Vous êtes sur la page 1sur 22

Q27- Pour un patient groupe A, vous disposez de plasma frais congelé AB et 0, vous lui administreriez:

A.Le plasma frais congelé AB

B.La plasma frais congelé O

C.Indifféremment AB ou O

D.Aucune réponse n'est juste

Q28- Chez un sujet groupe O, quel est l'antigène (Ag) portés par globules rouges :

A.Ag A

B.Ag B

C.Ag AB

D.Aucun

Q29- Les signes de la diarrhée chez un enfant de 0 à 5 ans sont :

A.Des selles molles et aqueuses

B.Douleurs et crampes abdominales

C.Une somnolence

D.Une légère fièvre et des frissons

Q30- Les complications de la diarrhée maltraitée sont :

A.La mort par déshydratation

B.La malnutrition

C.La dysenterie

D.La dysphagie

Q31- Pour évaluer l'effet de la diarrhée sur l'enfant, on considère les éléments suivants :

A.L'état de la respiration
B.L'humidité de la muqueuse buccale

C.La faim

D.L'état de la peau

Q32- Lequel des vaccins suivants n'est pas bactérien ?

A.Le vaccin anti-Haemophilus influenza type b

B.Le vaccin anti-Diphtérie

C.Le vaccin anti-Tétanos

D.Le vaccin anti-Varicelle

Q33- Le vaccin antirotavirus est administré en :

A.Une seule prise

B.Une série de 3 doses

C.Une série de 2 doses

D.Une série de 5 doses

Q34- Les principales maladies à transport hydrique et ou alimentaire sont :

A.Le choléra

B.La typhoïde

C.La méningite

D.Dysenterie

Q35- Le diagnostic de la tuberculose extra pulmonaire se base sur :

A.Les signes cliniques


B.L'examen bactériologie des expectorations

C.La radiologie pulmonaire

D.Le test tuberculinique

Q36- Parmi les infections suivantes, indiquez celle qui est (sont) parasitaire(s) :

A.La varicelle

B.La tuberculose

C.Le kyste hydatique

D.La diphtérie

Q37- Laquelle des infections suivantes est-elle transmise par voie digestive :

A .La typhoïde

B. La varicelle

C. Le kyste hydatique

D. La diphtérie

Q38- Parmi les maladies cibles du programme national d'immunisation, on note :

A.Le tétanos

B.La diphtérie

C.Le rotavirus

D.La rubéole

Q39- Lequel des vaccins suivants ne fait pas partie de PNI :

A.Le BCG
B.Le VAT

C.Le DTC

D.Anti-grippal

Q40- La vaccination contre la tuberculose est faite :

A.Dans les 24 heures qui suivent la naissance

B.Durant le premier mois qui suit la naissance

C.Au troisième mois

D.Au 9ème mois

Q41- Au Maroc, la vaccination commence :

A.Immédiatement après la naissance

B.A une semaine de la naissance

C.A six semaines de la naissance

D.A dix semaines de la naissance

Q42- Au Maroc, le programme de vaccination vise à prévenir les maladies suivantes :

A.L'hépatite virale C

B.L'hépatite virale B

C.La rubéole

D.La varicelle

Q43- La prophylaxie correspond:

A.Aux mesures entreprises pour traiter les cas


B.Aux mesures entreprises pour éviter la survenue de la maladie

C.Aux mesures entreprises pour éviter la contagion de la maladie

D.Aux actions entreprises pour la prise en charge psychologique de l'entourage du malade

Q44- On appelle population à besoins spécifiques :

A.Les femmes enceintes

B.Les personnes en situation d'handicap

C. Les personnes âgées

D.Les jeunes en chômage

Q45- Qu'est-ce qu'une infection nosocomiale :

A.Une infection d'origine nasale

B.Une infection dont le malade est déjà porteur lors de son hospitalisation

C.Une infection absente à l'entrée du patient qui apparait au moins 48h après l'admission

D.Une infection véhiculée en permanence par la population

Q46- La position proclive signifie :

A.Que le malade est installé jambes surélevées

B.Que le malade est installé tête et thorax surélevées

C.Que le malade est installé tête et thorax en position basse

D.Que le malade est installé en position demi assise

Q47- La position déclive signifie :

A.Que le malade est installé jambes surélevées


B.Que le malade est installé tête et thorax surélevées

C.Que le malade est installé tête et thorax en position basse

D.Que le malade est installé en position demi assise

Q48- Les précautions à prendre avant de démarrer une transfusion sanguine sont :

A. Vérifier la température du malade

B.Vérifier le groupe inscrit sur la poche de sang

C. Vérifier la date de péremption du sang

D.Faire un test d'hypersensibilité

Q49- Devant quels signes, vous devez arrêter la transfusion à votre malade :

A.Une légère augmentation de sa température

B.Une prurit diffus

C.Des céphalées

D.Sensation de douleur abdominale

Q50- Pour une transfusion de culot globulaire, le critère qui fait que le groupe « O » est un donneur
universel, est :

