Vous êtes sur la page 1sur 17

DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,

USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

Chapitre 3. Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

Généralités, Modulation de fréquence FM, Expression d’une onde modulée en fréquence,


Spectre d’un signal FM (les fonctions de Bessel de première espèce), Bande de fréquence,
Puissance dans les signaux FM, Modulateurs de fréquence, Démodulation des signaux FM,
Modulation de phase PM, Expression d’une onde modulée en phase, Déviation de phase,
Déviation de fréquence, Modulateurs de phase, Occupation spectrale du signal PM,
Comparaison entre modulations angulaires (FM et PM).

Généralités
Les techniques les plus utilisées pour la transmission des signaux analogiques reposent sur le
concept de modulation. L’opération consiste à adapter le message à transmettre au canal de
transmission.

La porteuse (véhicule qui transporte le message contenu dans le canal de transmission) est
une onde sinusoïdale du type :

A cos(2π f0 t+φ)
L’opération de modulation consiste à faire varier les caractéristiques de A ou φ de la porteuse
au rythme du message à transmettre.

Le signal de départ, porteur de l’information, est appelé signal modulant. Le signal obtenu
(après modulation) est appelé signal modulé.

Modulations angulaires

On désigne par modulation angulaire tout procédé permettant la modulation du terme de


phase instantanée φi(t) d’une porteuse d’expression A0 cos(φi(t)).
On distingue deux types de modulations angulaires : modulation de fréquence et modulation
de phase.

Modulation de fréquence FM
Ce procédé consiste à faire varier linéairement la fréquence d’une porteuse en fonction
d’un signal modulant m(t).
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

D’une manière générale le signal transmis en modulation angulaire s’écrit sous la forme :
s(t) = A cos [θ (t)]

Modulation de fréquence
On pose :
m(t) ∶ signal modulant
𝑓𝑝 : fréquence de la porteuse
𝑓𝑖 (𝑡) = 𝑓𝑝 + 𝑘𝑓 𝑚(𝑡) est la fréquence instantanée
𝑘𝑓 : 𝑠𝑒𝑛𝑠𝑖𝑏𝑖𝑙𝑖𝑡é 𝑑𝑢 𝑚𝑜𝑑𝑢𝑙𝑎𝑡𝑒𝑢𝑟 exprimée en Hz/V.

𝑤𝑖 (𝑡) = 2𝜋 𝑓𝑝 + 2𝜋 𝑘𝑓 𝑚(𝑡)
wi (t) est la pulsation instantanée
𝑑𝜃𝑖 (t)
𝑤𝑖 (𝑡) = ⇒ 𝜃𝑖 (𝑡) = ∫ 𝑤𝑖 (𝑡) 𝑑𝑡
𝑑𝑡
La phase instantanée est :
𝜃𝑖 (𝑡) = ∫ 2𝜋 𝑓𝑝 𝑑𝑡 + ∫ 2𝜋 𝑘𝑓 𝑚(𝑡) 𝑑𝑡
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

𝜃𝑖 (𝑡) = 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 2𝜋 𝑘𝑓 ∫ 𝑚(𝑡) 𝑑𝑡
𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴𝑐𝑜𝑠(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 2𝜋 𝑘𝑓 ∫ 𝑚(𝑡) 𝑑𝑡 ) est le signal modulé FM.

Si m(t) est sinusoïdal : 𝑚(𝑡) = 𝑣𝑚 cos(𝑤𝑚 𝑡)


𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴 𝑐𝑜𝑠( 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 2𝜋 𝑘𝑓 ∫ 𝑣𝑚 cos(𝑤𝑚 𝑡) 𝑑𝑡 )

𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴 𝑐𝑜𝑠( 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 2𝜋 𝑘𝑓 𝑣𝑚 ∫ cos(𝑤𝑚 𝑡) 𝑑𝑡 )


