Vous êtes sur la page 1sur 25

• SOMMAIRE

Comptez environ 15 minutes de lecture concentrée pour lire l’ensemble du Guide

Introduction ................................................................................................3
N°1 : Utiliser le site Couchsurfing .............................................................. 6
N°2 : Faire du stop ......................................................................................7
N°3 : Faire du bénévolat/volontariat .........................................................8
N°4 : Faire des petits boulots en voyageant .............................................. 10
N°5 : Travail à distance ..............................................................................12
N°6 : Devenir au pair ................................................................................. 14
N°7 : Faire un VIE ......................................................................................15
N°8 : Comparer vos billets d’avion ............................................................16
N°9 : Profiter des activités gratuites..........................................................18
N°10 : Manger local ...................................................................................20
BONUS : Le house sitting ..........................................................................22
Conclusion ................................................................................................. 24

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 2 sur 25


• INTRODUCTION
INTRODUCTION
« L’argent est le premier motif pour ne pas voyager plus »

C’est ce qu’on entend un peu partout et vous l’avez peut-être ressenti. Pourtant,
beaucoup de personnes ne savent pas qu’il existe plein de façons de voyager et de
partir à l’étranger sans casser la banque !

J’ai écrit ce guide pour toutes les personnes qui :

‣ Pensent que c’est trop cher de voyager


‣ Repoussent sans cesse leurs plans de voyages
‣ Imaginent que partir loin, ce n’est pas possible
‣ Croient que partir vivre à l’étranger c’est impossible

En voyage, on compte généralement 4 postes de dépenses  : le transport, le
logement, les activités et la nourriture.

Dans ce guide, je vous donne 10 moyens de réduire toutes ces dépenses.


Vous ne les connaissez probablement pas tous !

« Vous n’avez pas besoin d’être riche pour voyager »

J’ai un exemple concret pour vous ! Connaissez-vous Jérémy Marie ?

Jérémy a parcouru la planète pendant 5 ans avec un budget total de 15 000€ … Soit
3000€/an ou bien encore 250€/mois  ! Son astuce  ? Il ne payait pas pour
l’hébergement et les transports !

Vous pouvez écouter l’interview que l’on a fait ensemble où il explique son
incroyable parcours !

De mon côté, je n’ai jamais été riche. Et pourtant cela fait 9 ans que je vis
entre Paris et divers pays à l’étranger (Canada, Espagne, Philippines, Colombie …).
D’ailleurs, cela fait trois ans que j’ai définitivement quitté la France pour un voyage
à durée indéterminée.

Pour voyager, la solution la plus simple est de mettre de l’argent de côté quand vous
êtes en France. Cela permet de partir de façon sécurisée et de planifier votre
parcours. Mais nul besoin d’avoir 20 000€ sur votre compte en banque, vous
pouvez partir avec seulement quelques milliers d’euros.

Si voyager est l’une de vos priorités, vous trouverez les moyens de


mettre de l’argent de côté, il suffit juste parfois de réduire des dépenses inutiles
(gadgets à la mode, nouveaux vêtements, certaines sorties …).

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 3 sur 25


« La France est l’un des pays les plus riches du monde »

Vous ne le réalisez peut-être pas, mais nous avons la chance de vivre dans l’un des
pays les plus riches du monde, avec des revenus élevés, mais aussi un cout de la vie
élevé. Dans beaucoup d’autres pays du monde, ce cout de la vie est beaucoup plus
faible, nous possédons donc « relativement » plus d’argent là-bas.

Par exemple, lorsque je vivais dans le nord de la Colombie, à


Barranquilla, la 4e ville du pays. Je payais un loyer de 200€/mois pour avoir une
chambre dans un appartement de 100m² où je vivais avec une étudiante
colombienne. J’avais ma propre salle de bain, il y a une femme de ménage et le
quartier est très moderne. Ce qui est donc peu cher, comparé à un bien similaire
dans une grande ville française.

De plus, le cout de la vie est relativement faible, une course en taxi coute
3/4€, un bon repas au restaurant 5€, une bière dans un bar sympa 2€ et j’ai noté
que les prix au supermarché étaient eux aussi bien moins chers, surtout pour les
produits colombiens.

Plus vous voyagerez, plus vous remarquerez qu’il est bien souvent moins cher de
vivre à l’étranger qu’en France. Qu’il est possible de voyager plus longtemps et
d’avoir une qualité de vie plus élevée.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Michael Pinatton, auteur et


entrepreneur passionné de voyage, je viens juste de
passer la barre des 31 ans !

J’ai créé Traverser La Frontière pour aider et inspirer


toutes les personnes qui souhaitent voyager ou partir
vivre à l’étranger.

