Vous êtes sur la page 1sur 22

Compte rendu du TP sur

OFDM,CDMA, et WDM
Encadré par : Pr. Farid ABDI

Fatima Zahra Lakhchine 1/16/21 Communication Avancée


Table de matière
Orthogonal frequency division multiplexing (OFDM) ..................................................... 2
1. Objectifs ..................................................................................................................... 2
2. Simulation de la probabilité d’erreur binaire en fonction du SNR pour un
canal AWGN (SPEC IEEE 802.11) ................................................................................... 2
a. Mappage BPSK.......................................................................................................... 2
b. Mappage QPSK ......................................................................................................... 4
Code division multiplexing access(CDMA) ........................................................................ 4
1. Objectifs ..................................................................................................................... 4
2. Simulation de la probabilité d’erreur binaire en fonction du SNR pour un
canal AWGN.......................................................................................................................... 4
Mappage BPSK ................................................................................................................. 4
Simulation d’une chaine de transmission longue distance DWDM à 8 canaux
amplifiés et compensé en dispersion ................................................................................. 6
1. Objectifs ..................................................................................................................... 6
2. Simulation d’une chaine de transmission optique............................................ 6
Objectif .............................................................................................................................. 6
Travail demandé .............................................................................................................. 6
Plus la qualité du signal est mauvaise, plus le diagramme de l'œil est fermé, et
plus le facteur de qualité est faible et donc plus il est difficile de détecter un
signal sans erreur. On remarque que Q=12.5123 (proche de 6 ) alors la
transmission du signal est bonne. ...................................................................................... 9
3. Modulation externe : utilisation du modulation optique Mach-Zehnder ..... 9
Objectif : ........................................................................................................................... 9
Travail demandé : ........................................................................................................... 9
4. Simulation d’un système de multiplexage optique WDM ..................................... 13
Objectif : ......................................................................................................................... 13
Travail demandé : ......................................................................................................... 13
Orthogonal frequency division multiplexing (OFDM)
1. Objectifs
Le but de ce TP est de mettre en pratique par simulation les notions acquises
sur la modulation OFDMA. Les simulations réalisées à l’aide du logiciel MATLAB,
pour évaluer les performances de la technique dans le contexte du standard IEEE
802.11.

2. Simulation de la probabilité d’erreur binaire en fonction du SNR


pour un canal AWGN (SPEC IEEE 802.11)
a. Mappage BPSK
Le code suivant représente une simulation de la chaine de transmission
OFDM :

%%%EMISSION%%%
%Paramètres des données dans la spécification
N=64; %Taille de la fft/ Nombre total de sous porteuses
Nsd=48;%Nombre de sous porteuses de données
Nsp=4;%Nombre de sous porteuses pilotes
ofdmBW=20*10^6;%Bande passante OFDM
%Paramétres dérivés
deltaF=ofdmBW/N;%Bande passante pour chaque sous porteuses(utilisées
et non utilisées)%=20Mhz/64=0.3125Mhz
Tfft=1/deltaF; %Period IFFT/FFT=3.2µs
Tgi=Tfft/4;%Durée du préfixe cyclique 1/4 du symbole OFDM
Tsignal=Tgi+Tfft; %Durée totale du symbole BPSK-OFDM
Ncp=N*Tgi/Tfft;%Nombre de symboles attribués au préfixe cyclique
Nst=Nsd+Nsp;%Nombre total de sous porteuses utilisées
nBitsPerSym=Nst;%Pour BPSK, Nombre de bits par symbole,identique au
nombre de sous porteuses
%Paramètres de simulation
nSym=10^4;%Nombre de symboles а transmettre
EbN0dB=-20:2:8;%Plage du SNR Eb/N0
%Convertir le symbole en rapport signal sur bruit
EbN0dB=EbN0dB+10*log10(Nst/N)+10*log10(N/(Ncp+N));
errors=zeros(1,length(EbN0dB));
theoreticalBER=zeros(1,length(EbN0dB));
%Monte Carlo Simulation
for i=1:length(EbN0dB)
for j=1:nSym
%Générer les données aléatoiremant en BPSK
s=2*round(rand(1,Nst))-1;
%IFFT
%Assigner les sous-porteuses de 1 а 26(mappé а 1-26 de l'entrée IFFT)
% et -26 à -1 (mappé à 38-63 de l'entrée IFFT); Nuls de 27 а 37
% et en position 0
X_Freq=[zeros(1,1) s(1:Nst/2) zeros(1,11) s(Nst/2+1:end)];
% Convertir les données en domaine temporel
x_Time=N/sqrt(Nst)*ifft(X_Freq);
%Ajouter а chacun des symboles OFDM un préfixe cyclique
ofdm_signal=[x_Time(N-Ncp+1:N) x_Time];
%Pour chaque Es/N0,on génère au niveau du canal le bruit correspondant
et
%le signal bruité à la sortie du canal
noise=1/sqrt(2)*(randn(1,length(ofdm_signal))+1i*randn(1,length(ofdm_s
ignal)));
r=sqrt((N+Ncp)/N)*ofdm_signal+10^(-EbN0dB(i)/20)*noise;
%%%RECEPTION%%%
%Eliminer le préfixe cyclique
r_Parallel=r(Ncp+1:(N+Ncp));
%Effectuer la fft
r_Time=sqrt(Nst)/N*(fft(r_Parallel));
%Récupérer les données à partir des sous porteuses utilisées
R_Freq=r_Time([(2:Nst/2+1) (Nst/2+13:Nst+12)]);
%Effectuer la demodulation
R_Freq(R_Freq>0)=+1;
R_Freq(R_Freq<0)=-1;
s_cap=R_Freq;
%Calculer le nombre d'erreurs totales
numErrors=sum(abs(s_cap-s)/2);
%Accumulation de tous les bits erronés de tous les symboles transmis
errors(i)=errors(i)+numErrors;
end
theoreticalBER(i)=(1/2)*erfc(sqrt(10.^(EbN0dB(i)/10))); %BER théorique
BPSK
end
%Tracé des deux courbes BER théorique de la BPSK et la celle de la
%simulation
simulatedBER=errors/(nSym*Nst);
plot(EbN0dB,log10(simulatedBER),'r-o');
hold on;
plot(EbN0dB,log10(theoreticalBER),'k*');
grid on;
title('Courbe de probabilité d erreur sur les bits pour BPSK utilisant
OFDM');
xlabel('Eb/N0(dB)');
ylabel('BER');
legend('simulation','théorie');