∆𝑓 = 𝑘𝑓 𝑣𝑚 ∶ 𝑒𝑥𝑐𝑢𝑟𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑛 𝑓𝑟é𝑞𝑢𝑒𝑛𝑐𝑒
La quantité ∆𝑓 désigne l’excursion de fréquence. Elle est proportionnelle à l’amplitude
maximale du modulant, mais elle est indépendante de sa fréquence.
La fréquence instantanée :
𝑓𝑖 (𝑡) = 𝑓𝑝 + 𝑘𝑓 𝑣𝑚 cos(𝑤𝑚 𝑡)

𝑓𝑖 (𝑡) = 𝑓𝑝 + ∆𝑓 cos(𝑤𝑚 𝑡)
𝑓𝑝 − ∆𝑓 ≤ 𝑓𝑖 (𝑡) ≤ 𝑓𝑝 + ∆𝑓

∆𝑓
𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴 𝑐𝑜𝑠( 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 𝑠𝑖𝑛(𝑤𝑚 𝑡))
𝑓𝑚
𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴 𝑐𝑜𝑠( 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 𝛽 𝑠𝑖𝑛(𝑤𝑚 𝑡))

modulation à fort indice 𝛽 ≫ 1 𝑙𝑎𝑟𝑔𝑒 𝑏𝑎𝑛𝑑𝑒


∆𝑓
𝛽= ∶ 𝑖𝑛𝑑𝑖𝑐𝑒 𝑑𝑒 𝑚𝑜𝑑𝑢𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 {
𝑓𝑚
modulation à faible indice 𝛽 ≪ 1 𝑏𝑎𝑛𝑑𝑒 é𝑡𝑟𝑜𝑖𝑡𝑒

Pour la modulation faible indice (𝛽 ≪ 1 ), On parle de modulation à bande étroite (NBFM :


Narrow Band Frequency Modulation).

Spectre du signal modulé sinusoïdalement en fréquence

Si le signal modulant est une sinusoïde de fréquence𝑓𝑚 , le signal émis modulé FM noté
𝑠𝐹𝑀 (𝑡) s’écrit sous la forme :

𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴 𝑐𝑜𝑠( 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 𝛽 𝑠𝑖𝑛(𝑤𝑚 𝑡))

𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴 𝑐𝑜𝑠( 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡))

Sa décomposition conduit à :
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴[cos(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡) cos(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) − sin(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 ) sin(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡) )]

Elle fait apparaître les termes :


f(t) = cos(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡))
g(t) = sin(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡))

𝑠𝐹𝑀 (𝑡) 𝑠𝑒 𝑑é𝑣𝑒𝑙𝑜𝑝𝑝𝑒 𝑑𝑜𝑛𝑐 à 𝑙 ′ 𝑎𝑖𝑑𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑓𝑜𝑛𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝐵𝐸𝑆𝑆𝐸𝐿

L’identité de Bessel en tenant compte de la relation : 𝑗−𝑛 (𝛽 )=(−1)𝑛 𝑗−𝑛 (𝛽 )


f(t) = cos(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) = 𝑗0 (𝛽 ) + ∑ 2 𝑗2𝑖 (𝛽 )cos(2𝑖𝑤𝑚 𝑡)


𝑖=1

g(t) = sin(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) = ∑ 2 𝑗2𝑖−1 (𝛽 )sin((2𝑖 − 1)𝑤𝑚 𝑡)


𝑖=1

 La fonction f(t) = cos(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) présente les propriétés suivantes :


1
 Elle est périodique, de période𝑇 = 𝑓 . Elle peut donc être décomposée en série de
𝑚
Fourier;
 Elle est paire : 𝑓 (−𝑡) = 𝑓(𝑡). La décomposition en série de Fourier ne contient donc
que des termes en cosinus;
𝑇
 Elle vérifie l’équation 𝑓 (𝑡 + 2 ) = 𝑓(𝑡). Sa décomposition ne comprend que des
harmoniques de rang pair.

