Vous êtes sur la page 1sur 20

REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

CHAPITRE 7.1.2. TOPOGRAPHIE

Page 1/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

CHAPITRE 7.1.2. TOPOGRAPHIE................................................................................... 1

7.1.2.1 - ETABLISSEMENT DE CANEVAS D'ENSEMBLE PLANIMETRIQUES ET


ALTIMETRIQUES ............................................................................................................ 5

7.1.2.1.1 - OBJET......................................................................................................... 5

7.1.2.1.2 - ETABLISSEMENT DES CANEVAS D'ENSEMBLE PLANIMÉTRIQUES .... 5

7.1.2.1.2.1. Consistance......................................................................................... 5

7.1.2.1.2.2. Déroulement des opérations ............................................................... 5

7.1.2.1.2.2.1. Etablissement du projet ................................................................ 5

7.1.2.1.2.2.2. Matérialisation des points.............................................................. 7

7.1.2.1.2.2.3. Exécution des mesures................................................................. 7

7.1.2.1.2.2.4. Exécution des calculs ................................................................... 7

7.1.2.1.2.3. Documents à établir............................................................................. 8

7.1.2.1.2.4. Précision.............................................................................................. 8

7.1.2.1.3 - ETABLISSEMENT DES CANEVAS ALTIMETRIQUES............................... 8

7.1.2.1.3.1. Consistance......................................................................................... 8

7.1.2.1.3.2. Déroulement des opérations ............................................................... 9

7.1.2.1.3.2.1. Etablissement du projet ................................................................ 9

7.1.2.1.3.2.2. Matérialisation des points.............................................................. 9

7.1.2.1.3.2.3. Exécution des mesures................................................................. 9

7.1.2.1.3.2.4. Exécution des calculs ................................................................... 9

7.1.2.1.3.3. Documents à établir........................................................................... 10

7.1.2.1.3.4. Précision............................................................................................ 10

7.1.2.2 - REALISATION DE PHOTOGRAPHIES AERIENNES VERTICALES


STEREOSCOPIQUES ................................................................................................... 11

Page 2/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.2.1 - OBJET....................................................................................................... 11

7.1.2.2.2 - DOCUMENTS À ÉTABLIR ........................................................................ 11

7.1.2.2.3 - AUTO CONTRÔLE DES TRAVAUX ......................................................... 12

7.1.2.3 - ETABLISSEMENT DES PLANS TOPOGRAPHIQUES A L'ECHELLE DU


1/1000 ............................................................................................................................ 13

7.1.2.3.1 - OBJET....................................................................................................... 13

7.1.2.3.2 - REALISATION DU PLAN TOPOGRAPHIQUE.......................................... 13

7.1.2.3.2.1. Consistance....................................................................................... 13

7.1.2.3.2.2. Supports des plans à établir .............................................................. 14

7.1.2.3.2.3. Précision............................................................................................ 15

7.1.2.3.3 - MODÉLISATION DU TERRAIN ................................................................ 15

7.1.2.3.3.1. Consistance....................................................................................... 15

7.1.2.3.3.2. Forme et contenu des fichiers ........................................................... 16

7.1.2.3.3.3. Structure des fichiers......................................................................... 16

7.1.2.4 - IMPLANTATION ET RECOLEMENT DES OUVRAGES D'ART ...................... 16

7.1.2.4.1 - OBJET....................................................................................................... 16

7.1.2.4.2 - DOCUMENTATION NÉCESSAIRE À L'IMPLANTATION ......................... 17

7.1.2.4.3 - CONSISTANCE DES TRAVAUX .............................................................. 17

7.1.2.4.4 - PRÉCISION............................................................................................... 18

7.1.2.5 - ETABLISSEMENT DE CANEVAS ALTIMETRIQUE SUR LA PLATE-FORME 18

7.1.2.5.1 - OBJET....................................................................................................... 18

