Vous êtes sur la page 1sur 39

MESURE

et
incertitudes

Programmes de physique - chimie

Académie Nancy-Metz
Des documents de référence sur le site Eduscol :
http://eduscol.education.fr/cid60323/ressources-pour-le-
lycee.html

Le document « Mesures et incertitudes » (Juin 2012, 38 pages)

Le document « Nombres, mesures et incertitudes » (Aout


2012, 10 pages) = même document que celui de mai 2010 sans mise à
jour des notations

Ce sont des documents pour la formation des professeurs

Un document sur le site de l’acad mie de Nantes


http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/64612998/0/fiche___ressourcepedagogique/&RH=1161013006328

2
A propos des incertitudes : (Cf. document académie de Nantes)

3
A propos des incertitudes : (Cf. préambule du programme)

Notions et Compétences expérimentales Commentaires


contenus exigibles
Erreurs et Identifier les diff rentes sources d’erreur Identifier les composantes de l'erreur :
(des limites du mesurage à la précision des composantes aléatoires (erreurs de lecture,
notions
mesures) lors d’une mesure : variabilit s du erreurs du à l’appareil, ) et les
associées ph nom ne et de l’acte de mesure (facteurs composantes systématiques ( erreur de
li s à l’op rateur, aux instruments, etc , ) m thode, d faut d’ talonnage, )

Incertitudes et Evaluer et comparer les incertitudes


associ es à chaque source d’erreur.
notions
associées Evaluer l’incertitude de r p tabilit à l’aide Incertitude de type A : utiliser un tableur
d’une formule d’ valuation fournie. ou les fonctions de la calculatrice pour
obtenir l’ cart -type expérimental sexp ou
s n-1
Evaluer l’incertitude d’une mesure unique à puis l’incertitude de répétabilité urép
l’aide d’un instrument de mesure.
Incertitude de type B : incertitude associée
à la lecture avec un appareil numérique ou
Evaluer, à l’aide d’une formule fournie,
à graduations, un instrument talonn ,
l’incertitude d’une mesure obtenue lors de
la r alisation d’un protocole dans lequel Incertitude type composée : formule
interviennent plusieurs sources d’erreurs. fournie obligatoirement
Inspection pédagogique régionale Physique - Chimie 4
Notions et Compétences expérimentales Commentaires
contenus exigibles
Expression et Maîtriser l’usage des chiffres significatifs et Si le résultat est au 1/10 ème , l’incertitude
l’ criture scientifique. Associer l’incertitude doit être au 1/10 ème .
acceptabilité
à cette écriture. (Si le résultat est au 1/100 ème , l’incertitude
du résultat doit être au 1/100 ème. )
Exprimer le r sultat d’une op ration de M = m U(M) où m est la valeur mesurée
mesure par une valeur issue ou une valeur moyenne.
ventuellement d’une moyenne et une L’incertitude de mesure ou incertitude
incertitude de mesure associée à un élargie U(M) dépend du niveau de
niveau de confiance. confiance. Elle se d duit de l’incertitude -
type u(M) : U(M) = k. u(M) (avec k = 2 pour
un niveau de confiance de 95 %).
Evaluer la précision relative. D terminer l’incertitude relative soit le
rapport U(M)/m .
Déterminer les mesures à conserver en Rejeter les valeurs qui s'écartent trop de la
fonction d’un crit re donn . valeur moyenne et refaire le calcul de la
moyenne (pour un graphique, éliminer les
points trop éloignés de la courbe).
Commenter le r sultat d’une op ration de On peut calculer l’ cart relatif (exprim en
mesure en le comparant à une valeur de %) à la valeur de référence.
référence.
Exemples : Le mat riel n’a pas t utilis
Faire des propositions pour améliorer la correctement (pb d’ talonnage, )
démarche. Le protocole peut tre am lior
Le nombre de mesures aurait du être plus
important
Inspection pédagogique régionale Physique - Chimie 5
La MESURE

Vocabulaire et notations

La notion d’erreur
Vocabulaire et définitions
Le MESURAGE (mesure) : ensemble des opérations permettant de déterminer
exp rimentalement une ou plusieurs valeurs d’une grandeur.

