Vous êtes sur la page 1sur 8

Maladie d’Alzheimer

Décrite pour la première fois en 1907.

La dépense ce caractérise par une altération


progressive de la mémoire et de l’idéation,
suffisamment marqué pour handicaper les activités de
la vie quotidienne, apparue depuis 6 mois et associé
a un trouble d’au moins une fonction suivante :
langage, calcul, jugement, altération de la penser
abstraite…

- Les demande dégénérative :


Sont les plus fréquente.

- Les demande non dégénérative :


Demande dominé, en matière de fréquence par les
démences vasculaire.

C’est un grand problème de santé publique.

Facteur de risques 1 :
- Age
- Sexe
- Antécédent familiaux
Facteur de risques 2 :
- Facteur de risque cardiovasculaire
- Alcoolisme
- Lésion cérébraux-vasculaire
- Dépression, traumatisme cérébraux répétés

Facteur de protection :
- Haut niveau socio éducatif
- Mode de vie cognitivement stimulant
- Réseau social riche et dense
- Activité physique régulière
- Régime méditerranéen
- Vitamine antioxydante (A,C,E)
- Traitement des facteurs de risque cardiovasculaire
- Tanin de vin

Diagnostic :
Un premier entretien médical est réalisé

- Entre 26 et 20 = démence légère


- Entre 20 et 16 = démence modérer
- Entre 9 et 3 = démence sévère

On va faire une prise de sang et une imagerie


cérébrale.

IRM =
- Les plaques senilles
Différents types de mémoire :

- Mémoire court terme.


Mémoire long terme :
- Mémoire épisodique
- Mémoire sémantique
- Mémoire procédurale
Clinique :
Phase de début.
Précédé par une phase pré symptomatique. Rôle de la
réserve cérébrale.
Trouble de la mémoire épisodique touchant les faites
récents.
Gene dans la vie quotidienne.
Souvent méconnus ou mis sur le compte de l’âge.




- Trouble de langage
- Trouble attentionnés
- Diminution des repères
- Modification affective, apathie, désintérêt
- Syndrome dépressif
Phase d’état :
= Syndrome démentiel avec aggravation progressive
aboutissant a une perte totale de l’autonomie.
- Trouble cognitifs
- Trouble de la mémoire majeur, constants (oublis a
mesure, rabâchage).
- Désorientation temporo spatial.
- Trouble des fonction instrumentale
- Trouble du language
- Signature : dernière production graphique a
disparaitre.
- Trouble pratiques.
- Trouble gnostiques
- Trouble des capacités de reconnaissance.
- Prosopagnosie : difficultés a reconnaîtrez des
visages familiers, voire sa propre image.
- Anosognosie : non conscience des troubles.

Trouble psychologique et comportementaux :


- trouble de l’humeur
- Modification de la personnalité : indifférence
affective, désintérêt, démotivation.

Trouble du comportement moteur :


- Comportement stéréotypés
- Déambulation
- Agitation
- Fugue
- Comportement agressif

Trouble de conduite élémentaire :


- Sexuelles
- Alimentaire
- Maitrise sphinctérienne
- Rythme vieille/sommeil








Trouble psychotique : hallucination, délire

Trouble neurologique :
- Hypertonie oppositionnelle
- Mycologie
- Crise comitiales

Trouble de marche :
- Chutes
Phase terminal = perte d’autonomie complète
- Trouble psycho comportementaux majeur
- Trouble neurologique
- Communication très difficiles
- Syndrome d’immobilisation et ses complication
(dénutrition, escarres, infections…)
- Décès 8 à 12 ans après les premiers symptôme, du
fait des complications somatiques de
l’immobilisation

Evolution = progression en differents stades :


Stade léger : (entre 25 et 20)
Stade modérer à modération sévère :
- Maintien a domicile avec aide professionnelle
- Augmentation progressive du fardeau des aidant
- Intérêt des structure de répit
- Aide aux aidant +++
Stade sévère :
- Nécessité d’une prise en charge institutionnelle
- Souffrant des aidants majeure





10 symptôme et signes de la maladie d’Alzheimer :


1 - pertes de mémoire qui perturbe la vie
quotidienne.
2 - difficulté à planifier ou a résoudre des
problèmes.
3 - difficulté a exécuter les taches
familières à la maison, au travail ou durant les
loisirs.
4 - Confusion avec le temps ou le lieu.
5 - Difficulté a comprendre les images et les
relations spatiales.
6 - Nouveau problème d’expression orale ou
écrite.
7 - Objet égarés et perte de la capacité a
reconstituer un parcours.
8 - Jugement amoindri(prendre une mauvaise
décision).
9 - retrait du travail ou des activités
social.
10 - Changement d’humeur et de la
personnalité.