 La fonction f(t) = cos(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) dépend de l’indice de modulation 𝛽. Il en va


de même pour les amplitudes de ses harmoniques, et 𝑓(𝑡) s’écrit sous la forme :

𝑓(𝑡) = cos(β sin( 2π fm t)) = j0 (β) + 2j2 (β) cos(2π2 fm t) + 4j4 (β) cos(2π4 fm t) + ⋯ …

 La fonction g(t) = sin(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) présente les propriétés suivantes :


1
 Elle est périodique, de période 𝑇 = 𝑓 . Elle peut donc être décomposée en série de
𝑚
Fourier;
 Elle est impaire : 𝑓 (−𝑡) = −𝑓(𝑡). La décomposition en série de Fourier ne contient
donc que des termes en sinus;
𝑇
- Elle vérifie l’équation 𝑓 (𝑡 + 2 ) = −𝑓(𝑡). Sa décomposition ne comprend que
des harmoniques de rang impair.
 L‘amplitude de ses harmoniques dépendant de l’indice de modulation p, la fonction
g(t) s’écrit sous la forme :
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

g(t) = sin(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) = 2j1 (β)sin(2π fm t) + 2j3 (β) sin(2π3 fm t)


+ 2j5 (β) sin(2π5 fm t) + ⋯ …

Après remplacement des fonctions 𝑓 (𝑡)𝑒𝑡 𝑔(𝑡) par leurs décompositions, l’expression du
signal modulé sinusoïdalement en fréquence devient :

𝑠𝑓𝑚 (𝑡) = 𝐴[ cos(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡) (j0 (β) + 2j2 (β) cos(2π2 fm t) + 4j4 (β) cos(2π4 fm t) + ⋯ … )
+ sin(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 ) (2j1 (β) sin(2π fm t) + 2j3 (β) sin(2π3 fm t)
+ 2j5 (β) sin(2π5 fm t) + ⋯ … )]

En distribuant les termes cos(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡) et sin(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 ), de façon à faire apparaître les


composantes élémentaires, il vient :

𝑠(𝑡) = 𝐴[j0 (β)cos(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡) + j1 (β)(𝑐𝑜𝑠2π( 𝑓𝑝 − fm )t − 𝑐𝑜𝑠2π( 𝑓𝑝 + fm )t)


+ j2 (β)(𝑐𝑜𝑠2π( 𝑓𝑝 + 2 fm )t + 𝑐𝑜𝑠2π( 𝑓𝑝 − 2 fm )t)
+ j3 (β)(𝑐𝑜𝑠2π( 𝑓𝑝 − 3 fm )t − 𝑐𝑜𝑠2π( 𝑓𝑝 + 3 fm )t)]

Les fonctions j0 (β), j1 (β), j2 (β) ... sont les fonctions de Bessel. Elles sont données par des
tables. La représentation graphique des variations de leurs modules, en fonction de l’indice de
modulation (β) est donnée à la figure suivante :
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

Fonctions de Bessel de première espèce d’ordre n

ou bien par le tableau ci-dessous qui indique les valeurs des treize premières fonctions de
Bessel avec M= β variant de 0 à 15.

M= β
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

La décomposition spectrale d’un signal modulé sinusoïdalement en fréquence fait donc


apparaître :
 une composante sinusoïdale, à la fréquence de la porteuse et d’amplitude |j0 (β)|
 une infinité de composantes latérales de fréquences ( 𝑓𝑝 − 𝑛𝑓𝑚 ) et
(𝑓𝑝 + 𝑛 𝑓𝑚 ) d’amplitude 𝑗𝑛 (𝛽 ).

La figure suivante donne un exemple de décomposition spectrale β = 2.

Encombrement fréquentiel (bande passante ) du signal FM :


En principe, le signal modulé en fréquence occupe toute la plage de fréquences allant de -∞ à
+∞ . En pratique, l’amplitude |𝑗𝑛 (β)| des composantes latérales diminue rapidement lorsque
leur ordre n augmente et le signal FM peut être transmis, avec une bonne précision dans une
bande limitée.