 Résultats trouvés
On remarque que le taux d'erreur binaire simulé est en bon accord avec le taux
d'erreur binaire théorique pour la modulation BPSK pour un SNR dans l’intervalle
de -20 et -10 mais de -10 à 10 on trouve un décalage de la courbe théorique par
rapport à celle simulée, celui-ci est dû du fait que certaines erreurs de
synchronisation détruisent l’orthogonalité entre les sous porteuses et introduisent
ainsi une interférence entre les symboles ou les sous porteuses.

b. Mappage QPSK
On reprend les mêmes étapes en utilisant le mappage QPSK en utilisant la
fonction pskmod, on obtient les résultats suivants :

On obtient le même graphe obtenu par le mappage PSK

Code division multiplexing access(CDMA)


1. Objectifs
Le but de ce TP est de mettre en pratique par simulation les notions acquises sur
la technique d’étalement de spectre par directe (DS-CDMA). Les simulations sont
réalisées à l’aide du logiciel Matlab, pour évaluer les performances de la
technique pour une transmission à travers un canal à bruit additif Gaussien Blanc

2. Simulation de la probabilité d’erreur binaire en fonction du SNR


pour un canal AWGN
Mappage BPSK
On considère le code d’étalement de walsh Hadamard
clear all;
format long;
vt=0;%seuil de décision а la réception
Plot_pe=[];
K=8;%nombre utilisateur
N=8;%longeur de la séquence d'étalement
UserCode=hadamard(N);%générer tous les codes de longueur 8 par la matrice
de hadamard
c3=UserCode(3,:);c2=UserCode(2,:);
s=corr2(c3,c2)%vérification de la corrélation entre les codes 3 et 2
ss=corr2(c3,c3)%vérification de l'auto corrélation du code 3
x_num=30000;%nombre de données а transmettre
plot_EbNo=-10:2:20 %en dB
EbN0dB=-10:2:20;
for EbNo=-10:2:20
Eb_No=EbNo;%convertir du db en linaire
Eb_No=10.^(Eb_No/10);
No=2;%supposons assume le DSP du bruit gaussien No=2;
Eb=No*Eb_No;%énergie par bit
Tc=1;%durée d'un chip 1 unité
Ts=N*Tc; %durée symbole
p=Eb/Ts;%calcul de la puissance par bit(symbole)
x=bingen(x_num);%génération symbole BPSK
%étalement pour l'utilisateur 1
c=UserCode(1,:);%choix utilisateur 1
y=ds_mod(c(:),x);%étalement
%ajouter les autres utilisateurs de 2 а 8
for t=2:1:K
tmp_x=bingen(x_num);
tmp=UserCode(t,:);
tmp_y=ds_mod(tmp(:),tmp_x);
y=y+tmp_y;
end
y=sqrt(p)*y;%Remettre а la puissance а l'échelle
y=awgn(y,1);%ajout du bruit au niveau du canal pour tous les signaux de
tout les utilisateurs
x_de=ds_demod(c(:),y);%désétalement pour l'utilisateur 1
%dйcision et calcul de Pe
x_de(find(x_de<vt))=-1;
x_de(find(x_de>vt))=1;
Pe=length(find(x-x_de))/x_num;
Plot_pe=[Plot_pe Pe];
end
%affichage des résultats
%BER THEORIQUE
theoreticalBER=[];
for i=1:length(plot_EbNo);
theoreticalBER(i)=(1/2)*erfc(sqrt(10.^(plot_EbNo(i)/10)));
end
semilogy(log10(theoreticalBER),log10(Plot_pe))
plot(plot_EbNo,log10(Plot_pe),'r*')
 Résultats trouvés
hold on;
plot(plot_EbNo,log10(theoreticalBER),'g');
xlabel('SNR(dB)','fontsize',14,'fontweight','b');
ylabel('Probabilité d erreur','fontsize',14,'fontweight','b');
title('Courbe de probabilité d’erreur sur les bits pour une
transmission BPSK utilisant CDMA');
legend('simulation','théorie');
grid on;
En comparant les deux courbes, celle qui représente la probabilité d’erreur par
bit et l’autre qui représente la probabilité théorique d’une transmission BPSK en
bande de base sans étalement, on remarque qu’elles sont équivalentes