Le MESURANDE : grandeur que l’on veut mesurer (longueur, masse, intensit ,


r sistance, pression ..)

La VALEUR VRAIE (Mvrai ) : valeur du mesurande que l’on obtiendrait si le


mesurage tait parfait. Un mesurage n’ tant jamais parfait, cette valeur est toujours
inconnue, On parle également de « valeur théorique ».

La GRANDEUR d’influence : grandeur qui n’est pas le mesurande mais qui a un


effet sur le résultat du mesurage.
L’ERREUR de mesure : un mesurage n’ tant jamais parfait, il y a toujours une
erreur de mesure E R = m M vrai . L’erreur de mesure est la diff rence entre la
valeur mesur e d’une grandeur et une valeur de r f rence. Si la valeur de r f rence
est la valeur vraie du mesurande, l’erreur est inconnue,

Le résultat du mesurage M (résultat de mesure) : ensemble de valeurs attribuées à


un mesurande compl t des informations sur l’incertitude de mesure qui permet
d’indiquer l’intervalle des valeurs probables du mesurande.
M = m U(m)
La notion d’erreur al atoire ? ? E Ra
L’erreur al atoire ou erreur de r p tabilit intervient lorsque
l’exp rimentateur effectue N mesures exactement dans les mêmes
conditions du mesurande et ne trouve pas à chaque fois la même valeur.

Si on effectue N mesures dans des conditions de répétabilité, le meilleur


estimateur de la valeur du mesurande est la valeur moyenne ? des N
mesures.

Une mesure ? ? parmi les N mesures est généralement différente de ? . La


différence ERa = ? ? - ? est appelée erreur aléatoire ou erreur de
répétabilité.

L’erreur al atoire provient essentiellement des variations temporelles et


spatiales non pr visibles des grandeurs d’influence. Il n’est pas possible de
compenser l’erreur al atoire d’un r sultat de mesure, elle peut cependant
être réduite en augmentant le nombre de mesures.
La notion d’erreur syst matique ? ? ?E Rs
L’erreur syst matique ? se produit sur un r sultat de mesure à partir d’un effet
reconnu d’une grandeur d’influence. Cet effet, appel effet syst matique, peut tre
quantifi et s’il est significatif par rapport à la pr cision requise du mesurage, une
correction peut être appliquée au résultat.

Par d finition, l’erreur syst matique est : ERs = ? - Mvrai


Comme la valeur vraie du mesurande est toujours inconnue, l’erreur syst matique
ERS ne peut pas être connue exactement, Il est seulement possible de déterminer
une estimation de l’erreur syst matique.
Lors d’une mesure, l’erreur al atoire peut prendre, au hasard, n’importe quelle valeur
sur un certain intervalle. Par contre, l’erreur syst matique prend la m me valeur
(inconnue) lors de chaque mesure.
L’erreur syst matique peut tre consid r e comme une erreur constante qui affecte
chacune des mesures. Elle ne peut pas être réduite en augmentant le nombre de
mesures, mais par application d’une correction.
Pour détecter et évaluer une erreur systématique, on peut mesurer la même
grandeur avec un instrument différent, avec des méthodes différentes, mesurer un
même mesurande dans des laboratoires différents, mesurer avec son instrument de
mesure une grandeur talon (contrôle de la justesse), .
Illustration des erreurs systématiques et aléatoires
Illustration des erreurs systématiques et aléatoires
Exemples d’erreurs al atoires :
- Erreurs dues aux appareils de mesure (seuil de mesure, r solution )
- Erreurs dues aux conditions extérieures (température, pression,
hygrom trie, )
- Erreurs de lecture
- Parasites

Exemples d’erreurs syst matiques :


- d faut d’ talonnage (pH -mètre, conductimètre, spectrophotomètre ,)
- d faut de calibrage, de r glage du z ro de l’appareil, défaut de la mise au
z ro d’une prouvette gradu e,
- erreur de parallaxe dans la lecture
- erreur de m thode, erreur de concentration, .
- vieillissement des composants
Fidélité et justesse
La fidélité (Precision) d’un instrument de mesure est son aptitude à donner
des indications tr s voisines lors de l’application r p t e du m me mesurande
dans les mêmes conditions. Un instrument fidèle donne des erreurs aléatoires
faibles.
La justesse (Trueness) d’un instrument de mesure est son aptitude à donner
des indications exemptes d’erreur syst matique. L’estimation de l’erreur
systématique est appelée biais de mesure ou erreur de justesse.