Vous retrouverez sur le site un tas d’articles sur mes


voyages et des conseils pratiques, mais surtout un
podcast où j’interviewe deux fois par mois des
Français partis vivre à l’étranger. Très inspirants, tous ces parcours vont vous donner des
idées, c’est certain !

Mon objectif avec Traverser La Frontière est simple : vous voir partir à
l’étranger et réaliser vos rêves.

Vous pouvez m’écrire à n’importe quel moment sur : michael@traverserlafrontiere.com


Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 4 sur 25


Copyright

Ce guide est entièrement gratuit. Vous êtes autorisé à l’utiliser et le distribuer si vous le
souhaitez, mais sans modifications par rapport à ce document.

Je vous demande juste de citer « Michael Pinatton » comme l’auteur du guide et de faire
un lien vers http://traverserlafrontiere.com

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 5 sur 25


1- UTILISER LE SITE COUCHSURFING
N°1 : UTILISER LE SITE COUCHSURFING
J’utilise Couchsurfing depuis 7 ans et je peux vous assurer que c’est l’un des moyens les
plus avantageux de voyager, pour votre portefeuille et pour rencontrer des locaux !

Le Couchsurfing, c’est quoi ?

C’est un site Internet qui permet d’accueillir des voyageurs chez soi ou bien d’aller passer
quelques nuits chez quelqu’un, le tout gratuitement. Ici on mise tout sur l’entraide !

Il s’agit d’une véritable communauté de voyageurs, avec des profils complets, des
commentaires sur chacun, des forums, des évènements organisés … Les gens sont très
souvent super sympas, ouverts et veulent rencontrer du monde.

En 6 ans d’expérience en hébergeant des voyageurs, en dormant chez l’habitant, en


participant à des évènements, je ne pense pas avoir eu une seule mauvaise expérience !

Comment le Couchsurfing peut-il réduire votre budget ?

C’est plutôt simple, vous ne payez pas l’hébergement !

Au lieu de rester dans des hôtels, auberges, camping … vous dormez chez l’habitant,
généralement sur le canapé, parfois un lit ou bien un matelas, et ce gratuitement. Je peux
vous dire que dans les pays où l’hébergement peut-être onéreux, cela fait une sacrée
économie !

Par exemple en janvier 2015, j’ai passé 10 jours en Californie, je n’ai pas dormi une
seule fois à l’hôtel. Entre les amis et le couchsurfing, j’ai passé toutes mes nuits sur un
canapé et cela s’est super bien passé  ! J’ai notamment dormi dans une étable avec des
chevaux au rez- de chaussé chez un couchsurfeur américain, c’était bien marrant !

Les liens

‣ Le site Couchsurfing.com
‣ Les alternatives au site couchsurfing : Hospitalityclub.org et Bewelcome.org

Pour aller plus loin :

‣ Récit de voyage à Cluj : j’y parle de mon expérience en couchsurfing chez une
roumaine
‣ Vidéo intitulée : C’est facile de faire du couchsurfing ?

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 6 sur 25


2 - FAIRE DU STOP
N°2 : FAIRE DU STOP
Prendre l’avion, le train, le bus, la voiture … est un budget important lorsqu’on voyage. Et
si le transport vous coutait 0€ ?

C’est possible et la solution c’est de faire du stop !

De l’autostop, du bateau-stop, du camion-stop … tout est permis, une partie de votre trajet
sera gratuit et vous allez faire des rencontres intéressantes.

Comment faire du stop va réduire votre budget ?

Vous ne payez pas votre transport et cela réduit énormément vos dépenses. Alors bien sûr
vous n’avez pas à faire l’ensemble de votre voyage en stop, mais ça peut-être l’occasion
d’avoir une petite aventure et de changer un peu votre quotidien.

Pour faire du stop, il faut juste avoir un peu de patience, donc si vous avez envie de prendre
votre temps et économisez un peu d’argent, c’est une excellente option.

C’est dangereux le stop, non ?

Le danger existe partout, que l’on fasse du stop ou non, que l’on soit en France ou
non. Il faut faire confiance à son instinct et si la personne qui nous prend en stop vous
parait vraiment louche, ne montez pas.

Personnellement, j’ai fait un peu de stop en France et en Europe de l’Est et tout s’est
toujours bien passé et il existe des milliers de voyageurs qui utilisent le stop tous les jours
pour se déplacer.

Les liens

Pour vous donner un peu de courage et d’inspiration, je vous conseille 3 livres


exceptionnels de français qui ont voyagé durant plusieurs années en stop :

‣ André Brugiroux : L’homme qui voulait voir tous les pays du monde
‣ Jérémy Marie : Mon tour du monde en 1980 jours
‣ Ludovic Hubler : Le Monde en stop : cinq années à l’école de la vie

Pour les filles qui ont peur de faire du stop seules, je vous conseille de lire le blog d’Anick-
Marie Bouchard : https://www.globestoppeuse.com/techniques/auto-stop/

Je recommande aussi le dossier complet créé par Capitaine Rémi sur l’autostop.

