Vous êtes sur la page 1sur 31

ENP D’ORAN

D E PA R T E M E N T G E N I E M E C A N I Q U E
E X P O S É S D E S P R O C É D É S D E FA B R I C AT I O N
ET USINAGE NON CONVENTIONNEL
le thème :

LE
Réalise par :
FRITTAGE
 Slamene Amir
 Mrabent Abderrahmane Ilyes
Mr : Année scolaire : 2015/2016
Aris.A
Sommaire :
 Histoire
 Définition
 Les 2 type de frittage
 Les Procédés de frittage
 Procédé d’obtention d’une pièce frittée
 La normalisation des pièces mécaniques frittée
s
 Les domaines d’application de frittage
 Avantages et inconvénients de frittage
 Conclusion
histoire :
 il y a 1700 ans, les indiens
construisaient les colonnes de
Delhi avec leurs 6,5 tonnes de
fer fritté et forgé à partir de la
poudre de magnétite réduite.
augmenter leur au début du
20ième siècle, le frittage de
filaments de tungstène durable a
permis à l’ampoule électrique
d’Edison d’être d’usage courant.
Définition
Le frittage : ( métallurgie des poudres ) est
une méthode de mise en forme s’appliquant
aux métaux , céramiques et les polymères , et
correspond à la consolidation thermique
sans fusion d‛au moins l‛un de ses
constituants et qui permet d’obtenir des pièces
de compositions très diverses avec une grande
précision géométrique, éliminant souvent
toute opération d’usinage .
Les deux types de frittage
:

 Frittage en phase solide : si tous les constituants


restent en phase solide .
 Frittage en phase liquide : si au moins l’un des
constituants est en phase liquide et l’un au moins
reste en phase solide .
Procédés de frittage
1 - par fusion laser :
Dans cette catégorie, les écrits mentionnent des
températures de transition vitreuse et l’honnêteté
voudrait qu’il soit utilisé le terme fusion, si tout le
volume de matière sollicité par le faisceau laser est à
l’état liquide .
2 - par collage de grains :
Cette méthode utilise un mélange de poudre, dont l’un
des constituants a un point de fusion très bas par
rapport aux autres grains majoritaires. Il présente des
avantages par rapport aux procédés précédents, avec
une meilleure définition des pièces obtenues, car la
phase vitreuse occupe uniquement la porosité entre les
grains plus réfractaires.
3 - par frittage avec phase liquide :
le terme frittage peut être justifié par la diffusion
des espèces générées et ils s’apparentent au
frittage avec une phase vitreuse dans les joints de
grains. La création de cette phase liquide peut être
obtenue par la formation d’eutectique entre les
constituants, par la présence d’impuretés extra
granulaire (adsorbées en surface) ou
intra-granulaire en faible quantité
4 - par frittage sélectif sans phase
liquide :
Il présente, presque toujours, une phase liquide très
minoritaire et située aux joints de grains. Ces
procédés permettent de réaliser des pièces avec une
précision extrême, mais avec une porosité
importante, car la densification n’a pas eu le temps
de s’effectuer
Procédé d’obtention d’une pièce frittée
A – Elaboration de la pièce frittée
 1 - Le remplissage
La poudre tombe ou s’écoule par sa propre
gravité depuis le dispositif de remplissage
jusqu’à la cavité de la matrice .
Les particules poudre doivent être de faible
taille pour garantir une bonne coulabilité et un
remplissage satisfaisant .
2 - Densification de la poudre :
   Du fait des frottements entre la poudre et les parois
de la matrice, les comprimés sont plus denses à leurs
deux extrémités près des poinçons de compression
mobiles, qu’à leur centre. Le lieu de plus basse
densité doit apparaître à mi-chemin entre le sommet
et le bas du comprimé. Ceci n’est possible que si les
poinçons se déplacent symétriquement par rapport à
la matrice de compression.
3 - La compression :
     La poudre est comprimée grâce à des presses de
puissances différentes. La machine de compression
est choisie en fonction des caractéristiques à
obtenir mais aussi en fonction de la taille de la
pièce à réaliser , donc l’avantage des pièces frittées
vient en partie de leur tenue mécanique. Cette
particularité est due à la phase de compression.
B – le four :
Le four est l’outil majeur du frittage car c’est lui qui va
permettre d’obtenir les trois types d’atmosphères décrites
précédemment .
Exemple d’un four de frittage des pièces mécanique
en poudre de fer, se compose de :
1 – la zone de lubrification où les lubrifiants sont brûlés
entre 250 et 300°C.
 2 – la zone chaude où les pièces en poudre de fer sont
frittées à 1120-1150°C .
3 – la zone de restauration du carbone où les pièces
décarburées
superficiellement peuvent être recarburées à 800-900°C .
4 – la zone de refroidissement où les pièces frittées sont
refroidies jusqu'à environ 150-250 °C, avant d’être mises à
l’air .
La normalisation des pièces 
mécaniques frittées
Méthode de fabrication
 les produits comprimes, puis frittes le symbole est la lettre F.
  infiltration d'une pièce
poreuse par un métal plus fusible que le métal de base, le repère est FJ.
Carbone
La lettre
(c) , placée après le signe F ou FJ, n'est présente dans le symbole que
pour les aciers non allies au carbone. Dans les aciers alliés et les alliages 
non ferreux contenant du carbone, la lettre C est supprimée.
Le carbone, sous forme de graphite ou de carbone libre, figure avec le si
gne
Cg, assimile a un élément d'addition, donne place après le signe du métal 
de base.
Le nombre xy qui suit la lettre C indique la teneur moyenne en carbone
exprime en 0,01%.
 Elément de base
Le signe correspondant au fer n'est pas porte pour les alliages ferreux. Our
tous les autres alliages, 
un tiret sépare les métaux d'addition du métal de base.

