Vous êtes sur la page 1sur 3

1.

Définition de la consistance du sol :

La consistance du sol désigne à la fois la force qui retient ensemble les divers matériaux du
sol ou la résistance des sols à la déformation et à la rupture. On mesure la consistance du sol
sur des échantillons mouillés, humides et secs. Pour des sols humides, on parlera aussi
bien d'adhérence que de plasticité (voir les définitions ci-contre). On peut évaluer la
consistance du sol, sur le terrain, au moyen de tests simples ou, pour plus de précision, au
laboratoire.

Déterminez d'abord l'adhérence, c'est-à-dire la propriété qu'ont les matériaux du sol de coller


à d'autres objets. Déterminez ensuite la plasticité, c'est-à-dire la propriété qu'ont des
matériaux du sol de changer d'une façon continue de forme, mais non de volume, sous l'effet
d'une pression constante et de garder la forme prise quand la pression disparaît.

2. Détermination de la consistance d'un sol humide :

Test de terrain: consistance d'un sol humide

L'analyse se fait quand le sol est humide mais non saturé d'eau, par exemple 24 heures après
une bonne pluie.

Essayez d'écraser une petite quantité de sol humide en le pressant entre le pouce et l'index ou
en l'appuyant contre la paume de votre main. Evaluez la consistance du sol humide de la
manière suivante:

0 Meuble, si le sol est non cohérent (structure à grains isolés).

1 Très friable, si le sol s'écrase facilement sous l'effet d'une faible pression mais reste agrégé
si on le presse de nouveau.

2 Friable, si le sol s'écrase facilement sous l'effet d'une pression faible à modérée .

*3 Ferme, si le sol s'écrase sous l'effet d'une pression modérée, mais en opposant une
résistance discernable.

4 Très ferme, si le sol s'écrase très difficilement entre le pouce et l'index et nécessite Une forte
pression.

5 Extrêmement ferme, si le sol s'écrase sous une très forte pression; il ne peut être écrasé
entre le pouce et l'index mais doit être brisé morceau par morceau.
3. Détermination de la consistance d'un sol sec :

Test de terrain: consistance d'un sol sec

L’analyse se fait quand le sol a été séché à l'air.

Essayez de briser une petite quantité de sol sec en le pressant entre le pouce et l'index ou en l'appuyant
contre la paume de votre main. Evaluez la consistance de votre sol de la façon suivante:

0 Meuble, si le sol est non cohérent (structure à grains isolés).

1 Molle, si le sol est friable et à peine cohérent, et si une très légère pression suffit à le réduire en
poudre ou en grains isolés.

2 Légèrement dure, si le sol résiste à une pression légère, mais se brise facilement entre le pouce et
l'index.

3 Dure, si le sol résiste à une pression modérée, ne se brise presque pas entre le pouce et l'index, mais
peut être brisé sans difficulté dans la main.
4 Très dure, si le sol résiste à une forte pression, ne peut se briser entre le pouce et l'index, mais peut
être brisé avec difficulté dans la main.

5 Extrêmement dure, si le sol résiste à une pression extrême et ne peut être brisé dans la main.

Les limites d'Atterberg :

Les limites d'Atterberg sont des teneurs en eau caractéristiques des sols fins permettant entre autre
d'établir leur classification et d'évaluer leur consistance. Ces valeurs de teneurs en eau permettent de
caractériser également les différents états des sols : liquide, plastique, solide et solide sans retrait de
ces matériaux. Cet un essai relativement long à réaliser (plus de deux jours en général et la
durée[1] augmente avec la proportion d'argile). Bien que rudimentaire dans sa préparation, les résultats
obtenus sont répétables et reproductibles.
Les limites d'Atterberg comprennent :

 la limite de liquidité wL (NF P94-051[2] ou -052-1[3])


 la limite de plasticité wP (NF P904-051[2])
 la limite de retrait wR (XP P94-060-1[4])
L'indice de plasticité (IP) :

L'indice de plasticité (IP) correspond à l'écart entre la limite de liquidité et la limite de plasticité. Pour
toutes les teneurs en eau comprises entre ces deux bornes, le matériau sera dans un état plastique. Plus
l'écart est grand, plus la plasticité du sol est élevée.

IP=wL−wP

Certains laboratoires utilisent la droite de Casagrande pour évaluer l'IP à partir de la limite de liquidité,
que l'on retrouve dans un diagramme IP-wL. Cette droite a pour équation :

IP=a(wL−b)

avec :

 0,70 < a < 0,80


 13 < b < 20

et est souvent exprimée moyennement comme suit :

IP=0,75(wL−20)

Vous aimerez peut-être aussi