Vous êtes sur la page 1sur 6

TS - Lycée Desfontaines Chap.

10: Probabilités

S’entrainer plus
Conditionnement et indépendance
Exercice 1 : Une agence de voyage propose à sa clientèle deux formules :
-une formule hôtel comportant transport et hébergement.
-une formule club comportant transport, hébergement, circuit et animation.
Une étude montre que 30% des clients choisissent la formule hôtel et 70% la formule club. D’autre part, parmi les clients ayant
choisi la formule hôtel, 80% effectue leur voyage en France et 20% à l’étranger.Enfin, parmi ceux ayant choisi la formule club, 40%
effectuent leur voyage en France et 60% à l’étranger.
Un client se présente à l’agence.
1. Calculer la probabilité pour qu’il choissise un voyage à l’étranger.
2. Le client demande un voyage à l’étranger ; calculer la probabilité pour qu’il prenne la formule club.

Exercice 2 :
Lors d’une épidémie, 35% des animaux d’un élevage sont atteints par une maladie. Un test est effectué :
La probabilité pour qu’un animal malade ait une réaction positive est 0.9 et la probabilité pour qu’un animal sain ait une réaction
négative est 0.8.
Pour un animal considéré au hasard, on note :
M l’événement « être atteint par la maladie» et R l’événement « Avoir une réaction positive»
1. (a) Déterminer la probabilité qu’un animal ait une réaction positive .
(b) Déterminer la probabilité qu’un animal ayant une réaction positive soit malade.
(c) Déduire la probabilité pour qu’un animal ayant une réaction positive soit sain.
2. Déterminer la probabilité pour qu’un animal ayant une réaction négative soit malade.

Exercice 3 Antilles-Guyanne, Juin 2005


Cet exercice est un questionnaire à choix multiples constitué de six questions ; chacune comporte trois réponses, une seule est exacte.
On notera sur la copie uniquement la lettre correspondant â la réponse choisie.
Un lecteur d’une bibliothèque est passionné de romans policiers et de biographies. Cette bibliothèque lui propose 150 romans
policiers et 50 biographies.
40 % des écrivains de romans policiers sont français et 70 % des écrivains de biographies sont français.
Le lecteur choisit un livre au hasard parmi les 200 ouvrages.
1. La probabilité que le lecteur choisisse un roman policier est :

1
a. 0, 4 b. 0, 75 c.
150
2. Le lecteur ayant choisi un roman policier, la probabilité que l’auteur soit français est :

a. 0, 3 b. 0, 8 c. 0, 4
3. La probabilité que Ie lecteur choisisse un roman policier français est

a. 1, 15 b. 0, 4 c. 0, 3
4. La probabilité que le lecteur choisisse un livre d’un écrivain français est :

a. 0, 9 b. 0, 7 c. 0, 475
5. La probabilité que le lecteur ait choisi un roman policier sachant que l’écrivain est français est :

4 12
a. b. c. 0, 3
150 19
6. Le lecteur est venu 20 fois à la bibliothèque ; la probabilité qu’il ait choisi au moins un roman policier est :

a. 1 − (0, 25)20 b. 20 × 0, 75 c. 0, 75 × (0, 25)20

Exercice 4 :(Antilles-Guyane, Juin 2002 ACO3p41 )


Pour entretenir en bon état de fonctionnement le chauffage, une société immobilière fait contrôler les chaudières de son parc de
logements pendant l’été. On sait que 20% des chaudières sont sous garantie.
1
Parmi les chaudières sous garantie, la probabilité qu’une chaudière soit défectueuse est de .
100
1
Parmi les chaudières qui ne sont plus sous garantie, la probabilité qu’une chaudière soit défectueuse est de .
10
On appelle G l’événement suivant : « la chaudière est sous garantie».
1. Calculer la propabilité des événements suivants :
A : « la chaudière est garantie et est défectueuse».
B : « la chaudière est défectueuse ».
1
2. Dans un logement, la chaudière est défectueuse. Montrer que la probabilité qu’elle soit sous garantie est de .
41
3. Le contrôle est gratuit si la chaudière est sous garantie. Il coûte 80 euros si la chaudière n’est plus sous garantie et n’est pas
défectueuse. Il coûte 280 euros si la chaudière n’est plus sous garantie et est défectueuse. On note X la variable aléatoire qui
représente le coût du contrôle d’une chaudière. Déterminer la loi de probabilité de X et son espérance mathématique.
4. Au cours de la période de contrôle, on a trouvé 5 chaudières défectueuses. Quelle est la probabilité qu’au moins l’une d’entre
elles soit sous garantie ?