Eléments d'addition 
Chaque élément A, B ...  est indique dans la suite des additions au métal de
base dans I 'ordre décroissant des teneurs. Le nombre m, n qui suit chaque élém
correspond a sa teneur moyenne en pourcentage, arrondie a rentier le plus proc
sauf cas particulier 
lorsqu'il est nécessaire de distinguer les nuances ou les teneurs en cet  élément d
de 1% entre elles. II n'y a, en aucun cas, de facteur

multiplicateur.
Dans les cas ou il y a plusieurs éléments d'addition, il n'est pas impose
d'indiquer tous les composants 
secondaires, sauf si leur mention est indispensable pour la bonne identificatio
 
Masse volumique
La classe de masse volumique du matériel est représentée par un no
mbre
égal de 10 fois la valeur minimum de masse volumique de la nuance e
xprimée en g/cm .
Exemples: 
Acier
fritté a 0,6% de carbone de masse volumique minimal 6,0 g/cm FC80-
Alliage fer-
carbone infiltre de cuivre a 0,4% de carbone et de 15% de cuivre, de
masse volumique minimale 7,2 g/cm . FJ40-U15-72  
Laiton au plomb a 20% de zinc et 1% de plomb, de masse volumique
 minimale 7,4
g/cm2 . FU-Z20Pb1-74
Les domaines d’application de
frittage :
 secteur dentaire :
 Secteur Biomédical :
 Secteur militaire :
 Secteur de transport :
 Secteur de construction :
 l'instrumentation et le
contrôle industriels
Av a n t a g e s d e f r i t t a g e
 Le frittage permet d’obtenir des formes complexes,
sans nécessité d’opérations d’usinages supplémentaire
:

 Précision dimensionnelle élevée :

 Excellent état de surface :


 Fiabilité et répétabilité en grandes séries :

 Réduction de poids :

 Amortissement des vibrations :


Les inconvénients de frittage
 Il est difficile de connaître à l’avance le
changement dimensionnel de pièces
complexes pendant le frittage suivant par le
procédé d’injection de poudres à basse
pression. À cause de rectifications répétées
de l’outillage .
 Peut résiste aux efforts de choc .
 La pièce est limité max = 50 cm
conclusion
Le frittage situer comme une étape importante
du procédé d’élaboration des pièces par métallurgie
des poudres . En générale, cette technique ne permet
pas de se substituer à la métallurgie traditionnelle
pour les pièces lourdes, elle est par contre appelée
à jouer un rôle accru dans la production de
nombreuses pièces comme par exemple des
coussinets, des contacts électriques, des outils de
coupe, …
M E R C I P O U R V O T R E AT T E N T I O N

Vous aimerez peut-être aussi