Vous êtes sur la page 1sur 3

Université de Khemis-Miliana Master 1 Génie

Civil
Faculté des Sciences et de la Technologie Spécialité :
Structures
Département de la Technologie Semestre 1 ;
2020-2021
Module : Méthodes Expérimentales (T.P)

T.P N°  02 : Résistance à la compression du ciment

1. Principe de l´essai
L’essai a pour objet de déterminer la résistance à la compression d’un ciment. Ceci est effectué au
moyen de l’écrasement des éprouvettes de forme prismatiques de dimensions 40 mm × 40 mm × 160
mm qui sont confectionnées par un mortier à sable normalisé.

2. Matériels et matériaux utilisés


 Tamis de contrôle : ce sont en toile métallique et doivent avoir les dimensions des mailles
carrées (mm) suivantes : 2.00, 1.60, 1.00, 0.50, 0.16 et 0.08.
 Malaxeur : un récipient en acier inoxydable d´une capacité de 5 litres environ.
 Moules : les moules doivent comporter trois compartiments horizontaux permettant la
préparation simultanée de trois éprouvettes prismatiques de section transversale de 40 mm ×
40 mm et de 160 mm de longueur.
 Appareil à chocs : L´appareil se compose essentiellement d´une table rectangulaire rigidement
reliée par deux bras légers à un axe de rotation. La table doit être pourvue au centre de sa face
inférieure d´un marteau à face arrondie. Le marteau repose sur une petite enclume à face
supérieure plane.
 Machine d´essai de résistance à la compression
 Dispositif de compression : il doit être placé entre les plateaux de la machine pour transmettre
l´effort de la presse aux faces de compression de l´éprouvette de mortier.

3. Préparation de l´échantillon pour essai


3.1 Sable normalisé CEN
Des sables normalisés de différentes sources et régions peuvent être utilisés à condition qu´ils
fassent apparaître des résultats de résistance qui ne diffèrent pas d´une façon significative de ceux
obtenus en utilisant le sable de référence CEN (comité européen de normalisation).
Le sable normalisé CEN doit correspondre à la composition granulométrique et à la teneur en eau
indiquées en sable de référence CEN.
Le sable normalisé CEN peut être livré en fractions séparées ou mélangées en sacs plastiques d´un
contenu de 1350 g ± 5 g.
3.2 Sable de référence CEN
Le sable de référence CEN doit être un sable naturel siliceux, de préférence à grains arrondis, dont
la teneur en silice est au moins égale à 98 %.
Sa composition granulométrique doit être comprise entre les limites définies au tableau 1.
La teneur en eau doit être inférieure à 0,2 % : déterminée comme la perte de masse d´un échantillon
représentatif de sable après dessiccation à une température comprise entre 105 °C et 110 °C,
pendant 2 h, et exprimée en pourcentage en masse de l´échantillon sec.

3.3 Eau
Pour les essais de référence, il faut utiliser de l´eau distillée. Pour les autres essais, on peut utiliser de l
´eau potable.
Les éprouvettes sont prélevées d´une gâchée de mortier plastique contenant en masse une partie
de ciment et trois parties de sable normalisé avec un rapport eau sur ciment de 0,50.

Chaque gâchée pour trois éprouvettes d´essai doit comporter 450 g ± 2 g de ciment, 1 350 g ± 5 g
de sable et 225 g ± 1 g d´eau.
Exécuter les pesées au moyen d´une balance dont la précision est de ± 1 g (Lorsque l´eau est
ajoutée au moyen de pipettes automatiques de 225 ml, elles doivent être précises à ± 1 ml).
3.4 Malaxage du mortier
Malaxer chaque gâchée de mortier mécaniquement au moyen du malaxeur. Le malaxeur étant en
position de marche :
a) verser l´eau dans le récipient et introduire le ciment ;
b) mettre alors immédiatement le malaxeur en marche à petite vitesse (140±5 rotation/min ; 62±5
mouvement planétaire/min) et après 30 s, introduire régulièrement tout le sable (pendant les
30 s suivantes). Mettre le malaxeur à sa vitesse la plus grande (285±10 rotation/min ; 125±10
mouvement planétaire/min) et continuer à mélanger pendant 30 s supplémentaires ;
c) arrêter le malaxeur pendant 1 min 30 s. Pendant les 15 premières secondes, enlever au moyen
d´une raclette en caoutchouc tout le mortier adhérant aux parois et au fond du récipient en le
repoussant vers le milieu de celui-ci ;
d) reprendre ensuite le malaxage à grande vitesse pendant 60 s.

4. Mode opératoire

Un fin film d´huile de démoulage doit être appliqué sur faces internes du moule ;
Pour faciliter le remplissage du moule, une hausse en métal bien ajustée avec des parois verticales
doit être utilisée ;
Pour étendre et araser le mortier, utiliser deux spatules et une règle métallique plate ;
Le mortier déjà préparé par mélange mécanique est serré dans un moule en utilisant un appareil à
chocs normalisé. Un dispositif de contrôle et un compteur doivent être prévus pour s´assurer qu
´une période de serrage comporte exactement 60 chocs.

Tableau 1 : Composition granulométrique du sable de référence CEN

Introduire le mortier en deux couches. Serrer la première couche de mortier par 60 chocs, et ensuite
introduire la seconde couche de mortier. Niveler avec la petite spatule et serrer à nouveau par 60
chocs.
Poser une plaque plane de verre de 210 mm × 185 mm et de 6 mm d´épaisseur sur le moule. Une
plaque en acier ou tout autre matériau imperméable de dimensions semblables peut être utilisé.
Le moule contenant des éprouvettes est conservé en atmosphère humide pendant 24 h (âge de
démoulage) et les éprouvettes démoulées sont ensuite conservées sous l´eau à 20 °C ± 1 °C jusqu´au
moment des essais de résistance.
À l´âge requis, les éprouvettes sont retirées de leur milieu de conservation humide, elles sont brisées
en deux moitiés par flexion et chaque moitié est soumise à l´essai de compression.

Vous aimerez peut-être aussi