Vous êtes sur la page 1sur 18

SUPPORT COURS: CONSOLIDATION DES COMPTES

A.U. : 2019/2020

ENSEIGNANT: SAMIR ERRABIH

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


1 »
PLAN DU COURS
Chapitre I : Le cadre général de la consolidation
Chapitre II: Champ d’application de la
consolidation et composition de l’ensemble
consolidé
Chapitre III: Les méthodes de consolidation
Chapitre IV: Démarche générale de la
consolidation des comptes
Chapitre V: Les retraitements
d’homogénéisation
Chapitre VI: L’intégration et l’élimination des
opérations réciproques
Chapitre VII: Répartition des capitaux propres
Chapitre VIII: Les états financiers consolidés
Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes
2 »
Eléments de bibliographie
- « Comptabilité approfondie »; DCG 10, Robert
OBERT, Marie-Pierre MAIRESSE, édition
Dunod,2007.
- « Comptabilité approfondie et révision », DECF
épreuve 6, Bernard CASPAR, Gérard ENSELME,
édition Litec;2001.
- « Pratique de la consolidation des comptes »,
Jacques HERAIL, Christian CHIARASINI, édition
Dunod, 1985.
- « Comptes consolidés », PWH-Coopers, édition
Francis LEFEBVRE, 2002.

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


3 »
Section 1: L’approche économique du groupe,

Section 2: L’approche juridique du groupe.

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


4 »
Pour mener à bien leur stratégie de
croissance, certaines grandes entreprises
ont dû tisser un réseau de relations
multilatérales allant des plus simples aux
plus complexes, des plus profondes aux
plus superficielles, Ainsi apparaisse la
notion de « groupes » centrés parfois
autours d’objet unique mais le plus
souvent diversifiés géographiquement et
sectoriellement . Plusieurs approches
peuvent être citées pour mieux définir la
notion du groupe:

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


5 »
Section 1: L’approche économique de la
notion de groupe

Au niveau de l'économie de l'entreprise, le


groupe apparaît essentiellement comme
un ensemble de moyens mis en œuvre
pour mener à bien une stratégie
financière, industrielle ou commerciale.
Cette dimension essentiellement
stratégique se traduit très généralement
par un phénomène de concentration des
ressources obéissant à une logique
d'intégration verticale et/ou horizontale.

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


6 »
Section 1: L’approche économique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe
Vu sous cet angle, le groupe apparaît
comme un ensemble de moyens
traduisant un réseau de relations de
dépendance. Celles-ci peuvent être sous-
tendues par un lien juridique plus ou
moins fort reposant sur une participation
dans le capital d'autrui, mais aussi revêtir
une relation économique de dépendance
illustrant une grande variété d'accords de
coopération (sous-traitance, fabrication
en commun, franchise, octroi de licence,
etc.).

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


7 »
Section 1: L’approche économique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe
Au-delà d'un constat faisant état de
moyens employés, l'économie du groupe
se caractérise aussi par un centre de
décision unique, seul capable de mener à
bien la stratégie envisagée. Cette notion
d'unité de décision, véritable élément
fédérateur de moyens dispersés, est
étroitement associée au concept de
pouvoir exercé sur autrui.
L'unité de décision d'ensemble peut
s'exercer sur la division de
l'entreprise en succursales, départements
Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes
8 »
Section 1: L’approche économique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe
ou établissements multiples sans que ce
démembrement implique pour chacune
des cellules une autonomie juridique.
Cette forme d'exercice du pouvoir
s'accompagne d'une grande cohérence
d'ensemble, d'une réduction des coûts de
gestion interne et d'une lecture simplifiée
des états financiers.
En revanche, par son centralisme et la
rigidité de ses structures, ce type
d'organisation se prête mal à la flexibilité

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


9 »
Section 1: L’approche économique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe
et à la souplesse de fonctionnement que
requiert désormais la mise en œuvre de
stratégies complexes souvent
internationales.

