Vous êtes sur la page 1sur 5

Lycée pilote de Tunis

Divisibilité dans N Troisièmes Maths

Mr Ben Regaya. A +Eléments de corrections www.ben-regaya.net


Exercice 1
1. Soit a et b deux entiers. Montrer que, si 2 divise a 2  b2 , alors 2 divise (a  b)2 .

2. Soit n un entier. Montrer que, si l’entier a divise n + 2 et 3 n - 1, alors a divise7.


3. Déterminer l’ensemble des naturels n tels que 2 n + 5 divise n + 9.
4. Pour quelle valeur du naturel n le nombre 14 n + 8 est-il divisible par 3 n + 5 ?

Exercice 2

Soit n un entier. Soit a un entier qui divise n – 1 et n2  n  3 .

a) Montrer que a divise n2  2n  1 .


b) En déduire que a divise 3 n + 2.
c) Montrer alors que a divise 5.
d) Quels sont les entiers a solution ?

Exercice 3 «VRAI-FAUX »

a, b, c et d sont des entiers. Pour chaque proposition, indiquer si elle est vraie ou fausse et proposer une démonstration
pour la réponse indiquée.

a) Si a divise b et c divise d alors a + c divise b + d.


b) Si a divise b, c et d, alors il divise aussi a + b - c + d.
c) Si a divise b alors a divise b².
d) La somme de deux entiers impairs consécutifs est divisible par 4.
e) La somme de quatre entiers consécutifs est divisible par 4.

Exercice 4

1. Montrer que, pour tout naturel n, n3  11 n est divisible par 6.

2. Montrer que, pour tout naturel n, 72 n  11n est divisible par 4.

3. Montrer que, pour tout naturel non nul, le nombre 36 n4 – 2 est divisible par 7.

4. Montrer que, pour tout naturel n, 32 n – 2n est divisible par 7.

5. Montrer que, pour tout naturel n, 4n  1  3n est divisible par 9.

Exercice 5

n est un entier naturel non nul. On pose a  n5  n .


1. Pourquoi a est-il divisible par 5 ?

2. En écrivant a  n(n2  1)(n2  1) , dire pourquoi a est-il divisible par 3 ?


3. Pourquoi a est il divisible par 30 ?
Exercice 6

  ,  1 6  ,  1 6 
2 4 6
1. a) Calculer : 1  6 .

b) Appliquer l’algorithme d’Euclide à 847 et 342. Que peut-on en déduire ?

 
n
2. Soit n un entier naturel non nul. On note an et bn les entiers naturels tels que : 1  6  an  bn 6 .

a) Que valent a1 et b1 ? D’après les calculs de la question 1. a), donner d’autres valeurs de an et bn.
b) Calculer an 1 et bn 1 en fonction de an et bn .

c) Démontrer que, si 5 ne divise pas an  bn , alors 5 ne divise pas non plus an1  bn1 . En déduire que, quel

que soit n entier naturel non nul, 5 ne divise pas an  bn .

d) Démontrer que, si an et bn sont premiers entre eux, alors an 1 et bn 1 sont premiers entre eux. En déduire

que, quel que soit n entier naturel non nul, an et bn sont premiers entre eux.

Exercice 7

Soit a et b deux entiers naturels non nuls tels que a  b  1 .


1. Montrer que a  b et ab sont premiers entre eux.
2. Montrer que a + b et a 2  ab  b2 sont soit premiers entre eux, soit divisible par 3.

Exercice 8

1. a) Montrer que, pour tout entier naturel n : 3n2  9n  16 est un entier naturel non nul.
b) Montrer que, pour tout entier naturel n : 3n3  11n  48 est divisible par n + 3.

