Vous êtes sur la page 1sur 43

1

MINISTERE DE L’EQUIPEMENT, DU TRANSPORT, DE LA


LOGISTIQUE ET DE L’EAU

INSTITUT SUPERIEUR D’ETUDES MARITIMES

Département : Ingénierie navale

RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES


Pour l’Obtention du Diplôme de Lieutenant Mécanicien de 1ère Classe

Réalisé au sein de :
THEME :

Conception et réalisation
D’un variateur de vitesse pour
Moteur à courant continu a base
D’Arduino
Soutenu le 15/06/2020 Par :

- EL-Mgani Yahya
- Bejjoudi Oussama

Membres de jury :

- M. Président

- M. Membre

- M. Membre

- M. Encadrant ISEM

- M. Encadrant Industriel

Promotion 2020
2

REMERCIEMENTS
Nous louons Dieu de nous avoir donné la vie, la santé et d’avoir fait de nous ce que
nous sommes aujourd’hui. C’est grâce lui que ce présent travail a vu le jour.

La réalisation de cette mémoire a été possible grâce au concours de plusieurs


personnes à qui nous voudrons témoigner toute notre gratitude.

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à notre cher professeur


encadrant Mr. Abdelkabir Bacha pour ces idées, efforts, suivi et pour.son énorme
soutien qu’il n’a cessé de nous prodigue tout au long de la période du projet.

On ne trouve pas les mots pour exprimer notre gratitude envers notre encadrante
Mme. Sara Sandabad pour le temps qu’elle a consacré et pour les précieuses
informations qu’elle nous a prodigués avec intérêt et compréhension.

Nos remerciements vont aussi à tous les membres de jury pour le soutien et
l’attention qu’ils nous ont prêtés pendant l’examinassions et le jugement de ce
projet.

Enfin, on saisit cette occasion pour remercier toutes les personnes qui nous ont
épaulés pour effectuer ce projet dans les meilleures conditions et accomplir ce
travail.

Promotion 2020
3

DEDICACES

On dédie Ce travail

A NOS CHERS PARENTS.


A NOS SŒURS ET FRERES

A NOS FAMILLES ET A NOS AMIS(ES)


MOKHSHI, HARBAZ, SABER, BAR BROTHERS, MOMO
RANIA, Qui par leur affection , leur amour
nous ont toujours présent auprès de nous.

Aux Enseignants de toute notre carrière


scolaire et universitaire

Pour leur soutien et leur encouragement et


a tous ceux qui ont collabore de pres ou de
loin.

Promotion 2020
4

RESUME

Aujourd’hui, les moteurs électriques sont de plus en plus utilisés dans le domaine maritime
(propulseurs électriques, pompes…), et par conséquent, le besoin de contrôler ces machines grandit
aussi. Certes, dans le passé on a eu recours à l’utilisation des variateurs conventionnels, cependant
cette méthode pose des problèmes d’encombrement et de coût.

Pour remédier à ces problèmes nous avons utilisé une carte qui permet de reproduire la fonction d’un
variateur conventionnel tout en réduisant l’encombrement qui est un sérieux problème dans le monde
maritime vu l’espace limité à bord, et aussi, par la même occasion, limiter le coût de l’installation tout
en ajoutant des nouvelles fonctionnalités comme la possibilité du contrôle à distance, l’enregistrement
des paramètres et la possibilité d’ajouter une routine d’asservissement gouvernée par la même carte.

Ainsi, la facilité de la programmation de la carte, nous permet-elle de régler des problèmes sans faire
appel au service d’un technicien ou d’un matériel spécialisé.

Promotion 2020
5

ABSTRACT

Today, electric motors are used more and more in the maritime sector (electric thrusters, pumps
...), and consequently, the need to control these machines is growing too. Admittedly, in the past
we have had recourse to the use of conventional variators, however this method poses problems
of size and cost.

To remedy these problems, we used a microcontroller which reproduces the function of a


conventional speed controller while reducing the overall dimensions, which is a serious problem
in the maritime sector given the limited space on board, also, limit equipment cost while adding
new features such as the possibility of remote control, recording of parameters and the possibility
of adding a control routine governed by the same microcontroller.

Thus, the ease of programming the card allows us to solve problems without calling on the service
of a technician or specialized equipment.