A.Contient des antigènes anti-A sur ses hématies

B.Ne contient pas d'antigènes sur ses hématies

C.Contient des antigènes anti-B sur ses hématies

D.Contient des antigènes anti-A et anti-B sur ses hématies

Q51- En cas de suspicion d'effet indésirable lors d'une transfusion :

A. Arrêter la transfusion
B.Retirer la voie veineuse et appeler le médecin

C.Poursuivre la surveillance sans arrêter la transfusion

D.Se référer à la procédure d'hémovigilance

Q1- L'étape de planification :

A.N'est pas nécessaire

B.Se base sur l'exécution d'un programme de santé

C.Est une étape clé

D.Elle dépend de l'évolution du problème de santé

E.Conditionne la réussite du programme de santé

Q2- Les caractéristiques de la planification :

A.Concerne le passé et le futur

B.Créative

C.Processus dynamique continu

D.Obéit aux orientations stratégiques


Q3- Le cycle de la planification comporte les étapes

suivantes :

A.Analyse de la situation

B.Fixation des objectifs

C.Détermination des priorités

D.Évaluation des ressources

Q4- Les approches de planification sont conçues pour permettre l'adaptation de l'outil de planification
au contexte et au domaine étudié , parmi lesquelles:

A.L'approche normative (ou politique)

B.L'approche stratégique

C.L'approche tactique ou structurelle

D.La planification opérationnelle


Q5- L'approche normative (ou politique) :

A.Trace les grandes orientations à suivre

B.S'inspire des valeurs de la société ou les propose comme objectifs de changement

C. Vise le court terme : déroulement, exécution et suivi des activités.

D. Vise le moyen terme et répond aux questions : avec quels moyens ? et selon quel agencement ?

Q6- L'approche stratégique :

A.Décide des priorités d'action et des choix entre les différentes orientations qui seront prises dans le
futur

B.Met en œuvre des choix et programmes d'action

C.Vise le long terme

D.Répond aux questions : quoi faire et pourquoi ?


Q7- L'approche tactique ou structurelle

A.S'occupe de l'agencement des activités

B.S'occupe de l'agencement de l'organisation et de l'encadrement des

activités et des ressources

C.Vise le long terme et répond aux questions : quoi faire et pourquoi ?

D.Vise le moyen terme et répond aux questions : avec quels moyens ? et selon quel agencement ?

Q8- La planification normative et stratégique comme approches portent sur:

A.L'identification des problèmes

B.La fixation des objectifs

C.La prévision des ressources

D.L'établissement des priorités

E.Visent le long terme


Q9- la planification tactique structurelle comme approche porte sur:

A.La fixation des buts

B.La détermination des actions

C.La prévision des ressources

D.La mise en oeuvre du programme

E.Vise le moyen terme

Q10- la planification opérationnelle comme approche porte sur:

A.La fixation des objectifs opérationnels

B. La détermination des actions

C.La mise en cuvre du programme

D.L'évaluation et l'ajustement du programme


Q11- Les activités dans un programme de santé :

A. Sont toujours sous forme de soins

B.Sont souvent d'ordre multisectoriel

C.Peuvent être des sous programmes d'un autre programme de santé

D.Dépendent des moyens disponibles

E. Sont définies lors de l’exécution

Q12- Dans la programmation sanitaire, la phase de

diagnostic comprend :

A.Le diagnostic clinique

B.D'abord l'établissement des priorités

C.L'identification des problèmes et des besoins de santé

D.La définition de la population cible

E.L'établissement des priorités


Q13- Dans la phase diagnostic de l'élaboration du programme de santé, la perception des problèmes de
santé par la population :

A.N'est pas utile

B.Est un aspect psychosociologique très utile

C.Conditionne le programme de santé

D.Favorise la participation communautaire

E.Il n'y a pas de phase diagnostic dans un programme de santé

Q14- Dans le processus de planification , l'étape d'identification et de priorisation des problèmes doit
prendre en considération de nombreux critères :

A.la gravité : problèmes qui entraînent une mortalité et une morbidité importantes ;
B.la vulnérabilité : problèmes pour lesquels une solution technique satisfaisante est immédiatement
applicable ;

C.la fréquence : problèmes très répandus ;

D.l'urgence : problèmes qui ont un impact important exigeant des solutions rapides et spectaculaires.
Q15- Les éléments ou critères à prendre en considération lors de l'établissement des priorités pour
choisir les solutions ou interventions à entreprendre sont :

A.la faisabilité : technique satisfaisante, économique, cadre légal et légitimité


de l'intervention ;

B.l'acceptabilité : culturelle, sociale et éthique des moyens et procédures mis en œuvre ;

C.la pertinence : l'intervention est appropriée et adéquate pour résoudre le


problème en question (existence de lien logique) ;

D.l'impact : recherche d'effet souhaité.

