Vous êtes sur la page 1sur 1

Chapitre 8 

: Liquidation, déclaration et paiement de la TVA

I / Les différents régime d’imposition en matière de TVA

Il existe 3 types :

- Régime normal, V sup à 818 000€ et P/S sup à 247 000€, Tva due supérieur à 15 000€.
Déclaration de TVA (CA3) par mois ou par trimestre obligatoire
- Régime réel simplifié, CA HT inférieur à 818 000€ et celui sur les P/S inférieur à 247 000€ et
Tva due inférieur à 15 000€. Déclaration de TVA par an (CA12) + 2 acomptes basés N-1
- Franchise de TVA, CA HT inférieur à 85 500 € et celui sur les P/S inférieur 34 400€

Intérêt de passer à un régime supérieur

- Pour les franchises de TVA elles peuvent alors récupérer la TVA sur leurs achats qui sont
enregistrée en TTC. Celle qui réalisent des exportations et assimiler possibilité de déduire la
TVA sur achats sans collecter la TVA (opération exonérées) et bénéficier d’un crédit de TVA
- Pour le régime simplifié, l’option, de régime normal simplifie le paiement et la déclaration
de TVA.

II / Régime de TVA simplifié

TVA due = TVA collectée en N – TVA déductible ABS en N – TVA déductible sur immo en N

TVA de référence pour calculer les acomptes = TVA collectée N-1 – TVA déductible ABS.

- 1er acompte, en juillet N, 55% (TVA due en N-1 – TVA déductible) ne pas prendre immo
- 2ème acompte, en décembre N, 40 % (TVA due en N-1 – TVA déductible)

Solde de TVA à payer = TVA due – Acomptes versés

Sous sa responsabilité, le contribuable peut  :

- Diminuer, voire suspendre le 2ème acompte s’il estime que l’ensemble des versements qu’il
réalise est supérieur ou égal au montant de la taxe finalement due
- Diminuer le montant d’un acompte s’il estime que la taxe due à raison des opérations
réalisées au cours du semestre visé, après imputation de la taxe déductible aux titres des
immobilisations, est inférieure d’au moins 10% au montant de l’acompte correspondant

Lorsqu’un acompte est minoré, le montant mis à la charge du redevable est soumis à la majoration
de 5% des intérêts de retard

Remboursement de la TVA sur les immobilisations, les entreprises peuvent demander, à la fin du 1 er
semestre, le remboursement semestriel du crédit de TVA relatif aux biens constituant des
immobilisations dès lors qu’il atteint 760€. La TVA sur les acomptes ne s’impute pas sur les acomptes,
le paiement de ces derniers doit être effectué. Pour les investissements du 2 ème semestre, la TVA sur
les immobilisations ne peut en principe pas être récupérée avant la déclaration annuelle de
régulation

Vous aimerez peut-être aussi