Vous êtes sur la page 1sur 25

BIBLIOGRAPHIES AGRÉGATION

2019-2020
ÉCRIT

2e épreuve

LA REPRÉSENTATION
Cours de Jocelyn BENOIST (S1), David LAPOUJADE (S2), Marie GARRAU (S2)

Jocelyn BENOIST (S1)


En ce qui concerne le thème au programme (« La représentation »), la bibliographie serait
considérable et non maniable, le problème traversant l'ensemble de la philosophie moderne.
Jocelyn Benoist recommande d'éviter la dispersion et de se concentrer sur le corpus kantien - les trois
Critiques - qui constitue très largement le lieu de définition du problème.
Dans le cours, qui sera consacré en grande partie aux critiques de la représentation dans la
philosophie contemporaine ainsi qu'aux retours et à la résilience de cette notion, il sera fait usage d'un
côté de Heidegger - notamment le cours sur Nietzsche - et de l'autre de Frege et de Wittgenstein.
D'autre part un certain nombre d'usages actuels positifs de la notion de représentation, notamment en
philosophie de l'esprit (Fodor par exemple), seront considérés. Les références seront données au fur
et à mesure.
En ce qui concerne le versant généalogique de l'enquête, on passera par ces lieux classiques : Duns
Scot, Descartes, Leibniz, en essayant de distinguer ce qui est représentation et ce qui ne l'est pas.

Philosophie politique
Marie Garrau (S2)
1. Textes classiques
▪ Pascal, Pensées, 82-44.

▪ Hobbes, Léviathan, trad. Tricaud, Paris, Dalloz, 1999. Chap. XVI, XVII.
+ Philippe Crignon, De l’incarnation à la représentation. L’ontologie politique de Thomas
Hobbes, Paris, Classiques Garnier, 2015.
▪ John Locke, Second Traité du Gouvernement, trad. Jean-Fabien Spitz, Paris, PUF,
notamment chap. 13.

▪ Rousseau, Contrat Social, Paris, GF, en particulier Livre III, chap. 15.

Page 1 - Ce document sera complété ultérieurement


▪ Rousseau, Considérations sur le gouvernement de Pologne, notamment chap. 7.
+ Philippe Crignon, « La critique de la représentation politique chez Rousseau », Les Études
Philosophiques, 2007/4, n° 83.

▪ Alexander Hamilton, James Madison, John Jay, Le Fédéraliste, Paris, Classiques Garnier, en
particulier chap. 10.

▪ Constant, De la liberté des Anciens comparé à celle des Modernes (1819), in Écrits Politiques,
Folio.
▪ Sièyes, Qu’est-ce que le tiers-Etat ?, Paris, Champs Flammarion. Notamment chap. 5.

+ Pasquino, Pasquale, « Emmanuel Sieyès, Benjamin Constant et le gouvernement des


modernes. Contribution à l’histoire du concept de représentation politique », Revue française
de science politique, 37 (2), pp. 214-249.

▪ Kant, Vers la paix perpétuelle, 2e section, Paris, GF.

▪ John Stuart Mill, Considérations sur le gouvernement représentatif, trad. P. Savidan, Paris,
Gallimard, 2009.

▪ Carl Schmitt, Théorie de la constitution, trad. L. Deroche, Paris, PUF, 2013.


+ Olivier Beaud, « Repräsentation et Stellvertretung : sur une discussion de Carl Schmitt »,
Droit, vol. 6, 1987, p. 11-19.

2. Textes contemporains – Philosophie politique normative


Ouvrages et articles généraux
▪ Pitkin, Hannah, The Concept of Representation, Berkeley University Press, 1967.

▪ Habermas, Jurgen, Droit et Démocratie (1992), Paris, Gallimard, 1997.

▪ Blondiaux, Loïc, « La représentation politique », Encyclopedia Universalis, 2004.

▪ Manin, Bernard, Principes du gouvernement représentatif, Paris, Calmann-Lévy, 1995. Rééd.


Flammarion, 2012.

▪ Sintomer, Yves, « Les sens de la représentation : usages et mésusages d’une notion », in


Raisons politiques, n° 50, 2013/2.
▪ Runciman, David, « The Paradox of Political Representation », Journal of Political Philosophy,
15, 2007, p. 93–114.

▪ Urbinati, Nadia and Mark Warren, « The Concept of Representation in Contemporary


Democratic Theory, » Annual Review of Political Science, 11, 2008, p. 387–412.

+ H. Landemore, « La démocratie représentative est-elle réellement démocratique », entretien


avec B. Manin et N. Urbinati, La Vie des Idées, 2008 http://www.laviedesidees.fr/La-
democratie-representative-est.html
▪ Bernardi, Bruno, « L’opposition entre représentation et participation est-elle bien
formée ? », La vie des idées, 2008. http://www.laviedesidees.fr/L-opposition-entre-
representation.html
▪ Revue française de science politique, 60 (4), 2010. « Représentants et représentés : élus de
la diversité et minorités visibles ».

▪ Hayat, Samuel, « La représentation inclusive », Raisons Politiques, 50, 2013.


▪ Escudier, Alexandre et Dielh, Paula (dir.), La « représentation » du politique. Histoire,
concepts, symboles, Les Cahiers du CEVIPOF n°57, Paris, Presses de SciencePo, 2014.

Page 2 - Ce document sera complété ultérieurement


▪ Diehl, Paula, Sintomer, Yves et Hayat, Samuel (dir.), La Représentation Politique, Trivium,
n°6, 2014. http://trivium.revues.org/4771

▪ Revault d’Allones, Myriam, « Les paradoxes de la représentation politique », Etudes 23/12,


419, 2013.
▪ Revault d’Allones, Myriam, Le miroir et la scène. Ce que représenter veut dire, Paris, Seuil,
2016.

Travaux visant à repenser la représentation


▪ Phillips, Anne, The Politics of Presence, Oxford, Clarendon Press, 1995.
▪ Phillips, Anne « Democracy and Representation : Or, Why Should It Matter Who Our
Representatives Are? », in Feminism and Politics, Oxford University Press, 1998, pp. 224–240.
▪ Philips, Anne, « Stratégies de la différence : politique des idées ou politique de la
présence ? », Mouvements, vol. 3, mars-avril 1999.

▪ Young, Iris, Democracy and Inclusion, Oxford University Press, 2000.


▪ Mansbridge, Jane, « Rethinking Representation », American Political Science Review, 97(4),
2003, p. 515–28.

▪ Mansbridge, Jane, « Les noirs doivent-ils être représentés par des noirs et les femmes par
des femmes ? », Raisons politiques, 50, 2013.
▪ Fung, Archon, « Varieties of Participation in Complex Governance », Public Adminsitration
Review, 2006. www.archonfung.net/papers/FungVarietiesPAR.pdf

▪ Saward, Michaël, « Representation and Democracy : Revisions and Possibilities », Social


Compass, 2, 2008.

▪ Rosanvallon, Pierre, La contre-démocratie. La politique à l’âge de la défiance, Paris, Points,


2014.

Critiques de la représentation
▪ Pateman, Carole, Participation and Democratic Theory, Cambridge, Cambridge University
Press, 1970.

▪ Barber, Benjamin, Démocratie Forte (1984) Paris, Desclée de Brouwer, 1997.

▪ Bourdieu, Pierre, « La représentation politique. Eléments pour une théorie du champ


politique », Actes de la recherche en sciences sociales, 36/37, 1981, p. 3-24.

