Vous êtes sur la page 1sur 1

Chapitre

5 : L’amplificateur opérationnel et ses applications pratiques


03/10/2021 11:34

L’amplificateur opérationnel est devenu un composant de


base utilisé pratiquement partout en électronique.
Généralement, en théorie, on utilise une description idéalisée
de l’amplificateur opérationnel en le supposant parfait.
Le constructeur Les entrées « + » et « – » sont les
bases des transistors de la paire Il existe une autre source de décalage
indique souvent les
différentielle T1 et T2. Les courants continu en sortie. Ceci est dû aux gain différentiel AD
tensions Puisque l’amplificateur Si l’amplificateur était parfait lorsque V+ = V ­, la sortie devrait être nulle.
d’entrées sont les courants continus dissymétries inévitables entre les de l’amplificateur
d’alimentation opérationnel possède un gain
des bases qui permettent la deux transistors de l’étage d’entrée. opérationnel et le
« supply voltage » assez élevé, il est généralement
polarisation des transistors. gain en tension de
« +VCC » et « ­VCC » utilisé avec une contre réaction.
Les courants d’entrées doivent être mode commun Amc.
et leur valeur
maximum à ne pas les plus faibles possible, c’est pour
• l’amplification en boucle ouverte Av0 ; dépasser « absolute cette raison qu’on utilise une paire
• l’impédance d’entrée Ze et l’impédance de sortie Zs ; maximum ratings » différentielle en Darlington ou mieux
• le taux ou rapport de réjection en mode commun TRMC ; «+VCC(max) » et des transistors à effet de champ qui
• la fréquence de transition f T ; « ­VCC(max) ». sont connus pour avoir des
• le « slew rate » qui caractérise la vitesse maximale de résistances d’entrée trop élevées et
l’évolution de la sortie. des courants d’entrées quasi nuls.

L’entrée notée « + » s’appelle l’entrée non inverseuse et


l’entrée notée « ­ » est l’entrée inverseuse qui provoque
une opposition de phase entre la sortie et l’entrée.

Du point de vue fonctionnel, la tension est proportionnelle


à la différence de potentiel qui existe entre les deux bornes
d’entrée, ce qui s’exprime par la relation :

Ad est appelé amplification différentielle (gain en tension


différentiel). En pratique la valeur de ce coefficient
multiplicatif est de plusieurs centaines de milliers.

Remarque :
Afin de permettre l’obtention des tensions de sortie
positive et négative, l’alimentation en énergie de
l’amplificateur opérationnel s’effectue souvent de façon
symétrique (+VCC et ­VCC).

Vous aimerez peut-être aussi