Promotion 2020
6

TABLES DES MATIERES

RAPPORT DE PROJET DE FIN D’ETUDES .................................................................................. 1


REMERCIEMENTS ............................................................................................................................. 2
DEDICACES ......................................................................................................................................... 3
RESUME ................................................................................................................................................ 4
ABSTRACT ........................................................................................................................................... 5
TABLES DES MATIERES .................................................................................................................. 6
LISTES DES FIGURES ....................................................................................................................... 7
LISTES DES TABLEAUX ................................................................................................................... 8
LISTES DES EQUATIONS ................................................................................................................. 9
LISTES DES ACRONYMES ............................................................................................................. 10
INTRODUCTION ............................................................................................................................... 11
CHAPITRE 1 : Introduction de la machine à courant continu ...................................................... 12
Section 1.1 : La machine à courant continu et ses équations : .......................................................... 13
Section 1.2 : Variation de la vitesse du MCC : ................................................................................. 15
CHAPITRE 2 : Introduction ARDUINO (3) .................................................................................... 18
Section 2.1 : Présentation des composant de la carte : ...................................................................... 19
Section 2.2 : Présentation du langage de programmation : ............................................................... 21
Section 2.3 : Présentation du logiciel utilisé : ................................................................................... 24
CHAPITRE 3 : Etude théorique ........................................................................................................ 27
Section 3.1 : Présentation des composants : ...................................................................................... 28
Section 3.2 : Présentation du montage : ............................................................................................ 29
Section 3.3 : Simulation : .................................................................................................................. 30
CHAPITRE 4 : Réalisation et résultats ............................................................................................. 34
Section 4.1 : Réalisation du montage sur logiciel : ........................................................................... 35
Section 4.2 : Variation de vitesse : .................................................................................................... 37
Conclusion ............................................................................................................................................ 41
PERSPECTIVE ................................................................................................................................... 42
BIBLIOGRAPHIE .............................................................................................................................. 43

Promotion 2020
7

LISTES DES FIGURES

Fig1 : Moteur à courant continu

Fig2 : Système de balais de la MCC

Fig3 : Bilan énergétique de la machine à courant continu

Fig4 : Quadrant de fonctionnement d’une machine à courant continu

Fig5 : Exemple d’une variation de vitesse de type Hacheur

Fig6 : Synoptique d’un variateur type Hacheur

Fig7 : Différents composants de la carte ARDUINO UNO

Fig8 : Microcontrôleur Atmega328

Fig9 : Langage Arduino

Fig10 : Logiciel Arduino IDE

Fig11 : Logiciel Proteus

Fig12 : Pull Down Resistor

Fig13 : Potentiomètre

Fig14 : Montage du projet

Fig15 : Simulation du projet

Fig16 : Montage du projet sur le logiciel

Fig17 : Les différents composants du circuit du logiciel

Fig18 : Chemin du code

Fig19 : Mémoire de l’Arduino émulée

Fig20 : Lancement de la simulation

Fig21 : PWM Duty Cycle 26%

Fig22 : PWM Duty Cycle 92%

Fig23 : Diagramme de vitesse en fonction du pourcentage du PMW

Fig24 : Diagramme de vitesse en fonction du couple

Promotion 2020
8

LISTES DES TABLEAUX

Tab1 : Type de variables du langage ARDUINO

Tab2 : Listes des symboles du langages Arduino

Promotion 2020
9

LISTES DES EQUATIONS

[1] : Couple du moteur à courant continu

[2] : La force électro motrice

[3] : Constante électrique

[4] : La force électro motrice si le flux est variable

[5] : La force électro motrice si le flux est contant

[6] : La puissance électromagnétique

[7] : La puissance électromagnétique

[8] : Le couple électromagnétique

[9] : La puissance absorbé

[10] : Les pertes par effet de joule au niveau de l’inducteur

[11] : Les pertes par effet de joule au niveau de l’induit

[12] : La puissance électromagnétique

[13] : La puissance du moteur lors d’un essai à vide

[14] : Les pertes mécaniques

[15] : La puissance utile du moteur

[16] : Le rendement du moteur

Promotion 2020
10

LISTES DES ACRONYMES

 MCC = Machine à courant continu

 K = Une constante

 φ : Flux électrique

 I = Le courant électrique

 E = La force électromagnétique en volt

 Ω = vitesse angulaire en rad/s

 φ : flux magnétique en Weber

 Tem = Couple électromagnétique en N.m

 Tu = Couple utile en N.m

 Pa = Puissance absorbé par le moteur en Watt

 PJE = Pertes par effet de joule au niveau de l’inducteur en Watt

 PJI = Pertes par effet de joule au niveau de l’induit en watt

 PEM = Pertes électromagnétiques en Watt

 Pc = Pertes collectives en Watt

 Pf = Pertes de fers en Watt

 Pu = Puissance utile disponible du moteur en Watt

 η = Le rendement du moteur

 MHz = Méga hertz

Promotion 2020
11

INTRODUCTION

Un variateur de vitesse est un équipement permettant de faire varier la


vitesse d’un moteur.