▪ Bourdieu, Pierre, « La délégation et le fétichisme politique », Actes de la recherche en


sciences sociales, 52/53, 1984, p. 49-55

▪ Bourdieu, Pierre, « Le mystère du ministère. Des volontés particulières à la « volonté


générale », Actes de la recherche en sciences sociales, 2001/4, p. 7 à 11.

▪ Rancière, Jacques, La haine de la démocratie, Paris, La Découverte, 2005.

3. Travaux historiques
▪ Hansen, Mogens, La démocratie athénienne à l’âge de Démosthène, Paris, Les Belles
Lettres, 1993.
▪ Moses Finley, Démocratie antique et démocratie moderne, Paris, Payot, 2019.

▪ Ernst Kantorowitz, Les deux corps du roi. Essai sur la théologie politique au Moyen-Âge,

Page 3 - Ce document sera complété ultérieurement


Paris, Gallimard, 1989.
▪ Clifford Geertz, « Centres, rois, et charisme : réflexion sur les symboliques du pouvoir », in
Savoir local, savoir global : les lieux du savoir, Paris, PUF, 1983, p. 153-182.

▪ Pierre Rosanvallon, Le peuple introuvable. Histoire de la représentation démocratique en


France, Paris, Gallimard, 2002.

▪ Roger Chartier, « Le sens de la représentation », La Vie des Idées, https://laviedesidees.fr/Le-


sens-de-la-representation.html

Page 4 - Ce document sera complété ultérieurement


3e épreuve : histoire de la philosophie

PLATON
Cours de Charlotte MURGIER (S1 et S2)

NB : on rappellera qu’il est indispensable de commencer par, et de se concentrer sur, la lecture de


l’auteur lui-même. Les indications bibliographiques données ici privilégient, par souci d’accessibilité,
les titres en français.

1. Textes
Platon, Œuvres complètes, sous la direction de L. Brisson, Flammarion, 2011.
Ce volume, dont l’acquisition est recommandée (en version brochée, 40 euros environ), reprend
l’ensemble des traductions des Dialogues publiées dans la collection GF-Flammarion (sans les notes),
et contient aussi des traductions de textes douteux et apocryphes (qu’il n’est pas utile de lire).
On peut lire également l’intégralité du corpus platonicien dans la traduction de Léon Robin, avec la
collaboration de J. Moreau : Platon, Œuvres complètes, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de La
Pléiade », 2 vol., 1950.
Les volumes séparés des Dialogues édités en GF-Flammarion contiennent des introductions et des
appareils de notes substantiels, qui faciliteront la compréhension des œuvres. On recommandera,
notamment,

▪ Charmide/Lysis, introduction, traduction, notes par L.-A. Dorion, Paris, GF-Flammarion.

▪ Lachès/Euthyphron, introduction, traduction, notes par L.-A. Dorion, Paris, GF-Flammarion.

▪ Phédon, introduction, traduction et notes par M. Dixsaut, Paris, GF-Flammarion.

▪ Protagoras, introduction, traduction et notes par F. Ildefonse, Paris, GF-Flammarion.

▪ Théétète, introduction, traduction et notes par M. Narcy, Paris, GF-Flammarion.

▪ Timée/ Critias, introduction, traduction et notes par L. Brisson, GF-Flammarion.

On recommandera aussi les éditions et traductions suivantes :

▪ Phèdre, introduction, traduction et notes par L. Mouze, Paris, Livre de Poche, 2007.

▪ Le Sophiste, introduction, traduction et notes par L. Mouze, Paris, Livre de Poche, 2019.

▪ La République, texte traduit par P. Pachet, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 1993.

Les étudiants connaissant le grec ancien pourront consulter les éditions bilingues :

▪ Platon, Œuvres complètes, Paris, Les Belles Lettres, « Collection des Universités de France »,
27 volumes.

▪ Quelques dialogues (Alcibiade, Critias, Gorgias, Lysis…) édités dans la collection bilingue
« Classiques en Poche », Paris, Les Belles Lettres.
▪ Le Politique, introduction, traduction avec texte grec et commentaire par M. Dixsaut, avec D.
El Murr, M.-A. Gavray, A. Hasnaoui, É. Helmer, A. Larivée, A. de la Taille et F. Teisserenc,
Paris, Vrin, 2018.

Page 5 - Ce document sera complété ultérieurement


2. Ouvrages ou chapitres introductifs
▪ Dixsaut M., Platon, le désir de comprendre, Paris, Vrin, 2003. [cet excellent ouvrage, qu’on
conseille de lire en travaillant en parallèle les passages précis du texte platonicien commentés
par l’auteur, permettra de se constituer un répertoire de textes essentiels sur les grands
thèmes de la philosophie platonicienne]
▪ Platon par lui-même, textes choisis et traduits par L. Guillermit, Nîmes, L’Éclat, 1989 (réédité
en poche, GF-Flammarion, 1995). [présentation de la philosophie de Platon sous forme
d’anthologie]

▪ Annas J., « Platon », dans Brunschwig J., Lloyd G., Pellegrin P. (dir.), Le savoir grec,
Flammarion, 2011, p. 800-827.
▪ Brisson L. et Fronterotta F. (dir.), Lire Platon, Paris, PUF, 2014.

▪ Laks A., « Platon », dans A. Renaut (éd.), Histoire de la philosophie politique, vol. 1 (La liberté
des Anciens), Paris : Calmann-Lévy, 1999, p. 57-125. [sur la philosophie politique de Platon]

▪ Mouze L., Platon, une philosophie de l’éducation, Paris, Ellipses, 2016.

▪ Press G. A. (ed.), The Bloomsbury Companion to Plato, London, Bloomsbury, 2015.

▪ Wolff F., Socrate, Paris, PUF, 1987.

3. Études et commentaires
▪ Balaudé J.-F., Le savoir-vivre philosophique, Empédocle, Socrate, Platon, Grasset, 2010.

▪ Burnyeat M., « La vérité de la tripartition », dans G. Aubry et F. Ildefonse (dir.), Le moi et


l’intériorité, Paris, Vrin, 2009, p. 37-56.
▪ Dixsaut M., Castel-Bouchouchi A., Kervorkian G. (dir.), Lectures de Platon, Paris, Ellipses,
2013.

▪ Dixsaut M., Platon et la question de la pensée. Études platoniciennes I, Paris, Vrin, 2000.

▪ Dixsaut M., Platon et la question de l’âme. Études platoniciennes II, Paris, Vrin, 2013.
▪ Dixsaut M., Métamorphoses de la dialectique dans les dialogues de Platon, Paris, Vrin, 2001.

▪ Lafrance Y., La théorie platonicienne de la doxa, Paris, Les Belles Lettres, 2015.
▪ Merker A., Une morale pour les mortels. L’éthique de Platon et d’Aristote, Paris, Les Belles
Lettres, 2011.

▪ Pradeau J.-F. (dir.), Platon et les formes intelligibles. Sur la forme intelligible et la participation
dans les dialogues platoniciens, Paris, PUF, 2001.
▪ Renaut O., Platon, la médiation des émotions : l’éducation du thumos dans les dialogues,
Paris, Vrin, 2014.
▪ Ricoeur P., Être, essence et substance chez Platon et Aristote : cours professé à l’université
de Strasbourg en 1953-54, texte vérifié et annoté par Jean-Louis Schlegel, Paris, Seuil, 2011.

▪ Vlastos G., Socrate. Ironie et philosophie morale, Paris, Aubier, 1994.

▪ Platon, logos et cosmos, textes réunis par P. Dott, A. Merker et N. Quérini, Cahiers
philosophiques de Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 45, 2019. [avec deux
contributions sur le rapport de Nietzsche à Platon]

Page 6 - Ce document sera complété ultérieurement


On pourra consulter, sur quelques dialogues particuliers :

La République

▪ Annas J., Introduction à la République de Platon, Paris, PUF, 1994.


