Vous êtes sur la page 1sur 4

I.

1 Introduction :

Une soufflerie (en anglais Wind tunnel) est une installation d'essais utilisée en aérodynamique pour
étudier les effets d'un écoulement d'air sur un corps, généralement un modèle de dimension réduite
par rapport au réel. On peut effectuer dans une soufflerie des mesures, par exemple d'efforts, et des
visualisations d'écoulement le plus souvent impossibles à faire dans les conditions réelles de
déplacement. Il existe plusieurs centaines de souffleries dans le monde, dont le plus grand nombre
sont aux USA.

Installation d’essai utilisée en aérodynamique pour étudier l’action sur un corps d’un écoulement
d’air.
Configuration générale :

Une soufflerie se compose d'un circuit aérodynamique comportant une veine d'essais. Le circuit d'air
peut être ouvert ou fermé :

Soufflerie à circuit ouvert, dit de "type Eiffel" (par exemple la soufflerie de Gustave Eiffel construite
en 1912 rue Boileau à Auteuil, qui est toujours en exploitation2 ).

Soufflerie à retour (en circuit fermé) (ex: S1MA de l'ONERA à Modane-Avrieux en Savoie).

La veine d'essais peut être ouverte ou "libre" comme dans les souffleries Eiffel, guidée (par exemple
par un plancher pour tester des automobiles) ou fermée. Dans la plupart des souffleries à retour, la
veine d'essais est fermée, ce qui permet de contrôler (et de modifier) la température et la pression
de l'air.

Le flux d'air est généralement aspiré et non soufflé sur le modèle, le ventilateur (ou compresseur)
étant disposé en aval de la veine d'essais

Les forces qui s’exercent sur l’avion :


Pour mieux comprendre l’enjeu des différentes améliorations techniques, étudions les forces
s’exerçant sur l’avion. Lorsqu’un avion vole, quatre forces principales s’exercent sur son centre de
poussée : le poids, la poussée, la portance et la trainée. Ces quatre forces peuvent être représentées
par des vecteurs. Dans un référentiel terrestre considéré Galiléen, d’après la Première loi de Newton,
la somme vectorielle de ces quatre forces est nulle si le vecteur vitesse de l’avion ne varit pas, c'est à
dire, si l'avion suit une trajectoire rectiligne sans variation d’altitude et adopte une vitesse constante.

Le  poids P  résulte de la gravitation universelle. Il est représenté par un vecteur s’appliquant au
centre d’inertie de l’avion, dirigé vers le centre de la terre selon la verticale du lieu et dont la valeur
varie en fonction de la masse de l’avion : P=m.g

La  traction ou poussée T  est fournie par le groupe moto-propulseur (moteur et hélice). Son intensité
varie en fonction de la puissance délivrée par le moteur. Elle est représentée par un vecteur dirigé
dans le sens du mouvement et parallèlement à celui-ci. 

La  portance Rz compense le poids et permet à l’avion de voler. Elle est créée par le vent relatif, c’est
à dire l’écoulement de l’air sur la surface de l’aile. Le profil de l’aile a donc beaucoup d’importance.
En effet, du fait de sa forme incurvée, la face supérieure de l’aile (extrados) est plus longue que sa
face intérieure (intrados).

La  traînée Rx est une composante aérodynamique parallèle aux filets d’air du vent relatif. C’est la
force opposée au mouvement de l’avion et qui résulte de sa résistance à l’air. La traînée totale peut
se décomposer en plusieurs traînées. La traînée de frottement ou forces de frottement représente
environ la moitié de la traînée totale et est due à l’avion tout entier. Plus faible, la traînée induite est
liée à la portance ; elle compte pour 1/3 de la traînée totale. Elle est due à la différence de pression
sur l’extrados et sur l’intrados de l’aile. Ainsi, au cours du vol, le flux d’air en surpression de l’intrados
aura tendance à passer sur l’extrados pour combler la dépression. Cela créé des tourbillons
marginaux. On ne parlera pas des autres types de traînées, plus faibles.                                                                                  

Le principe de l’aile :
 Bord d’attaque : point le plus en avant du profil.
 Bord de fuite : point le plus en arrière du profil.
 Extrados : partie supérieure du profil compris entre le bord d’attaque et le bord de fuite.
 Intrados : partie inférieure du profil compris entre le bord d’attaque et le bord de fuite .

Le but de tp :

Dans ce tp nous avons destiné les études aérodynamique comme l’angle d’incidence et les bénéfices
pour donner bonne performance

Vous aimerez peut-être aussi