C.Gontard-C.David-H.Meillaud 1/6 Exos


TS - Lycée Desfontaines Chap.10: Probabilités
Exercice 5 :
Des observations d’un gardien de but permettent d’estimer que lors d’une séance de tir :
- La probabilité pour que le 1er tir soit arrêté est 0.7.
- La probabilité pour que, le n-ième tir étant arrêté, le (n + 1)ième est arrêté, est 0.8.
- La probabilité pour que, le n-ième tir n’étant pas arrêté, le (n + 1)ième est arrêté, est 0.6.
On notera pn la probabilité de l’événement An : « le nième tir est arrêté».
1. (a) Donner les probabilités déduites de l’énoncé.
(b) Exprimer en fonction de pn la probabilité pour que le nième tir et le (n + 1)ième tir soient arrêtés.
(c) Exprimer pn+1 en fonction de pn .
2. On considère la suite (Un ) définie pour n ≥ 1 par Un = pn − 0.75.
(a) Démontrer que (Un ) est une suite géométrique.
(b) Exprimer pn en fonction de n.
(c) Etudier la limite de la suite (pn ).

Exercice 6 :(Asie, juin 2002 ACO3p56 )


Amélie est en vacances dans une très grande métropole. Elle doit traverser cette ville en suivant l’avenue principale, qui est jalonnée
de nombreux feux tricolores.
Pour tout entier naturel n ≥ 1, on note En l’événement : « Amélie est arrêtée par le n ième feu rouge ou orange » et En l’événement
conraire. Le feu orange est considéré comme un feu rouge.
1
Soit pn la probabilité de En et qn celle de En . La probabilité que le premier feu tricolore soit rouge ou orange vaut .
8
On suppose que les deux conditions suivantes sont réalisées :
1
• la probabilité que le n + 1ième feu tricolore soit rouge ou orange, si le nième feu est rouge ou orange vaut .
20
9
• la probabilité que le n + 1ième feu tricolore soit rouge ou orange, si le nième feu est vert vaut .
20
1. On s’intéresse, tout d’abord, aux deux premiers feux tricolores.
(a) Faire un arbre pondéré illustrant la situation.
(b) On note X la variable aléatoire égale au nombre de feux verts parmi ces deux premiers feux tricolores. Déterminer la
loi de probabilité de X.
(c) Calculer l’espérance de X.
2. On se place maintenant dans le cas général.
1 9
(a) En remarquant que En+1 = (En+1 ∩ En ) ∪ (En+1 ∩ En ), montrer que, pour tout n ≥ 1, pn+1 = pn + qn .
20 20
(b) En déduire l’expression de pn+1 en fonction de pn .
3. Soit la suite (un ) de nombres réels définie pour tout entier naturel n ≥ 1 par : un = 28pn − 9.
(a) Montrer que (un ) est une suite géométrique et déterminer sa raison k.
(b) Exprimer un puis pn en fonction de n.
(c) Déterminer la limite, si elle existe, de pn , quand n tend vers +∞. Donner une interprétation de ce résultat.

Exercice 7 :(Liban, juin 2003 ACO4p153 )


Une urne contient quatre boules noires et deux boules blanches.
Soit n un entier naturel supérieur ou égal à 2. On répète n fois l’épreuve qui consiste à tirer une boule puis à la remettre dans
l’urne ; on suppose que toutes les boules ont la même probabilité d’être tirées et que les tirages sont indépendants.
On note pn la probabilité de tirer exactement une boule blanche lors des n − 1 premiers tirages et une boule blanche lors du n-ième
tirage.
1. Calculer les probabilités p2 , p3 et p4 .
2. On considère les événements suivants :
Bn : « On tire une boule blanche lors du n-ième tirage»,
Un : « On tire une boule blanche et une seule lors des n − 1 premiers tirages »,
(a) Calculer la probabilité de l’événement Bn .
(b) Exprimer la probabilité de l’événement Un en fonction de n.
n − 1  2 n
(c) En déduire l’expression de pn en fonction de n et vérifier l’égalité : pn = × .
4 3
3. On pose Sn = p2 + p3 + · · · + pn .
(a) Démontrer par récurrence que pour tout entier naturel n supérieur ou égal à 2, on a
n  2 n
Sn = 1 − ( + 1) × .
2 3
(b) Déterminer la limite de la suite (Sn ).

