Vous êtes sur la page 1sur 3

Analyse linéaire

Une charogne Intro: 1min


- Extrait des Fleurs du mal, recueil publié en 1861, censuré pour
son inadéquation aux bonnes règles de la morale et de la pudeur,
s'attaque à des motifs peu conventionnels, comme la charogne.
Première partie intitulé «spleen et idéal».Il décrit un objet
horrible et pourtant ce poème parle d'amour puisqu’il s'adresse à
la femme qu'il aime. Il aborde
les thèmes de l'amour et de la
mort. -Baudelaire poète du XIXe siècle, condamné en 1857 pour
outrage à la morale publique. Il appartient au mouvement
littéraire du symbolisme. Comment expliquer cette étrange
manière de s’adresser à l'être aimé? -Douze strophes qui sont des
quatrains avec des rimes croisées.
Analyse linéaire, 6 strophes: 8min
-V.1Présentations des deux protagonistes. S'adresse directement
à elle par l’emploie du pronom elle et l'impératif «rappelez-
vous».
-V.2Demontre que la nature semble propice à l’amour, montré de
façon très + ( adj.valorisant + adverbe d'intensité) plus marqueur
de temps mais impossible à situer pour le lecteur( fait partie que
du poète et de la femme)
-V.3Image d'une promenade donnée par l’évocation du sentier.La
fin du vers offre enfin le sujet central et répond au titre,
contraste entre la spiritualité et l'amour qui fait appel au corps
et à ce qu'il peut avoir de plus repoussant par une association
insolite rime «âme et infâme», image repoussante.
V.4Situations spatial renforcé, indication de lieu préciser,
association étrange du lit et cailloux.
2Charoge et sexualité
-V.1Lien entre la vie et la mort(eros et thanatos), référence à des
situation sexuelles, rentre dans la description imagé, sens de la
vue.
-V.2L'adjectif brûlante joue sur le double sens, celui de la fièvre
qui conduit mais aussi celui du désir sexuel -V.3 De nouveau
rapport avec la sexualité avec le verbe ouvrir à l’imparfait qui
coupe la scène dans son temps -V.4Sens de la vue et du toucher,
son ventre complément de ouvrait 3Charogne et nourriture
V.1Contraste +/ , rayonnait milieu du vers donne de l'importance,
changement de point de vue d'en haut.
-V.2Association nourriture à la charogne, plus le goût et voc
déplacer. -V.3hyperbole, montre l’importance de la
métamorphose, langage éloquent, écart surprennent. -
V.4Métaphore d'union de nouveau.
4Charogne et beauté
-V.1Connotation religieuse par le ciel, la nature devient actrice,
voc méliorative + adj superbe.Oxymore avec carcasse et surperbe.
-V.2Valorisation de la charogne grâce à la comparaison « comme
une fleur».Elle est vivante «comme une fleur» qui s’épanouit.
Cette comparaison est violente dans son caractère inattendu+
référence au titre de l'œuvre.
-V.3 Baudelaire fait encore rimer «fleur» avec «puanteur» rimes
qui marquent le contraste.
-V.4Rimes épanouir avec évanouir, contraste absolue,
mouvement verticale,voC soutenue et triviale.*
5-Charogne et vie
-V.1Changement de style, registre épique(bcp d’actions,
hyperbole,exagération).décrit ce qu'il y a sur le cadavre: la
vie+amplifications avec les pluriels.
-V.2La charogne s’anime, la vie se dégage d’elle. -
V.4Polyptote sur le verbe vivre
6-
-V.1Enumeration de verbe en mouvement en tout sens-
l'agitation de cette vie, verbe imparfait - action pas terminer,
action qui se répète.
-V.2Conotation festive et joyeuse.Décollage insiste sur le
regard de la mort.
-V.3Rime fin du vers avec vague, même mot, même sens -
homophonie, B s'en amuse.
-V.4Double actions de folie+idée de fécondité, changement
radical du motif de la charogne.
Conclusion
-Baudelaire s'adresse d’une étrange manière à l'être aimé. -
Par la volonté de choqué, écriture provocatrice pour le
lecteur. Image de modernité: «tu m’a donné ta boue et j’en
fait de l'or».B illustre dans ce poème le titre du recueil. Il
arrive à partir de la misère, de l’horreur, du mal à créer la
beauté.La poésie est une fleur rare qui fait naître une forme
nouvelle de beauté. Conclusion: -Parallèle possible avec le
Bœuf écorché de Rembrandt.

Vous aimerez peut-être aussi