La transmission nécessite ainsi une bande passante ou plage de fréquence de largeur :


𝐵𝑃 = 2(𝛽 + 1)𝑓𝑚 = 2(∆𝑓+𝑓𝑚 )
Ce résultat est appelé règle de CARSON.

EXEMPLE :
En radiodiffusion FM, Δf est fixée à 75 kHz et la fréquence maximale du signal modulant est
limitée à 15 kHz.

∆𝑓
𝑜𝑛 𝑎 𝑑𝑜𝑛𝑐 ∶ 𝛽 =
fmax
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

La règle de Carson nous donne :


𝐵𝑃 = 2(∆𝑓 + fmax ) = 2(75 + 15) = 180𝑘ℎ𝑧 .
La largeur du canal d’émission est de 200𝑘ℎ𝑧.

Remarques
Pour une modulation à fort indice, on a la bande passante : BP ≈ 2(𝛽 )𝑓𝑚 ≈2∆𝑓 .

Par rapport à la modulation d’amplitude, le signal modulé en fréquence occupe une bande
plus large. Les modulations angulaires présentent heureusement des avantages en
compensation (en particulier : un meilleur comportement vis-à-vis du bruit).

Dans le cas d’une modulation à faible indice, on a la bande passante BP ≈ 2fm

Modulation FM à faible indice (𝜷 ≪ 𝟏) :


C’est la modulation à bande étroite (NBFM : Narrow Band Frequency Modulation)
On a dans ce cas :
cos(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) ≈ 1 𝑒𝑡 sin(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡) ) ≈ 𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)

𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴 𝑐𝑜𝑠( 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡))

𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴[cos(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡) cos(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡)) − sin(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 ) sin(𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡) )]

𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴[cos(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡) − sin(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 ) (𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡) )]

On rappelle comme entrevu que dans le cas d’une modulation à faible indice, on a la bande
passante BP ≈ 2fm résultat trouvé semblable en modulation AM (sachant que
𝑙𝑎 𝑓𝑟é𝑞𝑢𝑒𝑛𝑐𝑒 𝑑𝑢 𝑠𝑖𝑔𝑛𝑎𝑙 𝐵𝐹 𝑒𝑠𝑡 fm = fs ).
On a :
𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴[cos(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡) − sin(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 ) (𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡) )]

On développe, on utilise :
cos(𝑎 + 𝑏) = 𝑐𝑜𝑠𝑎 𝑐𝑜𝑠𝑏 − 𝑠𝑖𝑛𝑎 𝑠𝑖𝑛𝑏

cos(𝑎 − 𝑏) = 𝑐𝑜𝑠𝑎 𝑐𝑜𝑠𝑏 + 𝑠𝑖𝑛𝑎 𝑠𝑖𝑛𝑏

cos(𝑎 − 𝑏) − cos(𝑎 + 𝑏)
𝑠𝑖𝑛𝑎 𝑠𝑖𝑛𝑏 =
2

Ainsi, après les calculs, on trouve que 𝑠𝐹𝑀 c’est la somme de fonctions sinusoïdales et la
méthode de détermination du spectre dans ce cas s’apparente à celui entrevu dans la
modulation AM.
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

Le spectre du signal FM est alors constitué d’une raie à la fréquence porteuse fp et de deux
raies latérales aux fréquences fp + fm et fp − fm . Il s’apparente donc au spectre d’un signal
modulé AM, à une différence près cependant : les raies latérales sont en opposition de phase
dans le cas du signal FM.