C.Gontard-C.David-H.Meillaud 2/6 Exos


TS - Lycée Desfontaines Chap.10: Probabilités

S’entrainer plus
Les combinaisons

Exercice 8 : (D’après Hyperbole p392 )


On tire au hasard 5 cartes dans un jeu de 32 cartes. On appelle « main » l’ensemble des 5 cartes obtenues.
1. Quel est le nombre de « mains » différentes ?
2. Quel est le nombre de « mains » contenant 4 as ?
3. Quel est le nombre de « mains » contenenant un as exactement ?

Exercice 9 : (D’après Hyperbole p392 )


Une association est formée de 35 personnes dont 15 hommes et 20 femmes. On se propose de former un bureau de 5 personnes,
dans lequel doivent se trouver au moins 2 femmes et 2 hommes.
De combien de façons peut-on former ce bureau ?

Exercice 10 : (D’après Hyperbole p392 )


L’équipe de basket d’un lycée doit disputer un match. 8 élèves ont été selectionnés parmi lesquels figure Jean. Pour un match,
l’entraîneur choisit au hasard 5 joueurs parmi les 8 selectionnés. On appellera «cinq» cet ensemble de 5 joueurs.
1. Combien l’entaineur peut-il former de « cinq» différents ?
5
2. Démontrer que la probabilité que Jean fasse partie du «cinq» est égale à .
8

Exercice 11 : (Groupe IV, Juin 1995-ACO4-p351 )


Dans tout l’exercice, on donnera les résultats sous forme de fractions irréductibles.
Partie A :
Dans une urne U1 on a placé 4 jetons portant le nombre 100 et 3 jetons portant le nombre 200.
On extrait simultanément au hasard 3 jetons de U1 et on note la somme des nombres inscrits sur ces 3 jetons.
18
1. Montrer que la probabilité d’obtenir une somme égale à 400 vaut .
35
2. Soit X la variable aléatoire associant à chaque tirage de 3 jetons la somme obtenue.
(a) Déterminer la loi de probabilité de X.
(b) Calculer l’espérance mathématique de X.
Partie B :
On considère l’urne U1 de la première question et une autre urne U2 contenant 3 jetons marqués 100 et 2 jetons marqués 200.
Un tirage consiste à extraire un jeton de U1 puis un jeton de U2 .
1. Calculer la probabilité d’obtenir 2 jetons portant le même nombre.
2. En déduire la probabilité pour que la somme des nombres tirés soit égale à 300.
3. Calculer la probabilité d’avoir extrait de U1 un jeton marqué 100 sachant qu’on a obtenu une somme égale à 300.

Exercice 12 :
   
7 5
1. Construire le triangle de Pascal jusqu’à la ligne n = 7. Donner alors les valeurs de ; .
5 3
2. Développer avec la formule du binôme : (1 + 2i)6 ; (3x − 2)4 .
5  
X 5
3. Démontrer que = 32.
k
k=0

S’entrainer plus
Lois discrètes et lois continues

Exercice 13 :
Un joueur mise 10 euros puis tire simultanément 3 cartes d’un jeu dont on a conservé seulement les personnages.Il recoit 9 euros
par roi obtenu. On note X la va égale au nombre de rois tirés et G celle égale au gain du joueur.
1. (a) Déterminer la loi de probabilité de X.
(b) Déterminer la probabilité pour que le joueur tire au moins un roi.
2. (a) Déterminer la loi de probabilité de G.
(b) Le jeu est-il équitable ?
3. Le joueur effectue 5 parties. On note Y la va égale au nombre de parties où le joueur a tirés 3 rois.
(a) Déterminer la loi de probabilité de Y .
(b) Déterminer la probabilité pour que le joueur obtienne au moins 4 fois 3 rois.
(c) Déterminer l’espérance, la variance et l’écart-type de Y .
4. Le joueur effectue n parties.

C.Gontard-C.David-H.Meillaud 3/6 Exos


TS - Lycée Desfontaines Chap.10: Probabilités

(a) Déterminer la probabilité pn pour que le joueur obtienne au moins une fois 3 rois.
(b) Déterminer la limite de la suite (pn ).
(c) Déterminer le plus petit entier n pour que pn ≥ 0.99.

