Vous êtes sur la page 1sur 150

ELEMENTS DE MACHINES

CH-2 :
MÉCANISMES
&
COMPOSANTS STANDARDS

Youness FARHANE 1ière année Cycle Ingénieur


PLAN DU COUR :

 Partie 1 : Mécanismes et Liaisons


 Partie 2 : Composants mécaniques standards

2
PARTIE 1 : MÉCANISME ET LIAISONS
 Mécanisme : est un assemblage de plusieurs pièces
(mécaniques, électriques, électroniques) dont
certaines peuvent se déplacer par rapport aux
autres.
Cet assemblage ne constitue donc pas un solide
immobile.
 Exemples :

3
PARTIE 1 : MÉCANISME ET LIAISONS
Un mécanisme est un assemblage de plusieurs
pièces liées par des liaisons mécaniques dans le but
de remplir une fonction.

4
PARTIE 1 : MÉCANISME ET LIAISONS
Un mécanisme est un assemblage de plusieurs
pièces liées par des liaisons mécaniques dans le but
de remplir une fonction.

5
LIAISONS MÉCANIQUE :

 Définition
 Degrés de liberté
 Schémas des liaisons
 Modélisation cinématique des mécanismes
- Classe d’équivalence ;
- Graphe de liaisons ;
- Schéma cinématique.
 Caractéristiques des liaisons
6
LIAISONS DANS UN MÉCANISME :
 Une liaison mécanique simple, est une liaison
obtenue par un contact entre une surface simple
unique d'une pièce avec celle, simple et aussi
unique d'une autre pièce.

7
TYPES DE CONTACT :
 On se limite au cas des surfaces simples : plans,
cylindres et sphères :

8
DEGRÉ DE LIBERTÉ :
 On appelle degrés de liberté dans une liaison, les
mouvements indépendants qui restent possibles
entre les deux pièces de la liaison.

9
LIAISONS MÉCANIQUES (1/2)

10
LIAISONS MÉCANIQUES (2/2)

11
MODÉLISATION CINÉMATIQUE DES MÉCANISMES
 Le dessin d’ensemble des mécanismes est difficile
à comprendre dans la plupart des cas :

12
MODÉLISATION CINÉMATIQUE DES MÉCANISMES

Pour faciliter la compréhension du fonctionnement d’un


mécanisme : il faut dessiner son Schéma cinématique

13
MODÉLISATION CINÉMATIQUE DES MÉCANISMES
 Le dessin d’ensemble des mécanismes est difficile
à comprendre dans la plupart des cas :

14
MODÉLISATION CINÉMATIQUE DES MÉCANISMES

Pour faciliter la compréhension du fonctionnement d’un


mécanisme, il faut élaborer son schéma cinématique :

15
MODÉLISATION CINÉMATIQUE DES MÉCANISMES

 Le schéma cinématique :
C’est une modélisation du mécanisme suivant le
positionnement de chaque pièce, à l’aide de la
schématisation des liaisons mécaniques qui le compose
qui a pour but de faciliter la compréhension de son
fonctionnement.

16
MODÉLISATION CINÉMATIQUE DES MÉCANISMES

 Pour réaliser le schéma cinématique d’un mécanisme, il


faut :
- chercher les Classes d’équivalence,
- dessiner le Graphe des liaisons.

En utilisant la représentation standard des liaisons et en


respectant la position des pièces dans le mécanisme, on
dessine le schéma cinématique.

17
CLASSES D’ÉQUIVALENCE :
 Ce sont des groupes de pièces (sous-ensembles) appartenant à
un mécanisme, et qui n’ont pas de mouvement entre elles.
 Exemple de notation :

Soit un Système mécanique :


S= {1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12}

C0 = {1} : toutes les pièces bougent par rapport à 1.


C1 = {4,5} : 4 et 5 n’ont pas de mouvement entre elles.
C2 = {2,3,6,7} : 2,3, 6 et 7 n’ont pas de mouvemt entre elles
C3 = {8,11} : 8 et 11 n’ont pas de mouvement entre elles
C4 = {9,10,12} : 9,10 et 12 n’ont pas de mouvemt entre elles
18
GRAPHE DES LIAISONS
 Il s'agit d'une représentation graphique des
liaisons d’un mécanisme. Il est constitué de
sommets (cercles) représentant les classes
d'équivalence et de lignes représentant les liaisons.

