Vous êtes sur la page 1sur 3

Le Haïdouc

BULLETIN d’INFORMATION
et de LIAISON
de l’Association
des Amis de Panaït Istrati
– no 26-27-28 -
38e année
2020
Printemps - Été - Automne - Hiver
Prix : 9 €

« … rajeunir, pour le prince des


vagabonds, à travers les ronces du
temps, la piste royale que, jadis,
Panaït Istrati vu par Leone Nastase :
tracèrent ses pas. »
« Comment pourrait-on écrire des livres sur les hommes Joseph Kessel
sans les aimer ?!… »

Panaït Istrati à Romain Rolland Romain Rolland à Panaït Istrati


21 mars 1921
2 août 1925
« Et maintenant que vous m’avez rendu à
« […] c’est un nouveau chef-d’œuvre, et
la vie, à cette vie qui revient à grands
vous êtes un génie-né. […] vous êtes le
flots, quelle puissance au monde m’empê-
seul génie du conte, du beau récit, de
chera pourra m’empêcher de vous aimer,
la nouvelle, de la prose artistique, que
et d’aimer en même temps tous ces hommes
je reconnaisse dans la littérature d’à
vils, dans le suprême espoir qu’ils chan-
présent »
geront, tout de même, quelque chose, un
jour à force de les aimer ? 20 octobre 1929
« Je n’interviendrai pas pour vos protégés
23 octobre 1929
de Russie (qu’au reste, vous avez gravement
« Je m’attendais à votre refus. Je l’ac-
compromis). Vous avez pris leur défense
cepte. Également, sans rien modifier à mon
d’une telle façon qu’il est impossible de
amour pour vous, tel que vous êtes. Mais
s’y associer, sans paraître s’associer à
si vous êtes décidé à sacrifier les meil-
toutes les agressions contre l’U.R.S.S. »
leures hommes de la Russie d’aujourd’hui,
non pas en défendant les plus mauvais, 25 janvier 1935
mais simplement en vous refusant d’y dis- « Je comprends très bien que vous vous reti-
tinguer, en laissant prenant la Russie riez entièrement de la politique, que vous
pour un tout homogène - URSS ! - sachez vous en soyez dégoûté pour jamais. - Mais
que vous vous associez, malgré vous, à le pire serait, pour vous, d’y revenir,
l’œuvre de destruction d’espoir et d’idéal par saccades désordonnées, en oscillant
dans le monde, telle qu’elle s’accomplit furieusement de gauche à droite, au petit
en ce moment en Russie et dans l’Interna- bonheur (comme on dit), ou bien plutôt au
tionale, par une génération d’arrivistes petit malheur de vos accès d’emportement »
qui traitent Roland-Holst de “bonne femme”
et vous de “pauvre homme” »
sommaire
Éditorial Les revues en ligne et les blogs Deslivresrances,
Une année en demi-teinte Le Passe-Muraille, Lignesdeforce ..............p. 31
par Christian Delrue..................................... p. 3
Brèves et variées
Hommages à Sergueï Feodossiev Cahiers Panaït Istrati, Sites, Facebook, Courrier
par Dominique Foufelle, Heinrich Stiehler, des lecteurs : Linda Lê, Philippe Videlier, Dana
Christian Delrue et Christian Portemont p. 4 Radler, Denis Taurel, Errata, Rectificatif : Jean
Nikos Kazantzaki et Panaït Istrati à Cocteau ...................................................... p. 33
Mourmansk
par Sergueï Feodossiev .................................. p. 7 Activités de l’association
Assemblée générale 2020 ............................ p. 34
Mourmansk
par Panaït Istrati et Nikos Kazantzaki .........p. 11 Débris de gloses errantes
Présentation
Panaït Istrati et Romain Rolland, Débris numéro 1 : Istrati en América Latina
ou le cœur et le front « el escritor y su máscara »
par Marie-Odile Thirouin ........................... p. 15 par Denis Taurel ......................................... p. 35