Exercice 14 : (Antilles-Guyane, Juin 2003, AC04 p56)


Une entreprise A est spécialisée dans la fabrication en série d’un article. Un contrôle de qualité a montré que chaque article produit
par l’entreprise A pouvait présenter deux types de défaut : un défaut de soudure avec une probabilité égale à 0.03 et un défaut sur
un composant électronique avec une probabilité égale à 0.02. Le contrôle a montré aussi que les deux défauts étaient indépendants.
Un article est dit défectueux s’il présente au moins l’un des deux défauts.
1. Montrer que la probabilité qu’un article fabriqué par l’entreprise A soit défectueux est égale à 0.049 4.
2. Une grande surface reçoit 800 articles de l’entreprise A. Soit X la variable aléatoire qui à cet ensemble de 800 articles associe
le nombre d’articles défectueux.
(a) Définir la loi de X.
(b) Calculer l’espérance mathématique de X. Quel est le sens de ce nombre ?
3. (a) Un petit commerçant passe une commande de 25 articles à l’entreprise A.
Calculer, à 10−3 près, la probabilité qu’il y ait plus de 2 articles défecueux dans sa commande.
(b) Il veut que sur sa commande la probabilité d’avoir au moins un article défectueux reste inférieure à 50%. Déterminer
la valeur maximale du nombre n d’articles qu’il peut commander.
4. La variable aléatoire, qui à tout article fabriqué par l’entreprise associe sa durée de vie en jours, suit une loi exponentielle
de paramètre 0.000 7.
Calculer la probabilité, à 10−3 près, qu’un tel article ait une durée de vie comprise entre 700 et 1000 jours.

Exercice 15 : (La Réunion, Juin 2003, AC05 p346)

Cet exercice comporte 3 questions indépendantes. Une question comporte 4 affirmations repérées par les lettres a, b, c, d. Vous
devez indiquer pour chacune d’elles si elle est vraie ou fausse. Aucune justification n’est demandée pour cet exercice.
Une réponse exacte rapporte 0.75 point ; une réponse inexacte enlève 0.5 point ; l’absence de réponse est comptée 0 point

1. Une urne contient 75 boules blanches et 25 boules noires. L’expérience élémentaire consiste à tirer une boule. Les boules ont
toutes la même probabilité d’être tirées. On effectue n tirages indépendants et avec remise, n désignant un nombre entier
supérieur à 10.
Soit X la variable aléatoire prenant pour valeur le nombre de boules blanches tirées.

Affirmations Vrai ou faux

1
a. X suit une loi binomiale de paramètres n et
4

1
b. P (X = 0) =
22n

c. P (X < 5) = 1 − P (X > 5)

d. E(X) = 0.75n

2. Une maladie atteint 1% d’une population donnée. Un test de dépistage de cette maladie a les caractéristiques suivantes :
• Chez les individus malades, 99% des tests sont positifs et 1% négatifs.
• Chez les individus non malades, 98% des tests sont négatifs (les autres étant positifs).
Un individu est choisi au hasard dans cette population et on lui applique le test.
On note M l’événement : " l’individu est malade " et T l’événement : "le test pratiqué est positif ".

Affirmations Vrai ou faux

a. PM (T ) + PM (T ) = 1.01

b. PM (T ) + PM (T ) = P (T )

P (T ) = 2.97.10−2

d. Sachant que le test est positif, il y a deux chances sur trois


pour que l’individu testé ne soit pas malade.

C.Gontard-C.David-H.Meillaud 4/6 Exos


TS - Lycée Desfontaines Chap.10: Probabilités

3. La durée d’attente en secondes à la caisse d’un supermarché est une variable aléatoire Y qui suit la loi exponentielle de
paramètre 0.01. Alors

Affirmations Vrai ou faux

a. La densité de probabilité de Y est la fonction f définie sur [0 ; +∞[ par f (t) = e−0.01t .

b. Pour tout réel t positif, P (Y ≤ t) = 1 − e−0.01t .

c. La probabilité d’attendre moins de 3 minutes à cette caisse est, à 0.01 près, égale à 0.16.

d. Il y a plus d’une chance sur deux que l’attente à cette caisse soit supérieure à une minute.