▪ Brunschwig J., « Platon. La République », dans F. Châtelet, O. Duhamel et E. Pisier (dir.),
Dictionnaire des œuvres politiques, Paris, PUF, 2001, p. 880-892.

Le Sophiste

▪ Aubenque P. et Narcy M. (éd.), Études sur le Sophiste de Platon, Naples, Bibliopolis, 1991.
▪ Teisserenc F., Le Sophiste de Platon, Paris, PUF, « CNED », 2012.

Théétète

▪ Burnyeat M., Introduction au Théétète de Platon, Paris, PUF, 1998.

▪ El Murr D. (dir.), La mesure du savoir. Études sur le Théétète de Platon, Paris, Vrin, 2013.

Le Politique

▪ El Murr D., Savoir et gouverner : essai sur la science politique platonicienne, Paris, Vrin, 2014.

Les Lois

▪ Laks A., Médiation et coercition. Pour une lecture des Lois de Platon, Villeneuve d’Ascq,
Presses universitaires du Septentrion, 2005.

▪ Mouze L., Le législateur et le poète : une interprétation des Lois de Platon, Villeneuve d’Ascq,
Presses universitaires du Septentrion, 2005.

4. Quelques ressources en ligne et en libre accès


Philosophie antique. Problèmes, Renaissances, Usages, Platon et la politique, 17, 2017.
[https://journals.openedition.org/philosant/]

Études platoniciennes [https://journals.openedition.org/etudesplatoniciennes/]

Stanford Encyclopedia of Philosophy, notamment :

https://plato.stanford.edu/entries/plato/

https://plato.stanford.edu/entries/plato-ethics/

Page 7 - Ce document sera complété ultérieurement


NIETZSCHE (sans les Fragments posthumes)
Cours de Quentin MEILLASSOUX (S1) et de Bertrand BINOCHE (S2)

Les textes de Nietzsche au programme ne comprennent pas les Fragments posthumes. Les Écrits
posthumes sont bien, en revanche, au programme: les textes des années 1870-1873 (dans
l'édition Colli-Montinari, I,2) et les ouvrages rédigés en 1888, même s'ils ne furent pas publiés du
vivant de Nietzsche (tel Ecce homo).

1. Œuvres de Nietzsche
a) Éditions de références

L'édition de référence des textes de Nietzsche, comme de sa correspondance, est celle de Giorgio
Colli et Mazzino Montinari :
▪ Sämtliche Werke. Kritische Gesamtausgabe (KGW), Berlin-New York, Walter de Gruyter,
1967 sq.

▪ Briefwechsel. Kristische Gesamtausgabe, Berlin-New York, Walter de Gruyter, 1975 sq.


▪ La plupart des textes de Nietzsche ainsi que ses lettres, en allemand, sont également
accessibles en ligne.
▪ Digitale Kritische Gesamtausgabe. Werke und Briefe (eKGW), Paolo d'Iorio (éd.), Berlin-New
York, de Gruyter.

▪ La traduction française de l'édition Colli-Montinari est parue en 18 volumes chez Gallimard :


Œuvres philosophiques complètes, 1968-1997.

▪ Les œuvres publiées de Nietzsche font également l'objet d'une publication partielle dans la
collection de La Pléiade avec une nouvelle annotation (deux volumes parus en 2000 et 2019)
et s’arrête pour l’instant au Gai savoir.

▪ En 1993 est également parue une édition en 2 volumes des Œuvres par J. Le Rider et
J. Lacoste (Paris, R. Laffont, coll. « Bouquins »).

▪ La correspondance de Nietzsche, dans la traduction française de l'édition Colli-Montinari,


comprend 5 volumes, et s'arrête en décembre 1886 (Gallimard, 1986-2019).

▪ Pour la correspondance des dernières années, on peut consulter : Dernières lettres. Hiver
1887 - Hiver 1889, trad. Y. Souladié, Paris, Éd. Manucius, 2011.

▪ Une bonne anthologie de la correspondance a été faite par M. de Launay sous le titre Lettres
choisies, Paris, Gallimard-Folio, 2008.

b) Traductions plus récentes


▪ La Naissance de la tragédie à partir de l'esprit de la musique, tr. par Patrick Wotling, Le Livre
de Poche, 2013.
▪ Aurore. Pensées sur les préjugés moraux, tr. par Éric Blondel, Ole Hansen-Løve et Théo
Leydenbach, Flammarion, Flammarion, 2012.
▪ Le gai savoir. «La gaya scienza», tr. par Patrick Wotling, Flammarion, 1997.
▪ Ainsi parlait Zarathoustra. Un livre pour tous et pour personne, tr. par Georges-Arthur
Goldschmidt, Le Livre de Poche, 1983.
▪ Par-delà bien et mal. Prélude à une philosophie de l'avenir, tr. par P. Wotling, Flammarion,
2000.

Page 8 - Ce document sera complété ultérieurement


▪ Éléments pour la généalogie de la morale. Écrit de combat, tr. par P. Wotling, Livre de Poche,
2000. Ou Généalogie de la morale, trad. E. Blondel et alii, Flammarion, 1996 (la seconde
dissertation a été publiée isolément, dans la même traduction, annotée par A. Sorosina, sous
le titre L’invention de la morale, Flammarion, 2018).
▪ Le Cas Wagner. Un problème pour musiciens et Crépuscule des idoles. Ou comment
philosopher en maniant le marteau, tr. par P.Wotling et É.Blondel, Flammarion, 2005.
▪ Ecce homo. Comment on devient ce qu'on est et Nietzche contre Wagner. Pièce à conviction
d'un psychologue, tr. par Éric Blondel, Flammarion, 1992.
▪ L'Antéchrist. Essai de critique du christianisme, tr. par É. Blondel, Flammarion, 1996.

2. Commentaires
a) Dictionnaire, commentaires introductifs ou généraux
▪ Dictionnaire Nietzsche, Dorian Astor (dir.), Robert Laffont, 2017.
▪ Yannis Constantinidès, Nietzsche, Hachette, 2001.
▪ Monique Dixsaut, Nietzsche. Par-delà les antinomies, Vrin, 2012.
▪ Mazzino Montinari, Friedrich Nietzsche, trad. par Paolo d'Iorio et Nathalie Ferrand, PUF, 2001.
▪ Wolfgang Müller-Lauter, Nietzsche. Physiologie de la volonté de puissance, trad. par Jeanne
Champeaux, Allia, 1998.
▪ Emmanuel Salanskis, Nietzsche, Les Belles Lettres, 2015.

b) Études plus spécifiques


▪ Les historicités de Nietzsche, Bertrand Binoche et Arnaud Sorosina (dir.), Publications de la
Sorbonne, 2016.
▪ Marc Crépon, Nietzsche. L'art et la politique de l'avenir, Paris, PUF, 2003.
▪ Jacques Le Rider, Nietzsche en France. De la fin du XIXe siècle au temps présent, Paris,
PUF, 1999.
▪ Mazzino Montinari, « La volonté de puissance » n’existe pas, trad. par Patricia Farazzi et
Michel Valensi, Éditions de l’éclat, 1996.
▪ Arnaud Sorosina, Du régime philosophique. Nietzsche diététicien, Paris Manucius, 2019.
▪ Barbara Stiegler :
- Nietzsche et la biologie, PUF, 2001.
- Nietzsche et la critique de la chair. Dionysos, Ariane, le Christ, PUF, 2011 (2e éd.).