Diagnostique différentiel :
Autre démence dégénérative :
- Demence fronto temporale
- Demence a corps de Lewy
- Démence sémantique
- Aphasie progressive primaire
- Démence maladie de Parkinson
- ETC…

Demence non dégénérative :


- Démence vasculaire
- Hydrocéphalie chronique
- Creutzfeldt Jacobs
- Démence alcoolique
- ETC…






















Intérêt du diagnostic precoce


Intervention thérapeutique plus efficace.
Retarder la perte d’autonomie.
Améliorer la qualité de vie du malade et des aidants.
Intégrer précocement le patient dans un réseaux de
soin.
Retarder l’institutionnalisation.

Traitement :
- Symptomatique
- Ralentir la perte d’autonomie
- Efficacité maximale aux stade débutant
- Service médical rendu relativement faible
- Effets secondaire non négligeable

Non spécifiques :
- Medicament psychotrope :
- Anxiolytique
- Antidépresseur
- Neuroleptique
- Hypnotique

Thérapie non médicamenteuse :


- Stimulation cognitive
- Orthophonie
- Psychothérapie
- Neuropsychologue
- Psychologue clinicienne
- Ergothérapie/Kinésithérapeute
- Prise en charge somatique
- Soutien des aidant ++
- Stress, depression
- Atteinte somatique : HTA, baisse de l’immunité




La vie quotidienne :
1 - Conseil au familles
Soutien de l’aidant principal
- La communication
- Toilette et habillage
- Repas
- Prise des médicaments
- Sommeil
- Incontinence
10 conseil pour établir le contact :
Du silence : réduire le bruit qui peuvent distraire
son attention.
De la sérénité : éviter de susciter de l’anxiété.
Dans les yeux : Ce mettre a sa hauteur. Accompagner
le regard d’un contact de la main.
Proximité : Appeler la personne par son prénom ou
sa place dans la famille.
De la simplicité : utiliser des phrase courte et
des mots simple.
De questions courtes : Posez des question courte et
qui permettent de répondre par ou ou non.
Du temps : Il faut laisser le temps a la personne
de répondre. Lui laisser le temps de formuler ça
phrase.
De la patience : Quand la personne répond, laissez
lui le temps. Éviter de l’interrompre.
De l’honnêteté : Ne faite pas semblant d’avoir
compris sa réponse si ce n’est pas le cas. Cela
nuirait a la qualité de votre relation.
Du respect : Veillez au respect de la parole
donner. Si vous tenez un engagement et que la
personne n’a pas oublier, elle sera blesser sans
que vous le sachiez forcement.


Rôle de l’aide soignant :


- Faire de l’accompagnement.
- Chercher a satisfaire les different besoins
fondamentaux.
- Faciliter la communication en utilisant des phrase
simple.
- Eviter les situation de stress et mettre la
personne en confiance.
- Respecter les rituels que soit pour l’heure du
coucher ou le déroulement de la toilette…
- Proposer les objets de 1ere nécessite et répéter
souvent le noms des objet.
- Effectuer les gestes toujours dans le même ordres
- Décrire les actions qu’elle fait et accompagner le
mouvement (Ex : « vous allez lever la main droite
pour mettre votre pull ».)
- Favoriser les activité créative en favorisant la
communication.
- Faire des transmissions claires et précises.

CAJA : Centre d’accueil de jour Alzheimer.


Pour les personnes à domicile.
Pour les patients et les aidants.
Permet de garder son autonomie a domicile avec divers
activités (cuisine, lecture de journaux, chant…).
Stimuler le patient.

PASA : Pôle d’activités et de soins adaptés.


Pour les personnes en hébergement.
Unité pour faire des activité dans l’hébergement.
Adapté les personnes aux activités.

Hébergement temporaire : Permettre à l’aidant de


partir quelques jours, soulage la famille.

Famille d’accueil : Même principe que pour les


enfant. Certaines famille sont agréer a garder des
personnes démente.

Vous aimerez peut-être aussi