Vous êtes sur la page 1sur 14

Génie informatique

Semestre 1
Année universitaire 2020/2021
Module : Réseaux Informatiques
Correction TD N°1
Pr. Amina GHADBAN

Exercice 1: (Double bit de parité)

1) Déterminer la valeur pour le message 1010111010111100 en utilisant un découpage


en mots de taille 4.
2) Montrer que ce code permet non seulement de détecter mais aussi de corriger une
erreur unique.
Correction :

1) 1010 0
1110 1
1011 1
1100 0

0011
- Le message à envoyer est 101011101011110001100011

2) Le destinataire reçoit le message suivant 101011101011110101100011. Un bit est


inversé. En appliquant la double parité :

1010 0
1110 1
1011 1
1101 0 ??

0011 ??
- Donc on va détecter l’erreur et on peut aussi la corriger.

Exercice 2: (CRC)

1) Trouver le code CRC utilisant la clef 11010 correspondant au message 0010111011.


1
2) Le message 0100101101 est-il correct sachant qu’on utilise un code CRC 3 bits de clef
1010 ?
3) Quelle est le code CRC associée au mot 110111 avec G(X) = X2 +X+1 ?

Correction :

1)

- Le message à envoyer est 00101110110100


2)

2
- Le reste n’est pas nul donc le message reçu est incorrecte

Exercice 3 : (Trame Ethernet)

Indiquer les différents champs des trames Ethernet suivantes :

Trame Ethernet 1: ff:ff:ff:ff:ff:ff 09:ab:14:d8:05:48 0x0806 0001 0800 0604 0001 09ab
14d8 0548 7d05 300a 0000 0000 0000 7d12 6e03

Trame Ethernet 2: 00:0f:1f:13:34:9a 00:01:30:4a:38:00 0x0800 4500 0054 9c1e 0000 3301
2d8c 8b7c bb04 ac10 cb6d 0000 f72b ea30 0002 c31f 6047 0e37 0200 0809 0a0b 0c0d 0e0f
1011 1213 1415 1617 1819 1a1b 1c1d 1e1f 2021 2223 2425 2627 2829 2a2b 2c2d 2e2f 3031
3233 3435 3637

Correction :

Trame Ethernet1 :

3
- Le champ EtherType indique que les données forment un datagramme ARP. La trame a
été émise en diffusion. Toutes les machines du réseau vont la recevoir et la traiter.

- Il s’agit d’une requête ARP émise en diffusion par l’hôte d’adresse IP 125.5.48.10 via sa
carte Ethernet d’adresse MAC 09:ab:14:d8:05:48. La requête demande quelle est l’adresse
MAC de l’hôte ayant l’adresse IP 125.18.110.3.

Trame Ethernet2 :

- Le champ EtherType indique que les données forment un datagramme IP. La trame est
émise en unicast et seule la machine d’adresse 00:0f:1f:13:34:9a doit la traiter.

Datagramme IP

4
- Le champ Proto indique que les données contiennent un message ICMP. Puisque le
datagramme n’est pas fragmenté et le Checksum est correct, les données sont
communiquées au module ICMP de la machine 172.16.203.109.

Message ICMP :

5
- Il s’agit de la réponse (message ICMP ECHO REPLY) envoyée par l’hôte 139.124.187.4,
probablement suite à une demande d’ECHO (message ICMP ECHO REQUEST) qu’a faite la
station 172.16.203.109. Il s’agit probablement d’une trame appartenant à un trafic provoqué
par la commande ping.

Exercice 4 : (Décodage de trame)

On a représenté ci-dessous le résultat d'une capture par Ethereal de trames Ethernet (ni le
préambule, ni le FCS ne sont représentés).

Correction :

6
7
Exercice 5 : (Datagramme IP)

Décoder l’en-tête du paquet IPv4 suivant (en hexadécimal) et en extraire toutes les
informations possibles.

45 00 00 50 20 61 00 00 80 01 C5 64 C7 F5 B4 0A C7 F5 B4 09 08 00 00 1C 01 02 03 04 05
06 07 08 09 0A 0B 0C 0D 0E 0F 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 1A 1B 1C 1D 1E 1F 20 21
22 23 24 25 26 27 28 29 2A 2B 2C 2D 2E 2F 30 31 32 33 34 35 36 37 38

Correction :

45→4 = protocole IP version 4 ; 5 = longueur de l’en-tête du datagramme = 5*4 = 20 octets =


longueur par défaut d’un en-tête sans option.
00→Type Of Service = 0 = pas de service particulier (en fait avec IPv4, il n’y a pas de service
particulier. Ce champ est donc toujours nul !).
00 50→longueur totale = 0*4096 + 0*256 + 5*16 + 0*1 = 80 octets donc la longueur du contenu du
champ de données est de 80 – 20 = 60 octets.
20 61→identificateur du datagramme (ne sera utile que s’il est fragmenté). 00 00→drapeaux et
déplacement = tout à zéro = datagramme non fragmenté.
80→durée de vie = 80 = 8*16 + 0*1 = 128 routeurs que le datagramme pourrait encore traverser.
01→protocole transporté dans le datagramme : 1 = code du protocole ICMP.
C5 64→Bloc de contrôle d’erreur de l’en-tête.
C7 F5 B4 0A→adresse IP émetteur = 199.245.180.10
8
C7 F5 B4 09→adresse IP destinataire =199.245.180.9 Les deux machines sont dans le même réseau
de classe C, le réseau 199.245.180.0