3. Biographie
▪ Curt Paul Janz, Nietzsche. Biographie, Gallimard, en trois tomes :
- Tome I : Enfance, jeunesse. Les années bâloises, tr. par Marc B. de Launay, Violette
Queuniet, Pierre Rusch, Maral Ulubeyan, 1984.
- Tome II : Les dernières années bâloises. Le libre philosophe, tr. par Pierre Rusch, 1984.
- Tome III : Les dernières années du libre philosophe. La maladie, tr. par Pierre Rusch et
Michel Vallois

Page 9 - Ce document sera complété ultérieurement


4. Lectures philosophiques
▪ Martin Heidegger, Nietzsche, tr. par Pierre Klossowski, Gallimard, 1971, vol. I et II.
▪ Michel Foucault :
- «Nietzsche, Freud, Marx» (1967), Dits et écrits I, 1954-1975, Gallimard, 1994,
p. 592-607.
- «Nietzsche, la généalogie, l'histoire» (1971), Dits et écrits I, op. cit., p.1004-1024.
▪ Gilles Deleuze :
- Nietzsche et la philosophie, PUF, 1962.
- Nietzsche, PUF, 1965.

Page 10 - Ce document sera complété ultérieurement


ORAL

1re leçon
LA LOGIQUE ET L’ÉPISTEMOLOGIE
Cours de Pierre Wagner (S1), Alberto NAIBO (S1), Max KISTLER (S1), Philippe HUNEMAN
(S1 et S2), Denis FOREST (S2)

Logique - P. Wagner (S1)


▪ Aristote, Les analytiques, Garnier Flammarion.
▪ Arnault et Nicole, Logique de Port-Royal.
▪ Robert Blanché, L'axiomatique, PUF, 1959.
▪ Pierre Wagner, Logique et philosophie, Paris, Ellipses, 2014.

Logique - A. Naibo (S1)


Textes de référence
▪ Aristote, Seconds Analytiques, trad. fr. Pierre Pellegrin. Paris : Flammarion, 2005.
(Nous conseillons aussi de consulter la deuxième édition de la traduction anglaise de
Jonathan Barnes, parue chez Clarendon Press en 1993. Elle contient un commentaire
extrêmement riche et utile.)
▪ Proclus, Les commentaires sur le premier livre des Éléments d’Euclide, trad. fr. Paul Ver Eecke.
Bruges : Desclée de Brouwer, 1948.
(Nous conseillons aussi de consulter la traduction anglaise de Glenn R. Morrow, parue chez
Princeton University Press en 1970 et réédité en 1992.)
▪ Kant, Critique de la raison pure, trad. fr. Alexandre J.-L. Delmarre et François Marty. Paris :
Gallimard, 1980.
▪ Bolzano, Bernard, Premiers écrits. Philosophie, logique, mathématique, édition coordonnée
par Carole Maigné et Jan Sebestik. Paris : Vrin, 2010.
▪ Frege, Gottlob, Idéographie, trad. fr. Corine Besson. Paris : Vrin, 1999.
▪ Poincaré, Henri, La science et l’hypothèse. Paris : Flammarion, 1968.
▪ Cavaillès, Jean, « Méthode axiomatique et formalisme », dans Id., Œuvres complètes de
philosophie des sciences, p. 1-202. Paris : Hermann, 1994.

Littérature secondaire
▪ Chouchan, Nathalie (dir.), Les mathématiques. Paris : Gallimard, 2018.
▪ Gil, Fernando, Preuves. Paris : Aubier, 1988.
▪ Panza, Marco et Sereni, Andrea, Introduction à la philosophie des mathématiques. Paris :
Flammarion, 2013.
▪ Wagner, Pierre (dir.), Les philosophes et la science. Paris : Gallimard, 2002.
(Regarder en particulier les chapitres VII, XI, XIII et XIV.)

Page 11 - Ce document sera complété ultérieurement


Philosophie des sciences - P. Huneman (S1,et S2)
Indispensable
▪ Darwin, Charles L’origine des espèces. (spécialement chapitre 2 et chapitre 6, « Difficultés de
la Théorie »)
▪ Frege, Friedrich Ludwig Gottlob (1892). Über Sinn und Bedeutung. Zeitschrift für Philosophie
und philosophische Kritik, 100 (pp. 22-50). http://www.gavagai.de/HHP31.htm (tr. Claude
Imbert, « Sens et dénotation », in Écrits logiques et philosophiques (pp. 102-126), Paris: Seuil,
1971, p. 102-126).
▪ Hume, David. Enquête sur l’entendement humain (tr fr Garnier Flammarion).
▪ Kant, Emmanuel. Critique de la raison pure. (spécialement « Appendice à la Dialectique
Transcendantale » et « Seconde Analogie de l’expérience »)
- Critique de la faculté de juger. §§62-68 ;
- Première Introduction à la Critique de la faculté de juger.
▪ Leibniz, GW Discours de Métaphysique.
▪ Lewis, David, « Causation », Journal of Philosophy, 70: 556–67 (and in Philosophical papers II).
▪ Quine, WVO, « On what there is » (in From a logical point of view; tr fr D’un point de vue
logique’) et « Two dogmas of empiricism » (tr fr in De Vienne a Cambridge (Jacob P., ed))
▪ Salmon, W. (1984). « Scientific Explanation: Three Basic Conceptions ». PSA: Proceedings of
the Biennial Meeting of the Philosophy of Science Association, 1984(2), 293-305.

Important
▪ Barberousse, Anouk, Kistler Max et Ludwig, Pascal, La philosophie des sciences au XXe
siècle, Paris, Flammarion, Collection Champs-Université, 2000.
▪ Anouk Barberousse, Denis Bonnay et Mikaël Cozic (dir.), Précis de philosophie des sciences,
Paris : Vuibert 2011.
▪ Dretske, Fred I., « Contrastive Statements », The Philosophical Review, vol. 81, no 4, 1972,
pp. 411–437.
▪ Hall, Ned, « Two Concepts of Causation », in Collins, J., Hall, E., and Paul, L., 2004.
Causation and Counterfactuals, Cambridge, Mass: MIT Press., pp. 225–76
▪ Halpern, Joseph Y. and Judea Pearl, 2005a, « Causes and Explanations: A Structural Model
Approach; Part I: Causes », British Journal for the Philosophy of Science, 56(4): 843–87.
▪ Hoquet, Thierry et Merlin, Francesca (dir.), Précis de philosophie de la biologie, Paris :
Vuibert, 2014.
▪ Hull, David L, « A Matter of Individuality », Philosophy of Science, vol. 45, no. 3, 1978, pp. 335–360.
▪ Kitcher, Philip, « Explanatory Unification », Philosophy of Science, 48, 4 : 507-531.
▪ Kripke, Saul, Naming and Necessity. (tr.fr. La logique des noms propres, Paris, Minuit).
▪ Mayr E., « Cause and Effect in Biology », Science (1961), 134, 3489: 1501-1506.
▪ Shapiro, Lawrence A, « Multiple Realizations », The Journal of Philosophy, vol. 97, no. 12,
2000, pp. 635–654.
▪ Sober, Elliott, « Equilibrium explanations », Philosophical Studies 43(2):201-210
▪ Vorms, Marion, Qu’est ce qu’une théorie scientifique. (Paris, Vuibert, 2014).
▪ Wright, Larry, « Functions », The Philosophical Review, vol. 82, no. 2, 1973, pp. 139–168.

