Vous êtes sur la page 1sur 6

Chapitre V : capteurs de positions et déplacement

Le but de tout système de détection de position d'une pièce mobile est de donner une information à un autre
système pour que celui-ci puisse connaître la position absolue d'une cible par rapport à un détecteur (élément
sensible).

Au détecteur est associé une chaine mesure électronique de traitement du signal. Le tout forme, avec la cible,
le capteur de position.

C'est l'électronique (conditionneur) du capteur qui va nous donner le signal de sortie et donc l'information
concernant la position.

Un bon capteur de position, est donc un capteur qui enregistre la variation conséquente d'une grandeur,
lorsqu'une cible se déplace par rapport à un élément sensible, qui la traduit en une information exploitable
pour un utilisateur. Cette définition est applicable à tous les capteurs en général.

IV. 1 Principe utilisé

Ce sont des capteurs généralement basés sur la variation d’impédance d’un dipôle passif. La variation de la
grandeur physique à mesurer peut-être liée à :

• la variation de résistance (R en Ohm) d’une réactance ;


• la variation de capacité (C en F) d’un condensateur ;
• la variation d’inductance (L en H) d’une self.

IV.1.2 Capteurs de position résistifs

Ce type de capteur fonctionne par mesure d'une résistance. Du point de vue électrique nous sommes en
présence d'un pont diviseur résistif classique.

L'élément sensible est un rhéostat sur lequel un curseur est lié à la cible en mouvement dont on désire détecter
sa position.

La mesure d'une partie de la résistance du rhéostat donne la réponse du système, alors directement
proportionnelle à la position de la cible. Figure 1.

Cours capteur et techniques de mesure Master 1 Maintenance industrielles


Enseignant chargé de cours Mr S.ATROUNE 20
Chapitre V : capteurs de positions et déplacement

Figure 1 : Capteur de position à potentiomètre résistif

Selon la forme géométrique de la résistance fixe et donc du mouvement du curseur on distingue :

Le potentiomètre de déplacement rectiligne (figure 2.a)

𝑙
𝑅(𝑙 ) = 𝑅𝑛
𝐿
Le potentiomètre de déplacement angulaire (figure 2.b)

𝛼
𝑅(𝛼) = 𝛼𝑀 𝑅𝑛

Avec : αM < 360°

On désignera le déplacement du curseur par x, déplacement linéaire (x = l), déplacement angulaire (x = α).

Cours capteur et techniques de mesure Master 1 Maintenance industrielles


Enseignant chargé de cours Mr S.ATROUNE 21
Chapitre V : capteurs de positions et déplacement

APPLICATION
a

E (V) m L
x V
1

La longueur ab correspond à la longueur du rhéostat : L


La résistance de la position ab est : Rn
La longueur de la position bm est : x
La résistance de la position bm est Rl

En négligeant la résistance interne R de la source, montrons que la tension V est proportionnelle au


déplacement x qui est la distance parcourue par le curseur m.

Soit ρ la résistivité du fil constituant la résistance R n et S sa section :

𝜌𝐿 𝜌𝑋
𝑅𝑛 = Et 𝑅1 =
𝑆 𝑆

𝑅𝑛 𝐿 𝑅
= D’où R1= 𝐿𝑛 𝑋
𝑅1 𝑋

On a : v= 𝑅1 × 𝐼 (I : courant [A])

𝐸
𝐸 = 𝑅𝑛 × 𝐼 ⟹ 𝐼= en remplace I dans l’équation V :
𝑅𝑁
𝐸
𝑉 = 𝑅1 × 𝑅 en remplacement R1
𝑁
On aura :
𝑬
V= 𝑿
𝑳
Ce type de capteur est très simple de mise en œuvre, extrêmement linéaire mais présente un gros inconvénient :
1- le curseur est en contact direct avec le rhéostat, le capteur vieillit alors par usure mécanique.
2-Il est de plus très sensible aux bruits mécaniques (frottement sur le rhéostat) et à l'atmosphère ambiante
(humidité) à cause du contact électrique détecteur/cible.