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 7 sur 25


3 - FAIRE DU BÉNÉVOLAT/VOLONTARIAT
N°3 : FAIRE DU BÉNÉVOLAT/VOLONTARIAT
Ne pas payer le gite et le couvert en étant à l’étranger, c’est tentant, non  ? Et bien c’est
possible en faisant du volontariat ! On parle aussi parfois d’échange de services.

Faire du volontariat, ça veut dire quoi ?

L’idée est assez simple, d’un côté il y a une organisation, entreprise, ferme, restaurant,
orphelinat… qui a besoin de main-d’œuvre pour un projet ou pour maintenir
l’établissement en place et de l’autre vous, qui avez envie de vivre une expérience à
l’étranger dans un budget raisonnable.

Les types de missions sont extrêmement variés, vous pouvez par exemple :

‣ Aider à maintenir une ferme


‣ Aider à la construction d’un bâtiment
‣ Prendre soin d’animaux
‣ Bosser dans une auberge de jeunesse
‣ Travailler dans un hôtel
‣ Enseigner une langue aux enfants
‣ Créer un site Internet
‣ Faire la promotion d’un établissement
‣ Etc.

Comment faire du volontariat va réduire votre budget ?

Généralement au cours de ces missions, vous serez logé et nourri, ce qui fait
déjà 2 postes de dépenses en moins durant votre voyage. En plus de ça, vous allez vivre une
expérience originale et faire de nouvelles rencontres.

Je n’ai personnellement jamais fait du volontariat organisé comme celui-ci, mais j’ai
rencontré beaucoup de voyageurs qui sont passés par le WWOOFING par exemple et qui
en sont satisfaits !

Vos missions et horaires dépendront de votre «  contrat  » avec l’organisation qui vous
accueille, tous les cas sont possibles. Bien souvent, il s’agit de 4/5H par jour, 5 jours par
semaine.

Attention au volontourisme

Le volontourisme, c’est-à-dire le fait de permettre aux gens de faire du tourisme tout en


venant en aide aux populations locales s’est développé ces dernières années. Ce
phénomène grandissant transforme peu à peu l’humanitaire comme une attraction

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 8 sur 25


touristique avec toutes les dérives que cela peut comporter. Les missions peuvent être
diverses : aider des orphelins, donner des cours aux enfants, s’occuper de la protection
d’animaux, chantiers de construction, accueil de réfugiés …

Faites toujours attention si on vous demande de payer pour faire du


volontariat. Il y a souvent des abus et «  l’aide  » apportée n’est pas forcément la
bienvenue. Privilégiez des ONG reconnues et un engagement de moyen-long terme.

Les liens

Il existe 3 sites principaux pour le volontariat à l’étranger :

‣ Helpx : Site de mise en relation entre « hosts » et les « helpers »


‣ Workaway : Pour trouver des offres de volontariat
‣ WOOFING : travailler dans des fermes organiques

Deux interviews sur Traverser La Frontière :

‣ Interview WWOOFING : Maylis et Adrien ont fait du WWOOFING en Amérique du


sud pendant 10 mois
‣ Interview volontariat : Alizé et Maxime racontent leurs nombreuses expériences
d’échange de services dans le monde

5 articles complémentaires sur le volontariat :

‣ Lemondeadeux.com : Volontariat, bénévolat, échange de service en voyage :


différences et comment choisir
‣ Detourlocal.com : Bien réussir son échange de service/bénévolat
‣ Workingtheworld.fr : Retour d’expérience de volontariat au Kenya, Chine ou
Thaïlande
‣ Faimdevoyages.com : Workaway dans la jungle argentine
‣ Voyage à Durée Indéterminée : Le chapitre 16 du live est consacré au volontariat

3 articles sur le volontourisme :

‣ Liberation.fr : Tourisme humanitaire, la vraie fausse pitié


‣ Floetyo.com : Le volontourisme ou comment faire de l’humanitaire une industrie
‣ Jaiecrit.com : Partir faire du volontariat, oui mais bien !

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 9 sur 25


4 - FAIRE DES PETITS BOULOTS EN VOYAGEANT
N°4 : FAIRE DES PETITS BOULOTS EN VOYAGEANT
Votre compte en banque s’approche de zéro  ? Il est temps de travailler un peu pour
renflouer les caisses en faisant des petits boulots à l’étranger.

Quand j’étais adolescent, je me souviens de mon premier petit boulot  : la cueillette de


framboises  ! Je suis sûr que vous avez fait des petits boulots à un moment ou un autre.
Sachez que c’est tout à fait possible à l’autre bout du monde aussi.

Quels types de petits boulots pouvez-vous faire ?

