un point dur : Δ z diminue

Pr. A. SADOK 11
13:22

ABAISSEMENT DES FONDS EN AVAL


( Berges non fixées )
z
LA DIMINUTION DE LA PENTE SE TRADUIT
PAR UNE APPARITION DE MEANDRES EN
AVAL DU PRELEVEMENT DONT LES
CARACTERISTIQUES DEPENDENT DE: J1/J0
QUI DEPEND LUI AUSSI DU RAPPORT:
QP/QS

Pr. A. SADOK 12

Vous aimerez peut-être aussi