19
SCHÉMA CINÉMATIQUE
 C’est une modélisation du mécanisme suivant le
positionnement de chaque pièce :

20
SCHÉMA CINÉMATIQUE
 C’est une modélisation du mécanisme suivant le
positionnement de chaque pièce :

21
SCHÉMA CINÉMATIQUE
 C’est une modélisation du mécanisme suivant le
positionnement de chaque pièce :

22
SCHÉMA CINÉMATIQUE

23
EXEMPLE : SERRE-JOINT

24
CLASSES D’ÉQUIVALENCE :
Le système mécanique « serre-joint »: S= {1,2,3,4,5,6,7}

Classe d’équivalence :
- C0 = {1,2,3}
- C1 = {4}
- C2 = {5,6}
- C3 = {7}

Liaisons :
C0 : Bâti = Fixe
C0 et C2 : Glissière
C1 et C2 : Liaison hélicoïdale 25
C1 et C3 : Liaison rotule
SCHÉMA CINÉMATIQUE :

26
EXEMPLE : ETAU

27
EXEMPLE : ETAU

28
SCHÉMA CINÉMATIQUE :

29
EXERCICE

30
CARACTÉRISTIQUE DES LIAISONS :

Une liaison peut être :

 Complète ou Partielle
 Rigide ou Élastique

 Démontable ou Non Démontable

 Par Adhérence ou Par Obstacle

 Directe ou Indirecte

31
CARACTÉRISTIQUE DES LIAISONS :

Complète :
Lorsqu’aucun mouvement relatif entre les pièces
n’est possible.

 Partielle :
Lorsque, dans au moins une direction, un
mouvement relatif entre les pièces est possible.

32
CARACTÉRISTIQUE DES LIAISONS :

Élastique :
Lorsque dans une direction (au moins), le
mouvement provoque la déformation d’un
élément élastique du mécanisme.

Rigide
Lorsque n’est élastique dans aucune direction.

33
CARACTÉRISTIQUE DES LIAISONS :

Démontable :
Lorsqu’il est possible de supprimer la liaison sans
détériorer les pièces.

Non démontable :
Lorsqu’il n’est pas possible de supprimer la liaison
sans détériorer les pièces.

34
CARACTÉRISTIQUE DES LIAISONS :

Par adhérence
Lorsqu'un phénomène d’adhérence s’oppose à la
suppression de la liaison.

Par obstacle :
Lorsque la rupture d’un obstacle est nécessaire
pour supprimer la liaison.

35
CARACTÉRISTIQUE DES LIAISONS :

Directe :
Lorsque les formes des pièces liées participent
directement dans la liaison.

Indirecte :
Lorsqu’elle nécessite un élément ou un ensemble
d’éléments intermédiaires pour assurer la liaison.

36
LIAISONS DANS UN MÉCANISME :
 Soit le mécanisme ci-dessous :

2
6 5
1

3 37
LIAISONS DANS UN MÉCANISME :

Liaison Complète
38
LIAISONS DANS UN MÉCANISME :

Liaison Partielle
39
LIAISONS DANS UN MÉCANISME :

Liaison Elastique
40
LIAISONS DANS UN MÉCANISME :

Liaison Rigide (dans l’absence de 5)


41
Liaison Démontable
42
Liaison Non Démontable
43
Liaison par Adhérence
44
Liaison par Obstacle
45
Liaison Directe
46
6

Liaison Indirecte
47
PARTIE 2 : COMPOSANTS MÉCANIQUES STANDARDS

48
PIÈCES STANDARDS :
 VIS : une tige filetée avec une
tête; elle est destinée à réaliser la
fixation d'une ou de plusieurs
pièces par pression.

49
PIÈCES STANDARDS :
La vis d’assemblage est la plus fréquente, elle
traverse généralement les pièces assemblées.
La liaison se fait par obstacle pour une translation
et deux rotations (appui plan) et par adhérence
pour la rotation autour de l'axe de la vis et deux
translations dans le plan.

50
PIÈCES STANDARDS :
 La vis de pression est une vis servant à assurer
une liaison encastrement entre deux pièces
mécaniques. Les vis de pression peuvent être à
bout plat, arrondi ou pointu.
 La vis se place dans le trou taraudé débouchant
prévu à cet effet dans l'une ou l'autre pièce et
exerce une pression sur l'autre, empêchant le
coulissement par adhérence.