Page 12 - Ce document sera complété ultérieurement


Philosophie des sciences - D. Forest (S2)
▪ Daston (Lorraine) et Galison (Peter), 2012, Objectivité, traduction Les Presses du Réel.
▪ Herschel (John), 1830, A preliminary discourse on the study of natural philosophy, réédition
Thoemmes Press, 1996.
▪ Hoyningen-Huene (Paul), 2008, “Kuhn and the chemical revolution”, Foundations of chemistry,
10/2, p. 101-115.
▪ Kuhn (Thomas), 1962, La structure des révolutions scientifiques, Champs Flammarion. 1973,
« Objectivity, Value judgment and theory choice”, repris in La tension essentielle. Tradition et
changement dans les sciences, Paris, Gallimard, Bibliothèque des sciences humaines, 1990.
▪ Mill (Stuart), 1843, A system of logic, in The Collected works of John Stuart Mill, 33 vol.
Toronto, University of Toronto Press, Volumes VII & VIII.
▪ Whewell (W.), 1840/ 1847, The Philosophy of the inductive sciences, founded upon their
history, Londres, John W. Parker, réédition Thoemmes Press.

Page 13 - Ce document sera complété ultérieurement


Textes français ou traduits en français
ROUSSEAU, Émile ou De l’éducation
Paris, Gallimard, Folio Essais, 1995, réimpression 2014.
Cours d’André CHARRAK

1. Textes de Rousseau
Outre l’édition du concours (Paris, Gallimard, « Folio »), on peut consulter Emile ou de l’éducation,
introduction et annotation conceptuelle par A. Charrak, Paris, Flammarion, coll. « GF », 2009.
Œuvres complètes, 5 volumes édités sous la direction de B. Gagnebin et M. Raymond, Paris,
Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1959-1995 ; édition notée OC avec indication du volume en
chiffres romains pour la première occurrence de chaque ouvrage.
Les renvois significatifs à la correspondance seront indiqués, soit dans le recueil intitulé Lettres
philosophiques, établi par H. Gouhier (Paris, Vrin, 1974) ; soit, de façon plus générale, dans l’édition
de R.-A. LEIGH, Correspondance complète (Genève et Oxford, 1965-1984).
Pour la Profession de foi du vicaire savoyard, on consultera également l’édition présentée et annotée
par B. Bernardi (Paris, Flammarion, 1996).

2. Éléments de littérature secondaire


Pour une bibliographie des textes consacrée à l’Emile jusqu’en 1989, voir Tanguy L’AMINOT et Kiyoji
KISAKI, Bibliographie mondiale des écrits relatifs à J.-J. Rousseau, Volume premier : Emile ou de
l’éducation, Montmorency, Musée Jean-Jacques Rousseau, 1989.

▪ Bernardi, B., La Fabrique des concepts : recherches sur l’invention conceptuelle chez
Rousseau, Paris, Champion, 2006.
▪ Besse, G., Jean-Jacques Rousseau, l’apprentissage de l’humanité, Paris, Editions Sociales,
1988.
▪ Bréhier, E., « Les lectures malebranchistes de J.-J. Rousseau », repris dans Etudes de
philosophie moderne, Paris, PUF, 1965.
▪ Burgelin, P. , La Philosophie de l’existence de J.-J. Rousseau, Paris, PUF, 1952.
- « Le thème de la bonté naturelle dans l’Emile », Revue de théologie et de philosophie,
1965, n°4, p. 337-352.
- « Introduction » et Notes à l’Emile dans OC IV.
▪ Château, J., Rousseau. Sa philosophie de l’éducation, Paris, Vrin, 1962.
▪ Charrak, A., Rousseau. De l’empirisme à l’expérience, Paris, Vrin, « Bibliothèque d’histoire de
la philosophie », 2013.
▪ Cooper, L. D., Rousseau and Nature : The Problem of the Good Life, Penn State University
Press, 1999.
▪ Derathé, R., Le Rationalisme de Rousseau, Paris, PUF, 1948.
▪ Gouhier, H., Les Méditations métaphysiques de J.-J. Rousseau, Paris, Vrin, 1984.
▪ Guénard, F., Rousseau et le travail de la convenance, Paris, Champion, 2004.
▪ Imbert, F., Contradiction et altération chez J.-J. Rousseau, Paris, L’Harmattan, 1997.
▪ Jimack, P., La Genèse et la rédaction de l’Emile de J.-J. Rousseau, Studies on Voltaire and
the Eighteenth Century, 13 (1960).
▪ Kambouchner, D., « Le vrai problème des fausses idées », in L’Émile de Rousseau : Regards
d’aujourd’hui, éd. par A.-M. Drouin-Hans, M. Fabre, D. Kambouchner et A. Vergnioux, Paris,
Hermann, 2013, p. 55-72.

Page 14 - Ce document sera complété ultérieurement


▪ Masson, p. -M., La Religion de J.-J. Rousseau, 2 vols, Genève, Slatkine Reprints, 1970.
▪ Robinet, A., « A propos d’ordre dans la Profession de foi du vicaire savoyard », Studi
Filosofici, vol. I, Florence, Olschli, 1978.
▪ Radica, G., Anthropologie, morale et politique chez Rousseau, Paris, H. Champion, 2008.
▪ Rueff, M. :
- « L’ordre et le système, l’empirisme réfléchissant de Jean-Jacques Rousseau »
in Rousseau anticipateur retardataire, J. Boulad-Ayoub et P.M. Vernes éditrices, Paris,
L’Harmattan, Laval, P.U.L., 2000, p. 275-344.
- « Apprendre à voir la nuit : l’optique dans la théorie de l’homme », Corpus, 2003 (43).
▪ Starobinski, J., J.-J. Rousseau, la transparence et l’obstacle, Paris, Gallimard, 1971.
▪ Thiéry, R. (éd.), Rousseau, l’Emile et la Révolution, Paris, Universitas, 1992 [en particulier les
articles réunis dans les deux premières sections du volume].
▪ Waterlot, G., Rousseau, religion et politique, Paris, PUF, coll. « Philosophies », 2004.
▪ Worms, F., Émile. Livre IV, Paris, Ellipses, 2001.
▪ Terrasse, J. (éd.), Rousseau et l’éducation. Etudes sur l’Emile. Actes du colloque de Northfield
(6-8 mai 1983), Sherbrooke, Naaman, 1984.

Page 15 - Ce document sera complété ultérieurement


BERGSON, La Pensée et le mouvant
Édition du centenaire, Paris : P.U.F. (1959), p. 1251 à 1482)
Cours de David LAPOUJADE

Page 16 - Ce document sera complété ultérieurement


Textes en langue étrangère
Texte grec
ARISTOTE, Poétique
Cours de Stéphane MARCHAND (S1), Pierre-Marie MOREL (S2)

Le cours consistera en un commentaire suivi de la Poétique d’Aristote, à partir d’études de textes


traduits du grec.

Texte et traductions
L’édition (disponible en ressources électroniques sur le site de la BIS) au programme de l’agrégation,
avec traduction anglaise de St. Halliwell, est :

▪ Aristote, Περὶ ποιητικῆς (Poétique), in Aristotle, XXIII, Cambridge (Mass.), Harvard University
Press, 1999, The Loeb classical Library, p. 28-140 (pages paires).
Vous pouvez consulter également :

▪ Aristote. Poetics, Introduction, Commentary and Appendixes by D.W. Lucas, Oxford,


Clarendon Press, 1968.
▪ Aristote, La Poétique, texte grec et trad. fr. par R. Dupont-Roc et J. Lallot, Paris, Éditions du
Seuil, 1980.
▪ Aristote, Poétique, trad. fr. par Pierre Destrée, dans Aristote, Œuvres complètes, sous la
direction de P. Pellegrin, Paris, Flammarion, 2014, p. 2759-2798. <édition de référence :
R. Kassel, Aristotelis De arte poetica liber, Oxford, Clarendon, 1965 :
http://www.perseus.tufts.edu/hopper/text?doc=Perseus%3atext%3a1999.01.0055>

Études
▪ G.F. ELSE, Plato and Aristotle on Poetry, Chapel Hill, Univ. of North Carolina Press, 1986.
▪ Stephen HALLIWELL, Aristotle’s Poetics, London, Duckworth, 1986; 2nd edition 1998.
▪ Amelie O. RORTY (ed.), Essays on Aristotle's Poetics, London, Princeton University Press, 1992.
▪ Pierre SOMVILLE, Essai sur la poétique d’Aristote, Paris, Vrin, 1975.