2. Montrer que pour tout les entiers naturels non nuls a, b et c, l’égalité suivante est vraie : a  b  bc  a   b .
3. Montrer que, pour tout entier naturel n, supérieur ou égal à 2, l’égalité suivante est vraie :

3n 3

 11n  (n  3)  48  (n  3) .
4. a) Déterminer l’ensemble des diviseurs naturels de 48.
3n3  11n
b) En déduire l’ensemble des naturels n tels que soit un entier naturel.
n3
Exercice 9 NC

Soit n un entier naturel, on désigne par An  23n  1 , Bn  23n1  2 et Cn  23n2  4

1. Montrer par récurrence que pour tout entier naturel n : An est divisible par 7.

2. Déduire que Bn et Cn sont divisibles par 7.

3. Quel est le reste de la division euclidienne de 22011 par 7 ?


4. a) Montrer que pour tout entier naturel n, Cn est divisible par 28.

b) Quel est alors le reste de la division euclidienne de 22012 par 28 ?


Lycée pilote de Tunis
Divisibilité dans N Troisièmes Maths

Mr Ben Regaya. A Eléments de corrections www.ben-regaya.net


Exercice 1
1. (a  b)2 = a 2  b2 +2 ab. Si 2divise a 2  b2 , comme 2 divise 2ab alors 2 divise (a  b)2 .
2. Si a divise n+2 , alors a divise 3(n+2) .Comme a divise 3 n-1, on a :a divise (3n+6) –(3n-1) , soit a divise 7.
3. 2n+5n+9 et 2n+52n+5 , d’où 2n+52(n+9) - (2n+5) =13 et 2n+5 {1 ; 13}. La seule solution est n = 4.
4. 3n+514n+8 et 3n+53n+5, d’où 3n+514(3n+5) – 3(14+8) =46 , et 3n+5 {1 ;2 ; 23 ; 46}.La seule solution
est n = 4.
Exercice 2
a) Si a divise n -1, alors a divise (n  1)2 .

b) Puisque a divise (n – 1)² et a divise n2  n  3 donc a divise n2  n  3 - (n  1)2 = 3 n+2.

c) a divise n – 1, d’où a divise 3(n – 1). Comme a divise 3 n+2 : a divise (3 n+2) – (3 n - 3) =5.
d) Les seuls entiers qui peuvent être solutions sont – 5, - 1, 1 et 5.
-5 et 5 ne sont pas solutions pour toute valeur de n , donc les solutions sont – 1 et 1.
Exercice 3
a) C’est faux ; 2 divise 4 et 3 divise 9 et pourtant 2+3 ne divise pas 4+9 .
b) C’est vrai. Car on sait qu’il existe des entiers k , k’ et k’’ tels que b = ka , c= k’a et d = k’’a .
D’où a+b – c +d = (1+k – k’+k’’) a.
c) C’est vrai. Si a divise b, alors il existe k entier tel que b = ka , donc b² = (k² a) a , et a divise b².
Exercice 4

1. Soit Pn la propriété n3  11n est divisible par 6 .

. P0 est vrai , car 03  11 0  0 divisible par 6 .

. Supposons Pn vraie : n3  11n = 6k , avec k entier .

(n  1)3  11(n  1)  n3  11n  3n2  3n  12  6k  12  3n(n  1) . 6 k+12 est divisible par 6, et 3n(n+1) aussi ,

car n (n+1) est pair , donc Pn 1 est vraie.

2. Récurrence et écrire : 72n1  3  7272n  3 = 49 (4 k- 3 )+3 = 4(49 k – 36)


3. P1 est vraie

36(n 1)  4  2  36 (2  7k )  2  7(729k  208)

4. 32(n 1)  2n 1  9  32n  2  2n  9 (2n  7k )  2  2n  7(2n  9k ) .


Exercice5
1. 5 est premier donc a est divisible par 5 (d’après Fermat).

2. a  (n3  n)(n2  1) . n3  n est divisible par 3 alors a l’est aussi.

3. a  n(n2  1)(n  1)(n  1) donc a est divisible par 2. a est divisible par 2, 3 et 5 qui sont premiers entre eux
alors a est divisible par 30 = 253.
Exercice 6

    7 2 6 
2 4 2
1. a) 1  6  1 2 6  6  7  2 6 , 1 6  73  28 6 ,

 1  6    73  28 6  7  2 6   847  342
6
6 ..

b) 847  342  2  163 ; 342  163  2  16 ; 163  16  10  3 ; 16  3  5  1 donc 847 et 342 sont
premiers entre eux.