Que ce soit à l’étranger ou en France il en existe pleins ! Cependant, on remarque que les
voyageurs ont tendance à toujours faire le même type de travail.

À savoir que beaucoup de petits jobs sont possibles sans visa. Sinon le PVT (Programme
Vacances-Travail) et les pays de l’Union européenne vous offrent déjà plein d’opportunités.

Voici une liste non exhaustive de jobs :

‣ Cueillette de fruit / légumes ou travail dans une ferme


‣ Travailler dans une auberge de jeunesse
‣ Être serveur/barman
‣ Enseigner une langue (français, anglais …) à des étudiants
‣ Enseigner tout et n’importe quoi : danse, yoga, instruments de musique …
‣ Devenir guide touristique
‣ Instructeur de plongée
‣ Vente d’objets que vous avez créés
‣ Travailler sur un yacht/bateau de croisière
‣ Etc.

La liste peut évidemment s’allonger. Au fil des voyages on rencontre tous types de
personnes qui font plein de jobs différents, à vous de choisir !

Je me souviens par exemple de petits boulots réalisés lors de mon PVT au


Canada. Vous pouvez voir le bilan de cette expatriation dans cet article.

Je suis passé par la case serveur, professeur de français, travail en centre d’appel et
voiturier dans un hôtel de luxe. Pas forcément géniaux, ces jobs m’ont permis de vivre
tranquillement à l’étranger et de payer un superbe voyage sur la côte est des États-Unis.

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 10 sur 25


Comment faire des petits boulots va réduire votre budget ?

Ces petits boulots vont vous permettre de gagner un peu d’argent, afin de payer votre
budget logement, nourriture … En plus de ça, vous pourrez en plus rencontrer du monde.

Vous n’avez donc pas besoin d’attendre d’avoir une énorme quantité d’argent avant de
partir voyager. Vous pouvez en gagner sur la route !

Les liens

‣ Pvtistes.net : Le site de référence pour le PVT (Australie, Canada, Japon, Argentine …)


‣ Aroundtheworldin80jobs.com  : Blog de Turner Barr dans lequel il raconte tous les
petits boulots qu’il a faits tout en voyageant toute l’année (anglais)
‣ Australia-australie.com : Guide sur le fruit-picking en Australie
‣ Interview Evy : Faire de la traduction pour les touristes lors de safari au Botswana
‣ Interview Olivia : Être professeur de Français dans le monde

Ma minuscule chambre lorsque je vivais à Toronto, enchainant les petits boulots :


Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 11 sur 25


5 - TRAVAIL À DISTANCE
N°5 : TRAVAIL À DISTANCE
Vous avez peut-être déjà entendu le mot «  nomade digital  ». Il s’agit de personnes qui
travaillent depuis n’importe où utilisant seulement un ordinateur et une connexion
internet.

C’est une tendance récente rendue possible par le développement d’Internet. Il peut s’agit
d’un excellent moyen de gagner de l’argent tout en vivant à l’étranger.

Quel type de travail pouvez-vous faire ?

À savoir que ce n’est pas pour tout le monde. Généralement, il vous faut des compétences
liées à Internet que vous pouvez vendre à des clients et réalisables avec seulement un
ordinateur.

Les exemples les plus communs sont :

‣ Rédacteur web
‣ Traducteur
‣ Webdesigner
‣ Développeur web
‣ Community manager
‣ Blogueur professionnel

On distingue 3 types de nomade digital : le freelance, le salarié en télétravail et le


webentrepreneur.

Comment travailler à distance va vous permettre de réduire votre


budget ?

L’avantage de travailler en tant que nomade digital est de pouvoir gérer son temps comme
on le veut et gérer son budget de façon beaucoup plus flexible.

En tant que freelance, plus on travaille plus on gagne d’argent et inversement. Donc si vos
besoins sont élevés, vous pouvez travailler plus, mais si vous avez envie de vous reposer ou
de faire autre chose c’est aussi possible. L’organisation du travail dépend seulement de
vous.

Comme je l’évoquais dans l’introduction de ce guide, vous pouvez profiter de l’arbitrage du


cout de la vie avec ce type de travail. Par exemple être payé en euros par des clients en
France, mais vivre dans un pays où le cout de la vie est faible, comme en Thaïlande, au
Mexique.

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 12 sur 25


Liens

‣ Interview d’Anaïs : Rédactrice web nomade (Chine, Thaïlande, Australie …)


‣ Interview de Kalagan : Développeur web nomade (Mexique)
‣ Interview d’Anissa : traductrice franco-allemande nomade (France, Espagne …)
‣ Interview Kevin : Webentrepreneur nomade (Philippines, Bali …)
‣ Interview Fabrice : Blogueur professionnel (Colombie, partout dans le monde)
‣ Page Nomade digital sur le blog : Ressources et explications supplémentaires
‣ Comment devenir freelance : Livre complet et pratique pour gagner de l’argent
depuis n’importe quel pays en étant freelance.

