Vous êtes sur la page 1sur 4

PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE LA REPUBLIQUE D’HAITI ET LA

REPUBLIQUE DOMINICAINE SUR LE MECANISMES DE RAPATRIEMENT

PROCES VERBAL

Une réunion de hauts fonctionnaires de la République d’Haïti et de la


République Dominicaine s’est tenue dans la ville de Santo Domingo, capitale
de la République Dominicaine sur convocation spéciale de leurs Excellences
Messieurs les présidents de la république d’Haïti et de la république
Dominicaine. M. René Préval et le Dr Léonel Fernandez respectivement, et
inauguré par les Chanceliers de la République Dominicaine et la république
Haïtienne, Dr Eduardo Latorre, et M. Fritz Longchamps respectivement, ainsi
par le lieutenant général Manual de Jesus Florentino y Florentino, Secrétaire
des Forces armées Dominicaines et par M. Pierre Denize, Directeur Général de
la Police nationale Haïtienne, et les deux parties sont convenues de ce qui suit
à propos des mécanismes de rapatriement des ressortissants haïtiens en
situation illégale sur le territoire Dominicain.

Ci annexée la liste des participants.

Le gouvernement haïtien reconnaît que le gouvernement dominicain a le droit


légitime de rapatrier les ressortissants haïtiens en situation illégale sur le
territoire dominicain, en vertu de quoi les parties conviennent de ce qui suit
pour améliorer la procédure de ces rapatriements :

a) Les autorités dominicaines de migration s’engagent à ne pas réaliser de


rapatriement pendant la nuit, c’est-à -dire entre 18 heures et 8 heures du
matin, il n’y aura pas non plus de rapatriement les dimanches et jours fériés
des deux pays, excepté de 8 heures à midi.

b) Les autorités dominicaines éviteront de séparer les familles nucléaires


(parents et enfants mineurs) dans le processus de rapatriement.

c) Les autorités dominicaines de migration s’engagent à effectuer les


rapatriements à destination du territoire haïtien exclusivement aux postes
frontières de Malpasse/Jimani, Ouanaminthe/Dajabon, Belladeres/Elias Pinas
et Anse-à - Pitres/Pedernales. De son coté, le gouvernement haïtien s’engage à
renforcer et/ou installer des postes d’inspection migratoire à ces endroits de
la frontière qui devront accueillir les rapatriés.

d) Les autorités dominicaines de migration respectent les droits de la


personne inhérents aux rapatriés et adopteront des mesures concrètes pour
que les rapatriés puissent emporter leurs effets personnels et pour ne pas
retenir les documents personnels du rapatrié, sauf si ces documents
présentent de l’avis de ces autorités, des vices de légalité. Dans ce cas, ils
seront retenus et envoyés ultérieurement à la mission diplomatique haïtienne
en République Dominicaine.

e) Les autorités dominicaines migratoires remettront à chaque rapatrié


une copie du document individuel qui contient son mandat de rapatriement.

f) Les autorités dominicaines s’engagent à communiquer au préalable et


dans un délai raisonnable les listes des personnes se trouvant dans le
processus de rapatriement aux autorités diplomatiques ou consulaires
haïtiennes accréditées en territoire dominicain. Elles pourront exercer leurs
fonctions d’assistance consulaire.

g) Les autorités haïtiennes installeront des postes de contrô le migratoire


le long de la frontière haitiano-dominicaine afin d’éviter le flux illégal de leurs
ressortissants vers la république Dominicaine.

Fait en deux originaux, en espagnol et en français, les deux faisant également


foi, le deux décembre mille neuf cent quatre vingt dix –neuf (1999)

Pour la Partie Haïtienne Pour la Parie Dominicaine


Guy C. LAMOTHE Wenceslao Guerrero-Pou Cambier
Chargé d’Affaires a/i. Ambassadeur chargé de la Division
Ambassade d’Haïti des Affaires Haïtiennes de la
Secrétairerie d’Etat des
Relations Extérieures.
Membres des délégations Haïtiennes et Dominicaine participant a la réunion
spéciale sur le mécanismes de rapatriement Décembre 1999

Délégation Haïtienne

1- Jean C. AUGUSTAVE, chef du Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères

2- Guy G. LAMOTHE, chargé d’Affaires a.i. d’Haïti en république


Dominicaine

3- Pierre DENIZE, Chef de la Police Nationale

4- Lubrenne BIEN –AIME, directeur général du Ministère de l’Intérieur

5- Jean Ricot DORMEUS, Directeur des Affaires Politiques/ Ministère des


Affaires

6- Madsen CHERUBIN, Ministre Conseiller

7- Jeanne BERNARD-PIERRE, Directeur Général du Service de Migration


Etrangères

8- Edwin PARAISON, Consul à Barahona

9- Jean Baptiste BIEN-AIME, consul à Dajabon

Délégation Dominicaine

1- Lic Wenceslao Guerrero-Pou Cambier, Ambassadeur, chargé de la


Division des Affaires Haitiennes

2- Lic. Danilo Diaz, Directeur Général de la Migration

3- Lic. Rosario Graciano, sous Secrétaire des Relations Extérieurs pour les
Affaires Consulaires

4- Gral. Rafael Melido Marte Hoffiz SousChef de l’Armée Nationale


5- Lic. Manuel Tapia Cunillera, Sous Secrétaire d’Etat de l’intérieur et de la
Police

6- Lic. Ivan Pena, Sous Directeur de la Migration

7- Lic. Ima Nicasio, Sous Secrétaire d’Etat de la Femme

8- Lic. Campos S. De Moya Fernandez, Président du Conseil National de la


Frontière

9- Lic. Hector Abreu, Conseil Etatique du Sucre (CFA)

10- Lic. Silvio Herasme Pena, Ambassadeur extraordinaire et


plénipotentiaire de la République dominicaine à Haiti

11- Lic. Carlos A. castillo A. consul général de la république dominicaine à


Port- au-Prince, Haïti.

Vous aimerez peut-être aussi