Simulation d’une chaine de transmission longue


distance DWDM à 8 canaux amplifiés et compensé en
dispersion
1. Objectifs
Dans ce TP, on va modéliser un système WDM à l’aide des modèles des
composants optiques proposés par le logiciel OPTISYSTEM. Le système est en
réalité un DWDM car le signal d’entrée WDM est composé de 8 canaux espacés
de 100 GHz, centrés sur 1552 nm. Le multiplexe est ensuite modulé par un
modulateur Mach Zehnder, et amplifié par un amplificateur optique EDFA,
l’ensemble des signaux se propage dans 2 fibres optiques monomodes une de
dispersion positive présentant un effet KERR, et la deuxième fibre compensatrice.

2. Simulation d’une chaine de transmission optique


Objectif
On se propose dans cette partie atelier de télécommunication d’étudier une
chaine de transmission optique avec modulation du laser directe à l’aide biais du
logiciel de simulation OPTISYSTEM

Travail demandé
Réalisation de la chaine de transmission optique en utilisant OPTISYSTEM
(débit=1Gbit/s)
 Puissance optique d’émission = 10dbm
 Atténuation = 30 dB
 Débit = 1Gbit/s
1. Puissance optique d’émission en Mw est : 10^(10/10)=10 Mw
2. On simule la chaine de transmission optique
3. Le résultat de l’analyseur optique du spectre est :

La longueur d’onde centrale utilisée pour la transmission est : 1.5525 µm.


4. Le résultat de visualiseur optique du domaine temporel à la sortie du LASER
est :
5. Le résultat de visualiseur de l’oscilloscope à la sortie du photo-détecteur PIN
est :
Signal Bruit

Signal + Bruit
6. Taux d’analyseur du taux d’erreur binaire, en éditant le diagramme de l’œil
La qualité de la transmission pour le cas d’atténuation égal à 30 dB

Plus la qualité du signal est mauvaise, plus le diagramme de l'œil est fermé, et
plus le facteur de qualité est faible et donc plus il est difficile de détecter un
signal sans erreur. On remarque que Q=12.5123 (proche de 6 ) alors la
transmission du signal est bonne.
La qualité de la transmission pour le cas d’atténuation égal à 3 dB

On remarque que Q=419.976, le facteur de qualité est fort, il est très grand par
rapport à 6 aussi le BER est à 0 alors le signal n’a pas été bien transmis.

7. Pour les résultats trouvés précédemment le filtre Bessel a été introduit après
la photo-détecteur PIN pour assurer une bonne transmission du signal.

3. Modulation externe : utilisation du modulation optique Mach-


Zehnder
Objectif :
Etudier une chine de transmission optique avec une modulation externe en
utilisant un modulateur optique de type « Mach-Zehnder »

Travail demandé :
Réalisation de la chaine de transmission optique en utilisant OPTISYSTEM et en
intégrant le modulateur Mach-Zehnder (débit=1Gbit/s)
 Puissance optique d’émission = 0dbm
 Atténuation : 3 dB
1. On simule la chaine de transmission
2. Le résultat de visualiseur « OpticalPowerMeter » à la sortie du « CW
laser »

Le résultat de visualiseur « OpticalPowerMeter » à la sortie de


l’atténuateur optique

On remarque qu’après l’atténuation la puissance optique a diminué.


