Vous êtes sur la page 1sur 4

Partie I : Chimie des solutions

Chapitre III : Réactions de précipitation.

1) Solubilité d’un composé ionique :

On appelle solubilité ‘s’ d’un sel, la quantité maximale de sel qui peut être dissoute dans un litre de
solution.

La solubilité s’exprime en mol.l-1 ou en g.l-1 de solution.

Exemple : sAgCl = 1,2 .10-5 mol.l-1 = 1,72 .10-3 g.l-1 dans l’eau et à température ambiante.

Remarques :

 La notion de solubilité ne s’applique en général qu’aux sels peu solubles.


 Les sels sont dits très solubles lorsque s est de l’ordre de 10-1M.
 Ils sont dits peu solubles lorsque s est de l’ordre de 10-4 M.

2) Produit de solubilité :

Pour un sel de formule AxBy, l’équilibre de solubilité (ou équilibre de dissolution) s’écrit, si le solvant
est l’eau :

𝑦+ 𝑥−
𝐴𝑥 𝐵𝑦 (s) ↔ 𝑥𝐴𝑎𝑞 + 𝑦𝐵𝑎𝑞

t=0 excès 0 0

t≠ 0 excès xS yS

𝑦+
𝑥−
Où 𝐴𝑎𝑞 et 𝐵𝑎𝑞 sont les ions hydratés.

[𝐴𝑦+ ]𝑥 [𝐵𝑥− ]𝑦
On peut alors appliquer la loi d’action de masse à cet équilibre : 𝐾 = [𝐴𝑥 𝐵𝑦 (𝑠) ]

Avec [𝐴𝑥 𝐵𝑦 (𝑠) ] = 1 Alors :𝐾𝑃𝑆 = 𝐾𝑆 = [𝐴𝑦+ ]𝑥 [𝐵 𝑥− ]𝑦

𝐾𝑃𝑆 (𝐾𝑆 ) étant le produit de solubilité du sel AxBy.

𝑥+𝑦 𝐾
𝐾𝑃𝑆 = 𝐾𝑆 = [𝐴𝑦+ ]𝑥 [𝐵 𝑥− ]𝑦 = (𝑥𝑆)𝑥 (𝑦𝑆)𝑦 = 𝑥 𝑥 𝑦 𝑦 𝑆 𝑥+𝑦 ; 𝑠= √𝑥 𝑥𝑃𝑆
𝑦𝑦

Chapitre III : Réactions de précipitation. Page 1


Partie I : Chimie des solutions

+
Exemple : 𝐴𝑔2 𝐶2 𝑂4 (𝑠) ↔ 2 𝐴𝑔𝑎𝑞 + 𝐶2 𝑂42−(𝑎𝑞) 𝐾𝑆 = [𝐴𝑔+ ]2 [𝐶2 𝑂42− ]= 4S3 ;

3 𝐾𝑠
𝑆 = √ 4 = 1,36 .10-4 mol.l-1

3) Condition de précipitation :

𝑦+
Supposant qu’une solution aqueuse contient des ions 𝐴 et 𝐵 𝑥− en concentrations initiales
𝑦+ 𝑥−
connues : 𝑥𝐴𝑎𝑞 + 𝑦𝐵𝑎𝑞 ↔ 𝐴𝑥 𝐵𝑦 (s) 𝑃𝑖 = [𝐴𝑦+ ]𝑥 [𝐵 𝑥− ]𝑦

La connaissance du produit de solubilité KS permet de prévoir la formation du précipité :

 Si 𝑃𝑖 < 𝐾𝑆 : pas de formation de précipité


 Si 𝑃𝑖 = 𝐾𝑆 : c’est l’équilibre, c’est une solution saturée.
 Si 𝑃𝑖 > 𝐾𝑆 : formation d’un précipité 𝐴𝑥 𝐵𝑦

4) Facteurs influençant la solubilité


4.1. influence d’un ion commun :
si l’on dissous un sel AxBy dans une solution aqueuse contenant déjà un ion commun Bx-
provenant d’un autre sel CxBz soluble, le produit de solubilité du sel AxBy, qui est une constante,
s’écrit toujours : kS = [𝐴𝑦+ ]𝑥 [𝐵 𝑥− ]𝑦
mais dans ce cas, [𝐵 𝑥− ] > 𝑦. 𝑆, où S est la solubilité de AxBy avant l’introduction de l’ion
commun. En effet, les ions 𝐵 𝑥− proviennent d’une part du soluté AxBy, d’autre part de l’autre sel,
CxBz.
la solubilité de AxBy est alors modifiée. On l’appellera S’. si les ions 𝐵 𝑥− provenant de CxBz sont à la
concentration c, on peut écrire :
[𝐴𝑦+ ] = [𝐴𝑦+ ]𝐴𝑥 𝐵𝑦 = 𝑥𝑆 ′

𝑒𝑡 [𝐵 𝑥− ] = [𝐵 𝑥− ]𝐴𝑥 𝐵𝑦 + [𝐵 𝑥− ]𝐶𝑥 𝐵𝑧 = 𝑦 𝑆 ′ + 𝑐

Où la notation [𝐴𝑦+ ]𝐴𝑥 𝐵𝑦 signifie : concentration en 𝐴𝑦+ provenant de AxBy

Le produit de solubilité a donc pour expression : Ks = (𝑥𝑆′)𝑥 (𝑦𝑆 ′ + 𝑐)𝑦


AxBy étant un sel peu soluble, on peut négliger la quantité yS’ devant c, puisque C xBz est un sel
soluble.