Exercice 16 : Polynésie, Juin 2005


Une usine d’horlogerie fabrique une série de montres.
Au cours de la fabrication peuvent apparaître deux types de défauts, désignés par a et b.
2 % des montres fabriquées présentent le défaut a et 10 % le défaut b.
Une montre est tirée au hasard dans la production. On définit les évènements suivants :
A : « la montre tirée présente le défaut a » ;
B : « la montre tirée présente le défaut b » ;
C : « la montre tirée ne présente aucun des deux défauts » ;
D : « la montre tirée présente un et un seul des deux défauts ».
On suppose que les évènements A et B sont indépendants.
1. Montrer que la probabilité de l’évènement C est égale à 0,882.
2. Calculer la probabilité de l’évènement D.
3. Au cours de la fabrication, on prélève au hasard successivement cinq montres.
On considère que le nombre de montres fabriquées est assez grand pour que l’on puisse supposer que les tirages se font avec
remise et sont indépendants.
Soit X la variable aléatoire qui, à chaque prélèvement de cinq montres, associe le nombre de montres ne présentant aucun
des deux défauts a et b.
On définit l’évènement E : « quatre montres au moins n’ont aucun défaut ».
Calculer la probabilité de l’évènement E. On en donnera une valeur approchée à 10−3 près.

Exercice 17 :
1
Dans un aéroport, la durée d’attente X en minutes pour l’enregistrement des bagages suit une loi exponentielle de paramètre .
10
1. (a) Déterminer la probabilité pour que l’attente soit inférieures à une demi-heure.
(b) Déterminer la probabilité pour que l’attente soit comprise entre un quart d’heure et trois quarts d’heures sachant
qu’elle est supérieure à un quart d’heure.
2. (a) Déterminer la probabilité pour que l’attente soit supérieure à 30 minutes.
(b) Déterminer la probabilité pour que l’attente étant supérieure à 15 minutes, elle dépasse 45 minutes.

Exercice 18 : (La Réunion-Juin 2004, AC05 p126)


Pour chaque question, une seule des quatre propositions est exacte.
Vous indiquerez le numéro de la question et la lettre correspondant à la réponse choisie. Aucune justification n’est demandé.

Partie A : Pour réaliser des étiquettes de publipostage, une entreprise utilise deux banques de données :
B1 contenant 6 000 adresses, dont 120 sont erronées et 5 880 sont exactes,
B2 contenant 4 000 adresses, dont 200 sont erronées et 3 800 sont exactes,

1. On prélève au hasard, avec remise, 10 étiquettes parmi les 6 000 réalisées à l’aide de B1 . La probabilité qu’exactement trois de
ces étiquettes comportent une adresse erronée est :
   
120 5 880
+
3 7 3 120  3  5 880  7 3  3  7 7
     
10 10
a. b. c. × × d. × ×
3 3
 
6 000 120 6 000 6 000 120 5 880
10
2. Parmi les 10 000 étiquettes, on en choisit une au hasard. Sachant que l’étiquette comporte une adresse exacte, la probabi-
lité qu’elle ait été réalisée à l’aide de B1 est :
0.4 × 0.95 0.6 × 0.98
a. 0.98 b. c. 0.6 × 0.98 d.
0.6 × 0.98 + 0.6 × 0.02 0.6 × 0.98 + 0.4 × 0.95
Partie B :
la durée de vie, exprimée en heures, d’un robot jusqu’à ce que survienne la première panne est modélisée par une loi de probabilité p
de durée de vie sans vieillissement définie sur l’intervalle [0 ; +∞[ ( loi exponentielle de paramètre λ = 0.000 5).Ainsi la probabilité
Z t
que le robot tombe en panne avant l’instant t est :p([0 ; t[) = λe−λx dx.
0

C.Gontard-C.David-H.Meillaud 5/6 Exos


TS - Lycée Desfontaines Chap.10: Probabilités

1. La probabilité qu’un robot ait une durée de vie supérieure à 2 500 heures est :
a. e−2 500/2 000 b. e5/4 c. 1 − e−2 500/2 000 e−2 000/2 500
Z t
2. La durée de vie moyenne d’un robot ménager est donnée par la formule : E = lim +∞ λxe−λx dx.
x→t 0
Z t
• L’intégrale λxe−λx dx est égale à :
0
t2 e−λt 1 e−λt
a. λ e−λt b. −te−λt − + c. λte−λt − λe−λt − λ d. te−λt − .
2 λ λ λ
• La durée de vie moyenne des robots, exprimée en heures, est :
a. 3 500 b. 2 000 c.2 531.24 d. 3 000

C.Gontard-C.David-H.Meillaud 6/6 Exos

Vous aimerez peut-être aussi