7.1.2.5.2 - DOCUMENTATION NÉCESSAIRE........................................................... 18

7.1.2.5.3 - CONSISTANCE DES TRAVAUX .............................................................. 18

7.1.2.5.4 - PRÉCISION............................................................................................... 19

7.1.2.6 - RECEPTION ALTIMETRIQUE ET PLANIMETRIQUE DES TERRASSEMENTS


....................................................................................................................................... 19

Page 3/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.6.1 - OBJET....................................................................................................... 19

7.1.2.6.2 - DOCUMENTATION NÉCESSAIRE AU CONTRÔLE ................................ 19

7.1.2.6.3 - CONSISTANCE DES TRAVAUX .............................................................. 20

7.1.2.6.4 - PRÉCISION............................................................................................... 20

Page 4/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.1 - ETABLISSEMENT DE CANEVAS D'ENSEMBLE PLANIMETRIQUES ET


ALTIMETRIQUES

7.1.2.1.1 - OBJET

Le présent chapitre a pour objet de définir les conditions d'établissement des canevas
d'ensemble planimétriques et des canevas altimétriques destinés à servir de base aux
opérations topographiques des travaux de Génie Civil. Ces canevas seront réutilisés pour
la mise en place des équipements ferroviaires.

Les canevas planimétriques sont constitués de points principaux pour la phase d'avant-
projet et de points secondaires pour la phase travaux.

7.1.2.1.2 - ETABLISSEMENT DES CANEVAS D'ENSEMBLE PLANIMÉTRIQUES

7.1.2.1.2.1. Consistance

Il s'agit de réaliser un réseau de points matérialisés par des bornes ou des repères stables
et pérennes. Ces points devront être conservés jusqu'à la mise en service de la ligne.

Les points des canevas principaux sont déterminés en coordonnées avec rattachement au
système de projection et au réseau géodésique national.

7.1.2.1.2.2. Déroulement des opérations

7.1.2.1.2.2.1. Etablissement du projet

Après acquisition et reconnaissance détaillée des points géodésiques nationaux, le


Titulaire établit un projet au 1:25 000 pour les points principaux et 1:5 000 pour les points
secondaires comportant :

- l'emplacement des points d'appui,

- l'emplacement des points nouveaux,

Page 5/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

- les liaisons prévues (intervisibilité entre points nouveaux, visées possibles sur les
références).

Ce projet est établi en observant les règles suivantes :

Densité :

Les points principaux sont distants les uns des autres, au moins de 0,5 km et au plus de
1,5 km. Ils sont organisés en réseau maillé, s'il s'agit d'une zone localisée ou suivant un
cheminement directeur dans le cas de chantier linéaire. Les sommets de ce cheminement
doivent être situés à moins de 500 m de l'axe du projet.

Les points géodésiques, font partie de l'ensemble des points principaux.

Les points secondaires sont distants les uns des autres au moins de 200 m et au plus de
350 m. Ils densifient l'ensemble des points principaux à l'intérieur ou à proximité immédiate
de la zone intéressée.

Choix des points:

- Les points doivent répondre aux critères suivants :

∗ être mis en place sur un terrain stable,

∗ être accessibles de préférence en véhicule automobile,

∗ être stationnables par méthode optique ou GPS,

∗ être observables des points encadrants sans matériel spécialisé (tripodes


.....)

∗ avoir une position facilitant leur conservation et notamment hors des zones
de travaux futurs,

∗ permettre des visées sur les références,

∗ éviter les visées rasantes,

∗ être situés de préférence sur le domaine public. Dans le cas contraire, le


Titulaire fera son affaire des autorisations nécessaires,

∗ satisfaire aux règles de sécurité.

Détermination :

Quelle que soit la méthode utilisée (optique ou G.P.S.), la détermination des points par
rapport aux référentiels doit respecter les précisions demandées au paragraphe 7.1.2.1.2.4

Page 6/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

Le rattachement planimétrique doit respecter la densité de 1 point géodésique tous les 10


km environ.

Seuls les points de nivellement proches du projet peuvent être utilisés. L’utilisation de
station permanente G.P.S. pour le canevas principal est autorisée à condition de respecter
les précisions demandées.