51
PIÈCES STANDARDS :
Contrairement à la vis d'assemblage qui prend
appui sous sa tête (ce qui la contraint en
sollicitation de traction), la vis de pression appuie
par son extrémité (soit une sollicitation de
compression).

52
53
OUTILS/CLÉS

Six pans

Clé plate

54
Tournevis
VIS
 Désignation des vis :

Vis Type de tête M diamètre nominal Longueurs L-l (X.Y)

- Type de tête de la vis : H, Q, FHC, CHC, FS, CS…


- Type du filetage : M (métrique)

- Diamètre nominale : d

- Longueurs : L : la longueur totale sous la tête et l : la


longueur filetée
- Qualité : X.Y (la résistance de la vis telle que
55
X= Rm/100 et Y= 10 Re/Rm )
VIS :

56
VIS
 Exemple de désignation des vis :

Vis H M20 100-40 3.6


Vis Q M20 80-60 4.6
Vis FHC M30 110-70 4.8
Vis CHC M40 120-80 3.6
Vis FS M20 80-50 6.6
Vis CS M30 80-60 8.8

57
PIÈCES STANDARDS : VIS

58
PIÈCES STANDARDS : ECROUS
 ECROU : un composant
élémentaire d'un système
vis/écrou destiné à l'assemblage
des pièces.

59
PIÈCES STANDARDS : ECROUS
 ECROU : destiné aussi à la transformation de
mouvement (liaison hélicoïdale).

60
PIÈCES STANDARDS :

61
PIÈCES STANDARDS : ECROUS

Ecrou gauche Vis gauche

62
VOCABULAIRE
 Trou lisse : perçage (1)
 Trou borgne : profondeur limitée

 Trou débouchant : traverse toute la pièce

 Trou taraudé : taraudage (2)

 Insert (filets rapportés) : (3) et (4)

 Pas : déplacement qui correspond à chaque rotation.

63

(1) (2) (3) (4)


PIÈCES STANDARDS : RONDELLES
 RONDELLE : est un disque mince
avec un trou, habituellement au
centre. Elle est utilisée entre la tête
de la vis ou de l’écrou et la pièce.

Deux familles de rondelles :


 Rondelle d’appui,
64
 Rondelle frein. Rondelle
PIÈCES STANDARDS : RONDELLES
 Rondelle d’appui, son rôle :
- Augmenter la surface d’appui de la vis;
- protège la surface de la pièce.

 Rondelle frein, son rôle :


- Empêcher le desserrage de la vis (l’écrou).

65
PIÈCES STANDARDS : BOULON
 BOULON : Vis+Ecrou

66
PIÈCES STANDARDS : BOULON
 BOULON : Vis+Ecrou

67
PIÈCES STANDARDS : BOULON
 BOULON : Vis+Ecrou

68
PIÈCES STANDARDS : GOUJONS
 GOUJON : Tige composée de des deux parties
filetées séparées par un tronçon lisse, qui sert à
assembler deux pièces.

69
PIÈCES STANDARDS : GOUJONS
 Les 3 types d’ASSEMBLAGE VISE :

70
PIÈCES STANDARDS : RIVETS
 RIVET : est un élément d'assemblage et de fixation
permanent. Il se présente sous la forme d'une tige
cylindrique, généralement métallique, pleine ou
creuse qui est munie à l'une de ses extrémités
d'une « tête », c'est-à-dire une partie de section plus
grande.

71
PIÈCES STANDARDS : RIVETS

72
PIÈCES STANDARDS : RIVETS
Le montage des rivets s’appelle : le rivetage.
Principe :
- Les deux plaques à assembler ont été
percées au préalable chacune d'un trou
permettant à la tige du rivet de traverser
l'une et l'autre.
- Le deux pièces mises entre la première
extrémité qui contient la tête et l'autre
extrémité qui sera aplatie et élargie par
écrasement.
73
PIÈCES STANDARDS : RIVET AVEUGLE
Le montage des rivets s’appelle : le rivetage.

