Vous êtes sur la page 1sur 3

M1 : ST TD Chapitre 01 Traitement d’Images

Question 1 : Les lumières colorées primaires de la synthèse additive sont :

Le rouge, le vert et le jaune.

Le rouge, le cyan et le jaune.

Le rouge, le vert et le bleu.

Le cyan, le jaune et le magenta.

Question 2 : En synthèse additive deux couleurs complémentaires donnent :

du noir.

du blanc.

du rouge.

du cyan.

Question 3 : La lumière colorée complémentaire de la lumière magenta est:

le vert.

le rouge.

le bleu.

le blanc.

Question 4 : On éclaire un écran blanc avec une lumière rouge et une lumière verte, on obtient :

du magenta.

du cyan.

du jaune.

du blanc.

Question 5 : On utilise la synthèse additive dans :

l'affichage des couleurs sur un écran de téléphone portable.

l'impression de couleurs sur une imprimante.

la perception des couleurs par l’œil humain.

Question 6 : L'observation d'un écran plat au microscope donne l'image ci-dessous:

La zone de l'image observée est jaune.

La zone de l'image observée est bleue.

La zone de l'image observée est magenta.

La zone de l'image observée est cyan.

Question 7 : Le schéma ci-dessous :

représente la synthèse additive des couleurs.

représente la synthèse soustractive des couleurs.

montre que le mélange d'une lumière magenta et d'une lumière jaune donne du rouge.

montre que le mélange d'une lumière verte, d'une lumière bleue et d'une lumière rouge donne du blanc.

Question 8 : Jeu des couleurs. Un pamplemousse jaune vous apparaît-il toujours de couleur jaune ?
De quelle couleur nous apparaîtra le pamplemousse s'il est éclairé par :
 une lumière verte et une lumière rouge
 une lumière verte
 une lumière bleue
Question 9 : Questionnaire
M1 : ST TD Chapitre 01 Traitement d’Images
 1) Dans le visible, l'eau absorbe en priorité les longueurs d'onde :

rouges

vertes

bleues

 2) On obtient une composition colorée en affectant à trois bandes spectrales les couleurs :

rouge / vert / jaune

rouge / vert / bleu

rouge / jaune / bleu


 3) La représentation en pseudo-couleur nécessite :

une image

trois images

trois couleurs
 4) Avec ses douze bandes spectrales, le satellite MSG permet de réaliser des compositions colorées

vraies couleurs

fausses couleurs

les deux
 5) On ne peut pas réaliser de composition colorée avec des images :

acquises à des dates différentes

acquises par différents capteurs

de tailles différentes
 6) Le maximum de sensibilité de l'œil humain est centré sur la longueur d'onde :

0,55 μm

0,45 μm

0,65 μm
 7) En théorie de la lumière, lorsqu'on additionne à une couleur donnée, sa couleur complémentaire, on obtient :

une couleur primaire

une nuance de gris

du noir
 8) En mélangeant dans les mêmes proportions, deux couleurs primaires, on obtient :

la complémentaire de la troisième couleur primaire

la troisième couleur primaire

une nuance de gris


 9) La vision des couleurs chez l'homme est basée sur le principe de :

la synthèse additive

la synthèse soustractive

les deux en fonction du moment de la journée


 10) Un objet rouge réfléchit toutes les longueurs d'onde, à l'exception :

du rouge

du vert et du bleu

du cyan
 11) Chez l'homme, la vision scotopique est essentiellement assurée par :
M1 : ST TD Chapitre 01 Traitement d’Images

les bâtonnets

les cones

les deux
 12) Sur une composition colorée diachronique, les régions inchangées apparaissent :

en rouge

en vert

en bleu

en niveaux de gris
 13) Dans le modèle RVB, lorsqu'on mélange deux des couleurs primaires, on obtient une couleur :

plus claire que chacune des composantes colorées initiales

plus foncée que chacune des composantes colorées initiales

de la même intensité que chacune des composantes colorées initiales


 14) Un objet jaune absorbe toutes les longueurs d'onde, à l'exception :

du bleu et du vert

du rouge et du vert

du bleu et du rouge
 15) La pureté d'une couleur se mesure par :

la saturation

la teinte

la clarté
 16) Les images 'infrarouges fausses couleurs' sont très utilisées pour étudier

la végétation

la couleur de l'eau

les températures de surface


 17) Sur une composition colorée R (bande PIR) / V (bande rouge) / B (bande verte), la végétation apparaît :

en vert

en bleu

en rouge
 18) En codant chacune des composantes colorées sur un octet, on obtient :

256 couleurs au total

256 + 256 + 256 couleurs

256 x 256 x 256 couleurs


 19) Sur une composition colorée R (bande rouge) / V (bande bleue) / B (bande verte), l'eau apparaît :

en vert

en bleu

en rouge

Vous aimerez peut-être aussi