‣ Voyage à Durée Indéterminée : Les chapitres 23 et 24 sont consacrés au


nomadisme digital


En train de travailler dans un espace de coworking à Bali :


Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 13 sur 25


6 - DEVENIR AU PAIR
N°6 : DEVENIR AU PAIR
Vous avez déjà probablement entendu parler du concept « d’au pair », notamment pour les
filles.

L’idée est plutôt simple, vous allez vivre dans une famille à l’étranger et vous devrez vous
occuper des enfants (comme une nounou à temps plein), en échange vous êtes logé, nourri,
blanchi. Vous avez aussi droit à une rémunération, variable selon les cas.

Être au pair, comment ça se passe exactement ?

Il faut la plupart du temps passer par une agence de placement afin de trouver une famille
d’accueil, il en existe beaucoup en France, plus ou moins spécialisée selon votre destination
favorite.

Un dossier complet et un entretien seront le minimum pour pouvoir trouver


une famille, le processus peut-être un peu long, mais cela en vaut la peine.

Je n’ai jamais été au pair, mais j’ai des amis qui ont en fait l’expérience et généralement,
cela se passe super bien ! Votre expérience va dépendre des enfants, de l’environnement,
du pays, votre adaptation, etc.

À savoir que les hommes peuvent aussi être au pair.

Comment devenir au pair va vous permettre de réduire votre budget ?

Ici, vous combinez réduction du budget (logement, nourriture …) et en plus vous gagnez de
l’argent ! Du coup, vous pouvez vivre à l’étranger sans trop de problèmes de budget. Vous
aurez du temps libre pour pouvoir partir en vacances et parfois la famille vous emmènera
aussi en vacances avec elle … tous frais payés !

Si vous êtes jeune, que vous aimez plutôt bien les enfants et que vous voulez partir, il s’agit
d’une option super intéressante.

Liens

‣ Aupair-world.fr :
‣ Ufaap.org :
‣ Tapez « blog fille au pair » sur Google, beaucoup de personnes parlent de leurs
aventures

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 14 sur 25


7 - FAIRE UN VIE
N°7 : FAIRE UN VIE
Le VIE n’est pas très connu en France, pourtant ce contrat offre une opportunité
incroyable pour les jeunes voulant vivre à l’étranger dans une situation confortable.

Le VIE, signifie Volontariat International en Entreprise, il s’agit d’une


mission dans une entreprise française basée à l’étranger. Cela peut-être des
emplois commerciaux, d’ingénieur, scientifique, marketing …

Comment faire un VIE ?

Il existe un site qui répertorie toutes les offres de VIE qui s’appelle Civiweb. Il suffit de de
vous inscrire, d’entrer votre profil, votre recherche et vous pouvez consulter les offres, c’est
assez classique. Vous pouvez aussi postuler en candidature spontanée.

L’avantage ici, c’est qu’il s’agit d’offres pour travailler à l’étranger, avec un contrat
avantageux (hébergement, avantage en nature … ), un salaire français et la possibilité de
découvrir un environnement culturel tout à fait nouveau.

Les missions sont variées et peuvent durer entre 6 et 24 mois renouvelables, par contre il
faut avoir entre 18 et 28 ans pour être éligible à ce type de contrat.

Pourquoi le VIE va vous permettre de réduire votre budget ?

L’entreprise prend en charge une partie de vos frais, vous touchez un salaire et vous allez
vivre dans un pays étranger, ça me semble plutôt pas mal  ! Et là même pas besoin
d’économiser pour voyager, vous pouvez partir avec un compte en banque vide.

Sans compter que vous aurez bien sûr des congés pour explorer les alentours de votre ville/
région/pays où vous travaillerez.

Les liens

‣ Civiweb.com : le site de référence pour trouver un VIE


‣ Vosdroits.service-public.fr : Informations officielles de l’État
‣ Interview Maria : Parcours de Maria qui a fait un VIE de 2 ans à ’ile Maurice
‣ Lepetitjournal.com : Témoignages de personnes en VIE
‣ Start.lesechos.fr : Ils sont partis en VIE dans un pays émergent

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 15 sur 25


8 - COMPARER VOS BILLETS D’AVION
N°8 : COMPARER VOS BILLETS D’AVION
Un des meilleurs moyens de voyager moins chers est d’économiser sur l’achat des billets
d’avion.

Nous avons évoqué l’autostop précédemment, mais ce n’est pas forcément pour tout le
monde et parfois les longues distances font qu’il est nécessaire de prendre l’avion. Même si
certains font du bateau-stop entre la France et l’Amérique latine, mais cela reste
compliqué.