Du côté des universités et de la recherche Regards croisés


Marie-Odile Thirouin, Kapka Kassabova par Alain Dugrand .......... p. 37
Colloque international (Bruxelles) ........ p. 30
Notices bibliographiques
Présence d’Istrati A. M. de Jong, Bruno Tessier,
Zamfir Bălan, Walter Benjamin, Warren Bismuth, Stefan Zweig ............................................. p. 39
Alain Dugrand, Cristian Ghinea, Antonio
Gramsci, Claude Guillon, Laurent Lemire, Jean- Nos collaborateurs
Pierre Longre, Mugur Popovici, Dana Radler, et nos amis publient
Georges Ribemeont-Dessaignes, Pierre Rigoulot, Jacques Baujard, Anselm Jappe, Linda Lê,
Lucien Sanchez, Heinrich Stiehler Jean-Pierre Longre, Edgar Morin, Patrick Pécherot,
Les éditions Academia Română (Bucarest), André Paleologue, Florence Rigollet,
Editura Muzeul Literaturii Româna (Bucarest), Danièle Sallenave, Michel Soulard,
Encyclopædia Universalis (France), Heinrich Stiehler, Edmond Thomas ............ p. 43
Frank & Timme (Allemagne)
Départ
La Bibliothèque nationale de France et Gallica,
Maurice Born (1943-2020)
La Fondation nationale pour la science et l’art de
par Daniel de Roulet................................... p. 57
l’Académie roumaine et Le Musée national de la
littérature roumaine (Bucarest) Comité d’honneur ................................. p. 59
Les revues Commentaire, Observator cultural
(Bucarest) Informations pratiques ......................... p. 60

2
Une année en demi-teinte
Chères amies, chers amis,

U
n certain accablement dû en partie à cette année particulière nous a contraint à sans
cesse différer la parution de notre bulletin… pour finir par n’être en mesure que de
n’en publier qu’une seule livraison 2020. J’espère que nos lecteurs nous excuseront
de cette déficience et que la qualité des articles de ce « Haïdouc solitaire » atténuera leur
déception.
Chacun à leur manière, Dominique Foufelle, Henri Stiehler et Christian Portemont ho-
norent la mémoire de Sergueï Feodossiev qui nous a quitté à l’âge de 57 ans. Dominique et
Henri nous font partager leurs souvenirs. Christian lui offre, et nous offre, l’aboutissement
de leurs discussions par l’achèvement de la nouvelle traduction de l’article d’Istrati et de
Kazantzaki qu’avait découvert notre ami ukrainien 1. Restitué dans toute sa vibration poé-
tique cet article retrouve ainsi les couleurs des récits d’Istrati et le souffle épique de ceux de
Kazantzaki dans la célébration de la nature et de la population bigarrée du grand nord so-
viétique. Que ce modeste ensemble puisse contribuer à nous mettre sur le chemin d’autres
découvertes ! C’est peut-être le meilleur des hommages à Sergueï que se réalise la poursuite
de son travail.
Marie-Odile Thirouin donne une analyse de la correspondance entre Panaït Istrati et
Romain Rolland aussi approfondie que nuancée à travers la genèse de ses éditions, les ori-
gines, les personnalités et l’évolution des deux écrivains et les trois grands thèmes qui s’en
dégagent, l’amitié, la révolution et l’art. N’hésitez pas à vous saisir de cette étude pour faire
encore mieux connaître cette nouvelle édition de Daniel Lérault et Jean Rière que Marie-
Odile Thirouin qualifie d’ensemble épistolaire considérable et que l’Universalia 2020 a retenu
parmi les dix livres marquants de 2019 dans sa rubrique « L’année culturelle ». À la lumière
de quelques extraits de l’édition en cinq volumes (1925-1927) de Jean-Christophe illustrée
par Franz Masereel, on ne peut qu’être encore plus frappé par l’écho que sa lecture a eu
dans la vie et l’œuvre d’Istrati lorsqu’il en dévorait les pages au sanatorium de Sylvana sur
Lausanne en 1919.
Sur une proposition de Denis Taurel nous inaugurons une nouvelle chronique, Débris de
gloses errantes, que nous espérons voir alimenter par vos trouvailles… dans cette première,
de cocasses incongruités en provenance d’Amérique latine !
Nos habituelles rubriques rendent compte des multiples et diversifiées semences que
l’œuvre de Panaït Istrati peut encore faire naître de loin en loin à la faveur des temps pré-
sents, comme les scintillements d’une comète qui se perdent dans la nuit étoilée.
Aux disparitions de la fin 2019 et du début 2020 est venue s’ajouter l’été dernier celle de
Maurice Born que salue ici Daniel de Roulet.
Que la nouvelle année qui vient nous soit propice !
Christian Delrue, le 4 décembre 2020

1. Il n’est pas inutile de rappeler ici ses contributions majeures aux études istratiennes :
– Le numéro 11 des Cahiers Panaït Istrati, 1994, préfacé par Michel Ragon qui nous a quitté au début de cette année.
– Les deux volumes en langue roumaine de documents de la Russie soviétique édités chez Istros en 1996 : Panait Istrati
Omul care nu aderă la nimic Documente din Rusia sovietică.

Vous aimerez peut-être aussi