L’exactitude (Accuracy) : qualit d’un appareil qui est à la fois juste et fid le
donc exact,

L’ERREUR de MESURE E R
Une erreur de mesure a donc en général, deux composantes : une erreur
aléatoire E Ra et une erreur systématique E RS.

L’erreur de mesure est : ER = ? ? –M vrai = ( ? ? - ? ) + ( ? - M vrai )


On obtient donc : ER = ERa + E r s
L’erreur de mesure est donc la somme des erreurs al atoires et des
erreurs systématiques.
Schéma récapitulatif
Identification des sources d’erreurs

Pour valuer les sources d’erreurs, nous pouvons utiliser comme outil le diagramme
de cause- effet ou diagramme d’Ishikawa associ à la m thode des 5 M.

La méthode des « 5 M permet de ne rien oublier lors de l’inventaire.


- MOYEN : mat riel utilis (verrerie, appareils de mesure, instruments .)
ainsi que les substances chimiques et les réactifs utilisés.

- METHODE : toutes les tapes de l’analyse (pr l vement, pes e, mise en


solution, dilution, ..).

- MATIERE : produit biologique (plasma, urine, ), produit alimentaire


(eau, lait, bi re, ..), . Pouvant contenir des substances responsables
d’interf rences lors de la mesure.

- MILIEU: conditions environnementales (température, pression,


hygrom trie, .).

- MAIN D’ŒUVRE : op rateur (technicien, l ve, .) effectuant la mesure


Identification des sources d’erreurs par la m thode des 5 M

Exemple : Utilisation d’une pipette jaug e à deux traits pour pr lever une solution

Méthode Matière Milieu

V = (m U(V)) mL
Volume

Moyen Main d’œuvre


LA NOTION D’INCERTITUDE DE MESURE
Le mot incertitude signifie doute ; l’incertitude du r sultat d’un mesurage refl te
l’impossibilit de connaître exactement la valeur exacte du mesurande.
Le concept d’incertitude est d fini à partir du traitement probabiliste de l’erreur.
L’incertitude de mesure U(M) est un paramètre, associé au résultat du mesurage,
qui caractérise la dispersion des valeurs qui pourraient être raisonnablement
attribuées au mesurande.
Il faut donc pouvoir caractériser la dispersion des valeurs que peut prendre la valeur
attribuée au mesurande. Une mesure de cette dispersion peut être obtenue à partir
de l’ cart -type de la grandeur aléatoire.
L’ cart -type de M est appelé incertitude-type sur le résultat du mesurage, On
note généralement u(M)cette incertitude-type sur M.
L’ valuation des incertitudes par des méthodes statistiques est dite de type A .
Quand la d termination statistique n’est pas possible, on dit que l’ valuation est de
type B . C’est le cas d’une mesure unique r alis e avec un appareil de classe
connue.
L’incertitude -type composée permet de tenir compte à la fois des incertitudes de
type A et de type B qui impactent la valeur obtenue du mesurande.
Mesurage
TYPE A TYPE B

N mesures 1 mesure

Traitement statistique Approche probabiliste

Loi normale (ou gaussienne) Choix de la loi de répartition

incertitude-type incertitude-type

Incertitude composée u Incertitude composée u

Intervalle de confiance Intervalle de confiance

Incertitude
élargie U
Incertitude de type A (incertitude de répétabilité)

Un même opérateur effectue nmesures du même mesurande m dans les


mêmes conditions. Si les valeurs mesurées sont différentes, alors il y a une
erreur de répét bilité dont l’origine est souvent inconnue D’une mesure
l’ utre, cette erreur peut prendre une valeur différente l’erreur de
répétabilité est une erreur aléatoire . Elle est évaluée par une méthode
statistique.

