Vous êtes sur la page 1sur 7

20 heures avec RAVELONJATOVO Tantely.

Typologie de communication :

 Verbale
 Non verbale
 Digitale utilisation de code linguistique
 Analogique utilisation de code non linguistique.
 Audiovisuelle
 Multimédia
 Linguistique
 Etc.

Type de média.

 Media classique
o Media humain
o Affichage
 Moderne
o Radio
o Télévision
o Presse écrite
 Nouveaux médias c’est pour la communication de masse.
o Internet
o Téléphonie mobile
 Hors média.
o PLV (Publicité sur les lieux de vente)
o Les sonorisations mobiles (propagande)
o La conférence

1 Les objectifs
 Savoir caractériser la communication multimédia
 Redéfinir le multimédia en rapport avec les autres formes de communication :
audiovisuel par exemple
 Comprendre un document multimédia
 Comprendre le langage multimédia
 Savoir réaliser un document multimédia efficace du point de vue langagier

2 Comparaison audiovisuel et multimédia


Audiovisuel Multimédia
Différence et  Spot publicitaire  Publicité multimédia
ressemblance  Télé et radio  DIU sur internet
 Image, son, texte, vidéo,  Cookies
verbale, non verbale.  Téléchargeable, cliquable,
 DIU à la télé interaction possible.
 téléspectateur  Internaute, utilisateurs
Support :

 Audiovisuel : télé et radio.


 Multimédia
o Amovible
 DD, mémoire flash.
 CD
 DVD
 BD (Blu-ray disc)
o Fixe
 Machine ou PC
 HDD
 SSD
 La borne interactive
o Réseaux
 Internat
 Intranet
 Extranet

Les documents multimédias : (un document interactif, qui contient du texte, du son,
des images et avec obligatoirement interactivité)

 BDD
 DIVX
 VCD
 Baiboly, application sur téléphone
 WEB 1.0 statique 2.0 collaboratif 3.0 sémantique
 Le web pragmatique

Les techniques dans le multimédias.

 Intégration multimédia : mettre dans un seul support tous les documents.


(Technique générique). Il y a la manipulation à chaque fois. Il y a interactivité.
 Google doc, PPT, WORD. etc.
 Logiciel de création multimédia :

Référence bibliographique : Alain Milon et Franck Cormerais, Gestion et management


de projet multimédia- du cahier de charge à la commercialisation 1999. Paris Edition
L’hamarttan cool communication en pratique 2-7384-7482-9

François séguy, les produits interactifs et multimédias méthodologie conception,


écriture 1999. Paris Edition PUG Coll la communication en plus.

Develotte C. (2012 l’analyse des corpus multimodaux en ligne état des lieux et
perspéctives SHS Web of Conference 1 Actes du congrès Mondial de Linguistique Française

Caractéristique de la communication multimédia : communication multimédia,


communication vs information, communication hypertextuelle, communication non linéaire,
communication naturelle (cerveau + 5 organes de sens)

3 Langage multimédia
Comprendre le langage multimédia : langage multimédia = code. Linguistique (verbal
= texte écrit, texte Orale. Non linguistique : non verbale = identité i.e couleur image
graphique symbole icones.

Texte, son, interactivité. Ensemble de langage utilisé dans un document multimédia.


Système, obligation de présence d’interactivité. Il y a cohérence.

La communication multimodale : c’est-à-dire à la fois multicanale et pluri sémiotique.


 Multicanale : nos conversations en présentiel le sont également, et même plus
étant donné qu’outre l’accès auditif et visuel au partenaire les participants
disposent d’un accès tactile et olfactifs
 Pluri sémiotique : les communications en lignes le sont à double titre. D’une
part, en tant que réalisant à l’orale elles exploitent au même titre que les
conversations en présentiel un matériel tout à la fois verbale, para verbale
(vocalo-prosodique écriture de la voix non linguistique) et non verbale
(posturo-mimo-gestuel). Mais en outre, ces échanges en ligne recourent à
l’occasion à l’écrit et au dispositif technologique.
 Support : écran multicanal (auditif visuel, olfactif, tactile et même plus)
 Interactivité entre les utilisateurs et les contextes de l’interaction

Dans le document : identification des formes : formes verbal, non verbal, para verbale.
Identification des codes utilisés : non linguistique, linguistique. Etablissement du rapport
spatiotemporel entre les différentes formes

Voix off : code linguistique. Bruitage sonore code non linguistique.