Chapitre III : Réactions de précipitation. Page 2


Partie I : Chimie des solutions

𝑥 𝐾𝑠
D’où : Ks = (𝑥𝑆′)𝑥 ( 𝑐)𝑦 = 𝑥 𝑥 𝑆′𝑥 𝑐 𝑦 et S’= √𝑥 𝑥 𝑐 𝑦

Application : la solubilité du chromate d’argent dans l’eau est s= 10-4 M. calculer la nouvelle
solubilité en présence de chromate de sodium 10-2 M.
+ −
𝐴𝑔2 𝐶𝑟𝑂4(𝑠) ↔ 2𝐴𝑔𝑎𝑞 + 𝐶𝑟𝑂4(𝑎𝑞)
𝐾𝑠 = [𝐴𝑔+ ]2 [𝐶𝑟𝑂42− ] = 4S2. S= 4 S3 = 4.10-12
Lorsqu’on ajoute Na2 CrO4, la concentration en ions 𝐶𝑟𝑂4− augmente, alors que celle en Ag+
diminue, puisque 𝐾𝑠 = [𝐴𝑔+ ]2 [𝐶𝑟𝑂42− ] = 𝐶𝑡𝑒
[𝐶𝑟𝑂42− ]𝑡𝑜𝑡 = [𝐶𝑟𝑂42− ]𝐴𝑔2 𝐶𝑟𝑂4 + [𝐶𝑟𝑂42− ]𝑁𝑎2𝐶𝑟𝑂4 = 10−4 + 10−2 ≈ 10−2 𝑀
𝑑 ′ 𝑜ù 𝐾𝑠 = 4𝑆′2 . 10−2 =410−12 𝑠𝑜𝑖𝑡 ∶ 𝑆 ′ = 10−5 M.
Remarque:
Qualitativement, on peut prévoir que la présence d’ions communs a pour conséquence de
diminuer la solubilité su sel peu soluble.
En effet, l’introduction d’ions communs provoque un déplacement de l’équilibre de solubilité dans
le sens qui tend à faire disparaitre les ions communs, favorisant ainsi la précipitation (loi de
Lechâtelier) : équilibre déplacé dans le sens (2), on dit qu’il ya « recul de solubilité » par l’effet
d’ions communs.
4.2. Influence du pH :
La solubilité d’un sel varie avec le pH du milieu, et des diagrammes donnant la variation de la
solubilité en fonction du pH peuvent être construits.
A titre d’exemple, le cas des sulfures métalliques divalents sera étudié. Un sulfure MS se
solubilise selon l’équilibre :
2+ 2−
𝑀𝑆(𝑠) ↔ 𝑀(𝑎𝑞) + 𝑆(𝑎𝑞)

Lorsque la solution est saturée, les concentrations en 𝑀2+ et 𝑆 2− sont telles que :

[𝑀2+ ][𝑆 2− ] = 𝐾𝑠

Les sulfures MS sont des sels du diacide faible H2S. Les ions 𝑆 2− s’hydrolysent alors suivant les
équilibres :

[𝑆 2− ][𝐻3 𝑂+ ] −15
𝑆 2− + 𝐻3 𝑂+ ↔ 𝐻𝑆 − + 𝐻2 𝑂 𝐾𝑎2 = = 10
[𝐻𝑆 − ]

Chapitre III : Réactions de précipitation. Page 3


Partie I : Chimie des solutions

[𝐻𝑆 − ][𝐻3 𝑂+ ] −7
𝐻𝑆 − + 𝐻3 𝑂+ ↔ 𝐻2 S + 𝐻2 𝑂 𝐾𝑎1 = [𝐻2 S]
= 10

D’où la réaction globale d’hydrolyse : 𝑆 2− + 2𝐻3 𝑂+ ↔ 𝐻2 S + 2𝐻2 𝑂 𝐾 = 𝐾𝑎1 ∗ 𝐾𝑎2

Ainsi, la concentration en ions 𝑆 2− peut être déterminée à partir des deux équilibres précédents :
[𝐻2 S]
[𝑆 2− ] = 𝐾𝑎1 ∗ 𝐾𝑎2 [𝐻3 𝑂 + ]2

Par ailleurs, une solution saturée en 𝐻2 S correspond à une concentration 0,1 M en 𝐻2 S,


10−22 10−1
d’où : [𝑆 2− ] = [𝐻3 𝑂 + ]2

[𝑀2+ ]
L’expression du produit de solubilité devient donc : 𝐾𝑠 = [𝐻3 𝑂 + ]2
. 10−23 avec [𝑀2+ ] = 𝑆 d’où :
𝑆 𝐾
𝐾𝑠 = [𝐻3 𝑂 + ]2
. 10−23 soit S= 10−23
𝑆
[𝐻3 𝑂+ ]2

𝑆 𝐾
Ainsi : 𝑙𝑜𝑔 𝑆 = log 10−22 − 2 𝑝𝐻 : la solubilité diminue quand pH augmente.

Application : pour le sulfure de Nickel Ks (NiS) = 3.10-19

Si l’on se place dans une solution 0,1 M de H2S à pH= 2,5, on aura :

𝐾
𝑆
𝑙𝑜𝑔 𝑆 = log 10−22 − 2 𝑝𝐻 = −1,53 𝑑′ 𝑜ù 𝑆 = 2,95. 10−2 𝑀

Remarques :

 Une solution de 𝐻2 S est saturée à la température ordinaire lorsque [𝐻2 S] = 0,1𝑀


 Une précipitation est considérée comme totale lorsqu’il ne reste plus que 10 -5 mol d’ions
𝑀2+ en solution.
 Il est possible, même pour des composés autres que les sulfures (hydroxydes par exemple),
de calculer le pH de début de précipitation du composé.
 En se plaçant à un pH déterminé, il est possible de précipiter sélectivement les sulfures.

Chapitre III : Réactions de précipitation. Page 4

Vous aimerez peut-être aussi