La meilleure estimation du résultat de la mesure est donnée par la moyenne


arithmétique : m m= 1 n
m
n k 1
k

On détermine l’éc rt-type n-1 =

On détermine l’incertitude type de répét bilité u(m) du mesurande m l’ ide


de la relation suivante :
?? ?
u(m) =
?
Comme le nombre de mesures est limité, on introduit le facteur
d’él rgissement
k(ou coefficient de Student
t(n;
%))
x qui dépend du nombre de
mesuresnet de l’interv lle de confi nce
x%)(choisi.

L’incertitude él rgie
sur le mesurande se calcule avec la relation :

U(m) =
k× u(m) =t(n ;x%)
× u(m)

Application :

On ré lise une série de pesées d’un éch ntillon demavec


m sseune balance
électronique. Les résultats sont les suivants :
Essai n° 1 n° 2 n° 3 n° 4 n° 5

m(g) 22,85 22,87 22,81 22,79 22,84


La valeur moyenne de ces mesures =? ?, ? ? ? ?, ? ? ? ?, ? ? ? ?, ? ? ? ?, ? ?
= ? ?, ? ? ?
?

On calcule l’incertitude-type de répétabilité pour cette série de mesure :

u(m) = ? ?
? ?, ? ? ? ?, ? ? ? ? ?, ? ? ? ?, ? ? ? ? ?, ? ? ? ?, ? ? ? ? ?, ? ? ? ?, ? ? ? ? ?, ? ? ? ?, ? ?) ?
? ? ?

u(m) = 0,071 g
Pour une série de mesures et un intervalle de confiance de 95 %, le coefficient
d’él rgissement (coefficient de Student) vaut t(5 ;95%) = 2,57
L’incertitude élargie de répétabilité de cette série de mesures sera :

U(m) = t(5 ;95%) u(m) = 2,57 0,071 = 0,18 g

Conclusion : la masse m de cet échantillon vaut :


M = (22,83 0,18) g soit M = (22,8 0,2)g
Coefficients de Student

Intervalle de confiance 90,0 % 95,0 % 98,0 % 99,0 % 99,9 %

Nombre de mesures

2 2,92 4,30 6,96 9,92 31,60


3 2,35 3,18 4,54 5,84 12,92
4 2,13 2,78 3,75 4,60 8,61
5 2,02 2,57 3,36 4,03 6,87
6 1,94 2,45 3,14 3,71 5,96
7 1,89 2,36 3,00 3,50 5,41
8 1,86 2,31 2,90 3,36 5,04
9 1,83 2,26 2,82 3,25 4,78
10 1,81 2,23 2,76 3,17 4,59
12 1,78 2,18 2,68 3,05 4,32
14 1,76 2,14 2,62 2,98 4,14
17 1,74 2,11 2,57 2,90 3,97
20 1,72 2,09 2,53 2,85 3,85
30 1,70 2,04 2,46 2,75 3,65
40 1,68 2,02 2,42 2,70 3,55
50 1,68 2,01 2,40 2,68 3,50
100 1,66 1,98 2,36 2,63 3,39
10 000 1,64 1,96 2,33 2,58 3,29
Evaluation de l’incertitude de type B
L’ valuation de l’incertitude de type B est effectu e par des moyens autres
que l’analyse statistique de s rie d’observations. Elle est bas e sur la
connaissance de la loi de probabilité suivie par le mesurande.
Différents cas peuvent se présenter :
Le constructeur fournit l’incertitude -type u(m) . Dans ce cas, on utilise
directement son incertitude.

Pour une mesure avec un instrument à graduation (appareil à cadran, lecture


d’un r glet, d’un thermom tre …), l’incertitude type de lecture est : u=? ,q
?
étant la résolution.
Pour une mesure avec un instrument à affichage numérique, si la résolution
est q, l’incertitude -type de lecture est donnée par la relation u= ?
? ?

Le constructeur fournit une indication de type ? sans autre information.


Dans ce cas, on prendra pour incertitude-type : u= ?
?