Les 6 règles d’or pour acheter des billets d’avion moins cher

1) Acheter vos billets sur Internet : Il est conseillé d’acheter vos vols sur Internet et
non avec des agences de voyages pour bénéficier des prix les plus bas. Encore mieux,
achetez votre billet directement sur le site de la compagnie aérienne pour éviter les
commissions. Pour un vol Paris/Bangkok avec Thaï Airways, achetez votre billet sur
leur site et non sur un comparateur ou un site d’agence.

2) Comparer les prix : C’est la règle la plus importante pour économiser sur les billets
d’avion. Utilisez les comparateurs de vols afin de trouver les prix les moins chers. Vous
pourrez par exemple sélectionner un mois entier au lieu d’une date précise afin de voir
le jour le moins cher. Les prix varient parfois du simple au double.

3) Soyez flexible : Si vous le pouvez, choisissez vos dates de vols selon le prix du billet.
En effet, en ayant des dates de voyage fixe, cela limite énormément votre marge de
manoeuvre pour votre choix. À quelques jours près, vous pouvez économiser quelques
centaines d’euros.

4) Étudiez les alternatives : En cherchant des vols, il faut « fouiner » pour trouver les
meilleurs prix. Pour cela, vous pouvez changer d’aéroport, tester des escales ou prendre
2 vols à la suite avec 2 compagnies différentes.

5) Prenez-y vous à l’avance : Selon des études, pour les vols internationaux, il vaut
mieux s’y prendre entre 2 et 4 mois à l’avance pour obtenir les vols les moins chers. Le
jour idéal se trouverait même 81 jours avant la date du départ !

6) Profitez des compagnies low-cost : Un des meilleurs moyens d’avoir des vols pas
chers est d’utiliser les compagnies à bas cout (low-cost), elles seront quasiment tout le
temps moins cher que les compagnies classiques. Par exemple, Ryanair en Europe, Air
Asia en Asie, Norwegian entre l’Europe et les États-Unis.

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 16 sur 25


Comparer la comparaison de prix va vous permettre de réduire votre
budget

Le budget transport est l’un des plus importants en voyage, réduire vos frais en billets
d’avion va vous permettre de faire de belles économies. Ne serait-ce que 100 ou 200€
d’économies peut vous permettre d’allouer cette somme à des activités une fois dans un
autre pays

Les liens

‣ Skyscanner.fr  : Le site ultime pour comparer vos billets d’avion


‣ Foogle.fr/flights/ : 2e meilleur site pour comparer les prix
‣ Vols 65% moins chers vers l'Amérique latine : Article + vidéo avec des exemples précis

Dans un avion Wizzair de Paris à Cluj (Roumanie) pour la modique somme de 20€ :


Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 17 sur 25


9 - PROFITER DES ACTIVITÉS GRATUITES
N°9 : PROFITER DES ACTIVITÉS GRATUITES
En tant que touriste/voyageur/expat … on nous prend souvent pour un distributeur
automatique de billets à l’étranger, notamment dans les pays un peu « exotiques » (Asie,
Afrique, Amérique latine …).

Mais il faut savoir que vous pouvez voyager sans vraiment dépenser d’argent dans des
activités ou visites touristiques.

Comment profiter des activités gratuites à l’étranger

Il existe pas mal de moyens de profiter d’un nouveau pays ou d’une nouvelle ville sans
avoir à payer quoi que ce soit, voici une liste non exhaustive :

‣ Balade en ville / Randonnée : ça ne coute rien et c’est bon pour la forme


‣ Musée gratuit : dans beaucoup de villes, les musées sont gratuits ou il existe des jours
ou moments où il n’y a pas besoin de payer les billets
‣ Visite de cathédrales, temples ou autres lieux de culte, souvent gratuit
‣ Évènements Meetup/Couchsurfing : locaux qui organisent des évènements
‣ Évènement culturel : cinéma en plein air, concert, carnaval …
‣ Profiter de la nature  : parcs, plages, forêts, montagne … il existe énormément
d’activités que vous pouvez faire dans ces endroits
‣ Tours gratuits : on retrouve souvent des locaux qui proposent des tours gratuits d’un
quartier, autant en profiter !
‣ Aller dans l’office du tourisme et demander toutes les choses gratuites qui existent
‣ Vivre : parler aux gens, jouer de la musique, aller danser, partager vos histoires, lire
un livre, jouer aux cartes, écrire dans son journal, voir un coucher de soleil …
‣ Etc.

Voici une règle d’or qui se confirme très souvent à l’étranger : il est plus
avantageux et moins cher de faire des activités quand vous êtes accompagnés de locaux. En
effet, ils savent les choses à faire, ils connaissent les prix, ils parlent la langue et ils ont
peut-être des contacts. Cela peut éviter certains désagréments et arnaques qui sont
malheureusement courants dans les lieux touristiques.

Osez sortir des sentiers battus pour vivre des expériences plus riches !