74
PIÈCES STANDARDS : CLAVETTES
 Une CLAVETTE : une pièce
prismatique permet de transmettre
(ou annuler) un mouvement de
rotation, ou permet un guidage en
translation.
Clavette

75
PIÈCES STANDARDS : CLAVETTES

76
PIÈCES STANDARDS : CLAVETTES

Désignation :
Clavette parallèle - forme A (ou B ou C) a * b * l

Désignation :
77
Clavette parallèle - forme A (ou B ou C) a * b * l
PIÈCES STANDARDS :CLAVETTES

- Clavette parallèle

- Clavette disque

- Clavette inclinée
78
PIÈCES STANDARDS : CLAVETTES

79
PIÈCES STANDARDS : CLAVETTES
Désignation :
Clavette parallèle - forme A (ou B ou C) a * b * l

80
PIÈCES STANDARDS : CLAVETTES
Les clavettes sont étudiées pour résister au matage :
c’est une déformation plastique localisée de la
matière sous l'effet d'un choc ou d’une pression
élevée.
M

81
PIÈCES STANDARDS : CLAVETTES
Il suffit de calculer la pression de matage causée par le
𝑇
moment à transmettre : P = tq :
𝑆𝑚
T : effort normal = M/(d/2)
Sm : surface matée = L*(b/2)
ET
la comparée avec la Pression admissible de la matière
constituant la clavette (caractéristique spécifique du
matériau, par exemple pour l’acier Padm = 40 à 150 MPa):
il faut que P  Padm pour que la clavette résiste.
82
PIÈCES STANDARDS : CLAVETTES
Et choisir la longueur standard L qui vérifie la condition :

6, 8, 10, 12, 14, 16, 18, 20, 22, 25, 28, 32, 36, 40, 45, 50,
56, 63, 70, 80, 90, 100, 110, 125, 140, 160, 180, 200, 220,
250, 280, 320, 360, 400, 450, 500. 83
PIÈCES STANDARDS :CLAVETTES
 Une clavette ne se coupe pas dans son plan
longitudinal, par contre, elle se coupe
transversalement.
 Même s'il existe des chanfreins sur la clavette, on
ne les représente pas.
 Il existe un jeu sur le dessus de la clavette

84
PIÈCES STANDARDS : GOUPILLES
 Une GOUPILLE : une pièce cylindrique permettant
de fixer une pièce par rapport à une autre (goupille
d’arrêt) ou d’assurer la position de deux pièces
(goupille de centrage).

85

PIÈCES STANDARDS : GOUPILLES
- Goupille cylindrique :

- Goupille élastique :

- Goupille fendue
86
PIÈCES STANDARDS : GOUPILLES

87
PIÈCES STANDARDS : GOUPILLES

88
PIÈCES STANDARDS : GOUPILLES

89
PIÈCES STANDARDS : GOUPILLES

90
PIÈCES STANDARDS : GOUPILLES

91
PIÈCES STANDARDS : ERGOTS
 Un ERGOT : est une pièce cylindrique de petite
taille montée entre deux pièces pour le centrage ou
le positionnement ou pour guider une translation.

92
PIÈCES STANDARDS : ERGOTS
 Un ERGOT : est une pièce cylindrique de petite
taille montée entre deux pièces pour le centrage
ou le positionnement ou pour guider une
translation.

93
PIÈCES STANDARDS :
 RESSORT : une pièce mécanique
qui utilise les propriétés
élastiques de certains matériaux
pour absorber de l'énergie
mécanique, produire un
mouvement, ou exercer un effort.

94
95
PIÈCES STANDARDS :
 Un CIRCLIPS : une pièce de
révolution de petite épaisseur,
destiner à arrêter en translation le
mouvement relatif de deux pièces
(anneaux élastiques).

96
PIÈCES STANDARDS :

Circlips extérieur Circlips intérieur


(arbre) (alésage)
97
PIÈCES STANDARDS :

98
PIÈCES STANDARDS :
 Montage des CIRCLIPS

99
PIÈCES STANDARDS :
 Montage

100
PIÈCES STANDARDS : COUSSINETS
Un COUSSINET (PALIER LISSE) : pièces de
révolution de petite épaisseur montées entre un
arbre et son logement pour faciliter la rotation en
minimisant les pertes par frottement.
Matière : Bronze, Etain, Plomb, PTFE.

101
PIÈCES STANDARDS : COUSSINETS
 Un COUSSINET (PALIER LISSE) : pièces de
révolution de petite épaisseur montées entre un
arbre et son logement pour faciliter la rotation en
minimisant les pertes par frottement.