Pour un instrument vérifié et conforme à une classe, si la classe est a,


l’incertitude -type est : u = ?
?
Si le constructeur ne donne pas d’indications, il faut proc der à l’ valuation
exp rimentale de l’appareil.
Dans la majorit des cas, lorsqu’on a une estimation de type B, on
peut montrer que le coefficient d’ largissement k à retenir pour un
niveau de confiance de 95 %est k = 2 et pour un niveau de
confiance de 99 %, k = 3 .

L’incertitude élargie U(m) est donnée par la relation :


U(m) = k u(m)

Exemple 1 :
Un thermomètre à alcool indique une température de ? = 20,0 ° C.
La résolution du thermomètre est de 0,5 °C, elle correspond une
graduation du thermomètre.
L’incertitude -type de lecture vaut : u ? = ? = ?, ? = 0,08 °C
? ?
L’incertitude largie vaut U( ? ) = k ? ? ? ? ? ? ? ? ? = 2 0,08 = 0,16 °C
pour un niveau de confiance de 95 %.
Si on ne tient compte que de cette incertitude :
? = (20,0 0,2) ° C ; k = 2
Type B
LOIS DE PROBABILITE USUELLES
Moyenne = 0 étendue 2a

Loi Allure Écart- Instrument Méthode de Remarque(s)


type calcul

Normale Instrument à si la résolution IGEN en


graduation est "q", on a : contradiction
avec les
recommandation
s internationales

Uniforme indicateur si la résolution Affichage


ou Numérique est q = 2a , on a s’ajoute
rectangle : souvent un
pourcentage
Instrument
vérifié et si la classe est ± 0,05 mL >
conforme à définie par ± a, u=0,03 x 2 (si 2
une classe on a : traits) = 0,06 mL

Dérivée Variation entre si les variations sont Utile pour la


d’ arcsinus deux valeurs de ± b, on a : régulation de
façon température
sinusoïdale ?= ?
?
Exemple 2 :
Une balance numérique au 1/100 de g affiche une masse m = 38,45 g.
La résolution q de la balance est donc q = 1/100 g

? ? ???
L’incertitude -type u(m) = = = 0,003 g
? ? ? ?
L’incertitude élargie pour un niveau de confiance de 95 % est :
U(m) = 0,003 2 = 0,006 g
La masse mesurée est : m = (38,45 0,01) g ; k = 2 (si on ne tient compte
que de cette incertitude)

Exemple 3 :
Un l ve mesure un volume d’eau de 40,0 mL avec une burette graduée de
50 mL de classe A (tolérance 0,05 mL = a)

? ?, ? ?
L’incertitude -type est : u(V) = = = 0,029 mL
? ?
L’incertitude élargie pour un niveau de confiance de 95 % est :
U(V) = 0,003 2 = 0,06 mL
Le volume mesuré est : V = (40,0 0,1) mL ; k = 2 (si on ne tient compte
que de cette incertitude)
Exemple 4 :
On mesure avec un voltmètre de classe 2 une tension U = 2,53 V avec le
calibre 20V
?
??
L’incertitude -type pour le calibre 20 V sera : u(U) = ??? = 0,23 V
?
L’incertitude élargie pour un niveau de confiance de 99 % vaut :
U(U) = k u(U) = 3 0,23 = 0,69 V
Si on ne tient compte que de cette incertitude :
U = (2,53 0,69) V ou U = (2,5 0,7) V ; k = 3

Exemple 5 :
D termination d’une r sistance lectrique avec le code des couleurs
(R = 80 ; tolérance 5 %)
L’incertitude -type u(R) = ?, ? ? ? ? = 2,3
?
L’incertitude largie pour un niveau de confiance de 95 % est :
U(R) = 2 u(R) = 4,6
On obtient donc : R = (80 5) ;k=2
Incertitude- type largie dans le cas de plusieurs sources d’erreurs
Lors d’un mesurage, nous pouvons valuer l’incertitude -type élargie de n sources
d’erreurs. L’ valuation peut tre du type A, du type B ou les deux m lang es.
Si Ui (m ) est l’incertitude largie d’une source d’erreur, le calcul de l’incertitude largie
U(m) sur le mesurande m s’effectue à partir des variances en appliquant la formule :
?
? ?= ? ?
( ?) 2