L’astuce en plus : pour trouver des activités gratuites localement : partout où vous allez,
taper dans Google « Free thing to do in … ». Dans n’importe quel endroit touristique, vous
trouverez pleins de listes de choses à faire, je vous promets ! Vous pouvez tenter en
Français «  activités gratuites à …  » mais il y a généralement moins d’informations qu’en
anglais.

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 18 sur 25


Pourquoi profiter des activités gratuites va vous permettre de réduire
votre budget ?

Car vous dépensez beaucoup moins d’argent dans des activités touristiques, mais que cela
ne vous empêchera pas de vivre de belles expériences et de profiter de l’endroit que vous
visitez/où vous vivez.

Il existe évidemment des incontournables en terme d’activités à faire à l’étranger où il sera


surement compliqué de ne pas payer, à vous de décider si cela vaut le coup ou pas.
Plus je voyage, plus j’ai tendance à « m’en foutre » de voir tous les monuments importants.
Surtout qu’ils sont généralement remplis de touristes et qu’il est parfois difficile
d’apprécier le lieu.

Les liens

‣ Meetup.com : Pour trouver des évènements au niveau local


‣ Couchsurfing.com : Pour rencontrer des locaux et/ou des évènements

« Chinese view» à Rio de Janeiro : randonnée gratuite pour atteindre ce point de vue :

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 19 sur 25


10 - MANGER LOCAL
N°10 : MANGER LOCAL
La nourriture est un poste de dépense important à l’étranger. Pourtant nous faisons
parfois l’erreur de vouloir manger « comme à la maison » et cela coute cher !

En bon français la nourriture tient une place importante, mais à l’étranger le maitre
mot est l’ADAPTATION. Il est primordial de se rapprocher du mode de vie culinaire
des locaux pour dépenser moins d’argent.

Comment manger local à l’étranger ?



Le plus simple est de regarder ce que mangent les locaux, ce qu’ils ont dans leurs
assiettes, demander quels sont les plats typiques et de manger pareil ou d’acheter les
mêmes produits.

Dans beaucoup de pays, il y a ce qu’on appelle de la « street food » ou bien de la


nourriture de rue, il s’agit souvent de petits restaurants (souvent ambulant) qui ne
payent pas de mine qui ne proposent qu’une ou quelques spécialités.

Vous hésiterez surement avant de tester notamment à cause des conditions d’hygiène
ou bien la qualité des ingrédients qui peuvent paraitre incertains. Allez dans ceux où
les locaux vont, c’est souvent gage de qualité et puis ça ne coute pas très cher de
tester.

Voici 5 astuces suivantes paraissent simples, mais il faut en user et abuser si vous
souhaitez réduire votre budget :

‣ Éviter les restaurants à touristes / haut de gamme


‣ Aller au marché local pour acheter des fruits/légumes/viandes
‣ Essayez d’avoir accès à une cuisine (auberge, appartement …) et mettez en
œuvre vos talents de cuistot.

‣ Faire place au piquenique ! Vous aurez du mal à trouver du bon pain, mais
adaptez-vous pour en faire un avec des produits locaux

‣ Aller doucement sur l’alcool. Les boissons font partie du budget nourriture et
abuser des bières et cocktails peut parfois le faire exploser.

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 20 sur 25


Pourquoi manger local permet de réduire votre budget ?

Au lieu de dépenser votre argent dans les restaurants faciles d’accès (menu en
différentes langues, belle décoration, confortable …), essayez d’imiter le mode de
consommation des locaux pour soulager votre portefeuille.

Parfois, les locaux mangent quasiment tout le temps dans la rue (en Indonésie par
exemple), parfois ils préfèrent cuisiner de gros plats à la maison, parfois c’est la
culture du marché local qui prédominera.

À vous de vous adapter. Vous découvrirez surement de nouvelles saveurs !

Les liens

‣ Lesacados.com : Comment manger pas cher en voyage ?


‣ Oiseaurose.com : Pour manger pas cher en voyage, manger sainement
‣ Voyage à Durée Indéterminée : Le chapitre 14 est consacré au budget nourriture, avec
tous les détails et exemples pour le réduire

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 21 sur 25


★ BONUS : LE HOUSE SITTING
BONUS : LE HOUSE SITTING
Je sais, je vous avais parlé de « 10 raisons ». Mais je voulais vous offrir un petit bonus et
vous parler d’une onzième manière garantie de diminuer votre budget voyage grâce à un
phénomène qui explose, le house sitting.

C’est quoi le House Sitting ?

Le house sitting (« gardiennage de maison » en français) est un moyen de se loger


gratuitement lors d’un voyage. Pour faire très court, vous gardez la maison d’une famille
qui part en vacances pour s’occuper de leurs animaux.