La détermination des points secondaires du canevas d'ensemble est réalisée à partir de


mesures entre les points secondaires et les points principaux ou des points appartenant à
au réseau géodésique et de nivellement national qui ont été utilisés et recalculés lors de la
détermination du canevas principal.

Compte tenu des précisions demandées, il est fortement conseillé de déterminer les points
principaux par méthode G.P.S., en post-traitement.

7.1.2.1.2.2.2. Matérialisation des points

Le Titulaire procède à la matérialisation des points par des bornes ou repères d'un modèle
stable et pérenne.

Pour chaque point, une fiche signalétique est établie. Elle comporte un schéma et une
identification unique.

7.1.2.1.2.2.3. Exécution des mesures

Les mesures sont exécutées avec les instruments et selon une méthode qui permettent de
respecter les précisions imposées pour la détermination des points.

Pour les mesures G.P.S., il doit converger ou diverger au moins 3 vecteurs de chaque
point nouveau dont deux provenant des points encadrants.

Les conditions d'observations respectent les règles nationales et les normes


internationales.

7.1.2.1.2.2.4. Exécution des calculs

Les points principaux et les points secondaires du canevas doivent être calculés de
manière à respecter les précisions demandées.

Le Titulaire doit conserver l'ensemble des données permettant de contrôler l'exactitude et


la précision des résultats.

Pour assurer l'homogénéité du canevas dans les zones de raccordement au réseau


ferroviaire existant, le Titulaire se rapprochera de la SNTF afin de connaître les
démarches à suivre.

Page 7/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.1.2.3. Documents à établir

Les documents ci-dessous sont à produire :

- les répertoires des points géodésiques utilisés et éventuellement les documents


relatifs aux canevas existants,

- un dossier comprenant les plans au 1:25 000 et 1:5 000 avec la position et la
désignation des points d'appui et des points nouveaux ainsi que les fiches
signalétiques, renseignées d'un croquis de repérage, de la dénomination du point
et de ses coordonnées.

- un dossier de calcul comprenant les états de calcul et la précision des points


déterminés, un rapport sur la conduite des opérations mentionnant l'état de
conservation des points d'appui.

7.1.2.1.2.4. Précision

La précision relative entre les nouveaux points du canevas principal, est de +/-5 mm +1
ppm.

La précision absolue des nouveaux points du canevas principal est de +/- 1cm + 1 ppm.

La précision relative entre les points nouveaux du canevas secondaire est de +/-3 mm + 1
ppm

La précision absolue des nouveaux points du canevas secondaire par rapport au canevas
planimétrique principal est de +/- 5 mm + 1 ppm.

7.1.2.1.3 - ETABLISSEMENT DES CANEVAS ALTIMETRIQUES

7.1.2.1.3.1. Consistance

Le travail consiste à déterminer les altitudes de repères fixes dans le référentiel du


Nivellement Général national utilisé par l'Institut National de Cartographie.

Les repères de nivellement constituant le canevas altimétrique sont déterminés par


nivellement de haute précision.

Ils comprennent :

Page 8/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

- les repères de nivellement nationaux,

- éventuellement des points principaux du canevas planimétrique lorsqu'ils ont été


matérialisés par un dispositif suffisamment stable,

- des points nouveaux.

7.1.2.1.3.2. Déroulement des opérations

7.1.2.1.3.2.1. Etablissement du projet

Après acquisition et reconnaissance des repères du service géographique national le


Titulaire établit un projet d'implantation des points principaux du canevas altimétrique sur
une carte au 1:25 000 en respectant les règles suivantes :

- tout détail de la zone à équiper doit se trouver à une distance inférieure à 400 m
du point principal du canevas altimétrique,

- les points doivent être choisis en des emplacements offrant une garantie de
stabilité et permettant une conservation maximale pendant toute la durée du
projet,

- la densité est d'environ 1 point tous les 500 mètres.