Page 17 - Ce document sera complété ultérieurement


Texte latin
SPINOZA, tractatus de intellectus emendatione (Traité de la réforme
de l’entendement)
Cours de Chantal Jaquet (S2)

I. Œuvres de Spinoza :
Éditions de référence
En latin :
▪ Spinoza Opera : Edition Carl GEBHARD, 4 volumes, Heidelberg, Carl Winters Universitäts-
buchhandlung, 1925.
En français :
▪ SPINOZA, Œuvres, traduites et annotées, nouvelle édition revue et corrigée d'après l'édition
de Heidelberg, par Charles APPUHN, 3 volumes, Paris Garnier. Reprise en 4 volumes, en
Garnier Flammarion.
▪ SPINOZA : Œuvres complètes, traduites, présentées et annotées par Roland CAILLOIS,
Madeleine FRANCES et Robert MISRAHI, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 1954
Une nouvelle édition des œuvres complètes est en cours aux PUF sous la direction de Pierre-François
MOREAU ; Déjà parus :
▪ SPINOZA, Œuvres III, Traité théologico-politique, Texte établi par Fokke AKKERMAN,
traduction du latin et notes par Jacqueline LAGRÉE, Pierre-François MOREAU, PUF, 1999
▪ SPINOZA, Œuvres V, Traité Politique. Texte établi par Omero PROIETTI ; traduction du latin,
et notes, par Charles RAMOND ; avec une notice de Pierre-François MOREAU, et des notes
d'Alexandre MATHERON, PUF 2005.
▪ SPINOZA, ŒUVRES I, premiers écrits 2009.
▪ SPINOZA, ŒUVRES IV, Ethique, traduction Pierre-François Moreau, sous presse.

2. Commentaires généraux
▪ S. ANSALDI : Spinoza et le baroque, infini, désir, multitude, Paris, Kimé, 2001.
▪ F.ALQUIE : Le rationalisme de Spinoza, Paris, Puf,"Epiméthée", 1981.
▪ G. BOSS : L'enseignement de Spinoza. Commentaire du Court Traité, Zürich, Editions du
grand Midi, 1982.
▪ E. BALIBAR :
- Spinoza et la politique, Paris, Puf, 1985.
- La Crainte des masses. Politique et philosophie avant et après Marx (Galilée, 1997)
▪ L. BOVE : La stratégie du conatus, Paris, Vrin, 1996.
▪ P. DANINO : Le meilleur ou le vrai, Spinoza et l’idée de philosophie, Publications de la
Sorbonne, 2014.
▪ V. DELBOS :
- Le spinozisme, Paris, Vrin, 1926.
- Le problème moral dans la philosophie de Spinoza et dans l'histoire du spinozisme, Lille,
Presse de l'Université de Paris Sorbonne, 1990.

Page 18 - Ce document sera complété ultérieurement


▪ G. DELEUZE :
- Spinoza et le problème de l'expression Paris, les éditions de Minuit, 1968.
- Spinoza, Philosophie pratique, Paris, les éditions de Minuit, 1981.
▪ F. DEL LUCCHESE, Tumultes et indignation, Amsterdam, 2010.
▪ M. GUEROULT : Spinoza, t. I, Dieu, Paris, Aubier, 1968 ; t. II, L'âme, Paris, Aubier, 1974.
▪ C. HERVET : De l’imagination à l’entendement, la puissance du langage chez Spinoza, Paris,
Classiques Garnier, 2011.
▪ C. JAQUET :
- Sub specie aeternitatis, étude des concepts de temps, durée et éternité chez Spinoza,
Paris, éditions Kimé, 1997, Réédition Classiques Garnier, 2015.
- L’unité du corps et de l’esprit ; affects actions passions chez Spinoza, Puf, 2004, réédition
2015.
- Les expressions de la puissance d’agir, Publications de la Sorbonne, 2005.
- Spinoza à l’œuvre, éditions de la Sorbonne, 2017.
▪ J. LAGREE : Spinoza et le débat religieux, Presses universitaires de Rennes, 2004.
▪ H. LAUX : Imagination et Religion chez Spinoza, Paris Vrin, 1993
▪ S. LAVERAN : Le concours des parties, critique de l’atomisme et redéfinition du singulier chez
Spinoza, Paris, Classiques Garnier, 2014.
▪ A. LECRIVAIN : "Spinoza et la physique cartésienne", Cahiers Spinoza I et II.
▪ P. MACHEREY :
▪ Hegel ou Spinoza, Maspero, Paris, 1978.
▪ Introduction à l'Ethique de Spinoza, I, II, III, IV, V, Paris, Puf, 5 vol.
▪ A. MATHERON :
- Individu et communauté chez Spinoza, Paris, Minuit, 1969.
- Le Christ et le salut des ignorants chez Spinoza, Paris, Aubier, 1971.
- Anthropologie et politique au XVIIe siècle (Etudes sur Spinoza) Paris Vrin 1986, repris dans
Etudes sur Spinoza et les philosophies de l’âge classique, Lyon, ENS éditions, 2011.
▪ H. MECHOULAN : Amsterdam au temps de Spinoza, Paris, Puf, 1990.
▪ O. MEINSMA : Spinoza et son cercle, Paris, Vrin, 1983.
▪ R. MISRAHI :
- Le désir et la réflexion dans la philosophie de Spinoza, Paris-Londres-New York, Gordon
and Breach, 1972.
- Le corps et l'esprit dans la philosophie de Spinoza,"les empêcheurs de penser en rond", 1992.
- Spinoza. Un itinéraire du bonheur par la joie, Paris, Jacques Grancher, 1992.
▪ P.-F. MOREAU :
- Spinoza, Paris, Seuil, coll. "Ecrivains de toujours", 1975.
- L'expérience et l'éternité, Puf, 1994.
- Spinoza. Etat et religion, Lyon, ENS éditions, 2005.
- Problèmes du spinozisme, Paris Vrin, 2005.
- Spinoza et le spinozisme, Puf, Que sais-je ?, 2014.
▪ V. MORFINO : Le temps et l’occasion. La rencontre Spinoza-Machiavel, Classiques Garnier, 2012.
▪ L. MUGNIER-POLLET : La philosophie politique de Spinoza, Paris, Vrin, 1976.