Les variateurs de vitesse sont utilisés dans des nombreux domaines dont
les systèmes de propulsion électrique des navires.
Les propulseurs électriques doivent offrir une manœuvrabilité précise en
mer (azipods) qui devient possible grâce aux variateurs de vitesse avec leurs
capacités de couple élevées et leurs performances rapides et précises.

Le contrôleur du variateur de vitesse est un composant électronique de


puissance à base de semi-conducteurs. Souvent, il est composé d’un circuit
intégré représenté par l’Arduino et de transistor haute puissance qui lie entre
le circuit de puissance du moteur et le circuit de contrôle de la carte.

Figure 1 : Moteur à courant continu

Promotion 2020
12

CHAPITRE 1 : Introduction de la
machine à courant continu

Promotion 2020
13

CHAPITRE 1 : Introduction de la machine à courant continu :


Section 1.1 : La machine à courant continu et ses équations :

Un moteur à courant continu est une machine électrique. Il s’agit d’un convertisseur
électromécanique d’où on place une spire susceptible de tourner autour d’un axe (AA’) dans
un champ magnétique constant (réalisé par des aimants ou un électroaimant parcouru par un
courant constant). Cette spire est parcourue par un courant continu.

Un système de balais alimente cette spire de telle sorte que le courant soit toujours dans le
même sens à droite ou à gauche de (AA’). Il s’exerce alors une force mécanique de Laplace
tendant à faire tourner la spire.

Figure 2 : Système de balais de la MCC

Le couple créé est proportionnel au courant : (1)

𝐂 = 𝐊. 𝛗. 𝐈 [1]

Promotion 2020
14

1.1.1) Constitution et principes physique :

Une machine électrique à courant continu est constituée :


D’un stator qui est à l’origine de la circulation d’un flux magnétique fixe créer soit par des
enroulements statoriques (bobinage) soit par des aimants permanents. Il est aussi appelé
inducteur en référence au fonctionnement en génératrice de cette machine.
D’un rotor bobiné. Les enroulements rotoriques sont aussi appelés enroulements d’induits, en
référence au fonctionnement en génératrice de cette machine.

1.1.2) La force électromagnétique FEM : (1)

L’inducteur crée le flux magnétique φ


L’induit (Rotor) est composé de N conducteur tourne d’une vitesse angulaire Ω. Alors :
𝑵. 𝛗 . Ω [2]
𝐄 =
𝟐𝝅

Si on pose :
𝐊 = 𝐍/𝟐𝛑 [3]

Cela implique :

𝐄 = 𝐊. 𝛗. Ω [4]

Si le flux est constant la f.é.m. induite E est proportionnelle à la vitesse de rotation


𝑬 = 𝑲. Ω [5]

1.1.3) Couple électromagnétique : (1)

Lorsqu’il circule une intensité I dans l’induit, la puissance électromagnétique est :


Pe=E.I [6]

Le rotor tourne avec une vitesse angulaire Ω en créant un couple électromagnétique tel que :

Pe=TemxΩ [7]

Avec :

Tem=K.φ.I [8]

1.1.4) Bilan énergétique : (1)


- Le moteur absorbe la puissance électrique :
Pa= U.I+u.i [9]

- Les pertes par effet de joule au niveau de l’inducteur :


PJE=u.i=r.i [10]

Promotion 2020
15

- Les pertes par effet de joule au niveau de l’induit :


PJI=R.I² [11]
- La puissance électromagnétique :
Pem=E.I=Pa-ƩPJ [12]
- Essai à vide :
P0=R.I²0+Pc [13]
Ainsi que les pertes mécaniques :
Pm= Pc-Pf [14]
- La puissance utile :
Pu=Pa-ƩPJ-Pc [15]
- Le rendement du moteur :
𝑷𝒖 𝑷𝒖 [16]
η= = 𝑷𝒖+𝒖.𝒊+𝑹.𝑰+𝑷𝒄
𝑷𝒂

Figure 3: Bilan énergétique de la machine à courant continu

Section 1.2 : Variation de la vitesse du MCC :

De nombreux systèmes industriels entraînés par des moteurs électriques utilisent la variation
de vitesse pour optimiser leur fonctionnement.