7.1.2.1.3.2.2. Matérialisation des points

Le Titulaire procède à la matérialisation des points par des bornes ou repères stables et
pérennes.

Il établit pour chaque point une fiche signalétique comprenant un schéma et une
identification unique.

Lorsqu'il s'agit d'un point du canevas planimétrique, la fiche signalétique de celui-ci est
seulement complétée ultérieurement par indication de l'altitude.

7.1.2.1.3.2.3. Exécution des mesures

Les altitudes des points principaux sont déterminées par nivellement direct suivant une
méthodologie qui garantit les précisions demandées au paragraphe 7.1.2.1.3.4.

7.1.2.1.3.2.4. Exécution des calculs

Page 9/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

Les calculs des altitudes des points principaux doivent faire apparaître l'ensemble des
contrôles permettant d'obtenir les précisions demandées dans le paragraphe 7.1.2.3.4.
Ces données peuvent être consultables à tout moment par la SNTF.

7.1.2.1.3.3. Documents à établir

Les documents ci-dessous sont à produire :

- les extraits des répertoires des repères de nivellement du Service Géographique


national utilisés,

- l'extrait de cartes aux 1 :25 000, avec la position des points principaux,

- les fiches signalétiques des points nouveaux,

- l'ensemble des documents permettant de contrôler l'exactitude et la précision des


points,

- un rapport sur la conduite des opérations.

7.1.2.1.3.4. Précision

Les précisions pour un nivellement direct de haute précision sont :

- la précision relative entre les nouveaux points du canevas principal, est de +/- 2
mm,

- la précision absolue des nouveaux points du canevas principal, est de


+/- 2 mm L . où L = longueur du cheminement en km.

Lorsque les altitudes des repères du service géographique ne permettent pas de respecter

cette tolérance, la conduite à tenir est à définir en accord avec la SNTF.

Page 10/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.2 - REALISATION DE PHOTOGRAPHIES AERIENNES VERTICALES


STEREOSCOPIQUES

7.1.2.2.1 - OBJET

Le présent chapitre a pour objet de définir les conditions de réalisations de photographies


aériennes verticales stéréoscopiques comprenant

- une prise de vues sur émulsion panchromatique et sur clichés 23 x 23 cm dont


l'exploitation dans un appareil de restitution doit permettre de produire un plan à
grande échelle.

∗ Pour les plans photogrammétriques dont l'échelle de représentation est le


1:1000 (prise de vues au 1:4 000) la classe de précision totale est de 0,10 m
(classe de précision planimétrique et classe de précision altimétrique).

∗ Pour les plans photogrammétriques dont l'échelle de représentation est le


1:5000 (prise de vues au 1:20 000) la classe de précision totale est de 0,50
m (classe de précision planimétrique et classe de précision altimétrique).

- éventuellement une prise de vues associées sur émulsion infrarouge couleur


ayant pour but une photo-interprétation.

La zone à photographier couvrira l'ensemble des besoins nécessaires à la réalisation du


projet : LGV, raccordements, rétablissements des réseaux, mesures environnementales,
etc...

Les variantes consistant en l’utilisation de caméra numérique est envisageable après


accord de la SNTF sous réserve de présenter un mémoire descriptif de la méthodologie.

7.1.2.2.2 - DOCUMENTS À ÉTABLIR

Les documents ci-dessous sont à produire :

- le certificat de calibration de la chambre utilisée pour la prise de vues sur émulsion


panchromatique, datant de moins de 4 ans,

- les fiches de contrôle de conformité de la chambre et de renseignements


complémentaires concernant les supports et produits utilisés pour le
développement,

- le plan de vol avec l'indication des recouvrements longitudinaux et latéraux des

Page 11/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

clichés,

- le tableau d'assemblage de la mission aérienne effectivement réalisée et indiquant


notamment :

∗ les dates et heures des prises de vues,

∗ les altitudes moyennes de vol au-dessus du niveau de la mer,

∗ l'échelle moyenne des clichés,

∗ les centres des clichés et leurs numéros.