?1

Exemple :
On mesure le volume d’une solution avec une pipette jaug e de 10,00 mL à la température de
18 °C. Avec le diagramme d’Ishikawa, trois sources d’erreurs sont identifi es et valu es :
- Incertitude élargie liée à la classe de la pipette : Uet(V) = 0,023 mL
- Incertitude élargie liée au facteur température : U (V) = 0,0048 mL
- Incertitude élargie de r p tabilit li e à la mise en uvre de la manipulation Urép (V) =
0,012 mL

L’incertitude largie sur le volume V vaut : ? V = 0,023 2 0,0048 2 0,012 2 =


0,026 mL
On notera donc V = (10,00 0,03) mL

?(V) 0,03
L’incertitude relative vaut = = 0,003 soit 0,3 %
V 10,00
Incertitude- type largie dans le cas de plusieurs sources d’erreurs
Lorsque la grandeur valu e est le r sultat d’un calcul où interviennent plusieurs
mesures, on peut valuer l’incertitude largie U(m) en utilisant les relations
suivantes :

Si ? = ? ? ? alors ?( ?) ? = ?( ?)? ?( ?) ? ?( ?) ?

?
Si ? = ( ? ) alors (? ?
)? = (? ?
)? (? ?
)? (? ?
)?
? ? ? ? ?

Si ? = ? ? ? avec ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?alors
? ? ? ??? ? = ? ?( ?)

Exercice : d termination de la r sistance d’un conducteur ohmique par mesures de la


tension U et de l’intensit I. Après évaluation des incertitudes élargies pour la tension et pour
l’intensit , nous obtenons :
U = (19,8 0,3) V et I = (0,120 0,005) A

?
La loi d’Ohm donne ?= donc (? ?
)? = (? ?
)? (? ?
)? = ( ?, ?
)? (?, ? ? ? )? = 0,02
? ? ? ? ? ?, ? ?, ? ? ?

19,8
Or ? = = 165 O , ce qui donne ? ? = 0,02 165 = 7,4 O
0,120

Conclusion : R = (165 7) ?
????? ?= ?
? ? ? ? ? ?? =? ? ?? + ? ? ? ? ?? = ? ? + ? ?

2 2
?????????? ?= ? + ?( ?)
? ? ? ? ? ?(? ?)
= ?( ?) ? ?

????? ?= ?? ???? ?
?= ? ?+ ? ?

?( ?) ?( ?) 2 ?( ?) 2
?????????? = +
? ? ?
A propos de l’ criture de la concentration en ion oxonium à partir d’une mesure de pH

x)avec x : concentration en ions?3 ?+


La fonction de mesure est: pH= - log(

On suppose que le pH est affiché avec deux chiffres significatifs et on ne va prendre en compte
que l’incertitude li à la r solution
q = 0,1.

0,05
L’incertitude
-type sur le pH est u: (pH)
,3

L’incertitude
-type sur x est donc donnée pas la formule déduite des incertitudes composées :

?( ?) 0,05
= ? ?( ? ?) × ?( ?˜ ?)
2,3 × ?( ? ?) = 2,3 ×
? 3

?
Rappel :? ? ? =
1
× ? ? ?( ?) = 1
× ? ? ce qui donne : ?( ? ?) = × ?( ?)
2,3 2,3 ? ?, ? ?
Si on passe à l’incertitude largie U(x), on applique un facteur l’ largissement gal à 2 :

U( x) 0,05
2 2,3 0,13
x 3

On constate donc que l’incertitude largie sur la concentration repr sente 13 % de la


concentration. On peut alors consid rer que l’on ne peut pas afficher plus de deux chiffres
significatifs sur la concentration x ce qui revient à n’afficher qu’un chiffre apr s la virgule s i le
premier chiffre est significatif !