La vitesse de rotation Ω d’une machine à courant continu est proportionnelle à la tension


d’alimentation.

La variation de vitesse est une modification de la fréquence de rotation du moteur par


l’accélération ou décélération dans un temps donné.

1.2.1) Quadrant de fonctionnement du variateur de vitesse :

Deux paramètres définissent le fonctionnement des systèmes dans les moteurs sont le couple
et la vitesse.
Le couple dépend de la charge entrainée ou entrainante, le signe de la vitesse correspond au
sens de la rotation de la machine.

Promotion 2020
16

Selon le sens du couple et de la vitesse, on peut définir, dans un plan couple-vitesse, 4 zones
de fonctionnement caractéristiques (2) :

Figure 4: Quadrant de fonctionnement d'une machine à courant continu

1.2.2) Les différents variateurs de vitesse pour MCC (2) :

+ Type hacheur :

Un hacheur est un système électronique permettant de faire varier la vitesse d’un


moteur à courant continu en faisant varier la tension moyenne d’alimentation du
moteur. [3]

Exemple :

Valeur moyenne du signal :

Umot = αVcc α : rapport cyclique


α=Ton/Toff

Donc en réglant α=0,8 la


tension moyenne sera de
80V.

Le moteur va réagir
Figure 5: Exemple d’une
comme s’il était alimenté sous
variation de vitesse de
une tension continue de 80V.
type Hacheur

Promotion 2020
17

Synoptique d’un variateur type hacheur :

Figure 6: Synoptique d’un variateur type hacheur

 Redresseur : permet de transformer une tension alternative en tension


continue ondulée.
 Filtrage : Elimine les phénomènes d’ondulation de la tension en sortie du
redresseur.
 Récupération : Système permettant de transformer l’énergie mécanique lors
du freinage du moteur en énergie calorifique dans le cas où l’on utilise une
résistance de dissipation comme système de freinage. Ces systèmes de
récupération d’énergie assurent un freinage contrôlé du moteur.
 Hacheur : Permet de faire varier la tension moyenne du moteur donc la
vitesse.

Promotion 2020
18

CHAPITRE 2 : Introduction ARDUINO (3)

Promotion 2020
19

CHAPITRE 2 : INTRODUCTION ARDUINO (3) :

Section 2.1 : Présentation des composant de la carte :

Arduino est une marque qui couvre des cartes électroniques matériellement libres sur
lesquelles se trouve un microcontrôleur. (4)

La carte Arduino est notamment utilisée pour créer des effets spéciaux et des projections
lumineuses dans les boîtes, les escape Game, les jeux d’évasion en salle. On peut par exemple
projeter des formes brillantes sur un mur ou allumer à distance une lampe ultraviolette pour
faire peur ou attirer l’attention du joueur.

Basée sur ATMega328 cadencé à 16 MHz, la carte Arduino Uno nouvelle génération est high-
tech. Le boîtier se compose de composants visibles à la surface de la carte qui facilitent et
accélèrent son utilisation.

L’Atmega328 est un microcontrôleur monopuce créé par Atmel dans la famille megaAVR il a
une architecture de processeur RISC 8 bits modifié par HARVARD. (5)

La carte ARDUINO UNO se compose principalement de : (5)

Figure 7: Différents composants de la carte ARDUINO UNO

 Prise Jack :

- Permet de brancher une alimentation (pile, batterie, adaptateur, secteur)

-Connexion USB

Promotion 2020
20

 Connecteur USB :

Le port USB a deux actions :

-Alimenter la carte en énergie électrique (5V)

-Téléverser le programme dans la carte

Il suffit simplement de connecter la carte à un ordinateur à l’aide d’un


câble USB

 Microcontrôleur :

Permet de stocker le programme et de l’exécuter

 6 entrées analogique :

-Permet de brancher des capteurs et des détecteurs analogiques

-Ces six entrées peuvent admettre 1024 valeurs analogiques comprises


entre 0 et 5 Volts

 14 entrées et sorties numériques (digital) :

Deux actions des connecteurs :

-Brancher des actionneurs

-Brancher des détecteurs

 Un cristal à 16 MHz :

C’est horloge de l’Arduino, il cadence son fonctionnement.