Ce tableau sera présenté sur un fond de carte à l'échelle du 1:25 000

- le rapport de vol donnant des renseignements sur les conditions météorologiques


(température au sol et à l'altitude de vol, direction et vitesse du vent) et sur le
déroulement des opérations (fonctionnement du matériel, difficultés rencontrées).

7.1.2.2.3 - AUTO CONTRÔLE DES TRAVAUX

Tous les travaux réalisés doivent être vérifiés et validés. Tous les résultats de ces
contrôles sont consignés et concernent :

- la conformité de la chambre calibrée,

- les renseignements complémentaires sur les films et les travaux de laboratoire,

- le contrôle des clichés et des contre types polyester.

Page 12/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.3 - ETABLISSEMENT DES PLANS TOPOGRAPHIQUES A L'ECHELLE DU


1/1000

7.1.2.3.1 - OBJET

Le présent chapitre a pour objet de définir les conditions de réalisation de plans


topographiques, à l'échelle du 1:5 000 et 1:1 000, par restitution photogrammétrique
comprenant :

- l'établissement d'un canevas nécessaire au calage des stéréomodèles,

- la restitution des éléments nécessaires à la rédaction de la stéréominute,

- les travaux topographiques à exécuter au sol pour le "complètement" des


éléments non saisis à partir des clichés et éventuellement le lever des points à
définir numériquement,

- l'établissement, sous un système informatique de DAO-CAO, du plan définitif,

- l'établissement d'un modèle numérique de terrain sur support informatique.

Ces plans topographiques utilisés pour l'établissement du projet seront également remis à
la SNTF pour établir les documents nécessaires à l’acquisition des emprises foncières.

7.1.2.3.2 - REALISATION DU PLAN TOPOGRAPHIQUE

7.1.2.3.2.1. Consistance

Le travail consiste à réaliser un plan topographique, sur système informatique CAO-DAO,


suivant le découpage des planches d'études adopté par le Titulaire.

Les différents éléments du dessin définis en 3D sont placés dans des couches de plan
identiques pour l'ensemble du projet.

Le plan définitif doit faire apparaître:

a) En planimétrie, tous les détails nécessaires à la représentation du terrain,

Page 13/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

b) En altimétrie, les courbes de niveau et les points cotés,

c) Les renseignements complémentaires suivants :

∗ les limites administratives, tous les détails nécessaires à la représentation du


terrain,

∗ le nom des lieux-dits,

∗ le nom des oueds, ruisseaux et canaux,

∗ le nom et le numéro des autoroutes et des routes nationales,


départementales et communales, ainsi que la nature du revêtement des
toutes ces voies,

∗ la destination des terrains (terre, prairie, friche..) et l'indication des cultures


spécialisées (bois, vignes, vergers ...) par leurs signes conventionnels,

∗ les lignes aériennes et leurs supports avec indication du voltage dans le cas
des lignes électrique,

∗ les ouvrages souterrains et les diverses canalisations souterraines,

∗ la désignation des immeubles figurés sur le plan, leur nature et le nombre de


niveaux,

∗ les sommets de la polygonale de précision et les repères de nivellement,

∗ la flèche donnant la direction du Nord,

∗ le quadrillage décimétrique avec indication des coordonnées X et Y,

∗ le cartouche et le schéma de situation des planches et des clichés.

7.1.2.3.2.2. Supports des plans à établir

Les supports ci-dessous sont à produire :

- fichiers informatiques de la cartographie CAO-DAO de type .DXF ou .DWG


compatibles avec la dernière version d’Autocad,

- fichiers M.N.T. (Modélisation Numérique du Terrain) définis au paragraphe


7.1.2.3.3 ci-dessous.

Page 14/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.3.2.3. Précision

L’écart admis entre la mesure faite sur le terrain et la mesure faite sur le plan est:

- en planimétrie : T = 0,04 + (60 ⋅ EC ⋅ 10 −6 ) 2

avec :

∗ T : tolérance en mètres.