Par exemple, si on prend un pH = 5,5 (résolution 0,1), on trouve :

x = 3,16 × 10 -6 mol/L avec une incertitude élargie de 0,41 × 10 -6 mol/L

avec les r gles habituelles d’arrondi on crirait donc :

x = (3,2 ± 0,4 ) × 10 -6 mol/L

Autre exemple avec un pH = 5,95 et avec le même calcul on a :

x = 1,12 × 10 -6 mol/L avec une incertitude élargie de 0,15 × 10 -6 mol/L

avec les r gles habituelles d’arrondi on crirait donc :

x = (1,1 ± 0,2) × 10 -6 mol/L


Type B

Graduation donc loi normale


? 0,05 ? ?
On lit L = 17,95 cm avec u(L)= = mais on mesure en fait à deux endroits donc
6 6
u(L)= ? 12
+ ? 22 = 2 × ?( ?) t on v t n f ct r d’él rgiss m nt k = 2 d’o

2 2×0,05 ? ?
U(L)= = 0,1 ? ?
6

On écrira L = ( 18,0 ± 0,1 ) cm


GRESP Liban
Type B Instrument vérifié et conforme à une classe donc loi uniforme

Intervalle de tolérance = ± 0,1ml = ± a

0,1 ? ?
u(V)= = 0,06 ? ?
3

Po r k = 1 , on 57% d prob bilité t po r k = 2 , on dép ss l’int rv ll ( ! )

V = (100,0 ± 0,1 ) mL si k = 2 … c q i no s r mèn l précision indiq é !!

Attention, pour une burette, il s’ git d’ n instr m nt gr d é (loi normale) et on mesure deux
0,05 ? ?
fois . Il faut aussi rajouter la tolérance de la burette?? ( ?) = = 0,03 ? ?
3
ub(V) =? 12
+ ?2 2 + ?? 2 = = 0,09 mL

U(V) = 0,2 mL … et encore, nous n’avons pas tenu compte des erreurs de répétabilité !!
?
Si on prend 10 mesur s, il no s f t l’éc rt-type s. Si on le connaît u répétabilité
= .
10

u(V) =? ?2
+ ?? é ? 2

Puis U(V) = 2 x u(V) si k = 2

GRESP Liban
Type B

On lit m= 52,45 g

Indicateur numérique donc répartition uniforme (autant de


ch nc s q l v l r soit n’import o ntr 52,44g et 52,46g )
0,01 ?
?( ?) = = 0,003 ? donc U(m) = 2 x u(m) = 0,006g
23

C’ st m nif st m nt trop p : il f t cons lt r l mod d’ mploi


de la balance !

On lit « écart-type = 0,01 g »

Donc U(m) = 0,02 g (avec un facteur d’élargissement k = 2)

Et m = ( 52,45 ± 0,02 ) g

GRESP Liban
Type B

Lecture d’une gr du tion Loi normale

0,5° ? 2×0,5° ?
?( ?) = ? ? ? ? ?( ?) = = 0,2° ? pour un intervalle de confiance de 95%
6 6

= (24,0 ± 0,2 )° C
GRESP Liban
Type B
Ex mpl d’un ohmmètr numériqu d précision

On lit Ro=0.90097 kO -> Ro= 901

La notice du fabricant indique : "accuracy : 0.019% +3d"


d est le poids du chiffre le moins significatif lu, ici le dernier 7 dont le
poids est 0,00001 kO "
d =10 mO
(0,019× ? 0 )
dRo = + 3 × ? = 201,2 m O
100

d Ro
?( ? 0 ) = mO
3 = 116,2

Facteur d'élargissement choisi : k=2 donc U(Ro) = 2 x u(Ro) = 232,3 mO

Mise en forme des résultats en gardant 2 chiffres significatifs pour


l'incertitude élargie :
Ro=(900,97 ± 0,23) O

GRESP Liban
Méthode des droites extrêmes et utilisation de « regressi »

llong m nt d’ n r ssort n fonction d l m ss ccroché


? ? ? ? + ?? ? ?
La meilleure estimation de la pente est la moyenne des deux pentes : ?= =
2
0,06053 ?. ? ? 1

???? ? 1
L’inc rtit d st : ?( ?) = ??? = 0,005 ?. ? ?
23

L’inc rtit d él rgi v c k = 2 st U( ) = 0,01 ?. ? ? 1

Finalement a = ( 0,06 ± 0,01) ?. ? ? ? GRESP Liban

Vous aimerez peut-être aussi