3. Le résultat de visualiseur de l’oscilloscope à la sortie du codeur NRZ
Signal Bruit

Signal + Bruit

Le résultat de visualiseur de l’oscilloscope à la sortie du photo-détecteur


PIN :
Signal
Bruit

Signal + Bruit

On remarque que à la sortie du photo-détecteur PIN, le bruit s’est ajouté à


cause de l’atténuateur qui a un facteur de bruit égal à l’atténuation.
4. On complète le tableau suivant selon la valeur de l’atténuation a :
a=0 a=5 a=10 a=15 a=20 a=25 a=30
Puissance optique -3.218 -8.218 -13.218 -18.218 -23.218 -28.218 -33.218
de sortie de
l’atténuateur(dbm)

Q factor 797.74 364.978 129.532 41.9569 13.8526 4.3877 0


(maximum)
Hauteur de l’œil 994.291 312.964 97.5012 29.384 7.82253 0.985635 0
(micro)
Qualité de mauvaise mauvaise mauvaise mauvaise bonne Très Très
transmission mauvaise mauvaise
5. Pour avoir un Q factor égal à et qui correspond à un taux d’erreur
TEB=10^ (-9), on utilise une valeur d’atténuation égale à 23.65337 dB
6. Diagramme de l’œil qui traduit la qualité de la transmission de la chaine
optique

4. Simulation d’un système de multiplexage optique WDM


Objectif :
Etudier le système WDM avec 2 utilisateurs, puis 4 utilisateurs et enfin 8
utilisateurs. Le principe consiste à faire un multiplexage de longueurs d’onde de
plusieurs signaux d’utilisateurs sur une même fibre optique dans un but
d’optimiser le cout de la liaison optique.

Travail demandé :
Réalisation d’une chaine de transmission optique avec 2,4 et 8 utilisateurs WDM
en utilisant le logiciel OPTISYSTEM (débit=1Gbit/s).
2 utilisateurs

 Fréquence d’émission de l’utilisateur 1 = 193.1 THz, et celle de l’utilisateur 2


= 193.2 THz
 Puissance optique d’émission = 0dbm
 Loop number = 3
1. Le contrôle de boucle permet de définir le nombre de fois où le signal se
propage dans les composants qui sont connectés entre les ports d'entrée et
de sortie de contrôle de boucle.
2. La longueur totale de fibre optique SMF employée dans la chaine de
transmission optique est 150 km car la puissance d’émission = 0dbm=-30db
et le facteur d’atténuation = 0.2db/km.
3. On simule la chaine de transmission optique.
4. Le résultat de l’analyseur du spectre optique au niveau du multiplexeur WDM

La longueur d’onde d’émission de l’utilisateur 1 et 2 est 1.55212 µm


5. L’analyseur WDM donne les résultats suivants :
On remarque que la puissance du signal optique de l’utilisateur 1 est grande par
rapport à l’utilisateur 2 et la puissance du bruit de l’utilisateur 1 est petite par
rapport à l’utilisateur 2.

6. Le diagramme de l’œil :
Puisque on obtient une valeur de Q proche de 6 et une valeur de TEB minimale
proche de 10^ (-9) alors la transmission de la chaine optique est bonne.

4 utilisateurs

 Fréquence d’émission de l’utilisateur 1 = 193.1 THz, celle de l’utilisateur 2 =


193.2 THz, celle de l’utilisateur 3 = 193.3 THz, celle de l’utilisateur 4 =
193.4 Thz
 Puissance optique d’émission = 0dbm
 Loop number = 3
7. On simule la chaine de transmission optique.
8. Le résultat de l’analyseur du spectre optique au niveau du multiplexeur WDM

La longueur d’onde d’émission de l’utilisateur 1 et 2 est 1.55132 µm


9. L’analyseur WDM donne les résultats suivants :
10.Le diagramme de l’œil :

Puisque on obtient une valeur de Q proche de 6 et une valeur de TEB minimale


proche de 10^ (-9) alors la transmission de la chaine optique est bonne.
8 utilisateurs

 Fréquence d’émission de l’utilisateur 1 = 193.1 THz, celle de l’utilisateur 2 =


193.2 THz, celle de l’utilisateur 3 = 193.3 THz… celle de l’utilisateur 7 =
193.7 THz et celle de l’utilisateur 8 = 193.8 THz
 Puissance optique d’émission = 0dbm
 Loop number = 3
11.On simule la chaine de transmission optique.
12.Le résultat de l’analyseur du spectre optique au niveau du multiplexeur WDM

La longueur d’onde d’émission de l’utilisateur 1 et 2 est 1.54972 µm


13.L’analyseur WDM donne les résultats suivants :
14.Le diagramme de l’œil :
Puisque on obtient une valeur de Q proche de 6 et une valeur de TEB minimale
proche de 10^ (-9) alors la transmission de la chaine optique est bonne.

 On peut dire que la qualité de transmission de la chaine optique avec 8


utilisateurs WDM est meilleure en comparaison avec 2 et 4 utilisateurs.

Vous aimerez peut-être aussi