 Un en-tête ICSP :

Permet à l’Arduino de communiquer avec des composants externes via le


protocole SPI (Serial Peripheral Interface)

 Un bouton de réinitialisation (Reset) :

Permet de réinitialiser la carte Arduino

- Microcontrôleur Atmega 328 : (6)

Promotion 2020
21

FLASH = mémoire programme de 32Ko


SRAM = données (volatiles) 2Ko
EEPROM = données (non volatiles) 1Ko

Digital I/O (entrées-sorties Tout Ou Rien) =


3 ports Port B, Port C, Port D (soit 23 broches en
tout I/O)

Timers/Counter : Timer0 et Timer2


(Comptage 8 bits), Timer1 (comptage
16bits

Fonctions : certaines broches peuvent avoir


plusieurs fonctions différentes, choisies par
programmation. Elles ont alors plusieurs noms
sur le brochage (voir ci-avant)

Par exemple, les broches PB1, PB2, PB3, PD3,


PD5, PD6 peuvent servir de sortie PWM (Pulse
Figure 8: Microcontrôleur Atmega328
Width Modulation), c’est-à-dire des sorties qui
joueront le rôle de sorties analogiques. Elles
correspondent aux broches des connecteurs 3,5,6,9,10 et 11.

PWM = 6 broches OC0A(PD6), OC0B(PD5), 0C1A(PB1), OC1B(PB2), OC2A(PB3), OC2B(PD3)

Analog to Digital Converter (résolution 10bits) = 6 entrées multiplexées ADC0(PC0) à ADC5(PC5)

Gestion bus I2C (TWI Two Wire Interface) = le bus est exploité via les broches SDA(PC5)
/SCL(PC4).
Port série (USART) = émission/réception série via les broches TXD(PD1) /RXD(PD0)

Comparateur Analogique = broches AIN0(PD6) et AIN1 (PD7) peut déclencher interruption

Watchdog Timer programmable.

Section 2.2 : Présentation du langage de programmation :

2.2.1) Syntaxe de langage :

La syntaxe d’un langage de programmation est l’ensemble des règles d’écritures liées à ce
langage. On va donc voir dans ce sous chapitre les règles qui régissent l’écriture du langage
Arduino.

Avec Arduino, nous devons utiliser un code minimal lorsque l’on crée un programme. Ce code
permet de diviser le programme que nous allons créer en deux grosses parties.

Promotion 2020
22

Figure 9 : Langage Arduino

Dans ce code se trouvent deux fonctions. Les fonctions sont en fait des portions de code : (7)

Cette fonction setup () est appelée une seule fois lorsque le programme commence. C’est
pourquoi c’est dans cette fonction que l’on va écrire le code qui n’a besoin d’être exécuté une
seule fois. On appelle cette fonction : « fonction d’initialisation ». On y retrouvera la mise en
place des différentes sorties et quelques autres réglages. C’est un peu le check-up de
démarrage.

Une fois que l’on a initialisé le programme il faut ensuite créer son « cœur », autrement dit le
programme en lui-même

C’est donc dans cette fonction loop () où l’on va écrire le contenu du programme. Il faut savoir
que cette fonction est appelée en permanence, c’est-à-dire qu’elle est exécutée une fois, puis
lorsque son exécution est terminée, on la réexécute et encore et encore. On parle de boucle
infinie.

2.2.2) Les instructions :

Les instructions sont des lignes de code qui disent au programme : « fait ceci, fait cela, … »

 Les points virgules :

Les points virgules terminent les instructions. Si par exemple je dis dans
mon programme : « appelle la fonction fairedemitour » je dois mettre un
point-virgule après l’appel de cette fonction.

Promotion 2020
23

 Les accolades :

Les accolades sont les « conteneurs » du code du programme. Elles sont


propres aux fonctions, aux conditions et aux boucles. Les instructions du
programme sont écrites à l’intérieur de ces accolades

 Les commentaires :

Ce sont des lignes de codes qui seront ignorées par le programme. Elles ne
servent en rien lors de l’exécution du programme.

 Les accents :

Il est formellement interdit de mettre des accents en programmation. Sauf


dans les commentaires.

2.2.3) Les variables :

Une variable est un nombre. Ce nombre est stocké dans un espace de la mémoire vive
(RAM) du microcontrôleur.