102
PIÈCES STANDARDS :
 ROULEMENT : dispositif
permettent la rotation de deux
pièces (monté entre l’arbre et
son logement).
 Pour les grandes vitesses et les
charges importantes.

103
PIÈCES STANDARDS :

104
105
PIÈCES STANDARDS :

106
PIÈCES STANDARDS :

107
PIÈCES STANDARDS :

108
PIÈCES STANDARDS : ENGRENAGES
 Un ENGRENAGE : mécanisme de
transmission de puissance et de
mouvement composé de deux
roues dentées en contact ou d’une
roue et une vis, l’une entraine la
rotation de l’autre.

109
PIÈCES STANDARDS : ENGRENAGES
 Principe :

110
PIÈCES STANDARDS : ENGRENAGES

111
PIÈCES STANDARDS : ENGRENAGES

112
ENGRENAGES

113
PIÈCES STANDARDS : ENGRENAGES

114
PIÈCES STANDARDS : ENGRENAGES

115
PIÈCES STANDARDS : ENGRENAGES

116
PIÈCES STANDARDS : POULIES ET COURROIE
Poulies et courroie est un mécanisme de transmission
de mouvement composé de deux poulies (dentées ou
lisses) éloignées, l’une entraine la rotation de l’autre
grâce à une courroie (ceinture fermée lisse ou dentée).

117

Deux poulies Courroie Poulies & courroie montées


PIÈCES STANDARDS : POULIES ET COURROIE

118
PIÈCES STANDARDS :

119
PIÈCES STANDARDS : ACCOUPLEMENTS
 Un ACCOUPLEMENT : dispositif permettent de
lier en rotation deux arbres de transmission de
puissance.

120
PIÈCES STANDARDS : ACCOUPLEMENTS
 ACCOUPLEMENT : principe

121
PIÈCES STANDARDS : ACCOUPLEMENTS
 ACCOUPLEMENT : types

122
PIÈCES STANDARDS : ACCOUPLEMENTS
 ACCOUPLEMENT : joint de cardan

123
PIÈCES STANDARDS : VÉRINS
 Un VERIN : est un actionneur qui réalise un
mouvement de translation à partir d’une source
de pression pneumatique ou hydraulique.

124
PIÈCES STANDARDS : VÉRINS

125
PIÈCES STANDARDS :
 Un JOINT D’ETANCHEITE : est
un dispositif assurant
l'étanchéité à l’intérieur d’un
assemblage, c'est-à-dire évitant
les fuites de fluide (liquide ou
gaz) entre le milieu intérieur et
le milieu extérieur, ou/et la
rentrée des impuretés (poussière)
à l’intérieur du mécanisme.

126
PIÈCES STANDARDS :
 Si la pièce sur laquelle est monté le joint est fixe , on
parle des joints statiques.
 Si la pièce sur laquelle est monté le joint est mobile,
on parle des joints dynamiques.

127
PIÈCES STANDARDS : JOINTS D’ÉTANCHÉITÉ
 Joints statiques :  Joints dynamiques :
- Joints permanents - Joints à lèvres
- Joints plats - Joints V-ring
- Joints torique

128
PIÈCES DIVERSE : BÂTIS
 Un BATI : c’est une pièce fixe qui supporte
l'ensemble des organes mécaniques de la
machine. C’est une sorte de châssis.

129
PIÈCES DIVERSE : SOCLES
 Un SOCLE : désigne une base, supposée solide,
sur laquelle repose une ou un ensemble de pièces.

130
PIÈCES DIVERSE : ARBRES
 Un ARBRE : C’est une pièce mécanique cylindrique
transmettant une puissance sous forme d'un couple
et d’un mouvement de rotation.
La forme cylindrique de cet organe est à l'origine de
son nom.

131
PIÈCES DIVERSE : ARBRES
L'arbre supporte généralement des roulements, des
engrenages, des poulies, des volants, des manivelles
ou d’autres éléments qui transmettent une rotation ou
une puissance. Il est un des éléments mécaniques les
plus fréquemment utilisés.

132
PIÈCES DIVERSE : MOYEUX
 Un MOYEU : c’est la partie centrale creuse d'une
pièce mécanique tournante discoïdale (roue,
poulie, engrenage, volant). Il peut transmettre les
efforts moteurs (avec rainure ou cannelure) ou
non (lisse).