Code linguistique : texte (anglais, chinois, anglais), ce sont les signes et significations
qui nous intéressent

Code non linguistique : les couleurs et leurs significations. Image, les icones (non
verbal), la page écran ou screenshot

Le rapport spatiotemporel : gestion de l’espace, utilisation des icônes : métaphore


multimédia

Technique NUDGE : technique de manipulation utiliser pour l’intérêt public.

4 La typologie des documents multimédia


Il y a plusieurs types de document mais il peut exister du langage commun à tous les
types de document

 Jeux
 Eveil (éduction)
 Ludo-éducatif
 Culture et découverte
 Encyclopédies multimédia
 Vie pratique
 Industriels
 Autres (mélanges)

Objectif : enseigner, éduquer, distraire. Informer

Texte= clair, concis complet juste, objectif, persuasif, correcte, il y a le contenu et la


forme.il y a des termes spécifiques. Style approprié

5 Notion de terminologie
 Type de termes : termes simple, termes complexes
 Formation terminologique : préfixation, composition, réduplication, emprunt, siglaison
acronymie
 Formation savante ou populiaire
 Néologisme de forme ou néologisme de sens

5.1 Les termes qui entrent dans le document multimédia

Fichier, souris,

Les termes simples : un seul mot.

Termes complexes : plusieurs mots.

Formation savante :

Formation populaire : mot du domaine général

Néologisme : nouvelle forme, nouvelle forme. (Sigle : lettre par lettre ; acronyme : le
dire comme un mot)

Terme efficace : contenu et forme acceptable, linguistiquement conforme, motivation,


facilement mémorisable, graphiquement et phoniquement facile, forme concise, inter-
linguistiquement harmonieux

Notion de style : une phrase un message. Place de mot mis en relief, cohérence des
mots. Clair, fort, suit un registre.
Texte du multimédia : donnez des exemples pour la mise en forme (GIS), donnez des
exemples pour les animations, donnez des exemples pour l’interactivité

5.2 Contexte de mise en forme

Imprimé, radio, multimédia. Les yeux vers le bas ou même niveau. Moins de temps de
lecture)

6 L’interactivité
Dans la théorie es systèmes, l’interactivité est un dialogue entre 2systèmes qui fait qui
le comportement de l’un modifie celui de l’autre. Dans un système d’information multimédia,
c’est la partie du programme qui permet à l’utilisateur de contrôler les données du système
d’information à sa guise. C’est le dialogue entre deux système, le programme et l’utilisateur
qui fait que le comportement de l’un modifie celui de l’autre.

L’interactivité combine

- les sciences cognitives (objet : la connaissance, la mémoire, la perception, le raisonnement=

- Technique informatique (manipulation informatique)

Interactivité supérieur au changement, retour d’interactivité.

Retour d’interactivité : réaction perceptible du programme à une action utilisateur : exemple :


changement d’état d’un bouton (roll over) changement d’état de la souris, déclenchement d’un
son d’une animation apparition d’un élément

Il y a deux type d’interactivité 

 Surface : Retour d’interactivité à l’intérieur d’une page écran : apparition d’un texte,
d’une image déclenchement de sons. Profondeur : en dehors de la page écran, on
change de niveau. Interactivité de structure on change de rubrique
 Interactivité : fonctionnelle : logiciel et utilisateur, intentionnelle : concepteur et
utilisateur. (Homme-machine-homme)
 Général : menu, navigationnelle : navigation ISO 14915_2 : commande logiciel avec
commande physique, commande utilisateur, individualisation en fonction de besoin
utilisateur, commandes de média, contrôle des objets médias possibilité de
différencier. Présence de commande masquées. Cohérence de commandes 
 Interactivité par rapport au scenario : interactivité direct : demande de l’utilisateur.
Interactivité indirect : plusieurs réponses possibles en fonction des réponses de
l’utilisateur. Illogique : demander ce qui n’est pas habituel
 Interactvité par lien : lien activé par utilisateur, lien fixe, lien temporel
 Lien calculé. Lien defini par utilisateur, differenciation

Vous aimerez peut-être aussi