Le nom de variable accepte quasiment tous les caractères saufs :

 . (Le point)

 , (la virgule)

 é,à,ç,è (les accents)

Si on donne un nombre à notre programme, il ne sait pas si c’est une variable ou pas.
Il faut le lui indiquer. Pour cela, on donne un type aux variables.

Il existe une multitude de nombres : les nombres entiers, les nombres décimaux, …
C’est pour cela qu’il faut assigner une variable à un type. (8)

Type Type de nombre Valeur max Nombre sur Nombre


stocké x bits d’octets
Int Entier -32 768 à +32 767 16 2
Long Entier -2 147 483 648 à +2 32 4
147 483 647
Char Entier -128 à +127 8 1
Flat Décimale -3,4x1038 à +3,4x1038 32 4
Double Décimale -3,4x1038 à +3,4x1038 32 4
Tableau 1: Type de variables du langage ARDUINO

2.2.4) Les conditions :

C'est un choix que l'on fait entre plusieurs propositions. En informatique, les conditions
servent à tester des variables.

 Quelque symbole :

Promotion 2020
24

Symbole A quoi il sert Signification


== Ce symbole, composé de deux égales, permet de tester l'égalité entre deux variables ... est égale à ...
< Celui-ci teste l'infériorité d'une variable par rapport à une autre ...est inférieur à...
> Là c'est la supériorité d'une variable par rapport à une autre ...est supérieur à...
<= Teste l'infériorité ou l'égalité d'une variable par rapport à une autre ...est inférieur ou
égale à...
>= Teste la supériorité ou l'égalité d'une variable par rapport à une autre ...est supérieur ou
égal à...
!= Teste la différence entre deux variables ...est différent de...
Tableau 2 : Listes des symboles du langages Arduino

 If else :

if(/* contenu de la condition à tester */ )


{
//instructions à exécuter si la condition est vraie
}
else
{
// instructions à exécuter si la condition est fausse
}

 Switch :

Le switch, comme son nom l'indique, va tester la variable jusqu'à la fin des
valeurs qu'on lui aura données.

Section 2.3 : Présentation du logiciel utilisé :

Dans ce projet on utilise deux logiciels :

 Arduino IDE

 Proteus

I- Arduino IDE :

Promotion 2020
25

Figure 10 : Logiciel Arduino IDE

- Arduino IDE (Integrated Development Environment) est une application multiplateforme qui est
écrite dans des fonctions de C et C ++. Il est utilisé pour écrire et télécharger des programmes sur
des cartes compatibles Arduino, mais aussi, avec l’aide de cœurs tiers, d’autres cartes de
développement de fournisseurs. Il prend en charge les langages C et C ++ en utilisant des règles
spéciales de structuration de code.

Promotion 2020
26

II- Proteus :

Figure 11 : Logiciel Proteus

Proteus est actuellement la seule CAO électronique qui permet la conception d'un
système électronique complet et de le simuler. Il nous permet de simuler le circuit
électrique contrôlé par Arduino.

Proteus est un logiciel qui permet la simulation des programmes Arduino en temps
réel et accéder au différents pins de la carte ainsi qu’il permet de tester le code sans
avoir une carte Arduino réelle.

Promotion 2020
27

CHAPITRE 3 : Etude théorique

Promotion 2020
28

CHAPITRE 3 : Etude théorique du projet :


Section 3.1 : Présentation des composants :

Dans ce projet nous avons utilisés 3 principaux composants sont :

 Résistance de rappel (pull down resistor) :

Une résistance de rappel ou une résistance de tirage est une résistance


située entre la source d’alimentation et une ligne, et qui amène soit à l’état
bas (0V) soit à l’état haut (5V).

Les résistances de rappel sont normalement utilisées avec des sorties


numériques à collecteur ouvert ou lorsqu’il est indésirable de laisser une
ligne flottante dans un circuit. Par contre, elles augmentent la
consommation énergétique du circuit.

 Potentiomètre :

Un potentiomètre est un type de résistance variable à trois bornes dont


une est reliée à un curseur se déplaçant sur une piste résistante terminée
par les deux autres bornes. Ce système permet de recueillir, entre la borne
reliée au curseur et une des deux autres bornes, une tension qui dépend
de la position du curseur et de la tension à laquelle est soumise la
résistance.

Le potentiomètre est couramment employé dans les circuits


électroniques. Il est utilisé comme des transducteurs puisqu’il convertit
une tension il serve à varier la vitesse du moteur.