∗ Ec : facteur d'échelle des clichés.

- en altimétrie pour les points cotés: T = H/2350


avec H : hauteur de vol au-dessus du sol en mètres.

- en altimétrie pour un point interpolé à partir des courbes de niveau:


T = H/2350 x (1 + 2 x tg p)
avec H : hauteur de vol au-dessus du sol en mètres
p : angle de pente du terrain

7.1.2.3.3 - MODÉLISATION DU TERRAIN

7.1.2.3.3.1. Consistance

Le travail consiste à confectionner un fichier informatique de points connus en X, Y, Z afin


de réaliser un modelé tridimensionnel du terrain naturel.

Ces données sont issues de la restitution photogrammétrique et des levés


complémentaires. Chaque fichier informatique correspond à une seule planche de plan
levé, complété d'un recouvrement à chaque extrémité des planches contigües.

Les données topographiques sont composées:

- de points isolés (semis de points),

- de toutes lignes topographiques caractérisant les accidents de terrain (rupture de


pente, thalwegs, lignes de crêtes, contours, bassins ...).

Les données cartographiques (limites de communes, axe de routes, chemins, rivières,


lignes électriques, bâtiments) sont mentionnées avec un libellé.

Page 15/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.3.3.2. Forme et contenu des fichiers

Les fichiers sont réalisés sous forme ASCII, compatibles PC, en 80 caractères maximum.
Les enregistrements sont constitués de données alphanumériques en majuscules.

Les fichiers sont constitués de la façon suivante:

- d'une identification correspondant à la planche topographique,

- d'un commentaire libre,

- d'une orientation de la planche topographique,

- des points (terrestres ou photogrammétriques) avec les numéros et les


coordonnées X, Y, Z,

- des lignes avec les codes et les labels, et les numéros de points correspondants.

7.1.2.3.3.3. Structure des fichiers

Le Titulaire définira une structure de fichier exploitable par les autres intervenants sur le
projet : gérants du réseau ferroviaire existant, des concessionnaires de réseaux, etc.

7.1.2.4 - IMPLANTATION ET RECOLEMENT DES OUVRAGES D'ART

7.1.2.4.1 - OBJET

Le travail consiste à implanter et à vérifier les axes des ouvrages sur le terrain définis par: -
la position du point W (intersection de l'axe du projet et de l'axe de la voirie traversée),

- la tangente au projet en W (WU),

- la tangente de l'axe de la voirie (WV),

ainsi que tous les points caractéristiques des ouvrages et en particulier les axes des
appuis.

Page 16/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.4.2 - DOCUMENTATION NÉCESSAIRE À L'IMPLANTATION

Les documents sont énumérés ci-après :

- canevas de polygonale secondaire comportant le plan de situation de l'ouvrage au


1:5 000 et les fiches signalétiques des bornes correspondantes.

- canevas de base altimétrique.

- plan d'implantation de l'ouvrage visé bon pour exécution avec les coordonnées
des points U, V, W ou des axes de tous les appuis pour les viaducs, dans le
système de projection national.

- procédure topographique d'implantation avec mode opératoire, type d'appareils


utilisés, schéma de l'implantation, calcul des points implantés.

7.1.2.4.3 - CONSISTANCE DES TRAVAUX

La consistance des travaux est la suivante :

- contrôle des coordonnées du point W en effectuant un rabattement de ce point sur


l'axe du projet.

- implantation des points caractéristiques avec rejets et des axes des ouvrages sur
le terrain :

∗ les points U, V, W pour un Pont route (Pro) simple (1 seule travée) ou un


Pont rail (Pra) type "pont cadre",

∗ les axes de tous les appuis, et plus particulièrement les rejets de ces axes
qui devront être pérennes.

- contrôle des points implantés sur le terrain.

- réception planimétrique des ouvrages d'Art avec en particulier la détermination du


gabarit (projection des points sur l'axe du projet).

- réception altimétrique des tabliers des PRa et viaducs, et des sous-poutres des Pro.