Page 19 - Ce document sera complété ultérieurement


▪ B. ROUSSET : La perspective finale de l'Ethique et le problème de la cohérence du
spinozisme, Paris, Vrin, 1968.
▪ C. RAMOND : Qualité et quantité dans la philosophie de Spinoza, Paris, Puf, 1995.
▪ P. SEVERAC :
- Le devenir actif chez Spinoza, Paris, Honoré Champion, 2005.
- Spinoza, Union et désunion, Paris, Vrin, 2011.
▪ A. SUHAMY, La communication du bien chez Spinoza, Paris, Classiques Garnier, 2010.
▪ A. TOSEL : Spinoza et le crépuscule de la servitude. Essai sur le Traité théologico-politique,
Paris, Aubier-Montaigne, 1984.
▪ P. VERNIERE : Spinoza et la pensée française avant la révolution, Paris, Puf, 1954.
▪ L.VINCIGUERRA : Spinoza et le signe, la genèse de l’imagination, Paris, Vrin, 2005.
▪ A. WOLFSON : The philosophy of Spinoza, two volumes in one, Cambridge Massachusetts-
London, Harvard University Press, 1962.
▪ E. YAKIRA : Contrainte, nécessité, choix. La métaphysique de la liberté chez Spinoza et
Leibniz, Éditions du Grand Midi, 1989.
▪ Y. YOVEL : Spinoza et autres hérétiques, Paris, Seuil, 1991.
▪ F. ZOURABICHVILI :
- Spinoza, une physique de la pensée, Paris, Puf, 2002.
- Le conservatisme paradoxal de Spinoza, Paris, Puf, 2002.
▪ S. ZAC :
- La morale de Spinoza, Paris, Paris, Puf, 1959.
- Spinoza et l'interprétation de l'Écriture, Paris, Puf., 1965.
- Philosophie, Théologie, politique dans l'œuvre de Spinoza, Paris, Vrin, 1979

3. Traductions du traité de la réforme de l’entendement


L'édition de référence pour l’agrégation est Alexandre Koyré (1937) ; «Bibliothèque des textes
philosophiques» à la Librairie philosophique J. Vrin.

Il existe de nombreuses traductions françaises éditées du Tractacus de intellectus emendatione :


a) Charles Appuhn (1907, révisée) ; reproduite en collection «G.F.».
b) Alexandre Koyré (1937) ; «Bibliothèque des textes philosophiques» à la Librairie
philosophique J. Vrin.
c) Roger Caillois (1954) ; traduction dans le volume des Oeuvres Complètes dans la
«Bibliothèque de la Pléiade», chez Gallimard (reproduite en collection «Folio»).
d) André Scala (1990) ;collection «Agora/Les Classiques», chez Presses-Pocket.
e) Bernard Rousset (1992) ; «Bibliothèque des textes philosophiques, Textes et
Commentaires», à la Librairie philosophique J. Vrin.
f) Séverine Auffret (1996), Editions Mille et une nuits.
g) Bernard Pautrat, 1999, Editions Allia.
h) André Lécrivain (2003), Garnier Flammarion.
i) Michelle Beyssade, (2009) Œuvres, Premiers écrits, Puf,

Page 20 - Ce document sera complété ultérieurement


4. Commentaires sur le traité de la réforme de l’entendement
N.B : la liste n’est pas exhaustive, d’autres indications seront données pendant le cours.
▪ JAQUET, (Chantal) Spinoza ou la prudence, éditions du retour, 2019, ch. II.
▪ KLAJNMAN (Adrien), Méthode et art de penser, chez Spinoza, Paris, Kimé, 2006.
▪ MATHERON (Alexandre), « Idée de l'idée et certitude dans le Tractacus de intellectus
emendatione et dans l'Ethique », G.R.S.Travaux et Documents n° 2, pp. 93-104.
▪ MATHERON (Alexandre),Les modes de connaissance du TIE et les genres de connaissance
dans l’Ethique, colloque de Cerisy 82-85.
▪ MOREAU (Pierre-François) L’expérience et l’éternité, Paris PUF, 1994, Partie I.
▪ ROUSSET (Bernard) Commentaire suivant sa traduction du TRE; «Bibliothèque des textes
philosophiques, à la Librairie philosophique J. Vrin , 1992, p. 31-456.
▪ SUHAMY(Ariel), La communication du bien chez Spinoza, Paris, Classiques Garnier, 2010,
p. 21-117.

Numéros de Revues

▪ « Les premiers écrits de Spinoza », Numéro de la Revue des sciences philosophiques et


théologiques, 71, 1 (1987).
▪ « Les premiers écrits de Spinoza », Archives de philosophies, Tome 51, Cahiers 1,
janvier / mars, 1988.
▪ « Spinoza,’s epistémology, Studia Spinozana, II, Würzburg, 1986.
▪ « Spinoza Early Writings », Studia Spinozana, IV, Würzburg, 1988.

Page 21 - Ce document sera complété ultérieurement


Texte allemand
SIMMEL, Philosophie des Geldes (Philosophie de l’argent)
Cours de Denis THOUARD (S2)

Texte
▪ Georg Simmel, Philosophie des Geldes (= GSG 6), éd. David Frisby et Klaus Christian
Köhnke, Francfort sur le Main, Suhrkamp, 1989.

Sur Simmel :
▪ Simmel-Handbuch. Begriffe, Hauptwerke, Aktualität, éd. H.-P. Müller et T. Reiz, Berlin,
Suhrkamp, 2018 (pour une orientation rapide sur les concepts et les œuvres).
▪ Patrick Watier, Georg Simmel sociologue, Belval, Circé/poche, 2003 (introduction en français
à l’œuvre sociologique).
▪ Elizabeth S. Goodstein, Georg Simmel and the Disciplinary Imaginary, Stanford, University
Press, 2017 (ouvrage informé qui fait le point sur les connaissances).
▪ Denis Thouard, Bénédicte Zimmermann (éds.), Simmel, le parti-pris du tiers, Paris, CNRS
Editions, 2017 (pour l’intérêt actuel des idées simmeliennes).
▪ Matthieu Amat, Le relativisme philosophique de Georg Simmel. Une idée de la culture, Paris,
Champion, 2018 (reconstruction philosophique de l’œuvre, indispensable).

Simmel en contexte :
▪ Klaus Christian Köhnke, Der junge Simmel in Theoriebeziehungen und sozialen Bewegungen,
Francfort sur le Main, Suhrkamp, 1996 (utile pour toutes les premières années, les influences etc.)
▪ Hinnerk Bruhns (éd.), Histoire économique et politique en Allemagne de Gustav Schmoller à
Max Weber, Paris, MSH, 2004 (pour le contexte des débats économiques et des sciences
sociales de l’époque).
▪ Otthein Rammstedt et alii (éd.), Georg Simmels Philosophie des Geldes. Aufsätze und
Materialen, Francfort sur le Main, Suhrkamp stw, 2003 (études et documents sur la
Philosophie de l’argent).

Page 22 - Ce document sera complété ultérieurement


Texte anglais
ADAM SMITH, The Theory of Moral Sentiments
Cours Laurent JAFFRO (S1)

L’édition Glasgow de The Theory of Moral Sentiments, qui est mentionnée dans le Programme, a été
rééditée par Liberty Fund.

On pourra consulter la traduction française par M. Biziou, C. Gautier et J.-F. Pradeau, aux Presses
universitaires de France. La partie VI qui apparaît dans la 6 e édition en 1790 n’est pas au Programme,
mais sa lecture est très utile. De même, pour qui n’a pas de connaissance de l’histoire de la
philosophie morale anglophone qui précède Smith, la lecture de la partie VII (partie VI dans les
éditions antérieures) est une bonne manière d’identifier des questions auxquelles l’ouvrage répond.

Autres sources mobilisées par le cours : On dispose désormais chez Dalloz d’une traduction par
H. Commetti des notes du cours de philosophie juridique de Smith prises par un étudiant, Leçons sur
la jurisprudence. Cela permet, avec la Richesse des nations (disponible en français dans deux
traductions modernes), d’explorer les liens de The Theory of Moral Sentiments avec les questions de
l’économie et du droit. Des renvois à certains essais de Smith sur d’autres sujets s’imposeront aussi.