Cours capteur et techniques de mesure Master 1 Maintenance industrielles


Enseignant chargé de cours Mr S.ATROUNE 22
Chapitre V : capteurs de positions et déplacement

IV.2 Capteurs de position capacitifs

Ce type de capteurs fonctionne par mesure d'une capacité entre deux surfaces. Soit les surfaces sont en
mouvement l'une par rapport à l'autre, le mouvement relatif étant lié à la cible ; soit elles sont fixes mais la
nature du diélectrique change par insertion d'une pièce liée à la cible Figure 2.

Pour le capteur de position linéaire, deux cylindres en mouvement relatif peuvent être utilisés. La capacité, du
Condensateur cylindrique ainsi réalisé est :

Avant le déplacement la capacité du condensateur cylindrique est :

2πεr
𝐶= ε l [μF]
ln(r2⁄r1) 0

Pour le déplacement L de l’objet (cible), l’armature mobile se retire de L et la capacité devient :

2πε
𝐶 = ln(r2⁄r ) ε0 (l − L) [μF]
r1

Figure 2 : capteur cylindrique linéaire à effet capacitif


Ou :
 𝜀𝑟 ∶ 𝑙𝑎 𝑝é𝑟𝑚é𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡é 𝑑𝑢 𝑚𝑎𝑡é𝑟𝑖𝑎𝑢;
 𝜀0 ∶ 𝑙𝑎 𝑝é𝑟𝑚𝑖𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡é 𝑑𝑒 𝑙′𝑎𝑖𝑟 = 8.85 x10-12 F/m ;
 l : la longueur du cylindre ;
 L : déplacement ;
 r1 et r2 rayon des deux capacités cylindriques ;

Pour le troisième cas, un condensateur plan, la capacité du condensateur est :

𝜀𝑟 𝜀0 𝑠
𝑐= [𝜇𝐹]
𝑑

Ou :
Cours capteur et techniques de mesure Master 1 Maintenance industrielles
Enseignant chargé de cours Mr S.ATROUNE 23
Chapitre V : capteurs de positions et déplacement

 𝜀0 ∶ 𝑙𝑎 𝑝é𝑟𝑚𝑖𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡é 𝑑𝑒 𝑙′𝑎𝑖𝑟 = 8.85 x10-12 F/m;


 𝜀𝑟 ∶ 𝑙𝑎 𝑝é𝑟𝑚é𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡é 𝑑𝑢 𝑚𝑎𝑡é𝑟𝑖𝑎𝑢;
 S : surface des armatures ;
 d : distance entre les deux armatures ;
Si l’objet lié à l’armature mobile se déplace de X, la capacité devient :

𝜀𝑟 𝜀0 𝑠
𝑐= [𝜇𝐹]
𝑑+𝑋

IV.3 Capteurs de position à variation d’inductances (Bobine à noyau plongeur) :

Ce type de capteur se compose d'une bobine dont l'inductance est mesurée à l'aide d'un signal alternatif.
L'impédance de cette bobine est sensible à l'environnement dans lequel elle se trouve et notamment à la présence
de pièces ferromagnétiques proches se déplaçant avec la cible.

Ce type de capteur est d'un fonctionnement assez simple. Un circuit magnétique se déplace aux alentours
d'une bobine ce qui a pour conséquence de modifier la réluctance (L) de la bobine et donc son impédance
figure 3.

Figure 3 : capteur de position à l’inductance variable

𝜇0
𝐿 = μr N 2 S [H]
𝑙

Ou :

 L : Inductance en henry
 μr : Constante magnétique effective du matériau magnétique
 μ0 : Constante magnétique =4𝜋x10-7 H.m-1.
 N : nombre de spires.
 S : section effective du noyau magnétique en mettre carrés m 2.
Cours capteur et techniques de mesure Master 1 Maintenance industrielles
Enseignant chargé de cours Mr S.ATROUNE 24
Chapitre V : capteurs de positions et déplacement

 l : longueur effective du noyau magnétique en mètre.

En général ces capteurs sont très sensibles à un mauvais positionnement des pièces. Ils présentent donc un
coût important du fait du soin à apporter à l'ajustement, et la précision de la mesure reste faible.

Cours capteur et techniques de mesure Master 1 Maintenance industrielles


Enseignant chargé de cours Mr S.ATROUNE 25

Vous aimerez peut-être aussi