Un repère de nivellement sera scellé à proximité de l'ouvrage afin de servir de référence


pendant toute sa construction. Ce point sera déterminé à partir des 2 repères les plus
proches de la maille de nivellement. ( Tolérance = 4mm 2 )

Page 17/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.4.4 - PRÉCISION

La tolérance sur les points contrôlés doit être de :

± 30 mm en planimétrie

± 10 mm en altimétrie

Pour chaque contrôle topographique d'implantation des ouvrages d'art, un procès verbal
sera établi et cosigné par le Titulaire.

7.1.2.5 - ETABLISSEMENT DE CANEVAS ALTIMETRIQUE SUR LA PLATE-FORME

7.1.2.5.1 - OBJET

Le travail consiste à réaliser une maille de nivellement sur la plate-forme, sur l'ensemble
du projet afin d'effectuer les réceptions altimétriques des structures d'assises.

7.1.2.5.2 - DOCUMENTATION NÉCESSAIRE

- le canevas de base altimétrique,

- le plan de situation au 1:5 000 des repères altimétriques,

- les fiches signalétiques des repères.

7.1.2.5.3 - CONSISTANCE DES TRAVAUX

La maille de nivellement sera constituée de repères en inox scellés sur chaque ouvrage
d'art :

- rivets (axe vertical) sur les PRa,

- consoles (axe horizontal) sur les piles des Pro.

Un deuxième repère identique sera scellé sur les ouvrages d'une longueur supérieure à
100 m.

Si la distance entre deux ouvrages est > à 800 m, un deuxième repère intermédiaire sera
implanté sur un massif béton.
Page 18/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

L'altitude de chaque repère sera déterminée à partir des deux repères encadrant les plus
proches de la maille de nivellement.

Le nivellement sera effectué soit en cheminement double, soit en cheminement simple


aller et retour.

7.1.2.5.4 - PRÉCISION

La tolérance T est définie par :


T = 4 9 L + L ² si n ≤ 16 ou T = 9 N + si n ≥ 16
16

Avec : n = nombre de dénivelées/km

N = nombre total de dénivelées du cheminement

L = longueur du cheminement exprimée en km.

7.1.2.6 - RECEPTION ALTIMETRIQUE ET PLANIMETRIQUE DES


TERRASSEMENTS

7.1.2.6.1 - OBJET

Le travail consiste à contrôler les entrées en terre des terrassements (intersection par
profils du projet et du terrain naturel), et l'altimétrie des structures d'assises.

7.1.2.6.2 - DOCUMENTATION NÉCESSAIRE AU CONTRÔLE

Les documents à produire sont les suivants :

- tracé de l'axe de l'entrevoie (point P) et des axes des voies dans les
raccordements.

- profils d'études visés bon pour exécution.

Page 19/20
REFERENTIEL TECHNIQUE 16/12/2005

Chapitre 7.1.2 – Topographie Version 1

7.1.2.6.3 - CONSISTANCE DES TRAVAUX

Les entrées en terre implantées par profil font l’objet d’un relevé tous les 20 m sur le
terrain, leurs positions sont comparées par rapport aux profils théoriques.

La réception géométrique de la plate-forme comprend :

- le contrôle de la position de l'axe du projet :

∗ le nivellement de l'arase terrassement, de la couche de forme et de la sous-


couche sur 4 points situés à 1,50 m et 4,50 m de part et d'autre de l'axe, pour
les plates-formes à double voie, et des points situées à 0,75 m et 1,50 m
pour les plates-formes à voie unique,

- le contrôle de la largeur de la 1/2 plate-forme, ainsi que les pentes transversales


de chaque profil.

Le relevé des profils est effectué tous les 20 m et à chaque point singulier de la plate-
forme.

7.1.2.6.4 - PRÉCISION

Les tolérances applicables aux différentes couches d'assises sont définies dans les
articles correspondants du chapitre 7 Ouvrages en terre pour plate-formes ferroviaires.

Page 20/20

Vous aimerez peut-être aussi