Vous êtes sur la page 1sur 41

Pathologies des ouvrages

Durabilité
M1
alexandra.bourdot@ens-paris-saclay.fr

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 2


Exemples

[Scrivener]

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 3


Exemples

[Scrivener]

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 4


INTRODUCTION
Enjeux
La plupart des ruptures structurelles sont dues
à des dégradations progressives des matériaux
Manque de durabilité

Durée de vie d’un ouvrage


= période durant laquelle la structure assure son
niveau de service requis sous chargement normal
et avec une maintenance courante.

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 5


INTRODUCTION

Facteurs affectant les dégradations des ouvrages:

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 6


INTRODUCTION

La cause principale d’une mauvaise durabilité est la


corrosion des armatures

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 7


1- FABRICATION DU CIMENT

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 8


1- FABRICATION DU CIMENT

http://www.ilocis.org/fr/documents/ilo093.htm
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 9
1- FABRICATION DU CIMENT

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 10


1- FABRICATION DU CIMENT

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 11


1- FABRICATION DU CIMENT

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 12


1- FABRICATION DU CIMENT

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 13


1- FABRICATION DU CIMENT

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 14


1- FABRICATION DU CIMENT

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 15


2. CLINKER
Nomenclature

+
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 16
2. CLINKER
Composition du clinker

Alite (C3S)

Belite (C2S)

Phases
interstitielles C3A
+ solution solide
de ferrite C4AF

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 17


2. CLINKER
Composition du clinker

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 18


2. CLINKER

→ Le clinker :

[Du toit et al, 2015]

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 19


3. HYDRATATION

Hydratation du C3S

[Nonat
]

Ca3SiO5 + 3H2O
→ 3Ca2+ + H2SiO42- + 4OH- xCa2+ + H2SiO42- + 2 (x-1) OH- + yH2O
→ C-S-H
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 20
3. HYDRATATION

Hydratation du C3S
Equation chimique
C3S + xH → CnSHy (‘C-S-H’) + (3-n) CH
Avec n tendant vers 1,7

Hydratation à 7 jours :
C-S-H et CH
Gel de C-S-H

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 21


[Lequeux]
3. HYDRATATION
Hydratation du C3A
2ème cas : Avec sulfate
Equations chimiques
C3A+ 3CSH2+26H → C3A.3(CS).H32
Ettringite -
AFt

2C3A+ C3A.3(CS).H32+4H → 3C3A.CS.H12


AFm
Monosulfo aluminate de calcium

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 22


3. HYDRATATION
Hydratation du C3A
2ème cas : Avec sulfate

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 23


3. HYDRATATION

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 24


3. HYDRATATION

1h 2h 5h

1J 1 mois

[Vernet et Cadoret 1992]


ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 25
3. HYDRATATION
Modèle de Powers

[Tennis & Jennings, 2002]

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 26


3. HYDRATATION
Modèle de Powers
Suivi de l’hydratation

Retrait chimique

Eau non évaporable : 0,23g/g de ciment ayant réagi


Eau de gel : 0,19g/g de ciment ayant réagi
Retrait chimique : 6,4 ml/100g de ciment ayant réagi
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 27
3. HYDRATATION
Modèle de Powers

[Tennis et Jennings, 2002]


ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 28
4- PARAMÈTRES DES MATÉRIAUX

→ La pâte cimentaire :

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 29


4- PARAMÈTRES DES MATÉRIAUX

2 SiO2 + 3Ca (OH ) 2 → 3CaO • 2 SiO2 • 3H 2O

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 30


4- PARAMÈTRES DES MATÉRIAUX

→ Les granulats:

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 31


4- PARAMÈTRES DES MATÉRIAUX

→ L’eau:

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 32


4- PARAMÈTRES DES MATÉRIAUX

→ Porosité :

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 33


4- PARAMÈTRES DES MATÉRIAUX

→ Porosité :

Porosité efficace (me) : porosité connectée

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 34


5- LE TRANSPORT

• Fissures
= Discontinuités plane
– Origine : thermique ou/et
mécanique
– Contribution au volume
poreux total = f (matériau)
– Rugosité: aspérité présente à
la surface

• Tortuosité

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 35


5- LE TRANSPORT

Les différents modes de transport :


-Ecoulement
-Diffusion
-Absorption capillaire

La facilité avec laquelle les fluides pénètrent et se déplacent dans un


système poreux est en général désignée par le terme
perméabilité.

Fonction de nombreux paramètres:


porosité, forme des pores,
tortuosité…

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 36


5- LE TRANSPORT Pour écoulement d’un liquide

Perméabilité

Conductivité hydraulique

Pour écoulement d’un gaz

Faible perméabilité
→ Amélioration de la
durabilité
[Rozière et al , 2007]
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 37
5- LE TRANSPORT

Effet des paramètres influençant la perméabilité :

Pas de lien directe avec


la porosité

[Scrivener, 2001]
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 38
5- LE TRANSPORT

Améliorer la répartition
granulométrique des granulats
réduit le volume de la pâte, et
donc la porosité totale.

[Scrivener]

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 39


5- LE TRANSPORT
• Diffusion: 1ère et 2ème lois deFick
• Remontées capillaires:

Loi de Jurin

Hauteur maximale d’ascension capillaire:

2 LG cos
hc = Ex: r = 1 µm → hc = 15 m
L g r
Hypothèse : Pores = cylindres verticaux

ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 40


PHÉNOMÈNES DE DÉGRADATION

[Scrivener]
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PARIS SACLAY 41

Vous aimerez peut-être aussi