Figure 12 : Pull Down Resistor

Promotion 2020
29

Figure 13 : Potentiomètre

Section 3.2 : Présentation du montage :

Génération d’un signal PWM pour contrôler la MOSFET qui est responsable de réguler la haute
tension du circuit puissance qui sert à alimenter le moteur DC.

La MOSFET joue un rôle d’un interrupteur contrôlé par un circuit électrique, elle nous permet
de réguler la vitesse du moteur à courant continu.

Le signal PWM est contrôlé par l’Arduino suivant la consigne du signal d’entrée du
potentiomètre qui est alimenté par un courant continu de 5V pour nous livrer une tension de
0 à la tension d’alimentation du moteur (12V)

Cette tension est après interprétée par Arduino sous forme de pourcentage qui a son tour
contrôle le signal PWM de l’Arduino.

Promotion 2020
30

Figure 14 : Montage du projet

Section 3.3 : Simulation :

On peut simuler le montage avec le logiciel Proteus qui dispose d’une carte Arduino émulée
qui contrôle le moteur et affiche son état et sa vitesse sur un terminal virtuel.

L’oscilloscope nous permet de faire des mesures instantanées sur n’importe quel point du
montage, ceci nous permet de vérifier si l’Arduino fonctionne correctement.

On peut contrôler le bouton poussoir et le potentiomètre et s’assurer que le signal de sortie


change de l’Arduino envoie ces informations sur le terminal qui nous facilite la lecture de l’état
du signal génère.

Promotion 2020
31

Figure 15 : Simulation du projet

Promotion 2020
32

- Code Arduino :

 Partie initialisation (Setup) :

/*
Définitions des pins de l’Arduino
Pin 2 : Défini sur INPUT pour capturer l'état du bouton.
Pin 9 : Défini sur OUTPUT pour envoyer le signal PWM au transistor MosFET.
Pin A0 : Capture la tension entrante du potentiomètre.
*/
int onoff = 2;
int motor = 9;
int pot = A0;
//Définition d'une variable pour stocker la valeur du potentiomètre.
int potVal = 0;
//Définition d'une variable pour stocker la valeur du bouton poussoir.
int button = 0;
//Variable qui enregistre le dernier état du bouton poussoir.
int prevButton = 0;

void setup()
{
pinMode(onoff, INPUT);
pinMode(motor, OUTPUT);
Serial.begin(9600);
}

Promotion 2020
33

 Partie programme (Loop) :

void loop()
{
//Re-mappe les valeurs du potentiomètre de 0-1023 à 0-255.
potVal = map(analogRead(A0), 0, 1023, 0, 255);
// Permet de lire l'état du bouton poussoir.
button = digitalRead(onoff);

/*
Ecrire une fonction qui sert à mémoriser l'état du moteur et le
basculer quand on appuie sur le bouton poussoir.
*/
if (digitalRead(onoff) == HIGH)
{
if (prevButton == 0)
{
prevButton = 1;
DC = 1;
}
else
{
prevButton = 0;
DC = 0;
}
}
if (prevButton == 1)
{
analogWrite(motor, potVal);
}
else
{
analogWrite(motor, 0);
}

/*
Ecrire sur le moniteur série l'état du moteur.
*/
Serial.print("%_moteur: ");
Serial.print((potVal * 100) / 255);
Serial.print(" ,Etat moteur: ");
if (prevButton == 1)
{
Serial.println("Marche");
}
else
{
Serial.println("Arret");
}
}

Promotion 2020
34

CHAPITRE 4 : Réalisation et résultats

Promotion 2020
35

CHAPITRE 4 : Réalisation et résultats


Section 4.1 : Réalisation du montage sur logiciel :

Figure 16 : Montage du projet sur le logiciel

Pour réaliser le montage sur le logiciel Proteus on doit suivre les étapes suivantes :

1- Choisir les composants du circuit souhaité depuis la bibliothèque Proteus qui


comprend plusieurs composants avec leur numéro de série et leurs caractéristiques.

Promotion 2020
36

Figure 17 : Les différents composants du circuit du logiciel

2- Ecrire le code sur le logiciel Arduino IDE et le vérifier et le compiler, puis copier le
chemin du fichier compilé qui est un fichier « .hex » depuis le terminal de sortie du
logiciel.