Q16- L'impact d'un programme de santé est :

A.Clinique

B.Épidémiologique

C.Économique : réduction du cout de prise en charge

D.Éducatif : changement positif du comportement

E.Pas d'impact sanitaire


Q17- Dans le diagnostic communautaire, le recueil des données peut se faire selon différentes approches
:

A.Renseignements sociodemographiques ;

B. Consultation d'informateurs-clefs ;

C.Réalisation d'enquêtes spécifiques (rétrospectives ou prospectives) ;

D.Estimation de la demande à partir des statistiques de l'utilisation actuelle ;

E. Réalisation de normes et de guides des bonnes pratiques

Q18- Dans le diagnostic communautaire, l'état de santé de la population peut se définir à partir de :

A.Données sur la mortalité ;

B.Données sur la morbidité ;

C.Données sur les comportements et les modes de vie ;

D.Données sur l'incapacité et l'invalidité ;

E. Toutes les propositions sont justes.


Q19- Ces informations peuvent être obtenues auprès

de 3 principales sources :

A.Le système d'information sanitaire de routine: différents supports d'information

des structures sanitaires

B.Le système d'information sanitaire «non-routine» incluant en particulier les enquêtes par
échantillonnage et les recensements

C.Données informelles

D.Le système d'information « extra-sante » : données relatives à la démographie, l'économie, la


nutrition, l'agriculture, l'environnement, la santé scolaire, etc.

Q20- La définition de la population cible est une section :

A.Dans l'étape de planification du programme de santé

B.Elle est comprise dans la phase diagnostique des problèmes de santé ciblés

C.Elle est dans la phase des objectifs

D.Elle précise les actions à entreprendre

E.Elle permet l'évaluation des programmes


Q21- L'étape d'exécution du programme

A.Est la plus importante

B.Dépend de la planification

C.Comprend seulement les prestations de services

D.La supervision des activités n'est pas nécessaire

E. Elle est définitive

Q22- Le plan d'évaluation d'un programme de santé


comporte:

A.Trois niveaux d'évaluation

B.D'abord l'évaluation des résultats

C.L'évaluation des moyens

D.L'évaluation des activités

E.A la fin, évaluation des résumoyens


Q23- L'évaluation se fait selon l'ordre :

A.Moyens, services, résultats

B.Services, moyens, résultats

C.Résultats, moyens, services

D.Résultats, services, moyens,

E. Services, résultats, moyens

Q24- L'ajustement du programme de santé :

A.Se fait lors de la planification

B.Se fait au cours de l'exécution

C.Porte sur l'évaluation

D.C'est une rectification dans le déroulement du programme de santé

E.Se base sur les contraintes du terrain


Q25- Pour mieux évaluer un programme de santé, il

faudrait :

A. Élaborer des objectifs

B.Atteindre les objectifs

C.Élaborer un objectif général

D.Ne pas définir des objectifs

E. Élaborer des objectifs spécifiques

Q1: Les maladies cibles de la vaccination au Maroc sont :

1. La diarrhée ;

2. La rougeole ;

3. L'hépatite virale C;

4. La tuberculose.
Q2: Les vaccinations préconisées durant le premier mois aux enfants au Maroc :

1. BCG ;

2. VPO ;

3. DTC ;
4. HBN.
Q3: La vaccination antigrippale est une mesure préventive qui est recommandée pour :

1. Toute la population ;

2. Les femmes enceintes quelque soit l'âge la grossesse ;

3. Tous les enfants âgés de moins de 5 ans ;

4. Les professionnels de la santé ;

5. Toutes les propositions précédentes sont correctes.

Q4: Parmi les hépatites suivantes, quelles sont celles transmises par le sang :

1. Hépatite A ;

2. Hépatite B;

3. Hépatite C;

4. Hépatite E.
Q16: L'opération « KARAMA » est l'une des réalisations du ministère de la santé au Maroc pour la
période 2012 -2016, elle a consisté en :

1. La prise en charge des urgences médicales préhospitalières ;

2. La couverture sanitaire des zones sinistrées par les intempéries et les zones enclavées ; 3. La prise en
charge de la santé mentale et psychiatrique ;

4. La prise en charge des ALD.


Q18: Un dispositif de soins palliatifs est mis en place au Maroc pour la prise en charge des maladies
atteints de :

1. Maladies mentales et psychiatriques ;

2. Maladies cancéreuses ;

3. Maladies de longues durées ;

4. Maladies épidémiologiques.

Q21: Parmi les propositions suivantes, une ne

fait pas partie des facteurs favorisants les infractions nosocomiales, laquelle : 1. Actes invasifs : Pose d'un
cathéter, sondage

urinaire ;

2. Age : avant 1 an et après 65 ans ;

3. L'immunodépression ; 4. Respect des bonnes pratiques de soins.


Q30: Les principales causes directes de mortalité maternelle au Maroc sont :

1. L'hémorragie, l'éclampsie puis l'infection ;

2. L'éclampsie, l'hémorragie puis l'infection ;

3. L'hémorragie, l'éclampsie puis les avortements compliqués ;


4. L'éclampsie, l'hémorragie puis les avortements compliqués ;

5. Toutes les propositions précédentes sont fausses.


Q31: Les principales Causes directes de mortalité

néonatale au Maroc sont :

1. La prématurité, l'asphyxie et l'infection ; 2. L'infection, le RCIU et l'asphyxie ;

3. La prématurité et le faible poids de naissance;

4. La prématurité et L'hypothyroïdie congénitale ; 5. La prématurité et la chorioamniotite.

Vous aimerez peut-être aussi