Puissance du signal modulé FM


Les fonctions de Bessel vérifient l’égalité :

∑ 𝑗𝑛 2 (𝛽 ) = 1
𝑛=−∞

2
𝐴 𝐴2
𝑃= ∑ 𝑗𝑛 2 (𝛽 ) =
2 2
𝑛=−∞
La puissance émise P est donc constante et indépendante de la valeur de l’indice de
modulation. Par suite, le rendement de l’émetteur pourra être optimisé et restera
constant quelle que soit l’amplitude du signal modulant. C’est un avantage important
des modulations angulaires par rapport à la modulation d’amplitude.

La puissance totale dissipée dans l’antenne vaut alors :

𝑈 2 𝑈𝑒𝑓𝑓 2
𝑃 = 𝑈. 𝐼 = =
𝑅 𝑅
Avec U(t)= 𝑆𝐹𝑀 (𝑡) est formé de signaux sinusoidaux.

1 𝑈𝑚𝑎𝑥
𝑈𝑒𝑓𝑓 2 = ∫ 𝑈 2 (𝑡)𝑑𝑡 𝑠𝑖 𝑈(𝑡) 𝑒𝑠𝑡 𝑠𝑖𝑛𝑢𝑠𝑜𝑖𝑑𝑎𝑙𝑒 𝑈𝑒𝑓𝑓 =
𝑇 √2

𝑃 𝑐 ′ 𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑐𝑒 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒 ( 𝑃𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒 )

(𝑗0 𝐴 )2 2(𝑗2 𝐴 )2 2(𝑗4 𝐴 )2 2(𝑗3 𝐴 )2 2(𝑗1 𝐴 )2


𝑃= + + +⋯…+ + + ⋯ ….
2𝑅 2𝑅 2𝑅 2𝑅 2𝑅

(𝐴 )2
𝑃= [(𝑗0 𝐴 )2 + 2(𝑗2 )2 + 2(𝑗4 )2 + 2(𝑗3 )2 + 2(𝑗1 )2 ]
2𝑅
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

𝑜𝑟: (𝑗0 )2 + ∑ 2(𝑗𝑛 )2 = 1


𝑛=1
(𝐴 )2
𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 ∶ 𝑃 =
2𝑅

Pour la modulation FM à faible indice (𝛽 ≪ 1), on a trouvé :


𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴[cos(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡) − sin(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 ) (𝛽 𝑠𝑖𝑛( 2𝜋 𝑓𝑚 𝑡) )]

On développe, on utilise :
cos(𝑎 + 𝑏) = 𝑐𝑜𝑠𝑎 𝑐𝑜𝑠𝑏 − 𝑠𝑖𝑛𝑎 𝑠𝑖𝑛𝑏

cos(𝑎 − 𝑏) = 𝑐𝑜𝑠𝑎 𝑐𝑜𝑠𝑏 + 𝑠𝑖𝑛𝑎 𝑠𝑖𝑛𝑏

cos(𝑎 − 𝑏) − cos(𝑎 + 𝑏)
𝑠𝑖𝑛𝑎 𝑠𝑖𝑛𝑏 =
2

Ainsi, après calculs, on trouve que 𝑠𝐹𝑀 c’est la somme de fonctions sinusoïdales et
la méthode de calcul de la puissance totale s’apparente à celle entrevue dans la
modulation AM.

Modulateur de fréquence
On peut générer un signal FM à bande étroite, de manière semblable à la modulation
AM conventionnelle.
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

Démodulateur FM :

On cherche à récupérer le signal message BF : m(t).

𝑠(𝑡) = 𝑠𝐹𝑀 (𝑡) = 𝐴[cos(𝑤𝑝 𝑡 + 𝛽sin(2𝜋𝑓𝑚 𝑡))]