 1 6 
n
2.  an  bn 6 .

a) a1  1, b1  1 ; a2  7, b2  2 ; a3  73, b3  28 , etc.

 an1  an  6 bn

b) an1  bn1 6  an  bn 6  1  
6  an  6 bn   an  bn  6 donc 
 bn1  an  bn
.

c) an1  bn1  2an  7 bn  2  an  bn   5bn ; comme 5 bn est divisible par 5, si 5 ne divise pas an  bn ,

alors 5 ne divise pas non plus an1  bn1 . Par ailleurs 5 ne divise pas a1  b1  2 donc par récurrence 5 ne

divise pas an  bn .

 an1  an  6 bn  an1  bn1  5bn


d)   .
 bn1  an  bn  6 bn1  an1  5 an
Comme il est clair que an et bn sont entiers, an1  bn1 et 6 bn1  an1 sont divisibles par 5.

Si an+1 et bn+1 ne sont pas premiers entre eux, il existe k tel que an1  k , bn1  k  (k ne peut être un

multiple de 5 sinon il se mettrait en facteur dans an  bn qui serait alors divisible par 5). Remplaçons :

 an1  bn1  5bn  5bn  k     



  d’où an et bn ont un facteur commun ce qui est contradictoire.
 6 bn1  an1  5 an  5 an  k  6    

Par ailleurs a2 et b2 sont premiers entre eux donc par récurrence an et bn sont premiers entre eux.
Exercice 7
1. Soit p un diviseur premier de ab.
L’égalité a  b  1 entraine l’une des deux possibilités suivantes :
Ou bien p divise a et ne divise pas b et dans ce cas p ne divise pas a + b.

Ou bien p divise b et ne divise pas a et dans ce cas p ne divise pas a + b.

Il en résulte que a + b et a b n’ont aucun diviseur premier commun et alors (a  b)  ab  1 .

2. On peut écrire (a  b)2  (a 2  ab  b2 )  3ab . Il en résulte que tout diviseur d commun à a + b et

a 2  ab  b2 divise necessairement 3ab .


Les entiers a + b et ab sont premiers entre eux, on en déduit du lemme de Gauss que d divise 3, c’est adire
d = 1 ou d = 3. Ce qui prouve le résultat.
Exercice 8

1. a) Le trinôme 3x  9 x  16 a un discriminant strictement négatif donc il est toujours strictement positif donc
2
pour tout naturel n, 3n2  9n  16 est un entier naturel non nul.

 
b) Remarquons que 3n3  11n  48   n  3 3n2  9n  16 et comme 3n2  9n  16 est un entier naturel

alors 3n3  11n  48 est divisible par n + 3.


2. Soit d un diviseur commun de a et b donc d divise a et d divise bc et par suite il divise bc-a et comme d

divise b alors d divise  bc  a   b .

Inversement soit d ' un diviseur commun de  bc  a  et b donc d ' divise bc   bc  a   a et comme d '

divise b alors d ' divise a  b ainsi a  b   bc  a   b .

3. Il suffit de choisir a  3n3  11n, b  n  3 et c  3n2  9n  16 .

4. a) D48  1, 2,3, 4,6,8,12,16, 24, 48

3n3  11n
b) Pour que soit un entier naturel il faut que n  3 divise 3n3  11n ou encore que
n3

3n 3
  
 11n  (n  3)  (n  3) et comme 3n3  11n  (n  3)  48  (n  3) donc il faut que

48  (n  3)  n  3 ou encore que n  3 soit un diviseur de 48 et donc

n  3 ∊ D48  1, 2,3, 4,6,8,12,16, 24, 48  n ∊ 0,1,3,5,9,12, 21, 45 .

3n3  11n
Vérifier que pour les valeurs de n obtenus, on a est un entier naturel.
n3

Vous aimerez peut-être aussi