Figure 18 : Chemin du code

3- Coller le chemin du fichier dans la mémoire de l’Arduino émulée

Promotion 2020
37

Figure 19 : Mémoire de l’Arduino émulée

4- Lancer la simulation en appuyant sur le bouton « Play » dans la barre inferieure du


logiciel Proteus :

Figure 20 :Lancement de la simulation

Section 4.2 : Variation de vitesse :

La modulation de largeur d’impulsion (PWM) est une technique couramment utilisé pour
synthétiser des signaux pseudo analogique à l’aide de circuits à fonctionnement tout ou rien
ou plus généralement discrets.

Promotion 2020
38

Le principe général est qu’en appliquant une succession rapide d’états discrets aves des ratios
de durée bien choisis, on peut obtenir en ne regardant que la valeur moyenne du signal
n’importe quelle valeur intermédiaire.

Généralement on utilise cette technique pour générer un signal à tension variable.

On va utiliser ce signal PWM pour contrôler la MOSFET qui sert à lier entre circuit de puissance
du moteur et la carte Arduino (à partir d’un signal 0à5V on a un signal de 0à12V).

Dans le schéma de puissance du moteur on a un générateur de 12V DC, pour avoir une tension
de 8V on doit régler le potentiomètre sur ‘’8/12=0.66 ‘’ c’est-à-dire durant une période T le
signal PWM doit être dans l’état « HIGH » pendant 0.66T et « LOW » pendant 0.33T

Figure 21 : PWM Duty cycle 26%

Promotion 2020
39

Figure 22 : Figure 22 : PWM Duty Cycle 92%

400

350

300

250
RPM

200

150

100

50

0
5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 100
%PWM

Figure 23: Diagramme de la vitesse en fonction du pourcentage de PMW

Promotion 2020
40

400

350

300
RPM 250

200

150

100

50

0
0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 100
TU

Figure 24 : Diagramme de vitesse en fonction du couple

Promotion 2020
41

Conclusion

Pour conclure, nous avons utilisé un signal PWM pour faciliter le contrôle du moteur à courant continu
à l’aide du MOSFET qui est lié à la carte Arduino et le moteur.

On a rencontré beaucoup de difficulté lors de la réalisation du montage sur le logiciel PROTEUS,


premièrement la simulation n’étant pas réel et ralentissement fréquent à cause du logiciel. On était
face à un nouveau langage on a pris beaucoup temps pour se familiariser avec le programme Proteus
et le langage Arduino.

La carte Arduino est largement disponible dans le marché, il est facile à programmer et dispose de
plusieurs fonctionnalités bien documenté sur le site « arduino.cc »

Le logiciel Proteus nous permet de simuler une carte Arduino sans avoir une carte physique simulée et
tester du circuit utilisant la carte Arduino.

Promotion 2020
42

PERSPECTIVE

L’utilisation de l’Arduino offre un avantage majeur : Elle permet de réduire la taille du variateur du
moteur à courant continu tout en ajoutant des fonctionnalités. Vu que nous nous dirigeons vers un
monde de plus en plus informatisé, la carte Arduino peut se connecter à Internet pour recevoir des
consignes de vitesse, elle peut aussi être programmée à distance pour ajouter des nouvelles
fonctionnalités (programme d’asservissement, enregistrement en cas de sinistres…).

L’utilisation de cette carte peut réduire la marge de l’erreur humaine en confiant la tâche de contrôle
de vitesse à la machine au lieu de l’être humain, et en cas de mauvais fonctionnement, elle peut
enregistrer et transmettre les paramètres qui précèdent le sinistre via Internet ou localement sur
l’ordinateur de la salle de contrôle.

Alors la carte Arduino nous permet d’ajouter des fonctionnalités tout en réduisant le coût et
l’encombrement.

Promotion 2020
43

BIBLIOGRAPHIE

1. Sincére, Fabrice. Electrotecnique.

2. Lycee versailles. http://www.lyc-rostand-mantes.ac-versailles.fr/.

3. Arduino . https://www.arduino.cc/reference/en.

4. Arduino uno . https://fr.wikipedia.org/wiki/Arduino.

5. La cartes arduino uno . https://www.orcas-maker.com/post/composants-arduino.

6. cottenceau, B. Carte ARDUINO UNO.

7. Nussey, John. Arduino pour les nuls.

8. Perrin, Lycee Jean. Langage arduino. [En ligne]


http://fbigratsti2d.free.fr/Docs/lelangagearduino.pdf.

Promotion 2020

Vous aimerez peut-être aussi