La littérature secondaire est immense, mais on pourra éclaircir certaines difficultés en consultant ces
ouvrages disponibles en français :

▪ M. BESSONE et M. BIZIOU (éd.), Adam Smith philosophe : De la morale à l’économie ou


philosophie du libéralisme, Presses universitaires de Rennes.
▪ M. BIZIOU, Adam Smith et l’origine du libéralisme, Presses universitaires de France.
▪ D. DIATKINE, Adam Smith. La découverte du capitalisme et de ses limites, Seuil.
▪ K. HAAKONSSEN, L’art du législateur. La jurisprudence naturelle de David Hume et d’Adam
Smith, Presses universitaires de France.
▪ J. MATHIOT, Adam Smith. Philosophie et économie, Presses universitaires de France.

Pour un aperçu concis du contexte intellectuel, social et institutionnel, voir :


▪ N. W ASZEK, L’Écosse des lumières : Hume, Smith, Ferguson, Presses universitaires de
France.

Sur le contexte de la philosophie morale anglophone du 18e siècle :


▪ L. JAFFRO (éd.), Le sens moral. Une histoire de la philosophie morale de Locke à Kant,
Presses universitaires de France.

La priorité demeure la fréquentation du texte anglais et l’exercice régulier de traduction.

Page 23 - Ce document sera complété ultérieurement


Texte arabe
MUHAMMAD IBN 'ABD EL MALIK IBN TUFAYL, Hayy ben Yaqdhân
(L’Éveillé ou Le philosophe autodidacte)
Alger, imprimerie Fontana, 1900
Cours de Jean-Baptiste BRENET (S2)

Texte italien
CROCE, Breviario di estetica (Bréviaire d’esthétique)
A cura di Giuseppe Galasso, Milano, Adelphi, Piccola Biblioteca, 1990 (réimpression 2017), I-IV, p. 15-118
Cours de Marie-Dominique COUZINET (S2)

Bibliographie sommaire
Traduction française
Benedetto Croce, Bréviaire d’esthétique, trad. Georges Bourgin, préface de Gilles A. Tiberghien,
Paris, Éditions du Félin, 2005.
Éditions des œuvres de Croce
▪ Benedetto Croce, Opere (Bari, Laterza)
▪ Edizione nazionale delle opere di Benedetto Croce (Napoli, Bibliopolis)
▪ Opere di Benedetto Croce, a cura di Giuseppe Galasso (Milano, Adelphi)
▪ Œuvres de Croce, sous la responsabilité de Gilles A. Tiberghien (Paris, Éditions du Félin)

Autres ouvrages de Croce sur l’esthétique


▪ Tesi fondamentali di un’estetica come scienza dell’espressione e linguistica generale
(réimpression anastatique de l’édition de 1900), a cura di Felicita Audisio, Napoli, Bibliopolis,
2002.
▪ Thèses fondamentales pour une esthétique comme science de l'expression et linguistique
générale, traduit de l'italien par Pascal Gabellone, Nîmes, Champ social éditios, 2006.
▪ Estetica come scienza dell’espressione e linguistica generale. Teoria e storia (Sandron,
Milano, 1902), a cura di Giuseppe Galasso, Milano, Adelphi, 1990 ; (Sandron, 1904), a. cura
di Felicita Audisio, Napoli, Bibliopolis, 2014.
▪ L’esthétique comme science de l’expression et linguistique générale, traduit sur la 2e éd.
italienne par H. Bigot, Paris, Giard et Bière, 1904.
▪ Problemi di estetica e contributi alla storia dell’estetica italiana (Bari, Laterza, 1910).
▪ Nuovi saggi di estetica (Bari, Laterza, 1920), a cura di Mario Scotti, Napoli, Bibliopolis, 1991.
[Contient notamment le Breviario di estetica. Quattro lezioni (1913)]
▪ La Poesia. Introduzione alla critica e storia della poesia e della letteratura (Bari, Laterza,
1936), a cura di G. Galasso, Milano, Adelphi, 1994.
▪ La Poésie : introduction à la critique et à l’histoire de la poésie et de la littérature, trad. fr. Dina
Dreyfus, Paris, PUF, 1951.
▪ Ultimi Saggi (Bari, Laterza, 1935).

Page 24 - Ce document sera complété ultérieurement


▪ Essais d’esthétique, textes choisis et présentés par Gilles A. Tiberghien, Paris, Gallimard
(Collection Tel), 1991.
L'ouvrage contient : Aesthetica in nuce (1929), L'art comme création et la création comme faire (L’arte
come creazione e la creazione come fare, 1918), En relisant l'Aesthetica de Baumgarten (Rileggendo
l’Aesthetica del Baumgarten, 1932), La « fin de l'art » dans le système hégelien (La « fine dell’arte »
nel sistema hegeliano, 1933), L'esthétique de Frédéric Schleiermacher (L’estetica di Federico
Schleiermacher, 1933), Baroque (Barocco, 1929), Apostille (Postilla, 1929), À propos de la prétendue
esthétique de l'Einfühlung (Intoro alla cosidetta Estetica della Einfühlung, 1934), Une théorie de la
« tache » (Una teoria della « macchia », 1905), Une tentative éclectique dans l'histoire des arts
figuratifs (Un tentativo eclettico nella storia delle arti figurative, 1920), L'état présent de la critique et de
l'histoire des arts figuratifs (La critica e la storia della arti figurative e le sue condizioni presenti, 1919),
La philosophie du langage (La filosofia del linguaggio, 1941).

Introductions et notices
▪ Norberto Bobbio, « Benedetto Croce », dans Les Philosophes célèbres, dir. Maurice Merleau-
Ponty, Paris, Mazenod, 1956, p. 304-307.
▪ Croce ou l’affirmation de l’immanence absolue, présentation, choix de textes par Paul Olivier,
Paris, Seghers, 1974.
▪ P. Craveri, K-E. Lönne, G. Patrizi, entrée « Benedetto Croce » du Dizionario Biografico degli
Italiani, vol. 31, 1985. [bibliographie]
En ligne : http://www.fondazionebenedettocroce.it/it/56/benedetto-croce
▪ Carole Talon-Hugon, entrée « Croce, Benedetto », dans Les Théoriciens de l’art, dir. C. Talon-
Hugon, Paris, PUF, 2017, p. 136-137.

Quelques études :
▪ Jean Lameere, L’esthétique de Benedetto Croce, Paris, Vrin, 1936.
▪ Étienne Souriau, « L’Esthétique de Benedetto Croce », Revue internationale de philosophie,
26/4, 1953, p. 285-304.
▪ Gennaro Sasso, Benedetto Croce. La ricerca della dialettica, Napoli, Morano, 1975.
▪ Gennaro Sasso, « L’“estetica” di Benedetto Croce », dans Id., Filosofia e idealismo, I :
Benedetto Croce, Napoli, Bibliopolis, 1994, p. 217-272. [Note bibliographique, p. 271-272]
▪ Michele Maggi, La filosofia di Benedetto Croce, Napoli, Bibliopolis, 1998. [Cap. IV :
Comprensione e comunicazione]
▪ « Benedetto Croce », Revue internationale de philosophie, Bruxelles, 2014/2 [études sur
l’esthétique, le concept d’art, d’interprétation, et sur la critique de l’idée de nature chez Croce]
▪ Gilles A. Tiberghien, « Introduction : Quelques aperçus sur la pensée esthétique de Croce »,
dans B. Croce, Essais d’esthétique, textes choisis et présentés par G. A. Tiberghien, Paris,
Gallimard, 1991, p. 9-39.

Site
Fondazione Biblioteca Benedetto Croce : http://www.fondazionebenedettocroce.it/

Page 25 - Ce document sera complété ultérieurement

Vous aimerez peut-être aussi