Or, ces différentes préoccupations


(ensemble de moyens et unité de
décision) trouvent avec le système des
filiales et, plus généralement, celui des
participations, une réponse adaptée aux
moyens et exigences de l'économie
contemporaine. En effet, la création
Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes
10 »
Section 1: L’approche économique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe
d'une filiale, entité juridiquement
autonome, favorise la décentralisation,
disperse le risque économique, s'inscrit
parfaitement dans une logique de
diversification industrielle, commerciale
et financière et constitue indéniablement
l'instrument privilégié du développement
des groupes.

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


11 »
Section 2: L’approche juridique de la
notion de groupe
L’approche juridique nous revoie aux
notions de participation, filiales et
contrôle.
La participation peut se définir comme la
détention de titres de propriété « dont la
possession durable est estimée utile à
l'activité de l'entreprise, notamment parce
qu'elle permet d'exercer une influence sur
la société émettrice des titres ou d'en
assurer le contrôle ».
D'une façon très formelle, la loi 17-95 sur
les S.A. dans son article 143 précise que:
Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes
12 »
Section 2: L’approche juridique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe
« La participation est la détention dans
une société par une autre société d’une
fraction du capital comprise entre 10 et
50%. Une filiale est une société dans
laquelle une autre société, dite mère,
possède plus de la moitié du capital ».

L’article 144 précise la notion de contrôle


comme suit: « une société est considérée
comme en contrôlant une autre:
-lorsqu’elle détient directement ou

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


13 »
Section 2: L’approche juridique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe
indirectement une fraction de capital lui
conférant la majorité des droits de vote
dans les assemblées générales,
-lorsqu'elle dispose seule de la majorité
(relative) des droits de vote dans cette
société en vertu d’un accord conclu avec
d’autres actionnaires qui n’est pas
contraire à l’intérêt de la société.
-lorsqu’elle détermine en fait, par les
droits de vote dont elle dispose, les
décisions dans les AG de cette société.
elle est présumée exercer ce contrôle
Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes
14 »
Section 2: L’approche juridique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe
lorsqu’elle dispose directement ou
indirectement, d’une fraction des droits de
vote supérieure à 40% et qu’aucun autre
société ou actionnaire ne détient
directement ou indirectement une fraction
de ces droits supérieure à 30% ».

Samir ERRABIH Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


15 »
Section 2: L’approche juridique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe

Afin de mesurer l'étendue du pouvoir, il


faut donc prendre en compte non
seulement les droits de vote qu'une
société exerce directement en sa qualité
d'actionnaire, mais aussi ceux dont
disposent les sociétés qu'elle contrôle ou
ceux qui résultent d'accords contractuels.
Le schéma suivant permet d'illustrer les
limites juridiques du groupe:

Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


16 »
Section 2: L’approche juridique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe

Société -mère

42% 35%
60%

5%
F1 F2 F4

30%
F3

Limite : approche juridique selon la notion de société contrôlée

Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


17 »
Section 2: L’approche juridique de la
Sectionnotion de groupe
1: La notion de groupe

Caractéristiques de F1: Caractéristiques de F2: Caractéristiques de F3 : Caractéristiques de F4;


Aucun autre SM détient SM ne dispose pas de la SM ne détient pas la
actionnaire ne détient directement une majorité absolue des majorité absolue dans F4,
directement fraction du capital lui droits de vote. En mais, en vertu d'un accord
ou indirectement plus conférant la majorité l'absence d'accord avec avec les autres associés ou
de 30 % de F1. Le absolue des droits de les autres associés ou actionnaires, accord non
contrôle de SM sur F1 vote dans les AG de actionnaires, SM contraire aux intérêts de F4,
peut donc être F2. n'exerce pas de contrôle SM dispose seule de la
présumé. sur F3. majorité des droits de vote.
F4 appartient donc au
F1 appartient au F2 appartient donc au
F3 n'appartient donc pas groupe
groupe. groupe.
au groupe.

Samir ERRABIH « Cours de Consolidation des Comptes


18 »

Vous aimerez peut-être aussi