133
PIÈCES DIVERSE : CANNELURES
 CANNELURES : ce sont des rainures taillées
dans l'arbre ou dans le moyeu. Elles permettent
de transmettre des couples importants, l'une
mâle (l'arbre), l'autre femelle (le moyeu) ; dans
certains cas, le moyeu peut coulisser sur l'arbre.
Elles peuvent être :

- à flancs rectilignes
- à flancs curvilignes.

134
PIÈCES DIVERSE : CANNELURES

135
PIÈCES DIVERSE : CANNELURES

136
PIÈCES DIVERSE : CANNELURES
Avantages : Silencieuses, auto-centrantes, grandes
vitesses possibles.
Les cannelures doivent êtres calculées pour résister au
matage.

D
d
137
PIÈCES DIVERSE : CANNELURES
Etude des cannelures :

A : hauteur portante équivalente de N cannelures :


A = ((D – d)/2).N

La pression de matage P, en fonction du couple C :


P = C / [A.L.(D+d)/4] = C / [N.L /8).(D² - d²)]

Avec : L : la longueur des cannelures.

138
PIÈCES DIVERSE : CANNELURES
Etude des cannelures :

Comparer la pression de matage P avec la pression


admissible de la matière constituant la clavette
(caractéristique spécifique du matériau, par exemple pour
l’acier Padm = 40 à 150 MPa).
Il faut que : P  Padm pour que les cannelures résistent.

Il suffit de déterminer de la longueur des cannelures :


L >= 8.C /(N.(D² - d²). Padm)
139
PIÈCES DIVERSE : MANIVELLES
 Une manivelle : est un composant mécanique
présentant une partie excentrée par lequel une
force peut lui donner un mouvement de rotation
autour de son axe.

Levier

140
PIÈCES DIVERSE : LEVIERS
 Un levier est une pièce rigide, allongée, qui
permet de manœuvrer ou transmettre un
mouvement :

141
PIÈCES DIVERSE : BIELLES
 Une bielle est une pièce dotée de deux
articulations, une à chaque extrémité, dans le but
de transmettre une force, un mouvement ou une
position. L'articulation à chaque extrémité de la
bielle peut être un pivot ou une rotule.

142
PIÈCES DIVERSE :
SYSTÈME BIELLE-MANIVELLE

 Le système bielle-manivelle est un mécanisme


qui permet la transformation d'un mouvement de
rotation continu en un mouvement alternatif de
rotation ou de translation, et réciproquement.

143
PIÈCES DIVERSE : ENTRETOISES
 une ENTRETOISE : c’est une pièce mécanique
de forme cylindrique, creuse, elle joue le rôle d’un
épaulement pour un arbre (ou l’alésage) afin de
créer un obstacle pour éliminer une translation,
aussi elle permet de maintenir un écart fixe entre
deux pièces sur un arbre (ou sur l’alésage).

144
PIÈCES DIVERSE : ENTRETOISES

145
PIÈCES DIVERSE :
ARBRE + ROUES DENTÉES + ROULEMENTS + ENTRETOISES + CANNELURES

146
PIÈCES DIVERSE : CARTERS
 Un CARTER : (du nom de son inventeur J.
Harrison Carter) est une enveloppe protégeant
un organe mécanique, souvent fermée de façon
étanche, et contenant le lubrifiant nécessaire à
son fonctionnement ou des organes qui doivent
être isolés de l’extérieur. C’est une sorte de
couvercle.

147
PIÈCES DIVERSE : MATRICE
 Une MATRICE : il représente en creux la forme de
l'objet que l'on désire obtenir à partir d’une
déformation plastique d’un solide.
Elle est composée de deux parties : matrice fixe et
matrice mobile, contenant une empreinte (le négatif de
la forme d’une pièce).

148
PIÈCES DIVERSE : MOULES
 Un MOULE : il représente en creux la forme de
l'objet que l'on désire obtenir à partir de
l’écoulement ou l’injection d’une matière liquide.
Elle est composée de deux parties : moule fixe et
moule mobile, contenant une empreinte (le négatif
de la forme d’une pièce).

149
PIÈCES STANDARDS :

150

Vous aimerez peut-être aussi