𝑑𝑠(𝑡) 𝑑
𝑥 (𝑡 ) = 𝜏 = 𝜏 [𝐴cos(𝑤𝑝 𝑡 + 𝛽sin(2𝜋𝑓𝑚 𝑡))]
𝑑𝑡 𝑑𝑡
𝜏: 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑡𝑎𝑛𝑡𝑒.
𝑥(𝑡) = −𝜏𝐴[𝑤𝑝 + 𝛽2𝜋𝑓𝑚 cos(2𝜋𝑓𝑚 𝑡)] sin(𝑤𝑝 𝑡 + 𝛽sin(2𝜋𝑓𝑚 𝑡))
Le détecteur d’enveloppe permet de récupérer l’amplitude positive du signal
𝑦(𝑡) = 𝜏𝐴𝑤𝑝 + 𝜏𝐴𝛽𝑤𝑚 cos(𝑤𝑚 𝑡)

𝜏𝐴𝑤𝑝 : La composante continue peut être élimée par filtrage.

Modulation de phase :
Soient :

m(t) ∶ signal modulant


fp : fréquence de la porteuse.

La phase instantanée est :


𝜃𝑖 (𝑡) = 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 𝑘𝜙 𝑚(𝑡)

k ϕ : sensibilité du modulateur en rd/volts


𝑠𝑃𝑀 (𝑡) = 𝐴𝑐𝑜𝑠(𝑤𝑝 𝑡 + 𝑘𝜙 𝑚(𝑡))

Si m(t) est sinusoïdale : 𝑚(𝑡) = 𝑣𝑚 cos(𝑤𝑚 𝑡)


𝑠𝑃𝑀 (𝑡) = 𝐴𝑐𝑜𝑠(𝑤𝑝 (𝑡) + 𝑘𝜙 𝑣𝑚 cos(𝑤𝑚 𝑡))
∆𝜙 = 𝑘𝜙 𝑣𝑚 ∶ 𝑒𝑥𝑐𝑢𝑟𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑛 𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

La quantité ∆𝜙 désigne à présent l’excursion de phase, c’est-à-dire la variation


maximale de
phase instantanée lorsque m(t) varie.

𝛽 désigne l’indice de modulation, a pour expression 𝛽 = ∆𝜙 = 𝑘𝜙 𝑣𝑚 dans le cas d’une


modulation de phase.

Remarques : 𝛽 désigne l’indice de modulation, a pour expression :

 dans le cas d’une modulation de fréquence :

∆𝑓 𝑘𝑓 𝑣𝑚
𝛽= =
𝑓𝑚 𝑓𝑚

 dans le cas d’une modulation de phase : il est égal à 𝑙′𝑒𝑥𝑐𝑢𝑟𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑛 𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒

𝛽 = ∆𝜙 = 𝑘𝜙 𝑣𝑚
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

Modulateur de phase PM à bande étroite:


On pose s(t)=SPM(t) , pour la porteuse Ap=Ac fc=fp

Soit un signal PM

Comparaison entre modulations


La modulation d’amplitude est très sensible aux perturbations car celles-ci agissent le
plus souvent sur l’enveloppe du signal. Pour diminuer l’influence des parasites
atmosphériques et des interférences avec d’autres signaux, il faut faire porter les informations
par un autre paramètre de la porteuse la phase instantanée. Les modulations angulaires
présentent une bonne résistance aux non linéarités. Pour une modulation de phase, c'est la
phase instantanée qui varie linéairement en fonction du signal modulant.
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

Nous avons vu que la différence entre la FM et la PM se situe sur la dérivation du signal


modulant.

Les propriétés étudiées en FM sont identiques en PM.

Pour démoduler un signal PM, il est nécessaire que l’excursion de phase soit inférieure à π. La
modulation PM n’est donc employée que pour des faibles modulations d’indices.

L’importance d’une modulation est de pouvoir transmettre avec une qualité appréciable un
signal analogique. La modulation devra s’adapter au canal de transmission. Le choix de la
modulation portera sur le type de modulation à prendre en fonction de l’application et le canal
dédié. A titre d’exemple, une transmission à longue distance va être fortement atténué et très
parasité, par conséquent le signal arrivant au démodulateur aura une amplitude très fluctuante.
Le choix d’une modulation AM est donc à éviter. De plus, le signal subit différents
traitements (modulation, amplification, démodulation…) qui vont entraîner des déformations.