Concept récent, il s’est développé grâce à Internet dans les pays d’Amérique du Nord, en
Europe, en Australie et Nouvelle-Zélande. Il commence à arriver en Amérique latine ou en
Asie.

Le house sitting peut durer quelques jours, quelques semaines, voire plusieurs mois, cela
dépend des besoins des propriétaires.

Voici des exemples tâches que vous aurez à accomplir :

‣ Prendre soin des animaux


‣ S’occuper du jardin
‣ Récupérer le courrier
‣ Assurer une présence de « sécurité »

Pour les propriétaires, l’avantage est de pouvoir partir en vacances tranquille, sans soucis
concernant leur maison ou leurs animaux.

Pour les voyageurs, l’avantage est de pouvoir bénéficier d’un hébergement de qualité
gratuitement, avec des tâches généralement faciles à faire.

Comment le House Sitting va réduire votre budget ?

Ici vous allez économiser sur le budget logement, car il est entièrement gratuit contre
l’échange de vos services.

Les propriétaires qui vont utiliser ce genre de services sont généralement aisés, vous allez
donc vous retrouver dans de jolis endroits, avec tous les équipements (wifi, cuisine,
lits …) comme si vous étiez chez vous !

Ensuite, en étant en position de «  locaux  » vous pourrez économiser de l’argent sur le


budget nourriture en cuisinant, mais aussi sur les activités aux alentours. En effet, vous ne

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 22 sur 25


serez pas catalogués touristes et vous pourrez profiter du réseau local et celui de vos
propriétaires pour vous divertir et découvrir le coin à un prix raisonnable.

Les liens

Les sites pour trouver des offres de house sitting :

‣ Trustedhousesitters.com
‣ Mindmyhouse.com
‣ Housecarers.com
‣ Nomador.com

Ensuite, deux articles complémentaires :

‣ Interview de Lucie : Les meilleurs conseils et astuces pour faire du house sitting
‣ Nomadicmatt.com : Article en anglais, entièrement consacré au house sitting

C’est toujours sympa d’être avec des animaux :)


Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 23 sur 25


• CONCLUSION
CONCLUSION
Ce guide Partir à l’étranger sans se ruiner se termine et comme vous pouvez le voir il n’y
a pas de recette magique.

Il existe deux moyens principaux pour voyager moins cher :

1. Gagner de l’argent en voyageant


2. Réduire ses dépenses

Certaines astuces concernent le premier point et d’autres, le deuxième. Cependant, nous


avons vu qu’il était possible de faire les deux en même temps, solution avantageuse,
notamment pour ceux qui partent la première fois. Le PVT, être au pair ou faire un VIE
sont des excellentes solutions si vous avez envie de changement, mais avec un minimum
d’encadrement.

Je tiens à souligner que ce guide est loin d’être exhaustif et qu’il existe encore
plein de manières de voyager en dépensant moins.

J’en parle de façon extensive dans mon 2e livre, Voyage à Durée Indéterminée. Il explique,
avec plus de 330 pages, comment vous pouvez voyager durant des années, avec n’importe
quel budget (plus de 1500 exemplaires vendus en 1 an).

Dans tous les cas, j’espère que ce guide vous a permis d’apprendre de nouvelles choses sur
le voyage ou l’expatriation et surtout qu’il va vous inciter à prendre la route sans attendre,
sans repousser l’échéance éternellement.

Après 9 ans passés à travers le monde, et voir comment ma vie s’est transformée, je n’ai
qu’une envie : vous pousser à l’action et faire un peu de changement positif dans votre vie.

Franchissez le pas, je vous assure que vous ne le regretterez pas


Pour toutes questions, remarques ou besoin d’un coup
de pied au cul, envoyez-moi un email à  :
michael@traverserlafrontiere.com. Je me ferai un
plaisir de vous répondre !

Si vous avez aimé ce guide, n’hésitez pas à le partager


en donnant ce lien.

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 24 sur 25


Pour que l’on reste en contact, suivez-moi sur :

‣ Facebook : pour les actualités, photos, nouveaux articles, sondage …


‣ Twitter : pour discuter et partager du contenu sur le voyage
‣ Instagram : pour suivre mes voyages en images
‣ Snapchat : pour avoir accès aux coulisses du blog et mes voyages
‣ YouTube : pour ne pas manquer les prochaines vidéos

À bientôt !

- Michael

PS : Ce n’est pas le sujet principal de ce guide, mais mon dernier livre, Oser Voyager en
Solo, vient de sortir et il peut vous intéresser. Ce livre est le guide parfait pour dépasser
toutes vos peurs de voyage seul.e, afin de vivre d’extraordinaires aventures.

Vous n’avez qu’une seule vie et il n’y a pas de bouton « redémarrer ». 



Prenez des risques, partez et vivez vos rêves.

Michael PINATTON - TraverserLaFrontiere.com 25 sur 25

Vous aimerez peut-être aussi