Exercice 6 : (Fragmentation IP)

Soit une hôte dont le logiciel IP doit envoyer un datagramme sans option contenant 6 000
octets de données à travers un réseau de MTU 1 800 : Fragmenter le datagramme et indiquer
ces mêmes champs pour tous les fragments obtenus.

Correction :

9
Exercice 7 : (Fragmentation IP)

 Le datagramme IP

10
La taille du paquet IP est de 2020 octets envoyé par X sur le réseau A. Fragmenter le
datagramme et indiquer les différents champs pour tous les fragments obtenus. Le TTL du
paquet IP est de 9.

Correction :

 La MTU du réseau B est égale à 1024. C’est plus petit que la taille du paquet IP (2020 octets)
envoyé par X sur le réseau A.
 Le routeur R1 doit donc fragmenter ce paquet IP
 Première contrainte : la taille des fragments ne doit pas dépasser 1024 octets. Ceci doit inclure
la taille de l’entête IP.
 Deuxième contrainte : la taille du champ données d’un fragment doit être un multiple de 8
octets.
- En effet, dans chaque entête d’un paquet IP fragmenté, le fragment offset indique la
position du fragment par rapport au paquet de départ, en nombre de mots de 8 octets.

 Entête IP du premier fragment dans le réseau B

 001 (représentation binaire du champ Flags) : le bit M (more fragments) est positionné à 1
pour indiquer que ce fragment n’est pas le dernier fragment du paquet initial (et qu’au moins
un autre va suivre)
 0 : position de ce fragment par rapport au paquet de départ.
 8 : le champ Durée de Vie (TTL) est décrémenté d’une unité à chaque fois où un paquet IP
passe par un routeur. Initialement, le TTL = 9. Or le paquet a passé par le routeur R1

 Entête IP du second fragment dans le réseau B

11
 000 (représentation binaire du champ Flags) : le bit M (more fragments) est positionné à 0
pour indiquer que ce fragment est le dernier fragment du paquet initial.
 125 : position de ce fragment par rapport au paquet de départ, en nombre de mots de 8
octets. 125*8 = 1000 (les 1000 octets envoyés dans le premier fragment)
 8 : le champ Durée de Vie (TTL) est décrémenté d’une unité à chaque fois où un paquet IP
passe par un routeur. Initialement, le TTL = 9. Or le paquet a passé par le routeur R1.

 Dans le réseau C

 La MTU du réseau C est égale à 512. C’est plus petit que la taille des fragments de
paquet IP (1020 octets) envoyé par R1 sur le réseau B.
 Le routeur R2 doit donc fragmenter.
- Première contrainte : la taille des fragments ne doit pas dépasser 512 octets. Ceci doit
inclure la taille de l’entête IP.
- Deuxième contrainte : la taille du champ donnée d’un fragment doit être un multiple de 8
octets.
 Remarque : Le routeur R2 ne peut pas assembler les deux fragments envoyés sur le
réseau B avant de les fragmenter à nouveau pour les transmettre le réseau C.
Il doit donc fragmenter chaque segment séparément.

 Fragmentation

 Le premier segment va être découpé en 3 fragments :


- Fragment 1 de taille = 488 + 20 = 508 ≤ 512 octets. 488 étant un multiple de 8.
- Fragment 2 de taille = 488 + 20 = 508 ≤ 512 octets. 488 étant un multiple de 8.
- Fragment 3 de taille = 24 + 20 = 44 ≤ 512 octets.
 Si on somme la taille des champs data on trouve 488+488+24 = 1000 : la taille data du
premier fragment.
 Le découpage du second fragment est identique à celui du premier
- Fragment 1 de taille = 488 + 20 = 508 ≤ 512 octets. 488 étant un multiple de 8.
- Fragment 2 de taille = 488 + 20 = 508 ≤ 512 octets. 488 étant un multiple de 8.
- Fragment 3 de taille = 24 + 20 = 44 ≤ 512 octets.
12
 Entête IP du premier fragment dans le réseau C

 Entête IP du deuxième fragment dans le réseau C

 Entête IP du troisième fragment dans le réseau B

 Entête IP du quatrième fragment dans le réseau C

13
 Entête IP du cinquième fragment dans le réseau C

 Entête IP du sixième fragment dans le réseau C

14

Vous aimerez peut-être aussi