En ce qui concerne le choix économique, la modulation d'amplitude est moins coûteuse (car
de complexité moindre) que les modulations angulaires.

Pour conclure, choisir une modulation est un compromis entre raison économique et choix
techniques.
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

Les diverses modulations


DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

EXERCICE n° 1:

I-Soit un signal m(t) qui représente l’information.

a) Donner l’expression du signal 𝑠𝑓𝑚 (𝑡).


b) Donner ce dernier dans le cas ou m(t) est sinusoïdal.
c) Quelle est donc l’excursion en fréquence et l’indice de modulation.

SOLUTION

a) L’expression du signal 𝑠𝑓𝑚 (𝑡).


𝑠𝑓𝑚 (𝑡) = 𝐴𝑐𝑜𝑠(2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 2𝜋 𝑘𝑓 ∫ 𝑚(𝑡) 𝑑𝑡 )
b) Donner ce dernier dans le cas ou m(t) est sinusoïdal.

𝑠𝑓𝑚 (𝑡) = 𝐴 𝑐𝑜𝑠( 2𝜋 𝑓𝑝 𝑡 + 2𝜋 𝑘𝑓 𝑣𝑚 ∫ cos(𝑤𝑚 𝑡) 𝑑𝑡 )


c) l’excursion en fréquence et l’indice de modulation.

∆𝑓 = 𝑘𝑓 𝑣𝑚 ∶ 𝑒𝑥𝑐𝑢𝑟𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑛 𝑓𝑟é𝑞𝑢𝑒𝑛𝑐𝑒
𝛥𝑓
𝛽=
𝑓𝑚
EXERCICE n° 2:

I-Soit un signal m(t) qui représente l’information.

a) Donner l’expression du signal 𝑠𝑝𝑚 (𝑡).


b) Donner ce dernier dans le cas ou m(t) est sinusoïdal.
c) Quelle est donc l’excursion en phase et l’indice de modulation.

Solution
a) l’expression du signal 𝑠𝑝𝑚 (𝑡).

𝑠𝑝𝑚 (𝑡) = 𝐴𝑐𝑜𝑠 (𝑤𝑝 (𝑡) + 𝑘𝜙 𝑚(𝑡))


b) le cas ou m(t) est sinusoïdal.

Si m(t) est sinusoïdal : 𝑚(𝑡) = 𝑣𝑚 cos(𝑤𝑚 𝑡)


𝑠𝑝𝑚 (𝑡) = 𝐴𝑐𝑜𝑠(𝑤𝑝 (𝑡) + 𝑘𝜙 𝑣𝑚 cos(𝑤𝑚 𝑡))
d) l’excursion en phase et l’indice de modulation.
∆𝜙 = 𝑘𝜙 𝑣𝑚 = 𝛽
DEPARTEMENT D’ELN, FACULTE DU GENIE ELECTRIQUE,
USTOMB , ELN L3 AN :2021

Chapitre 3: Les modulations et démodulations angulaires (FM et PM)

REFERENCES

https://www.lias-
lab.fr/perso/fredericlaunay/Cours/T1/Modulation%20Analogique%20etudiant.pdf

http://claude-gimenes.fr/signal/communications-analogiques/-i-introduction-aux-
communications-analogiques

http://www.fs.ucd.ac.ma/fs/wp-content/uploads/2020/03/Transmissions-analogiques.pdf

http://claude-gimenes.fr/signal/communications-analogiques/-iii-modulation-de-frequence

http://wcours.gel.ulaval.ca/2017/a/GEL3006/default/5notes/notes_GEL3006_2017_09_modul
ation_angle.pdf

https://www.ponge.biz/telechargements/ebooks/modulation-1.pdf

Sites consultés en janvier 2021.

Vous aimerez peut-être aussi